Des pages

Bible – Louis Segond 1910 (LSG) L’Ancien Testament [2 sur 2 d’Esdras]

Esdras 1
1 La première année de Cyrus, roi de Perse, afin que s’accomplît la parole de l’Eternel prononcée par la bouche de Jérémie, l’Eternel réveilla l’esprit de Cyrus, roi de Perse, qui fit faire de vive voix et par écrit cette publication dans tout son royaume:
2 Ainsi parle Cyrus, roi des Perses: L’Eternel, le Dieu des cieux, m’a donné tous les royaumes de la terre, et il m’a commandé de lui bâtir une maison à Jérusalem en Juda.
3 Qui d’entre vous est de son peuple? Que son Dieu soit avec lui, et qu’il monte à Jérusalem en Juda et bâtisse la maison de l’Eternel, le Dieu d’Israël! C’est le Dieu qui est à Jérusalem.
4 Dans tout lieu où séjournent des restes du peuple de l’Eternel, les gens du lieu leur donneront de l’argent, de l’or, des effets, et du bétail, avec des offrandes volontaires pour la maison de Dieu qui est à Jérusalem.
5 Les chefs de famille de Juda et de Benjamin, les sacrificateurs et les Lévites, tous ceux dont Dieu réveilla l’esprit, se levèrent pour aller bâtir la maison de l’Eternel à Jérusalem.
6 Tous leurs alentours leur donnèrent des objets d’argent, de l’or, des effets, du bétail, et des choses précieuses, outre toutes les offrandes volontaires.
7 Le roi Cyrus rendit les ustensiles de la maison de l’Eternel, que Nebucadnetsar avait emportés de Jérusalem et placés dans la maison de son dieu.
8 Cyrus, roi de Perse, les fit sortir par Mithredath, le trésorier, qui les remit à Scheschbatsar, prince de Juda.
9 En voici le nombre: trente bassins d’or, mille bassins d’argent, vingt-neuf couteaux,
10 trente coupes d’or, quatre cent dix coupes d’argent de second ordre, mille autres ustensiles.
11 Tous les objets d’or et d’argent étaient au nombre de cinq mille quatre cents. Scheschbatsar emporta le tout de Babylone à Jérusalem, au retour de la captivité.
Esdras 2
1 Voici ceux de la province qui revinrent de l’exil, ceux que Nebucadnetsar, roi de Babylone, avait emmenés captifs à Babylone, et qui retournèrent à Jérusalem et en Juda, chacun dans sa ville.
2 Ils partirent avec Zorobabel, Josué, Néhémie, Seraja, Reélaja, Mardochée, Bilschan, Mispar, Bigvaï, Rehum, Baana. Nombre des hommes du peuple d’Israël:
3 les fils de Pareosch, deux mille cent soixante-douze;
4 les fils de Schephathia, trois cent soixante-douze;
5 les fils d’Arach, sept cent soixante-quinze;
6 les fils de Pachath-Moab, des fils de Josué et de Joab, deux mille huit cent douze;
7 les fils d’Elam, mille deux cent cinquante-quatre;
8 les fils de Zatthu, neuf cent quarante-cinq;
9 les fils de Zaccaï, sept cent soixante;
10 les fils de Bani, six cent quarante-deux;
11 les fils de Bébaï, six cent vingt-trois;
12 les fils d’Azgad, mille deux cent vingt-deux;
13 les fils d’Adonikam, six cent soixante-six;
14 les fils de Bigvaï, deux mille cinquante-six;
15 les fils d’Adin, quatre cent cinquante-quatre;
16 les fils d’Ather, de la famille d’Ezéchias, quatre-vingt-dix-huit;
17 les fils de Betsaï, trois cent vingt-trois;
18 les fils de Jora, cent douze;
19 les fils de Haschum, deux cent vingt-trois;
20 les fils de Guibbar, quatre-vingt-quinze;
21 les fils de Bethléhem, cent vingt-trois;
22 les gens de Nethopha, cinquante-six;
23 les gens d’Anathoth, cent vingt-huit;
24 les fils d’Azmaveth, quarante-deux;
25 les fils de Kirjath-Arim, de Kephira et de Beéroth, sept cent quarante trois;
26 les fils de Rama et de Guéba, six cent vingt et un;
27 les gens de Micmas, cent vingt-deux;
28 les gens de Béthel et d’Aï, deux cent vingt-trois;
29 les fils de Nebo, cinquante-deux;
30 les fils de Magbisch, cent cinquante-six;
31 les fils de l’autre Elam, mille deux cent cinquante-quatre;
32 les fils de Harim, trois cent vingt;
33 les fils de Lod, de Hadid et d’Ono, sept cent vingt-cinq;
34 les fils de Jéricho, trois cent quarante-cinq;
35 les fils de Senaa, trois mille six cent trente.
36 Sacrificateurs: les fils de Jedaeja, de la maison de Josué, neuf cent soixante-treize;
37 les fils d’Immer, mille cinquante-deux;
38 les fils de Paschhur, mille deux cent quarante-sept;
39 les fils de Harim, mille dix-sept.
40 Lévites: les fils de Josué et de Kadmiel, des fils d’Hodavia, soixante quatorze.
41 Chantres: les fils d’Asaph, cent vingt-huit.
42 Fils des portiers: les fils de Schallum, les fils d’Ather, les fils de Thalmon, les fils d’Akkub, les fils de Hathitha, les fils de Schobaï, en tout cent trente-neuf.
43 Néthiniens: les fils de Tsicha, les fils de Hasupha, les fils de Thabbaoth,
44 les fils de Kéros, les fils de Siaha, les fils de Padon,
45 les fils de Lebana, les fils de Hagaba, les fils d’Akkub,
46 les fils de Hagab, les fils de Schamlaï, les fils de Hanan,
47 les fils de Guiddel, les fils de Gachar, les fils de Reaja,
48 les fils de Retsin, les fils de Nekoda, les fils de Gazzam,
49 les fils d’Uzza, les fils de Paséach, les fils de Bésaï,
50 les fils d’Asna, les fils de Mehunim, les fils de Nephusim,
51 les fils de Bakbuk, les fils de Hakupha, les fils de Harhur,
52 les fils de Batsluth, les fils de Mehida, les fils de Harscha,
53 les fils de Barkos, les fils de Sisera, les fils de Thamach,
54 les fils de Netsiach, les fils de Hathipha.
55 Fils des serviteurs de Salomon: les fils de Sothaï, les fils de Sophéreth, les fils de Peruda,
56 les fils de Jaala, les fils de Darkon, les fils de Guiddel,
57 les fils de Schephathia, les fils de Hatthil, les fils de Pokéreth-Hatsebaïm, les fils d’Ami.
58 Total des Néthiniens et des fils des serviteurs de Salomon: trois cent quatre-vingt-douze.
59 Voici ceux qui partirent de Thel-Mélach, de Thel-Harscha, de Kerub-Addan, et qui ne purent pas faire connaître leur maison paternelle et leur race, pour prouver qu’ils étaient d’Israël.
60 Les fils de Delaja, les fils de Tobija, les fils de Nekoda, six cent cinquante-deux.
61 Et parmi les fils des sacrificateurs: les fils de Habaja, les fils d’Hakkots, les fils de Barzillaï, qui avait pris pour femme une des filles de Barzillaï, le Galaadite, et fut appelé de leur nom.
62 Ils cherchèrent leurs titres généalogiques, mais ils ne les trouvèrent point. On les exclut du sacerdoce,
63 et le gouverneur leur dit de ne pas manger des choses très saintes jusqu’à ce qu’un sacrificateur ait consulté l’urim et le thummim.
64 L’assemblée tout entière était de quarante-deux mille trois cent soixante personnes,
65 sans compter leurs serviteurs et leurs servantes, au nombre de sept mille trois cent trente-sept. Parmi eux se trouvaient deux cents chantres et chanteuses.
66 Ils avaient sept cent trente-six chevaux, deux cent quarante-cinq mulets,
67 quatre cent trente-cinq chameaux, et six mille sept cent vingt ânes.
68 Plusieurs des chefs de famille, à leur arrivée vers la maison de l’Eternel à Jérusalem, firent des offrandes volontaires pour la maison de Dieu, afin qu’on la rétablît sur le lieu où elle avait été.
69 Ils donnèrent au trésor de l’oeuvre, selon leurs moyens, soixante et un mille dariques d’or, cinq mille mines d’argent, et cent tuniques sacerdotales.
70 Les sacrificateurs et les Lévites, les gens du peuple, les chantres, les portiers et les Néthiniens s’établirent dans leurs villes. Tout Israël habita dans ses villes.
Esdras 3
1 Le septième mois arriva, et les enfants d’Israël étaient dans leurs villes. Alors le peuple s’assembla comme un seul homme à Jérusalem.
2 Josué, fils de Jotsadak, avec ses frères les sacrificateurs, et Zorobabel, fils de Schealthiel, avec ses frères, se levèrent et bâtirent l’autel du Dieu d’Israël, pour y offrir des holocaustes, selon ce qui est écrit dans la loi de Moïse, homme de Dieu.
3 Ils rétablirent l’autel sur ses fondements, quoiqu’ils eussent à craindre les peuples du pays, et ils y offrirent des holocaustes à l’Eternel, les holocaustes du matin et du soir.
4 Ils célébrèrent la fête des tabernacles, comme il est écrit, et ils offrirent jour par jour des holocaustes, selon le nombre ordonné pour chaque jour.
5 Après cela, ils offrirent l’holocauste perpétuel, les holocaustes des nouvelles lunes et de toutes les solennités consacrées à l’Eternel, et ceux de quiconque faisait des offrandes volontaires à l’Eternel.
6 Dès le premier jour du septième mois, ils commencèrent à offrir à l’Eternel des holocaustes. Cependant les fondements du temple de l’Eternel n’étaient pas encore posés.
7 On donna de l’argent aux tailleurs de pierres et aux charpentiers, et des vivres, des boissons et de l’huile aux Sidoniens et aux Tyriens, pour qu’ils amenassent par mer jusqu’à Japho des bois de cèdre du Liban, suivant l’autorisation qu’on avait eue de Cyrus, roi de Perse.
8 La seconde année depuis leur arrivée à la maison de Dieu à Jérusalem, au second mois, Zorobabel, fils de Schealthiel, Josué, fils de Jotsadak, avec le reste de leurs frères les sacrificateurs et les Lévites, et tous ceux qui étaient revenus de la captivité à Jérusalem, se mirent à l’oeuvre et chargèrent les Lévites de vingt ans et au-dessus de surveiller les travaux de la maison de l’Eternel.
9 Et Josué, avec ses fils et ses frères, Kadmiel, avec ses fils, fils de Juda, les fils de Hénadad, avec leurs fils et leurs frères les Lévites, se préparèrent tous ensemble à surveiller ceux qui travaillaient à la maison de Dieu.
10 Lorsque les ouvriers posèrent les fondements du temple de l’Eternel, on fit assister les sacrificateurs en costume, avec les trompettes, et les Lévites, fils d’Asaph, avec les cymbales, afin qu’ils célébrassent l’Eternel, d’après les ordonnances de David, roi d’Israël.
11 Ils chantaient, célébrant et louant l’Eternel par ces paroles: Car il est bon, car sa miséricorde pour Israël dure à toujours! Et tout le peuple poussait de grands cris de joie en célébrant l’Eternel, parce qu’on posait les fondements de la maison de l’Eternel.
12 Mais plusieurs des sacrificateurs et des Lévites, et des chefs de famille âgés, qui avaient vu la première maison, pleuraient à grand bruit pendant qu’on posait sous leurs yeux les fondements de cette maison. Beaucoup d’autres faisaient éclater leur joie par des cris,
13 en sorte qu’on ne pouvait distinguer le bruit des cris de joie d’avec le bruit des pleurs parmi le peuple, car le peuple poussait de grands cris dont le son s’entendait au loin.
Esdras 4
1 Les ennemis de Juda et de Benjamin apprirent que les fils de la captivité bâtissaient un temple à l’Eternel, le Dieu d’Israël.
2 Ils vinrent auprès de Zorobabel et des chefs de familles, et leur dirent: Nous bâtirons avec vous; car, comme vous, nous invoquons votre Dieu, et nous lui offrons des sacrifices depuis le temps d’Esar-Haddon, roi d’Assyrie, qui nous a fait monter ici.
3 Mais Zorobabel, Josué, et les autres chefs des familles d’Israël, leur répondirent: Ce n’est pas à vous et à nous de bâtir la maison de notre Dieu; nous la bâtirons nous seuls à l’Eternel, le Dieu d’Israël, comme nous l’a ordonné le roi Cyrus, roi de Perse.
4 Alors les gens du pays découragèrent le peuple de Juda; ils l’intimidèrent pour l’empêcher de bâtir,
5 et ils gagnèrent à prix d’argent des conseillers pour faire échouer son entreprise. Il en fut ainsi pendant toute la vie de Cyrus, roi de Perse, et jusqu’au règne de Darius, roi de Perse.
6 Sous le règne d’Assuérus, au commencement de son règne, ils écrivirent une accusation contre les habitants de Juda et de Jérusalem.
7 Et du temps d’Artaxerxès, Bischlam, Mithredath, Thabeel, et le reste de leurs collègues, écrivirent à Artaxerxès, roi de Perse. La lettre fut transcrite en caractères araméens et traduite en araméen.
8 Rehum, gouverneur, et Schimschaï, secrétaire écrivirent au roi Artaxerxès la lettre suivante concernant Jérusalem:
9 Rehum, gouverneur, Schimschaï, secrétaire, et le reste de leurs collègues, ceux de Din, d’Arpharsathac, de Tharpel, d’Apharas, d’Erec, de Babylone, de Suse, de Déha, d’Elam,
10 et les autres peuples que le grand et illustre Osnappar a transportés et établis dans la ville de Samarie et autres lieux de ce côté du fleuve, etc.
11 C’est ici la copie de la lettre qu’ils envoyèrent au roi Artaxerxès: Tes serviteurs, les gens de ce côté du fleuve, etc.
12 Que le roi sache que les Juifs partis de chez toi et arrivés parmi nous à Jérusalem rebâtissent la ville rebelle et méchante, en relèvent les murs et en restaurent les fondements.
13 Que le roi sache donc que, si cette ville est rebâtie et si ses murs sont relevés, ils ne paieront ni tribut, ni impôt, ni droit de passage, et que le trésor royal en souffrira.
14 Or, comme nous mangeons le sel du palais et qu’il ne nous paraît pas convenable de voir mépriser le roi, nous envoyons au roi ces informations.
15 Qu’on fasse des recherches dans le livre des mémoires de tes pères; et tu trouveras et verras dans le livre des mémoires que cette ville est une ville rebelle, funeste aux rois et aux provinces, et qu’on s’y est livré à la révolte dès les temps anciens. C’est pourquoi cette ville a été détruite.
16 Nous faisons savoir au roi que, si cette ville est rebâtie et si ses murs sont relevés, par cela même tu n’auras plus de possession de ce côté du fleuve.
17 Réponse envoyée par le roi à Rehum, gouverneur, à Schimschaï, secrétaire, et au reste de leurs collègues, demeurant à Samarie et autres lieux de l’autre côté du fleuve: Salut, etc.
18 La lettre que vous nous avez envoyée a été lue exactement devant moi.
19 J’ai donné ordre de faire des recherches; et l’on a trouvé que dès les temps anciens cette ville s’est soulevée contre les rois, et qu’on s’y est livré à la sédition et à la révolte.
20 Il y eut à Jérusalem des rois puissants, maîtres de tout le pays de l’autre côté du fleuve, et auxquels on payait tribut, impôt, et droit de passage.
21 En conséquence, ordonnez de faire cesser les travaux de ces gens, afin que cette ville ne se rebâtisse point avant une autorisation de ma part.
22 Gardez-vous de mettre en cela de la négligence, de peur que le mal n’augmente au préjudice des rois.
23 Aussitôt que la copie de la lettre du roi Artaxerxès eut été lue devant Rehum, Schimschaï, le secrétaire, et leurs collègues, ils allèrent en hâte à Jérusalem vers les Juifs, et firent cesser leurs travaux par violence et par force.
24 Alors s’arrêta l’ouvrage de la maison de Dieu à Jérusalem, et il fut interrompu jusqu’à la seconde année du règne de Darius, roi de Perse.
Esdras 5
1 Aggée, le prophète, et Zacharie, fils d’Iddo, le prophète, prophétisèrent aux Juifs qui étaient en Juda et à Jérusalem, au nom du Dieu d’Israël.
2 Alors Zorobabel, fils de Schealthiel, et Josué, fils de Jotsadak, se levèrent et commencèrent à bâtir la maison de Dieu à Jérusalem. Et avec eux étaient les prophètes de Dieu, qui les assistaient.
3 Dans ce même temps, Thathnaï, gouverneur de ce côté du fleuve, Schethar-Boznaï, et leurs collègues, vinrent auprès d’eux et leur parlèrent ainsi: Qui vous a donné l’autorisation de bâtir cette maison et de relever ces murs?
4 Ils leur dirent encore: Quels sont les noms des hommes qui construisent cet édifice?
5 Mais l’oeil de Dieu veillait sur les anciens des Juifs. Et on laissa continuer les travaux pendant l’envoi d’un rapport à Darius et jusqu’à la réception d’une lettre sur cet objet.
6 Copie de la lettre envoyée au roi Darius par Thathnaï, gouverneur de ce côté du fleuve. Schethar-Boznaï, et leurs collègues d’Apharsac, demeurant de ce côté du fleuve.
7 Ils lui adressèrent un rapport ainsi conçu: Au roi Darius, salut!
8 Que le roi sache que nous sommes allés dans la province de Juda, à la maison du grand Dieu. Elle se construit en pierres de taille, et le bois se pose dans les murs; le travail marche rapidement et réussit entre leurs mains.
9 Nous avons interrogé les anciens, et nous leur avons ainsi parlé: Qui vous a donné l’autorisation de bâtir cette maison et de relever ces murs?
10 Nous leur avons aussi demandé leurs noms pour te les faire connaître, et nous avons mis par écrit les noms des hommes qui sont à leur tête.
11 Voici la réponse qu’ils nous ont faite: Nous sommes les serviteurs du Dieu des cieux et de la terre, et nous rebâtissons la maison qui avait été construite il y a bien des années; un grand roi d’Israël l’avait bâtie et achevée.
12 Mais après que nos pères eurent irrité le Dieu des cieux, il les livra entre les mains de Nebucadnetsar, roi de Babylone, le Chaldéen, qui détruisit cette maison et emmena le peuple captif à Babylone.
13 Toutefois, la première année de Cyrus, roi de Babylone, le roi Cyrus donna l’ordre de rebâtir cette maison de Dieu.
14 Et même le roi Cyrus ôta du temple de Babylone les ustensiles d’or et d’argent de la maison de Dieu, que Nebucadnetsar avait enlevés du temple de Jérusalem et transportés dans le temple de Babylone, il les fit remettre au nommé Scheschbatsar, qu’il établit gouverneur,
15 et il lui dit: Prends ces ustensiles, va les déposer dans le temple de Jérusalem, et que la maison de Dieu soit rebâtie sur le lieu où elle était.
16 Ce Scheschbatsar est donc venu, et il a posé les fondements de la maison de Dieu à Jérusalem; depuis lors jusqu’à présent elle se construit, et elle n’est pas achevée.
17 Maintenant, si le roi le trouve bon, que l’on fasse des recherches dans la maison des trésors du roi à Babylone, pour voir s’il y a eu de la part du roi Cyrus un ordre donné pour la construction de cette maison de Dieu à Jérusalem. Puis, que le roi nous transmette sa volonté sur cet objet.
Esdras 6
1 Alors le roi Darius donna ordre de faire des recherches dans la maison des archives où l’on déposait les trésors à Babylone.
2 Et l’on trouva à Achmetha, capitale de la province de Médie, un rouleau sur lequel était écrit le mémoire suivant:
3 La première année du roi Cyrus, le roi Cyrus a donné cet ordre au sujet de la maison de Dieu à Jérusalem: Que la maison soit rebâtie, pour être un lieu où l’on offre des sacrifices, et qu’elle ait des solides fondements. Elle aura soixante coudées de hauteur, soixante coudées de largeur,
4 trois rangées de pierres de taille et une rangée de bois neuf. Les frais seront payés par la maison du roi.
5 De plus, les ustensiles d’or et d’argent de la maison de Dieu, que Nebucadnetsar avait enlevés du temple de Jérusalem et transportés à Babylone, seront rendus, transportés au temple de Jérusalem à la place où ils étaient, et déposés dans la maison de Dieu.
6 Maintenant, Thathnaï, gouverneur de l’autre côté du fleuve, Schethar-Boznaï, et vos collègues d’Apharsac, qui demeurez de l’autre côté du fleuve, tenez-vous loin de ce lieu.
7 Laissez continuer les travaux de cette maison de Dieu; que le gouverneur des Juifs et les anciens des Juifs la rebâtissent sur l’emplacement qu’elle occupait.
8 Voici l’ordre que je donne touchant ce que vous aurez à faire à l’égard de ces anciens des Juifs pour la construction de cette maison de Dieu: les frais, pris sur les biens du roi provenant des tributs de l’autre côté du fleuve, seront exactement payés à ces hommes, afin qu’il n’y ait pas d’interruption.
9 Les choses nécessaires pour les holocaustes du Dieu des cieux, jeunes taureaux, béliers et agneaux, froment, sel, vin et huile, seront livrées, sur leur demande, aux sacrificateurs de Jérusalem, jour par jour et sans manquer,
10 afin qu’ils offrent des sacrifices de bonne odeur au Dieu des cieux et qu’ils prient pour la vie du roi et de ses fils.
11 Et voici l’ordre que je donne touchant quiconque transgressera cette parole: on arrachera de sa maison une pièce de bois, on la dressera pour qu’il y soit attaché, et l’on fera de sa maison un tas d’immondices.
12 Que le Dieu qui fait résider en ce lieu son nom renverse tout roi et tout peuple qui étendraient la main pour transgresser ma parole, pour détruire cette maison de Dieu à Jérusalem! Moi, Darius, j’ai donné cet ordre. Qu’il soit ponctuellement exécuté.
13 Thathnaï, gouverneur de ce côté du fleuve, Schethar-Boznaï, et leurs collègues, se conformèrent ponctuellement à cet ordre que leur envoya le roi Darius.
14 Et les anciens des Juifs bâtirent avec succès, selon les prophéties d’Aggée, le prophète, et de Zacharie, fils d’Iddo; ils bâtirent et achevèrent, d’après l’ordre du Dieu d’Israël, et d’après l’ordre de Cyrus, de Darius, et d’Artaxerxès, roi de Perse.
15 La maison fut achevée le troisième jour du mois d’Adar, dans la sixième année du règne du roi Darius.
16 Les enfants d’Israël, les sacrificateurs et les Lévites, et le reste des fils de la captivité, firent avec joie la dédicace de cette maison de Dieu.
17 Ils offrirent, pour la dédicace de cette maison de Dieu, cent taureaux, deux cents béliers, quatre cents agneaux, et, comme victimes expiatoires pour tout Israël, douze boucs, d’après le nombre des tribus d’Israël.
18 Ils établirent les sacrificateurs selon leurs classes et les Lévites selon leurs divisions pour le service de Dieu à Jérusalem, comme il est écrit dans le livre de Moïse.
19 Les fils de la captivité célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du premier mois.
20 Les sacrificateurs et les Lévites s’étaient purifiés de concert, tous étaient purs; ils immolèrent la Pâque pour tous les fils de la captivité, pour leurs frères les sacrificateurs, et pour eux-mêmes.
21 Les enfants d’Israël revenus de la captivité mangèrent la Pâque, avec tous ceux qui s’étaient éloignés de l’impureté des nations du pays et qui se joignirent à eux pour chercher l’Eternel, le Dieu d’Israël.
22 Ils célébrèrent avec joie pendant sept jours la fête des pains sans levain, car l’Eternel les avait réjouis en disposant le roi d’Assyrie à les soutenir dans l’oeuvre de la maison de Dieu, du Dieu d’Israël.
Esdras 7
1 Après ces choses, sous le règne d’Artaxerxès, roi de Perse, vint Esdras, fils de Seraja, fils d’Azaria, fils de Hilkija,
2 fils de Schallum, fils de Tsadok, fils d’Achithub,
3 fils d’Amaria, fils d’Azaria, fils de Merajoth,
4 fils de Zerachja, fils d’Uzzi, fils de Bukki,
5 fils d’Abischua, fils de Phinées, fils d’Eléazar, fils d’Aaron, le souverain sacrificateur.
6 Cet Esdras vint de Babylone: c’était un scribe versé dans la loi de Moïse, donnée par l’Eternel, le Dieu d’Israël. Et comme la main de l’Eternel, son Dieu, était sur lui, le roi lui accorda tout ce qu’il avait demandé.
7 Plusieurs des enfants d’Israël, des sacrificateurs et des Lévites, des chantres, des portiers, et des Néthiniens, vinrent aussi à Jérusalem, la septième année du roi Artaxerxès.
8 Esdras arriva à Jérusalem au cinquième mois de la septième année du roi;
9 il était parti de Babylone le premier jour du premier mois, et il arriva à Jérusalem le premier jour du cinquième mois, la bonne main de son Dieu étant sur lui.
10 Car Esdras avait appliqué son coeur à étudier et à mettre en pratique la loi de l’Eternel, et à enseigner au milieu d’Israël les lois et les ordonnances.
11 Voici la copie de la lettre donnée par le roi Artaxerxès à Esdras, sacrificateur et scribe, enseignant les commandements et les lois de l’Eternel concernant Israël:
12 Artaxerxès, roi des rois, à Esdras, sacrificateur et scribe, versé dans la loi du Dieu des cieux, etc.
13 J’ai donné ordre de laisser aller tous ceux du peuple d’Israël, de ses sacrificateurs et de ses Lévites, qui se trouvent dans mon royaume, et qui sont disposés à partir avec toi pour Jérusalem.
14 Tu es envoyé par le roi et ses sept conseillers pour inspecter Juda et Jérusalem d’après la loi de ton Dieu, laquelle est entre tes mains,
15 et pour porter l’argent et l’or que le roi et ses conseillers ont généreusement offerts au Dieu d’Israël, dont la demeure est à Jérusalem,
16 tout l’argent et l’or que tu trouveras dans toute la province de Babylone, et les dons volontaires faits par le peuple et les sacrificateurs pour la maison de leur Dieu à Jérusalem.
17 En conséquence, tu auras soin d’acheter avec cet argent des taureaux, des béliers, des agneaux, et ce qui est nécessaire pour les offrandes et les libations, et tu les offriras sur l’autel de la maison de votre Dieu à Jérusalem.
18 Vous ferez avec le reste de l’argent et de l’or ce que vous jugerez bon de faire, toi et tes frères, en vous conformant à la volonté de votre Dieu.
19 Dépose devant le Dieu de Jérusalem les ustensiles qui te sont remis pour le service de la maison de ton Dieu.
20 Tu tireras de la maison des trésors du roi ce qu’il faudra pour les autres dépenses que tu auras à faire concernant la maison de ton Dieu.
21 Moi, le roi Artaxerxès, je donne l’ordre à tous les trésoriers de l’autre côté du fleuve de livrer exactement à Esdras, sacrificateur et scribe, versé dans la loi du Dieu des cieux, tout ce qu’il vous demandera,
22 jusqu’à cent talents d’argent, cent cors de froment, cent baths de vin, cent baths d’huile, et du sel à discrétion.
23 Que tout ce qui est ordonné par le Dieu des cieux se fasse ponctuellement pour la maison du Dieu des cieux, afin que sa colère ne soit pas sur le royaume, sur le roi et sur ses fils.
24 Nous vous faisons savoir qu’il ne peut être levé ni tribut, ni impôt, ni droit de passage, sur aucun des sacrificateurs, des Lévites, des chantres, des portiers, des Néthiniens, et des serviteurs de cette maison de Dieu.
25 Et toi, Esdras, selon la sagesse de Dieu que tu possèdes, établis des juges et des magistrats qui rendent la justice à tout le peuple de l’autre côté du fleuve, à tous ceux qui connaissent les lois de ton Dieu; et fais-les connaître à ceux qui ne les connaissent pas.
26 Quiconque n’observera pas ponctuellement la loi de ton Dieu et la loi du roi sera condamné à la mort, au bannissement, à une amende, ou à la prison.
27 Béni soit l’Eternel, le Dieu de nos pères, qui a disposé le coeur du roi à glorifier ainsi la maison de l’Eternel à Jérusalem,
28 et qui m’a rendu l’objet de la bienveillance du roi, de ses conseillers, et de tous ses puissants chefs! Fortifié par la main de l’Eternel, mon Dieu, qui était sur moi, j’ai rassemblé les chefs d’Israël, afin qu’ils partissent avec moi.
Esdras 8
1 Voici les chefs de familles et les généalogies de ceux qui montèrent avec moi de Babylone, sous le règne du roi Artaxerxès.
2 Des fils de Phinées, Guerschom; des fils d’Ithamar, Daniel; des fils de David, Hatthusch,
3 des fils de Schecania; des fils de Pareosch, Zacharie, et avec lui cent cinquante mâles enregistrés;
4 des fils de Pachat Moab, Eljoénaï, fils de Zerachja, et avec lui deux cents mâles;
5 des fils de Schecania, le fils de Jachaziel, et avec lui trois cents mâles;
6 des fils d’Adin, Ebed, fils de Jonathan, et avec lui cinquante mâles;
7 des fils d’Elam, Esaïe, fils d’Athalia, et avec lui soixante-dix mâles;
8 des fils de Schephathia, Zebadia, fils de Micaël, et avec lui quatre-vingts mâles;
9 des fils de Joab, Abdias, fils de Jehiel, et avec lui deux cent dix-huit mâles;
10 des fils de Schelomith, le fils de Josiphia, et avec lui cent soixante mâles;
11 des fils de Bébaï, Zacharie, fils de Bébaï, et avec lui vingt-huit mâles;
12 des fils d’Azgad, Jochanan, fils d’Hakkathan, et avec lui cent dix mâles;
13 des fils d’Adonikam, les derniers, dont voici les noms: Eliphéleth, Jeïel et Schemaeja, et avec eux soixante mâles;
14 des fils de Bigvaï, Uthaï et Zabbud, et avec eux soixante-dix mâles.
15 Je les rassemblai près du fleuve qui coule vers Ahava, et nous campâmes là trois jours. Je dirigeai mon attention sur le peuple et sur les sacrificateurs, et je ne trouvai là aucun des fils de Lévi.
16 Alors je fis appeler les chefs Eliézer, Ariel, Schemaeja, Elnathan, Jarib, Elnathan, Nathan, Zacharie et Meschullam, et les docteurs Jojarib et Elnathan.
17 Je les envoyai vers le chef Iddo, demeurant à Casiphia, et je mis dans leur bouche ce qu’ils devaient dire à Iddo et à ses frères les Néthiniens qui étaient à Casiphia, afin qu’ils nous amenassent des serviteurs pour la maison de notre Dieu.
18 Et, comme la bonne main de notre Dieu était sur nous, ils nous amenèrent Schérébia, homme de sens, d’entre les fils de Machli, fils de Lévi, fils d’Israël, et avec lui ses fils et ses frères, au nombre de dix-huit;
19 Haschabia, et avec lui Esaïe, d’entre les fils de Merari, ses frères et leurs fils, au nombre de vingt;
20 et d’entre les Néthiniens, que David et les chefs avaient mis au service des Lévites, deux cent vingt Néthiniens, tous désignés par leurs noms.
21 Là, près du fleuve d’Ahava, je publiai un jeûne d’humiliation devant notre Dieu, afin d’implorer de lui un heureux voyage pour nous, pour nos enfants, et pour tout ce qui nous appartenait.
22 J’aurais eu honte de demander au roi une escorte et des cavaliers pour nous protéger contre l’ennemi pendant la route, car nous avions dit au roi: La main de notre Dieu est pour leur bien sur tous ceux qui le cherchent, mais sa force et sa colère sont sur tous ceux qui l’abandonnent.
23 C’est à cause de cela que nous jeûnâmes et que nous invoquâmes notre Dieu. Et il nous exauça.
24 Je choisis douze chefs des sacrificateurs, Schérébia, Haschabia, et dix de leurs frères.
25 Je pesai devant eux l’argent, l’or, et les ustensiles, donnés en offrande pour la maison de notre Dieu par le roi, ses conseillers et ses chefs, et par tous ceux d’Israël qu’on avait trouvés.
26 Je remis entre leurs mains six cent cinquante talents d’argent, des ustensiles d’argent pour cent talents, cent talents d’or,
27 vingt coupes d’or valant mille dariques, et deux vases d’un bel airain poli, aussi précieux que l’or.
28 Puis je leur dis: Vous êtes consacrés à l’Eternel; ces ustensiles sont des choses saintes, et cet argent et cet or sont une offrande volontaire à l’Eternel, le Dieu de vos pères.
29 Soyez vigilants, et prenez cela sous votre garde, jusqu’à ce que vous le pesiez devant les chefs des sacrificateurs et les Lévites, et devant les chefs de familles d’Israël, à Jérusalem, dans les chambres de la maison de l’Eternel.
30 Et les sacrificateurs et les Lévites reçurent au poids l’argent, l’or et les ustensiles, pour les porter à Jérusalem, dans la maison de notre Dieu.
31 Nous partîmes du fleuve d’Ahava pour nous rendre à Jérusalem, le douzième jour du premier mois. La main de notre Dieu fut sur nous et nous préserva des attaques de l’ennemi et de toute embûche pendant la route.
32 Nous arrivâmes à Jérusalem, et nous nous y reposâmes trois jours.
33 Le quatrième jour, nous pesâmes dans la maison de notre Dieu l’argent, l’or, et les ustensiles, que nous remîmes à Merémoth, fils d’Urie, le sacrificateur; il y avait avec lui Eléazar, fils de Phinées, et avec eux les Lévites Jozabad, fils de Josué, et Noadia, fils de Binnuï.
34 Le tout ayant été vérifié, soit pour le nombre, soit pour le poids, on mit alors par écrit le poids du tout.
35 Les fils de la captivité revenus de l’exil offrirent en holocauste au Dieu d’Israël douze taureaux pour tout Israël, quatre-vingt-seize béliers, soixante-dix-sept agneaux, et douze boucs comme victimes expiatoires, le tout en holocauste à l’Eternel.
36 Ils transmirent les ordres du roi aux satrapes du roi et aux gouverneurs de ce côté du fleuve, lesquels honorèrent le peuple et la maison de Dieu.
Esdras 9
1 Après que cela fut terminé, les chefs s’approchèrent de moi, en disant: Le peuple d’Israël, les sacrificateurs et les Lévites ne se sont point séparés des peuples de ces pays, et ils imitent leurs abominations, celles des Cananéens, des Héthiens, des Phéréziens, des Jébusiens, des Ammonites, des Moabites, des Egyptiens et des Amoréens.
2 Car ils ont pris de leurs filles pour eux et pour leurs fils, et ont mêlé la race sainte avec les peuples de ces pays; et les chefs et les magistrats ont été les premiers à commettre ce péché.
3 Lorsque j’entendis cela, je déchirai mes vêtements et mon manteau, je m’arrachai les cheveux de la tête et les poils de la barbe, et je m’assis désolé.
4 Auprès de moi s’assemblèrent tous ceux que faisaient trembler les paroles du Dieu d’Israël, à cause du péché des fils de la captivité; et moi, je restai assis et désolé, jusqu’à l’offrande du soir.
5 Puis, au moment de l’offrande du soir, je me levai du sein de mon humiliation, avec mes vêtements et mon manteau déchirés, je tombai à genoux, j’étendis les mains vers l’Eternel, mon Dieu,
6 et je dis: Mon Dieu, je suis dans la confusion, et j’ai honte, ô mon Dieu, de lever ma face vers toi; car nos iniquités se sont multipliées par-dessus nos têtes, et nos fautes ont atteint jusqu’aux cieux.
7 Depuis les jours de nos pères nous avons été grandement coupables jusqu’à ce jour, et c’est à cause de nos iniquités que nous avons été livrés, nous, nos rois et nos sacrificateurs, aux mains des rois étrangers, à l’épée, à la captivité, au pillage, et à la honte qui couvre aujourd’hui notre visage.
8 Et cependant l’Eternel, notre Dieu, vient de nous faire grâce en nous laissant quelques réchappés et en nous accordant un abri dans son saint lieu, afin d’éclaircir nos yeux et de nous donner un peu de vie au milieu de notre servitude.
9 Car nous sommes esclaves, mais Dieu ne nous a pas abandonnés dans notre servitude. Il nous a rendus les objets de la bienveillance des rois de Perse, pour nous conserver la vie afin que nous puissions bâtir la maison de notre Dieu et en relever les ruines, et pour nous donner une retraite en Juda et à Jérusalem.
10 Maintenant, que dirons-nous après cela, ô notre Dieu? Car nous avons abandonné tes commandements,
11 que tu nous avais prescrits par tes serviteurs les prophètes, en disant: Le pays dans lequel vous entrez pour le posséder est un pays souillé par les impuretés des peuples de ces contrées, par les abominations dont ils l’ont rempli d’un bout à l’autre avec leurs impuretés;
12 ne donnez donc point vos filles à leurs fils et ne prenez point leurs filles pour vos fils, et n’ayez jamais souci ni de leur prospérité ni de leur bien-être, et ainsi vous deviendrez forts, vous mangerez les meilleures productions du pays, et vous le laisserez pour toujours en héritage à vos fils.
13 Après tout ce qui nous est arrivé à cause des mauvaises actions et des grandes fautes que nous avons commises, quoique tu ne nous aies pas, ô notre Dieu, punis en proportion de nos iniquités, et maintenant que tu nous as conservé ces réchappés,
14 recommencerions-nous à violer tes commandements et à nous allier avec ces peuples abominables? Ta colère n’éclaterait-elle pas encore contre nous jusqu’à nous détruire, sans laisser ni reste ni réchappés?
15 Eternel, Dieu d’Israël, tu es juste, car nous sommes aujourd’hui un reste de réchappés. Nous voici devant toi comme des coupables, et nous ne saurions ainsi subsister devant ta face.
Esdras 10
1 Pendant qu’Esdras, pleurant et prosterné devant la maison de Dieu, faisait cette prière et cette confession, il s’était rassemblé auprès de lui une foule très nombreuse de gens d’Israël, hommes, femmes et enfants, et le peuple répandait d’abondantes larmes.
2 Alors Schecania, fils de Jehiel, d’entre les fils d’Elam, prit la parole et dit à Esdras: Nous avons péché contre notre Dieu, en nous alliant à des femmes étrangères qui appartiennent aux peuples du pays. Mais Israël ne reste pas pour cela sans espérance.
3 Faisons maintenant une alliance avec notre Dieu pour le renvoi de toutes ces femmes et de leurs enfants, selon l’avis de mon seigneur et de ceux qui tremblent devant les commandements de notre Dieu. Et que l’on agisse d’après la loi.
4 Lève-toi, car cette affaire te regarde. Nous serons avec toi. Prends courage et agis.
5 Esdras se leva, et il fit jurer aux chefs des sacrificateurs, des Lévites, et de tout Israël, de faire ce qui venait d’être dit. Et ils le jurèrent.
6 Puis Esdras se retira de devant la maison de Dieu, et il alla dans la chambre de Jochanan, fils d’Eliaschib; quand il y fut entré, il ne mangea point de pain et il ne but point d’eau, parce qu’il était dans la désolation à cause du péché des fils de la captivité.
7 On publia dans Juda et à Jérusalem que tous les fils de la captivité eussent à se réunir à Jérusalem,
8 et que, d’après l’avis des chefs et des anciens, quiconque ne s’y serait pas rendu dans trois jours aurait tous ses biens confisqués et serait lui-même exclu de l’assemblée des fils de la captivité.
9 Tous les hommes de Juda et de Benjamin se rassemblèrent à Jérusalem dans les trois jours. C’était le vingtième jour du neuvième mois. Tout le peuple se tenait sur la place de la maison de Dieu, tremblant à cause de la circonstance et par suite de la pluie.
10 Esdras, le sacrificateur, se leva et leur dit: Vous avez péché en vous alliant à des femmes étrangères, et vous avez rendu Israël encore plus coupable.
11 Confessez maintenant votre faute à l’Eternel, le Dieu de vos pères, et faites sa volonté! Séparez-vous des peuples du pays et des femmes étrangères.
12 Toute l’assemblée répondit d’une voix haute: A nous de faire comme tu l’as dit!
13 Mais le peuple est nombreux, le temps est à la pluie, et il n’est pas possible de rester dehors; d’ailleurs, ce n’est pas l’oeuvre d’un jour ou deux, car il y en a beaucoup parmi nous qui ont péché dans cette affaire.
14 Que nos chefs restent donc pour toute l’assemblée; et tous ceux qui dans nos villes se sont alliés à des femmes étrangères viendront à des époques fixes, avec les anciens et les juges de chaque ville, jusqu’à ce que l’ardente colère de notre Dieu se soit détournée de nous au sujet de cette affaire.
15 Jonathan, fils d’Asaël, et Jachzia, fils de Thikva, appuyés par Meschullam et par le Lévite Schabthaï, furent les seuls à combattre cet avis,
16 auquel se conformèrent les fils de la captivité. On choisit Esdras, le sacrificateur, et des chefs de famille selon leurs maisons paternelles, tous désignés par leurs noms; et ils siégèrent le premier jour du dixième mois pour s’occuper de la chose.
17 Le premier jour du premier mois, ils en finirent avec tous les hommes qui s’étaient alliés à des femmes étrangères.
18 Parmi les fils de sacrificateurs, il s’en trouva qui s’étaient alliés à des femmes étrangères: des fils de Josué, fils de Jotsadak, et de ses frères, Maaséja, Eliézer, Jarib et Guedalia,
19 qui s’engagèrent, en donnant la main, à renvoyer leurs femmes et à offrir un bélier en sacrifice de culpabilité;
20 des fils d’Immer, Hanani et Zebadia;
21 des fils de Harim, Maaséja, Elie, Schemaeja, Jehiel et Ozias;
22 des fils de Paschhur, Eljoénaï, Maaséja, Ismaël, Nethaneel, Jozabad et Eleasa.
23 Parmi les Lévites: Jozabad, Schimeï, Kélaja ou Kelitha, Pethachja, Juda et Eliézer.
24 Parmi les chantres: Eliaschib. Parmi les portiers: Schallum, Thélem et Uri.
25 Parmi ceux d’Israël: des fils de Pareosch, Ramia, Jizzija, Malkija, Mijamin, Eléazar, Malkija et Benaja;
26 des fils d’Elam, Matthania, Zacharie, Jehiel, Abdi, Jerémoth et Elie;
27 des fils de Zatthu, Eljoénaï, Eliaschib, Matthania, Jerémoth, Zabad et Aziza;
28 des fils de Bébaï, Jochanan, Hanania, Zabbaï et Athlaï;
29 des fils de Bani, Meschullam, Malluc, Adaja, Jaschub, Scheal et Ramoth;
30 des fils de Pachath-Moab, Adna, Kelal, Benaja, Maaséja, Matthania, Betsaleel, Binnuï et Manassé;
31 des fils de Harim, Eliézer, Jischija, Malkija, Schemaeja, Siméon,
32 Benjamin, Malluc et Schemaria;
33 des fils de Haschum, Matthnaï, Matthattha, Zabad, Eliphéleth, Jerémaï, Manassé et Schimeï;
34 des fils de Bani, Maadaï, Amram, Uel,
35 Benaja, Bédia, Keluhu,
36 Vania, Merémoth, Eliaschib,
37 Matthania, Matthnaï, Jaasaï,
38 Bani, Binnuï, Schimeï,
39 Schélémia, Nathan, Adaja,
40 Macnadbaï, Schaschaï, Scharaï,
41 Azareel, Schélémia, Schemaria,
42 Schallum, Amaria et Joseph;
43 des fils de Nebo, Jeïel, Matthithia, Zabad, Zebina, Jaddaï, Joël et Benaja.
44 Tous ceux-là avaient pris des femmes étrangères, et plusieurs en avaient eu des enfants.
Néhémie 1
1 Paroles de Néhémie, fils de Hacalia. Au mois de Kisleu, la vingtième année, comme j’étais à Suse, dans la capitale,
2 Hanani, l’un de mes frères, et quelques hommes arrivèrent de Juda. Je les questionnai au sujet des Juifs réchappés qui étaient restés de la captivité, et au sujet de Jérusalem.
3 Ils me répondirent: Ceux qui sont restés de la captivité sont là dans la province, au comble du malheur et de l’opprobre; les murailles de Jérusalem sont en ruines, et ses portes sont consumées par le feu.
4 Lorsque j’entendis ces choses, je m’assis, je pleurai, et je fus plusieurs jours dans la désolation. Je jeûnai et je priai devant le Dieu des cieux,
5 et je dis: O Eternel, Dieu des cieux, Dieu grand et redoutable, toi qui gardes ton alliance et qui fais miséricorde à ceux qui t’aiment et qui observent tes commandements!
6 Que ton oreille soit attentive et que tes yeux soient ouverts: écoute la prière que ton serviteur t’adresse en ce moment, jour et nuit, pour tes serviteurs les enfants d’Israël, en confessant les péchés des enfants d’Israël, nos péchés contre toi; car moi et la maison de mon père, nous avons péché.
7 Nous t’avons offensé, et nous n’avons point observé les commandements, les lois et les ordonnances que tu prescrivis à Moïse, ton serviteur.
8 Souviens-toi de cette parole que tu donnas ordre à Moïse, ton serviteur, de prononcer. Lorsque vous pécherez, je vous disperserai parmi les peuples;
9 mais si vous revenez à moi, et si vous observez mes commandements et les mettez en pratique, alors, quand vous seriez exilés à l’extrémité du ciel, de là je vous rassemblerai et je vous ramènerai dans le lieu que j’ai choisi pour y faire résider mon nom.
10 Ils sont tes serviteurs et ton peuple, que tu as rachetés par ta grande puissance et par ta main forte.
11 Ah! Seigneur, que ton oreille soit attentive à la prière de ton serviteur, et à la prière de tes serviteurs qui veulent craindre ton nom! Donne aujourd’hui du succès à ton serviteur, et fais-lui trouver grâce devant cet homme! J’étais alors échanson du roi.
Néhémie 2
1 Au mois de Nisan, la vingtième année du roi Artaxerxès, comme le vin était devant lui, je pris le vin et je l’offris au roi. Jamais je n’avais paru triste en sa présence.
2 Le roi me dit: Pourquoi as-tu mauvais visage? Tu n’es pourtant pas malade; ce ne peut être qu’un chagrin de coeur. Je fus saisi d’une grande crainte,
3 et je répondis au roi: Que le roi vive éternellement! Comment n’aurais-je pas mauvais visage, lorsque la ville où sont les sépulcres de mes pères est détruite et que ses portes sont consumées par le feu?
4 Et le roi me dit: Que demandes-tu? Je priai le Dieu des cieux,
5 et je répondis au roi: Si le roi le trouve bon, et si ton serviteur lui est agréable, envoie-moi en Juda, vers la ville des sépulcres de mes pères, pour que je la rebâtisse.
6 Le roi, auprès duquel la reine était assise, me dit alors: Combien ton voyage durera-t-il, et quand seras-tu de retour? Il plut au roi de me laisser partir, et je lui fixai un temps.
7 Puis je dis au roi: Si le roi le trouve bon, qu’on me donne des lettres pour les gouverneurs de l’autre côté du fleuve, afin qu’ils me laissent passer et entrer en Juda,
8 et une lettre pour Asaph, garde forestier du roi, afin qu’il me fournisse du bois de charpente pour les portes de la citadelle près de la maison, pour la muraille de la ville, et pour la maison que j’occuperai. Le roi me donna ces lettres, car la bonne main de mon Dieu était sur moi.
9 Je me rendis auprès des gouverneurs de l’autre côté du fleuve, et je leur remis les lettres du roi, qui m’avait fait accompagner par des chefs de l’armée et par des cavaliers.
10 Sanballat, le Horonite, et Tobija, le serviteur ammonite, l’ayant appris, eurent un grand déplaisir de ce qu’il venait un homme pour chercher le bien des enfants d’Israël.
11 J’arrivai à Jérusalem, et j’y passai trois jours.
12 Après quoi, je me levai pendant la nuit avec quelques hommes, sans avoir dit à personne ce que mon Dieu m’avait mis au coeur de faire pour Jérusalem. Il n’y avait avec moi d’autre bête de somme que ma propre monture.
13 Je sortis de nuit par la porte de la vallée, et je me dirigeai contre la source du dragon et vers la porte du fumier, considérant les murailles en ruines de Jérusalem et réfléchissant à ses portes consumées par le feu.
14 Je passai près de la porte de la source et de l’étang du roi, et il n’y avait point de place par où pût passer la bête qui était sous moi.
15 Je montai de nuit par le torrent, et je considérai encore la muraille. Puis je rentrai par la porte de la vallée, et je fus ainsi de retour.
16 Les magistrats ignoraient où j’étais allé, et ce que je faisais. Jusqu’à ce moment, je n’avais rien dit aux Juifs, ni aux sacrificateurs, ni aux grands, ni aux magistrats, ni à aucun de ceux qui s’occupaient des affaires.
17 Je leur dis alors: Vous voyez le malheureux état où nous sommes! Jérusalem est détruite, et ses portes sont consumées par le feu! Venez, rebâtissons la muraille de Jérusalem, et nous ne serons plus dans l’opprobre.
18 Et je leur racontai comment la bonne main de mon Dieu avait été sur moi, et quelles paroles le roi m’avait adressées. Ils dirent: Levons-nous, et bâtissons! Et ils se fortifièrent dans cette bonne résolution.
19 Sanballat, le Horonite, Tobija, le serviteur ammonite, et Guéschem, l’Arabe, en ayant été informés, se moquèrent de nous et nous méprisèrent. Ils dirent: Que faites-vous là? Vous révoltez-vous contre le roi?
20 Et je leur fis cette réponse: Le Dieu des cieux nous donnera le succès. Nous, ses serviteurs, nous nous lèverons et nous bâtirons; mais vous, vous n’avez ni part, ni droit, ni souvenir dans Jérusalem.
Néhémie 3
1 Eliaschib, le souverain sacrificateur, se leva avec ses frères, les sacrificateurs, et ils bâtirent la porte des brebis. Ils la consacrèrent et en posèrent les battants; ils la consacrèrent, depuis la tour de Méa jusqu’à la tour de Hananeel.
2 A côté d’Eliaschib bâtirent les hommes de Jéricho; à côté de lui bâtit aussi Zaccur, fils d’Imri.
3 Les fils de Senaa bâtirent la porte des poissons. Ils la couvrirent, et en posèrent les battants, les verrous et les barres.
4 A côté d’eux travailla aux réparations Merémoth, fils d’Urie, fils d’Hakkots; à côté d’eux travailla Meschullam, fils de Bérékia, fils de Meschézabeel; à côté d’eux travailla Tsadok, fils de Baana;
5 côté d’eux travaillèrent les Tekoïtes, dont les principaux ne se soumirent pas au service de leur seigneur.
6 Jojada, fils de Paséach, et Meschullam, fils de Besodia, réparèrent la vieille porte. Ils la couvrirent, et en posèrent les battants, les verrous et les barres.
7 A côté d’eux travaillèrent Melatia, le Gabaonite, Jadon, le Méronothite, et les hommes de Gabaon et de Mitspa, ressortissant au siège du gouverneur de ce côté du fleuve;
8 côté d’eux travailla Uzziel, fils de Harhaja, d’entre les orfèvres, et à côté de lui travailla Hanania, d’entre les parfumeurs. Ils laissèrent Jérusalem jusqu’à la muraille large.
9 A côté d’eux travailla aux réparations Rephaja, fils de Hur, chef de la moitié du district de Jérusalem.
10 A côté d’eux travailla vis-à-vis de sa maison Jedaja, fils de Harumaph, et à côté de lui travailla Hattusch, fils de Haschabnia.
11 Une autre portion de la muraille et la tour des fours furent réparées par Malkija, fils de Harim, et par Haschub, fils de Pachath-Moab.
12 A côté d’eux travailla, avec ses filles, Schallum, fils d’Hallochesch, chef de la moitié du district de Jérusalem.
13 Hanun et les habitants de Zanoach réparèrent la porte de la vallée. Ils la bâtirent, et en posèrent les battants, les verrous et les barres. Ils firent de plus mille coudées de mur jusqu’à la porte du fumier.
14 Malkija, fils de Récab, chef du district de Beth-Hakkérem, répara la porte du fumier. Il la bâtit, et en posa les battants, les verrous et les barres.
15 Schallum, fils de Col-Hozé, chef du district de Mitspa, répara la porte de la source. Il la bâtit, la couvrit, et en posa les battants, les verrous et les barres. Il fit de plus le mur de l’étang de Siloé, près du jardin du roi, jusqu’aux degrés qui descendent de la cité de David.
16 Après lui Néhémie, fils d’Azbuk, chef de la moitié du district de Beth-Tsur, travailla aux réparations jusque vis-à-vis des sépulcres de David, jusqu’à l’étang qui avait été construit, et jusqu’à la maison des héros.
17 Après lui travaillèrent les Lévites, Rehum, fils de Bani, et à côté de lui travailla pour son district Haschabia, chef de la moitié du district de Keïla.
18 Après lui travaillèrent leurs frères, Bavvaï, fils de Hénadad, chef de la moitié du district de Keïla;
19 et à côté de lui Ezer, fils de Josué, chef de Mitspa, répara une autre portion de la muraille, vis-à-vis de la montée de l’arsenal, à l’angle.
20 Après lui Baruc, fils de Zabbaï, répara avec ardeur une autre portion, depuis l’angle jusqu’à la porte de la maison d’Eliaschib, le souverain sacrificateur.
21 Après lui Merémoth, fils d’Urie, fils d’Hakkots, répara une autre portion depuis la porte de la maison d’Eliaschib jusqu’à l’extrémité de la maison d’Eliaschib.
22 Après lui travaillèrent les sacrificateurs des environs de Jérusalem.
23 Après eux Benjamin et Haschub travaillèrent vis-à-vis de leur maison. Après eux Azaria, fils de Maaséja, fils d’Anania, travailla à côté de sa maison.
24 Après lui Binnuï, fils de Hénadad, répara une autre portion, depuis la maison d’Azaria jusqu’à l’angle et jusqu’au coin.
25 Palal, fils d’Uzaï, travailla vis-à-vis de l’angle et de la tour supérieure qui fait saillie en avant de la maison du roi près de la cour de la prison. Après lui travailla Pedaja, fils de Pareosch.
26 Les Néthiniens demeurant sur la colline travaillèrent jusque vis-à-vis de la porte des eaux, à l’orient, et de la tour en saillie.
27 Après eux les Tekoïtes réparèrent une autre portion, vis-à-vis de la grande tour en saillie jusqu’au mur de la colline.
28 Au-dessus de la porte des chevaux, les sacrificateurs travaillèrent chacun devant sa maison.
29 Après eux Tsadok, fils d’Immer, travailla devant sa maison. Après lui travailla Schemaeja, fils de Schecania, gardien de la porte de l’orient.
30 Après eux Hanania, fils de Schélémia, et Hanun, le sixième fils de Tsalaph, réparèrent une autre portion de la muraille. Après eux Meschullam, fils de Bérékia, travailla vis-à-vis de sa chambre.
31 Après lui Malkija, d’entre les orfèvres, travailla jusqu’aux maisons des Néthiniens et des marchands, vis-à-vis de la porte de Miphkad, et jusqu’à la chambre haute du coin.
32 Les orfèvres et les marchands travaillèrent entre la chambre haute du coin et la porte des brebis.
Néhémie 4
1 Lorsque Sanballat apprit que nous rebâtissions la muraille, il fut en colère et très irrité. Il se moqua des Juifs,
2 et dit devant ses frères et devant les soldats de Samarie: A quoi travaillent ces Juifs impuissants? Les laissera-t-on faire? Sacrifieront-ils? Vont-ils achever? Redonneront-ils vie à des pierres ensevelies sous des monceaux de poussière et consumées par le feu?
3 Tobija, l’Ammonite, était à côté de lui, et il dit: Qu’ils bâtissent seulement! Si un renard s’élance, il renversera leur muraille de pierres!
4 Ecoute, ô notre Dieu, comme nous sommes méprisés! Fais retomber leurs insultes sur leur tête, et livre-les au pillage sur une terre où ils soient captifs.
5 Ne pardonne pas leur iniquité, et que leur péché ne soit pas effacé de devant toi; car ils ont offensé ceux qui bâtissent.
6 Nous rebâtîmes la muraille, qui fut partout achevée jusqu’à la moitié de sa hauteur. Et le peuple prit à coeur ce travail.
7 Mais Sanballat, Tobija, les Arabes, les Ammonites et les Asdodiens, furent très irrités en apprenant que la réparation des murs avançait et que les brèches commençaient à se fermer.
8 Ils se liguèrent tous ensemble pour venir attaquer Jérusalem et lui causer du dommage.
9 Nous priâmes notre Dieu, et nous établîmes une garde jour et nuit pour nous défendre contre leurs attaques.
10 Cependant Juda disait: Les forces manquent à ceux qui portent les fardeaux, et les décombres sont considérables; nous ne pourrons pas bâtir la muraille.
11 Et nos ennemis disaient: Ils ne sauront et ne verront rien jusqu’à ce que nous arrivions au milieu d’eux; nous les tuerons, et nous ferons ainsi cesser l’ouvrage.
12 Or les Juifs qui habitaient près d’eux vinrent dix fois nous avertir, de tous les lieux d’où ils se rendaient vers nous.
13 C’est pourquoi je plaçai, dans les enfoncements derrière la muraille et sur des terrains secs, le peuple par familles, tous avec leurs épées, leurs lances et leurs arcs.
14 Je regardai, et m’étant levé, je dis aux grands, aux magistrats, et au reste du peuple: Ne les craignez pas! Souvenez-vous du Seigneur, grand et redoutable, et combattez pour vos frères, pour vos fils et vos filles, pour vos femmes et pour vos maisons!
15 Lorsque nos ennemis apprirent que nous étions avertis, Dieu anéantit leur projet, et nous retournâmes tous à la muraille, chacun à son ouvrage.
16 Depuis ce jour, la moitié de mes serviteurs travaillaient, et l’autre moitié était armée de lances, de boucliers, d’arcs et de cuirasses. Les chefs étaient derrière toute la maison de Juda.
17 Ceux qui bâtissaient la muraille, et ceux qui portaient ou chargeaient les fardeaux, travaillaient d’une main et tenaient une arme de l’autre;
18 chacun d’eux, en travaillant, avait son épée ceinte autour des reins. Celui qui sonnait de la trompette se tenait près de moi.
19 Je dis aux grands, aux magistrats, et au reste du peuple: L’ouvrage est considérable et étendu, et nous sommes dispersés sur la muraille, éloignés les uns des autres.
20 Au son de la trompette, rassemblez-vous auprès de nous, vers le lieu d’où vous l’entendrez; notre Dieu combattra pour nous.
21 C’est ainsi que nous poursuivions l’ouvrage, la moitié d’entre nous la lance à la main depuis le lever de l’aurore jusqu’à l’apparition des étoiles.
22 Dans ce même temps, je dis encore au peuple: Que chacun passe la nuit dans Jérusalem avec son serviteur; faisons la garde pendant la nuit, et travaillons pendant le jour.
23 Et nous ne quittions point nos vêtements, ni moi, ni mes frères, ni mes serviteurs, ni les hommes de garde qui me suivaient; chacun n’avait que ses armes et de l’eau.
Néhémie 5
1 Il s’éleva de la part des gens du peuple et de leurs femmes de grandes plaintes contre leurs frères les Juifs.
2 Les uns disaient: Nous, nos fils et nos filles, nous sommes nombreux; qu’on nous donne du blé, afin que nous mangions et que nous vivions.
3 D’autres disaient: Nous engageons nos champs, nos vignes, et nos maisons, pour avoir du blé pendant la famine.
4 D’autres disaient: Nous avons emprunté de l’argent sur nos champs et nos vignes pour le tribut du roi.
5 Et pourtant notre chair est comme la chair de nos frères, nos enfants sont comme leurs enfants; et voici, nous soumettons à la servitude nos fils et nos filles, et plusieurs de nos filles y sont déjà réduites; nous sommes sans force, et nos champs et nos vignes sont à d’autres.
6 Je fus très irrité lorsque j’entendis leurs plaintes et ces paroles-là.
7 Je résolus de faire des réprimandes aux grands et aux magistrats, et je leur dis: Quoi! vous prêtez à intérêt à vos frères! Et je rassemblai autour d’eux une grande foule,
8 et je leur dis: Nous avons racheté selon notre pouvoir nos frères les Juifs vendus aux nations; et vous vendriez vous-mêmes vos frères, et c’est à nous qu’ils seraient vendus! Ils se turent, ne trouvant rien à répondre.
9 Puis je dis: Ce que vous faites n’est pas bien. Ne devriez-vous pas marcher dans la crainte de notre Dieu, pour n’être pas insultés par les nations nos ennemies?
10 Moi aussi, et mes frères et mes serviteurs, nous leur avons prêté de l’argent et du blé. Abandonnons ce qu’ils nous doivent!
11 Rendez-leur donc aujourd’hui leurs champs, leurs vignes, leurs oliviers et leurs maisons, et le centième de l’argent, du blé, du moût et de l’huile que vous avez exigé d’eux comme intérêt.
12 Ils répondirent: Nous les rendrons, et nous ne leur demanderons rien, nous ferons ce que tu dis. Alors j’appelai les sacrificateurs, devant lesquels je les fis jurer de tenir parole.
13 Et je secouai mon manteau, en disant: Que Dieu secoue de la même manière hors de sa maison et de ses biens tout homme qui n’aura point tenu parole, et qu’ainsi cet homme soit secoué et laissé à vide! Toute l’assemblée dit: Amen! On célébra l’Eternel. Et le peuple tint parole.
14 Dès le jour où le roi m’établit leur gouverneur dans le pays de Juda, depuis la vingtième année jusqu’à la trente-deuxième année du roi Artaxerxès, pendant douze ans, ni moi ni mes frères n’avons vécu des revenus du gouverneur.
15 Avant moi, les premiers gouverneurs accablaient le peuple, et recevaient de lui du pain et du vin, outre quarante sicles d’argent; leurs serviteurs mêmes opprimaient le peuple. Je n’ai point agi de la sorte, par crainte de Dieu.
16 Bien plus, j’ai travaillé à la réparation de cette muraille, et nous n’avons acheté aucun champ, et mes serviteurs tous ensemble étaient à l’ouvrage.
17 J’avais à ma table cent cinquante hommes, Juifs et magistrats, outre ceux qui venaient à nous des nations d’alentour.
18 On m’apprêtait chaque jour un boeuf, six moutons choisis, et des oiseaux; et tous les dix jours on préparait en abondance tout le vin nécessaire. Malgré cela, je n’ai point réclamé les revenus du gouverneur, parce que les travaux étaient à la charge de ce peuple.
19 Souviens-toi favorablement de moi, ô mon Dieu, à cause de tout ce que j’ai fait pour ce peuple!
Néhémie 6
1 Je n’avais pas encore posé les battants des portes, lorsque Sanballat, Tobija, Guéschem, l’Arabe, et nos autres ennemis apprirent que j’avais rebâti la muraille et qu’il n’y restait plus de brèche.
2 Alors Sanballat et Guéschem m’envoyèrent dire: Viens, et ayons ensemble une entrevue dans les villages de la vallée d’Ono. Ils avaient médité de me faire du mal.
3 Je leur envoyai des messagers avec cette réponse: J’ai un grand ouvrage à exécuter, et je ne puis descendre; le travail serait interrompu pendant que je le quitterais pour aller vers vous.
4 Ils m’adressèrent quatre fois la même demande, et je leur fis la même réponse.
5 Sanballat m’envoya ce message une cinquième fois par son serviteur, qui tenait à la main une lettre ouverte.
6 Il y était écrit: Le bruit se répand parmi les nations et Gaschmu affirme que toi et les Juifs vous pensez à vous révolter, et que c’est dans ce but que tu rebâtis la muraille. Tu vas, dit-on, devenir leur roi,
7 tu as même établi des prophètes pour te proclamer à Jérusalem roi de Juda. Et maintenant ces choses arriveront à la connaissance du roi. Viens donc, et consultons-nous ensemble.
8 Je fis répondre à Sanballat: Ce que tu dis là n’est pas; c’est toi qui l’inventes!
9 Tous ces gens voulaient nous effrayer, et ils se disaient: Ils perdront courage, et l’oeuvre ne se fera pas. Maintenant, ô Dieu, fortifie-moi!
10 Je me rendis chez Schemaeja, fils de Delaja, fils de Mehétabeel. Il s’était enfermé, et il dit: Allons ensemble dans la maison de Dieu, au milieu du temple, et fermons les portes du temple; car ils viennent pour te tuer, et c’est pendant la nuit qu’ils viendront pour te tuer.
11 Je répondis: Un homme comme moi prendre la fuite! Et quel homme tel que moi pourrait entrer dans le temple et vivre? Je n’entrerai point.
12 Et je reconnus que ce n’était pas Dieu qui l’envoyait. Mais il prophétisa ainsi sur moi parce que Sanballat et Tobija lui avaient donné de l’argent.
13 En le gagnant ainsi, ils espéraient que j’aurais peur, et que je suivrais ses avis et commettrais un péché; et ils auraient profité de cette atteinte à ma réputation pour me couvrir d’opprobre.
14 Souviens-toi, ô mon Dieu, de Tobija et de Sanballat, et de leurs oeuvres! Souviens-toi aussi de Noadia, la prophétesse, et des autres prophètes qui cherchaient à m’effrayer!
15 La muraille fut achevée le vingt-cinquième jour du mois d’Elul, en cinquante-deux jours.
16 Lorsque tous nos ennemis l’apprirent, toutes les nations qui étaient autour de nous furent dans la crainte; elles éprouvèrent une grande humiliation, et reconnurent que l’oeuvre s’était accomplie par la volonté de notre Dieu.
17 Dans ce temps-là, il y avait aussi des grands de Juda qui adressaient fréquemment des lettres à Tobija et qui en recevaient de lui.
18 Car plusieurs en Juda étaient liés à lui par serment, parce qu’il était gendre de Schecania, fils d’Arach, et que son fils Jochanan avait pris la fille de Meschullam, fils de Bérékia.
19 Ils disaient même du bien de lui en ma présence, et ils lui rapportaient mes paroles. Tobija envoyait des lettres pour m’effrayer.
Néhémie 7
1 Lorsque la muraille fut rebâtie et que j’eus posé les battants des portes, on établit dans leurs fonctions les portiers, les chantres et les Lévites.
2 Je donnai mes ordres à Hanani, mon frère, et à Hanania, chef de la citadelle de Jérusalem, homme supérieur au grand nombre par sa fidélité et par sa crainte de Dieu.
3 Je leur dis: Les portes de Jérusalem ne s’ouvriront pas avant que la chaleur du soleil soit venue, et l’on fermera les battants aux verrous en votre présence; les habitants de Jérusalem feront la garde, chacun à son poste devant sa maison.
4 La ville était spacieuse et grande, mais peu peuplée, et les maisons n’étaient pas bâties.
5 Mon Dieu me mit au coeur d’assembler les grands, les magistrats et le peuple, pour en faire le dénombrement. Je trouvai un registre généalogique de ceux qui étaient montés les premiers, et j’y vis écrit ce qui suit.
6 Voici ceux de la province qui revinrent de l’exil, ceux que Nebucadnetsar, roi de Babylone, avait emmenés captifs, et qui retournèrent à Jérusalem et en Juda, chacun dans sa ville.
7 Ils partirent avec Zorobabel, Josué, Néhémie, Azaria, Raamia, Nachamani, Mardochée, Bilschan, Mispéreth, Bigvaï, Nehum, Baana. Nombre des hommes du peuple d’Israël:
8 les fils de Pareosch, deux mille cent soixante-douze;
9 les fils de Schephathia, trois cent soixante-douze;
10 les fils d’Arach, six cent cinquante-deux;
11 les fils de Pachath-Moab, des fils de Josué et de Joab, deux mille huit cent dix-huit;
12 les fils d’Elam, mille deux cent cinquante-quatre;
13 les fils de Zatthu, huit cent quarante-cinq;
14 les fils de Zaccaï, sept cent soixante;
15 les fils de Binnuï, six cent quarante-huit;
16 les fils de Bébaï, six cent vingt-huit;
17 les fils d’Azgad, deux mille trois cent vingt-deux;
18 les fils d’Adonikam, six cent soixante-sept;
19 les fils de Bigvaï, deux mille soixante-sept;
20 les fils d’Adin, six cent cinquante-cinq;
21 les fils d’Ather, de la famille d’Ezéchias, quatre-vingt-dix-huit;
22 les fils de Haschum, trois cent vingt-huit;
23 les fils de Betsaï, trois cent vingt-quatre;
24 les fils de Hariph, cent douze;
25 les fils de Gabaon, quatre-vingt-quinze;
26 les gens de Bethléhem et de Netopha, cent quatre-vingt-huit;
27 les gens d’Anathoth, cent vingt-huit;
28 les gens de Beth-Azmaveth, quarante-deux;
29 les gens de Kirjath-Jearim, de Kephira et de Beéroth, sept cent quarante-trois;
30 les gens de Rama et de Guéba, six cent vingt et un;
31 les gens de Micmas, cent vingt-deux;
32 les gens de Béthel et d’Aï, cent vingt-trois;
33 les gens de l’autre Nebo, cinquante-deux;
34 les fils de l’autre Elam, mille deux cent cinquante-quatre;
35 les fils de Harim, trois cent vingt;
36 les fils de Jéricho, trois cent quarante-cinq;
37 les fils de Lod, de Hadid et d’Ono, sept cent vingt et un;
38 les fils de Senaa, trois mille neuf cent trente.
39 Sacrificateurs: les fils de Jedaeja, de la maison de Josué, neuf cent soixante-treize;
40 les fils d’Immer, mille cinquante-deux;
41 les fils de Paschhur, mille deux cent quarante-sept;
42 les fils de Harim, mille dix-sept.
43 Lévites: les fils de Josué et de Kadmiel, des fils d’Hodva, soixante-quatorze.
44 Chantres: les fils d’Asaph, cent quarante-huit.
45 Portiers: les fils de Schallum, les fils d’Ather, les fils de Thalmon, les fils d’Akkub, les fils de Hathitha, les fils de Schobaï, cent trente-huit.
46 Néthiniens: les fils de Tsicha, les fils de Hasupha, les fils de Thabbaoth,
47 les fils de Kéros, les fils de Sia, les fils de Padon,
48 les fils de Lebana, les fils de Hagaba, les fils de Salmaï,
49 les fils de Hanan, les fils de Guiddel, les fils de Gachar,
50 les fils de Reaja, les fils de Retsin, les fils de Nekoda,
51 les fils de Gazzam, les fils d’Uzza, les fils de Paséach,
52 les fils de Bésaï, les fils de Mehunim, les fils de Nephischsim,
53 les fils de Bakbuk, les fils de Hakupha, les fils de Harhur,
54 les fils de Batslith, les fils de Mehida, les fils de Harscha,
55 les fils de Barkos, les fils de Sisera, les fils de Thamach,
56 les fils de Netsiach, les fils de Hathipha.
57 Fils des serviteurs de Salomon: les fils de Sothaï, les fils de Sophéreth, les fils de Perida,
58 les fils de Jaala, les fils de Darkon, les fils de Guiddel,
59 les fils de Schephathia, les fils de Hatthil, les fils de Pokéreth-Hatsebaïm, les fils d’Amon.
60 Total des Néthiniens et des fils des serviteurs de Salomon: trois cent quatre-vingt-douze.
61 Voici ceux qui partirent de Thel-Mélach, de Thel-Harscha, de Kerub-Addon, et d’Immer, et qui ne purent pas faire connaître leur maison paternelle et leur race, pour prouver qu’ils étaient d’Israël.
62 Les fils de Delaja, les fils de Tobija, les fils de Nekoda, six cent quarante-deux.
63 Et parmi les sacrificateurs: les fils de Hobaja, les fils d’Hakkots, les fils de Barzillaï, qui avait pris pour femme une des filles de Barzillaï, le Galaadite, et fut appelé de leur nom.
64 Ils cherchèrent leurs titres généalogiques, mais ils ne les trouvèrent point. On les exclut du sacerdoce,
65 et le gouverneur leur dit de ne pas manger des choses très saintes jusqu’à ce qu’un sacrificateur eût consulté l’urim et le thummim.
66 L’assemblée tout entière était de quarante-deux mille trois cent soixante personnes,
67 sans compter leurs serviteurs et leurs servantes, au nombre de sept mille trois cent trente-sept. Parmi eux se trouvaient deux cent quarante-cinq chantres et chanteuses.
68 Ils avaient sept cent trente-six chevaux, deux cent quarante-cinq mulets,
69 quatre cent trente-cinq chameaux, et six mille sept cent vingt ânes.
70 Plusieurs des chefs de famille firent des dons pour l’oeuvre. Le gouverneur donna au trésor mille dariques d’or, cinquante coupes, cinq cent trente tuniques sacerdotales.
71 Les chefs de familles donnèrent au trésor de l’oeuvre vingt mille dariques d’or et deux mille deux cents mines d’argent.
72 Le reste du peuple donna vingt mille dariques d’or, deux mille mines d’argent, et soixante-sept tuniques sacerdotales.
73 Les sacrificateurs et les Lévites, les portiers, les chantres, les gens du peuple, les Néthiniens et tout Israël s’établirent dans leurs villes. Le septième mois arriva, et les enfants d’Israël étaient dans leurs villes.
Néhémie 8
1 Alors tout le peuple s’assembla comme un seul homme sur la place qui est devant la porte des eaux. Ils dirent à Esdras, le scribe, d’apporter le livre de la loi de Moïse, prescrite par l’Eternel à Israël.
2 Et le sacrificateur Esdras apporta la loi devant l’assemblée, composée d’hommes et de femmes et de tous ceux qui étaient capables de l’entendre. C’était le premier jour du septième mois.
3 Esdras lut dans le livre depuis le matin jusqu’au milieu du jour, sur la place qui est devant la porte des eaux, en présence des hommes et des femmes et de ceux qui étaient capables de l’entendre. Tout le peuple fut attentif à la lecture du livre de la loi.
4 Esdras, le scribe, était placé sur une estrade de bois, dressée à cette occasion. Auprès de lui, à sa droite, se tenaient Matthithia, Schéma, Anaja, Urie, Hilkija et Maaséja, et à sa gauche, Pedaja, Mischaël, Malkija, Haschum, Haschbaddana, Zacharie et Meschullam.
5 Esdras ouvrit le livre à la vue de tout le peuple, car il était élevé au-dessus de tout le peuple; et lorsqu’il l’eut ouvert, tout le peuple se tint en place.
6 Esdras bénit l’Eternel, le grand Dieu, et tout le peuple répondit, en levant les mains: Amen! amen! Et ils s’inclinèrent et se prosternèrent devant l’Eternel, le visage contre terre.
7 Josué, Bani, Schérébia, Jamin, Akkub, Schabbethaï, Hodija, Maaséja, Kelitha, Azaria, Jozabad, Hanan, Pelaja, et les Lévites, expliquaient la loi au peuple, et chacun restait à sa place.
8 Ils lisaient distinctement dans le livre de la loi de Dieu, et ils en donnaient le sens pour faire comprendre ce qu’ils avaient lu.
9 Néhémie, le gouverneur, Esdras, le sacrificateur et le scribe, et les Lévites qui enseignaient le peuple, dirent à tout le peuple: Ce jour est consacré à l’Eternel, votre Dieu; ne soyez pas dans la désolation et dans les larmes! Car tout le peuple pleurait en entendant les paroles de la loi.
10 Ils leur dirent: Allez, mangez des viandes grasses et buvez des liqueurs douces, et envoyez des portions à ceux qui n’ont rien de préparé, car ce jour est consacré à notre Seigneur; ne vous affligez pas, car la joie de l’Eternel sera votre force.
11 Les Lévites calmaient tout le peuple, en disant: Taisez-vous, car ce jour est saint; ne vous affligez pas!
12 Et tout le peuple s’en alla pour manger et boire, pour envoyer des portions, et pour se livrer à de grandes réjouissances. Car ils avaient compris les paroles qu’on leur avait expliquées.
13 Le second jour, les chefs de famille de tout le peuple, les sacrificateurs et les Lévites, s’assemblèrent auprès d’Esdras, le scribe, pour entendre l’explication des paroles de la loi.
14 Et ils trouvèrent écrit dans la loi que l’Eternel avait prescrite par Moïse, que les enfants d’Israël devaient habiter sous des tentes pendant la fête du septième mois,
15 et proclamer cette publication dans toutes leurs villes et à Jérusalem: Allez chercher à la montagne des rameaux d’olivier, des rameaux d’olivier sauvage, des rameaux de myrte, des rameaux de palmier, et des rameaux d’arbres touffus, pour faire des tentes, comme il est écrit.
16 Alors le peuple alla chercher des rameaux, et ils se firent des tentes sur le toit de leurs maisons, dans leurs cours, dans les parvis de la maison de Dieu, sur la place de la porte des eaux et sur la place de la porte d’Ephraïm.
17 Toute l’assemblée de ceux qui étaient revenus de la captivité fit des tentes, et ils habitèrent sous ces tentes. Depuis le temps de Josué, fils de Nun, jusqu’à ce jour, les enfants d’Israël n’avaient rien fait de pareil. Et il y eut de très grandes réjouissances.
18 On lut dans le livre de la loi de Dieu chaque jour, depuis le premier jour jusqu’au dernier. On célébra la fête pendant sept jours, et il y eut une assemblée solennelle le huitième jour, comme cela est ordonné.
Néhémie 9
1 Le vingt-quatrième jour du même mois, les enfants d’Israël s’assemblèrent, revêtus de sacs et couverts de poussière, pour la célébration d’un jeûne.
2 Ceux qui étaient de la race d’Israël, s’étant séparés de tous les étrangers, se présentèrent et confessèrent leurs péchés et les iniquités de leurs pères.
3 Lorsqu’ils furent placés, on lut dans le livre de la loi de l’Eternel, leur Dieu, pendant un quart de la journée; et pendant un autre quart ils confessèrent leurs péchés et se prosternèrent devant l’Eternel, leur Dieu.
4 Josué, Bani, Kadmiel, Schebania, Bunni, Schérébia, Bani et Kenani montèrent sur l’estrade des Lévites et crièrent à haute voix vers l’Eternel, leur Dieu.
5 Et les Lévites Josué, Kadmiel, Bani, Haschabnia, Schérébia, Hodija, Schebania et Pethachja, dirent: Levez-vous, bénissez l’Eternel, votre Dieu, d’éternité en éternité! Que l’on bénisse ton nom glorieux, qui est au-dessus de toute bénédiction et de toute louange!
6 C’est toi, Eternel, toi seul, qui as fait les cieux, les cieux des cieux et toute leur armée, la terre et tout ce qui est sur elle, les mers et tout ce qu’elles renferment. Tu donnes la vie à toutes ces choses, et l’armée des cieux se prosterne devant toi.
7 C’est toi, Eternel Dieu, qui as choisi Abram, qui l’as fait sortir d’Ur en Chaldée, et qui lui as donné le nom d’Abraham.
8 Tu trouvas son coeur fidèle devant toi, tu fis alliance avec lui, et tu promis de donner à sa postérité le pays des Cananéens, des Héthiens, des Amoréens, des Phéréziens, des Jébusiens et des Guirgasiens. Et tu as tenu ta parole, car tu es juste.
9 Tu vis l’affliction de nos pères en Egypte, et tu entendis leurs cris vers la mer Rouge.
10 Tu opéras des miracles et des prodiges contre Pharaon, contre tous ses serviteurs et contre tout le peuple de son pays, parce que tu savais avec quelle méchanceté ils avaient traité nos pères, et tu fis paraître ta gloire comme elle paraît aujourd’hui.
11 Tu fendis la mer devant eux, et ils passèrent à sec au milieu de la mer; mais tu précipitas dans l’abîme, comme une pierre au fond des eaux, ceux qui marchaient à leur poursuite.
12 Tu les guidas le jour par une colonne de nuée, et la nuit par une colonne de feu qui les éclairait dans le chemin qu’ils avaient à suivre.
13 Tu descendis sur la montagne de Sinaï, tu leur parlas du haut des cieux, et tu leur donnas des ordonnances justes, des lois de vérité, des préceptes et des commandements excellents.
14 Tu leur fis connaître ton saint sabbat, et tu leur prescrivis par Moïse, ton serviteur, des commandements, des préceptes et une loi.
15 Tu leur donnas, du haut des cieux, du pain quand ils avaient faim, et tu fis sortir de l’eau du rocher quand ils avaient soif. Et tu leur dis d’entrer en possession du pays que tu avais juré de leur donner.
16 Mais nos pères se livrèrent à l’orgueil et raidirent leur cou. Ils n’écoutèrent point tes commandements,
17 ils refusèrent d’obéir, et ils mirent en oubli les merveilles que tu avais faites en leur faveur. Ils raidirent leur cou; et, dans leur rébellion, ils se donnèrent un chef pour retourner à leur servitude. Mais toi, tu es un Dieu prêt à pardonner, compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et tu ne les abandonnas pas,
18 même quand ils se firent un veau en fonte et dirent: Voici ton Dieu qui t’a fait sortir d’Egypte, et qu’ils se livrèrent envers toi à de grands outrages.
19 Dans ton immense miséricorde, tu ne les abandonnas pas au désert, et la colonne de nuée ne cessa point de les guider le jour dans leur chemin, ni la colonne de feu de les éclairer la nuit dans le chemin qu’ils avaient à suivre.
20 Tu leur donnas ton bon esprit pour les rendre sages, tu ne refusas point ta manne à leur bouche, et tu leur fournis de l’eau pour leur soif.
21 Pendant quarante ans, tu pourvus à leur entretien dans le désert, et ils ne manquèrent de rien, leurs vêtements ne s’usèrent point, et leurs pieds ne s’enflèrent point.
22 Tu leur livras des royaumes et des peuples, dont tu partageas entre eux les contrées, et ils possédèrent le pays de Sihon, roi de Hesbon, et le pays d’Og, roi de Basan.
23 Tu multiplias leurs fils comme les étoiles des cieux, et tu les fis entrer dans le pays dont tu avais dit à leurs pères qu’ils prendraient possession.
24 Et leurs fils entrèrent et prirent possession du pays; tu humilias devant eux les habitants du pays, les Cananéens, et tu les livras entre leurs mains, avec leurs rois et les peuples du pays, pour qu’ils les traitassent à leur gré.
25 Ils devinrent maîtres de villes fortifiées et de terres fertiles; ils possédèrent des maisons remplies de toutes sortes de biens, des citernes creusées, des vignes, des oliviers, et des arbres fruitiers en abondance; ils mangèrent, ils se rassasièrent, ils s’engraissèrent, et ils vécurent dans les délices par ta grande bonté.
26 Néanmoins, ils se soulevèrent et se révoltèrent contre toi. Ils jetèrent ta loi derrière leur dos, ils tuèrent tes prophètes qui les conjuraient de revenir à toi, et ils se livrèrent envers toi à de grands outrages.
27 Alors tu les abandonnas entre les mains de leurs ennemis, qui les opprimèrent. Mais, au temps de leur détresse, ils crièrent à toi; et toi, tu les entendis du haut des cieux, et, dans ta grande miséricorde, tu leur donnas des libérateurs qui les sauvèrent de la main de leurs ennemis.
28 Quand ils eurent du repos, ils recommencèrent à faire le mal devant toi. Alors tu les abandonnas entre les mains de leurs ennemis, qui les dominèrent. Mais, de nouveau, ils crièrent à toi; et toi, tu les entendis du haut des cieux, et, dans ta grande miséricorde, tu les délivras maintes fois.
29 Tu les conjuras de revenir à ta loi; et ils persévérèrent dans l’orgueil, ils n’écoutèrent point tes commandements, ils péchèrent contre tes ordonnances, qui font vivre celui qui les met en pratique, ils eurent une épaule rebelle, ils raidirent leur cou, et ils n’obéirent point.
30 Tu les supportas de nombreuses années, tu leur donnas des avertissements par ton esprit, par tes prophètes; et ils ne prêtèrent point l’oreille. Alors tu les livras entre les mains des peuples étrangers.
31 Mais, dans ta grande miséricorde, tu ne les anéantis pas, et tu ne les abandonnas pas, car tu es un Dieu compatissant et miséricordieux.
32 Et maintenant, ô notre Dieu, Dieu grand, puissant et redoutable, toi qui gardes ton alliance et qui exerces la miséricorde, ne regarde pas comme peu de chose toutes les souffrances que nous avons éprouvées, nous, nos rois, nos chefs, nos sacrificateurs, nos prophètes, nos pères et tout ton peuple, depuis le temps des rois d’Assyrie jusqu’à ce jour.
33 Tu as été juste dans tout ce qui nous est arrivé, car tu t’es montré fidèle, et nous avons fait le mal.
34 Nos rois, nos chefs, nos sacrificateurs et nos pères n’ont point observé ta loi, et ils n’ont été attentifs ni à tes commandements ni aux avertissements que tu leur adressais.
35 Pendant qu’ils étaient les maîtres, au milieu des bienfaits nombreux que tu leur accordais, dans le pays vaste et fertile que tu leur avais livré, ils ne t’ont point servi et ils ne se sont point détournés de leurs oeuvres mauvaises.
36 Et aujourd’hui, nous voici esclaves! Nous voici esclaves sur la terre que tu as donnée à nos pères, pour qu’ils jouissent de ses fruits et de ses biens!
37 Elle multiplie ses produits pour les rois auxquels tu nous as assujettis, à cause de nos péchés; ils dominent à leur gré sur nos corps et sur notre bétail, et nous sommes dans une grande angoisse!
38 Pour tout cela, nous contractâmes une alliance, que nous mîmes par écrit; et nos chefs, nos Lévites et nos sacrificateurs y apposèrent leur sceau.
Néhémie 10
1 Voici ceux qui apposèrent leur sceau. Néhémie, le gouverneur, fils de Hacalia. Sédécias,
2 Seraja, Azaria, Jérémie,
3 Paschhur, Amaria, Malkija,
4 Hattusch, Schebania, Malluc,
5 Harim, Merémoth, Abdias,
6 Daniel, Guinnethon, Baruc,
7 Meschullam, Abija, Mijamin,
8 Maazia, Bilgaï, Schemaeja, sacrificateurs.
9 Lévites: Josué, fils d’Azania, Binnuï, des fils de Hénadad, Kadmiel,
10 et leurs frères, Schebania, Hodija, Kelitha, Pelaja, Hanan,
11 Michée, Rehob, Haschabia,
12 Zaccur, Schérébia, Schebania,
13 Hodija, Bani, Beninu.
14 Chefs du peuple: Pareosch, Pachath-Moab, Elam, Zatthu, Bani,
15 Bunni, Azgad, Bébaï,
16 Adonija, Bigvaï, Adin,
17 Ather, Ezéchias, Azzur,
18 Hodija, Haschum, Betsaï,
19 Hariph, Anathoth, Nébaï,
20 Magpiasch, Meschullam, Hézir,
21 Meschézabeel, Tsadok, Jaddua,
22 Pelathia, Hanan, Anaja,
23 Hosée, Hanania, Haschub,
24 Hallochesch, Pilcha, Schobek,
25 Rehum, Haschabna, Maaséja,
26 Achija, Hanan, Anan,
27 Malluc, Harim, Baana.
28 Le reste du peuple, les sacrificateurs, les Lévites, les portiers, les chantres, les Néthiniens, et tous ceux qui s’étaient séparés des peuples étrangers pour suivre la loi de Dieu, leurs femmes, leurs fils et leurs filles, tous ceux qui étaient capables de connaissance et d’intelligence,
29 se joignirent à leurs frères les plus considérables d’entre eux. Ils promirent avec serment et jurèrent de marcher dans la loi de Dieu donnée par Moïse, serviteur de Dieu, d’observer et de mettre en pratique tous les commandements de l’Eternel, notre Seigneur, ses ordonnances et ses lois.
30 Nous promîmes de ne pas donner nos filles aux peuples du pays et de ne pas prendre leurs filles pour nos fils;
31 de ne rien acheter, le jour du sabbat et les jours de fête, des peuples du pays qui apporteraient à vendre, le jour du sabbat, des marchandises ou denrées quelconques; et de faire relâche la septième année, en n’exigeant le paiement d’aucune dette.
32 Nous nous imposâmes aussi des ordonnances qui nous obligeaient à donner un tiers de sicle par année pour le service de la maison de notre Dieu,
33 pour les pains de proposition, pour l’offrande perpétuelle, pour l’holocauste perpétuel des sabbats, des nouvelles lunes et des fêtes, pour les choses consacrées, pour les sacrifices d’expiation en faveur d’Israël, et pour tout ce qui se fait dans la maison de notre Dieu.
34 Nous tirâmes au sort, sacrificateurs, Lévites et peuple, au sujet du bois qu’on devait chaque année apporter en offrande à la maison de notre Dieu, selon nos maisons paternelles, à des époques fixes, pour qu’il fût brûlé sur l’autel de l’Eternel, notre Dieu, comme il est écrit dans la loi.
35 Nous résolûmes d’apporter chaque année à la maison de l’Eternel les prémices de notre sol et les prémices de tous les fruits de tous les arbres;
36 d’amener à la maison de notre Dieu, aux sacrificateurs qui font le service dans la maison de notre Dieu, les premiers-nés de nos fils et de notre bétail, comme il est écrit dans la loi, les premiers-nés de nos boeufs et de nos brebis;
37 d’apporter aux sacrificateurs, dans les chambres de la maison de notre Dieu, les prémices de notre pâte et nos offrandes, des fruits de tous les arbres, du moût et de l’huile; et de livrer la dîme de notre sol aux Lévites qui doivent la prendre eux-mêmes dans toutes les villes situées sur les terres que nous cultivons.
38 Le sacrificateur, fils d’Aaron, sera avec les Lévites quand ils lèveront la dîme; et les Lévites apporteront la dîme de la dîme à la maison de notre Dieu, dans les chambres de la maison du trésor.
39 Car les enfants d’Israël et les fils de Lévi apporteront dans ces chambres les offrandes de blé, de moût et d’huile; là sont les ustensiles du sanctuaire, et se tiennent les sacrificateurs qui font le service, les portiers et les chantres. C’est ainsi que nous résolûmes de ne pas abandonner la maison de notre Dieu.
Néhémie 11
1 Les chefs du peuple s’établirent à Jérusalem. Le reste du peuple tira au sort, pour qu’un sur dix vînt habiter Jérusalem, la ville sainte, et que les autres demeurassent dans les villes.
2 Le peuple bénit tous ceux qui consentirent volontairement à résider à Jérusalem.
3 Voici les chefs de la province qui s’établirent à Jérusalem. Dans les villes de Juda, chacun s’établit dans sa propriété, dans sa ville, Israël, les sacrificateurs et les Lévites, les Néthiniens, et les fils des serviteurs de Salomon.
4 A Jérusalem s’établirent des fils de Juda et des fils de Benjamin.Des fils de Juda: Athaja, fils d’Ozias, fils de Zacharie, fils d’Amaria, fils de Schephathia, fils de Mahalaleel, des fils de Pérets,
5 et Maaséja, fils de Baruc, fils de Col-Hozé, fils de Hazaja, fils d’Adaja, fils de Jojarib, fils de Zacharie, fils de Schiloni.
6 Total des fils de Pérets qui s’établirent à Jérusalem: quatre cent soixante-huit hommes vaillants.
7 Voici les fils de Benjamin: Sallu, fils de Meschullam, fils de Joëd, fils de Pedaja, fils de Kolaja, fils de Maaséja, fils d’Ithiel, fils d’Esaïe,
8 et, après lui, Gabbaï et Sallaï, neuf cent vingt-huit.
9 Joël, fils de Zicri, était leur chef; et Juda, fils de Senua, était le second chef de la ville.
10 Des sacrificateurs: Jedaeja, fils de Jojarib, Jakin,
11 Seraja, fils de Hilkija, fils de Meschullam, fils de Tsadok, fils de Merajoth, fils d’Achithub, prince de la maison de Dieu,
12 et leurs frères occupés au service de la maison, huit cent vingt-deux; Adaja, fils de Jerocham, fils de Pelalia, fils d’Amtsi, fils de Zacharie, fils de Paschhur, fils de Malkija,
13 et ses frères, chefs des maisons paternelles, deux cent quarante-deux; et Amaschsaï, fils d’Azareel, fils d’Achzaï, fils de Meschillémoth, fils d’Immer,
14 et leurs frères, vaillants hommes, cent vingt-huit. Zabdiel, fils de Guedolim, était leur chef.
15 Des Lévites: Schemaeja, fils de Haschub, fils d’Azrikam, fils de Haschabia, fils de Bunni,
16 Schabbethaï et Jozabad, chargés des affaires extérieures de la maison de Dieu, et faisant partie des chefs des Lévites;
17 Matthania, fils de Michée, fils de Zabdi, fils d’Asaph, le chef qui entonnait la louange à la prière, et Bakbukia, le second parmi ses frères, et Abda, fils de Schammua, fils de Galal, fils de Jeduthun.
18 Total des Lévites dans la ville sainte: deux cent quatre-vingt-quatre.
19 Et les portiers: Akkub, Thalmon, et leurs frères, gardiens des portes, cent soixante-douze.
20 Le reste d’Israël, les sacrificateurs, les Lévites, s’établirent dans toutes les villes de Juda, chacun dans sa propriété.
21 Les Néthiniens s’établirent sur la colline, et ils avaient pour chefs Tsicha et Guischpa.
22 Le chef des Lévites à Jérusalem était Uzzi, fils de Bani, fils de Haschabia, fils de Matthania, fils de Michée, d’entre les fils d’Asaph, les chantres chargés des offices de la maison de Dieu;
23 car il y avait un ordre du roi concernant les chantres, et un salaire fixe leur était accordé pour chaque jour.
24 Pethachja, fils de Meschézabeel, des fils de Zérach, fils de Juda, était commissaire du roi pour toutes les affaires du peuple.
25 Dans les villages et leurs territoires, des fils de Juda s’établirent à Kirjath-Arba et dans les lieux de son ressort, à Dibon et dans les lieux de son ressort, à Jekabtseel et dans les villages de son ressort,
26 Jéschua, à Molada, à Beth-Paleth,
27 Hatsar-Schual, à Beer-Schéba, et dans les lieux de son ressort,
28 Tsiklag, à Mecona et dans les lieux de son ressort,
29 En-Rimmon, à Tsorea, à Jarmuth,
30 Zanoach, à Adullam, et dans les villages de leur ressort, à Lakis et dans son territoire, à Azéka et dans les lieux de son ressort. Ils s’établirent depuis Beer-Schéba jusqu’à la vallée de Hinnom.
31 Les fils de Benjamin s’établirent, depuis Guéba, à Micmasch, à Ajja, à Béthel et dans les lieux de son ressort,
32 Anathoth, à Nob, à Hanania,
33 Hatsor, à Rama, à Guitthaïm,
34 Hadid, à Tseboïm, à Neballath,
35 Lod et à Ono, la vallée des ouvriers.
36 Il y eut des Lévites qui se joignirent à Benjamin, quoique appartenant aux divisions de Juda.
Néhémie 12
1 Voici les sacrificateurs et les Lévites qui revinrent avec Zorobabel, fils de Schealthiel, et avec Josué: Seraja, Jérémie, Esdras,
2 Amaria, Malluc, Hattusch,
3 Schecania, Rehum, Merémoth,
4 Iddo, Guinnethoï, Abija,
5 Mijamin, Maadia, Bilga,
6 Schemaeja, Jojarib, Jedaeja,
7 Sallu, Amok, Hilkija, Jedaeja. Ce furent là les chefs des sacrificateurs et de leurs frères, au temps de Josué.
8 Lévites: Josué, Binnuï, Kadmiel, Schérébia, Juda, Matthania, qui dirigeait avec ses frères le chant des louanges;
9 Bakbukia et Unni, qui remplissaient leurs fonctions auprès de leurs frères.
10 Josué engendra Jojakim, Jojakim engendra Eliaschib, Eliaschib engendra Jojada,
11 Jojada engendra Jonathan, et Jonathan engendra Jaddua.
12 Voici, au temps de Jojakim, quels étaient les sacrificateurs, chefs de famille: pour Seraja, Meraja; pour Jérémie, Hanania;
13 pour Esdras, Meschullam; pour Amaria, Jochanan;
14 pour Meluki, Jonathan; pour Schebania, Joseph;
15 pour Harim, Adna; pour Merajoth, Helkaï;
16 pour Iddo, Zacharie; pour Guinnethon, Meschullam;
17 pour Abija, Zicri; pour Minjamin et Moadia, Pilthaï;
18 pour Bilga, Schammua; pour Schemaeja, Jonathan;
19 pour Jojarib, Matthnaï; pour Jedaeja, Uzzi;
20 pour Sallaï, Kallaï; pour Amok, Eber;
21 pour Hilkija, Haschabia; pour Jedaeja, Nethaneel.
22 Au temps d’Eliaschib, de Jojada, de Jochanan et de Jaddua, les Lévites, chefs de familles, et les sacrificateurs, furent inscrits, sous le règne de Darius, le Perse.
23 Les fils de Lévi, chefs de familles, furent inscrits dans le livre des Chroniques jusqu’au temps de Jochanan, fils d’Eliaschib.
24 Les chefs des Lévites, Haschabia, Schérébia, et Josué, fils de Kadmiel, et leurs frères avec eux, les uns vis-à-vis des autres, étaient chargés de célébrer et de louer l’Eternel, selon l’ordre de David, homme de Dieu.
25 Matthania, Bakbukia, Abdias, Meschullam, Thalmon et Akkub, portiers, faisaient la garde aux seuils des portes.
26 Ils vivaient au temps de Jojakim, fils de Josué, fils de Jotsadak, et au temps de Néhémie, le gouverneur, et d’Esdras, le sacrificateur et le scribe.
27 Lors de la dédicace des murailles de Jérusalem, on appela les Lévites de tous les lieux qu’ils habitaient et on les fit venir à Jérusalem, afin de célébrer la dédicace et la fête par des louanges et par des chants, au son des cymbales, des luths et des harpes.
28 Les fils des chantres se rassemblèrent des environs de Jérusalem, des villages des Nethophatiens,
29 de Beth-Guilgal, et du territoire de Guéba et d’Azmaveth; car les chantres s’étaient bâti des villages aux alentours de Jérusalem.
30 Les sacrificateurs et les Lévites se purifièrent, et ils purifièrent le peuple, les portes et la muraille.
31 Je fis monter sur la muraille les chefs de Juda, et je formai deux grands choeurs. Le premier se mit en marche du côté droit sur la muraille, vers la porte du fumier.
32 Derrière ce choeur marchaient Hosée et la moitié des chefs de Juda,
33 Azaria, Esdras, Meschullam,
34 Juda, Benjamin, Schemaeja et Jérémie,
35 des fils de sacrificateurs avec des trompettes, Zacharie, fils de Jonathan, fils de Schemaeja, fils de Matthania, fils de Michée, fils de Zaccur, fils d’Asaph,
36 et ses frères, Schemaeja, Azareel, Milalaï, Guilalaï, Maaï, Nethaneel, Juda et Hanani, avec les instruments de musique de David, homme de Dieu. Esdras, le scribe, était à leur tête.
37 A la porte de la source, ils montèrent vis-à-vis d’eux les degrés de la cité de David par la montée de la muraille, au-dessus de la maison de David, jusqu’à la porte des eaux, vers l’orient.
38 Le second choeur se mit en marche à l’opposite. J’étais derrière lui avec l’autre moitié du peuple, sur la muraille. Passant au-dessus de la tour des fours, on alla jusqu’à la muraille large;
39 puis au-dessus de la porte d’Ephraïm, de la vieille porte, de la porte des poissons, de la tour de Hananeel et de la tour de Méa, jusqu’à la porte des brebis. Et l’on s’arrêta à la porte de la prison.
40 Les deux choeurs s’arrêtèrent dans la maison de Dieu; et nous fîmes de même, moi et les magistrats qui étaient avec moi,
41 et les sacrificateurs Eliakim, Maaséja, Minjamin, Michée, Eljoénaï, Zacharie, Hanania, avec des trompettes,
42 et Maaséja, Schemaeja, Eléazar, Uzzi, Jochanan, Malkija, Elam et Ezer. Les chantres se firent entendre, dirigés par Jizrachja.
43 On offrit ce jour-là de nombreux sacrifices, et on se livra aux réjouissances, car Dieu avait donné au peuple un grand sujet de joie. Les femmes et les enfants se réjouirent aussi, et les cris de joie de Jérusalem furent entendus au loin.
44 En ce jour, on établit des hommes ayant la surveillance des chambres qui servaient de magasins pour les offrandes, les prémices et les dîmes, et on les chargea d’y recueillir du territoire des villes les portions assignées par la loi aux sacrificateurs et aux Lévites. Car Juda se réjouissait de ce que les sacrificateurs et les Lévites étaient à leur poste,
45 observant tout ce qui concernait le service de Dieu et des purifications. Les chantres et les portiers remplissaient aussi leurs fonctions, selon l’ordre de David et de Salomon, son fils;
46 car autrefois, du temps de David et d’Asaph, il y avait des chefs de chantres et des chants de louanges et d’actions de grâces en l’honneur de Dieu.
47 Tout Israël, au temps de Zorobabel et de Néhémie, donna les portions des chantres et des portiers, jour par jour; on donna aux Lévites les choses consacrées, et les Lévites donnèrent aux fils d’Aaron les choses consacrées.
Néhémie 13
1 Dans ce temps, on lut en présence du peuple dans le livre de Moïse, et l’on y trouva écrit que l’Ammonite et le Moabite ne devraient jamais entrer dans l’assemblée de Dieu,
2 parce qu’ils n’étaient pas venus au-devant des enfants d’Israël avec du pain et de l’eau, et parce qu’ils avaient appelé contre eux à prix d’argent Balaam pour qu’il les maudît; mais notre Dieu changea la malédiction en bénédiction.
3 Lorsqu’on eut entendu la loi, on sépara d’Israël tous les étrangers.
4 Avant cela, le sacrificateur Eliaschib, établi dans les chambres de la maison de notre Dieu, et parent de Tobija,
5 avait disposé pour lui une grande chambre où l’on mettait auparavant les offrandes, l’encens, les ustensiles, la dîme du blé, du moût et de l’huile, ce qui était ordonné pour les Lévites, les chantres et les portiers, et ce qui était prélevé pour les sacrificateurs.
6 Je n’étais point à Jérusalem quand tout cela eut lieu, car j’étais retourné auprès du roi la trente-deuxième année d’Artaxerxès, roi de Babylone. A la fin de l’année, j’obtins du roi la permission
7 de revenir à Jérusalem, et je m’aperçus du mal qu’avait fait Eliaschib, en disposant une chambre pour Tobija dans les parvis de la maison de Dieu.
8 J’en éprouvai un vif déplaisir, et je jetai hors de la chambre tous les objets qui appartenaient à Tobija;
9 j’ordonnai qu’on purifiât les chambres, et j’y replaçai les ustensiles de la maison de Dieu, les offrandes et l’encens.
10 J’appris aussi que les portions des Lévites n’avaient point été livrées, et que les Lévites et les chantres chargés du service s’étaient enfuis chacun dans son territoire.
11 Je fis des réprimandes aux magistrats, et je dis: Pourquoi la maison de Dieu a-t-elle été abandonnée? Et je rassemblai les Lévites et les chantres, et je les remis à leur poste.
12 Alors tout Juda apporta dans les magasins la dîme du blé, du moût et de l’huile.
13 Je confiai la surveillance des magasins à Schélémia, le sacrificateur, à Tsadok, le scribe, et à Pedaja, l’un des Lévites, et je leur adjoignis Hanan, fils de Zaccur, fils de Matthania, car ils avaient la réputation d’être fidèles. Ils furent chargés de faire les distributions à leurs frères.
14 Souviens-toi de moi, ô mon Dieu, à cause de cela, et n’oublie pas mes actes de piété à l’égard de la maison de mon Dieu et des choses qui doivent être observées!
15 A cette époque, je vis en Juda des hommes fouler au pressoir pendant le sabbat, rentrer des gerbes, charger sur des ânes même du vin, des raisins et des figues, et toutes sortes de choses, et les amener à Jérusalem le jour du sabbat; et je leur donnai des avertissements le jour où ils vendaient leurs denrées.
16 Il y avait aussi des Tyriens, établis à Jérusalem, qui apportaient du poisson et toutes sortes de marchandises, et qui les vendaient aux fils de Juda le jour du sabbat et dans Jérusalem.
17 Je fis des réprimandes aux grands de Juda, et je leur dis: Que signifie cette mauvaise action que vous faites, en profanant le jour du sabbat?
18 N’est-ce pas ainsi qu’ont agi vos pères, et n’est-ce pas à cause de cela que notre Dieu a fait venir tous ces malheurs sur nous et sur cette ville? Et vous, vous attirez de nouveau sa colère contre Israël, en profanant le sabbat!
19 Puis j’ordonnai qu’on fermât les portes de Jérusalem avant le sabbat, dès qu’elles seraient dans l’ombre, et qu’on ne les ouvrît qu’après le sabbat. Et je plaçai quelques-uns de mes serviteurs aux portes, pour empêcher l’entrée des fardeaux le jour du sabbat.
20 Alors les marchands et les vendeurs de toutes sortes de choses passèrent une ou deux fois la nuit hors de Jérusalem.
21 Je les avertis, en leur disant: Pourquoi passez-vous la nuit devant la muraille? Si vous le faites encore, je mettrai la main sur vous. Dès ce moment, ils ne vinrent plus pendant le sabbat.
22 J’ordonnai aussi aux Lévites de se purifier et de venir garder les portes pour sanctifier le jour du sabbat. Souviens-toi de moi, ô mon Dieu, à cause de cela, et protège-moi selon ta grande miséricorde!
23 A cette même époque, je vis des Juifs qui avaient pris des femmes asdodiennes, ammonites, moabites.
24 La moitié de leurs fils parlaient l’asdodien, et ne savaient pas parler le juif; ils ne connaissaient que la langue de tel ou tel peuple.
25 Je leur fis des réprimandes, et je les maudis; j’en frappai quelques-uns, je leur arrachai les cheveux, et je les fis jurer au nom de Dieu, en disant: Vous ne donnerez pas vos filles à leurs fils, et vous ne prendrez leurs filles ni pour vos fils ni pour vous.
26 N’est-ce pas en cela qu’a péché Salomon, roi d’Israël? Il n’y avait point de roi semblable à lui parmi la multitude des nations, il était aimé de son Dieu, et Dieu l’avait établi roi sur tout Israël; néanmoins, les femmes étrangères l’entraînèrent aussi dans le péché.
27 Faut-il donc apprendre à votre sujet que vous commettez un aussi grand crime et que vous péchez contre notre Dieu en prenant des femmes étrangères?
28 Un des fils de Jojada, fils d’Eliaschib, le souverain sacrificateur, était gendre de Sanballat, le Horonite. Je le chassai loin de moi.
29 Souviens-toi d’eux, ô mon Dieu, car ils ont souillé le sacerdoce et l’alliance contractée par les sacrificateurs et les Lévites.
30 Je les purifiai de tout étranger, et je remis en vigueur ce que devaient observer les sacrificateurs et les Lévites, chacun dans sa fonction,
31 et ce qui concernait l’offrande du bois aux époques fixées, de même que les prémices. Souviens-toi favorablement de moi, ô mon Dieu!
Esther 1
1 C’était du temps d’Assuérus, de cet Assuérus qui régnait depuis l’Inde jusqu’en Ethiopie sur cent vingt-sept provinces;
2 et le roi Assuérus était alors assis sur son trône royal à Suse, dans la capitale.
3 La troisième année de son règne, il fit un festin à tous ses princes et à ses serviteurs; les commandants de l’armée des Perses et des Mèdes, les grands et les chefs des provinces furent réunis en sa présence.
4 Il montra la splendide richesse de son royaume et l’éclatante magnificence de sa grandeur pendant nombre de jours, pendant cent quatre-vingts jours.
5 Lorsque ces jours furent écoulés, le roi fit pour tout le peuple qui se trouvait à Suse, la capitale, depuis le plus grand jusqu’au plus petit, un festin qui dura sept jours, dans la cour du jardin de la maison royale.
6 Des tentures blanches, vertes et bleues, étaient attachées par des cordons de byssus et de pourpre à des anneaux d’argent et à des colonnes de marbre. Des lits d’or et d’argent reposaient sur un pavé de porphyre, de marbre, de nacre et de pierres noires.
7 On servait à boire dans des vases d’or, de différentes espèces, et il y avait abondance de vin royal, grâce à la libéralité du roi.
8 Mais on ne forçait personne à boire, car le roi avait ordonné à tous les gens de sa maison de se conformer à la volonté de chacun.
9 La reine Vasthi fit aussi un festin pour les femmes dans la maison royale du roi Assuérus.
10 Le septième jour, comme le coeur du roi était réjoui par le vin, il ordonna à Mehuman, Biztha, Harbona, Bigtha, Abagtha, Zéthar et Carcas, les sept eunuques qui servaient devant le roi Assuérus,
11 d’amener en sa présence la reine Vasthi, avec la couronne royale, pour montrer sa beauté aux peuples et aux grands, car elle était belle de figure.
12 Mais la reine Vasthi refusa de venir, quand elle reçut par les eunuques l’ordre du roi. Et le roi fut très irrité, il fut enflammé de colère.
13 Alors le roi s’adressa aux sages qui avaient la connaissance des temps. Car ainsi se traitaient les affaires du roi, devant tous ceux qui connaissaient les lois et le droit.
14 Il avait auprès de lui Carschena, Schéthar, Admatha, Tarsis, Mérès, Marsena, Memucan, sept princes de Perse et de Médie, qui voyaient la face du roi et qui occupaient le premier rang dans le royaume.
15 Quelle loi, dit-il, faut-il appliquer à la reine Vasthi, pour n’avoir point exécuté ce que le roi Assuérus lui a ordonné par les eunuques?
16 Memucan répondit devant le roi et les princes: Ce n’est pas seulement à l’égard du roi que la reine Vasthi a mal agi; c’est aussi envers tous les princes et tous les peuples qui sont dans toutes les provinces du roi Assuérus.
17 Car l’action de la reine parviendra à la connaissance de toutes les femmes, et les portera à mépriser leurs maris; elles diront: Le roi Assuérus avait ordonné qu’on amenât en sa présence la reine Vasthi, et elle n’y est pas allée.
18 Et dès ce jour les princesses de Perse et de Médie qui auront appris l’action de la reine la rapporteront à tous les chefs du roi; de là beaucoup de mépris et de colère.
19 Si le roi le trouve bon, qu’on publie de sa part et qu’on inscrive parmi les lois des Perses et des Mèdes, avec défense de la transgresser, une ordonnance royale d’après laquelle Vasthi ne paraîtra plus devant le roi Assuérus et le roi donnera la dignité de reine à une autre qui soit meilleure qu’elle.
20 L’édit du roi sera connu dans tout son royaume, quelque grand qu’il soit, et toutes les femmes rendront honneur à leurs maris, depuis le plus grand jusqu’au plus petit.
21 Cet avis fut approuvé du roi et des princes, et le roi agit d’après la parole de Memucan.
22 Il envoya des lettres à toutes les provinces du royaume, à chaque province selon son écriture et à chaque peuple selon sa langue; elles portaient que tout homme devait être le maître dans sa maison, et qu’il parlerait la langue de son peuple.
Esther 2
1 Après ces choses, lorsque la colère du roi Assuérus se fut calmée, il pensa à Vasthi, à ce qu’elle avait fait, et à la décision qui avait été prise à son sujet.
2 Alors ceux qui servaient le roi dirent: Qu’on cherche pour le roi des jeunes filles, vierges et belles de figure;
3 que le roi établisse dans toutes les provinces de son royaume des commissaires chargés de rassembler toutes les jeunes filles, vierges et belles de figure, à Suse, la capitale, dans la maison des femmes, sous la surveillance d’Hégué, eunuque du roi et gardien des femmes, qui leur donnera les choses nécessaires pour leur toilette;
4 et que la jeune fille qui plaira au roi devienne reine à la place de Vasthi. Cet avis eut l’approbation du roi, et il fit ainsi.
5 Il y avait dans Suse, la capitale, un Juif nommé Mardochée, fils de Jaïr, fils de Schimeï, fils de Kis, homme de Benjamin,
6 qui avait été emmené de Jérusalem parmi les captifs déportés avec Jeconia, roi de Juda, par Nebucadnetsar, roi de Babylone.
7 Il élevait Hadassa, qui est Esther, fille de son oncle; car elle n’avait ni père ni mère. La jeune fille était belle de taille et belle de figure. A la mort de son père et de sa mère, Mardochée l’avait adoptée pour fille.
8 Lorsqu’on eut publié l’ordre du roi et son édit, et qu’un grand nombre de jeunes filles furent rassemblées à Suse, la capitale, sous la surveillance d’Hégaï, Esther fut aussi prise et conduite dans la maison du roi, sous la surveillance d’Hégaï, gardien des femmes.
9 La jeune fille lui plut, et trouva grâce devant lui; il s’empressa de lui fournir les choses nécessaires pour sa toilette et pour sa subsistance, lui donna sept jeunes filles choisies dans la maison du roi, et la plaça avec ses jeunes filles dans le meilleur appartement de la maison des femmes.
10 Esther ne fit connaître ni son peuple ni sa naissance, car Mardochée lui avait défendu d’en parler.
11 Et chaque jour Mardochée allait et venait devant la cour de la maison des femmes, pour savoir comment se portait Esther et comment on la traitait.
12 Chaque jeune fille allait à son tour vers le roi Assuérus, après avoir employé douze mois à s’acquitter de ce qui était prescrit aux femmes; pendant ce temps, elles prenaient soin de leur toilette, six mois avec de l’huile de myrrhe, et six mois avec des aromates et des parfums en usage parmi les femmes.
13 C’est ainsi que chaque jeune fille allait vers le roi; et, quand elle passait de la maison des femmes dans la maison du roi, on lui laissait prendre avec elle tout ce qu’elle voulait.
14 Elle y allait le soir; et le lendemain matin elle passait dans la seconde maison des femmes, sous la surveillance de Schaaschgaz, eunuque du roi et gardien des concubines. Elle ne retournait plus vers le roi, à moins que le roi n’en eût le désir et qu’elle ne fût appelée par son nom.
15 Lorsque son tour d’aller vers le roi fut arrivé, Esther, fille d’Abichaïl, oncle de Mardochée qui l’avait adoptée pour fille, ne demanda que ce qui fut désigné par Hégaï, eunuque du roi et gardien des femmes. Esther trouvait grâce aux yeux de tous ceux qui la voyaient.
16 Esther fut conduite auprès du roi Assuérus, dans sa maison royale, le dixième mois, qui est le mois de Tébeth, la septième année de son règne.
17 Le roi aima Esther plus que toutes les autres femmes, et elle obtint grâce et faveur devant lui plus que toutes les autres jeunes filles. Il mit la couronne royale sur sa tête, et la fit reine à la place de Vasthi.
18 Le roi donna un grand festin à tous ses princes et à ses serviteurs, un festin en l’honneur d’Esther; il accorda du repos aux provinces, et fit des présents avec une libéralité royale.
19 La seconde fois qu’on assembla les jeunes filles, Mardochée était assis à la porte du roi.
20 Esther n’avait fait connaître ni sa naissance ni son peuple, car Mardochée le lui avait défendu, et elle suivait les ordres de Mardochée aussi fidèlement qu’à l’époque où elle était sous sa tutelle.
21 Dans ce même temps, comme Mardochée était assis à la porte du roi, Bigthan et Théresch, deux eunuques du roi, gardes du seuil, cédèrent à un mouvement d’irritation et voulurent porter la main sur le roi Assuérus.
22 Mardochée eut connaissance de la chose et en informa la reine Esther, qui la redit au roi de la part de Mardochée.
23 Le fait ayant été vérifié et trouvé exact, les deux eunuques furent pendus à un bois. Et cela fut écrit dans le livre des Chroniques en présence du roi.
Esther 3
1 Après ces choses, le roi Assuérus fit monter au pouvoir Haman, fils d’Hammedatha, l’Agaguite; il l’éleva en dignité et plaça son siège au-dessus de ceux de tous les chefs qui étaient auprès de lui.
2 Tous les serviteurs du roi, qui se tenaient à la porte du roi, fléchissaient le genou et se prosternaient devant Haman, car tel était l’ordre du roi à son égard. Mais Mardochée ne fléchissait point le genou et ne se prosternait point.
3 Et les serviteurs du roi, qui se tenaient à la porte du roi, dirent à Mardochée: Pourquoi transgresses-tu l’ordre du roi?
4 Comme ils le lui répétaient chaque jour et qu’il ne les écoutait pas, ils en firent rapport à Haman, pour voir si Mardochée persisterait dans sa résolution; car il leur avait dit qu’il était Juif.
5 Et Haman vit que Mardochée ne fléchissait point le genou et ne se prosternait point devant lui. Il fut rempli de fureur;
6 mais il dédaigna de porter la main sur Mardochée seul, car on lui avait dit de quel peuple était Mardochée, et il voulut détruire le peuple de Mardochée, tous les Juifs qui se trouvaient dans tout le royaume d’Assuérus.
7 Au premier mois, qui est le mois de Nisan, la douzième année du roi Assuérus, on jeta le pur, c’est-à-dire le sort, devant Haman, pour chaque jour et pour chaque mois, jusqu’au douzième mois, qui est le mois d’Adar.
8 Alors Haman dit au roi Assuérus: Il y a dans toutes les provinces de ton royaume un peuple dispersé et à part parmi les peuples, ayant des lois différentes de celles de tous les peuples et n’observant point les lois du roi. Il n’est pas dans l’intérêt du roi de le laisser en repos.
9 Si le roi le trouve bon, qu’on écrive l’ordre de les faire périr; et je pèserai dix mille talents d’argent entre les mains des fonctionnaires, pour qu’on les porte dans le trésor du roi.
10 Le roi ôta son anneau de la main, et le remit à Haman, fils d’Hammedatha, l’Agaguite, ennemi des Juifs.
11 Et le roi dit à Haman: L’argent t’est donné, et ce peuple aussi; fais-en ce que tu voudras.
12 Les secrétaires du roi furent appelés le treizième jour du premier mois, et l’on écrivit, suivant tout ce qui fut ordonné par Haman, aux satrapes du roi, aux gouverneurs de chaque province et aux chefs de chaque peuple, à chaque province selon son écriture et à chaque peuple selon sa langue. Ce fut au nom du roi Assuérus que l’on écrivit, et on scella avec l’anneau du roi.
13 Les lettres furent envoyées par les courriers dans toutes les provinces du roi, pour qu’on détruisît, qu’on tuât et qu’on fît périr tous les Juifs, jeunes et vieux, petits enfants et femmes, en un seul jour, le treizième du douzième mois, qui est le mois d’Adar, et pour que leurs biens fussent livrés au pillage.
14 Ces lettres renfermaient une copie de l’édit qui devait être publié dans chaque province, et invitaient tous les peuples à se tenir prêts pour ce jour-là.
15 Les courriers partirent en toute hâte, d’après l’ordre du roi. L’édit fut aussi publié dans Suse, la capitale; et tandis que le roi et Haman étaient à boire, la ville de Suse était dans la consternation.
Esther 4
1 Mardochée, ayant appris tout ce qui se passait, déchira ses vêtements, s’enveloppa d’un sac et se couvrit de cendre. Puis il alla au milieu de la ville en poussant avec force des cris amers,
2 et se rendit jusqu’à la porte du roi, dont l’entrée était interdite à toute personne revêtue d’un sac.
3 Dans chaque province, partout où arrivaient l’ordre du roi et son édit, il y eut une grande désolation parmi les Juifs; ils jeûnaient, pleuraient et se lamentaient, et beaucoup se couchaient sur le sac et la cendre.
4 Les servantes d’Esther et ses eunuques vinrent lui annoncer cela, et la reine fut très effrayée. Elle envoya des vêtements à Mardochée pour le couvrir et lui faire ôter son sac, mais il ne les accepta pas.
5 Alors Esther appela Hathac, l’un des eunuques que le roi avait placés auprès d’elle, et elle le chargea d’aller demander à Mardochée ce que c’était et d’où cela venait.
6 Hathac se rendit vers Mardochée sur la place de la ville, devant la porte du roi.
7 Et Mardochée lui raconta tout ce qui lui était arrivé, et lui indiqua la somme d’argent qu’Haman avait promis de livrer au trésor du roi en retour du massacre des Juifs.
8 Il lui donna aussi une copie de l’édit publié dans Suse en vue de leur destruction, afin qu’il le montrât à Esther et lui fît tout connaître; et il ordonna qu’Esther se rendît chez le roi pour lui demander grâce et l’implorer en faveur de son peuple.
9 Hathac vint rapporter à Esther les paroles de Mardochée.
10 Esther chargea Hathac d’aller dire à Mardochée:
11 Tous les serviteurs du roi et le peuple des provinces du roi savent qu’il existe une loi portant peine de mort contre quiconque, homme ou femme, entre chez le roi, dans la cour intérieure, sans avoir été appelé; celui-là seul a la vie sauve, à qui le roi tend le sceptre d’or. Et moi, je n’ai point été appelée auprès du roi depuis trente jours.
12 Lorsque les paroles d’Esther eurent été rapportées à Mardochée,
13 Mardochée fit répondre à Esther: Ne t’imagine pas que tu échapperas seule d’entre tous les Juifs, parce que tu es dans la maison du roi;
14 car, si tu te tais maintenant, le secours et la délivrance surgiront d’autre part pour les Juifs, et toi et la maison de ton père vous périrez. Et qui sait si ce n’est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue à la royauté?
15 Esther envoya dire à Mardochée:
16 Va, rassemble tous les Juifs qui se trouvent à Suse, et jeûnez pour moi, sans manger ni boire pendant trois jours, ni la nuit ni le jour. Moi aussi, je jeûnerai de même avec mes servantes, puis j’entrerai chez le roi, malgré la loi; et si je dois périr, je périrai.
17 Mardochée s’en alla, et fit tout ce qu’Esther lui avait ordonné.
Esther 5
1 Le troisième jour, Esther mit ses vêtements royaux et se présenta dans la cour intérieure de la maison du roi, devant la maison du roi. Le roi était assis sur son trône royal dans la maison royale, en face de l’entrée de la maison.
2 Lorsque le roi vit la reine Esther debout dans la cour, elle trouva grâce à ses yeux; et le roi tendit à Esther le sceptre d’or qu’il tenait à la main. Esther s’approcha, et toucha le bout du sceptre.
3 Le roi lui dit: Qu’as-tu, reine Esther, et que demandes-tu? Quand ce serait la moitié du royaume, elle te serait donnée.
4 Esther répondit: Si le roi le trouve bon, que le roi vienne aujourd’hui avec Haman au festin que je lui ai préparé.
5 Et le roi dit: Allez tout de suite chercher Haman, comme le désire Esther. Le roi se rendit avec Haman au festin qu’avait préparé Esther.
6 Et pendant qu’on buvait le vin, le roi dit à Esther: Quelle est ta demande? Elle te sera accordée. Que désires-tu? Quand ce serait la moitié du royaume, tu l’obtiendras.
7 Esther répondit: Voici ce que je demande et ce que je désire.
8 Si j’ai trouvé grâce aux yeux du roi, et s’il plaît au roi d’accorder ma demande et de satisfaire mon désir, que le roi vienne avec Haman au festin que je leur préparerai, et demain je donnerai réponse au roi selon son ordre.
9 Haman sortit ce jour-là, joyeux et le coeur content. Mais lorsqu’il vit, à la porte du roi, Mardochée qui ne se levait ni ne se remuait devant lui, il fut rempli de colère contre Mardochée.
10 Il sut néanmoins se contenir, et il alla chez lui. Puis il envoya chercher ses amis et Zéresch, sa femme.
11 Haman leur parla de la magnificence de ses richesses, du nombre de ses fils, de tout ce qu’avait fait le roi pour l’élever en dignité, et du rang qu’il lui avait donné au-dessus des chefs et des serviteurs du roi.
12 Et il ajouta: Je suis même le seul que la reine Esther ait admis avec le roi au festin qu’elle a fait, et je suis encore invité pour demain chez elle avec le roi.
13 Mais tout cela n’est d’aucun prix pour moi aussi longtemps que je verrai Mardochée, le Juif, assis à la porte du roi.
14 Zéresch, sa femme, et tous ses amis lui dirent: Qu’on prépare un bois haut de cinquante coudées, et demain matin demande au roi qu’on y pende Mardochée; puis tu iras joyeux au festin avec le roi. Cet avis plut à Haman, et il fit préparer le bois.
Esther 6
1 Cette nuit-là, le roi ne put pas dormir, et il se fit apporter le livre des annales, les Chroniques. On les lut devant le roi,
2 et l’on trouva écrit ce que Mardochée avait révélé au sujet de Bigthan et de Théresch, les deux eunuques du roi, gardes du seuil, qui avaient voulu porter la main sur le roi Assuérus.
3 Le roi dit: Quelle marque de distinction et d’honneur Mardochée a-t-il reçue pour cela? Il n’a rien reçu, répondirent ceux qui servaient le roi.
4 Alors le roi dit: Qui est dans la cour?Haman était venu dans la cour extérieure de la maison du roi, pour demander au roi de faire pendre Mardochée au bois qu’il avait préparé pour lui.
5 Les serviteurs du roi lui répondirent: C’est Haman qui se tient dans la cour. Et le roi dit: Qu’il entre.
6 Haman entra, et le roi lui dit: Que faut-il faire pour un homme que le roi veut honorer? Haman se dit en lui-même: Quel autre que moi le roi voudrait-il honorer?
7 Et Haman répondit au roi: Pour un homme que le roi veut honorer,
8 il faut prendre le vêtement royal dont le roi se couvre et le cheval que le roi monte et sur la tête duquel se pose une couronne royale,
9 remettre le vêtement et le cheval à l’un des principaux chefs du roi, puis revêtir l’homme que le roi veut honorer, le promener à cheval à travers la place de la ville, et crier devant lui: C’est ainsi que l’on fait à l’homme que le roi veut honorer!
10 Le roi dit à Haman: Prends tout de suite le vêtement et le cheval, comme tu l’as dit, et fais ainsi pour Mardochée, le Juif, qui est assis à la porte du roi; ne néglige rien de tout ce que tu as mentionné.
11 Et Haman prit le vêtement et le cheval, il revêtit Mardochée, il le promena à cheval à travers la place de la ville, et il cria devant lui: C’est ainsi que l’on fait à l’homme que le roi veut honorer!
12 Mardochée retourna à la porte du roi, et Haman se rendit en hâte chez lui, désolé et la tête voilée.
13 Haman raconta à Zéresch, sa femme, et à tous ses amis, tout ce qui lui était arrivé. Et ses sages, et Zéresch, sa femme, lui dirent: Si Mardochée, devant lequel tu as commencé de tomber, est de la race des Juifs, tu ne pourras rien contre lui, mais tu tomberas devant lui.
14 Comme ils lui parlaient encore, les eunuques du roi arrivèrent et conduisirent aussitôt Haman au festin qu’Esther avait préparé.
Esther 7
1 Le roi et Haman allèrent au festin chez la reine Esther.
2 Ce second jour, le roi dit encore à Esther, pendant qu’on buvait le vin: Quelle est ta demande, reine Esther? Elle te sera accordée. Que désires-tu? Quand ce serait la moitié du royaume, tu l’obtiendras.
3 La reine Esther répondit: Si j’ai trouvé grâce à tes yeux, ô roi, et si le roi le trouve bon, accorde-moi la vie, voilà ma demande, et sauve mon peuple, voilà mon désir!
4 Car nous sommes vendus, moi et mon peuple, pour être détruits, égorgés, anéantis. Encore si nous étions vendus pour devenir esclaves et servantes, je me tairais, mais l’ennemi ne saurait compenser le dommage fait au roi.
5 Le roi Assuérus prit la parole et dit à la reine Esther: Qui est-il et où est-il celui qui se propose d’agir ainsi?
6 Esther répondit: L’oppresseur, l’ennemi, c’est Haman, ce méchant-là! Haman fut saisi de terreur en présence du roi et de la reine.
7 Et le roi, dans sa colère, se leva et quitta le festin, pour aller dans le jardin du palais. Haman resta pour demander grâce de la vie à la reine Esther, car il voyait bien que sa perte était arrêtée dans l’esprit du roi.
8 Lorsque le roi revint du jardin du palais dans la salle du festin, il vit Haman qui s’était précipité vers le lit sur lequel était Esther, et il dit: Serait-ce encore pour faire violence à la reine, chez moi, dans le palais? Dès que cette parole fut sortie de la bouche du roi, on voila le visage d’Haman.
9 Et Harbona, l’un des eunuques, dit en présence du roi: Voici, le bois préparé par Haman pour Mardochée, qui a parlé pour le bien du roi, est dressé dans la maison d’Haman, à une hauteur de cinquante coudées. Le roi dit: Qu’on y pende Haman!
10 Et l’on pendit Haman au bois qu’il avait préparé pour Mardochée. Et la colère du roi s’apaisa.
Esther 8
1 En ce même jour, le roi Assuérus donna à la reine Esther la maison d’Haman, l’ennemi des Juifs; et Mardochée parut devant le roi, car Esther avait fait connaître la parenté qui l’unissait à elle.
2 Le roi ôta son anneau, qu’il avait repris à Haman, et le donna à Mardochée; Esther, de son côté, établit Mardochée sur la maison d’Haman.
3 Puis Esther parla de nouveau en présence du roi. Elle se jeta à ses pieds, elle pleura, elle le supplia d’empêcher les effets de la méchanceté d’Haman, l’Agaguite, et la réussite de ses projets contre les Juifs.
4 Le roi tendit le sceptre d’or à Esther, qui se releva et resta debout devant le roi.
5 Elle dit alors: Si le roi le trouve bon et si j’ai trouvé grâce devant lui, si la chose paraît convenable au roi et si je suis agréable à ses yeux, qu’on écrive pour révoquer les lettres conçues par Haman, fils d’Hammedatha, l’Agaguite, et écrites par lui dans le but de faire périr les Juifs qui sont dans toutes les provinces du roi.
6 Car comment pourrais-je voir le malheur qui atteindrait mon peuple, et comment pourrais-je voir la destruction de ma race?
7 Le roi Assuérus dit à la reine Esther et au Juif Mardochée: Voici, j’ai donné à Esther la maison d’Haman, et il a été pendu au bois pour avoir étendu la main contre les Juifs.
8 Ecrivez donc en faveur des Juifs comme il vous plaira, au nom du roi, et scellez avec l’anneau du roi; car une lettre écrite au nom du roi et scellée avec l’anneau du roi ne peut être révoquée.
9 Les secrétaires du roi furent appelés en ce temps, le vingt-troisième jour du troisième mois, qui est le mois de Sivan, et l’on écrivit, suivant tout ce qui fut ordonné par Mardochée, aux Juifs, aux satrapes, aux gouverneurs et aux chefs des cent vingt-sept provinces situées de l’Inde à l’Ethiopie, à chaque province selon son écriture, à chaque peuple selon sa langue, et aux Juifs selon leur écriture et selon leur langue.
10 On écrivit au nom du roi Assuérus, et l’on scella avec l’anneau du roi. On envoya les lettres par des courriers ayant pour montures des chevaux et des mulets nés de juments.
11 Par ces lettres, le roi donnait aux Juifs, en quelque ville qu’ils fussent, la permission de se rassembler et de défendre leur vie, de détruire, de tuer et de faire périr, avec leurs petits enfants et leurs femmes, tous ceux de chaque peuple et de chaque province qui prendraient les armes pour les attaquer, et de livrer leurs biens au pillage,
12 et cela en un seul jour, dans toutes les provinces du roi Assuérus, le treizième du douzième mois, qui est le mois d’Adar.
13 Ces lettres renfermaient une copie de l’édit qui devait être publié dans chaque province, et informaient tous les peuples que les Juifs se tiendraient prêts pour ce jour-là à se venger de leurs ennemis.
14 Les courriers, montés sur des chevaux et des mulets, partirent aussitôt et en toute hâte, d’après l’ordre du roi. L’édit fut aussi publié dans Suse, la capitale.
15 Mardochée sortit de chez le roi, avec un vêtement royal bleu et blanc, une grande couronne d’or, et un manteau de byssus et de pourpre. La ville de Suse poussait des cris et se réjouissait.
16 Il n’y avait pour les Juifs que bonheur et joie, allégresse et gloire.
17 Dans chaque province et dans chaque ville, partout où arrivaient l’ordre du roi et son édit, il y eut parmi les Juifs de la joie et de l’allégresse, des festins et des fêtes. Et beaucoup de gens d’entre les peuples du pays se firent Juifs, car la crainte des Juifs les avait saisis.
Esther 9
1 Au douzième mois, qui est le mois d’Adar, le treizième jour du mois, jour où devaient s’exécuter l’ordre et l’édit du roi, et où les ennemis des Juifs avaient espéré dominer sur eux, ce fut le contraire qui arriva, et les Juifs dominèrent sur leurs ennemis.
2 Les Juifs se rassemblèrent dans leurs villes, dans toutes les provinces du roi Assuérus, pour mettre la main sur ceux qui cherchaient leur perte; et personne ne put leur résister, car la crainte qu’on avait d’eux s’était emparée de tous les peuples.
3 Et tous les chefs des provinces, les satrapes, les gouverneurs, les fonctionnaires du roi, soutinrent les Juifs, à cause de l’effroi que leur inspirait Mardochée.
4 Car Mardochée était puissant dans la maison du roi, et sa renommée se répandait dans toutes les provinces, parce qu’il devenait de plus en plus puissant.
5 Les Juifs frappèrent à coups d’épée tous leurs ennemis, ils les tuèrent et les firent périr; ils traitèrent comme il leur plut ceux qui leur étaient hostiles.
6 Dans Suse, la capitale, les Juifs tuèrent et firent périr cinq cents hommes,
7 et ils égorgèrent Parschandatha, Dalphon, Aspatha,
8 Poratha, Adalia, Aridatha,
9 Parmaschtha, Arizaï, Aridaï et Vajezatha,
10 les dix fils d’Haman, fils d’Hammedatha, l’ennemi des Juifs. Mais ils ne mirent pas la main au pillage.
11 Ce jour-là, le nombre de ceux qui avaient été tués dans Suse, la capitale, parvint à la connaissance du roi.
12 Et le roi dit à la reine Esther: Les Juifs ont tué et fait périr dans Suse, la capitale, cinq cents hommes et les dix fils d’Haman; qu’auront-ils fait dans le reste des provinces du roi? Quelle est ta demande? Elle te sera accordée. Que désires-tu encore? Tu l’obtiendras.
13 Esther répondit: Si le roi le trouve bon, qu’il soit permis aux Juifs qui sont à Suse d’agir encore demain selon le décret d’aujourd’hui, et que l’on pende au bois les dix fils d’Haman.
14 Et le roi ordonna de faire ainsi. L’édit fut publié dans Suse. On pendit les dix fils d’Haman;
15 et les Juifs qui se trouvaient à Suse se rassemblèrent de nouveau le quatorzième jour du mois d’Adar et tuèrent dans Suse trois cents hommes. Mais ils ne mirent pas la main au pillage.
16 Les autres Juifs qui étaient dans les provinces du roi se rassemblèrent et défendirent leur vie; ils se procurèrent du repos en se délivrant de leurs ennemis, et ils tuèrent soixante-quinze mille de ceux qui leur étaient hostiles. Mais ils ne mirent pas la main au pillage.
17 Ces choses arrivèrent le treizième jour du mois d’Adar. Les Juifs se reposèrent le quatorzième, et ils en firent un jour de festin et de joie.
18 Ceux qui se trouvaient à Suse, s’étant rassemblés le treizième jour et le quatorzième jour, se reposèrent le quinzième, et ils en firent un jour de festin et de joie.
19 C’est pourquoi les Juifs de la campagne, qui habitent des villes sans murailles, font du quatorzième jour du mois d’Adar un jour de joie, de festin et de fête, où l’on s’envoie des portions les uns aux autres.
20 Mardochée écrivit ces choses, et il envoya des lettres à tous les Juifs qui étaient dans toutes les provinces du roi Assuérus, auprès et au loin.
21 Il leur prescrivait de célébrer chaque année le quatorzième jour et le quinzième jour du mois d’Adar
22 comme les jours où ils avaient obtenu du repos en se délivrant de leurs ennemis, de célébrer le mois où leur tristesse avait été changée en joie et leur désolation en jour de fête, et de faire de ces jours des jours de festin et de joie où l’on s’envoie des portions les uns aux autres et où l’on distribue des dons aux indigents.
23 Les Juifs s’engagèrent à faire ce qu’ils avaient déjà commencé et ce que Mardochée leur écrivit.
24 Car Haman, fils d’Hammedatha, l’Agaguite, ennemi de tous les Juifs, avait formé le projet de les faire périr, et il avait jeté le pur, c’est-à-dire le sort, afin de les tuer et de les détruire;
25 mais Esther s’étant présentée devant le roi, le roi ordonna par écrit de faire retomber sur la tête d’Haman le méchant projet qu’il avait formé contre les Juifs, et de le pendre au bois, lui et ses fils.
26 C’est pourquoi on appela ces jours Purim, du nom de pur. D’après tout le contenu de cette lettre, d’après ce qu’ils avaient eux-mêmes vu et ce qui leur était arrivé,
27 les Juifs prirent pour eux, pour leur postérité, et pour tous ceux qui s’attacheraient à eux, la résolution et l’engagement irrévocables de célébrer chaque année ces deux jours, selon le mode prescrit et au temps fixé.
28 Ces jours devaient être rappelés et célébrés de génération en génération, dans chaque famille, dans chaque province et dans chaque ville; et ces jours de Purim ne devaient jamais être abolis au milieu des Juifs, ni le souvenir s’en effacer parmi leurs descendants.
29 La reine Esther, fille d’Abichaïl, et le Juif Mardochée écrivirent d’une manière pressante une seconde fois pour confirmer la lettre sur les Purim.
30 On envoya des lettres à tous les Juifs, dans les cent vingt-sept provinces du roi Assuérus. Elles contenaient des paroles de paix et de fidélité,
31 pour prescrire ces jours de Purim au temps fixé, comme le Juif Mardochée et la reine Esther les avaient établis pour eux, et comme ils les avaient établis pour eux-mêmes et pour leur postérité, à l’occasion de leur jeûne et de leurs cris.
32 Ainsi l’ordre d’Esther confirma l’institution des Purim, et cela fut écrit dans le livre.
Esther 10
1 Le roi Assuérus imposa un tribut au pays et aux îles de la mer.
2 Tous les faits concernant sa puissance et ses exploits, et les détails sur la grandeur à laquelle le roi éleva Mardochée, ne sont-ils pas écrits dans le livre des Chroniques des rois des Mèdes et des Perses?
3 Car le Juif Mardochée était le premier après le roi Assuérus; considéré parmi les Juifs et aimé de la multitude de ses frères, il rechercha le bien de son peuple et parla pour le bonheur de toute sa race.
Job 1
1 Il y avait dans le pays d’Uts un homme qui s’appelait Job. Et cet homme était intègre et droit; il craignait Dieu, et se détournait du mal.
2 Il lui naquit sept fils et trois filles.
3 Il possédait sept mille brebis, trois mille chameaux, cinq cents paires de boeufs, cinq cents ânesses, et un très grand nombre de serviteurs. Et cet homme était le plus considérable de tous les fils de l’Orient.
4 Ses fils allaient les uns chez les autres et donnaient tour à tour un festin, et ils invitaient leurs trois soeurs à manger et à boire avec eux.
5 Et quand les jours de festin étaient passés, Job appelait et sanctifiait ses fils, puis il se levait de bon matin et offrait pour chacun d’eux un holocauste; car Job disait: Peut-être mes fils ont-ils péché et ont-ils offensé Dieu dans leur coeur. C’est ainsi que Job avait coutume d’agir.
6 Or, les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l’Eternel, et Satan vint aussi au milieu d’eux.
7 L’Eternel dit à Satan: D’où viens-tu? Et Satan répondit à l’Eternel: De parcourir la terre et de m’y promener.
8 L’Eternel dit à Satan: As-tu remarqué mon serviteur Job? Il n’y a personne comme lui sur la terre; c’est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal.
9 Et Satan répondit à l’Eternel: Est-ce d’une manière désintéressée que Job craint Dieu?
10 Ne l’as-tu pas protégé, lui, sa maison, et tout ce qui est à lui? Tu as béni l’oeuvre de ses mains, et ses troupeaux couvrent le pays.
11 Mais étends ta main, touche à tout ce qui lui appartient, et je suis sûr qu’il te maudit en face.
12 L’Eternel dit à Satan: Voici, tout ce qui lui appartient, je te le livre; seulement, ne porte pas la main sur lui. Et Satan se retira de devant la face de l’Eternel.
13 Un jour que les fils et les filles de Job mangeaient et buvaient du vin dans la maison de leur frère aîné,
14 il arriva auprès de Job un messager qui dit: Les boeufs labouraient et les ânesses paissaient à côté d’eux;
15 des Sabéens se sont jetés dessus, les ont enlevés, et ont passé les serviteurs au fil de l’épée. Et je me suis échappé moi seul, pour t’en apporter la nouvelle.
16 Il parlait encore, lorsqu’un autre vint et dit: Le feu de Dieu est tombé du ciel, a embrasé les brebis et les serviteurs, et les a consumés. Et je me suis échappé moi seul, pour t’en apporter la nouvelle.
17 Il parlait encore, lorsqu’un autre vint et dit: Des Chaldéens, formés en trois bandes, se sont jetés sur les chameaux, les ont enlevés, et ont passé les serviteurs au fil de l’épée. Et je me suis échappé moi seul, pour t’en apporter la nouvelle.
18 Il parlait encore, lorsqu’un autre vint et dit: Tes fils et tes filles mangeaient et buvaient du vin dans la maison de leur frère aîné;
19 et voici, un grand vent est venu de l’autre côté du désert, et a frappé contre les quatre coins de la maison; elle s’est écroulée sur les jeunes gens, et ils sont morts. Et je me suis échappé moi seul, pour t’en apporter la nouvelle.
20 Alors Job se leva, déchira son manteau, et se rasa la tête; puis, se jetant par terre, il se prosterna,
21 et dit: Je suis sorti nu du sein de ma mère, et nu je retournerai dans le sein de la terre. L’Eternel a donné, et l’Eternel a ôté; que le nom de l’Eternel soit béni!
22 En tout cela, Job ne pécha point et n’attribua rien d’injuste à Dieu.
Job 2
1 Or, les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l’Eternel, et Satan vint aussi au milieu d’eux se présenter devant l’Eternel.
2 L’Eternel dit à Satan: D’où viens-tu? Et Satan répondit à l’Eternel: De parcourir la terre et de m’y promener.
3 L’Eternel dit à Satan: As-tu remarqué mon serviteur Job? Il n’y a personne comme lui sur la terre; c’est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal. Il demeure ferme dans son intégrité, et tu m’excites à le perdre sans motif.
4 Et Satan répondit à l’Eternel: Peau pour peau! tout ce que possède un homme, il le donne pour sa vie.
5 Mais étends ta main, touche à ses os et à sa chair, et je suis sûr qu’il te maudit en face.
6 L’Eternel dit à Satan: Voici, je te le livre: seulement, épargne sa vie.
7 Et Satan se retira de devant la face de l’Eternel. Puis il frappa Job d’un ulcère malin, depuis la plante du pied jusqu’au sommet de la tête.
8 Et Job prit un tesson pour se gratter et s’assit sur la cendre.
9 Sa femme lui dit: Tu demeures ferme dans ton intégrité! Maudis Dieu, et meurs!
10 Mais Job lui répondit: Tu parles comme une femme insensée. Quoi! nous recevons de Dieu le bien, et nous ne recevrions pas aussi le mal! En tout cela Job ne pécha point par ses lèvres.
11 Trois amis de Job, Eliphaz de Théman, Bildad de Schuach, et Tsophar de Naama, apprirent tous les malheurs qui lui étaient arrivés. Ils se concertèrent et partirent de chez eux pour aller le plaindre et le consoler!
12 Ayant de loin porté les regards sur lui, ils ne le reconnurent pas, et ils élevèrent la voix et pleurèrent. Ils déchirèrent leurs manteaux, et ils jetèrent de la poussière en l’air au-dessus de leur tête.
13 Et ils se tinrent assis à terre auprès de lui sept jours et sept nuits, sans lui dire une parole, car ils voyaient combien sa douleur était grande.
Job 3
1 Après cela, Job ouvrit la bouche et maudit le jour de sa naissance.
2 Il prit la parole et dit:
3 Périsse le jour où je suis né, Et la nuit qui dit: Un enfant mâle est conçu!
4 Ce jour! qu’il se change en ténèbres, Que Dieu n’en ait point souci dans le ciel, Et que la lumière ne rayonne plus sur lui!
5 Que l’obscurité et l’ombre de la mort s’en emparent, Que des nuées établissent leur demeure au-dessus de lui, Et que de noirs phénomènes l’épouvantent!
6 Cette nuit! que les ténèbres en fassent leur proie, Qu’elle disparaisse de l’année, Qu’elle ne soit plus comptée parmi les mois!
7 Que cette nuit devienne stérile, Que l’allégresse en soit bannie!
8 Qu’elle soit maudite par ceux qui maudissent les jours, Par ceux qui savent exciter le léviathan!
9 Que les étoiles de son crépuscule s’obscurcissent, Qu’elle attende en vain la lumière, Et qu’elle ne voie point les paupières de l’aurore!
10 Car elle n’a pas fermé le sein qui me conçut, Ni dérobé la souffrance à mes regards.
11 Pourquoi ne suis-je pas mort dans le ventre de ma mère? Pourquoi n’ai-je pas expiré au sortir de ses entrailles?
12 Pourquoi ai-je trouvé des genoux pour me recevoir, Et des mamelles pour m’allaiter?
13 Je serais couché maintenant, je serais tranquille, Je dormirais, je reposerais,
14 Avec les rois et les grands de la terre, Qui se bâtirent des mausolées,
15 Avec les princes qui avaient de l’or, Et qui remplirent d’argent leurs demeures.
16 Ou je n’existerais pas, je serais comme un avorton caché, Comme des enfants qui n’ont pas vu la lumière.
17 Là ne s’agitent plus les méchants, Et là se reposent ceux qui sont fatigués et sans force;
18 Les captifs sont tous en paix, Ils n’entendent pas la voix de l’oppresseur;
19 Le petit et le grand sont là, Et l’esclave n’est plus soumis à son maître.
20 Pourquoi donne-t-il la lumière à celui qui souffre, Et la vie à ceux qui ont l’amertume dans l’âme,
21 Qui espèrent en vain la mort, Et qui la convoitent plus qu’un trésor,
22 Qui seraient transportés de joie Et saisis d’allégresse, s’ils trouvaient le tombeau?
23 A l’homme qui ne sait où aller, Et que Dieu cerne de toutes parts?
24 Mes soupirs sont ma nourriture, Et mes cris se répandent comme l’eau.
25 Ce que je crains, c’est ce qui m’arrive; Ce que je redoute, c’est ce qui m’atteint.
26 Je n’ai ni tranquillité, ni paix, ni repos, Et le trouble s’est emparé de moi.
Job 4
1 Eliphaz de Théman prit la parole et dit:
2 Si nous osons ouvrir la bouche, en seras-tu peiné? Mais qui pourrait garder le silence?
3 Voici, tu as souvent enseigné les autres, Tu as fortifié les mains languissantes,
4 Tes paroles ont relevé ceux qui chancelaient, Tu as affermi les genoux qui pliaient.
5 Et maintenant qu’il s’agit de toi, tu faiblis! Maintenant que tu es atteint, tu te troubles!
6 Ta crainte de Dieu n’est-elle pas ton soutien? Ton espérance, n’est-ce pas ton intégrité?
7 Cherche dans ton souvenir: quel est l’innocent qui a péri? Quels sont les justes qui ont été exterminés?
8 Pour moi, je l’ai vu, ceux qui labourent l’iniquité Et qui sèment l’injustice en moissonnent les fruits;
9 Ils périssent par le souffle de Dieu, Ils sont consumés par le vent de sa colère,
10 Le rugissement des lions prend fin, Les dents des lionceaux sont brisées;
11 Le lion périt faute de proie, Et les petits de la lionne se dispersent.
12 Une parole est arrivée furtivement jusqu’à moi, Et mon oreille en a recueilli les sons légers.
13 Au moment où les visions de la nuit agitent la pensée, Quand les hommes sont livrés à un profond sommeil,
14 Je fus saisi de frayeur et d’épouvante, Et tous mes os tremblèrent.
15 Un esprit passa près de moi. Tous mes cheveux se hérissèrent.
16 Une figure d’un aspect inconnu était devant mes yeux, Et j’entendis une voix qui murmurait doucement:
17 L’homme serait-il juste devant Dieu? Serait-il pur devant celui qui l’a fait?
18 Si Dieu n’a pas confiance en ses serviteurs, S’il trouve de la folie chez ses anges,
19 Combien plus chez ceux qui habitent des maisons d’argile, Qui tirent leur origine de la poussière, Et qui peuvent être écrasés comme un vermisseau!
20 Du matin au soir ils sont brisés, Ils périssent pour toujours, et nul n’y prend garde;
21 Le fil de leur vie est coupé, Ils meurent, et ils n’ont pas acquis la sagesse.
Job 5
1 Crie maintenant! Qui te répondra? Auquel des saints t’adresseras-tu?
2 L’insensé périt dans sa colère, Le fou meurt dans ses emportements.
3 J’ai vu l’insensé prendre racine; Puis soudain j’ai maudit sa demeure.
4 Plus de prospérité pour ses fils; Ils sont foulés à la porte, et personne qui les délivre!
5 Sa moisson est dévorée par des affamés, Qui viennent l’enlever jusque dans les épines, Et ses biens sont engloutis par des hommes altérés.
6 Le malheur ne sort pas de la poussière, Et la souffrance ne germe pas du sol;
7 L’homme naît pour souffrir, Comme l’étincelle pour voler.
8 Pour moi, j’aurais recours à Dieu, Et c’est à Dieu que j’exposerais ma cause.
9 Il fait des choses grandes et insondables, Des merveilles sans nombre;
10 Il répand la pluie sur la terre, Et envoie l’eau sur les campagnes;
11 Il relève les humbles, Et délivre les affligés;
12 Il anéantit les projets des hommes rusés, Et leurs mains ne peuvent les accomplir;
13 Il prend les sages dans leur propre ruse, Et les desseins des hommes artificieux sont renversés:
14 Ils rencontrent les ténèbres au milieu du jour, Ils tâtonnent en plein midi comme dans la nuit.
15 Ainsi Dieu protège le faible contre leurs menaces, Et le sauve de la main des puissants;
16 Et l’espérance soutient le malheureux, Mais l’iniquité ferme la bouche.
17 Heureux l’homme que Dieu châtie! Ne méprise pas la correction du Tout-Puissant.
18 Il fait la plaie, et il la bande; Il blesse, et sa main guérit.
19 Six fois il te délivrera de l’angoisse, Et sept fois le mal ne t’atteindra pas.
20 Il te sauvera de la mort pendant la famine, Et des coups du glaive pendant la guerre.
21 Tu seras à l’abri du fléau de la langue, Tu seras sans crainte quand viendra la dévastation.
22 Tu te riras de la dévastation comme de la famine, Et tu n’auras pas à redouter les bêtes de la terre;
23 Car tu feras alliance avec les pierres des champs, Et les bêtes de la terre seront en paix avec toi.
24 Tu jouiras du bonheur sous ta tente, Tu retrouveras tes troupeaux au complet,
25 Tu verras ta postérité s’accroître, Et tes rejetons se multiplier comme l’herbe des champs.
26 Tu entreras au sépulcre dans la vieillesse, Comme on emporte une gerbe en son temps.
27 Voilà ce que nous avons reconnu, voilà ce qui est; A toi d’entendre et de mettre à profit.
Job 6
1 Job prit la parole et dit:
2 Oh! s’il était possible de peser ma douleur, Et si toutes mes calamités étaient sur la balance,
3 Elles seraient plus pesantes que le sable de la mer; Voilà pourquoi mes paroles vont jusqu’à la folie!
4 Car les flèches du Tout-Puissant m’ont percé, Et mon âme en suce le venin; Les terreurs de Dieu se rangent en bataille contre moi.
5 L’âne sauvage crie-t-il auprès de l’herbe tendre? Le boeuf mugit-il auprès de son fourrage?
6 Peut-on manger ce qui est fade et sans sel? Y a-t-il de la saveur dans le blanc d’un oeuf?
7 Ce que je voudrais ne pas toucher, C’est là ma nourriture, si dégoûtante soit-elle!
8 Puisse mon voeu s’accomplir, Et Dieu veuille réaliser mon espérance!
9 Qu’il plaise à Dieu de m’écraser, Qu’il étende sa main et qu’il m’achève!
10 Il me restera du moins une consolation, Une joie dans les maux dont il m’accable: Jamais je n’ai transgressé les ordres du Saint.
11 Pourquoi espérer quand je n’ai plus de force? Pourquoi attendre quand ma fin est certaine?
12 Ma force est-elle une force de pierre? Mon corps est-il d’airain?
13 Ne suis-je pas sans ressource, Et le salut n’est-il pas loin de moi?
14 Celui qui souffre a droit à la compassion de son ami, Même quand il abandonnerait la crainte du Tout-Puissant.
15 Mes frères sont perfides comme un torrent, Comme le lit des torrents qui disparaissent.
16 Les glaçons en troublent le cours, La neige s’y précipite;
17 Viennent les chaleurs, et ils tarissent, Les feux du soleil, et leur lit demeure à sec.
18 Les caravanes se détournent de leur chemin, S’enfoncent dans le désert, et périssent.
19 Les caravanes de Théma fixent le regard, Les voyageurs de Séba sont pleins d’espoir;
20 Ils sont honteux d’avoir eu confiance, Ils restent confondus quand ils arrivent.
21 Ainsi, vous êtes comme si vous n’existiez pas; Vous voyez mon angoisse, et vous en avez horreur!
22 Vous ai-je dit: Donnez-moi quelque chose, Faites en ma faveur des présents avec vos biens,
23 Délivrez-moi de la main de l’ennemi, Rachetez-moi de la main des méchants?
24 Instruisez-moi, et je me tairai; Faites-moi comprendre en quoi j’ai péché.
25 Que les paroles vraies sont persuasives! Mais que prouvent vos remontrances?
26 Voulez-vous donc blâmer ce que j’ai dit, Et ne voir que du vent dans les discours d’un désespéré?
27 Vous accablez un orphelin, Vous persécutez votre ami.
28 Regardez-moi, je vous prie! Vous mentirais-je en face?
29 Revenez, ne soyez pas injustes; Revenez, et reconnaissez mon innocence.
30 Y a-t-il de l’iniquité sur ma langue, Et ma bouche ne discerne-t-elle pas le mal?
Job 7
1 Le sort de l’homme sur la terre est celui d’un soldat, Et ses jours sont ceux d’un mercenaire.
2 Comme l’esclave soupire après l’ombre, Comme l’ouvrier attend son salaire,
3 Ainsi j’ai pour partage des mois de douleur, J’ai pour mon lot des nuits de souffrance.
4 Je me couche, et je dis: Quand me lèverai-je? quand finira la nuit? Et je suis rassasié d’agitations jusqu’au point du jour.
5 Mon corps se couvre de vers et d’une croûte terreuse, Ma peau se crevasse et se dissout.
6 Mes jours sont plus rapides que la navette du tisserand, Ils s’évanouissent: plus d’espérance!
7 Souviens-toi que ma vie est un souffle! Mes yeux ne reverront pas le bonheur.
8 L’oeil qui me regarde ne me regardera plus; Ton oeil me cherchera, et je ne serai plus.
9 Comme la nuée se dissipe et s’en va, Celui qui descend au séjour des morts ne remontera pas;
10 Il ne reviendra plus dans sa maison, Et le lieu qu’il habitait ne le connaîtra plus.
11 C’est pourquoi je ne retiendrai point ma bouche, Je parlerai dans l’angoisse de mon coeur, Je me plaindrai dans l’amertume de mon âme.
12 Suis-je une mer, ou un monstre marin, Pour que tu établisses des gardes autour de moi?
13 Quand je dis: Mon lit me soulagera, Ma couche calmera mes douleurs,
14 C’est alors que tu m’effraies par des songes, Que tu m’épouvantes par des visions.
15 Ah! je voudrais être étranglé! Je voudrais la mort plutôt que ces os!
16 Je les méprise! je ne vivrai pas toujours. Laisse-moi, car ma vie n’est qu’un souffle.
17 Qu’est-ce que l’homme, pour que tu en fasses tant de cas, Pour que tu daignes prendre garde à lui,
18 Pour que tu le visites tous les matins, Pour que tu l’éprouves à tous les instants?
19 Quand cesseras-tu d’avoir le regard sur moi? Quand me laisseras-tu le temps d’avaler ma salive?
20 Si j’ai péché, qu’ai-je pu te faire, gardien des hommes? Pourquoi me mettre en butte à tes traits? Pourquoi me rendre à charge à moi-même?
21 Que ne pardonnes-tu mon péché, Et que n’oublies-tu mon iniquité? Car je vais me coucher dans la poussière; Tu me chercheras, et je ne serai plus.
Job 8
1 Bildad de Schuach prit la parole et dit:
2 Jusqu’à quand veux-tu discourir de la sorte, Et les paroles de ta bouche seront-elles un vent impétueux?
3 Dieu renverserait-il le droit? Le Tout-Puissant renverserait-il la justice?
4 Si tes fils ont péché contre lui, Il les a livrés à leur péché.
5 Mais toi, si tu as recours à Dieu, Si tu implores le Tout-Puissant;
6 Si tu es juste et droit, Certainement alors il veillera sur toi, Et rendra le bonheur à ton innocente demeure;
7 Ton ancienne prospérité semblera peu de chose, Celle qui t’est réservée sera bien plus grande.
8 Interroge ceux des générations passées, Sois attentif à l’expérience de leurs pères.
9 Car nous sommes d’hier, et nous ne savons rien, Nos jours sur la terre ne sont qu’une ombre.
10 Ils t’instruiront, ils te parleront, Ils tireront de leur coeur ces sentences:
11 Le jonc croît-il sans marais? Le roseau croît-il sans humidité?
12 Encore vert et sans qu’on le coupe, Il sèche plus vite que toutes les herbes.
13 Ainsi arrive-t-il à tous ceux qui oublient Dieu, Et l’espérance de l’impie périra.
14 Son assurance est brisée, Son soutien est une toile d’araignée.
15 Il s’appuie sur sa maison, et elle n’est pas ferme; Il s’y cramponne, et elle ne résiste pas.
16 Dans toute sa vigueur, en plein soleil, Il étend ses rameaux sur son jardin,
17 Il entrelace ses racines parmi les pierres, Il pénètre jusque dans les murailles;
18 L’arrache-t-on du lieu qu’il occupe, Ce lieu le renie: Je ne t’ai point connu!
19 Telles sont les délices que ses voies lui procurent. Puis sur le même sol d’autres s’élèvent après lui.
20 Non, Dieu ne rejette point l’homme intègre, Et il ne protège point les méchants.
21 Il remplira ta bouche de cris de joie, Et tes lèvres de chants d’allégresse.
22 Tes ennemis seront couverts de honte; La tente des méchants disparaîtra.
Job 9
1 Job prit la parole et dit:
2 Je sais bien qu’il en est ainsi; Comment l’homme serait-il juste devant Dieu?
3 S’il voulait contester avec lui, Sur mille choses il ne pourrait répondre à une seule.
4 A lui la sagesse et la toute-puissance: Qui lui résisterait impunément?
5 Il transporte soudain les montagnes, Il les renverse dans sa colère.
6 Il secoue la terre sur sa base, Et ses colonnes sont ébranlées.
7 Il commande au soleil, et le soleil ne paraît pas; Il met un sceau sur les étoiles.
8 Seul, il étend les cieux, Il marche sur les hauteurs de la mer.
9 Il a créé la Grande Ourse, l’Orion et les Pléiades, Et les étoiles des régions australes.
10 Il fait des choses grandes et insondables, Des merveilles sans nombre.
11 Voici, il passe près de moi, et je ne le vois pas, Il s’en va, et je ne l’aperçois pas.
12 S’il enlève, qui s’y opposera? Qui lui dira: Que fais-tu?
13 Dieu ne retire point sa colère; Sous lui s’inclinent les appuis de l’orgueil.
14 Et moi, comment lui répondre? Quelles paroles choisir?
15 Quand je serais juste, je ne répondrais pas; Je ne puis qu’implorer mon juge.
16 Et quand il m’exaucerait, si je l’invoque, Je ne croirais pas qu’il eût écouté ma voix,
17 Lui qui m’assaille comme par une tempête, Qui multiplie sans raison mes blessures,
18 Qui ne me laisse pas respirer, Qui me rassasie d’amertume.
19 Recourir à la force? Il est tout-puissant. A la justice? Qui me fera comparaître?
20 Suis-je juste, ma bouche me condamnera; Suis-je innocent, il me déclarera coupable.
21 Innocent! Je le suis; mais je ne tiens pas à la vie, Je méprise mon existence.
22 Qu’importe après tout? Car, j’ose le dire, Il détruit l’innocent comme le coupable.
23 Si du moins le fléau donnait soudain la mort! Mais il se rit des épreuves de l’innocent.
24 La terre est livrée aux mains de l’impie; Il voile la face des juges. Si ce n’est pas lui, qui est-ce donc?
25 Mes jours sont plus rapides qu’un courrier; Ils fuient sans avoir vu le bonheur;
26 Ils passent comme les navires de jonc, Comme l’aigle qui fond sur sa proie.
27 Si je dis: Je veux oublier mes souffrances, Laisser ma tristesse, reprendre courage,
28 Je suis effrayé de toutes mes douleurs. Je sais que tu ne me tiendras pas pour innocent.
29 Je serai jugé coupable; Pourquoi me fatiguer en vain?
30 Quand je me laverais dans la neige, Quand je purifierais mes mains avec du savon,
31 Tu me plongerais dans la fange, Et mes vêtements m’auraient en horreur.
32 Il n’est pas un homme comme moi, pour que je lui réponde, Pour que nous allions ensemble en justice.
33 Il n’y a pas entre nous d’arbitre, Qui pose sa main sur nous deux.
34 Qu’il retire sa verge de dessus moi, Que ses terreurs ne me troublent plus;
35 Alors je parlerai et je ne le craindrai pas. Autrement, je ne suis point à moi-même.
Job 10
1 Mon âme est dégoûtée de la vie! Je donnerai cours à ma plainte, Je parlerai dans l’amertume de mon âme.
2 Je dis à Dieu: Ne me condamne pas! Fais-moi savoir pourquoi tu me prends à partie!
3 Te paraît-il bien de maltraiter, De repousser l’ouvrage de tes mains, Et de faire briller ta faveur sur le conseil des méchants?
4 As-tu des yeux de chair, Vois-tu comme voit un homme?
5 Tes jours sont-ils comme les jours de l’homme, Et tes années comme ses années,
6 Pour que tu recherches mon iniquité, Pour que tu t’enquières de mon péché,
7 Sachant bien que je ne suis pas coupable, Et que nul ne peut me délivrer de ta main?
8 Tes mains m’ont formé, elles m’ont créé, Elles m’ont fait tout entier. Et tu me détruirais!
9 Souviens-toi que tu m’as façonné comme de l’argile; Voudrais-tu de nouveau me réduire en poussière?
10 Ne m’as-tu pas coulé comme du lait? Ne m’as-tu pas caillé comme du fromage?
11 Tu m’as revêtu de peau et de chair, Tu m’as tissé d’os et de nerfs;
12 Tu m’as accordé ta grâce avec la vie, Tu m’as conservé par tes soins et sous ta garde.
13 Voici néanmoins ce que tu cachais dans ton coeur, Voici, je le sais, ce que tu as résolu en toi-même.
14 Si je pèche, tu m’observes, Tu ne pardonnes pas mon iniquité.
15 Suis-je coupable, malheur à moi! Suis-je innocent, je n’ose lever la tête, Rassasié de honte et absorbé dans ma misère.
16 Et si j’ose la lever, tu me poursuis comme un lion, Tu me frappes encore par des prodiges.
17 Tu m’opposes de nouveaux témoins, Tu multiplies tes fureurs contre moi, Tu m’assailles d’une succession de calamités.
18 Pourquoi m’as-tu fait sortir du sein de ma mère? Je serais mort, et aucun oeil ne m’aurait vu;
19 Je serais comme si je n’eusse pas existé, Et j’aurais passé du ventre de ma mère au sépulcre.
20 Mes jours ne sont-ils pas en petit nombre? Qu’il me laisse, Qu’il se retire de moi, et que je respire un peu,
21 Avant que je m’en aille, pour ne plus revenir, Dans le pays des ténèbres et de l’ombre de la mort,
22 Pays d’une obscurité profonde, Où règnent l’ombre de la mort et la confusion, Et où la lumière est semblable aux ténèbres.
Job 11
1 Tsophar de Naama prit la parole et dit:
2 Cette multitude de paroles ne trouvera-t-elle point de réponse, Et suffira-t-il d’être un discoureur pour avoir raison?
3 Tes vains propos feront-ils taire les gens? Te moqueras-tu, sans que personne te confonde?
4 Tu dis: Ma manière de voir est juste, Et je suis pur à tes yeux.
5 Oh! si Dieu voulait parler, S’il ouvrait les lèvres pour te répondre,
6 Et s’il te révélait les secrets de sa sagesse, De son immense sagesse, Tu verrais alors qu’il ne te traite pas selon ton iniquité.
7 Prétends-tu sonder les pensées de Dieu, Parvenir à la connaissance parfaite du Tout-Puissant?
8 Elle est aussi haute que les cieux: que feras-tu? Plus profonde que le séjour des morts: que sauras-tu?
9 La mesure en est plus longue que la terre, Elle est plus large que la mer.
10 S’il passe, s’il saisit, S’il traîne à son tribunal, qui s’y opposera?
11 Car il connaît les vicieux, Il voit facilement les coupables.
12 L’homme, au contraire, a l’intelligence d’un fou, Il est né comme le petit d’un âne sauvage.
13 Pour toi, dirige ton coeur vers Dieu, Etends vers lui tes mains,
14 Eloigne-toi de l’iniquité, Et ne laisse pas habiter l’injustice sous ta tente.
15 Alors tu lèveras ton front sans tache, Tu seras ferme et sans crainte;
16 Tu oublieras tes souffrances, Tu t’en souviendras comme des eaux écoulées.
17 Tes jours auront plus d’éclat que le soleil à son midi, Tes ténèbres seront comme la lumière du matin,
18 Tu seras plein de confiance, et ton attente ne sera plus vaine; Tu regarderas autour de toi, et tu reposeras en sûreté.
19 Tu te coucheras sans que personne ne te trouble, Et plusieurs caresseront ton visage.
20 Mais les yeux des méchants seront consumés; Pour eux point de refuge; La mort, voilà leur espérance!
Job 12
1 Job prit la parole et dit:
2 On dirait, en vérité, que le genre humain c’est vous, Et qu’avec vous doit mourir la sagesse.
3 J’ai tout aussi bien que vous de l’intelligence, moi, Je ne vous suis point inférieur; Et qui ne sait les choses que vous dites?
4 Je suis pour mes amis un objet de raillerie, Quand j’implore le secours de Dieu; Le juste, l’innocent, un objet de raillerie!
5 Au malheur le mépris! c’est la devise des heureux; A celui dont le pied chancelle est réservé le mépris.
6 Il y a paix sous la tente des pillards, Sécurité pour ceux qui offensent Dieu, Pour quiconque se fait un dieu de sa force.
7 Interroge les bêtes, elles t’instruiront, Les oiseaux du ciel, ils te l’apprendront;
8 Parle à la terre, elle t’instruira; Et les poissons de la mer te le raconteront.
9 Qui ne reconnaît chez eux la preuve Que la main de l’Eternel a fait toutes choses?
10 Il tient dans sa main l’âme de tout ce qui vit, Le souffle de toute chair d’homme.
11 L’oreille ne discerne-t-elle pas les paroles, Comme le palais savoure les aliments?
12 Dans les vieillards se trouve la sagesse, Et dans une longue vie l’intelligence.
13 En Dieu résident la sagesse et la puissance. Le conseil et l’intelligence lui appartiennent.
14 Ce qu’il renverse ne sera point rebâti, Celui qu’il enferme ne sera point délivré.
15 Il retient les eaux et tout se dessèche; Il les lâche, et la terre en est dévastée.
16 Il possède la force et la prudence; Il maîtrise celui qui s’égare ou fait égarer les autres.
17 Il emmène captifs les conseillers; Il trouble la raison des juges.
18 Il délie la ceinture des rois, Il met une corde autour de leurs reins.
19 Il emmène captifs les sacrificateurs; Il fait tomber les puissants.
20 Il ôte la parole à ceux qui ont de l’assurance; Il prive de jugement les vieillards.
21 Il verse le mépris sur les grands; Il relâche la ceinture des forts.
22 Il met à découvert ce qui est caché dans les ténèbres, Il produit à la lumière l’ombre de la mort.
23 Il donne de l’accroissement aux nations, et il les anéantit; Il les étend au loin, et il les ramène dans leurs limites.
24 Il enlève l’intelligence aux chefs des peuples, Il les fait errer dans les déserts sans chemin;
25 Ils tâtonnent dans les ténèbres, et ne voient pas clair; Il les fait errer comme des gens ivres.
Job 13
1 Voici, mon oeil a vu tout cela, Mon oreille l’a entendu et y a pris garde.
2 Ce que vous savez, je le sais aussi, Je ne vous suis point inférieur.
3 Mais je veux parler au Tout-Puissant, Je veux plaider ma cause devant Dieu;
4 Car vous, vous n’imaginez que des faussetés, Vous êtes tous des médecins de néant.
5 Que n’avez-vous gardé le silence? Vous auriez passé pour avoir de la sagesse.
6 Ecoutez, je vous prie, ma défense, Et soyez attentifs à la réplique de mes lèvres.
7 Direz-vous en faveur de Dieu ce qui est injuste, Et pour le soutenir alléguerez-vous des faussetés?
8 Voulez-vous avoir égard à sa personne? Voulez-vous plaider pour Dieu?
9 S’il vous sonde, vous approuvera-t-il? Ou le tromperez-vous comme on trompe un homme?
10 Certainement il vous condamnera, Si vous n’agissez en secret que par égard pour sa personne.
11 Sa majesté ne vous épouvantera-t-elle pas? Sa terreur ne tombera-t-elle pas sur vous?
12 Vos sentences sont des sentences de cendre, Vos retranchements sont des retranchements de boue.
13 Taisez-vous, laissez-moi, je veux parler! Il m’en arrivera ce qu’il pourra.
14 Pourquoi saisirais-je ma chair entre les dents? J’exposerai plutôt ma vie.
15 Voici, il me tuera; je n’ai rien à espérer; Mais devant lui je défendrai ma conduite.
16 Cela même peut servir à mon salut, Car un impie n’ose paraître en sa présence.
17 Ecoutez, écoutez mes paroles, Prêtez l’oreille à ce que je vais dire.
18 Me voici prêt à plaider ma cause; Je sais que j’ai raison.
19 Quelqu’un disputera-t-il contre moi? Alors je me tais, et je veux mourir.
20 Seulement, accorde-moi deux choses Et je ne me cacherai pas loin de ta face:
21 Retire ta main de dessus moi, Et que tes terreurs ne me troublent plus.
22 Puis appelle, et je répondrai, Ou si je parle, réponds-moi!
23 Quel est le nombre de mes iniquités et de mes péchés? Fais-moi connaître mes transgressions et mes péchés.
24 Pourquoi caches-tu ton visage, Et me prends-tu pour ton ennemi?
25 Veux-tu frapper une feuille agitée? Veux-tu poursuivre une paille desséchée?
26 Pourquoi m’infliger d’amères souffrances, Me punir pour des fautes de jeunesse?
27 Pourquoi mettre mes pieds dans les ceps, Surveiller tous mes mouvements, Tracer une limite à mes pas,
28 Quand mon corps tombe en pourriture, Comme un vêtement que dévore la teigne?
Job 14
1 L’homme né de la femme! Sa vie est courte, sans cesse agitée.
2 Il naît, il est coupé comme une fleur; Il fuit et disparaît comme une ombre.
3 Et c’est sur lui que tu as l’oeil ouvert! Et tu me fais aller en justice avec toi!
4 Comment d’un être souillé sortira-t-il un homme pur? Il n’en peut sortir aucun.
5 Si ses jours sont fixés, si tu as compté ses mois, Si tu en as marqué le terme qu’il ne saurait franchir,
6 Détourne de lui les regards, et donne-lui du relâche, Pour qu’il ait au moins la joie du mercenaire à la fin de sa journée.
7 Un arbre a de l’espérance: Quand on le coupe, il repousse, Il produit encore des rejetons;
8 Quand sa racine a vieilli dans la terre, Quand son tronc meurt dans la poussière,
9 Il reverdit à l’approche de l’eau, Il pousse des branches comme une jeune plante.
10 Mais l’homme meurt, et il perd sa force; L’homme expire, et où est-il?
11 Les eaux des lacs s’évanouissent, Les fleuves tarissent et se dessèchent;
12 Ainsi l’homme se couche et ne se relèvera plus, Il ne se réveillera pas tant que les cieux subsisteront, Il ne sortira pas de son sommeil.
13 Oh! si tu voulais me cacher dans le séjour des morts, M’y tenir à couvert jusqu’à ce que ta colère fût passée, Et me fixer un terme auquel tu te souviendras de moi!
14 Si l’homme une fois mort pouvait revivre, J’aurais de l’espoir tout le temps de mes souffrances, Jusqu’à ce que mon état vînt à changer.
15 Tu appellerais alors, et je te répondrais, Tu languirais après l’ouvrage de tes mains.
16 Mais aujourd’hui tu comptes mes pas, Tu as l’oeil sur mes péchés;
17 Mes transgressions sont scellées en un faisceau, Et tu imagines des iniquités à ma charge.
18 La montagne s’écroule et périt, Le rocher disparaît de sa place,
19 La pierre est broyée par les eaux, Et la terre emportée par leur courant; Ainsi tu détruis l’espérance de l’homme.
20 Tu es sans cesse à l’assaillir, et il s’en va; Tu le défigures, puis tu le renvoies.
21 Que ses fils soient honorés, il n’en sait rien; Qu’ils soient dans l’abaissement, il l’ignore.
22 C’est pour lui seul qu’il éprouve de la douleur en son corps, C’est pour lui seul qu’il ressent de la tristesse en son âme.
Job 15
1 Eliphaz de Théman prit la parole et dit:
2 Le sage répond-il par un vain savoir? Se gonfle-t-il la poitrine du vent d’orient?
3 Est-ce par d’inutiles propos qu’il se défend? Est-ce par des discours qui ne servent à rien?
4 Toi, tu détruis même la crainte de Dieu, Tu anéantis tout mouvement de piété devant Dieu.
5 Ton iniquité dirige ta bouche, Et tu prends le langage des hommes rusés.
6 Ce n’est pas moi, c’est ta bouche qui te condamne. Ce sont tes lèvres qui déposent contre toi.
7 Es-tu né le premier des hommes? As-tu été enfanté avant les collines?
8 As-tu reçu les confidences de Dieu? As-tu dérobé la sagesse à ton profit?
9 Que sais-tu que nous ne sachions pas? Quelle connaissance as-tu que nous n’ayons pas?
10 Il y a parmi nous des cheveux blancs, des vieillards, Plus riches de jours que ton père.
11 Tiens-tu pour peu de chose les consolations de Dieu, Et les paroles qui doucement se font entendre à toi?
12 Où ton coeur t’entraîne-t-il, Et que signifie ce roulement de tes yeux?
13 Quoi! c’est contre Dieu que tu tournes ta colère Et que ta bouche exhale de pareils discours!
14 Qu’est-ce que l’homme, pour qu’il soit pur? Celui qui est né de la femme peut-il être juste?
15 Si Dieu n’a pas confiance en ses saints, Si les cieux ne sont pas purs devant lui,
16 Combien moins l’être abominable et pervers, L’homme qui boit l’iniquité comme l’eau!
17 Je vais te parler, écoute-moi! Je raconterai ce que j’ai vu,
18 Ce que les sages ont fait connaître, Ce qu’ils ont révélé, l’ayant appris de leurs pères.
19 A eux seuls appartenait le pays, Et parmi eux nul étranger n’était encore venu.
20 Le méchant passe dans l’angoisse tous les jours de sa vie, Toutes les années qui sont le partage de l’impie.
21 La voix de la terreur retentit à ses oreilles; Au sein de la paix, le dévastateur va fondre sur lui;
22 Il n’espère pas échapper aux ténèbres, Il voit l’épée qui le menace;
23 Il court çà et là pour chercher du pain, Il sait que le jour des ténèbres l’attend.
24 La détresse et l’angoisse l’épouvantent, Elles l’assaillent comme un roi prêt à combattre;
25 Car il a levé la main contre Dieu, Il a bravé le Tout-Puissant,
26 Il a eu l’audace de courir à lui Sous le dos épais de ses boucliers.
27 Il avait le visage couvert de graisse, Les flancs chargés d’embonpoint;
28 Et il habite des villes détruites, Des maisons abandonnées, Sur le point de tomber en ruines.
29 Il ne s’enrichira plus, sa fortune ne se relèvera pas, Sa prospérité ne s’étendra plus sur la terre.
30 Il ne pourra se dérober aux ténèbres, La flamme consumera ses rejetons, Et Dieu le fera périr par le souffle de sa bouche.
31 S’il a confiance dans le mal, il se trompe, Car le mal sera sa récompense.
32 Elle arrivera avant le terme de ses jours, Et son rameau ne verdira plus.
33 Il sera comme une vigne dépouillée de ses fruits encore verts, Comme un olivier dont on a fait tomber les fleurs.
34 La maison de l’impie deviendra stérile, Et le feu dévorera la tente de l’homme corrompu.
35 Il conçoit le mal et il enfante le mal, Il mûrit dans son sein des fruits qui le trompent.
Job 16
1 Job prit la parole et dit:
2 J’ai souvent entendu pareilles choses; Vous êtes tous des consolateurs fâcheux.
3 Quand finiront ces discours en l’air? Pourquoi cette irritation dans tes réponses?
4 Moi aussi, je pourrais parler comme vous, Si vous étiez à ma place: Je vous accablerais de paroles, Je secouerais sur vous la tête,
5 Je vous fortifierais de la bouche, Je remuerais les lèvres pour vous soulager.
6 Si je parle, mes souffrances ne seront point calmées, Si je me tais, en quoi seront-elles moindres?
7 Maintenant, hélas! il m’a épuisé. Tu as ravagé toute ma maison;
8 Tu m’as saisi, pour témoigner contre moi; Ma maigreur se lève, et m’accuse en face.
9 Il me déchire et me poursuit dans sa fureur, Il grince des dents contre moi, Il m’attaque et me perce de son regard.
10 Ils ouvrent la bouche pour me dévorer, Ils m’insultent et me frappent les joues, Ils s’acharnent tous après moi.
11 Dieu me livre à la merci des impies, Il me précipite entre les mains des méchants.
12 J’étais tranquille, et il m’a secoué, Il m’a saisi par la nuque et m’a brisé, Il a tiré sur moi comme à un but.
13 Ses traits m’environnent de toutes parts; Il me perce les reins sans pitié, Il répand ma bile sur la terre.
14 Il me fait brèche sur brèche, Il fond sur moi comme un guerrier.
15 J’ai cousu un sac sur ma peau; J’ai roulé ma tête dans la poussière.
16 Les pleurs ont altéré mon visage; L’ombre de la mort est sur mes paupières.
17 Je n’ai pourtant commis aucune violence, Et ma prière fut toujours pure.
18 O terre, ne couvre point mon sang, Et que mes cris prennent librement leur essor!
19 Déjà maintenant, mon témoin est dans le ciel, Mon témoin est dans les lieux élevés.
20 Mes amis se jouent de moi; C’est Dieu que j’implore avec larmes.
21 Puisse-t-il donner à l’homme raison contre Dieu, Et au fils de l’homme contre ses amis!
22 Car le nombre de mes années touche à son terme, Et je m’en irai par un sentier d’où je ne reviendrai pas.
Job 17
1 Mon souffle se perd, Mes jours s’éteignent, Le sépulcre m’attend.
2 Je suis environné de moqueurs, Et mon oeil doit contempler leurs insultes.
3 Sois auprès de toi-même ma caution; Autrement, qui répondrait pour moi?
4 Car tu as fermé leur coeur à l’intelligence; Aussi ne les laisseras-tu pas triompher.
5 On invite ses amis au partage du butin, Et l’on a des enfants dont les yeux se consument.
6 Il m’a rendu la fable des peuples, Et ma personne est un objet de mépris.
7 Mon oeil est obscurci par la douleur; Tous mes membres sont comme une ombre.
8 Les hommes droits en sont stupéfaits, Et l’innocent se soulève contre l’impie.
9 Le juste néanmoins demeure ferme dans sa voie, Celui qui a les mains pures se fortifie de plus en plus.
10 Mais vous tous, revenez à vos mêmes discours, Et je ne trouverai pas un sage parmi vous.
11 Quoi! mes jours sont passés, mes projets sont anéantis, Les projets qui remplissaient mon coeur.
12 Et ils prétendent que la nuit c’est le jour, Que la lumière est proche quand les ténèbres sont là!
13 C’est le séjour des morts que j’attends pour demeure, C’est dans les ténèbres que je dresserai ma couche;
14 Je crie à la fosse: Tu es mon père! Et aux vers: Vous êtes ma mère et ma soeur!
15 Mon espérance, où donc est-elle? Mon espérance, qui peut la voir?
16 Elle descendra vers les portes du séjour des morts, Quand nous irons ensemble reposer dans la poussière.
Job 18
1 Bildad de Schuach prit la parole et dit:
2 Quand mettrez-vous un terme à ces discours? Ayez de l’intelligence, puis nous parlerons.
3 Pourquoi sommes-nous regardés comme des bêtes? Pourquoi ne sommes-nous à vos yeux que des brutes?
4 O toi qui te déchires dans ta fureur, Faut-il, à cause de toi, que la terre devienne déserte? Faut-il que les rochers disparaissent de leur place?
5 La lumière du méchant s’éteindra, Et la flamme qui en jaillit cessera de briller.
6 La lumière s’obscurcira sous sa tente, Et sa lampe au-dessus de lui s’éteindra.
7 Ses pas assurés seront à l’étroit; Malgré ses efforts, il tombera.
8 Car il met les pieds sur un filet, Il marche dans les mailles,
9 Il est saisi au piège par le talon, Et le filet s’empare de lui;
10 Le cordeau est caché dans la terre, Et la trappe est sur son sentier.
11 Des terreurs l’assiègent, l’entourent, Le poursuivent par derrière.
12 La faim consume ses forces, La misère est à ses côtés.
13 Les parties de sa peau sont l’une après l’autre dévorées, Ses membres sont dévorés par le premier-né de la mort.
14 Il est arraché de sa tente où il se croyait en sûreté, Il se traîne vers le roi des épouvantements.
15 Nul des siens n’habite sa tente, Le soufre est répandu sur sa demeure.
16 En bas, ses racines se dessèchent; En haut, ses branches sont coupées.
17 Sa mémoire disparaît de la terre, Son nom n’est plus sur la face des champs.
18 Il est poussé de la lumière dans les ténèbres, Il est chassé du monde.
19 Il ne laisse ni descendants ni postérité parmi son peuple, Ni survivant dans les lieux qu’il habitait.
20 Les générations à venir seront étonnées de sa ruine, Et la génération présente sera saisie d’effroi.
21 Point d’autre destinée pour le méchant, Point d’autre sort pour qui ne connaît pas Dieu!
Job 19
1 Job prit la parole et dit:
2 Jusques à quand affligerez-vous mon âme, Et m’écraserez-vous de vos discours?
3 Voilà dix fois que vous m’outragez; N’avez-vous pas honte de m’étourdir ainsi?
4 Si réellement j’ai péché, Seul j’en suis responsable.
5 Pensez-vous me traiter avec hauteur? Pensez-vous démontrer que je suis coupable?
6 Sachez alors que c’est Dieu qui me poursuit, Et qui m’enveloppe de son filet.
7 Voici, je crie à la violence, et nul ne répond; J’implore justice, et point de justice!
8 Il m’a fermé toute issue, et je ne puis passer; Il a répandu des ténèbres sur mes sentiers.
9 Il m’a dépouillé de ma gloire, Il a enlevé la couronne de ma tête.
10 Il m’a brisé de toutes parts, et je m’en vais; Il a arraché mon espérance comme un arbre.
11 Il s’est enflammé de colère contre moi, Il m’a traité comme l’un de ses ennemis.
12 Ses troupes se sont de concert mises en marche, Elles se sont frayé leur chemin jusqu’à moi, Elles ont campées autour de ma tente.
13 Il a éloigné de moi mes frères, Et mes amis se sont détournés de moi;
14 Je suis abandonné de mes proches, Je suis oublié de mes intimes.
15 Je suis un étranger pour mes serviteurs et mes servantes, Je ne suis plus à leurs yeux qu’un inconnu.
16 J’appelle mon serviteur, et il ne répond pas; Je le supplie de ma bouche, et c’est en vain.
17 Mon humeur est à charge à ma femme, Et ma plainte aux fils de mes entrailles.
18 Je suis méprisé même par des enfants; Si je me lève, je reçois leurs insultes.
19 Ceux que j’avais pour confidents m’ont en horreur, Ceux que j’aimais se sont tournés contre moi.
20 Mes os sont attachés à ma peau et à ma chair; Il ne me reste que la peau des dents.
21 Ayez pitié, ayez pitié de moi, vous, mes amis! Car la main de Dieu m’a frappé.
22 Pourquoi me poursuivre comme Dieu me poursuit? Pourquoi vous montrer insatiables de ma chair?
23 Oh! je voudrais que mes paroles fussent écrites, Qu’elles fussent écrites dans un livre;
24 Je voudrais qu’avec un burin de fer et avec du plomb Elles fussent pour toujours gravées dans le roc.
25 Mais je sais que mon rédempteur est vivant, Et qu’il se lèvera le dernier sur la terre.
26 Quand ma peau sera détruite, il se lèvera; Quand je n’aurai plus de chair, je verrai Dieu.
27 Je le verrai, et il me sera favorable; Mes yeux le verront, et non ceux d’un autre; Mon âme languit d’attente au dedans de moi.
28 Vous direz alors: Pourquoi le poursuivions-nous? Car la justice de ma cause sera reconnue.
29 Craignez pour vous le glaive: Les châtiments par le glaive sont terribles! Et sachez qu’il y a un jugement.
Job 20
1 Tsophar de Naama prit la parole et dit:
2 Mes pensées me forcent à répondre, Et mon agitation ne peut se contenir.
3 J’ai entendu des reproches qui m’outragent; Le souffle de mon intelligence donnera la réplique.
4 Ne sais-tu pas que, de tout temps, Depuis que l’homme a été placé sur la terre,
5 Le triomphe des méchants a été court, Et la joie de l’impie momentanée?
6 Quand il s’élèverait jusqu’aux cieux, Et que sa tête toucherait aux nues,
7 Il périra pour toujours comme son ordure, Et ceux qui le voyaient diront: Où est-il?
8 Il s’envolera comme un songe, et on ne le trouvera plus; Il disparaîtra comme une vision nocturne;
9 L’oeil qui le regardait ne le regardera plus, Le lieu qu’il habitait ne l’apercevra plus.
10 Ses fils seront assaillis par les pauvres, Et ses mains restitueront ce qu’il a pris par violence.
11 La vigueur de la jeunesse, qui remplissait ses membres, Aura sa couche avec lui dans la poussière.
12 Le mal était doux à sa bouche, Il le cachait sous sa langue,
13 Il le savourait sans l’abandonner, Il le retenait au milieu de son palais;
14 Mais sa nourriture se transformera dans ses entrailles, Elle deviendra dans son corps un venin d’aspic.
15 Il a englouti des richesses, il les vomira; Dieu les chassera de son ventre.
16 Il a sucé du venin d’aspic, La langue de la vipère le tuera.
17 Il ne reposera plus ses regards sur les ruisseaux, Sur les torrents, sur les fleuves de miel et de lait.
18 Il rendra ce qu’il a gagné, et n’en profitera plus; Il restituera tout ce qu’il a pris, et n’en jouira plus.
19 Car il a opprimé, délaissé les pauvres, Il a ruiné des maisons et ne les a pas rétablies.
20 Son avidité n’a point connu de bornes; Mais il ne sauvera pas ce qu’il avait de plus cher.
21 Rien n’échappait à sa voracité; Mais son bien-être ne durera pas.
22 Au milieu de l’abondance il sera dans la détresse; La main de tous les misérables se lèvera sur lui.
23 Et voici, pour lui remplir le ventre, Dieu enverra sur lui le feu de sa colère, Et le rassasiera par une pluie de traits.
24 S’il échappe aux armes de fer, L’arc d’airain le transpercera.
25 Il arrache de son corps le trait, Qui étincelle au sortir de ses entrailles, Et il est en proie aux terreurs de la mort.
26 Toutes les calamités sont réservées à ses trésors; Il sera consumé par un feu que n’allumera point l’homme, Et ce qui restera dans sa tente en deviendra la pâture.
27 Les cieux dévoileront son iniquité, Et la terre s’élèvera contre lui.
28 Les revenus de sa maison seront emportés, Ils disparaîtront au jour de la colère de Dieu.
29 Telle est la part que Dieu réserve au méchant, Tel est l’héritage que Dieu lui destine.
Job 21
1 Job prit la parole et dit:
2 Ecoutez, écoutez mes paroles, Donnez-moi seulement cette consolation.
3 Laissez-moi parler, je vous prie; Et, quand j’aurai parlé, tu pourras te moquer.
4 Est-ce contre un homme que se dirige ma plainte? Et pourquoi mon âme ne serait-elle pas impatiente?
5 Regardez-moi, soyez étonnés, Et mettez la main sur la bouche.
6 Quand j’y pense, cela m’épouvante, Et un tremblement saisit mon corps.
7 Pourquoi les méchants vivent-ils? Pourquoi les voit-on vieillir et accroître leur force?
8 Leur postérité s’affermit avec eux et en leur présence, Leurs rejetons prospèrent sous leurs yeux.
9 Dans leurs maisons règne la paix, sans mélange de crainte; La verge de Dieu ne vient pas les frapper.
10 Leurs taureaux sont vigoureux et féconds, Leurs génisses conçoivent et n’avortent point.
11 Ils laissent courir leurs enfants comme des brebis, Et les enfants prennent leurs ébats.
12 Ils chantent au son du tambourin et de la harpe, Ils se réjouissent au son du chalumeau.
13 Ils passent leurs jours dans le bonheur, Et ils descendent en un instant au séjour des morts.
14 Ils disaient pourtant à Dieu: Retire-toi de nous; Nous ne voulons pas connaître tes voies.
15 Qu’est-ce que le Tout-Puissant, pour que nous le servions? Que gagnerons-nous à lui adresser nos prières?
16 Quoi donc! ne sont-ils pas en possession du bonheur?Loin de moi le conseil des méchants!
17 Mais arrive-t-il souvent que leur lampe s’éteigne, Que la misère fonde sur eux, Que Dieu leur distribue leur part dans sa colère,
18 Qu’ils soient comme la paille emportée par le vent, Comme la balle enlevée par le tourbillon?
19 Est-ce pour les fils que Dieu réserve le châtiment du père? Mais c’est lui que Dieu devrait punir, pour qu’il le sente;
20 C’est lui qui devrait contempler sa propre ruine, C’est lui qui devrait boire la colère du Tout-Puissant.
21 Car, que lui importe sa maison après lui, Quand le nombre de ses mois est achevé?
22 Est-ce à Dieu qu’on donnera de la science, A lui qui gouverne les esprits célestes?
23 L’un meurt au sein du bien-être, De la paix et du bonheur,
24 Les flancs chargés de graisse Et la moelle des os remplie de sève;
25 L’autre meurt, l’amertume dans l’âme, Sans avoir joui d’aucun bien.
26 Et tous deux se couchent dans la poussière, Tous deux deviennent la pâture des vers.
27 Je sais bien quelles sont vos pensées, Quels jugements iniques vous portez sur moi.
28 Vous dites: Où est la maison de l’homme puissant? Où est la tente qu’habitaient les impies?
29 Mais quoi! n’avez-vous point interrogé les voyageurs, Et voulez-vous méconnaître ce qu’ils prouvent?
30 Au jour du malheur, le méchant est épargné; Au jour de la colère, il échappe.
31 Qui lui reproche en face sa conduite? Qui lui rend ce qu’il a fait?
32 Il est porté dans un sépulcre, Et il veille encore sur sa tombe.
33 Les mottes de la vallée lui sont légères; Et tous après lui suivront la même voie, Comme une multitude l’a déjà suivie.
34 Pourquoi donc m’offrir de vaines consolations? Ce qui reste de vos réponses n’est que perfidie.
Job 22
1 Eliphaz de Théman prit la parole et dit:
2 Un homme peut-il être utile à Dieu? Non; le sage n’est utile qu’à lui-même.
3 Si tu es juste, est-ce à l’avantage du Tout-Puissant? Si tu es intègre dans tes voies, qu’y gagne-t-il?
4 Est-ce par crainte de toi qu’il te châtie, Qu’il entre en jugement avec toi?
5 Ta méchanceté n’est-elle pas grande? Tes iniquités ne sont-elles pas infinies?
6 Tu enlevais sans motif des gages à tes frères, Tu privais de leurs vêtements ceux qui étaient nus;
7 Tu ne donnais point d’eau à l’homme altéré, Tu refusais du pain à l’homme affamé.
8 Le pays était au plus fort, Et le puissant s’y établissait.
9 Tu renvoyais les veuves à vide; Les bras des orphelins étaient brisés.
10 C’est pour cela que tu es entouré de pièges, Et que la terreur t’a saisi tout à coup.
11 Ne vois-tu donc pas ces ténèbres, Ces eaux débordées qui t’envahissent?
12 Dieu n’est-il pas en haut dans les cieux? Regarde le sommet des étoiles, comme il est élevé!
13 Et tu dis: Qu’est-ce que Dieu sait? Peut-il juger à travers l’obscurité?
14 Les nuées l’enveloppent, et il ne voit rien; Il ne parcourt que la voûte des cieux.
15 Eh quoi! tu voudrais prendre l’ancienne route Qu’ont suivie les hommes d’iniquité?
16 Ils ont été emportés avant le temps, Ils ont eu la durée d’un torrent qui s’écoule.
17 Ils disaient à Dieu: Retire-toi de nous; Que peut faire pour nous le Tout-Puissant?
18 Dieu cependant avait rempli de biens leurs maisons.Loin de moi le conseil des méchants!
19 Les justes, témoins de leur chute, se réjouiront, Et l’innocent se moquera d’eux:
20 Voilà nos adversaires anéantis! Voilà leurs richesses dévorées par le feu!
21 Attache-toi donc à Dieu, et tu auras la paix; Tu jouiras ainsi du bonheur.
22 Reçois de sa bouche l’instruction, Et mets dans ton coeur ses paroles.
23 Tu seras rétabli, si tu reviens au Tout-Puissant, Si tu éloignes l’iniquité de ta tente.
24 Jette l’or dans la poussière, L’or d’Ophir parmi les cailloux des torrents;
25 Et le Tout-Puissant sera ton or, Ton argent, ta richesse.
26 Alors tu feras du Tout-Puissant tes délices, Tu élèveras vers Dieu ta face;
27 Tu le prieras, et il t’exaucera, Et tu accompliras tes voeux.
28 A tes résolutions répondra le succès; Sur tes sentiers brillera la lumière.
29 Vienne l’humiliation, tu prieras pour ton relèvement: Dieu secourt celui dont le regard est abattu.
30 Il délivrera même le coupable, Qui devra son salut à la pureté de tes mains.
Job 23
1 Job prit la parole et dit:
2 Maintenant encore ma plainte est une révolte, Mais la souffrance étouffe mes soupirs.
3 Oh! si je savais où le trouver, Si je pouvais arriver jusqu’à son trône,
4 Je plaiderais ma cause devant lui, Je remplirais ma bouche d’arguments,
5 Je connaîtrais ce qu’il peut avoir à répondre, Je verrais ce qu’il peut avoir à me dire.
6 Emploierait-il toute sa force à me combattre? Ne daignerait-il pas au moins m’écouter?
7 Ce serait un homme droit qui plaiderait avec lui, Et je serais pour toujours absous par mon juge.
8 Mais, si je vais à l’orient, il n’y est pas; Si je vais à l’occident, je ne le trouve pas;
9 Est-il occupé au nord, je ne puis le voir; Se cache-t-il au midi, je ne puis le découvrir.
10 Il sait néanmoins quelle voie j’ai suivie; Et, s’il m’éprouvait, je sortirais pur comme l’or.
11 Mon pied s’est attaché à ses pas; J’ai gardé sa voie, et je ne m’en suis point détourné.
12 Je n’ai pas abandonné les commandements de ses lèvres; J’ai fait plier ma volonté aux paroles de sa bouche.
13 Mais sa résolution est arrêtée; qui s’y opposera? Ce que son âme désire, il l’exécute.
14 Il accomplira donc ses desseins à mon égard, Et il en concevra bien d’autres encore.
15 Voilà pourquoi sa présence m’épouvante; Quand j’y pense, j’ai peur de lui.
16 Dieu a brisé mon courage, Le Tout-Puissant m’a rempli d’effroi.
17 Car ce ne sont pas les ténèbres qui m’anéantissent, Ce n’est pas l’obscurité dont je suis couvert.
Job 24
1 Pourquoi le Tout-Puissant ne met-il pas des temps en réserve, Et pourquoi ceux qui le connaissent ne voient-ils pas ses jours?
2 On déplace les bornes, On vole des troupeaux, et on les fait paître;
3 On enlève l’âne de l’orphelin, On prend pour gage le boeuf de la veuve;
4 On repousse du chemin les indigents, On force tous les malheureux du pays à se cacher.
5 Et voici, comme les ânes sauvages du désert, Ils sortent le matin pour chercher de la nourriture, Ils n’ont que le désert pour trouver le pain de leurs enfants;
6 Ils coupent le fourrage qui reste dans les champs, Ils grappillent dans la vigne de l’impie;
7 Ils passent la nuit dans la nudité, sans vêtement, Sans couverture contre le froid;
8 Ils sont percés par la pluie des montagnes, Et ils embrassent les rochers comme unique refuge.
9 On arrache l’orphelin à la mamelle, On prend des gages sur le pauvre.
10 Ils vont tout nus, sans vêtement, Ils sont affamés, et ils portent les gerbes;
11 Dans les enclos de l’impie ils font de l’huile, Ils foulent le pressoir, et ils ont soif;
12 Dans les villes s’exhalent les soupirs des mourants, L’âme des blessés jette des cris. Et Dieu ne prend pas garde à ces infamies!
13 D’autres sont ennemis de la lumière, Ils n’en connaissent pas les voies, Ils n’en pratiquent pas les sentiers.
14 L’assassin se lève au point du jour, Tue le pauvre et l’indigent, Et il dérobe pendant la nuit.
15 L’oeil de l’adultère épie le crépuscule; Personne ne me verra, dit-il, Et il met un voile sur sa figure.
16 La nuit ils forcent les maisons, Le jour ils se tiennent enfermés; Ils ne connaissent pas la lumière.
17 Pour eux, le matin c’est l’ombre de la mort, Ils en éprouvent toutes les terreurs.
18 Eh quoi! l’impie est d’un poids léger sur la face des eaux, Il n’a sur la terre qu’une part maudite, Il ne prend jamais le chemin des vignes!
19 Comme la sécheresse et la chaleur absorbent les eaux de la neige, Ainsi le séjour des morts engloutit ceux qui pèchent!
20 Quoi! le sein maternel l’oublie, Les vers en font leurs délices, On ne se souvient plus de lui! L’impie est brisé comme un arbre,
21 Lui qui dépouille la femme stérile et sans enfants, Lui qui ne répand aucun bienfait sur la veuve!
22 Non! Dieu par sa force prolonge les jours des violents, Et les voilà debout quand ils désespéraient de la vie;
23 Il leur donne de la sécurité et de la confiance, Il a les regards sur leurs voies.
24 Ils se sont élevés; et en un instant ils ne sont plus, Ils tombent, ils meurent comme tous les hommes, Ils sont coupés comme la tête des épis.
25 S’il n’en est pas ainsi, qui me démentira, Qui réduira mes paroles à néant?
Job 25
1 Bildad de Schuach prit la parole et dit:
2 La puissance et la terreur appartiennent à Dieu; Il fait régner la paix dans ses hautes régions.
3 Ses armées ne sont-elles pas innombrables? Sur qui sa lumière ne se lève-t-elle pas?
4 Comment l’homme serait-il juste devant Dieu? Comment celui qui est né de la femme serait-il pur?
5 Voici, la lune même n’est pas brillante, Et les étoiles ne sont pas pures à ses yeux;
6 Combien moins l’homme, qui n’est qu’un ver, Le fils de l’homme, qui n’est qu’un vermisseau!
Job 26
1 Job prit la parole et dit:
2 Comme tu sais bien venir en aide à la faiblesse! Comme tu prêtes secours au bras sans force!
3 Quels bons conseils tu donnes à celui qui manque d’intelligence! Quelle abondance de sagesse tu fais paraître!
4 A qui s’adressent tes paroles? Et qui est-ce qui t’inspire?
5 Devant Dieu les ombres tremblent Au-dessous des eaux et de leurs habitants;
6 Devant lui le séjour des morts est nu, L’abîme n’a point de voile.
7 Il étend le septentrion sur le vide, Il suspend la terre sur le néant.
8 Il renferme les eaux dans ses nuages, Et les nuages n’éclatent pas sous leur poids.
9 Il couvre la face de son trône, Il répand sur lui sa nuée.
10 Il a tracé un cercle à la surface des eaux, Comme limite entre la lumière et les ténèbres.
11 Les colonnes du ciel s’ébranlent, Et s’étonnent à sa menace.
12 Par sa force il soulève la mer, Par son intelligence il en brise l’orgueil.
13 Son souffle donne au ciel la sérénité, Sa main transperce le serpent fuyard.
14 Ce sont là les bords de ses voies, C’est le bruit léger qui nous en parvient; Mais qui entendra le tonnerre de sa puissance?
Job 27
1 Job prit de nouveau la parole sous forme sentencieuse et dit:
2 Dieu qui me refuse justice est vivant! Le Tout-Puissant qui remplit mon âme d’amertume est vivant!
3 Aussi longtemps que j’aurai ma respiration, Et que le souffle de Dieu sera dans mes narines,
4 Mes lèvres ne prononceront rien d’injuste, Ma langue ne dira rien de faux.
5 Loin de moi la pensée de vous donner raison! Jusqu’à mon dernier soupir je défendrai mon innocence;
6 Je tiens à me justifier, et je ne faiblirai pas; Mon coeur ne me fait de reproche sur aucun de mes jours.
7 Que mon ennemi soit comme le méchant, Et mon adversaire comme l’impie!
8 Quelle espérance reste-t-il à l’impie, Quand Dieu coupe le fil de sa vie, Quand il lui retire son âme?
9 Est-ce que Dieu écoute ses cris, Quand l’angoisse vient l’assaillir?
10 Fait-il du Tout-Puissant ses délices? Adresse-t-il en tout temps ses prières à Dieu?
11 Je vous enseignerai les voies de Dieu, Je ne vous cacherai pas les desseins du Tout-Puissant.
12 Mais vous les connaissez, et vous êtes d’accord; Pourquoi donc vous laisser aller à de vaines pensées?
13 Voici la part que Dieu réserve au méchant, L’héritage que le Tout-Puissant destine à l’impie.
14 S’il a des fils en grand nombre, c’est pour le glaive, Et ses rejetons manquent de pain;
15 Ceux qui échappent sont enterrés par la peste, Et leurs veuves ne les pleurent pas.
16 S’il amasse l’argent comme la poussière, S’il entasse les vêtements comme la boue,
17 C’est lui qui entasse, mais c’est le juste qui se revêt, C’est l’homme intègre qui a l’argent en partage.
18 Sa maison est comme celle que bâtit la teigne, Comme la cabane que fait un gardien.
19 Il se couche riche, et il meurt dépouillé; Il ouvre les yeux, et tout a disparu.
20 Les terreurs le surprennent comme des eaux; Un tourbillon l’enlève au milieu de la nuit.
21 Le vent d’orient l’emporte, et il s’en va; Il l’arrache violemment de sa demeure.
22 Dieu lance sans pitié des traits contre lui, Et le méchant voudrait fuir pour les éviter.
23 On bat des mains à sa chute, Et on le siffle à son départ.
Job 28
1 Il y a pour l’argent une mine d’où on le fait sortir, Et pour l’or un lieu d’où on l’extrait pour l’affiner;
2 Le fer se tire de la poussière, Et la pierre se fond pour produire l’airain.
3 L’homme fait cesser les ténèbres; Il explore, jusque dans les endroits les plus profonds, Les pierres cachées dans l’obscurité et dans l’ombre de la mort.
4 Il creuse un puits loin des lieux habités; Ses pieds ne lui sont plus en aide, Et il est suspendu, balancé, loin des humains.
5 La terre, d’où sort le pain, Est bouleversée dans ses entrailles comme par le feu.
6 Ses pierres contiennent du saphir, Et l’on y trouve de la poudre d’or.
7 L’oiseau de proie n’en connaît pas le sentier, L’oeil du vautour ne l’a point aperçu;
8 Les plus fiers animaux ne l’ont point foulé, Le lion n’y a jamais passé.
9 L’homme porte sa main sur le roc, Il renverse les montagnes depuis la racine;
10 Il ouvre des tranchées dans les rochers, Et son oeil contemple tout ce qu’il y a de précieux;
11 Il arrête l’écoulement des eaux, Et il produit à la lumière ce qui est caché.
12 Mais la sagesse, où se trouve-t-elle? Où est la demeure de l’intelligence?
13 L’homme n’en connaît point le prix; Elle ne se trouve pas dans la terre des vivants.
14 L’abîme dit: Elle n’est point en moi; Et la mer dit: Elle n’est point avec moi.
15 Elle ne se donne pas contre de l’or pur, Elle ne s’achète pas au poids de l’argent;
16 Elle ne se pèse pas contre l’or d’Ophir, Ni contre le précieux onyx, ni contre le saphir;
17 Elle ne peut se comparer à l’or ni au verre, Elle ne peut s’échanger pour un vase d’or fin.
18 Le corail et le cristal ne sont rien auprès d’elle: La sagesse vaut plus que les perles.
19 La topaze d’Ethiopie n’est point son égale, Et l’or pur n’entre pas en balance avec elle.
20 D’où vient donc la sagesse? Où est la demeure de l’intelligence?
21 Elle est cachée aux yeux de tout vivant, Elle est cachée aux oiseaux du ciel.
22 Le gouffre et la mort disent: Nous en avons entendu parler.
23 C’est Dieu qui en sait le chemin, C’est lui qui en connaît la demeure;
24 Car il voit jusqu’aux extrémités de la terre, Il aperçoit tout sous les cieux.
25 Quand il régla le poids du vent, Et qu’il fixa la mesure des eaux,
26 Quand il donna des lois à la pluie, Et qu’il traça la route de l’éclair et du tonnerre,
27 Alors il vit la sagesse et la manifesta, Il en posa les fondements et la mit à l’épreuve.
28 Puis il dit à l’homme: Voici, la crainte du Seigneur, c’est la sagesse; S’éloigner du mal, c’est l’intelligence.
Job 29
1 Job prit de nouveau la parole sous forme sentencieuse et dit:
2 Oh! que ne puis-je être comme aux mois du passé, Comme aux jours où Dieu me gardait,
3 Quand sa lampe brillait sur ma tête, Et que sa lumière me guidait dans les ténèbres!
4 Que ne suis-je comme aux jours de ma vigueur, Où Dieu veillait en ami sur ma tente,
5 Quand le Tout-Puissant était encore avec moi, Et que mes enfants m’entouraient;
6 Quand mes pieds se baignaient dans la crème Et que le rocher répandait près de moi des ruisseaux d’huile!
7 Si je sortais pour aller à la porte de la ville, Et si je me faisais préparer un siège dans la place,
8 Les jeunes gens se retiraient à mon approche, Les vieillards se levaient et se tenaient debout.
9 Les princes arrêtaient leurs discours, Et mettaient la main sur leur bouche;
10 La voix des chefs se taisait, Et leur langue s’attachait à leur palais.
11 L’oreille qui m’entendait me disait heureux, L’oeil qui me voyait me rendait témoignage;
12 Car je sauvais le pauvre qui implorait du secours, Et l’orphelin qui manquait d’appui.
13 La bénédiction du malheureux venait sur moi; Je remplissais de joie le coeur de la veuve.
14 Je me revêtais de la justice et je lui servais de vêtement, J’avais ma droiture pour manteau et pour turban.
15 J’étais l’oeil de l’aveugle Et le pied du boiteux.
16 J’étais le père des misérables, J’examinais la cause de l’inconnu;
17 Je brisais la mâchoire de l’injuste, Et j’arrachais de ses dents la proie.
18 Alors je disais: Je mourrai dans mon nid, Mes jours seront abondants comme le sable;
19 L’eau pénétrera dans mes racines, La rosée passera la nuit sur mes branches;
20 Ma gloire reverdira sans cesse, Et mon arc rajeunira dans ma main.
21 On m’écoutait et l’on restait dans l’attente, On gardait le silence devant mes conseils.
22 Après mes discours, nul ne répliquait, Et ma parole était pour tous une bienfaisante rosée;
23 Ils comptaient sur moi comme sur la pluie, Ils ouvraient la bouche comme pour une pluie du printemps.
24 Je leur souriais quand ils perdaient courage, Et l’on ne pouvait chasser la sérénité de mon front.
25 J’aimais à aller vers eux, et je m’asseyais à leur tête; J’étais comme un roi au milieu d’une troupe, Comme un consolateur auprès des affligés.
Job 30
1 Et maintenant! je suis la risée de plus jeunes que moi, De ceux dont je dédaignais de mettre les pères Parmi les chiens de mon troupeau.
2 Mais à quoi me servirait la force de leurs mains? Ils sont incapables d’atteindre la vieillesse.
3 Desséchés par la misère et la faim, Ils fuient dans les lieux arides, Depuis longtemps abandonnés et déserts;
4 Ils arrachent près des arbrisseaux les herbes sauvages, Et ils n’ont pour pain que la racine des genêts.
5 On les chasse du milieu des hommes, On crie après eux comme après des voleurs.
6 Ils habitent dans d’affreuses vallées, Dans les cavernes de la terre et dans les rochers;
7 Ils hurlent parmi les buissons, Ils se rassemblent sous les ronces.
8 Etres vils et méprisés, On les repousse du pays.
9 Et maintenant, je suis l’objet de leurs chansons, Je suis en butte à leurs propos.
10 Ils ont horreur de moi, ils se détournent, Ils me crachent au visage.
11 Ils n’ont plus de retenue et ils m’humilient, Ils rejettent tout frein devant moi.
12 Ces misérables se lèvent à ma droite et me poussent les pieds, Ils se fraient contre moi des sentiers pour ma ruine;
13 Ils détruisent mon propre sentier et travaillent à ma perte, Eux à qui personne ne viendrait en aide;
14 Ils arrivent comme par une large brèche, Ils se précipitent sous les craquements.
15 Les terreurs m’assiègent; Ma gloire est emportée comme par le vent, Mon bonheur a passé comme un nuage.
16 Et maintenant, mon âme s’épanche en mon sein, Les jours de la souffrance m’ont saisi.
17 La nuit me perce et m’arrache les os, La douleur qui me ronge ne se donne aucun repos,
18 Par la violence du mal mon vêtement perd sa forme, Il se colle à mon corps comme ma tunique.
19 Dieu m’a jeté dans la boue, Et je ressemble à la poussière et à la cendre.
20 Je crie vers toi, et tu ne me réponds pas; Je me tiens debout, et tu me lances ton regard.
21 Tu deviens cruel contre moi, Tu me combats avec la force de ta main.
22 Tu me soulèves, tu me fais voler au-dessus du vent, Et tu m’anéantis au bruit de la tempête.
23 Car, je le sais, tu me mènes à la mort, Au rendez-vous de tous les vivants.
24 Mais celui qui va périr n’étend-il pas les mains? Celui qui est dans le malheur n’implore-t-il pas du secours?
25 N’avais-je pas des larmes pour l’infortuné? Mon coeur n’avait-il pas pitié de l’indigent?
26 J’attendais le bonheur, et le malheur est arrivé; J’espérais la lumière, et les ténèbres sont venues.
27 Mes entrailles bouillonnent sans relâche, Les jours de la calamité m’ont surpris.
28 Je marche noirci, mais non par le soleil; Je me lève en pleine assemblée, et je crie.
29 Je suis devenu le frère des chacals, Le compagnon des autruches.
30 Ma peau noircit et tombe, Mes os brûlent et se dessèchent.
31 Ma harpe n’est plus qu’un instrument de deuil, Et mon chalumeau ne peut rendre que des sons plaintifs.
Job 31
1 J’avais fait un pacte avec mes yeux, Et je n’aurais pas arrêté mes regards sur une vierge.
2 Quelle part Dieu m’eût-il réservée d’en haut? Quel héritage le Tout-Puissant m’eût-il envoyé des cieux?
3 La ruine n’est-elle pas pour le méchant, Et le malheur pour ceux qui commettent l’iniquité?
4 Dieu n’a-t-il pas connu mes voies? N’a-t-il pas compté tous mes pas?
5 Si j’ai marché dans le mensonge, Si mon pied a couru vers la fraude,
6 Que Dieu me pèse dans des balances justes, Et il reconnaîtra mon intégrité!
7 Si mon pas s’est détourné du droit chemin, Si mon coeur a suivi mes yeux, Si quelque souillure s’est attachée à mes mains,
8 Que je sème et qu’un autre moissonne, Et que mes rejetons soient déracinés!
9 Si mon coeur a été séduit par une femme, Si j’ai fait le guet à la porte de mon prochain,
10 Que ma femme tourne la meule pour un autre, Et que d’autres la déshonorent!
11 Car c’est un crime, Un forfait que punissent les juges;
12 C’est un feu qui dévore jusqu’à la ruine, Et qui aurait détruit toute ma richesse.
13 Si j’ai méprisé le droit de mon serviteur ou de ma servante Lorsqu’ils étaient en contestation avec moi,
14 Qu’ai-je à faire, quand Dieu se lève? Qu’ai-je à répondre, quand il châtie?
15 Celui qui m’a créé dans le ventre de ma mère ne l’a-t-il pas créé? Le même Dieu ne nous a-t-il pas formés dans le sein maternel?
16 Si j’ai refusé aux pauvres ce qu’ils demandaient, Si j’ai fait languir les yeux de la veuve,
17 Si j’ai mangé seul mon pain, Sans que l’orphelin en ait eu sa part,
18 Moi qui l’ai dès ma jeunesse élevé comme un père, Moi qui dès ma naissance ai soutenu la veuve;
19 Si j’ai vu le malheureux manquer de vêtements, L’indigent n’avoir point de couverture,
20 Sans que ses reins m’aient béni, Sans qu’il ait été réchauffé par la toison de mes agneaux;
21 Si j’ai levé la main contre l’orphelin, Parce que je me sentais un appui dans les juges;
22 Que mon épaule se détache de sa jointure, Que mon bras tombe et qu’il se brise!
23 Car les châtiments de Dieu m’épouvantent, Et je ne puis rien devant sa majesté.
24 Si j’ai mis dans l’or ma confiance, Si j’ai dit à l’or: Tu es mon espoir;
25 Si je me suis réjoui de la grandeur de mes biens, De la quantité des richesses que j’avais acquises;
26 Si j’ai regardé le soleil quand il brillait, La lune quand elle s’avançait majestueuse,
27 Et si mon coeur s’est laissé séduire en secret, Si ma main s’est portée sur ma bouche;
28 C’est encore un crime que doivent punir les juges, Et j’aurais renié le Dieu d’en haut!
29 Si j’ai été joyeux du malheur de mon ennemi, Si j’ai sauté d’allégresse quand les revers l’ont atteint,
30 Moi qui n’ai pas permis à ma langue de pécher, De demander sa mort avec imprécation;
31 Si les gens de ma tente ne disaient pas: Où est celui qui n’a pas été rassasié de sa viande?
32 Si l’étranger passait la nuit dehors, Si je n’ouvrais pas ma porte au voyageur;
33 Si, comme les hommes, j’ai caché mes transgressions, Et renfermé mes iniquités dans mon sein,
34 Parce que j’avais peur de la multitude, Parce que je craignais le mépris des familles, Me tenant à l’écart et n’osant franchir ma porte.
35 Oh! qui me fera trouver quelqu’un qui m’écoute? Voilà ma défense toute signée: Que le Tout-Puissant me réponde! Qui me donnera la plainte écrite par mon adversaire?
36 Je porterai son écrit sur mon épaule, Je l’attacherai sur mon front comme une couronne;
37 Je lui rendrai compte de tous mes pas, Je m’approcherai de lui comme un prince.
38 Si ma terre crie contre moi, Et que ses sillons versent des larmes;
39 Si j’en ai mangé le produit sans l’avoir payée, Et que j’aie attristé l’âme de ses anciens maîtres;
40 Qu’il y croisse des épines au lieu de froment, Et de l’ivraie au lieu d’orge! Fin des paroles de Job.
Job 32
1 Ces trois hommes cessèrent de répondre à Job, parce qu’il se regardait comme juste.
2 Alors s’enflamma de colère Elihu, fils de Barakeel de Buz, de la famille de Ram. Sa colère s’enflamma contre Job, parce qu’il se disait juste devant Dieu.
3 Et sa colère s’enflamma contre ses trois amis, parce qu’ils ne trouvaient rien à répondre et que néanmoins ils condamnaient Job.
4 Comme ils étaient plus âgés que lui, Elihu avait attendu jusqu’à ce moment pour parler à Job.
5 Mais, voyant qu’il n’y avait plus de réponse dans la bouche de ces trois hommes, Elihu s’enflamma de colère.
6 Et Elihu, fils de Barakeel de Buz, prit la parole et dit: Je suis jeune, et vous êtes des vieillards; C’est pourquoi j’ai craint, j’ai redouté De vous faire connaître mon sentiment.
7 Je disais en moi-même: Les jours parleront, Le grand nombre des années enseignera la sagesse.
8 Mais en réalité, dans l’homme, c’est l’esprit, Le souffle du Tout-Puissant, qui donne l’intelligence;
9 Ce n’est pas l’âge qui procure la sagesse, Ce n’est pas la vieillesse qui rend capable de juger.
10 Voilà pourquoi je dis: Ecoute! Moi aussi, j’exposerai ma pensée.
11 J’ai attendu la fin de vos discours, J’ai suivi vos raisonnements, Votre examen des paroles de Job.
12 Je vous ai donné toute mon attention; Et voici, aucun de vous ne l’a convaincu, Aucun n’a réfuté ses paroles.
13 Ne dites pas cependant: En lui nous avons trouvé la sagesse; C’est Dieu qui peut le confondre, ce n’est pas un homme!
14 Il ne s’est pas adressé directement à moi: Aussi lui répondrai-je tout autrement que vous.
15 Ils ont peur, ils ne répondent plus! Ils ont la parole coupée!
16 J’ai attendu qu’ils eussent fini leurs discours, Qu’ils s’arrêtassent et ne sussent que répliquer.
17 A mon tour, je veux répondre aussi, Je veux dire aussi ce que je pense.
18 Car je suis plein de paroles, L’esprit me presse au dedans de moi;
19 Mon intérieur est comme un vin qui n’a pas d’issue, Comme des outres neuves qui vont éclater.
20 Je parlerai pour respirer à l’aise, J’ouvrirai mes lèvres et je répondrai.
21 Je n’aurai point égard à l’apparence, Et je ne flatterai personne;
22 Car je ne sais pas flatter: Mon créateur m’enlèverait bien vite.
Job 33
1 Maintenant donc, Job, écoute mes discours, Prête l’oreille à toutes mes paroles!
2 Voici, j’ouvre la bouche, Ma langue se remue dans mon palais.
3 C’est avec droiture de coeur que je vais parler, C’est la vérité pure qu’exprimeront mes lèvres:
4 L’esprit de Dieu m’a créé, Et le souffle du Tout-Puissant m’anime.
5 Si tu le peux, réponds-moi, Défends ta cause, tiens-toi prêt!
6 Devant Dieu je suis ton semblable, J’ai été comme toi formé de la boue;
7 Ainsi mes terreurs ne te troubleront pas, Et mon poids ne saurait t’accabler.
8 Mais tu as dit à mes oreilles, Et j’ai entendu le son de tes paroles:
9 Je suis pur, je suis sans péché, Je suis net, il n’y a point en moi d’iniquité.
10 Et Dieu trouve contre moi des motifs de haine, Il me traite comme son ennemi;
11 Il met mes pieds dans les ceps, Il surveille tous mes mouvements.
12 Je te répondrai qu’en cela tu n’as pas raison, Car Dieu est plus grand que l’homme.
13 Veux-tu donc disputer avec lui, Parce qu’il ne rend aucun compte de ses actes?
14 Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, Tantôt d’une autre, et l’on n’y prend point garde.
15 Il parle par des songes, par des visions nocturnes, Quand les hommes sont livrés à un profond sommeil, Quand ils sont endormis sur leur couche.
16 Alors il leur donne des avertissements Et met le sceau à ses instructions,
17 Afin de détourner l’homme du mal Et de le préserver de l’orgueil,
18 Afin de garantir son âme de la fosse Et sa vie des coups du glaive.
19 Par la douleur aussi l’homme est repris sur sa couche, Quand une lutte continue vient agiter ses os.
20 Alors il prend en dégoût le pain, Même les aliments les plus exquis;
21 Sa chair se consume et disparaît, Ses os qu’on ne voyait pas sont mis à nu;
22 Son âme s’approche de la fosse, Et sa vie des messagers de la mort.
23 Mais s’il se trouve pour lui un ange intercesseur, Un d’entre les mille Qui annoncent à l’homme la voie qu’il doit suivre,
24 Dieu a compassion de lui et dit à l’ange: Délivre-le, afin qu’il ne descende pas dans la fosse; J’ai trouvé une rançon!
25 Et sa chair a plus de fraîcheur qu’au premier âge, Il revient aux jours de sa jeunesse.
26 Il adresse à Dieu sa prière; et Dieu lui est propice, Lui laisse voir sa face avec joie, Et lui rend son innocence.
27 Il chante devant les hommes et dit: J’ai péché, j’ai violé la justice, Et je n’ai pas été puni comme je le méritais;
28 Dieu a délivré mon âme pour qu’elle n’entrât pas dans la fosse, Et ma vie s’épanouit à la lumière!
29 Voilà tout ce que Dieu fait, Deux fois, trois fois, avec l’homme,
30 Pour ramener son âme de la fosse, Pour l’éclairer de la lumière des vivants.
31 Sois attentif, Job, écoute-moi! Tais-toi, et je parlerai!
32 Si tu as quelque chose à dire, réponds-moi! Parle, car je voudrais te donner raison.
33 Si tu n’as rien à dire, écoute-moi! Tais-toi, et je t’enseignerai la sagesse.
Job 34
1 Elihu reprit et dit:
2 Sages, écoutez mes discours! Vous qui êtes intelligents, prêtez-moi l’oreille!
3 Car l’oreille discerne les paroles, Comme le palais savoure les aliments.
4 Choisissons ce qui est juste, Voyons entre nous ce qui est bon.
5 Job dit: Je suis innocent, Et Dieu me refuse justice;
6 J’ai raison, et je passe pour menteur; Ma plaie est douloureuse, et je suis sans péché.
7 Y a-t-il un homme semblable à Job, Buvant la raillerie comme l’eau,
8 Marchant en société de ceux qui font le mal, Cheminant de pair avec les impies?
9 Car il a dit: Il est inutile à l’homme De mettre son plaisir en Dieu.
10 Ecoutez-moi donc, hommes de sens! Loin de Dieu l’injustice, Loin du Tout-Puissant l’iniquité!
11 Il rend à l’homme selon ses oeuvres, Il rétribue chacun selon ses voies.
12 Non certes, Dieu ne commet pas l’iniquité; Le Tout-Puissant ne viole pas la justice.
13 Qui l’a chargé de gouverner la terre? Qui a confié l’univers à ses soins?
14 S’il ne pensait qu’à lui-même, S’il retirait à lui son esprit et son souffle,
15 Toute chair périrait soudain, Et l’homme rentrerait dans la poussière.
16 Si tu as de l’intelligence, écoute ceci, Prête l’oreille au son de mes paroles!
17 Un ennemi de la justice régnerait-il? Et condamneras-tu le juste, le puissant,
18 Qui proclame la méchanceté des rois Et l’iniquité des princes,
19 Qui n’a point égard à l’apparence des grands Et ne distingue pas le riche du pauvre, Parce que tous sont l’ouvrage de ses mains?
20 En un instant, ils perdent la vie; Au milieu de la nuit, un peuple chancelle et périt; Le puissant disparaît, sans la main d’aucun homme.
21 Car Dieu voit la conduite de tous, Il a les regards sur les pas de chacun.
22 Il n’y a ni ténèbres ni ombre de la mort, Où puissent se cacher ceux qui commettent l’iniquité.
23 Dieu n’a pas besoin d’observer longtemps, Pour qu’un homme entre en jugement avec lui;
24 Il brise les grands sans information, Et il met d’autres à leur place;
25 Car il connaît leurs oeuvres. Il les renverse de nuit, et ils sont écrasés;
26 Il les frappe comme des impies, A la face de tous les regards.
27 En se détournant de lui, En abandonnant toutes ses voies,
28 Ils ont fait monter à Dieu le cri du pauvre, Ils l’ont rendu attentif aux cris des malheureux.
29 S’il donne le repos, qui répandra le trouble? S’il cache sa face, qui pourra le voir? Il traite à l’égal soit une nation, soit un homme,
30 Afin que l’impie ne domine plus, Et qu’il ne soit plus un piège pour le peuple.
31 Car a-t-il jamais dit à Dieu: J’ai été châtié, je ne pécherai plus;
32 Montre-moi ce que je ne vois pas; Si j’ai commis des injustices, je n’en commettrai plus?
33 Est-ce d’après toi que Dieu rendra la justice? C’est toi qui rejettes, qui choisis, mais non pas moi; Ce que tu sais, dis-le donc!
34 Les hommes de sens seront de mon avis, Le sage qui m’écoute pensera comme moi.
35 Job parle sans intelligence, Et ses discours manquent de raison.
36 Qu’il continue donc à être éprouvé, Puisqu’il répond comme font les méchants!
37 Car il ajoute à ses fautes de nouveaux péchés; Il bat des mains au milieu de nous, Il multiplie ses paroles contre Dieu.
Job 35
1 Elihu reprit et dit:
2 Imagines-tu avoir raison, Penses-tu te justifier devant Dieu,
3 Quand tu dis: Que me sert-il, Que me revient-il de ne pas pécher?
4 C’est à toi que je vais répondre, Et à tes amis en même temps.
5 Considère les cieux, et regarde! Vois les nuées, comme elles sont au-dessus de toi!
6 Si tu pèches, quel tort lui causes-tu? Et quand tes péchés se multiplient, que lui fais-tu?
7 Si tu es juste, que lui donnes-tu? Que reçoit-il de ta main?
8 Ta méchanceté ne peut nuire qu’à ton semblable, Ta justice n’est utile qu’au fils de l’homme.
9 On crie contre la multitude des oppresseurs, On se plaint de la violence d’un grand nombre;
10 Mais nul ne dit: Où est Dieu, mon créateur, Qui inspire des chants d’allégresse pendant la nuit,
11 Qui nous instruit plus que les bêtes de la terre, Et nous donne l’intelligence plus qu’aux oiseaux du ciel?
12 On a beau crier alors, Dieu ne répond pas, A cause de l’orgueil des méchants.
13 C’est en vain que l’on crie, Dieu n’écoute pas, Le Tout-Puissant n’y a point égard.
14 Bien que tu dises que tu ne le vois pas, Ta cause est devant lui: attends-le!
15 Mais, parce que sa colère ne sévit point encore, Ce n’est pas à dire qu’il ait peu souci du crime.
16 Ainsi Job ouvre vainement la bouche, Il multiplie les paroles sans intelligence.
Job 36
1 Elihu continua et dit:
2 Attends un peu, et je vais poursuivre, Car j’ai des paroles encore pour la cause de Dieu.
3 Je prendrai mes raisons de haut, Et je prouverai la justice de mon créateur.
4 Sois-en sûr, mes discours ne sont pas des mensonges, Mes sentiments devant toi sont sincères.
5 Dieu est puissant, mais il ne rejette personne; Il est puissant par la force de son intelligence.
6 Il ne laisse pas vivre le méchant, Et il fait droit aux malheureux.
7 Il ne détourne pas les yeux de dessus les justes, Il les place sur le trône avec les rois, Il les y fait asseoir pour toujours, afin qu’ils soient élevés.
8 Viennent-ils à tomber dans les chaînes, Sont-ils pris dans les liens de l’adversité,
9 Il leur dénonce leurs oeuvres, Leurs transgressions, leur orgueil;
10 Il les avertit pour leur instruction, Il les exhorte à se détourner de l’iniquité.
11 S’ils écoutent et se soumettent, Ils achèvent leurs jours dans le bonheur, Leurs années dans la joie.
12 S’ils n’écoutent pas, ils périssent par le glaive, Ils expirent dans leur aveuglement.
13 Les impies se livrent à la colère, Ils ne crient pas à Dieu quand il les enchaîne;
14 Ils perdent la vie dans leur jeunesse, Ils meurent comme les débauchés.
15 Mais Dieu sauve le malheureux dans sa misère, Et c’est par la souffrance qu’il l’avertit.
16 Il te retirera aussi de la détresse, Pour te mettre au large, en pleine liberté, Et ta table sera chargée de mets succulents.
17 Mais si tu défends ta cause comme un impie, Le châtiment est inséparable de ta cause.
18 Que l’irritation ne t’entraîne pas à la moquerie, Et que la grandeur de la rançon ne te fasse pas dévier!
19 Tes cris suffiraient-ils pour te sortir d’angoisse, Et même toutes les forces que tu pourrais déployer?
20 Ne soupire pas après la nuit, Qui enlève les peuples de leur place.
21 Garde-toi de te livrer au mal, Car la souffrance t’y dispose.
22 Dieu est grand par sa puissance; Qui saurait enseigner comme lui?
23 Qui lui prescrit ses voies? Qui ose dire: Tu fais mal?
24 Souviens-toi d’exalter ses oeuvres, Que célèbrent tous les hommes.
25 Tout homme les contemple, Chacun les voit de loin.
26 Dieu est grand, mais sa grandeur nous échappe, Le nombre de ses années est impénétrable.
27 Il attire à lui les gouttes d’eau, Il les réduit en vapeur et forme la pluie;
28 Les nuages la laissent couler, Ils la répandent sur la foule des hommes.
29 Et qui comprendra le déchirement de la nuée, Le fracas de sa tente?
30 Voici, il étend autour de lui sa lumière, Et il se cache jusque dans les profondeurs de la mer.
31 Par ces moyens il juge les peuples, Et il donne la nourriture avec abondance.
32 Il prend la lumière dans sa main, Il la dirige sur ses adversaires.
33 Il s’annonce par un grondement; Les troupeaux pressentent son approche.
Job 37
1 Mon coeur est tout tremblant, Il bondit hors de sa place.
2 Ecoutez, écoutez le frémissement de sa voix, Le grondement qui sort de sa bouche!
3 Il le fait rouler dans toute l’étendue des cieux, Et son éclair brille jusqu’aux extrémités de la terre.
4 Puis éclate un rugissement: il tonne de sa voix majestueuse; Il ne retient plus l’éclair, dès que sa voix retentit.
5 Dieu tonne avec sa voix d’une manière merveilleuse; Il fait de grandes choses que nous ne comprenons pas.
6 Il dit à la neige: Tombe sur la terre! Il le dit à la pluie, même aux plus fortes pluies.
7 Il met un sceau sur la main de tous les hommes, Afin que tous se reconnaissent comme ses créatures.
8 L’animal sauvage se retire dans une caverne, Et se couche dans sa tanière.
9 L’ouragan vient du midi, Et le froid, des vents du nord.
10 Par son souffle Dieu produit la glace, Il réduit l’espace où se répandaient les eaux.
11 Il charge de vapeurs les nuages, Il les disperse étincelants;
12 Leurs évolutions varient selon ses desseins, Pour l’accomplissement de tout ce qu’il leur ordonne, Sur la face de la terre habitée;
13 C’est comme une verge dont il frappe sa terre, Ou comme un signe de son amour, qu’il les fait apparaître.
14 Job, sois attentif à ces choses! Considère encore les merveilles de Dieu!
15 Sais-tu comment Dieu les dirige, Et fait briller son nuage étincelant?
16 Comprends-tu le balancement des nuées, Les merveilles de celui dont la science est parfaite?
17 Sais-tu pourquoi tes vêtements sont chauds Quand la terre se repose par le vent du midi?
18 Peux-tu comme lui étendre les cieux, Aussi solides qu’un miroir de fonte?
19 Fais-nous connaître ce que nous devons lui dire; Nous sommes trop ignorants pour nous adresser à lui.
20 Lui annoncera-t-on que je parlerai? Mais quel est l’homme qui désire sa perte?
21 On ne peut fixer le soleil qui resplendit dans les cieux, Lorsqu’un vent passe et en ramène la pureté;
22 Le septentrion le rend éclatant comme l’or. Oh! que la majesté de Dieu est redoutable!
23 Nous ne saurions parvenir jusqu’au Tout-Puissant, Grand par la force, Par la justice, par le droit souverain: Il ne répond pas!
24 C’est pourquoi les hommes doivent le craindre; Il ne porte les regards sur aucun sage.
Job 38
1 L’Eternel répondit à Job du milieu de la tempête et dit:
2 Qui est celui qui obscurcit mes desseins Par des discours sans intelligence?
3 Ceins tes reins comme un vaillant homme; Je t’interrogerai, et tu m’instruiras.
4 Où étais-tu quand je fondais la terre? Dis-le, si tu as de l’intelligence.
5 Qui en a fixé les dimensions, le sais-tu? Ou qui a étendu sur elle le cordeau?
6 Sur quoi ses bases sont-elles appuyées? Ou qui en a posé la pierre angulaire,
7 Alors que les étoiles du matin éclataient en chants d’allégresse, Et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie?
8 Qui a fermé la mer avec des portes, Quand elle s’élança du sein maternel;
9 Quand je fis de la nuée son vêtement, Et de l’obscurité ses langes;
10 Quand je lui imposai ma loi, Et que je lui mis des barrières et des portes;
11 Quand je dis: Tu viendras jusqu’ici, tu n’iras pas au delà; Ici s’arrêtera l’orgueil de tes flots?
12 Depuis que tu existes, as-tu commandé au matin? As-tu montré sa place à l’aurore,
13 Pour qu’elle saisisse les extrémités de la terre, Et que les méchants en soient secoués;
14 Pour que la terre se transforme comme l’argile qui reçoit une empreinte, Et qu’elle soit parée comme d’un vêtement;
15 Pour que les méchants soient privés de leur lumière, Et que le bras qui se lève soit brisé?
16 As-tu pénétré jusqu’aux sources de la mer? T’es-tu promené dans les profondeurs de l’abîme?
17 Les portes de la mort t’ont-elles été ouvertes? As-tu vu les portes de l’ombre de la mort?
18 As-tu embrassé du regard l’étendue de la terre? Parle, si tu sais toutes ces choses.
19 Où est le chemin qui conduit au séjour de la lumière? Et les ténèbres, où ont-elles leur demeure?
20 Peux-tu les saisir à leur limite, Et connaître les sentiers de leur habitation?
21 Tu le sais, car alors tu étais né, Et le nombre de tes jours est grand!
22 Es-tu parvenu jusqu’aux amas de neige? As-tu vu les dépôts de grêle,
23 Que je tiens en réserve pour les temps de détresse, Pour les jours de guerre et de bataille?
24 Par quel chemin la lumière se divise-t-elle, Et le vent d’orient se répand-il sur la terre?
25 Qui a ouvert un passage à la pluie, Et tracé la route de l’éclair et du tonnerre,
26 Pour que la pluie tombe sur une terre sans habitants, Sur un désert où il n’y a point d’hommes;
27 Pour qu’elle abreuve les lieux solitaires et arides, Et qu’elle fasse germer et sortir l’herbe?
28 La pluie a-t-elle un père? Qui fait naître les gouttes de la rosée?
29 Du sein de qui sort la glace, Et qui enfante le frimas du ciel,
30 Pour que les eaux se cachent comme une pierre, Et que la surface de l’abîme soit enchaînée?
31 Noues-tu les liens des Pléiades, Ou détaches-tu les cordages de l’Orion?
32 Fais-tu paraître en leur temps les signes du zodiaque, Et conduis-tu la Grande Ourse avec ses petits?
33 Connais-tu les lois du ciel? Règles-tu son pouvoir sur la terre?
34 Elèves-tu la voix jusqu’aux nuées, Pour appeler à toi des torrents d’eaux?
35 Lances-tu les éclairs? Partent-ils? Te disent-ils: Nous voici?
36 Qui a mis la sagesse dans le coeur, Ou qui a donné l’intelligence à l’esprit?
37 Qui peut avec sagesse compter les nuages, Et verser les outres des cieux,
38 Pour que la poussière se mette à ruisseler, Et que les mottes de terre se collent ensemble?
39 Chasses-tu la proie pour la lionne, Et apaises-tu la faim des lionceaux,
40 Quand ils sont couchés dans leur tanière, Quand ils sont en embuscade dans leur repaire?
41 Qui prépare au corbeau sa pâture, Quand ses petits crient vers Dieu, Quand ils sont errants et affamés?
Job 39
1 Sais-tu quand les chèvres sauvages font leurs petits? Observes-tu les biches quand elles mettent bas?
2 Comptes-tu les mois pendant lesquels elles portent, Et connais-tu l’époque où elles enfantent?
3 Elles se courbent, laissent échapper leur progéniture, Et sont délivrées de leurs douleurs.
4 Leurs petits prennent de la vigueur et grandissent en plein air, Ils s’éloignent et ne reviennent plus auprès d’elles.
5 Qui met en liberté l’âne sauvage, Et l’affranchit de tout lien?
6 J’ai fait du désert son habitation, De la terre salée sa demeure.
7 Il se rit du tumulte des villes, Il n’entend pas les cris d’un maître.
8 Il parcourt les montagnes pour trouver sa pâture, Il est à la recherche de tout ce qui est vert.
9 Le buffle veut-il être à ton service? Passe-t-il la nuit vers ta crèche?
10 L’attaches-tu par une corde pour qu’il trace un sillon? Va-t-il après toi briser les mottes des vallées?
11 Te reposes-tu sur lui, parce que sa force est grande? Lui abandonnes-tu le soin de tes travaux?
12 Te fies-tu à lui pour la rentrée de ta récolte? Est-ce lui qui doit l’amasser dans ton aire?
13 L’aile de l’autruche se déploie joyeuse; On dirait l’aile, le plumage de la cigogne.
14 Mais l’autruche abandonne ses oeufs à la terre, Et les fait chauffer sur la poussière;
15 Elle oublie que le pied peut les écraser, Qu’une bête des champs peut les fouler.
16 Elle est dure envers ses petits comme s’ils n’étaient point à elle; Elle ne s’inquiète pas de l’inutilité de son enfantement.
17 Car Dieu lui a refusé la sagesse, Il ne lui a pas donné l’intelligence en partage.
18 Quand elle se lève et prend sa course, Elle se rit du cheval et de son cavalier.
19 Est-ce toi qui donnes la vigueur au cheval, Et qui revêts son cou d’une crinière flottante?
20 Le fais-tu bondir comme la sauterelle? Son fier hennissement répand la terreur.
21 Il creuse le sol et se réjouit de sa force, Il s’élance au-devant des armes;
22 Il se rit de la crainte, il n’a pas peur, Il ne recule pas en face de l’épée.
23 Sur lui retentit le carquois, Brillent la lance et le javelot.
24 Bouillonnant d’ardeur, il dévore la terre, Il ne peut se contenir au bruit de la trompette.
25 Quand la trompette sonne, il dit: En avant! Et de loin il flaire la bataille, La voix tonnante des chefs et les cris de guerre.
26 Est-ce par ton intelligence que l’épervier prend son vol, Et qu’il étend ses ailes vers le midi?
27 Est-ce par ton ordre que l’aigle s’élève, Et qu’il place son nid sur les hauteurs?
28 C’est dans les rochers qu’il habite, qu’il a sa demeure, Sur la cime des rochers, sur le sommet des monts.
29 De là il épie sa proie, Il plonge au loin les regards.
30 Ses petits boivent le sang; Et là où sont des cadavres, l’aigle se trouve.
Job 40
1 L’Eternel, s’adressant à Job, dit:
2 Celui qui dispute contre le Tout-Puissant est-il convaincu? Celui qui conteste avec Dieu a-t-il une réplique à faire?
3 Job répondit à l’Eternel et dit:
4 Voici, je suis trop peu de chose; que te répliquerais-je? Je mets la main sur ma bouche.
5 J’ai parlé une fois, je ne répondrai plus; Deux fois, je n’ajouterai rien.
6 L’Eternel répondit à Job du milieu de la tempête et dit:
7 Ceins tes reins comme un vaillant homme; Je t’interrogerai, et tu m’instruiras.
8 Anéantiras-tu jusqu’à ma justice? Me condamneras-tu pour te donner droit?
9 As-tu un bras comme celui de Dieu, Une voix tonnante comme la sienne?
10 Orne-toi de magnificence et de grandeur, Revêts-toi de splendeur et de gloire!
11 Répands les flots de ta colère, Et d’un regard abaisse les hautains!
12 D’un regard humilie les hautains, Ecrase sur place les méchants,
13 Cache-les tous ensemble dans la poussière, Enferme leur front dans les ténèbres!
14 Alors je rends hommage A la puissance de ta droite.
15 Voici l’hippopotame, à qui j’ai donné la vie comme à toi! Il mange de l’herbe comme le boeuf.
16 Le voici! Sa force est dans ses reins, Et sa vigueur dans les muscles de son ventre;
17 Il plie sa queue aussi ferme qu’un cèdre; Les nerfs de ses cuisses sont entrelacés;
18 Ses os sont des tubes d’airain, Ses membres sont comme des barres de fer.
19 Il est la première des oeuvres de Dieu; Celui qui l’a fait l’a pourvu d’un glaive.
20 Il trouve sa pâture dans les montagnes, Où se jouent toutes les bêtes des champs.
21 Il se couche sous les lotus, Au milieu des roseaux et des marécages;
22 Les lotus le couvrent de leur ombre, Les saules du torrent l’environnent.
23 Que le fleuve vienne à déborder, il ne s’enfuit pas: Que le Jourdain se précipite dans sa gueule, il reste calme.
24 Est-ce à force ouverte qu’on pourra le saisir? Est-ce au moyen de filets qu’on lui percera le nez?
Job 41
1 Prendras-tu le crocodile à l’hameçon? Saisiras-tu sa langue avec une corde?
2 Mettras-tu un jonc dans ses narines? Lui perceras-tu la mâchoire avec un crochet?
3 Te pressera-t-il de supplication? Te parlera-t-il d’une voix douce?
4 Fera-t-il une alliance avec toi, Pour devenir à toujours ton esclave?
5 Joueras-tu avec lui comme avec un oiseau? L’attacheras-tu pour amuser tes jeunes filles?
6 Les pêcheurs en trafiquent-ils? Le partagent-ils entre les marchands?
7 Couvriras-tu sa peau de dards, Et sa tête de harpons?
8 Dresse ta main contre lui, Et tu ne t’aviseras plus de l’attaquer.
9 Voici, on est trompé dans son attente; A son seul aspect n’est-on pas terrassé?
10 Nul n’est assez hardi pour l’exciter; Qui donc me résisterait en face?
11 De qui suis-je le débiteur? Je le paierai. Sous le ciel tout m’appartient.
12 Je veux encore parler de ses membres, Et de sa force, et de la beauté de sa structure.
13 Qui soulèvera son vêtement? Qui pénétrera entre ses mâchoires?
14 Qui ouvrira les portes de sa gueule? Autour de ses dents habite la terreur.
15 Ses magnifiques et puissants boucliers Sont unis ensemble comme par un sceau;
16 Ils se serrent l’un contre l’autre, Et l’air ne passerait pas entre eux;
17 Ce sont des frères qui s’embrassent, Se saisissent, demeurent inséparables.
18 Ses éternuements font briller la lumière; Ses yeux sont comme les paupières de l’aurore.
19 Des flammes jaillissent de sa bouche, Des étincelles de feu s’en échappent.
20 Une fumée sort de ses narines, Comme d’un vase qui bout, d’une chaudière ardente.
21 Son souffle allume les charbons, Sa gueule lance la flamme.
22 La force a son cou pour demeure, Et l’effroi bondit au-devant de lui.
23 Ses parties charnues tiennent ensemble, Fondues sur lui, inébranlables.
24 Son coeur est dur comme la pierre, Dur comme la meule inférieure.
25 Quand il se lève, les plus vaillants ont peur, Et l’épouvante les fait fuir.
26 C’est en vain qu’on l’attaque avec l’épée; La lance, le javelot, la cuirasse, ne servent à rien.
27 Il regarde le fer comme de la paille, L’airain comme du bois pourri.
28 La flèche ne le met pas en fuite, Les pierres de la fronde sont pour lui du chaume.
29 Il ne voit dans la massue qu’un brin de paille, Il rit au sifflement des dards.
30 Sous son ventre sont des pointes aiguës: On dirait une herse qu’il étend sur le limon.
31 Il fait bouillir le fond de la mer comme une chaudière, Il l’agite comme un vase rempli de parfums.
32 Il laisse après lui un sentier lumineux; L’abîme prend la chevelure d’un vieillard.
33 Sur la terre nul n’est son maître; Il a été créé pour ne rien craindre.
34 Il regarde avec dédain tout ce qui est élevé, Il est le roi des plus fiers animaux.
Job 42
1 Job répondit à l’Eternel et dit:
2 Je reconnais que tu peux tout, Et que rien ne s’oppose à tes pensées.
3 Quel est celui qui a la folie d’obscurcir mes desseins?Oui, j’ai parlé, sans les comprendre, De merveilles qui me dépassent et que je ne conçois pas.
4 Ecoute-moi, et je parlerai; Je t’interrogerai, et tu m’instruiras.
5 Mon oreille avait entendu parler de toi; Mais maintenant mon oeil t’a vu.
6 C’est pourquoi je me condamne et je me repens Sur la poussière et sur la cendre.
7 Après que l’Eternel eut adressé ces paroles à Job, il dit à Eliphaz de Théman: Ma colère est enflammée contre toi et contre tes deux amis, parce que vous n’avez pas parlé de moi avec droiture comme l’a fait mon serviteur Job.
8 Prenez maintenant sept taureaux et sept béliers, allez auprès de mon serviteur Job, et offrez pour vous un holocauste. Job, mon serviteur, priera pour vous, et c’est par égard pour lui seul que je ne vous traiterai pas selon votre folie; car vous n’avez pas parlé de moi avec droiture, comme l’a fait mon serviteur Job.
9 Eliphaz de Théman, Bildad de Schuach, et Tsophar de Naama allèrent et firent comme l’Eternel leur avait dit: et l’Eternel eut égard à la prière de Job.
10 L’Eternel rétablit Job dans son premier état, quand Job eut prié pour ses amis; et l’Eternel lui accorda le double de tout ce qu’il avait possédé.
11 Les frères, les soeurs, et les anciens amis de Job vinrent tous le visiter, et ils mangèrent avec lui dans sa maison. Ils le plaignirent et le consolèrent de tous les malheurs que l’Eternel avait fait venir sur lui, et chacun lui donna un kesita et un anneau d’or.
12 Pendant ses dernières années, Job reçut de l’Eternel plus de bénédictions qu’il n’en avait reçu dans les premières. Il posséda quatorze mille brebis, six mille chameaux, mille paires de boeufs, et mille ânesses.
13 Il eut sept fils et trois filles:
14 il donna à la première le nom de Jemima, à la seconde celui de Ketsia, et à la troisième celui de Kéren-Happuc.
15 Il n’y avait pas dans tout le pays d’aussi belles femmes que les filles de Job. Leur père leur accorda une part d’héritage parmi leurs frères.
16 Job vécut après cela cent quarante ans, et il vit ses fils et les fils de ses fils jusqu’à la quatrième génération.
17 Et Job mourut âgé et rassasié de jours.
Psaume 1
1 Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs,
2 Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Eternel, Et qui la médite jour et nuit!
3 Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, Qui donne son fruit en sa saison, Et dont le feuillage ne se flétrit point: Tout ce qu’il fait lui réussit.
4 Il n’en est pas ainsi des méchants: Ils sont comme la paille que le vent dissipe.
5 C’est pourquoi les méchants ne résistent pas au jour du jugement, Ni les pécheurs dans l’assemblée des justes;
6 Car l’Eternel connaît la voie des justes, Et la voie des pécheurs mène à la ruine.
Psaume 2
1 Pourquoi ce tumulte parmi les nations, Ces vaines pensées parmi les peuples?
2 Pourquoi les rois de la terre se soulèvent-ils Et les princes se liguent-ils avec eux Contre l’Eternel et contre son oint?
3 Brisons leurs liens, Délivrons-nous de leurs chaînes!
4 Celui qui siège dans les cieux rit, Le Seigneur se moque d’eux.
5 Puis il leur parle dans sa colère, Il les épouvante dans sa fureur:
6 C’est moi qui ai oint mon roi Sur Sion, ma montagne sainte!
7 Je publierai le décret; L’Eternel m’a dit: Tu es mon fils! Je t’ai engendré aujourd’hui.
8 Demande-moi et je te donnerai les nations pour héritage, Les extrémités de la terre pour possession;
9 Tu les briseras avec une verge de fer, Tu les briseras comme le vase d’un potier.
10 Et maintenant, rois, conduisez-vous avec sagesse! Juges de la terre, recevez instruction!
11 Servez l’Eternel avec crainte, Et réjouissez-vous avec tremblement.
12 Baisez le fils, de peur qu’il ne s’irrite, Et que vous ne périssiez dans votre voie, Car sa colère est prompte à s’enflammer. Heureux tous ceux qui se confient en lui!
Psaume 3
1 Psaume de David. A l’occasion de sa fuite devant Absalom, son fils. O Eternel, que mes ennemis sont nombreux! Quelle multitude se lève contre moi!
2 Combien qui disent à mon sujet: Plus de salut pour lui auprès de Dieu!Pause.
3 Mais toi, ô Eternel! tu es mon bouclier, Tu es ma gloire, et tu relèves ma tête.
4 De ma voix je crie à l’Eternel, Et il me répond de sa montagne sainte.Pause.
5 Je me couche, et je m’endors; Je me réveille, car l’Eternel est mon soutien.
6 Je ne crains pas les myriades de peuples Qui m’assiègent de toutes parts.
7 Lève-toi, Eternel! sauve-moi, mon Dieu! Car tu frappes à la joue tous mes ennemis, Tu brises les dents des méchants.
8 Le salut est auprès de l’Eternel: Que ta bénédiction soit sur ton peuple!Pause.
Psaume 4
1 Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. Psaume de David. Quand je crie, réponds-moi, Dieu de ma justice! Quand je suis dans la détresse, sauve-moi! Aie pitié de moi, écoute ma prière!
2 Fils des hommes, jusques à quand ma gloire sera-t-elle outragée? Jusques à quand aimerez-vous la vanité, Chercherez-vous le mensonge?Pause.
3 Sachez que l’Eternel s’est choisi un homme pieux; L’Eternel entend, quand je crie à lui.
4 Tremblez, et ne péchez point; Parlez en vos coeurs sur votre couche, puis taisez-vous.Pause.
5 Offrez des sacrifices de justice, Et confiez-vous à l’Eternel.
6 Plusieurs disent: Qui nous fera voir le bonheur? Fais lever sur nous la lumière de ta face, ô Eternel!
7 Tu mets dans mon coeur plus de joie qu’ils n’en ont Quand abondent leur froment et leur moût.
8 Je me couche et je m’endors en paix, Car toi seul, ô Eternel! tu me donnes la sécurité dans ma demeure.
Psaume 5
1 Au chef des chantres. Avec les flûtes. Psaume de David. Prête l’oreille à mes paroles, ô Eternel! Ecoute mes gémissements!
2 Sois attentif à mes cris, mon roi et mon Dieu! C’est à toi que j’adresse ma prière.
3 Eternel! le matin tu entends ma voix; Le matin je me tourne vers toi, et je regarde.
4 Car tu n’es point un Dieu qui prenne plaisir au mal; Le méchant n’a pas sa demeure auprès de toi.
5 Les insensés ne subsistent pas devant tes yeux; Tu hais tous ceux qui commettent l’iniquité.
6 Tu fais périr les menteurs; L’Eternel abhorre les hommes de sang et de fraude.
7 Mais moi, par ta grande miséricorde, je vais à ta maison, Je me prosterne dans ton saint temple avec crainte.
8 Eternel! conduis-moi dans ta justice, à cause de mes ennemis, Aplanis ta voie sous mes pas.
9 Car il n’y a point de sincérité dans leur bouche; Leur coeur est rempli de malice, Leur gosier est un sépulcre ouvert, Et ils ont sur la langue des paroles flatteuses.
10 Frappe-les comme des coupables, ô Dieu! Que leurs desseins amènent leur chute! Précipite-les au milieu de leurs péchés sans nombre! Car ils se révoltent contre toi.
11 Alors tous ceux qui se confient en toi se réjouiront, Ils auront de l’allégresse à toujours, et tu les protégeras; Tu seras un sujet de joie Pour ceux qui aiment ton nom.
12 Car tu bénis le juste, ô Eternel! Tu l’entoures de ta grâce comme d’un bouclier.
Psaume 6
1 Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. Sur la harpe à huit cordes. Psaume de David. Eternel! ne me punis pas dans ta colère, Et ne me châtie pas dans ta fureur.
2 Aie pitié de moi, Eternel! car je suis sans force; Guéris-moi, Eternel! car mes os sont tremblants.
3 Mon âme est toute troublée; Et toi, Eternel! jusques à quand?
4 Reviens, Eternel! délivre mon âme; Sauve-moi, à cause de ta miséricorde.
5 Car celui qui meurt n’a plus ton souvenir; Qui te louera dans le séjour des morts?
6 Je m’épuise à force de gémir; Chaque nuit ma couche est baignée de mes larmes, Mon lit est arrosé de mes pleurs.
7 J’ai le visage usé par le chagrin; Tous ceux qui me persécutent le font vieillir.
8 Eloignez-vous de moi, vous tous qui faites le mal! Car l’Eternel entend la voix de mes larmes;
9 L’Eternel exauce mes supplications, L’Eternel accueille ma prière.
10 Tous mes ennemis sont confondus, saisis d’épouvante; Ils reculent, soudain couverts de honte.
Psaume 7
1 Complainte de David. Chantée à l’Eternel, au sujet de Cusch, Benjamite. Eternel, mon Dieu! je cherche en toi mon refuge; Sauve-moi de tous mes persécuteurs, et délivre-moi,
2 Afin qu’ils ne me déchirent pas, comme un lion Qui dévore sans que personne vienne au secours.
3 Eternel, mon Dieu! si j’ai fait cela, S’il y a de l’iniquité dans mes mains,
4 Si j’ai rendu le mal à celui qui était paisible envers moi, Si j’ai dépouillé celui qui m’opprimait sans cause,
5 Que l’ennemi me poursuive et m’atteigne, Qu’il foule à terre ma vie, Et qu’il couche ma gloire dans la poussière!Pause.
6 Lève-toi, ô Eternel! dans ta colère, Lève-toi contre la fureur de mes adversaires, Réveille-toi pour me secourir, ordonne un jugement!
7 Que l’assemblée des peuples t’environne! Monte au-dessus d’elle vers les lieux élevés!
8 L’Eternel juge les peuples: Rends-moi justice, ô Eternel! Selon mon droit et selon mon innocence!
9 Mets un terme à la malice des méchants, Et affermis le juste, Toi qui sondes les coeurs et les reins, Dieu juste!
10 Mon bouclier est en Dieu, Qui sauve ceux dont le coeur est droit.
11 Dieu est un juste juge, Dieu s’irrite en tout temps.
12 Si le méchant ne se convertit pas, il aiguise son glaive, Il bande son arc, et il vise;
13 Il dirige sur lui des traits meurtriers, Il rend ses flèches brûlantes.
14 Voici, le méchant prépare le mal, Il conçoit l’iniquité, et il enfante le néant.
15 Il ouvre une fosse, il la creuse, Et il tombe dans la fosse qu’il a faite.
16 Son iniquité retombe sur sa tête, Et sa violence redescend sur son front.
17 Je louerai l’Eternel à cause de sa justice, Je chanterai le nom de l’Eternel, du Très-Haut.
Psaume 8
1 Au chef des chantres. Sur la guitthith. Psaume de David. Eternel, notre Seigneur! Que ton nom est magnifique sur toute la terre! Ta majesté s’élève au-dessus des cieux.
2 Par la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle Tu as fondé ta gloire, pour confondre tes adversaires, Pour imposer silence à l’ennemi et au vindicatif.
3 Quand je contemple les cieux, ouvrage de tes mains, La lune et les étoiles que tu as créées:
4 Qu’est-ce que l’homme, pour que tu te souviennes de lui? Et le fils de l’homme, pour que tu prennes garde à lui?
5 Tu l’as fait de peu inférieur à Dieu, Et tu l’as couronné de gloire et de magnificence.
6 Tu lui as donné la domination sur les oeuvres de tes mains, Tu as tout mis sous ses pieds,
7 Les brebis comme les boeufs, Et les animaux des champs,
8 Les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, Tout ce qui parcourt les sentiers des mers.
9 Eternel, notre Seigneur! Que ton nom est magnifique sur toute la terre!
Psaume 9
1 Au chef des chantres. Sur Meurs pour le fils. Psaume de David. Je louerai l’Eternel de tout mon coeur, Je raconterai toutes tes merveilles.
2 Je ferai de toi le sujet de ma joie et de mon allégresse, Je chanterai ton nom, Dieu Très-Haut!
3 Mes ennemis reculent, Ils chancellent, ils périssent devant ta face.
4 Car tu soutiens mon droit et ma cause, Tu sièges sur ton trône en juste juge.
5 Tu châties les nations, tu détruis le méchant, Tu effaces leur nom pour toujours et à perpétuité.
6 Plus d’ennemis! Des ruines éternelles! Des villes que tu as renversées! Leur souvenir est anéanti.
7 L’Eternel règne à jamais, Il a dressé son trône pour le jugement;
8 Il juge le monde avec justice, Il juge les peuples avec droiture.
9 L’Eternel est un refuge pour l’opprimé, Un refuge au temps de la détresse.
10 Ceux qui connaissent ton nom se confient en toi. Car tu n’abandonnes pas ceux qui te cherchent, ô Eternel!
11 Chantez à l’Eternel, qui réside en Sion, Publiez parmi les peuples ses hauts faits!
12 Car il venge le sang et se souvient des malheureux, Il n’oublie pas leurs cris.
13 Aie pitié de moi, Eternel! Vois la misère où me réduisent mes ennemis, Enlève-moi des portes de la mort,
14 Afin que je publie toutes tes louanges, Dans les portes de la fille de Sion, Et que je me réjouisse de ton salut.
15 Les nations tombent dans la fosse qu’elles ont faite, Leur pied se prend au filet qu’elles ont caché.
16 L’Eternel se montre, il fait justice, Il enlace le méchant dans l’oeuvre de ses mains.Jeu d’instruments. Pause.
17 Les méchants se tournent vers le séjour des morts, Toutes les nations qui oublient Dieu.
18 Car le malheureux n’est point oublié à jamais, L’espérance des misérables ne périt pas à toujours.
19 Lève-toi, ô Eternel! Que l’homme ne triomphe pas! Que les nations soient jugées devant ta face!
20 Frappe-les d’épouvante, ô Eternel! Que les peuples sachent qu’ils sont des hommes!Pause.
Psaume 10
1 Pourquoi, ô Eternel! te tiens-tu éloigné? Pourquoi te caches-tu au temps de la détresse?
2 Le méchant dans son orgueil poursuit les malheureux, Ils sont victimes des trames qu’il a conçues.
3 Car le méchant se glorifie de sa convoitise, Et le ravisseur outrage, méprise l’Eternel.
4 Le méchant dit avec arrogance: Il ne punit pas! Il n’y a point de Dieu!Voilà toutes ses pensées.
5 Ses voies réussissent en tout temps; Tes jugements sont trop élevés pour l’atteindre, Il souffle contre tous ses adversaires.
6 Il dit en son coeur: Je ne chancelle pas, Je suis pour toujours à l’abri du malheur!
7 Sa bouche est pleine de malédictions, de tromperies et de fraudes; Il y a sous sa langue de la malice et de l’iniquité.
8 Il se tient en embuscade près des villages, Il assassine l’innocent dans des lieux écartés; Ses yeux épient le malheureux.
9 Il est aux aguets dans sa retraite, comme le lion dans sa tanière, Il est aux aguets pour surprendre le malheureux; Il le surprend et l’attire dans son filet.
10 Il se courbe, il se baisse, Et les misérables tombent dans ses griffes.
11 Il dit en son coeur: Dieu oublie! Il cache sa face, il ne regarde jamais!
12 Lève-toi, Eternel! ô Dieu, lève ta main! N’oublie pas les malheureux!
13 Pourquoi le méchant méprise-t-il Dieu? Pourquoi dit-il en son coeur: Tu ne punis pas?
14 Tu regardes cependant, car tu vois la peine et la souffrance, Pour prendre en main leur cause; C’est à toi que s’abandonne le malheureux, C’est toi qui viens en aide à l’orphelin.
15 Brise le bras du méchant, Punis ses iniquités, et qu’il disparaisse à tes yeux!
16 L’Eternel est roi à toujours et à perpétuité; Les nations sont exterminées de son pays.
17 Tu entends les voeux de ceux qui souffrent, ô Eternel! Tu affermis leur coeur; tu prêtes l’oreille
18 Pour rendre justice à l’orphelin et à l’opprimé, Afin que l’homme tiré de la terre cesse d’inspirer l’effroi.
Psaume 11
1 Au chef des chantres. De David. C’est en l’Eternel que je cherche un refuge. Comment pouvez-vous me dire: Fuis dans vos montagnes, comme un oiseau?
2 Car voici, les méchants bandent l’arc, Ils ajustent leur flèche sur la corde, Pour tirer dans l’ombre sur ceux dont le coeur est droit.
3 Quand les fondements sont renversés, Le juste, que ferait-il?
4 L’Eternel est dans son saint temple, L’Eternel a son trône dans les cieux; Ses yeux regardent, Ses paupières sondent les fils de l’homme.
5 L’Eternel sonde le juste; Il hait le méchant et celui qui se plaît à la violence.
6 Il fait pleuvoir sur les méchants Des charbons, du feu et du soufre; Un vent brûlant, c’est le calice qu’ils ont en partage.
7 Car l’Eternel est juste, il aime la justice; Les hommes droits contemplent sa face.
Psaume 12
1 Au chef des chantres. Sur la harpe à huit cordes. Psaume de David. Sauve, Eternel! car les hommes pieux s’en vont, Les fidèles disparaissent parmi les fils de l’homme.
2 On se dit des faussetés les uns aux autres, On a sur les lèvres des choses flatteuses, On parle avec un coeur double.
3 Que l’Eternel extermine toutes les lèvres flatteuses, La langue qui discourt avec arrogance,
4 Ceux qui disent: Nous sommes puissants par notre langue, Nous avons nos lèvres avec nous; Qui serait notre maître?
5 Parce que les malheureux sont opprimés et que les pauvres gémissent, Maintenant, dit l’Eternel, je me lève, J’apporte le salut à ceux contre qui l’on souffle.
6 Les paroles de l’Eternel sont des paroles pures, Un argent éprouvé sur terre au creuset, Et sept fois épuré.
7 Toi, Eternel! tu les garderas, Tu les préserveras de cette race à jamais.
8 Les méchants se promènent de toutes parts, Quand la bassesse règne parmi les fils de l’homme.
Psaume 13
1 Au chef des chantres. Psaume de David. Jusques à quand, Eternel! m’oublieras-tu sans cesse? Jusques à quand me cacheras-tu ta face?
2 Jusques à quand aurai-je des soucis dans mon âme, Et chaque jour des chagrins dans mon coeur? Jusques à quand mon ennemi s’élèvera-t-il contre moi?
3 Regarde, réponds-moi, Eternel, mon Dieu! Donne à mes yeux la clarté, Afin que je ne m’endorme pas du sommeil de la mort,
4 Afin que mon ennemi ne dise pas: Je l’ai vaincu! Et que mes adversaires ne se réjouissent pas, si je chancelle.
5 Moi, j’ai confiance en ta bonté, J’ai de l’allégresse dans le coeur, à cause de ton salut;
6 Je chante à l’Eternel, car il m’a fait du bien.
Psaume 14
1 Au chef des chantres. De David. L’insensé dit en son coeur: Il n’y a point de Dieu! Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables; Il n’en est aucun qui fasse le bien.
2 L’Eternel, du haut des cieux, regarde les fils de l’homme, Pour voir s’il y a quelqu’un qui soit intelligent, Qui cherche Dieu.
3 Tous sont égarés, tous sont pervertis; Il n’en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul.
4 Tous ceux qui commettent l’iniquité ont-ils perdu le sens? Ils dévorent mon peuple, ils le prennent pour nourriture; Ils n’invoquent point l’Eternel.
5 C’est alors qu’ils trembleront d’épouvante, Quand Dieu paraîtra au milieu de la race juste.
6 Jetez l’opprobre sur l’espérance du malheureux. L’Eternel est son refuge.
7 Oh! qui fera partir de Sion la délivrance d’Israël? Quand l’Eternel ramènera les captifs de son peuple, Jacob sera dans l’allégresse, Israël se réjouira.
Psaume 15
1 Psaume de David. O Eternel! qui séjournera dans ta tente? Qui demeurera sur ta montagne sainte?
2 Celui qui marche dans l’intégrité, qui pratique la justice Et qui dit la vérité selon son coeur.
3 Il ne calomnie point avec sa langue, Il ne fait point de mal à son semblable, Et il ne jette point l’opprobre sur son prochain.
4 Il regarde avec dédain celui qui est méprisable, Mais il honore ceux qui craignent l’Eternel; Il ne se rétracte point, s’il fait un serment à son préjudice.
5 Il n’exige point d’intérêt de son argent, Et il n’accepte point de don contre l’innocent. Celui qui se conduit ainsi ne chancelle jamais.
Psaume 16
1 Hymne de David. Garde-moi, ô Dieu! car je cherche en toi mon refuge.
2 Je dis à l’Eternel: Tu es mon Seigneur, Tu es mon souverain bien!
3 Les saints qui sont dans le pays, Les hommes pieux sont l’objet de toute mon affection.
4 On multiplie les idoles, on court après les dieux étrangers: Je ne répands pas leurs libations de sang, Je ne mets pas leurs noms sur mes lèvres.
5 L’Eternel est mon partage et mon calice; C’est toi qui m’assures mon lot;
6 Un héritage délicieux m’est échu, Une belle possession m’est accordée.
7 Je bénis l’Eternel, mon conseiller; La nuit même mon coeur m’exhorte.
8 J’ai constamment l’Eternel sous mes yeux; Quand il est à ma droite, je ne chancelle pas.
9 Aussi mon coeur est dans la joie, mon esprit dans l’allégresse, Et mon corps repose en sécurité.
10 Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption.
11 Tu me feras connaître le sentier de la vie; Il y a d’abondantes joies devant ta face, Des délices éternelles à ta droite.
Psaume 17
1 Prière de David. Eternel! écoute la droiture, sois attentif à mes cris, Prête l’oreille à ma prière faite avec des lèvres sans tromperie!
2 Que ma justice paraisse devant ta face, Que tes yeux contemplent mon intégrité!
3 Si tu sondes mon coeur, si tu le visites la nuit, Si tu m’éprouves, tu ne trouveras rien: Ma pensée n’est pas autre que ce qui sort de ma bouche.
4 A la vue des actions des hommes, fidèle à la parole de tes lèvres, Je me tiens en garde contre la voie des violents;
5 Mes pas sont fermes dans tes sentiers, Mes pieds ne chancellent point.
6 Je t’invoque, car tu m’exauces, ô Dieu! Incline vers moi ton oreille, écoute ma parole!
7 Signale ta bonté, toi qui sauves ceux qui cherchent un refuge, Et qui par ta droite les délivres de leurs adversaires!
8 Garde-moi comme la prunelle de l’oeil; Protège-moi, à l’ombre de tes ailes,
9 Contre les méchants qui me persécutent, Contre mes ennemis acharnés qui m’enveloppent.
10 Ils ferment leurs entrailles, Ils ont à la bouche des paroles hautaines.
11 Ils sont sur nos pas, déjà ils nous entourent, Ils nous épient pour nous terrasser.
12 On dirait un lion avide de déchirer, Un lionceau aux aguets dans son repaire.
13 Lève-toi, Eternel, marche à sa rencontre, renverse-le! Délivre-moi du méchant par ton glaive!
14 Délivre-moi des hommes par ta main, Eternel, des hommes de ce monde! Leur part est dans la vie, Et tu remplis leur ventre de tes biens; Leurs enfants sont rassasiés, Et ils laissent leur superflu à leurs petits-enfants.
15 Pour moi, dans mon innocence, je verrai ta face; Dès le réveil, je me rassasierai de ton image.
Psaume 18
1 Au chef des chantres. Du serviteur de l’Eternel, de David, qui adressa à l’Eternel les paroles de ce cantique, lorsque l’Eternel l’eut délivré de la main de tous ses ennemis et de la main de Saül. Il dit: Je t’aime, ô Eternel, ma force!
2 Eternel, mon rocher, ma forteresse, mon libérateur! Mon Dieu, mon rocher, où je trouve un abri! Mon bouclier, la force qui me sauve, ma haute retraite!
3 Je m’écrie: Loué soit l’Eternel! Et je suis délivré de mes ennemis.
4 Les liens de la mort m’avaient environné, Et les torrents de la destruction m’avaient épouvanté;
5 Les liens du sépulcre m’avaient entouré, Les filets de la mort m’avaient surpris.
6 Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Eternel, J’ai crié à mon Dieu; De son palais, il a entendu ma voix, Et mon cri est parvenu devant lui à ses oreilles.
7 La terre fut ébranlée et trembla, Les fondements des montagnes frémirent, Et ils furent ébranlés, parce qu’il était irrité.
8 Il s’élevait de la fumée dans ses narines, Et un feu dévorant sortait de sa bouche: Il en jaillissait des charbons embrasés.
9 Il abaissa les cieux, et il descendit: Il y avait une épaisse nuée sous ses pieds.
10 Il était monté sur un chérubin, et il volait, Il planait sur les ailes du vent.
11 Il faisait des ténèbres sa retraite, sa tente autour de lui, Il était enveloppé des eaux obscures et de sombres nuages.
12 De la splendeur qui le précédait s’échappaient les nuées, Lançant de la grêle et des charbons de feu.
13 L’Eternel tonna dans les cieux, Le Très-Haut fit retentir sa voix, Avec la grêle et les charbons de feu.
14 Il lança ses flèches et dispersa mes ennemis, Il multiplia les coups de la foudre et les mit en déroute.
15 Le lit des eaux apparut, Les fondements du monde furent découverts, Par ta menace, ô Eternel! Par le bruit du souffle de tes narines.
16 Il étendit sa main d’en haut, il me saisit, Il me retira des grandes eaux;
17 Il me délivra de mon adversaire puissant, De mes ennemis qui étaient plus forts que moi.
18 Ils m’avaient surpris au jour de ma détresse; Mais l’Eternel fut mon appui.
19 Il m’a mis au large, Il m’a sauvé, parce qu’il m’aime.
20 L’Eternel m’a traité selon ma droiture, Il m’a rendu selon la pureté de mes mains;
21 Car j’ai observé les voies de l’Eternel, Et je n’ai point été coupable envers mon Dieu.
22 Toutes ses ordonnances ont été devant moi, Et je ne me suis point écarté de ses lois.
23 J’ai été sans reproche envers lui, Et je me suis tenu en garde contre mon iniquité.
24 Aussi l’Eternel m’a rendu selon ma droiture, Selon la pureté de mes mains devant ses yeux.
25 Avec celui qui est bon tu te montres bon, Avec l’homme droit tu agis selon la droiture,
26 Avec celui qui est pur tu te montres pur, Et avec le pervers tu agis selon sa perversité.
27 Tu sauves le peuple qui s’humilie, Et tu abaisses les regards hautains.
28 Oui, tu fais briller ma lumière; L’Eternel, mon Dieu, éclaire mes ténèbres.
29 Avec toi je me précipite sur une troupe en armes, Avec mon Dieu je franchis une muraille.
30 Les voies de Dieu sont parfaites, La parole de l’Eternel est éprouvée; Il est un bouclier pour tous ceux qui se confient en lui.
31 Car qui est Dieu, si ce n’est l’Eternel; Et qui est un rocher, si ce n’est notre Dieu?
32 C’est Dieu qui me ceint de force, Et qui me conduit dans la voie droite.
33 Il rend mes pieds semblables à ceux des biches, Et il me place sur mes lieux élevés.
34 Il exerce mes mains au combat, Et mes bras tendent l’arc d’airain.
35 Tu me donnes le bouclier de ton salut, Ta droite me soutient, Et je deviens grand par ta bonté.
36 Tu élargis le chemin sous mes pas, Et mes pieds ne chancellent point.
37 Je poursuis mes ennemis, je les atteins, Et je ne reviens pas avant de les avoir anéantis.
38 Je les brise, et ils ne peuvent se relever; Ils tombent sous mes pieds.
39 Tu me ceins de force pour le combat, Tu fais plier sous moi mes adversaires.
40 Tu fais tourner le dos à mes ennemis devant moi, Et j’extermine ceux qui me haïssent.
41 Ils crient, et personne pour les sauver! Ils crient à l’Eternel, et il ne leur répond pas!
42 Je les broie comme la poussière qu’emporte le vent, Je les foule comme la boue des rues.
43 Tu me délivres des dissensions du peuple; Tu me mets à la tête des nations; Un peuple que je ne connaissais pas m’est asservi.
44 Ils m’obéissent au premier ordre, Les fils de l’étranger me flattent;
45 Les fils de l’étranger sont en défaillance, Ils tremblent hors de leurs forteresses.
46 Vive l’Eternel, et béni soit mon rocher! Que le Dieu de mon salut soit exalté,
47 Le Dieu qui est mon vengeur, Qui m’assujettit les peuples,
48 Qui me délivre de mes ennemis! Tu m’élèves au-dessus de mes adversaires, Tu me sauves de l’homme violent.
49 C’est pourquoi je te louerai parmi les nations, ô Eternel! Et je chanterai à la gloire de ton nom.
50 Il accorde de grandes délivrances à son roi, Et il fait miséricorde à son oint, A David, et à sa postérité, pour toujours.
Psaume 19
1 Au chef des chantres. Psaume de David. Les cieux racontent la gloire de Dieu, Et l’étendue manifeste l’oeuvre de ses mains.
2 Le jour en instruit un autre jour, La nuit en donne connaissance à une autre nuit.
3 Ce n’est pas un langage, ce ne sont pas des paroles Dont le son ne soit point entendu:
4 Leur retentissement parcourt toute la terre, Leurs accents vont aux extrémités du monde, Où il a dressé une tente pour le soleil.
5 Et le soleil, semblable à un époux qui sort de sa chambre, S’élance dans la carrière avec la joie d’un héros;
6 Il se lève à une extrémité des cieux, Et achève sa course à l’autre extrémité: Rien ne se dérobe à sa chaleur.
7 La loi de l’Eternel est parfaite, elle restaure l’âme; Le témoignage de l’Eternel est véritable, il rend sage l’ignorant.
8 Les ordonnances de l’Eternel sont droites, elles réjouissent le coeur; Les commandements de l’Eternel sont purs, ils éclairent les yeux.
9 La crainte de l’Eternel est pure, elle subsiste à toujours; Les jugements de l’Eternel sont vrais, ils sont tous justes.
10 Ils sont plus précieux que l’or, que beaucoup d’or fin; Ils sont plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons.
11 Ton serviteur aussi en reçoit instruction; Pour qui les observe la récompense est grande.
12 Qui connaît ses égarements? Pardonne-moi ceux que j’ignore.
13 Préserve aussi ton serviteur des orgueilleux; Qu’ils ne dominent point sur moi! Alors je serai intègre, innocent de grands péchés.
14 Reçois favorablement les paroles de ma bouche Et les sentiments de mon coeur, O Eternel, mon rocher et mon libérateur!
Psaume 20
1 Au chef des chantres. Psaume de David. Que l’Eternel t’exauce au jour de la détresse, Que le nom du Dieu de Jacob te protège!
2 Que du sanctuaire il t’envoie du secours, Que de Sion il te soutienne!
3 Qu’il se souvienne de toutes tes offrandes, Et qu’il agrée tes holocaustes!Pause.
4 Qu’il te donne ce que ton coeur désire, Et qu’il accomplisse tous tes desseins!
5 Nous nous réjouirons de ton salut, Nous lèverons l’étendard au nom de notre Dieu; L’Eternel exaucera tous tes voeux.
6 Je sais déjà que l’Eternel sauve son oint; Il l’exaucera des cieux, de sa sainte demeure, Par le secours puissant de sa droite.
7 Ceux-ci s’appuient sur leurs chars, ceux-là sur leurs chevaux; Nous, nous invoquons le nom de l’Eternel, notre Dieu.
8 Eux, ils plient, et ils tombent; Nous, nous tenons ferme, et restons debout.
9 Eternel, sauve le roi! Qu’il nous exauce, quand nous l’invoquons!
Psaume 21
1 Au chef des chantres. Psaume de David. Eternel! le roi se réjouit de ta protection puissante. Oh! comme ton secours le remplit d’allégresse!
2 Tu lui as donné ce que désirait son coeur, Et tu n’as pas refusé ce que demandaient ses lèvres.Pause.
3 Car tu l’as prévenu par les bénédictions de ta grâce, Tu as mis sur sa tête une couronne d’or pur.
4 Il te demandait la vie, tu la lui as donnée, Une vie longue pour toujours et à perpétuité.
5 Sa gloire est grande à cause de ton secours; Tu places sur lui l’éclat et la magnificence.
6 Tu le rends à jamais un objet de bénédictions, Tu le combles de joie devant ta face.
7 Le roi se confie en l’Eternel; Et, par la bonté du Très-Haut, il ne chancelle pas.
8 Ta main trouvera tous tes ennemis, Ta droite trouvera ceux qui te haïssent.
9 Tu les rendras tels qu’une fournaise ardente, Le jour où tu te montreras; L’Eternel les anéantira dans sa colère, Et le feu les dévorera.
10 Tu feras disparaître leur postérité de la terre, Et leur race du milieu des fils de l’homme.
11 Ils ont projeté du mal contre toi, Ils ont conçu de mauvais desseins, mais ils seront impuissants.
12 Car tu leur feras tourner le dos, Et avec ton arc tu tireras sur eux.
13 Lève-toi, Eternel, avec ta force! Nous voulons chanter, célébrer ta puissance.
Psaume 22
1 Au chef des chantres. Sur Biche de l’aurore. Psaume de David. Mon Dieu! mon Dieu! pourquoi m’as-tu abandonné, Et t’éloignes-tu sans me secourir, sans écouter mes plaintes?
2 Mon Dieu! je crie le jour, et tu ne réponds pas; La nuit, et je n’ai point de repos.
3 Pourtant tu es le Saint, Tu sièges au milieu des louanges d’Israël.
4 En toi se confiaient nos pères; Ils se confiaient, et tu les délivrais.
5 Ils criaient à toi, et ils étaient sauvés; Ils se confiaient en toi, et ils n’étaient point confus.
6 Et moi, je suis un ver et non un homme, L’opprobre des hommes et le méprisé du peuple.
7 Tous ceux qui me voient se moquent de moi, Ils ouvrent la bouche, secouent la tête:
8 Recommande-toi à l’Eternel! L’Eternel le sauvera, Il le délivrera, puisqu’il l’aime!
9 Oui, tu m’as fait sortir du sein maternel, Tu m’as mis en sûreté sur les mamelles de ma mère;
10 Dès le sein maternel j’ai été sous ta garde, Dès le ventre de ma mère tu as été mon Dieu.
11 Ne t’éloigne pas de moi quand la détresse est proche, Quand personne ne vient à mon secours!
12 De nombreux taureaux sont autour de moi, Des taureaux de Basan m’environnent.
13 Ils ouvrent contre moi leur gueule, Semblables au lion qui déchire et rugit.
14 Je suis comme de l’eau qui s’écoule, Et tous mes os se séparent; Mon coeur est comme de la cire, Il se fond dans mes entrailles.
15 Ma force se dessèche comme l’argile, Et ma langue s’attache à mon palais; Tu me réduis à la poussière de la mort.
16 Car des chiens m’environnent, Une bande de scélérats rôdent autour de moi, Ils ont percé mes mains et mes pieds.
17 Je pourrais compter tous mes os. Eux, ils observent, ils me regardent;
18 Ils se partagent mes vêtements, Ils tirent au sort ma tunique.
19 Et toi, Eternel, ne t’éloigne pas! Toi qui es ma force, viens en hâte à mon secours!
20 Protège mon âme contre le glaive, Ma vie contre le pouvoir des chiens!
21 Sauve-moi de la gueule du lion, Délivre-moi des cornes du buffle!
22 Je publierai ton nom parmi mes frères, Je te célébrerai au milieu de l’assemblée.
23 Vous qui craignez l’Eternel, louez-le! Vous tous, postérité de Jacob, glorifiez-le! Tremblez devant lui, vous tous, postérité d’Israël!
24 Car il n’a ni mépris ni dédain pour les peines du misérable, Et il ne lui cache point sa face; Mais il l’écoute quand il crie à lui.
25 Tu seras dans la grande assemblée l’objet de mes louanges; J’accomplirai mes voeux en présence de ceux qui te craignent.
26 Les malheureux mangeront et se rassasieront, Ceux qui cherchent l’Eternel le célébreront. Que votre coeur vive à toujours!
27 Toutes les extrémités de la terre penseront à l’Eternel et se tourneront vers lui; Toutes les familles des nations se prosterneront devant ta face.
28 Car à l’Eternel appartient le règne: Il domine sur les nations.
29 Tous les puissants de la terre mangeront et se prosterneront aussi; Devant lui s’inclineront tous ceux qui descendent dans la poussière, Ceux qui ne peuvent conserver leur vie.
30 La postérité le servira; On parlera du Seigneur à la génération future.
31 Quand elle viendra, elle annoncera sa justice, Elle annoncera son oeuvre au peuple nouveau-né.
Psaume 23
1 Cantique de David. L’Eternel est mon berger: je ne manquerai de rien.
2 Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles.
3 Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom.
4 Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent.
5 Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d’huile ma tête, Et ma coupe déborde.
6 Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j’habiterai dans la maison de l’Eternel Jusqu’à la fin de mes jours.
Psaume 24
1 Psaume de David. A l’Eternel la terre et ce qu’elle renferme, Le monde et ceux qui l’habitent!
2 Car il l’a fondée sur les mers, Et affermie sur les fleuves.
3 Qui pourra monter à la montagne de l’Eternel? Qui s’élèvera jusqu’à son lieu saint?
4 Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur; Celui qui ne livre pas son âme au mensonge, Et qui ne jure pas pour tromper.
5 Il obtiendra la bénédiction de l’Eternel, La miséricorde du Dieu de son salut.
6 Voilà le partage de la génération qui l’invoque, De ceux qui cherchent ta face, de Jacob!Pause.
7 Portes, élevez vos linteaux; Elevez-vous, portes éternelles! Que le roi de gloire fasse son entrée!
8 Qui est ce roi de gloire?L’Eternel fort et puissant, L’Eternel puissant dans les combats.
9 Portes, élevez vos linteaux; Elevez-les, portes éternelles! Que le roi de gloire fasse son entrée!
10 Qui donc est ce roi de gloire?L’Eternel des armées: Voilà le roi de gloire!Pause.
Psaume 25
1 De David. Eternel! j’élève à toi mon âme.
2 Mon Dieu! en toi je me confie: que je ne sois pas couvert de honte! Que mes ennemis ne se réjouissent pas à mon sujet!
3 Tous ceux qui espèrent en toi ne seront point confondus; Ceux-là seront confondus qui sont infidèles sans cause.
4 Eternel! fais-moi connaître tes voies, Enseigne-moi tes sentiers.
5 Conduis-moi dans ta vérité, et instruis-moi; Car tu es le Dieu de mon salut, Tu es toujours mon espérance.
6 Eternel! souviens-toi de ta miséricorde et de ta bonté; Car elles sont éternelles.
7 Ne te souviens pas des fautes de ma jeunesse ni de mes transgressions; Souviens-toi de moi selon ta miséricorde, A cause de ta bonté, ô Eternel!
8 L’Eternel est bon et droit: C’est pourquoi il montre aux pécheurs la voie.
9 Il conduit les humbles dans la justice, Il enseigne aux humbles sa voie.
10 Tous les sentiers de l’Eternel sont miséricorde et fidélité, Pour ceux qui gardent son alliance et ses commandements.
11 C’est à cause de ton nom, ô Eternel! Que tu pardonneras mon iniquité, car elle est grande.
12 Quel est l’homme qui craint l’Eternel? L’Eternel lui montre la voie qu’il doit choisir.
13 Son âme reposera dans le bonheur, Et sa postérité possédera le pays.
14 L’amitié de l’Eternel est pour ceux qui le craignent, Et son alliance leur donne instruction.
15 Je tourne constamment les yeux vers l’Eternel, Car il fera sortir mes pieds du filet.
16 Regarde-moi et aie pitié de moi, Car je suis abandonné et malheureux.
17 Les angoisses de mon coeur augmentent; Tire-moi de ma détresse.
18 Vois ma misère et ma peine, Et pardonne tous mes péchés.
19 Vois combien mes ennemis sont nombreux, Et de quelle haine violente ils me poursuivent.
20 Garde mon âme et sauve-moi! Que je ne sois pas confus, Quand je cherche auprès de toi mon refuge!
21 Que l’innocence et la droiture me protègent, Quand je mets en toi mon espérance!
22 O Dieu! délivre Israël De toutes ses détresses!
Psaume 26
1 De David. Rends-moi justice, Eternel! car je marche dans l’intégrité, Je me confie en l’Eternel, je ne chancelle pas.
2 Sonde-moi, Eternel! éprouve-moi, Fais passer au creuset mes reins et mon coeur;
3 Car ta grâce est devant mes yeux, Et je marche dans ta vérité.
4 Je ne m’assieds pas avec les hommes faux, Je ne vais pas avec les gens dissimulés;
5 Je hais l’assemblée de ceux qui font le mal, Je ne m’assieds pas avec les méchants.
6 Je lave mes mains dans l’innocence, Et je vais autour de ton autel, ô Eternel!
7 Pour éclater en actions de grâces, Et raconter toutes tes merveilles.
8 Eternel! j’aime le séjour de ta maison, Le lieu où ta gloire habite.
9 N’enlève pas mon âme avec les pécheurs, Ma vie avec les hommes de sang,
10 Dont les mains sont criminelles Et la droite pleine de présents!
11 Moi, je marche dans l’intégrité; Délivre-moi et aie pitié de moi!
12 Mon pied est ferme dans la droiture: Je bénirai l’Eternel dans les assemblées.
Psaume 27
1 De David. L’Eternel est ma lumière et mon salut: De qui aurais-je crainte? L’Eternel est le soutien de ma vie: De qui aurais-je peur?
2 Quand des méchants s’avancent contre moi, Pour dévorer ma chair, Ce sont mes persécuteurs et mes ennemis Qui chancellent et tombent.
3 Si une armée se campait contre moi, Mon coeur n’aurait aucune crainte; Si une guerre s’élevait contre moi, Je serais malgré cela plein de confiance.
4 Je demande à l’Eternel une chose, que je désire ardemment: Je voudrais habiter toute ma vie dans la maison de l’Eternel, Pour contempler la magnificence de l’Eternel Et pour admirer son temple.
5 Car il me protégera dans son tabernacle au jour du malheur, Il me cachera sous l’abri de sa tente; Il m’élèvera sur un rocher.
6 Et déjà ma tête s’élève sur mes ennemis qui m’entourent; J’offrirai des sacrifices dans sa tente, au son de la trompette; Je chanterai, je célébrerai l’Eternel.
7 Eternel! écoute ma voix, je t’invoque: Aie pitié de moi et exauce-moi!
8 Mon coeur dit de ta part: Cherchez ma face! Je cherche ta face, ô Eternel!
9 Ne me cache point ta face, Ne repousse pas avec colère ton serviteur! Tu es mon secours, ne me laisse pas, ne m’abandonne pas, Dieu de mon salut!
10 Car mon père et ma mère m’abandonnent, Mais l’Eternel me recueillera.
11 Eternel! enseigne-moi ta voie, Conduis-moi dans le sentier de la droiture, A cause de mes ennemis.
12 Ne me livre pas au bon plaisir de mes adversaires, Car il s’élève contre moi de faux témoins Et des gens qui ne respirent que la violence.
13 Oh! si je n’étais pas sûr de voir la bonté de l’Eternel Sur la terre des vivants!
14 Espère en l’Eternel! Fortifie-toi et que ton coeur s’affermisse! Espère en l’Eternel!
Psaume 28
1 De David. Eternel! c’est à toi que je crie. Mon rocher! ne reste pas sourd à ma voix, De peur que, si tu t’éloignes sans me répondre, Je ne sois semblable à ceux qui descendent dans la fosse.
2 Ecoute la voix de mes supplications, quand je crie à toi, Quand j’élève mes mains vers ton sanctuaire.
3 Ne m’emporte pas avec les méchants et les hommes iniques, Qui parlent de paix à leur prochain et qui ont la malice dans le coeur.
4 Rends-leur selon leurs oeuvres et selon la malice de leurs actions, Rends-leur selon l’ouvrage de leurs mains; Donne-leur le salaire qu’ils méritent.
5 Car ils ne sont pas attentifs aux oeuvres de l’Eternel, A l’ouvrage de ses mains. Qu’il les renverse et ne les relève point!
6 Béni soit l’Eternel! Car il exauce la voix de mes supplications.
7 L’Eternel est ma force et mon bouclier; En lui mon coeur se confie, et je suis secouru; J’ai de l’allégresse dans le coeur, Et je le loue par mes chants.
8 L’Eternel est la force de son peuple, Il est le rocher des délivrances de son oint.
9 Sauve ton peuple et bénis ton héritage! Sois leur berger et leur soutien pour toujours!
Psaume 29
1 Psaume de David. Fils de Dieu, rendez à l’Eternel, Rendez à l’Eternel gloire et honneur!
2 Rendez à l’Eternel gloire pour son nom! Prosternez-vous devant l’Eternel avec des ornements sacrés!
3 La voix de l’Eternel retentit sur les eaux, Le Dieu de gloire fait gronder le tonnerre; L’Eternel est sur les grandes eaux.
4 La voix de l’Eternel est puissante, La voix de l’Eternel est majestueuse.
5 La voix de l’Eternel brise les cèdres; L’Eternel brise les cèdres du Liban,
6 Il les fait bondir comme des veaux, Et le Liban et le Sirion comme de jeunes buffles.
7 La voix de l’Eternel fait jaillir des flammes de feu.
8 La voix de l’Eternel fait trembler le désert; L’Eternel fait trembler le désert de Kadès.
9 La voix de l’Eternel fait enfanter les biches, Elle dépouille les forêts. Dans son palais tout s’écrie: Gloire!
10 L’Eternel était sur son trône lors du déluge; L’Eternel sur son trône règne éternellement.
11 L’Eternel donne la force à son peuple; L’Eternel bénit son peuple et le rend heureux.
Psaume 30
1 Psaume. Cantique pour la dédicace de la maison. De David. Je t’exalte, ô Eternel, car tu m’as relevé, Tu n’as pas voulu que mes ennemis se réjouissent à mon sujet.
2 Eternel, mon Dieu! J’ai crié à toi, et tu m’as guéri.
3 Eternel! tu as fait remonter mon âme du séjour des morts, Tu m’as fait revivre loin de ceux qui descendent dans la fosse.
4 Chantez à l’Eternel, vous qui l’aimez, Célébrez par vos louanges sa sainteté!
5 Car sa colère dure un instant, Mais sa grâce toute la vie; Le soir arrivent les pleurs, Et le matin l’allégresse.
6 Je disais dans ma sécurité: Je ne chancellerai jamais!
7 Eternel! par ta grâce tu avais affermi ma montagne. Tu cachas ta face, et je fus troublé.
8 Eternel! j’ai crié à toi, J’ai imploré l’Eternel:
9 Que gagnes-tu à verser mon sang, A me faire descendre dans la fosse? La poussière a-t-elle pour toi des louanges? Raconte-t-elle ta fidélité?
10 Ecoute, Eternel, aie pitié de moi! Eternel, secours-moi!
11 Et tu as changé mes lamentations en allégresse, Tu as délié mon sac, et tu m’as ceint de joie,
12 Afin que mon coeur te chante et ne soit pas muet. Eternel, mon Dieu! je te louerai toujours.
Psaume 31
1 Au chef des chantres. Psaume de David. Eternel! je cherche en toi mon refuge: Que jamais je ne sois confondu! Délivre-moi dans ta justice!
2 Incline vers moi ton oreille, hâte-toi de me secourir! Sois pour moi un rocher protecteur, une forteresse, Où je trouve mon salut!
3 Car tu es mon rocher, ma forteresse; Et à cause de ton nom tu me conduiras, tu me dirigeras.
4 Tu me feras sortir du filet qu’ils m’ont tendu; Car tu es mon protecteur.
5 Je remets mon esprit entre tes mains; Tu me délivreras, Eternel, Dieu de vérité!
6 Je hais ceux qui s’attachent à de vaines idoles, Et je me confie en l’Eternel.
7 Je serai par ta grâce dans l’allégresse et dans la joie; Car tu vois ma misère, tu sais les angoisses de mon âme,
8 Et tu ne me livreras pas aux mains de l’ennemi, Tu mettras mes pieds au large.
9 Aie pitié de moi, Eternel! car je suis dans la détresse; J’ai le visage, l’âme et le corps usés par le chagrin.
10 Ma vie se consume dans la douleur, Et mes années dans les soupirs; Ma force est épuisée à cause de mon iniquité, Et mes os dépérissent.
11 Tous mes adversaires m’ont rendu un objet d’opprobre, De grand opprobre pour mes voisins, et de terreur pour mes amis; Ceux qui me voient dehors s’enfuient loin de moi.
12 Je suis oublié des coeurs comme un mort, Je suis comme un vase brisé.
13 J’apprends les mauvais propos de plusieurs, L’épouvante qui règne à l’entour, Quand ils se concertent ensemble contre moi: Ils complotent de m’ôter la vie.
14 Mais en toi je me confie, ô Eternel! Je dis: Tu es mon Dieu!
15 Mes destinées sont dans ta main; Délivre-moi de mes ennemis et de mes persécuteurs!
16 Fais luire ta face sur ton serviteur, Sauve-moi par ta grâce!
17 Eternel, que je ne sois pas confondu quand je t’invoque. Que les méchants soient confondus, Qu’ils descendent en silence au séjour des morts!
18 Qu’elles deviennent muettes, les lèvres menteuses, Qui parlent avec audace contre le juste, Avec arrogance et dédain!
19 Oh! combien est grande ta bonté, Que tu tiens en réserve pour ceux qui te craignent, Que tu témoignes à ceux qui cherchent en toi leur refuge, A la vue des fils de l’homme!
20 Tu les protèges sous l’abri de ta face contre ceux qui les persécutent, Tu les protèges dans ta tente contre les langues qui les attaquent.
21 Béni soit l’Eternel! Car il a signalé sa grâce envers moi, Comme si j’avais été dans une ville forte.
22 Je disais dans ma précipitation: Je suis chassé loin de ton regard! Mais tu as entendu la voix de mes supplications, Quand j’ai crié vers toi.
23 Aimez l’Eternel, vous qui avez de la piété! L’Eternel garde les fidèles, Et il punit sévèrement les orgueilleux.
24 Fortifiez-vous et que votre coeur s’affermisse, Vous tous qui espérez en l’Eternel!
Psaume 32
1 De David. Cantique. Heureux celui à qui la transgression est remise, A qui le péché est pardonné!
2 Heureux l’homme à qui l’Eternel n’impute pas d’iniquité, Et dans l’esprit duquel il n’y a point de fraude!
3 Tant que je me suis tu, mes os se consumaient, Je gémissais toute la journée;
4 Car nuit et jour ta main s’appesantissait sur moi, Ma vigueur n’était plus que sécheresse, comme celle de l’été.Pause.
5 Je t’ai fait connaître mon péché, je n’ai pas caché mon iniquité; J’ai dit: J’avouerai mes transgressions à l’Eternel! Et tu as effacé la peine de mon péché.Pause.
6 Qu’ainsi tout homme pieux te prie au temps convenable! Si de grandes eaux débordent, elles ne l’atteindront nullement.
7 Tu es un asile pour moi, tu me garantis de la détresse, Tu m’entoures de chants de délivrance.Pause.
8 Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre; Je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi.
9 Ne soyez pas comme un cheval ou un mulet sans intelligence; On les bride avec un frein et un mors, dont on les pare, Afin qu’ils ne s’approchent point de toi.
10 Beaucoup de douleurs sont la part du méchant, Mais celui qui se confie en l’Eternel est environné de sa grâce.
11 Justes, réjouissez-vous en l’Eternel et soyez dans l’allégresse! Poussez des cris de joie, vous tous qui êtes droits de coeur!
Psaume 33
1 Justes, réjouissez-vous en l’Eternel! La louange sied aux hommes droits.
2 Célébrez l’Eternel avec la harpe, Célébrez-le sur le luth à dix cordes.
3 Chantez-lui un cantique nouveau! Faites retentir vos instruments et vos voix!
4 Car la parole de l’Eternel est droite, Et toutes ses oeuvres s’accomplissent avec fidélité;
5 Il aime la justice et la droiture; La bonté de l’Eternel remplit la terre.
6 Les cieux ont été faits par la parole de l’Eternel, Et toute leur armée par le souffle de sa bouche.
7 Il amoncelle en un tas les eaux de la mer, Il met dans des réservoirs les abîmes.
8 Que toute la terre craigne l’Eternel! Que tous les habitants du monde tremblent devant lui!
9 Car il dit, et la chose arrive; Il ordonne, et elle existe.
10 L’Eternel renverse les desseins des nations, Il anéantit les projets des peuples;
11 Les desseins de l’Eternel subsistent à toujours, Et les projets de son coeur, de génération en génération.
12 Heureuse la nation dont l’Eternel est le Dieu! Heureux le peuple qu’il choisit pour son héritage!
13 L’Eternel regarde du haut des cieux, Il voit tous les fils de l’homme;
14 Du lieu de sa demeure il observe Tous les habitants de la terre,
15 Lui qui forme leur coeur à tous, Qui est attentif à toutes leurs actions.
16 Ce n’est pas une grande armée qui sauve le roi, Ce n’est pas une grande force qui délivre le héros;
17 Le cheval est impuissant pour assurer le salut, Et toute sa vigueur ne donne pas la délivrance.
18 Voici, l’oeil de l’Eternel est sur ceux qui le craignent, Sur ceux qui espèrent en sa bonté,
19 Afin d’arracher leur âme à la mort Et de les faire vivre au milieu de la famine.
20 Notre âme espère en l’Eternel; Il est notre secours et notre bouclier.
21 Car notre coeur met en lui sa joie, Car nous avons confiance en son saint nom.
22 Eternel! que ta grâce soit sur nous, Comme nous espérons en toi!
Psaume 34
1 De David. Lorsqu’il contrefit l’insensé en présence d’Abimélec, et qu’il s’en alla chassé par lui. Je bénirai l’Eternel en tout temps; Sa louange sera toujours dans ma bouche.
2 Que mon âme se glorifie en l’Eternel! Que les malheureux écoutent et se réjouissent!
3 Exaltez avec moi l’Eternel! Célébrons tous son nom!
4 J’ai cherché l’Eternel, et il m’a répondu; Il m’a délivré de toutes mes frayeurs.
5 Quand on tourne vers lui les regards, on est rayonnant de joie, Et le visage ne se couvre pas de honte.
6 Quand un malheureux crie, l’Eternel entend, Et il le sauve de toutes ses détresses.
7 L’ange de l’Eternel campe autour de ceux qui le craignent, Et il les arrache au danger.
8 Sentez et voyez combien l’Eternel est bon! Heureux l’homme qui cherche en lui son refuge!
9 Craignez l’Eternel, vous ses saints! Car rien ne manque à ceux qui le craignent.
10 Les lionceaux éprouvent la disette et la faim, Mais ceux qui cherchent l’Eternel ne sont privés d’aucun bien.
11 Venez, mes fils, écoutez-moi! Je vous enseignerai la crainte de l’Eternel.
12 Quel est l’homme qui aime la vie, Qui désire la prolonger pour jouir du bonheur?
13 Préserve ta langue du mal, Et tes lèvres des paroles trompeuses;
14 Eloigne-toi du mal, et fais le bien; Recherche et poursuis la paix.
15 Les yeux de l’Eternel sont sur les justes, Et ses oreilles sont attentives à leurs cris.
16 L’Eternel tourne sa face contre les méchants, Pour retrancher de la terre leur souvenir.
17 Quand les justes crient, l’Eternel entend, Et il les délivre de toutes leurs détresses;
18 L’Eternel est près de ceux qui ont le coeur brisé, Et il sauve ceux qui ont l’esprit dans l’abattement.
19 Le malheur atteint souvent le juste, Mais l’Eternel l’en délivre toujours.
20 Il garde tous ses os, Aucun d’eux n’est brisé.
21 Le malheur tue le méchant, Et les ennemis du juste sont châtiés.
22 L’Eternel délivre l’âme de ses serviteurs, Et tous ceux qui l’ont pour refuge échappent au châtiment.
Psaume 35
1 De David. Eternel! défends-moi contre mes adversaires, Combats ceux qui me combattent!
2 Saisis le petit et le grand bouclier, Et lève-toi pour me secourir!
3 Brandis la lance et le javelot contre mes persécuteurs! Dis à mon âme: Je suis ton salut!
4 Qu’ils soient honteux et confus, ceux qui en veulent à ma vie! Qu’ils reculent et rougissent, ceux qui méditent ma perte!
5 Qu’ils soient comme la balle emportée par le vent, Et que l’ange de l’Eternel les chasse!
6 Que leur route soit ténébreuse et glissante, Et que l’ange de l’Eternel les poursuive!
7 Car sans cause ils m’ont tendu leur filet sur une fosse, Sans cause ils l’ont creusée pour m’ôter la vie.
8 Que la ruine les atteigne à l’improviste, Qu’ils soient pris dans le filet qu’ils ont tendu, Qu’ils y tombent et périssent!
9 Et mon âme aura de la joie en l’Eternel, De l’allégresse en son salut.
10 Tous mes os diront: Eternel! qui peut, comme toi, Délivrer le malheureux d’un plus fort que lui, Le malheureux et le pauvre de celui qui le dépouille?
11 De faux témoins se lèvent: Ils m’interrogent sur ce que j’ignore.
12 Ils me rendent le mal pour le bien: Mon âme est dans l’abandon.
13 Et moi, quand ils étaient malades, je revêtais un sac, J’humiliais mon âme par le jeûne, Je priais, la tête penchée sur mon sein.
14 Comme pour un ami, pour un frère, je me traînais lentement; Comme pour le deuil d’une mère, je me courbais avec tristesse.
15 Puis, quand je chancelle, ils se réjouissent et s’assemblent, Ils s’assemblent à mon insu pour m’outrager, Ils me déchirent sans relâche;
16 Avec les impies, les parasites moqueurs, Ils grincent des dents contre moi.
17 Seigneur! Jusques à quand le verras-tu? Protège mon âme contre leurs embûches, Ma vie contre les lionceaux!
18 Je te louerai dans la grande assemblée, Je te célébrerai au milieu d’un peuple nombreux.
19 Que ceux qui sont à tort mes ennemis ne se réjouissent pas à mon sujet, Que ceux qui me haïssent sans cause ne m’insultent pas du regard!
20 Car ils tiennent un langage qui n’est point celui de la paix, Ils méditent la tromperie contre les gens tranquilles du pays.
21 Ils ouvrent contre moi leur bouche, Ils disent: Ah! ah! nos yeux regardent!
22 Eternel, tu le vois! ne reste pas en silence! Seigneur, ne t’éloigne pas de moi!
23 Réveille-toi, réveille-toi pour me faire justice! Mon Dieu et mon Seigneur, défends ma cause!
24 Juge-moi selon ta justice, Eternel, mon Dieu! Et qu’ils ne se réjouissent pas à mon sujet!
25 Qu’ils ne disent pas dans leur coeur: Ah! voilà ce que nous voulions! Qu’ils ne disent pas: Nous l’avons englouti!
26 Que tous ensemble ils soient honteux et confus, Ceux qui se réjouissent de mon malheur! Qu’ils revêtent l’ignominie et l’opprobre, Ceux qui s’élèvent contre moi!
27 Qu’ils aient de l’allégresse et de la joie, Ceux qui prennent plaisir à mon innocence, Et que sans cesse ils disent: Exalté soit l’Eternel, Qui veut la paix de son serviteur!
28 Et ma langue célébrera ta justice, Elle dira tous les jours ta louange.
Psaume 36
1 Au chef des chantres. Du serviteur de l’Eternel, de David. La parole impie du méchant est au fond de son coeur; La crainte de Dieu n’est pas devant ses yeux.
2 Car il se flatte à ses propres yeux, Pour consommer son iniquité, pour assouvir sa haine.
3 Les paroles de sa bouche sont fausses et trompeuses; Il renonce à agir avec sagesse, à faire le bien.
4 Il médite l’injustice sur sa couche, Il se tient sur une voie qui n’est pas bonne, Il ne repousse pas le mal.
5 Eternel! ta bonté atteint jusqu’aux cieux, Ta fidélité jusqu’aux nues.
6 Ta justice est comme les montagnes de Dieu, Tes jugements sont comme le grand abîme. Eternel! tu soutiens les hommes et les bêtes.
7 Combien est précieuse ta bonté, ô Dieu! A l’ombre de tes ailes les fils de l’homme cherchent un refuge.
8 Ils se rassasient de l’abondance de ta maison, Et tu les abreuves au torrent de tes délices.
9 Car auprès de toi est la source de la vie; Par ta lumière nous voyons la lumière.
10 Etends ta bonté sur ceux qui te connaissent, Et ta justice sur ceux dont le coeur est droit!
11 Que le pied de l’orgueil ne m’atteigne pas, Et que la main des méchants ne me fasse pas fuir!
12 Déjà tombent ceux qui commettent l’iniquité; Ils sont renversés, et ils ne peuvent se relever.
Psaume 37
1 De David. Ne t’irrite pas contre les méchants, N’envie pas ceux qui font le mal.
2 Car ils sont fauchés aussi vite que l’herbe, Et ils se flétrissent comme le gazon vert.
3 Confie-toi en l’Eternel, et pratique le bien; Aie le pays pour demeure et la fidélité pour pâture.
4 Fais de l’Eternel tes délices, Et il te donnera ce que ton coeur désire.
5 Recommande ton sort à l’Eternel, Mets en lui ta confiance, et il agira.
6 Il fera paraître ta justice comme la lumière, Et ton droit comme le soleil à son midi.
7 Garde le silence devant l’Eternel, et espère en lui; Ne t’irrite pas contre celui qui réussit dans ses voies, Contre l’homme qui vient à bout de ses mauvais desseins.
8 Laisse la colère, abandonne la fureur; Ne t’irrite pas, ce serait mal faire.
9 Car les méchants seront retranchés, Et ceux qui espèrent en l’Eternel posséderont le pays.
10 Encore un peu de temps, et le méchant n’est plus; Tu regardes le lieu où il était, et il a disparu.
11 Les misérables possèdent le pays, Et ils jouissent abondamment de la paix.
12 Le méchant forme des projets contre le juste, Et il grince des dents contre lui.
13 Le Seigneur se rit du méchant, Car il voit que son jour arrive.
14 Les méchants tirent le glaive, Ils bandent leur arc, Pour faire tomber le malheureux et l’indigent, Pour égorger ceux dont la voie est droite.
15 Leur glaive entre dans leur propre coeur, Et leurs arcs se brisent.
16 Mieux vaut le peu du juste Que l’abondance de beaucoup de méchants;
17 Car les bras des méchants seront brisés, Mais l’Eternel soutient les justes.
18 L’Eternel connaît les jours des hommes intègres, Et leur héritage dure à jamais.
19 Ils ne sont pas confondus au temps du malheur, Et ils sont rassasiés aux jours de la famine.
20 Mais les méchants périssent, Et les ennemis de l’Eternel, comme les plus beaux pâturages; Ils s’évanouissent, ils s’évanouissent en fumée.
21 Le méchant emprunte, et il ne rend pas; Le juste est compatissant, et il donne.
22 Car ceux que bénit l’Eternel possèdent le pays, Et ceux qu’il maudit sont retranchés.
23 L’Eternel affermit les pas de l’homme, Et il prend plaisir à sa voie;
24 S’il tombe, il n’est pas terrassé, Car l’Eternel lui prend la main.
25 J’ai été jeune, j’ai vieilli; Et je n’ai point vu le juste abandonné, Ni sa postérité mendiant son pain.
26 Toujours il est compatissant, et il prête; Et sa postérité est bénie.
27 Détourne-toi du mal, fais le bien, Et possède à jamais ta demeure.
28 Car l’Eternel aime la justice, Et il n’abandonne pas ses fidèles; Ils sont toujours sous sa garde, Mais la postérité des méchants est retranchée.
29 Les justes posséderont le pays, Et ils y demeureront à jamais.
30 La bouche du juste annonce la sagesse, Et sa langue proclame la justice.
31 La loi de son Dieu est dans son coeur; Ses pas ne chancellent point.
32 Le méchant épie le juste, Et il cherche à le faire mourir.
33 L’Eternel ne le laisse pas entre ses mains, Et il ne le condamne pas quand il est en jugement.
34 Espère en l’Eternel, garde sa voie, Et il t’élèvera pour que tu possèdes le pays; Tu verras les méchants retranchés.
35 J’ai vu le méchant dans toute sa puissance; Il s’étendait comme un arbre verdoyant.
36 Il a passé, et voici, il n’est plus; Je le cherche, et il ne se trouve plus.
37 Observe celui qui est intègre, et regarde celui qui est droit; Car il y a une postérité pour l’homme de paix.
38 Mais les rebelles sont tous anéantis, La postérité des méchants est retranchée.
39 Le salut des justes vient de l’Eternel; Il est leur protecteur au temps de la détresse.
40 L’Eternel les secourt et les délivre; Il les délivre des méchants et les sauve, Parce qu’ils cherchent en lui leur refuge.
Psaume 38
1 Psaume de David. Pour souvenir. Eternel! ne me punis pas dans ta colère, Et ne me châtie pas dans ta fureur.
2 Car tes flèches m’ont atteint, Et ta main s’est appesantie sur moi.
3 Il n’y a rien de sain dans ma chair à cause de ta colère, Il n’y a plus de vigueur dans mes os à cause de mon péché.
4 Car mes iniquités s’élèvent au-dessus de ma tête; Comme un lourd fardeau, elles sont trop pesantes pour moi.
5 Mes plaies sont infectes et purulentes, Par l’effet de ma folie.
6 Je suis courbé, abattu au dernier point; Tout le jour je marche dans la tristesse.
7 Car un mal brûlant dévore mes entrailles, Et il n’y a rien de sain dans ma chair.
8 Je suis sans force, entièrement brisé; Le trouble de mon coeur m’arrache des gémissements.
9 Seigneur! tous mes désirs sont devant toi, Et mes soupirs ne te sont point cachés.
10 Mon coeur est agité, ma force m’abandonne, Et la lumière de mes yeux n’est plus même avec moi.
11 Mes amis et mes connaissances s’éloignent de ma plaie, Et mes proches se tiennent à l’écart.
12 Ceux qui en veulent à ma vie tendent leurs pièges; Ceux qui cherchent mon malheur disent des méchancetés, Et méditent tout le jour des tromperies.
13 Et moi, je suis comme un sourd, je n’entends pas; Je suis comme un muet, qui n’ouvre pas la bouche.
14 Je suis comme un homme qui n’entend pas, Et dans la bouche duquel il n’y a point de réplique.
15 Eternel! c’est en toi que j’espère; Tu répondras, Seigneur, mon Dieu!
16 Car je dis: Ne permets pas qu’ils se réjouissent à mon sujet, Qu’ils s’élèvent contre moi, si mon pied chancelle!
17 Car je suis près de tomber, Et ma douleur est toujours devant moi.
18 Car je reconnais mon iniquité, Je suis dans la crainte à cause de mon péché.
19 Et mes ennemis sont pleins de vie, pleins de force; Ceux qui me haïssent sans cause sont nombreux.
20 Ils me rendent le mal pour le bien; Ils sont mes adversaires, parce que je recherche le bien.
21 Ne m’abandonne pas, Eternel! Mon Dieu, ne t’éloigne pas de moi!
22 Viens en hâte à mon secours, Seigneur, mon salut!
Psaume 39
1 Au chef des chantres. A Jeduthun, Psaume de David. Je disais: Je veillerai sur mes voies, De peur de pécher par ma langue; Je mettrai un frein à ma bouche, Tant que le méchant sera devant moi.
2 Je suis resté muet, dans le silence; Je me suis tu, quoique malheureux; Et ma douleur n’était pas moins vive.
3 Mon coeur brûlait au dedans de moi, Un feu intérieur me consumait, Et la parole est venue sur ma langue.
4 Eternel! dis-moi quel est le terme de ma vie, Quelle est la mesure de mes jours; Que je sache combien je suis fragile.
5 Voici, tu as donné à mes jours la largeur de la main, Et ma vie est comme un rien devant toi. Oui, tout homme debout n’est qu’un souffle.Pause.
6 Oui, l’homme se promène comme une ombre, Il s’agite vainement; Il amasse, et il ne sait qui recueillera.
7 Maintenant, Seigneur, que puis-je espérer? En toi est mon espérance.
8 Délivre-moi de toutes mes transgressions! Ne me rends pas l’opprobre de l’insensé!
9 Je reste muet, je n’ouvre pas la bouche, Car c’est toi qui agis.
10 Détourne de moi tes coups! Je succombe sous les attaques de ta main.
11 Tu châties l’homme en le punissant de son iniquité, Tu détruis comme la teigne ce qu’il a de plus cher. Oui, tout homme est un souffle.Pause.
12 Ecoute ma prière, Eternel, et prête l’oreille à mes cris! Ne sois pas insensible à mes larmes! Car je suis un étranger chez toi, Un habitant, comme tous mes pères.
13 Détourne de moi le regard, et laisse-moi respirer, Avant que je m’en aille et que ne sois plus!
Psaume 40
1 Au chef des chantres. De David. Psaume. J’avais mis en l’Eternel mon espérance; Et il s’est incliné vers moi, il a écouté mes cris.
2 Il m’a retiré de la fosse de destruction, Du fond de la boue; Et il a dressé mes pieds sur le roc, Il a affermi mes pas.
3 Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, Une louange à notre Dieu; Beaucoup l’ont vu, et ont eu de la crainte, Et ils se sont confiés en l’Eternel.
4 Heureux l’homme qui place en l’Eternel sa confiance, Et qui ne se tourne pas vers les hautains et les menteurs!
5 Tu as multiplié, Eternel, mon Dieu! Tes merveilles et tes desseins en notre faveur; Nul n’est comparable à toi; Je voudrais les publier et les proclamer, Mais leur nombre est trop grand pour que je les raconte.
6 Tu ne désires ni sacrifice ni offrande, Tu m’as ouvert les oreilles; Tu ne demandes ni holocauste ni victime expiatoire.
7 Alors je dis: Voici, je viens Avec le rouleau du livre écrit pour moi.
8 Je veux faire ta volonté, mon Dieu! Et ta loi est au fond de mon coeur.
9 J’annonce la justice dans la grande assemblée; Voici, je ne ferme pas mes lèvres, Eternel, tu le sais!
10 Je ne retiens pas dans mon coeur ta justice, Je publie ta vérité et ton salut; Je ne cache pas ta bonté et ta fidélité Dans la grande assemblée.
11 Toi, Eternel! tu ne me refuseras pas tes compassions; Ta bonté et ta fidélité me garderont toujours.
12 Car des maux sans nombre m’environnent; Les châtiments de mes iniquités m’atteignent, Et je ne puis en supporter la vue; Ils sont plus nombreux que les cheveux de ma tête, Et mon courage m’abandonne.
13 Veuille me délivrer, ô Eternel! Eternel, viens en hâte à mon secours!
14 Que tous ensemble ils soient honteux et confus, Ceux qui en veulent à ma vie pour l’enlever! Qu’ils reculent et rougissent, Ceux qui désirent ma perte!
15 Qu’ils soient dans la stupeur par l’effet de leur honte, Ceux qui me disent: Ah! ah!
16 Que tous ceux qui te cherchent Soient dans l’allégresse et se réjouissent en toi! Que ceux qui aiment ton salut Disent sans cesse: Exalté soit l’Eternel!
17 Moi, je suis pauvre et indigent; Mais le Seigneur pense à moi. Tu es mon aide et mon libérateur: Mon Dieu, ne tarde pas!
Psaume 41
1 Au chef des chantres. Psaume de David. Heureux celui qui s’intéresse au pauvre! Au jour du malheur l’Eternel le délivre;
2 L’Eternel le garde et lui conserve la vie. Il est heureux sur la terre, Et tu ne le livres pas au bon plaisir de ses ennemis.
3 L’Eternel le soutient sur son lit de douleur; Tu le soulages dans toutes ses maladies.
4 Je dis: Eternel, aie pitié de moi! Guéris mon âme! car j’ai péché contre toi.
5 Mes ennemis disent méchamment de moi: Quand mourra-t-il? quand périra son nom?
6 Si quelqu’un vient me voir, il prend un langage faux, Il recueille des sujets de médire; Il s’en va, et il parle au dehors.
7 Tous mes ennemis chuchotent entre eux contre moi; Ils pensent que mon malheur causera ma ruine:
8 Il est dangereusement atteint, Le voilà couché, il ne se relèvera pas!
9 Celui-là même avec qui j’étais en paix, Qui avait ma confiance et qui mangeait mon pain, Lève le talon contre moi.
10 Toi, Eternel, aie pitié de moi et rétablis-moi! Et je leur rendrai ce qui leur est dû.
11 Je connaîtrai que tu m’aimes, Si mon ennemi ne triomphe pas de moi.
12 Tu m’as soutenu à cause de mon intégrité, Et tu m’as placé pour toujours en ta présence.
13 Béni soit l’Eternel, le Dieu d’Israël, d’éternité en éternité! Amen! Amen!
Psaume 42
1 Au chef des chantres. Cantique des fils de Koré. Comme une biche soupire après des courants d’eau, Ainsi mon âme soupire après toi, ô Dieu!
2 Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant: Quand irai-je et paraîtrai-je devant la face de Dieu?
3 Mes larmes sont ma nourriture jour et nuit, Pendant qu’on me dit sans cesse: Où est ton Dieu?
4 Je me rappelle avec effusion de coeur Quand je marchais entouré de la foule, Et que je m’avançais à sa tête vers la maison de Dieu, Au milieu des cris de joie et des actions de grâces D’une multitude en fête.
5 Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu au dedans de moi? Espère en Dieu, car je le louerai encore; Il est mon salut et mon Dieu.
6 Mon âme est abattue au dedans de moi: Aussi c’est à toi que je pense, depuis le pays du Jourdain, Depuis l’Hermon, depuis la montagne de Mitsear.
7 Un flot appelle un autre flot au bruit de tes ondées; Toutes tes vagues et tous tes flots passent sur moi.
8 Le jour, l’Eternel m’accordait sa grâce; La nuit, je chantais ses louanges, J’adressais une prière au Dieu de ma vie.
9 Je dis à Dieu, mon rocher: Pourquoi m’oublies-tu? Pourquoi dois-je marcher dans la tristesse, Sous l’oppression de l’ennemi?
10 Mes os se brisent quand mes persécuteurs m’outragent, En me disant sans cesse: Où est ton Dieu?
11 Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu au dedans de moi? Espère en Dieu, car je le louerai encore; Il est mon salut et mon Dieu.
Psaume 43
1 Rends-moi justice, ô Dieu, défends ma cause contre une nation infidèle! Délivre-moi des hommes de fraude et d’iniquité!
2 Toi, mon Dieu protecteur, pourquoi me repousses-tu? Pourquoi dois-je marcher dans la tristesse, Sous l’oppression de l’ennemi?
3 Envoie ta lumière et ta fidélité! Qu’elles me guident, Qu’elles me conduisent à ta montagne sainte et à tes demeures!
4 J’irai vers l’autel de Dieu, de Dieu, ma joie et mon allégresse, Et je te célébrerai sur la harpe, ô Dieu, mon Dieu!
5 Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu au dedans de moi? Espère en Dieu, car je le louerai encore; Il est mon salut et mon Dieu.
Psaume 44
1 Au chef des chantres. Des fils de Koré. Cantique. O Dieu! nous avons entendu de nos oreilles, Nos pères nous ont raconté Les oeuvres que tu as accomplies de leur temps, Aux jours d’autrefois.
2 De ta main tu as chassé des nations pour les établir, Tu as frappé des peuples pour les étendre.
3 Car ce n’est point par leur épée qu’ils se sont emparés du pays, Ce n’est point leur bras qui les a sauvés; Mais c’est ta droite, c’est ton bras, c’est la lumière de ta face, Parce que tu les aimais.
4 O Dieu! tu es mon roi: Ordonne la délivrance de Jacob!
5 Avec toi nous renversons nos ennemis, Avec ton nom nous écrasons nos adversaires.
6 Car ce n’est pas en mon arc que je me confie, Ce n’est pas mon épée qui me sauvera;
7 Mais c’est toi qui nous délivres de nos ennemis, Et qui confonds ceux qui nous haïssent.
8 Nous nous glorifions en Dieu chaque jour, Et nous célébrerons à jamais ton nom.Pause.
9 Cependant tu nous repousses, tu nous couvres de honte, Tu ne sors plus avec nos armées;
10 Tu nous fais reculer devant l’ennemi, Et ceux qui nous haïssent enlèvent nos dépouilles.
11 Tu nous livres comme des brebis à dévorer, Tu nous disperses parmi les nations.
12 Tu vends ton peuple pour rien, Tu ne l’estimes pas à une grande valeur.
13 Tu fais de nous un objet d’opprobre pour nos voisins, De moquerie et de risée pour ceux qui nous entourent;
14 Tu fais de nous un objet de sarcasme parmi les nations, Et de hochements de tête parmi les peuples.
15 Ma honte est toujours devant moi, Et la confusion couvre mon visage,
16 A la voix de celui qui m’insulte et m’outrage, A la vue de l’ennemi et du vindicatif.
17 Tout cela nous arrive, sans que nous t’ayons oublié, Sans que nous ayons violé ton alliance:
18 Notre coeur ne s’est point détourné, Nos pas ne se sont point éloignés de ton sentier,
19 Pour que tu nous écrases dans la demeure des chacals, Et que tu nous couvres de l’ombre de la mort.
20 Si nous avions oublié le nom de notre Dieu, Et étendu nos mains vers un dieu étranger,
21 Dieu ne le saurait-il pas, Lui qui connaît les secrets du coeur?
22 Mais c’est à cause de toi qu’on nous égorge tous les jours, Qu’on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie.
23 Réveille-toi! Pourquoi dors-tu, Seigneur? Réveille-toi! ne nous repousse pas à jamais!
24 Pourquoi caches-tu ta face? Pourquoi oublies-tu notre misère et notre oppression?
25 Car notre âme est abattue dans la poussière, Notre corps est attaché à la terre.
26 Lève-toi, pour nous secourir! Délivre-nous à cause de ta bonté!
Psaume 45
1 Au chef des chantres. Sur les lis. Des fils de Koré. Cantique. Chant d’amour. Des paroles pleines de charme bouillonnent dans mon coeur. Je dis: Mon oeuvre est pour le roi! Que ma langue soit comme la plume d’un habile écrivain!
2 Tu es le plus beau des fils de l’homme, La grâce est répandue sur tes lèvres: C’est pourquoi Dieu t’a béni pour toujours.
3 Vaillant guerrier, ceins ton épée, -Ta parure et ta gloire,
4 Oui, ta gloire!Sois vainqueur, monte sur ton char, Défends la vérité, la douceur et la justice, Et que ta droite se signale par de merveilleux exploits!
5 Tes flèches sont aiguës; Des peuples tomberont sous toi; Elles perceront le coeur des ennemis du roi.
6 Ton trône, ô Dieu, est à toujours; Le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité.
7 Tu aimes la justice, et tu hais la méchanceté: C’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a oint D’une huile de joie, par privilège sur tes collègues.
8 La myrrhe, l’aloès et la casse parfument tous tes vêtements; Dans les palais d’ivoire les instruments à cordes te réjouissent.
9 Des filles de rois sont parmi tes bien-aimées; La reine est à ta droite, parée d’or d’Ophir.
10 Ecoute, ma fille, vois, et prête l’oreille; Oublie ton peuple et la maison de ton père.
11 Le roi porte ses désirs sur ta beauté; Puisqu’il est ton seigneur, rends-lui tes hommages.
12 Et, avec des présents, la fille de Tyr, Les plus riches du peuple rechercheront ta faveur.
13 Toute resplendissante est la fille du roi dans l’intérieur du palais; Elle porte un vêtement tissu d’or.
14 Elle est présentée au roi, vêtue de ses habits brodés, Et suivie des jeunes filles, ses compagnes, qui sont amenées auprès de toi;
15 On les introduit au milieu des réjouissances et de l’allégresse, Elles entrent dans le palais du roi.
16 Tes enfants prendront la place de tes pères; Tu les établiras princes dans tout le pays.
17 Je rappellerai ton nom dans tous les âges: Aussi les peuples te loueront éternellement et à jamais.
Psaume 46
1 Au chef des chantres. Des fils de Koré. Sur alamoth. Cantique. Dieu est pour nous un refuge et un appui, Un secours qui ne manque jamais dans la détresse.
2 C’est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée, Et que les montagnes chancellent au coeur des mers,
3 Quand les flots de la mer mugissent, écument, Se soulèvent jusqu’à faire trembler les montagnes.Pause.
4 Il est un fleuve dont les courants réjouissent la cité de Dieu, Le sanctuaire des demeures du Très-Haut.
5 Dieu est au milieu d’elle: elle n’est point ébranlée; Dieu la secourt dès l’aube du matin.
6 Des nations s’agitent, des royaumes s’ébranlent; Il fait entendre sa voix: la terre se fond d’épouvante.
7 L’Eternel des armées est avec nous, Le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite.Pause.
8 Venez, contemplez les oeuvres de l’Eternel, Les ravages qu’il a opérés sur la terre!
9 C’est lui qui a fait cesser les combats jusqu’au bout de la terre; Il a brisé l’arc, et il a rompu la lance, Il a consumé par le feu les chars de guerre.
10 Arrêtez, et sachez que je suis Dieu: Je domine sur les nations, je domine sur la terre.
11 L’Eternel des armées est avec nous, Le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite.Pause.
Psaume 47
1 Au chef des chantres. Des fils de Koré. Psaume. Vous tous, peuples, battez des mains! Poussez vers Dieu des cris de joie!
2 Car l’Eternel, le Très-Haut, est redoutable, Il est un grand roi sur toute la terre.
3 Il nous assujettit des peuples, Il met des nations sous nos pieds;
4 Il nous choisit notre héritage, La gloire de Jacob qu’il aime.Pause.
5 Dieu monte au milieu des cris de triomphe, L’Eternel s’avance au son de la trompette.
6 Chantez à Dieu, chantez! Chantez à notre roi, chantez!
7 Car Dieu est roi de toute la terre: Chantez un cantique!
8 Dieu règne sur les nations, Dieu a pour siège son saint trône.
9 Les princes des peuples se réunissent Au peuple du Dieu d’Abraham; Car à Dieu sont les boucliers de la terre: Il est souverainement élevé.
Psaume 48
1 Cantique. Psaume des fils de Koré. L’Eternel est grand, il est l’objet de toutes les louanges, Dans la ville de notre Dieu, sur sa montagne sainte.
2 Belle est la colline, joie de toute la terre, la montagne de Sion; Le côté septentrional, c’est la ville du grand roi.
3 Dieu, dans ses palais, est connu pour une haute retraite.
4 Car voici, les rois s’étaient concertés: Ils n’ont fait que passer ensemble.
5 Ils ont regardé, tout stupéfaits, Ils ont eu peur, et ont pris la fuite.
6 Là un tremblement les a saisis, Comme la douleur d’une femme qui accouche.
7 Ils ont été chassés comme par le vent d’orient, Qui brise les navires de Tarsis.
8 Ce que nous avions entendu dire, nous l’avons vu Dans la ville de l’Eternel des armées, Dans la ville de notre Dieu: Dieu la fera subsister à toujours.Pause.
9 O Dieu, nous pensons à ta bonté Au milieu de ton temple.
10 Comme ton nom, ô Dieu! Ta louange retentit jusqu’aux extrémités de la terre; Ta droite est pleine de justice.
11 La montagne de Sion se réjouit, Les filles de Juda sont dans l’allégresse, A cause de tes jugements.
12 Parcourez Sion, parcourez-en l’enceinte, Comptez ses tours,
13 Observez son rempart, Examinez ses palais, Pour le raconter à la génération future.
14 Voilà le Dieu qui est notre Dieu éternellement et à jamais; Il sera notre guide jusqu’à la mort.
Psaume 49
1 Au chef des chantres. Des fils de Koré. Psaume. Ecoutez ceci, vous tous, peuples, Prêtez l’oreille, vous tous, habitants du monde,
2 Petits et grands, Riches et pauvres!
3 Ma bouche va faire entendre des paroles sages, Et mon coeur a des pensées pleines de sens.
4 Je prête l’oreille aux sentences qui me sont inspirées, J’ouvre mon chant au son de la harpe.
5 Pourquoi craindrais-je aux jours du malheur, Lorsque l’iniquité de mes adversaires m’enveloppe?
6 Ils ont confiance en leurs biens, Et se glorifient de leur grande richesse.
7 Ils ne peuvent se racheter l’un l’autre, Ni donner à Dieu le prix du rachat.
8 Le rachat de leur âme est cher, Et n’aura jamais lieu;
9 Ils ne vivront pas toujours, Ils n’éviteront pas la vue de la fosse.
10 Car ils la verront: les sages meurent, L’insensé et le stupide périssent également, Et ils laissent à d’autres leurs biens.
11 Ils s’imaginent que leurs maisons seront éternelles, Que leurs demeures subsisteront d’âge en âge, Eux dont les noms sont honorés sur la terre.
12 Mais l’homme qui est en honneur n’a point de durée, Il est semblable aux bêtes que l’on égorge.
13 Telle est leur voie, leur folie, Et ceux qui les suivent se plaisent à leurs discours.Pause.
14 Comme un troupeau, ils sont mis dans le séjour des morts, La mort en fait sa pâture; Et bientôt les hommes droits les foulent aux pieds, Leur beauté s’évanouit, le séjour des morts est leur demeure.
15 Mais Dieu sauvera mon âme du séjour des morts, Car il me prendra sous sa protection.Pause.
16 Ne sois pas dans la crainte parce qu’un homme s’enrichit, Parce que les trésors de sa maison se multiplient;
17 Car il n’emporte rien en mourant, Ses trésors ne descendent point après lui.
18 Il aura beau s’estimer heureux pendant sa vie, On aura beau te louer des jouissances que tu te donnes,
19 Tu iras néanmoins au séjour de tes pères, Qui jamais ne reverront la lumière.
20 L’homme qui est en honneur, et qui n’a pas d’intelligence, Est semblable aux bêtes que l’on égorge.
Psaume 50
1 Psaume d’Asaph. Dieu, Dieu, l’Eternel, parle, et convoque la terre, Depuis le soleil levant jusqu’au soleil couchant.
2 De Sion, beauté parfaite, Dieu resplendit.
3 Il vient, notre Dieu, il ne reste pas en silence; Devant lui est un feu dévorant, Autour de lui une violente tempête.
4 Il crie vers les cieux en haut, Et vers la terre, pour juger son peuple:
5 Rassemblez-moi mes fidèles, Qui ont fait alliance avec moi par le sacrifice!
6 Et les cieux publieront sa justice, Car c’est Dieu qui est juge.Pause.
7 Ecoute, mon peuple! et je parlerai; Israël! et je t’avertirai. Je suis Dieu, ton Dieu.
8 Ce n’est pas pour tes sacrifices que je te fais des reproches; Tes holocaustes sont constamment devant moi.
9 Je ne prendrai pas de taureau dans ta maison, Ni de bouc dans tes bergeries.
10 Car tous les animaux des forêts sont à moi, Toutes les bêtes des montagnes par milliers;
11 Je connais tous les oiseaux des montagnes, Et tout ce qui se meut dans les champs m’appartient.
12 Si j’avais faim, je ne te le dirais pas, Car le monde est à moi et tout ce qu’il renferme.
13 Est-ce que je mange la chair des taureaux? Est-ce que je bois le sang des boucs?
14 Offre pour sacrifice à Dieu des actions de grâces, Et accomplis tes voeux envers le Très-Haut.
15 Et invoque-moi au jour de la détresse; Je te délivrerai, et tu me glorifieras.
16 Et Dieu dit au méchant: Quoi donc! tu énumères mes lois, Et tu as mon alliance à la bouche,
17 Toi qui hais les avis, Et qui jettes mes paroles derrière toi!
18 Si tu vois un voleur, tu te plais avec lui, Et ta part est avec les adultères.
19 Tu livres ta bouche au mal, Et ta langue est un tissu de tromperies.
20 Tu t’assieds, et tu parles contre ton frère, Tu diffames le fils de ta mère.
21 Voilà ce que tu as fait, et je me suis tu. Tu t’es imaginé que je te ressemblais; Mais je vais te reprendre, et tout mettre sous tes yeux.
22 Prenez-y donc garde, vous qui oubliez Dieu, De peur que je ne déchire, sans que personne délivre.
23 Celui qui offre pour sacrifice des actions de grâces me glorifie, Et à celui qui veille sur sa voie Je ferai voir le salut de Dieu.
Psaume 51
1 Au chef des chantres. Psaume de David. Lorsque Nathan, le prophète, vint à lui, après que David fut allé vers Bath-Schéba. O Dieu! aie pitié de moi dans ta bonté; Selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions;
2 Lave-moi complètement de mon iniquité, Et purifie-moi de mon péché.
3 Car je reconnais mes transgressions, Et mon péché est constamment devant moi.
4 J’ai péché contre toi seul, Et j’ai fait ce qui est mal à tes yeux, En sorte que tu seras juste dans ta sentence, Sans reproche dans ton jugement.
5 Voici, je suis né dans l’iniquité, Et ma mère m’a conçu dans le péché.
6 Mais tu veux que la vérité soit au fond du coeur: Fais donc pénétrer la sagesse au dedans de moi!
7 Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur; Lave-moi, et je serai plus blanc que la neige.
8 Annonce-moi l’allégresse et la joie, Et les os que tu as brisés se réjouiront.
9 Détourne ton regard de mes péchés, Efface toutes mes iniquités.
10 O Dieu! crée en moi un coeur pur, Renouvelle en moi un esprit bien disposé.
11 Ne me rejette pas loin de ta face, Ne me retire pas ton esprit saint.
12 Rends-moi la joie de ton salut, Et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne!
13 J’enseignerai tes voies à ceux qui les transgressent, Et les pécheurs reviendront à toi.
14 O Dieu, Dieu de mon salut! délivre-moi du sang versé, Et ma langue célébrera ta miséricorde.
15 Seigneur! ouvre mes lèvres, Et ma bouche publiera ta louange.
16 Si tu eusses voulu des sacrifices, je t’en aurais offert; Mais tu ne prends point plaisir aux holocaustes.
17 Les sacrifices qui sont agréables à Dieu, c’est un esprit brisé: O Dieu! tu ne dédaignes pas un coeur brisé et contrit.
18 Répands par ta grâce tes bienfaits sur Sion, Bâtis les murs de Jérusalem!
19 Alors tu agréeras des sacrifices de justice, Des holocaustes et des victimes tout entières; Alors on offrira des taureaux sur ton autel.
Psaume 52
1 Au chef des chantres. Cantique de David. A l’occasion du rapport que Doëg, l’Edomite, vint faire à Saül, en lui disant: David s’est rendu dans la maison d’Achimélec. Pourquoi te glorifies-tu de ta méchanceté, tyran? La bonté de Dieu subsiste toujours.
2 Ta langue n’invente que malice, comme un rasoir affilé, fourbe que tu es!
3 Tu aimes le mal plutôt que le bien, Le mensonge plutôt que la droiture.Pause.
4 Tu aimes toutes les paroles de destruction, Langue trompeuse!
5 Aussi Dieu t’abattra pour toujours, Il te saisira et t’enlèvera de ta tente; Il te déracinera de la terre des vivants.Pause.
6 Les justes le verront, et auront de la crainte, Et ils feront de lui le sujet de leurs moqueries:
7 Voilà l’homme qui ne prenait point Dieu pour protecteur, Mais qui se confiait en ses grandes richesses, Et qui triomphait dans sa malice!
8 Et moi, je suis dans la maison de Dieu comme un olivier verdoyant, Je me confie dans la bonté de Dieu, éternellement et à jamais.
9 Je te louerai toujours, parce que tu as agi; Et je veux espérer en ton nom, parce qu’il est favorable, En présence de tes fidèles.
Psaume 53
1 Au chef des chantres. Sur la flûte. Cantique de David. L’insensé dit en son coeur: Il n’y a point de Dieu! Ils se sont corrompus, ils ont commis des iniquités abominables; Il n’en est aucun qui fasse le bien.
2 Dieu, du haut des cieux, regarde les fils de l’homme, Pour voir s’il y a quelqu’un qui soit intelligent, Qui cherche Dieu.
3 Tous sont égarés, tous sont pervertis; Il n’en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul.
4 Ceux qui commettent l’iniquité ont-ils perdu le sens? Ils dévorent mon peuple, ils le prennent pour nourriture; Ils n’invoquent point Dieu.
5 Alors ils trembleront d’épouvante, Sans qu’il y ait sujet d’épouvante; Dieu dispersera les os de ceux qui campent contre toi; Tu les confondras, car Dieu les a rejetés.
6 Oh! qui fera partir de Sion la délivrance d’Israël? Quand Dieu ramènera les captifs de son peuple, Jacob sera dans l’allégresse, Israël se réjouira.
Psaume 54
1 Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. Cantique de David. Lorsque les Ziphiens vinrent dire à Saül: David n’est-il pas caché parmi nous? O Dieu! sauve-moi par ton nom, Et rends-moi justice par ta puissance!
2 O Dieu! écoute ma prière, Prête l’oreille aux paroles de ma bouche!
3 Car des étrangers se sont levés contre moi, Des hommes violents en veulent à ma vie; Ils ne portent pas leurs pensées sur Dieu.Pause.
4 Voici, Dieu est mon secours, Le Seigneur est le soutien de mon âme.
5 Le mal retombera sur mes adversaires; Anéantis-les, dans ta fidélité!
6 Je t’offrirai de bon coeur des sacrifices; Je louerai ton nom, ô Eternel! car il est favorable,
7 Car il me délivre de toute détresse, Et mes yeux se réjouissent à la vue de mes ennemis.
Psaume 55
1 Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. Cantique de David. O Dieu! prête l’oreille à ma prière, Et ne te dérobe pas à mes supplications!
2 Ecoute-moi, et réponds-moi! J’erre çà et là dans mon chagrin et je m’agite,
3 A cause de la voix de l’ennemi et de l’oppression du méchant; Car ils font tomber sur moi le malheur, Et me poursuivent avec colère.
4 Mon coeur tremble au dedans de moi, Et les terreurs de la mort me surprennent;
5 La crainte et l’épouvante m’assaillent, Et le frisson m’enveloppe.
6 Je dis: Oh! si j’avais les ailes de la colombe, Je m’envolerais, et je trouverais le repos;
7 Voici, je fuirais bien loin, J’irais séjourner au désert; – Pause.
8 Je m’échapperais en toute hâte, Plus rapide que le vent impétueux, que la tempête.
9 Réduis à néant, Seigneur, divise leurs langues! Car je vois dans la ville la violence et les querelles;
10 Elles en font jour et nuit le tour sur les murs; L’iniquité et la malice sont dans son sein;
11 La méchanceté est au milieu d’elle, Et la fraude et la tromperie ne quittent point ses places.
12 Ce n’est pas un ennemi qui m’outrage, je le supporterais; Ce n’est pas mon adversaire qui s’élève contre moi, Je me cacherais devant lui.
13 C’est toi, que j’estimais mon égal, Toi, mon confident et mon ami!
14 Ensemble nous vivions dans une douce intimité, Nous allions avec la foule à la maison de Dieu!
15 Que la mort les surprenne, Qu’ils descendent vivants au séjour des morts! Car la méchanceté est dans leur demeure, au milieu d’eux.
16 Et moi, je crie à Dieu, Et l’Eternel me sauvera.
17 Le soir, le matin, et à midi, je soupire et je gémis, Et il entendra ma voix.
18 Il me délivrera de leur approche et me rendra la paix, Car ils sont nombreux contre moi.
19 Dieu entendra, et il les humiliera, Lui qui de toute éternité est assis sur son trône; – Pause. Car il n’y a point en eux de changement, Et ils ne craignent point Dieu.
20 Il porte la main sur ceux qui étaient en paix avec lui, Il viole son alliance;
21 Sa bouche est plus douce que la crème, Mais la guerre est dans son coeur; Ses paroles sont plus onctueuses que l’huile, Mais ce sont des épées nues.
22 Remets ton sort à l’Eternel, et il te soutiendra, Il ne laissera jamais chanceler le juste.
23 Et toi, ô Dieu! tu les feras descendre au fond de la fosse; Les hommes de sang et de fraude N’atteindront pas la moitié de leurs jours. C’est en toi que je me confie.
Psaume 56
1 Au chef des chantres. Sur Colombe des térébinthes lointains. Hymne de David. Lorsque les Philistins le saisirent à Gath. Aie pitié de moi, ô Dieu! car des hommes me harcèlent; Tout le jour ils me font la guerre, ils me tourmentent.
2 Tout le jour mes adversaires me harcèlent; Ils sont nombreux, ils me font la guerre comme des hautains.
3 Quand je suis dans la crainte, En toi je me confie.
4 Je me glorifierai en Dieu, en sa parole; Je me confie en Dieu, je ne crains rien: Que peuvent me faire des hommes?
5 Sans cesse ils portent atteinte à mes droits, Ils n’ont à mon égard que de mauvaises pensées.
6 Ils complotent, ils épient, ils observent mes traces, Parce qu’ils en veulent à ma vie.
7 C’est par l’iniquité qu’ils espèrent échapper: Dans ta colère, ô Dieu, précipite les peuples!
8 Tu comptes les pas de ma vie errante; Recueille mes larmes dans ton outre: Ne sont-elles pas inscrites dans ton livre?
9 Mes ennemis reculent, au jour où je crie; Je sais que Dieu est pour moi.
10 Je me glorifierai en Dieu, en sa parole; Je me glorifierai en l’Eternel, en sa parole;
11 Je me confie en Dieu, je ne crains rien: Que peuvent me faire des hommes?
12 O Dieu! je dois accomplir les voeux que je t’ai faits; Je t’offrirai des actions de grâces.
13 Car tu as délivré mon âme de la mort, Tu as garanti mes pieds de la chute, Afin que je marche devant Dieu, à la lumière des vivants.
Psaume 57
1 Au chef des chantres. Ne détruis pas. Hymne de David. Lorsqu’il se réfugia dans la caverne, poursuivi par Saül. Aie pitié de moi, ô Dieu, aie pitié de moi! Car en toi mon âme cherche un refuge; Je cherche un refuge à l’ombre de tes ailes, Jusqu’à ce que les calamités soient passées.
2 Je crie au Dieu Très-Haut, Au Dieu qui agit en ma faveur.
3 Il m’enverra du ciel le salut, Tandis que mon persécuteur se répand en outrages; – Pause. Dieu enverra sa bonté et sa fidélité.
4 Mon âme est parmi des lions; Je suis couché au milieu de gens qui vomissent la flamme, Au milieu d’hommes qui ont pour dents la lance et les flèches, Et dont la langue est un glaive tranchant.
5 Elève-toi sur les cieux, ô Dieu! Que ta gloire soit sur toute la terre!
6 Ils avaient tendu un filet sous mes pas: Mon âme se courbait; Ils avaient creusé une fosse devant moi: Ils y sont tombés.Pause.
7 Mon coeur est affermi, ô Dieu! mon coeur est affermi; Je chanterai, je ferai retentir mes instruments.
8 Réveille-toi, mon âme! réveillez-vous, mon luth et ma harpe! Je réveillerai l’aurore.
9 Je te louerai parmi les peuples, Seigneur! Je te chanterai parmi les nations.
10 Car ta bonté atteint jusqu’aux cieux, Et ta fidélité jusqu’aux nues.
11 Elève-toi sur les cieux, ô Dieu! Que ta gloire soit sur toute la terre!
Psaume 58
1 Au chef des chantres. Ne détruis pas. Hymne de David. Est-ce donc en vous taisant que vous rendez la justice? Est-ce ainsi que vous jugez avec droiture, fils de l’homme?
2 Loin de là! Dans le coeur, vous consommez des iniquités; Dans le pays, c’est la violence de vos mains que vous placez sur la balance.
3 Les méchants sont pervertis dès le sein maternel, Les menteurs s’égarent au sortir du ventre de leur mère.
4 Ils ont un venin pareil au venin d’un serpent, D’un aspic sourd qui ferme son oreille,
5 Qui n’entend pas la voix des enchanteurs, Du magicien le plus habile.
6 O Dieu, brise-leur les dents dans la bouche! Eternel, arrache les mâchoires des lionceaux!
7 Qu’ils se dissipent comme des eaux qui s’écoulent! Qu’ils ne lancent que des traits émoussés!
8 Qu’ils périssent en se fondant, comme un limaçon; Sans voir le soleil, comme l’avorton d’une femme!
9 Avant que vos chaudières sentent l’épine, Verte ou enflammée, le tourbillon l’emportera.
10 Le juste sera dans la joie, à la vue de la vengeance; Il baignera ses pieds dans le sang des méchants.
11 Et les hommes diront: Oui, il est une récompense pour le juste; Oui, il est un Dieu qui juge sur la terre.
Psaume 59
1 Au chef des chantres. Ne détruis pas. Hymne de David. Lorsque Saül envoya cerner la maison, pour le faire mourir. Mon Dieu! délivre-moi de mes ennemis, Protège-moi contre mes adversaires!
2 Délivre-moi des malfaiteurs, Et sauve-moi des hommes de sang!
3 Car voici, ils sont aux aguets pour m’ôter la vie; Des hommes violents complotent contre moi, Sans que je sois coupable, sans que j’aie péché, ô Eternel!
4 Malgré mon innocence, ils courent, ils se préparent: Réveille-toi, viens à ma rencontre, et regarde!
5 Toi, Eternel, Dieu des armées, Dieu d’Israël, Lève-toi, pour châtier toutes les nations! N’aie pitié d’aucun de ces méchants infidèles!Pause.
6 Ils reviennent chaque soir, ils hurlent comme des chiens, Ils font le tour de la ville.
7 Voici, de leur bouche ils font jaillir le mal, Des glaives sont sur leurs lèvres; Car, qui est-ce qui entend?
8 Et toi, Eternel, tu te ris d’eux, Tu te moques de toutes les nations.
9 Quelle que soit leur force, c’est en toi que j’espère, Car Dieu est ma haute retraite.
10 Mon Dieu vient au-devant de moi dans sa bonté, Dieu me fait contempler avec joie ceux qui me persécutent.
11 Ne les tue pas, de peur que mon peuple ne l’oublie; Fais-les errer par ta puissance, et précipite-les, Seigneur, notre bouclier!
12 Leur bouche pèche à chaque parole de leurs lèvres: Qu’ils soient pris dans leur propre orgueil! Ils ne profèrent que malédictions et mensonges.
13 Détruis-les, dans ta fureur, détruis-les, et qu’ils ne soient plus! Qu’ils sachent que Dieu règne sur Jacob, Jusqu’aux extrémités de la terre!Pause.
14 Ils reviennent chaque soir, ils hurlent comme des chiens, Ils font le tour de la ville.
15 Ils errent çà et là, cherchant leur nourriture, Et ils passent la nuit sans être rassasiés.
16 Et moi, je chanterai ta force; Dès le matin, je célébrerai ta bonté. Car tu es pour moi une haute retraite, Un refuge au jour de ma détresse.
17 O ma force! c’est toi que je célébrerai, Car Dieu, mon Dieu tout bon, est ma haute retraite.
Psaume 60
1 Au chef des chantres. Sur le lis lyrique. Hymne de David, pour enseigner. Lorsqu’il fit la guerre aux Syriens de Mésopotamie et aux Syriens de Tsoba, et que Joab revint et battit dans la vallée du sel douze mille Edomites. O Dieu! tu nous as repoussés, dispersés, Tu t’es irrité: relève-nous!
2 Tu as ébranlé la terre, tu l’as déchirée: Répare ses brèches, car elle chancelle!
3 Tu as fait voir à ton peuple des choses dures, Tu nous as abreuvés d’un vin d’étourdissement.
4 Tu as donné à ceux qui te craignent une bannière, Pour qu’elle s’élève à cause de la vérité.Pause.
5 Afin que tes bien-aimés soient délivrés, Sauve par ta droite, et exauce-nous!
6 Dieu a dit dans sa sainteté: Je triompherai, Je partagerai Sichem, je mesurerai la vallée de Succoth;
7 A moi Galaad, à moi Manassé; Ephraïm est le rempart de ma tête, Et Juda, mon sceptre;
8 Moab est le bassin où je me lave; Je jette mon soulier sur Edom; Pays des Philistins, pousse à mon sujet des cris de joie!
9 Qui me mènera dans la ville forte? Qui me conduira à Edom?
10 N’est-ce pas toi, ô Dieu, qui nous as repoussés, Et qui ne sortais plus, ô Dieu, avec nos armées?
11 Donne-nous du secours contre la détresse! Le secours de l’homme n’est que vanité.
12 Avec Dieu, nous ferons des exploits; Il écrasera nos ennemis.
Psaume 61
1 Au chef des chantres. Sur instruments à cordes. De David. O Dieu! écoute mes cris, Sois attentif à ma prière!
2 Du bout de la terre je crie à toi, le coeur abattu; Conduis-moi sur le rocher que je ne puis atteindre!
3 Car tu es pour moi un refuge, Une tour forte, en face de l’ennemi.
4 Je voudrais séjourner éternellement dans ta tente, Me réfugier à l’abri de tes ailes.Pause.
5 Car toi, ô Dieu! tu exauces mes voeux, Tu me donnes l’héritage de ceux qui craignent ton nom.
6 Ajoute des jours aux jours du roi; Que ses années se prolongent à jamais!
7 Qu’il reste sur le trône éternellement devant Dieu! Fais que ta bonté et ta fidélité veillent sur lui!
8 Alors je chanterai sans cesse ton nom, En accomplissant chaque jour mes voeux.
Psaume 62
1 Au chef des chantres. D’après Jeduthun. Psaume de David. Oui, c’est en Dieu que mon âme se confie; De lui vient mon salut.
2 Oui, c’est lui qui est mon rocher et mon salut; Ma haute retraite: je ne chancellerai guère.
3 Jusqu’à quand vous jetterez-vous sur un homme, Chercherez-vous tous à l’abattre, Comme une muraille qui penche, Comme une clôture qu’on renverse?
4 Ils conspirent pour le précipiter de son poste élevé; Ils prennent plaisir au mensonge; Ils bénissent de leur bouche, Et ils maudissent dans leur coeur.Pause.
5 Oui, mon âme, confie-toi en Dieu! Car de lui vient mon espérance.
6 Oui, c’est lui qui est mon rocher et mon salut; Ma haute retraite: je ne chancellerai pas.
7 Sur Dieu reposent mon salut et ma gloire; Le rocher de ma force, mon refuge, est en Dieu.
8 En tout temps, peuples, confiez-vous en lui, Répandez vos coeurs en sa présence! Dieu est notre refuge, – Pause.
9 Oui, vanité, les fils de l’homme! Mensonge, les fils de l’homme! Dans une balance ils monteraient Tous ensemble, plus légers qu’un souffle.
10 Ne vous confiez pas dans la violence, Et ne mettez pas un vain espoir dans la rapine; Quand les richesses s’accroissent, N’y attachez pas votre coeur.
11 Dieu a parlé une fois; Deux fois j’ai entendu ceci: C’est que la force est à Dieu.
12 A toi aussi, Seigneur! la bonté; Car tu rends à chacun selon ses oeuvres.
Psaume 63
1 Psaume de David. Lorsqu’il était dans le désert de Juda. O Dieu! tu es mon Dieu, je te cherche; Mon âme a soif de toi, mon corps soupire après toi, Dans une terre aride, desséchée, sans eau.
2 Ainsi je te contemple dans le sanctuaire, Pour voir ta puissance et ta gloire.
3 Car ta bonté vaut mieux que la vie: Mes lèvres célèbrent tes louanges.
4 Je te bénirai donc toute ma vie, J’élèverai mes mains en ton nom.
5 Mon âme sera rassasiée comme de mets gras et succulents, Et, avec des cris de joie sur les lèvres, ma bouche te célébrera.
6 Lorsque je pense à toi sur ma couche, Je médite sur toi pendant les veilles de la nuit.
7 Car tu es mon secours, Et je suis dans l’allégresse à l’ombre de tes ailes.
8 Mon âme est attachée à toi; Ta droite me soutient.
9 Mais ceux qui cherchent à m’ôter la vie Iront dans les profondeurs de la terre;
10 Ils seront livrés au glaive, Ils seront la proie des chacals.
11 Et le roi se réjouira en Dieu; Quiconque jure par lui s’en glorifiera, Car la bouche des menteurs sera fermée.
Psaume 64
1 Au chef des chantres. Psaume de David. O Dieu, écoute ma voix, quand je gémis! Protège ma vie contre l’ennemi que je crains!
2 Garantis-moi des complots des méchants, De la troupe bruyante des hommes iniques!
3 Ils aiguisent leur langue comme un glaive, Ils lancent comme des traits leurs paroles amères,
4 Pour tirer en cachette sur l’innocent; Ils tirent sur lui à l’improviste, et n’ont aucune crainte.
5 Ils se fortifient dans leur méchanceté: Ils se concertent pour tendre des pièges, Ils disent: Qui les verra?
6 Ils méditent des crimes: Nous voici prêts, le plan est conçu! La pensée intime, le coeur de chacun est un abîme.
7 Dieu lance contre eux ses traits: Soudain les voilà frappés.
8 Leur langue a causé leur chute; Tous ceux qui les voient secouent la tête.
9 Tous les hommes sont saisis de crainte, Ils publient ce que Dieu fait, Et prennent garde à son oeuvre.
10 Le juste se réjouit en l’Eternel et cherche en lui son refuge, Tous ceux qui ont le coeur droit se glorifient.
Psaume 65
1 Au chef des chantres. Psaume de David. Cantique. Avec confiance, ô Dieu! on te louera dans Sion, Et l’on accomplira les voeux qu’on t’a faits.
2 O toi, qui écoutes la prière! Tous les hommes viendront à toi.
3 Les iniquités m’accablent: Tu pardonneras nos transgressions.
4 Heureux celui que tu choisis et que tu admets en ta présence, Pour qu’il habite dans tes parvis! Nous nous rassasierons du bonheur de ta maison, De la sainteté de ton temple.
5 Dans ta bonté, tu nous exauces par des prodiges, Dieu de notre salut, Espoir de toutes les extrémités lointaines de la terre et de la mer!
6 Il affermit les montagnes par sa force, Il est ceint de puissance;
7 Il apaise le mugissement des mers, le mugissement de leurs flots, Et le tumulte des peuples.
8 Ceux qui habitent aux extrémités du monde s’effraient de tes prodiges; Tu remplis d’allégresse l’orient et l’occident.
9 Tu visites la terre et tu lui donnes l’abondance, Tu la combles de richesses; Le ruisseau de Dieu est plein d’eau; Tu prépares le blé, quand tu la fertilises ainsi.
10 En arrosant ses sillons, en aplanissant ses mottes, Tu la détrempes par des pluies, tu bénis son germe.
11 Tu couronnes l’année de tes biens, Et tes pas versent l’abondance;
12 Les plaines du désert sont abreuvées, Et les collines sont ceintes d’allégresse;
13 Les pâturages se couvrent de brebis, Et les vallées se revêtent de froment. Les cris de joie et les chants retentissent.
Psaume 66
1 Au chef des chantres. Cantique. Psaume. Poussez vers Dieu des cris de joie, Vous tous, habitants de la terre!
2 Chantez la gloire de son nom, Célébrez sa gloire par vos louanges!
3 Dites à Dieu: Que tes oeuvres sont redoutables! A cause de la grandeur de ta force, tes ennemis te flattent.
4 Toute la terre se prosterne devant toi et chante en ton honneur; Elle chante ton nom.Pause.
5 Venez et contemplez les oeuvres de Dieu! Il est redoutable quand il agit sur les fils de l’homme.
6 Il changea la mer en une terre sèche, On traversa le fleuve à pied: Alors nous nous réjouîmes en lui.
7 Il domine éternellement par sa puissance, Ses yeux observent les nations: Que les rebelles ne s’élèvent pas!Pause.
8 Peuples, bénissez notre Dieu, Faites retentir sa louange!
9 Il a conservé la vie à notre âme, Et il n’a pas permis que notre pied chancelât.
10 Car tu nous as éprouvés, ô Dieu! Tu nous as fait passer au creuset comme l’argent.
11 Tu nous as amenés dans le filet, Tu as mis sur nos reins un pesant fardeau,
12 Tu as fait monter des hommes sur nos têtes; Nous avons passé par le feu et par l’eau. Mais tu nous en as tirés pour nous donner l’abondance.
13 J’irai dans ta maison avec des holocaustes, J’accomplirai mes voeux envers toi:
14 Pour eux mes lèvres se sont ouvertes, Et ma bouche les a prononcés dans ma détresse.
15 Je t’offrirai des brebis grasses en holocauste, Avec la graisse des béliers; Je sacrifierai des brebis avec des boucs.Pause.
16 Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu, et je raconterai Ce qu’il a fait à mon âme.
17 J’ai crié à lui de ma bouche, Et la louange a été sur ma langue.
18 Si j’avais conçu l’iniquité dans mon coeur, Le Seigneur ne m’aurait pas exaucé.
19 Mais Dieu m’a exaucé, Il a été attentif à la voix de ma prière.
20 Béni soit Dieu, Qui n’a pas rejeté ma prière, Et qui ne m’a pas retiré sa bonté!
Psaume 67
1 Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. Psaume. Cantique. Que Dieu ait pitié de nous et qu’il nous bénisse, Qu’il fasse luire sur nous sa face, – Pause.
2 Afin que l’on connaisse sur la terre ta voie, Et parmi toutes les nations ton salut!
3 Les peuples te louent, ô Dieu! Tous les peuples te louent.
4 Les nations se réjouissent et sont dans l’allégresse; Car tu juges les peuples avec droiture, Et tu conduis les nations sur la terre.Pause.
5 Les peuples te louent, ô Dieu! Tous les peuples te louent.
6 La terre donne ses produits; Dieu, notre Dieu, nous bénit.
7 Dieu, nous bénit, Et toutes les extrémités de la terre le craignent.
Psaume 68
1 Au chef des chantres. De David. Psaume. Cantique. Dieu se lève, ses ennemis se dispersent, Et ses adversaires fuient devant sa face.
2 Comme la fumée se dissipe, tu les dissipes; Comme la cire se fond au feu, Les méchants disparaissent devant Dieu.
3 Mais les justes se réjouissent, ils triomphent devant Dieu, Ils ont des transports d’allégresse.
4 Chantez à Dieu, célébrez son nom! Frayez le chemin à celui qui s’avance à travers les plaines! L’Eternel est son nom: réjouissez-vous devant lui!
5 Le père des orphelins, le défenseur des veuves, C’est Dieu dans sa demeure sainte.
6 Dieu donne une famille à ceux qui étaient abandonnés, Il délivre les captifs et les rend heureux; Les rebelles seuls habitent des lieux arides.
7 O Dieu! quand tu sortis à la tête de ton peuple, Quand tu marchais dans le désert, – Pause.
8 La terre trembla, les cieux se fondirent devant Dieu, Le Sinaï s’ébranla devant Dieu, le Dieu d’Israël.
9 Tu fis tomber une pluie bienfaisante, ô Dieu! Tu fortifias ton héritage épuisé.
10 Ton peuple établit sa demeure dans le pays Que par ta bonté, ô Dieu! tu avais préparé pour les malheureux.
11 Le Seigneur dit une parole, Et les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée: –
12 Les rois des armées fuient, fuient, Et celle qui reste à la maison partage le butin.
13 Tandis que vous reposez au milieu des étables, Les ailes de la colombe sont couvertes d’argent, Et son plumage est d’un jaune d’or.
14 Lorsque le Tout-Puissant dispersa les rois dans le pays, La terre devint blanche comme la neige du Tsalmon.
15 Montagnes de Dieu, montagnes de Basan, Montagnes aux cimes nombreuses, montagnes de Basan,
16 Pourquoi, montagnes aux cimes nombreuses, avez-vous de l’envie Contre la montagne que Dieu a voulue pour résidence? L’Eternel n’en fera pas moins sa demeure à perpétuité.
17 Les chars de l’Eternel se comptent par vingt mille, Par milliers et par milliers; Le Seigneur est au milieu d’eux, le Sinaï est dans le sanctuaire.
18 Tu es monté dans les hauteurs, tu as emmené des captifs, Tu as pris en don des hommes; Les rebelles habiteront aussi près de l’Eternel Dieu.
19 Béni soit le Seigneur chaque jour! Quand on nous accable, Dieu nous délivre.Pause.
20 Dieu est pour nous le Dieu des délivrances, Et l’Eternel, le Seigneur, peut nous garantir de la mort.
21 Oui, Dieu brisera la tête de ses ennemis, Le sommet de la tête de ceux qui vivent dans le péché.
22 Le Seigneur dit: Je les ramènerai de Basan, Je les ramènerai du fond de la mer,
23 Afin que tu plonges ton pied dans le sang, Et que la langue de tes chiens ait sa part des ennemis.
24 Ils voient ta marche, ô Dieu! La marche de mon Dieu, de mon roi, dans le sanctuaire.
25 En tête vont les chanteurs, puis ceux qui jouent des instruments, Au milieu de jeunes filles battant du tambourin.
26 Bénissez Dieu dans les assemblées, Bénissez le Seigneur, descendants d’Israël!
27 Là sont Benjamin, le plus jeune, qui domine sur eux, Les chefs de Juda et leur troupe, Les chefs de Zabulon, les chefs de Nephthali.
28 Ton Dieu ordonne que tu sois puissant; Affermis, ô Dieu, ce que tu as fait pour nous!
29 De ton temple tu règnes sur Jérusalem; Les rois t’apporteront des présents.
30 Epouvante l’animal des roseaux, La troupe des taureaux avec les veaux des peuples, Qui se prosternent avec des pièces d’argent! Disperse les peuples qui prennent plaisir à combattre!
31 Des grands viennent de l’Egypte; L’Ethiopie accourt, les mains tendues vers Dieu.
32 Royaumes de la terre, chantez à Dieu, Célébrez le Seigneur!Pause.
33 Chantez à celui qui s’avance dans les cieux, les cieux éternels! Voici, il fait entendre sa voix, sa voix puissante.
34 Rendez gloire à Dieu! Sa majesté est sur Israël, et sa force dans les cieux.
35 De ton sanctuaire, ô Dieu! tu es redoutable. Le Dieu d’Israël donne à son peuple la force et la puissance. Béni soit Dieu!
Psaume 69
1 Au chef des chantres. Sur les lis. De David. Sauve-moi, ô Dieu! Car les eaux menacent ma vie.
2 J’enfonce dans la boue, sans pouvoir me tenir; Je suis tombé dans un gouffre, et les eaux m’inondent.
3 Je m’épuise à crier, mon gosier se dessèche, Mes yeux se consument, tandis que je regarde vers mon Dieu.
4 Ils sont plus nombreux que les cheveux de ma tête, Ceux qui me haïssent sans cause; Ils sont puissants, ceux qui veulent me perdre, Qui sont à tort mes ennemis. Ce que je n’ai pas dérobé, il faut que je le restitue.
5 O Dieu! tu connais ma folie, Et mes fautes ne te sont point cachées.
6 Que ceux qui espèrent en toi ne soient pas confus à cause de moi, Seigneur, Eternel des armées! Que ceux qui te cherchent ne soient pas dans la honte à cause de moi, Dieu d’Israël!
7 Car c’est pour toi que je porte l’opprobre, Que la honte couvre mon visage;
8 Je suis devenu un étranger pour mes frères, Un inconnu pour les fils de ma mère.
9 Car le zèle de ta maison me dévore, Et les outrages de ceux qui t’insultent tombent sur moi.
10 Je verse des larmes et je jeûne, Et c’est ce qui m’attire l’opprobre;
11 Je prends un sac pour vêtement, Et je suis l’objet de leurs sarcasmes.
12 Ceux qui sont assis à la porte parlent de moi, Et les buveurs de liqueurs fortes me mettent en chansons.
13 Mais je t’adresse ma prière, ô Eternel! Que ce soit le temps favorable, ô Dieu, par ta grande bonté! Réponds-moi, en m’assurant ton secours!
14 Retire-moi de la boue, et que je n’enfonce plus! Que je sois délivré de mes ennemis et du gouffre!
15 Que les flots ne m’inondent plus, Que l’abîme ne m’engloutisse pas, Et que la fosse ne se ferme pas sur moi!
16 Exauce-moi, Eternel! car ta bonté est immense. Dans tes grandes compassions, tourne vers moi les regards,
17 Et ne cache pas ta face à ton serviteur! Puisque je suis dans la détresse, hâte-toi de m’exaucer!
18 Approche-toi de mon âme, délivre-la! Sauve-moi, à cause de mes ennemis!
19 Tu connais mon opprobre, ma honte, mon ignominie; Tous mes adversaires sont devant toi.
20 L’opprobre me brise le coeur, et je suis malade; J’attends de la pitié, mais en vain, Des consolateurs, et je n’en trouve aucun.
21 Ils mettent du fiel dans ma nourriture, Et, pour apaiser ma soif, ils m’abreuvent de vinaigre.
22 Que leur table soit pour eux un piège, Et un filet au sein de leur sécurité!
23 Que leurs yeux s’obscurcissent et ne voient plus, Et fais continuellement chanceler leurs reins!
24 Répands sur eux ta colère, Et que ton ardente fureur les atteigne!
25 Que leur demeure soit dévastée, Qu’il n’y ait plus d’habitants dans leurs tentes!
26 Car ils persécutent celui que tu frappes, Ils racontent les souffrances de ceux que tu blesses.
27 Ajoute des iniquités à leurs iniquités, Et qu’ils n’aient point part à ta miséricorde!
28 Qu’ils soient effacés du livre de vie, Et qu’ils ne soient point inscrits avec les justes!
29 Moi, je suis malheureux et souffrant: O Dieu, que ton secours me relève!
30 Je célébrerai le nom de Dieu par des cantiques, Je l’exalterai par des louanges.
31 Cela est agréable à l’Eternel, plus qu’un taureau Avec des cornes et des sabots.
32 Les malheureux le voient et se réjouissent; Vous qui cherchez Dieu, que votre coeur vive!
33 Car l’Eternel écoute les pauvres, Et il ne méprise point ses captifs.
34 Que les cieux et la terre le célèbrent, Les mers et tout ce qui s’y meut!
35 Car Dieu sauvera Sion, et bâtira les villes de Juda; On s’y établira, et l’on en prendra possession;
36 La postérité de ses serviteurs en fera son héritage, Et ceux qui aiment son nom y auront leur demeure.
Psaume 70
1 Au chef des chantres. De David. Pour souvenir. O Dieu, hâte-toi de me délivrer! Eternel, hâte-toi de me secourir!
2 Qu’ils soient honteux et confus, ceux qui en veulent à ma vie! Qu’ils reculent et rougissent, ceux qui désirent ma perte!
3 Qu’ils retournent en arrière par l’effet de leur honte, Ceux qui disent: Ah! ah!
4 Que tous ceux qui te cherchent Soient dans l’allégresse et se réjouissent en toi! Que ceux qui aiment ton salut Disent sans cesse: Exalté soit Dieu!
5 Moi, je suis pauvre et indigent: O Dieu, hâte-toi en ma faveur! Tu es mon aide et mon libérateur: Eternel, ne tarde pas!
Psaume 71
1 Eternel! je cherche en toi mon refuge: Que jamais je ne sois confondu!
2 Dans ta justice, sauve-moi et délivre-moi! Incline vers moi ton oreille, et secours-moi!
3 Sois pour moi un rocher qui me serve d’asile, Où je puisse toujours me retirer! Tu as résolu de me sauver, Car tu es mon rocher et ma forteresse.
4 Mon Dieu, délivre-moi de la main du méchant, De la main de l’homme inique et violent!
5 Car tu es mon espérance, Seigneur Eternel! En toi je me confie dès ma jeunesse.
6 Dès le ventre de ma mère je m’appuie sur toi; C’est toi qui m’as fait sortir du sein maternel; tu es sans cesse l’objet de mes louanges.
7 Je suis pour plusieurs comme un prodige, Et toi, tu es mon puissant refuge.
8 Que ma bouche soit remplie de tes louanges, Que chaque jour elle te glorifie!
9 Ne me rejette pas au temps de la vieillesse; Quand mes forces s’en vont, ne m’abandonne pas!
10 Car mes ennemis parlent de moi, Et ceux qui guettent ma vie se consultent entre eux,
11 Disant: Dieu l’abandonne; Poursuivez, saisissez-le; il n’y a personne pour le délivrer.
12 O Dieu, ne t’éloigne pas de moi! Mon Dieu, viens en hâte à mon secours!
13 Qu’ils soient confus, anéantis, ceux qui en veulent à ma vie! Qu’ils soient couverts de honte et d’opprobre, ceux qui cherchent ma perte!
14 Et moi, j’espérerai toujours, Je te louerai de plus en plus.
15 Ma bouche publiera ta justice, ton salut, chaque jour, Car j’ignore quelles en sont les bornes.
16 Je dirai tes oeuvres puissantes, Seigneur Eternel! Je rappellerai ta justice, la tienne seule.
17 O Dieu! tu m’as instruit dès ma jeunesse, Et jusqu’à présent j’annonce tes merveilles.
18 Ne m’abandonne pas, ô Dieu! même dans la blanche vieillesse, Afin que j’annonce ta force à la génération présente, Ta puissance à la génération future!
19 Ta justice, ô Dieu! atteint jusqu’au ciel; Tu as accompli de grandes choses: ô Dieu! qui est semblable à toi?
20 Tu nous as fait éprouver bien des détresses et des malheurs; Mais tu nous redonneras la vie, Tu nous feras remonter des abîmes de la terre.
21 Relève ma grandeur, Console-moi de nouveau!
22 Et je te louerai au son du luth, je chanterai ta fidélité, mon Dieu, Je te célébrerai avec la harpe, Saint d’Israël!
23 En te célébrant, j’aurai la joie sur les lèvres, La joie dans mon âme que tu as délivrée;
24 Ma langue chaque jour publiera ta justice, Car ceux qui cherchent ma perte sont honteux et confus.
Psaume 72
1 De Salomon. O Dieu, donne tes jugements au roi, Et ta justice au fils du roi!
2 Il jugera ton peuple avec justice, Et tes malheureux avec équité.
3 Les montagnes porteront la paix pour le peuple, Et les collines aussi, par l’effet de ta justice.
4 Il fera droit aux malheureux du peuple, Il sauvera les enfants du pauvre, Et il écrasera l’oppresseur.
5 On te craindra, tant que subsistera le soleil, Tant que paraîtra la lune, de génération en génération.
6 Il sera comme une pluie qui tombe sur un terrain fauché, Comme des ondées qui arrosent la campagne.
7 En ses jours le juste fleurira, Et la paix sera grande jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de lune.
8 Il dominera d’une mer à l’autre, Et du fleuve aux extrémités de la terre.
9 Devant lui, les habitants du désert fléchiront le genou, Et ses ennemis lécheront la poussière.
10 Les rois de Tarsis et des îles paieront des tributs, Les rois de Séba et de Saba offriront des présents.
11 Tous les rois se prosterneront devant lui, Toutes les nations le serviront.
12 Car il délivrera le pauvre qui crie, Et le malheureux qui n’a point d’aide.
13 Il aura pitié du misérable et de l’indigent, Et il sauvera la vie des pauvres;
14 Il les affranchira de l’oppression et de la violence, Et leur sang aura du prix à ses yeux.
15 Ils vivront, et lui donneront de l’or de Séba; Ils prieront pour lui sans cesse, ils le béniront chaque jour.
16 Les blés abonderont dans le pays, au sommet des montagnes, Et leurs épis s’agiteront comme les arbres du Liban; Les hommes fleuriront dans les villes comme l’herbe de la terre.
17 Son nom subsistera toujours, Aussi longtemps que le soleil son nom se perpétuera; Par lui on se bénira mutuellement, Et toutes les nations le diront heureux.
18 Béni soit l’Eternel Dieu, le Dieu d’Israël, qui seul fait des prodiges!
19 Béni soit à jamais son nom glorieux! Que toute la terre soit remplie de sa gloire! Amen! Amen!
20 Fin des prières de David, fils d’Isaï.
Psaume 73
1 Psaume d’Asaph. Oui, Dieu est bon pour Israël, Pour ceux qui ont le coeur pur.
2 Toutefois, mon pied allait fléchir, Mes pas étaient sur le point de glisser;
3 Car je portais envie aux insensés, En voyant le bonheur des méchants.
4 Rien ne les tourmente jusqu’à leur mort, Et leur corps est chargé d’embonpoint;
5 Ils n’ont aucune part aux souffrances humaines, Ils ne sont point frappés comme le reste des hommes.
6 Aussi l’orgueil leur sert de collier, La violence est le vêtement qui les enveloppe;
7 L’iniquité sort de leurs entrailles, Les pensées de leur coeur se font jour.
8 Ils raillent, et parlent méchamment d’opprimer; Ils profèrent des discours hautains,
9 Ils élèvent leur bouche jusqu’aux cieux, Et leur langue se promène sur la terre.
10 Voilà pourquoi son peuple se tourne de leur côté, Il avale l’eau abondamment,
11 Et il dit: Comment Dieu saurait-il, Comment le Très-Haut connaîtrait-il?
12 Ainsi sont les méchants: Toujours heureux, ils accroissent leurs richesses.
13 C’est donc en vain que j’ai purifié mon coeur, Et que j’ai lavé mes mains dans l’innocence:
14 Chaque jour je suis frappé, Tous les matins mon châtiment est là.
15 Si je disais: Je veux parler comme eux, Voici, je trahirais la race de tes enfants.
16 Quand j’ai réfléchi là-dessus pour m’éclairer, La difficulté fut grande à mes yeux,
17 Jusqu’à ce que j’eusse pénétré dans les sanctuaires de Dieu, Et que j’eusse pris garde au sort final des méchants.
18 Oui, tu les places sur des voies glissantes, Tu les fais tomber et les mets en ruines.
19 Eh quoi! en un instant les voilà détruits! Ils sont enlevés, anéantis par une fin soudaine!
20 Comme un songe au réveil, Seigneur, à ton réveil, tu repousses leur image.
21 Lorsque mon coeur s’aigrissait, Et que je me sentais percé dans les entrailles,
22 J’étais stupide et sans intelligence, J’étais à ton égard comme les bêtes.
23 Cependant je suis toujours avec toi, Tu m’as saisi la main droite;
24 Tu me conduiras par ton conseil, Puis tu me recevras dans la gloire.
25 Quel autre ai-je au ciel que toi! Et sur la terre je ne prends plaisir qu’en toi.
26 Ma chair et mon coeur peuvent se consumer: Dieu sera toujours le rocher de mon coeur et mon partage.
27 Car voici, ceux qui s’éloignent de toi périssent; Tu anéantis tous ceux qui te sont infidèles.
28 Pour moi, m’approcher de Dieu, c’est mon bien: Je place mon refuge dans le Seigneur, l’Eternel, Afin de raconter toutes tes oeuvres.
Psaume 74
1 Cantique d’Asaph. Pourquoi, ô Dieu! rejettes-tu pour toujours? Pourquoi t’irrites-tu contre le troupeau de ton pâturage?
2 Souviens-toi de ton peuple que tu as acquis autrefois, Que tu as racheté comme la tribu de ton héritage! Souviens-toi de la montagne de Sion, où tu faisais ta résidence;
3 Porte tes pas vers ces lieux constamment dévastés! L’ennemi a tout ravagé dans le sanctuaire.
4 Tes adversaires ont rugi au milieu de ton temple; Ils ont établi pour signes leurs signes.
5 On les a vus, pareils à celui qui lève La cognée dans une épaisse forêt;
6 Et bientôt ils ont brisé toutes les sculptures, A coups de haches et de marteaux.
7 Ils ont mis le feu à ton sanctuaire; Ils ont abattu, profané la demeure de ton nom.
8 Ils disaient en leur coeur: Traitons-les tous avec violence! Ils ont brûlé dans le pays tous les lieux saints.
9 Nous ne voyons plus nos signes; Il n’y a plus de prophète, Et personne parmi nous qui sache jusqu’à quand.
10 Jusqu’à quand, ô Dieu! l’oppresseur outragera-t-il, L’ennemi méprisera-t-il sans cesse ton nom?
11 Pourquoi retires-tu ta main et ta droite? Sors-la de ton sein! détruis!
12 Dieu est mon roi dès les temps anciens, Lui qui opère des délivrances au milieu de la terre.
13 Tu as fendu la mer par ta puissance, Tu as brisé les têtes des monstres sur les eaux;
14 Tu as écrasé la tête du crocodile, Tu l’as donné pour nourriture au peuple du désert.
15 Tu as fait jaillir des sources et des torrents. Tu as mis à sec des fleuves qui ne tarissent point.
16 A toi est le jour, à toi est la nuit; Tu as créé la lumière et le soleil.
17 Tu as fixé toutes les limites de la terre, Tu as établi l’été et l’hiver.
18 Souviens-toi que l’ennemi outrage l’Eternel, Et qu’un peuple insensé méprise ton nom!
19 Ne livre pas aux bêtes l’âme de ta tourterelle, N’oublie pas à toujours la vie de tes malheureux!
20 Aie égard à l’alliance! Car les lieux sombres du pays sont pleins de repaires de brigands.
21 Que l’opprimé ne retourne pas confus! Que le malheureux et le pauvre célèbrent ton nom!
22 Lève-toi, ô Dieu! défends ta cause! Souviens-toi des outrages que te fait chaque jour l’insensé!
23 N’oublie pas les clameurs de tes adversaires, Le tumulte sans cesse croissant de ceux qui s’élèvent contre toi!
Psaume 75
1 Au chef des chantres. Ne détruis pas. Psaume d’Asaph. Cantique. Nous te louons, ô Dieu! nous te louons; Ton nom est dans nos bouches; Nous publions tes merveilles.
2 Au temps que j’aurai fixé, Je jugerai avec droiture.
3 La terre tremble avec tous ceux qui l’habitent: Moi, j’affermis ses colonnes.Pause.
4 Je dis à ceux qui se glorifient: Ne vous glorifiez pas! Et aux méchants: N’élevez pas la tête!
5 N’élevez pas si haut votre tête, Ne parlez pas avec tant d’arrogance!
6 Car ce n’est ni de l’orient, ni de l’occident, Ni du désert, que vient l’élévation.
7 Mais Dieu est celui qui juge: Il abaisse l’un, et il élève l’autre.
8 Il y a dans la main de l’Eternel une coupe, Où fermente un vin plein de mélange, Et il en verse: Tous les méchants de la terre sucent, boivent jusqu’à la lie.
9 Je publierai ces choses à jamais; Je chanterai en l’honneur du Dieu de Jacob.
10 Et j’abattrai toutes les forces des méchants; Les forces du juste seront élevées.
Psaume 76
1 Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. Psaume d’Asaph. Cantique. Dieu est connu en Juda, Son nom est grand en Israël.
2 Sa tente est à Salem, Et sa demeure à Sion.
3 C’est là qu’il a brisé les flèches, Le bouclier, l’épée et les armes de guerre.Pause.
4 Tu es plus majestueux, plus puissant Que les montagnes des ravisseurs.
5 Ils ont été dépouillés, ces héros pleins de courage, Ils se sont endormis de leur dernier sommeil; Ils n’ont pas su se défendre, tous ces vaillants hommes.
6 A ta menace, Dieu de Jacob! Ils se sont endormis, cavaliers et chevaux.
7 Tu es redoutable, ô toi! Qui peut te résister, quand ta colère éclate?
8 Du haut des cieux tu as proclamé la sentence; La terre effrayée s’est tenue tranquille,
9 Lorsque Dieu s’est levé pour faire justice, Pour sauver tous les malheureux de la terre.Pause.
10 L’homme te célèbre même dans sa fureur, Quand tu te revêts de tout ton courroux.
11 Faites des voeux à l’Eternel, votre Dieu, et accomplissez-les! Que tous ceux qui l’environnent apportent des dons au Dieu terrible!
12 Il abat l’orgueil des princes, Il est redoutable aux rois de la terre.
Psaume 77
1 Au chef des chantres. D’après Jeduthun. Psaume d’Asaph. Ma voix s’élève à Dieu, et je crie; Ma voix s’élève à Dieu, et il m’écoutera.
2 Au jour de ma détresse, je cherche le Seigneur; La nuit, mes mains sont étendues sans se lasser; Mon âme refuse toute consolation.
3 Je me souviens de Dieu, et je gémis; Je médite, et mon esprit est abattu.Pause.
4 Tu tiens mes paupières en éveil; Et, dans mon trouble, je ne puis parler.
5 Je pense aux jours anciens, Aux années d’autrefois.
6 Je pense à mes cantiques pendant la nuit, Je fais des réflexions au dedans de mon coeur, Et mon esprit médite.
7 Le Seigneur rejettera-t-il pour toujours? Ne sera-t-il plus favorable?
8 Sa bonté est-elle à jamais épuisée? Sa parole est-elle anéantie pour l’éternité?
9 Dieu a-t-il oublié d’avoir compassion? A-t-il, dans sa colère, retiré sa miséricorde?Pause.
10 Je dis: Ce qui fait ma souffrance, C’est que la droite du Très-Haut n’est plus la même.
11 Je rappellerai les oeuvres de l’Eternel, Car je me souviens de tes merveilles d’autrefois;
12 Je parlerai de toutes tes oeuvres, Je raconterai tes hauts faits.
13 O Dieu! tes voies sont saintes; Quel dieu est grand comme Dieu?
14 Tu es le Dieu qui fait des prodiges; Tu as manifesté parmi les peuples ta puissance.
15 Par ton bras tu as délivré ton peuple, Les fils de Jacob et de Joseph.Pause.
16 Les eaux t’ont vu, ô Dieu! Les eaux t’ont vu, elles ont tremblé; Les abîmes se sont émus.
17 Les nuages versèrent de l’eau par torrents, Le tonnerre retentit dans les nues, Et tes flèches volèrent de toutes parts.
18 Ton tonnerre éclata dans le tourbillon, Les éclairs illuminèrent le monde; La terre s’émut et trembla.
19 Tu te frayas un chemin par la mer, Un sentier par les grandes eaux, Et tes traces ne furent plus reconnues.
20 Tu as conduit ton peuple comme un troupeau, Par la main de Moïse et d’Aaron.
Psaume 78
1 Cantique d’Asaph. Mon peuple, écoute mes instructions! Prêtez l’oreille aux paroles de ma bouche!
2 J’ouvre la bouche par des sentences, Je publie la sagesse des temps anciens.
3 Ce que nous avons entendu, ce que nous savons, Ce que nos pères nous ont raconté,
4 Nous ne le cacherons point à leurs enfants; Nous dirons à la génération future les louanges de l’Eternel, Et sa puissance, et les prodiges qu’il a opérés.
5 Il a établi un témoignage en Jacob, Il a mis une loi en Israël, Et il a ordonné à nos pères de l’enseigner à leurs enfants,
6 Pour qu’elle fût connue de la génération future, Des enfants qui naîtraient, Et que, devenus grands, ils en parlassent à leurs enfants,
7 Afin qu’ils missent en Dieu leur confiance, Qu’ils n’oubliassent pas les oeuvres de Dieu, Et qu’ils observassent ses commandements,
8 Afin qu’ils ne fussent pas, comme leurs pères, Une race indocile et rebelle, Une race dont le coeur n’était pas ferme, Et dont l’esprit n’était pas fidèle à Dieu.
9 Les fils d’Ephraïm, armés et tirant de l’arc, Tournèrent le dos le jour du combat.
10 Ils ne gardèrent point l’alliance de Dieu, Et ils refusèrent de marcher selon sa loi.
11 Ils mirent en oubli ses oeuvres, Ses merveilles qu’il leur avait fait voir.
12 Devant leurs pères il avait fait des prodiges, Au pays d’Egypte, dans les campagnes de Tsoan.
13 Il fendit la mer et leur ouvrit un passage, Il fit dresser les eaux comme une muraille.
14 Il les conduisit le jour par la nuée, Et toute la nuit par un feu éclatant.
15 Il fendit des rochers dans le désert, Et il donna à boire comme des flots abondants;
16 Du rocher il fit jaillir des sources, Et couler des eaux comme des fleuves.
17 Mais ils continuèrent à pécher contre lui, A se révolter contre le Très-Haut dans le désert.
18 Ils tentèrent Dieu dans leur coeur, En demandant de la nourriture selon leur désir.
19 Ils parlèrent contre Dieu, Ils dirent: Dieu pourrait-il Dresser une table dans le désert?
20 Voici, il a frappé le rocher, et des eaux ont coulé, Et des torrents se sont répandus; Pourra-t-il aussi donner du pain, Ou fournir de la viande à son peuple?
21 L’Eternel entendit, et il fut irrité; Un feu s’alluma contre Jacob, Et la colère s’éleva contre Israël,
22 Parce qu’ils ne crurent pas en Dieu, Parce qu’ils n’eurent pas confiance dans son secours.
23 Il commanda aux nuages d’en haut, Et il ouvrit les portes des cieux;
24 Il fit pleuvoir sur eux la manne pour nourriture, Il leur donna le blé du ciel.
25 Ils mangèrent tous le pain des grands, Il leur envoya de la nourriture à satiété.
26 Il fit souffler dans les cieux le vent d’orient, Et il amena par sa puissance le vent du midi;
27 Il fit pleuvoir sur eux la viande comme de la poussière, Et comme le sable des mers les oiseaux ailés;
28 Il les fit tomber au milieu de leur camp, Tout autour de leurs demeures.
29 Ils mangèrent et se rassasièrent abondamment: Dieu leur donna ce qu’ils avaient désiré.
30 Ils n’avaient pas satisfait leur désir, Ils avaient encore leur nourriture dans la bouche,
31 Lorsque la colère de Dieu s’éleva contre eux; Il frappa de mort les plus vigoureux, Il abattit les jeunes hommes d’Israël.
32 Malgré tout cela, ils continuèrent à pécher, Et ne crurent point à ses prodiges.
33 Il consuma leurs jours par la vanité, Et leurs années par une fin soudaine.
34 Quand il les frappait de mort, ils le cherchaient, Ils revenaient et se tournaient vers Dieu;
35 Ils se souvenaient que Dieu était leur rocher, Que le Dieu Très-Haut était leur libérateur.
36 Mais ils le trompaient de la bouche, Et ils lui mentaient de la langue;
37 Leur coeur n’était pas ferme envers lui, Et ils n’étaient pas fidèles à son alliance.
38 Toutefois, dans sa miséricorde, il pardonne l’iniquité et ne détruit pas; Il retient souvent sa colère et ne se livre pas à toute sa fureur.
39 Il se souvint qu’ils n’étaient que chair, Un souffle qui s’en va et ne revient pas.
40 Que de fois ils se révoltèrent contre lui dans le désert! Que de fois ils l’irritèrent dans la solitude!
41 Ils ne cessèrent de tenter Dieu, Et de provoquer le Saint d’Israël.
42 Ils ne se souvinrent pas de sa puissance, Du jour où il les délivra de l’ennemi,
43 Des miracles qu’il accomplit en Egypte, Et de ses prodiges dans les campagnes de Tsoan.
44 Il changea leurs fleuves en sang, Et ils ne purent en boire les eaux.
45 Il envoya contre eux des mouches venimeuses qui les dévorèrent, Et des grenouilles qui les détruisirent.
46 Il livra leurs récoltes aux sauterelles, Le produit de leur travail aux sauterelles.
47 Il fit périr leurs vignes par la grêle, Et leurs sycomores par la gelée.
48 Il abandonna leur bétail à la grêle, Et leurs troupeaux au feu du ciel.
49 Il lança contre eux son ardente colère, La fureur, la rage et la détresse, Une troupe de messagers de malheur.
50 Il donna libre cours à sa colère, Il ne sauva pas leur âme de la mort, Il livra leur vie à la mortalité;
51 Il frappa tous les premiers-nés en Egypte, Les prémices de la force sous les tentes de Cham.
52 Il fit partir son peuple comme des brebis, Il les conduisit comme un troupeau dans le désert.
53 Il les dirigea sûrement, pour qu’ils fussent sans crainte, Et la mer couvrit leurs ennemis.
54 Il les amena vers sa frontière sainte, Vers cette montagne que sa droite a acquise.
55 Il chassa devant eux les nations, Leur distribua le pays en héritage, Et fit habiter dans leurs tentes les tribus d’Israël.
56 Mais ils tentèrent le Dieu Très-Haut et se révoltèrent contre lui, Et ils n’observèrent point ses ordonnances.
57 Ils s’éloignèrent et furent infidèles, comme leurs pères, Ils tournèrent, comme un arc trompeur.
58 Ils l’irritèrent par leurs hauts lieux, Et ils excitèrent sa jalousie par leurs idoles.
59 Dieu entendit, et il fut irrité; Il repoussa fortement Israël.
60 Il abandonna la demeure de Silo, La tente où il habitait parmi les hommes;
61 Il livra sa gloire à la captivité, Et sa majesté entre les mains de l’ennemi.
62 Il mit son peuple à la merci du glaive, Et il s’indigna contre son héritage.
63 Le feu dévora ses jeunes hommes, Et ses vierges ne furent pas célébrées;
64 Ses sacrificateurs tombèrent par l’épée, Et ses veuves ne pleurèrent pas.
65 Le Seigneur s’éveilla comme celui qui a dormi, Comme un héros qu’a subjugué le vin.
66 Il frappa ses adversaires en fuite, Il les couvrit d’un opprobre éternel.
67 Cependant il rejeta la tente de Joseph, Et il ne choisit point la tribu d’Ephraïm;
68 Il préféra la tribu de Juda, La montagne de Sion qu’il aimait.
69 Et il bâtit son sanctuaire comme les lieux élevés, Comme la terre qu’il a fondée pour toujours.
70 Il choisit David, son serviteur, Et il le tira des bergeries;
71 Il le prit derrière les brebis qui allaitent, Pour lui faire paître Jacob, son peuple, Et Israël, son héritage.
72 Et David les dirigea avec un coeur intègre, Et les conduisit avec des mains intelligentes.
Psaume 79
1 Psaume d’Asaph. O Dieu! les nations ont envahi ton héritage, Elles ont profané ton saint temple, Elles ont fait de Jérusalem un monceau de pierres.
2 Elles ont livré les cadavres de tes serviteurs En pâture aux oiseaux du ciel, La chair de tes fidèles aux bêtes de la terre;
3 Elles ont versé leur sang comme de l’eau Tout autour de Jérusalem, Et il n’y a eu personne pour les enterrer.
4 Nous sommes devenus un objet d’opprobre pour nos voisins, De moquerie et de risée pour ceux qui nous entourent.
5 Jusques à quand, Eternel! t’irriteras-tu sans cesse, Et ta colère s’embrasera-t-elle comme le feu?
6 Répands ta fureur sur les nations qui ne te connaissent pas, Et sur les royaumes qui n’invoquent pas ton nom!
7 Car on a dévoré Jacob, Et ravagé sa demeure.
8 Ne te souviens plus de nos iniquités passées! Que tes compassions viennent en hâte au-devant de nous! Car nous sommes bien malheureux.
9 Secours-nous, Dieu de notre salut, pour la gloire de ton nom! Délivre-nous, et pardonne nos péchés, à cause de ton nom!
10 Pourquoi les nations diraient-elles: Où est leur Dieu? Qu’on sache, en notre présence, parmi les nations, Que tu venges le sang de tes serviteurs, le sang répandu!
11 Que les gémissements des captifs parviennent jusqu’à toi! Par ton bras puissant sauve ceux qui vont périr!
12 Rends à nos voisins sept fois dans leur sein Les outrages qu’ils t’ont faits, Seigneur!
13 Et nous, ton peuple, le troupeau de ton pâturage, Nous te célébrerons éternellement; De génération en génération nous publierons tes louanges.
Psaume 80
1 Au chef des chantres. Sur les lis lyriques. D’Asaph. Psaume. Prête l’oreille, berger d’Israël, Toi qui conduis Joseph comme un troupeau! Parais dans ta splendeur, Toi qui es assis sur les chérubins!
2 Devant Ephraïm, Benjamin et Manassé, réveille ta force, Et viens à notre secours!
3 O Dieu, relève-nous! Fais briller ta face, et nous serons sauvés!
4 Eternel, Dieu des armées! Jusques à quand t’irriteras-tu contre la prière de ton peuple?
5 Tu les nourris d’un pain de larmes. Tu les abreuves de larmes à pleine mesure.
6 Tu fais de nous un objet de discorde pour nos voisins, Et nos ennemis se raillent de nous.
7 Dieu des armées, relève-nous! Fais briller ta face, et nous serons sauvés!
8 Tu avais arraché de l’Egypte une vigne; Tu as chassé des nations, et tu l’as plantée.
9 Tu as fait place devant elle: Elle a jeté des racines et rempli la terre;
10 Les montagnes étaient couvertes de son ombre, Et ses rameaux étaient comme des cèdres de Dieu;
11 Elle étendait ses branches jusqu’à la mer, Et ses rejetons jusqu’au fleuve.
12 Pourquoi as-tu rompu ses clôtures, En sorte que tous les passants la dépouillent?
13 Le sanglier de la forêt la ronge, Et les bêtes des champs en font leur pâture.
14 Dieu des armées, reviens donc! Regarde du haut des cieux, et vois! considère cette vigne!
15 Protège ce que ta droite a planté, Et le fils que tu t’es choisi!
16 Elle est brûlée par le feu, elle est coupée! Ils périssent devant ta face menaçante.
17 Que ta main soit sur l’homme de ta droite, Sur le fils de l’homme que tu t’es choisi!
18 Et nous ne nous éloignerons plus de toi. Fais-nous revivre, et nous invoquerons ton nom.
19 Eternel, Dieu des armées, relève-nous! Fais briller ta face, et nous serons sauvés!
Psaume 81
1 Au chef des chantres. Sur la guitthith. D’Asaph. Chantez avec allégresse à Dieu, notre force! Poussez des cris de joie vers le Dieu de Jacob!
2 Entonnez des cantiques, faites résonner le tambourin, La harpe mélodieuse et le luth!
3 Sonnez de la trompette à la nouvelle lune, A la pleine lune, au jour de notre fête!
4 Car c’est une loi pour Israël, Une ordonnance du Dieu de Jacob.
5 Il en fit un statut pour Joseph, Quand il marcha contre le pays d’Egypte. J’entends une voix qui m’est inconnue:
6 J’ai déchargé son épaule du fardeau, Et ses mains ont lâché la corbeille.
7 Tu as crié dans la détresse, et je t’ai délivré; Je t’ai répondu dans la retraite du tonnerre; Je t’ai éprouvé près des eaux de Meriba. Pause.
8 Ecoute, mon peuple! et je t’avertirai; Israël, puisses-tu m’écouter!
9 Qu’il n’y ait au milieu de toi point de dieu étranger! Ne te prosterne pas devant des dieux étrangers!
10 Je suis l’Eternel, ton Dieu, qui t’ai fait monter du pays d’Egypte; Ouvre ta bouche, et je la remplirai.
11 Mais mon peuple n’a point écouté ma voix, Israël ne m’a point obéi.
12 Alors je les ai livrés aux penchants de leur coeur, Et ils ont suivi leurs propres conseils.
13 Oh! si mon peuple m’écoutait, Si Israël marchait dans mes voies!
14 En un instant je confondrais leurs ennemis, Je tournerais ma main contre leurs adversaires;
15 Ceux qui haïssent l’Eternel le flatteraient, Et le bonheur d’Israël durerait toujours;
16 Je le nourrirais du meilleur froment, Et je le rassasierais du miel du rocher.
Psaume 82
1 Psaume d’Asaph. Dieu se tient dans l’assemblée de Dieu; Il juge au milieu des dieux.
2 Jusques à quand jugerez-vous avec iniquité, Et aurez-vous égard à la personne des méchants? Pause.
3 Rendez justice au faible et à l’orphelin, Faites droit au malheureux et au pauvre,
4 Sauvez le misérable et l’indigent, Délivrez-les de la main des méchants.
5 Ils n’ont ni savoir ni intelligence, Ils marchent dans les ténèbres; Tous les fondements de la terre sont ébranlés.
6 J’avais dit: Vous êtes des dieux, Vous êtes tous des fils du Très-Haut.
7 Cependant vous mourrez comme des hommes, Vous tomberez comme un prince quelconque.
8 Lève-toi, ô Dieu, juge la terre! Car toutes les nations t’appartiennent.
Psaume 83
1 Cantique. Psaume d’Asaph. O Dieu, ne reste pas dans le silence! Ne te tais pas, et ne te repose pas, ô Dieu!
2 Car voici, tes ennemis s’agitent, Ceux qui te haïssent lèvent la tête.
3 Ils forment contre ton peuple des projets pleins de ruse, Et ils délibèrent contre ceux que tu protèges.
4 Venez, disent-ils, exterminons-les du milieu des nations, Et qu’on ne se souvienne plus du nom d’Israël!
5 Ils se concertent tous d’un même coeur, Ils font une alliance contre toi;
6 Les tentes d’Edom et les Ismaélites, Moab et les Hagaréniens,
7 Guebal, Ammon, Amalek, Les Philistins avec les habitants de Tyr;
8 L’Assyrie aussi se joint à eux, Elle prête son bras aux enfants de Lot. Pause.
9 Traite-les comme Madian, Comme Sisera, comme Jabin au torrent de Kison!
10 Ils ont été détruits à En-Dor, Ils sont devenus du fumier pour la terre.
11 Traite leurs chefs comme Oreb et Zeeb, Et tous leurs princes comme Zébach et Tsalmunna!
12 Car ils disent: Emparons-nous Des demeures de Dieu!
13 Mon Dieu! rends-les semblables au tourbillon, Au chaume qu’emporte le vent,
14 Au feu qui brûle la forêt, A la flamme qui embrase les montagnes!
15 Poursuis-les ainsi de ta tempête, Et fais-les trembler par ton ouragan!
16 Couvre leur face d’ignominie, Afin qu’ils cherchent ton nom, ô Eternel!
17 Qu’ils soient confus et épouvantés pour toujours, Qu’ils soient honteux et qu’ils périssent!
18 Qu’ils sachent que toi seul, dont le nom est l’Eternel, Tu es le Très-Haut sur toute la terre!
Psaume 84
1 Au chef des chantres. Sur la guitthith. Des fils de Koré. Psaume. Que tes demeures sont aimables, Eternel des armées!
2 Mon âme soupire et languit après les parvis de l’Eternel, Mon coeur et ma chair poussent des cris vers le Dieu vivant.
3 Le passereau même trouve une maison, Et l’hirondelle un nid où elle dépose ses petits. Tes autels, Eternel des armées! Mon roi et mon Dieu!
4 Heureux ceux qui habitent ta maison! Ils peuvent te célébrer encore. Pause.
5 Heureux ceux qui placent en toi leur appui! Ils trouvent dans leur coeur des chemins tout tracés.
6 Lorsqu’ils traversent la vallée de Baca, Ils la transforment en un lieu plein de sources, Et la pluie la couvre aussi de bénédictions.
7 Leur force augmente pendant la marche, Et ils se présentent devant Dieu à Sion.
8 Eternel, Dieu des armées, écoute ma prière! Prête l’oreille, Dieu de Jacob! Pause.
9 Toi qui es notre bouclier, vois, ô Dieu! Et regarde la face de ton oint!
10 Mieux vaut un jour dans tes parvis que mille ailleurs; Je préfère me tenir sur le seuil de la maison de mon Dieu, Plutôt que d’habiter sous les tentes de la méchanceté.
11 Car l’Eternel Dieu est un soleil et un bouclier, L’Eternel donne la grâce et la gloire, Il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l’intégrité.
12 Eternel des armées! Heureux l’homme qui se confie en toi!
Psaume 85
1 Au chef des chantres. Des fils de Koré. Psaume. Tu as été favorable à ton pays, ô Eternel! Tu as ramené les captifs de Jacob;
2 Tu as pardonné l’iniquité de ton peuple, Tu as couvert tous ses péchés; Pause.
3 Tu as retiré toute ta fureur, Tu es revenu de l’ardeur de ta colère.
4 Rétablis-nous, Dieu de notre salut! Cesse ton indignation contre nous!
5 T’irriteras-tu contre nous à jamais? Prolongeras-tu ta colère éternellement?
6 Ne nous rendras-tu pas à la vie, Afin que ton peuple se réjouisse en toi?
7 Eternel! fais-nous voir ta bonté, Et accorde-nous ton salut!
8 J’écouterai ce que dit Dieu, l’Eternel; Car il parle de paix à son peuple et à ses fidèles, Pourvu qu’ils ne retombent pas dans la folie.
9 Oui, son salut est près de ceux qui le craignent, Afin que la gloire habite dans notre pays.
10 La bonté et la fidélité se rencontrent, La justice et la paix s’embrassent;
11 La fidélité germe de la terre, Et la justice regarde du haut des cieux.
12 L’Eternel aussi accordera le bonheur, Et notre terre donnera ses fruits.
13 La justice marchera devant lui, Et imprimera ses pas sur le chemin.
Psaume 86
1 Prière de David. Eternel, prête l’oreille, exauce-moi! Car je suis malheureux et indigent.
2 Garde mon âme, car je suis pieux! Mon Dieu, sauve ton serviteur qui se confie en toi!
3 Aie pitié de moi, Seigneur! Car je crie à toi tout le jour.
4 Réjouis l’âme de ton serviteur, Car à toi, Seigneur, j’élève mon âme.
5 Car tu es bon, Seigneur, tu pardonnes, Tu es plein d’amour pour tous ceux qui t’invoquent.
6 Eternel, prête l’oreille à ma prière, Sois attentif à la voix de mes supplications!
7 Je t’invoque au jour de ma détresse, Car tu m’exauces.
8 Nul n’est comme toi parmi les dieux, Seigneur, Et rien ne ressemble à tes oeuvres.
9 Toutes les nations que tu as faites viendront Se prosterner devant ta face, Seigneur, Et rendre gloire à ton nom.
10 Car tu es grand, et tu opères des prodiges; Toi seul, tu es Dieu.
11 Enseigne-moi tes voies, ô Eternel! Je marcherai dans ta fidélité. Dispose mon coeur à la crainte de ton nom.
12 Je te louerai de tout mon coeur, Seigneur, mon Dieu! Et je glorifierai ton nom à perpétuité.
13 Car ta bonté est grande envers moi, Et tu délivres mon âme du séjour profond des morts.
14 O Dieu! des orgueilleux se sont levés contre moi, Une troupe d’hommes violents en veulent à ma vie; Ils ne portent pas leurs pensées sur toi.
15 Mais toi, Seigneur, tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, Lent à la colère, riche en bonté et en fidélité;
16 Tourne vers moi les regards et aie pitié de moi, Donne la force à ton serviteur, Et sauve le fils de ta servante!
17 Opère un signe en ma faveur! Que mes ennemis le voient et soient confus! Car tu me secours et tu me consoles, ô Eternel!
Psaume 87
1 Des fils de Koré. Psaume. Cantique. Elle est fondée sur les montagnes saintes.
2 L’Eternel aime les portes de Sion Plus que toutes les demeures de Jacob.
3 Des choses glorieuses ont été dites sur toi, Ville de Dieu! Pause.
4 Je proclame l’Egypte et Babylone parmi ceux qui me connaissent; Voici, le pays des Philistins, Tyr, avec l’Ethiopie: C’est dans Sion qu’ils sont nés.
5 Et de Sion il est dit: Tous y sont nés, Et c’est le Très-Haut qui l’affermit.
6 L’Eternel compte en inscrivant les peuples: C’est là qu’ils sont nés. Pause.
7 Et ceux qui chantent et ceux qui dansent s’écrient: Toutes mes sources sont en toi.
Psaume 88
1 Cantique. Psaume des fils de Koré. Au chef des chantres. Pour chanter sur la flûte. Cantique d’Héman, l’Ezrachite. Eternel, Dieu de mon salut! Je crie jour et nuit devant toi.
2 Que ma prière parvienne en ta présence! Prête l’oreille à mes supplications!
3 Car mon âme est rassasiée de maux, Et ma vie s’approche du séjour des morts.
4 Je suis mis au rang de ceux qui descendent dans la fosse, Je suis comme un homme qui n’a plus de force.
5 Je suis étendu parmi les morts, Semblable à ceux qui sont tués et couchés dans le sépulcre, A ceux dont tu n’as plus le souvenir, Et qui sont séparés de ta main.
6 Tu m’as jeté dans une fosse profonde, Dans les ténèbres, dans les abîmes.
7 Ta fureur s’appesantit sur moi, Et tu m’accables de tous tes flots. Pause.
8 Tu as éloigné de moi mes amis, Tu m’as rendu pour eux un objet d’horreur; Je suis enfermé et je ne puis sortir.
9 Mes yeux se consument dans la souffrance; Je t’invoque tous les jours, ô Eternel! J’étends vers toi les mains.
10 Est-ce pour les morts que tu fais des miracles? Les morts se lèvent-ils pour te louer? Pause.
11 Parle-t-on de ta bonté dans le sépulcre, De ta fidélité dans l’abîme?
12 Tes prodiges sont-ils connus dans les ténèbres, Et ta justice dans la terre de l’oubli?
13 O Eternel! j’implore ton secours, Et le matin ma prière s’élève à toi.
14 Pourquoi, Eternel, repousses-tu mon âme? Pourquoi me caches-tu ta face?
15 Je suis malheureux et moribond dès ma jeunesse, Je suis chargé de tes terreurs, je suis troublé.
16 Tes fureurs passent sur moi, Tes terreurs m’anéantissent;
17 Elles m’environnent tout le jour comme des eaux, Elles m’enveloppent toutes à la fois.
18 Tu as éloigné de moi amis et compagnons; Mes intimes ont disparu.
Psaume 89
1 Cantique d’Ethan, l’Ezrachite. Je chanterai toujours les bontés de l’Eternel; Ma bouche fera connaître à jamais ta fidélité.
2 Car je dis: La bonté a des fondements éternels; Tu établis ta fidélité dans les cieux.
3 J’ai fait alliance avec mon élu; Voici ce que j’ai juré à David, mon serviteur:
4 J’affermirai ta postérité pour toujours, Et j’établirai ton trône à perpétuité. Pause.
5 Les cieux célèbrent tes merveilles, ô Eternel! Et ta fidélité dans l’assemblée des saints.
6 Car qui, dans le ciel, peut se comparer à l’Eternel? Qui est semblable à toi parmi les fils de Dieu?
7 Dieu est terrible dans la grande assemblée des saints, Il est redoutable pour tous ceux qui l’entourent.
8 Eternel, Dieu des armées! qui est comme toi puissant, ô Eternel? Ta fidélité t’environne.
9 Tu domptes l’orgueil de la mer; Quand ses flots se soulèvent, tu les apaises.
10 Tu écrasas l’Egypte comme un cadavre, Tu dispersas tes ennemis par la puissance de ton bras.
11 C’est à toi qu’appartiennent les cieux et la terre, C’est toi qui as fondé le monde et ce qu’il renferme.
12 Tu as créé le nord et le midi; Le Thabor et l’Hermon se réjouissent à ton nom.
13 Ton bras est puissant, Ta main forte, ta droite élevée.
14 La justice et l’équité sont la base de ton trône. La bonté et la fidélité sont devant ta face.
15 Heureux le peuple qui connaît le son de la trompette; Il marche à la clarté de ta face, ô Eternel!
16 Il se réjouit sans cesse de ton nom, Et il se glorifie de ta justice.
17 Car tu es la gloire de sa puissance; C’est ta faveur qui relève notre force.
18 Car l’Eternel est notre bouclier, Le Saint d’Israël est notre roi.
19 Alors tu parlas dans une vision à ton bien-aimé, Et tu dis: J’ai prêté mon secours à un héros, J’ai élevé du milieu du peuple un jeune homme;
20 J’ai trouvé David, mon serviteur, Je l’ai oint de mon huile sainte.
21 Ma main le soutiendra, Et mon bras le fortifiera.
22 L’ennemi ne le surprendra pas, Et le méchant ne l’opprimera point;
23 J’écraserai devant lui ses adversaires, Et je frapperai ceux qui le haïssent.
24 Ma fidélité et ma bonté seront avec lui, Et sa force s’élèvera par mon nom.
25 Je mettrai sa main sur la mer, Et sa droite sur les fleuves.
26 Lui, il m’invoquera: Tu es mon père, Mon Dieu et le rocher de mon salut!
27 Et moi, je ferai de lui le premier-né, Le plus élevé des rois de la terre.
28 Je lui conserverai toujours ma bonté, Et mon alliance lui sera fidèle;
29 Je rendrai sa postérité éternelle, Et son trône comme les jours des cieux.
30 Si ses fils abandonnent ma loi Et ne marchent pas selon ses ordonnances,
31 S’ils violent mes préceptes Et n’observent pas mes commandements,
32 Je punirai de la verge leurs transgressions, Et par des coups leurs iniquités;
33 Mais je ne lui retirerai point ma bonté Et je ne trahirai pas ma fidélité,
34 Je ne violerai point mon alliance Et je ne changerai pas ce qui est sorti de mes lèvres.
35 J’ai juré une fois par ma sainteté: Mentirai-je à David?
36 Sa postérité subsistera toujours; Son trône sera devant moi comme le soleil,
37 Comme la lune il aura une éternelle durée. Le témoin qui est dans le ciel est fidèle. Pause.
38 Et pourtant, tu as rejeté, tu as repoussé! Tu t’es irrité contre ton oint!
39 Tu as dédaigné l’alliance avec ton serviteur; Tu as abattu, profané sa couronne.
40 Tu as détruit toutes ses murailles, Tu as mis en ruines ses forteresses.
41 Tous les passants le dépouillent; Il est un objet d’opprobre pour ses voisins.
42 Tu as élevé la droite de ses adversaires, Tu as réjoui tous ses ennemis;
43 Tu as fait reculer le tranchant de son glaive, Et tu ne l’as pas soutenu dans le combat.
44 Tu as mis un terme à sa splendeur, Et tu as jeté son trône à terre;
45 Tu as abrégé les jours de sa jeunesse, Tu l’as couvert de honte. Pause.
46 Jusques à quand, Eternel! te cacheras-tu sans cesse, Et ta fureur s’embrasera-t-elle comme le feu?
47 Rappelle-toi ce qu’est la durée de ma vie, Et pour quel néant tu as créé tous les fils de l’homme.
48 Y a-t-il un homme qui puisse vivre et ne pas voir la mort, Qui puisse sauver son âme du séjour des morts? Pause.
49 Où sont, Seigneur! tes bontés premières, Que tu juras à David dans ta fidélité?
50 Souviens-toi, Seigneur! de l’opprobre de tes serviteurs, Souviens-toi que je porte en mon sein tous les peuples nombreux;
51 Souviens-toi des outrages de tes ennemis, ô Eternel! De leurs outrages contre les pas de ton oint.
52 Béni soit à jamais l’Eternel! Amen! Amen!
Psaume 90
1 Prière de Moïse, homme de Dieu. Seigneur! tu as été pour nous un refuge, De génération en génération.
2 Avant que les montagnes fussent nées, Et que tu eusses créé la terre et le monde, D’éternité en éternité tu es Dieu.
3 Tu fais rentrer les hommes dans la poussière, Et tu dis: Fils de l’homme, retournez!
4 Car mille ans sont, à tes yeux, Comme le jour d’hier, quand il n’est plus, Et comme une veille de la nuit.
5 Tu les emportes, semblables à un songe, Qui, le matin, passe comme l’herbe:
6 Elle fleurit le matin, et elle passe, On la coupe le soir, et elle sèche.
7 Nous sommes consumés par ta colère, Et ta fureur nous épouvante.
8 Tu mets devant toi nos iniquités, Et à la lumière de ta face nos fautes cachées.
9 Tous nos jours disparaissent par ton courroux; Nous voyons nos années s’évanouir comme un son.
10 Les jours de nos années s’élèvent à soixante-dix ans, Et, pour les plus robustes, à quatre-vingts ans; Et l’orgueil qu’ils en tirent n’est que peine et misère, Car il passe vite, et nous nous envolons.
11 Qui prend garde à la force de ta colère, Et à ton courroux, selon la crainte qui t’est due?
12 Enseigne-nous à bien compter nos jours, Afin que nous appliquions notre coeur à la sagesse.
13 Reviens, Eternel! Jusques à quand? Aie pitié de tes serviteurs!
14 Rassasie-nous chaque matin de ta bonté, Et nous serons toute notre vie dans la joie et l’allégresse.
15 Réjouis-nous autant de jours que tu nous as humiliés, Autant d’années que nous avons vu le malheur.
16 Que ton oeuvre se manifeste à tes serviteurs, Et ta gloire sur leurs enfants!
17 Que la grâce de l’Eternel, notre Dieu, soit sur nous! Affermis l’ouvrage de nos mains, Oui, affermis l’ouvrage de nos mains!
Psaume 91
1 Celui qui demeure sous l’abri du Très-Haut Repose à l’ombre du Tout Puissant.
2 Je dis à l’Eternel: Mon refuge et ma forteresse, Mon Dieu en qui je me confie!
3 Car c’est lui qui te délivre du filet de l’oiseleur, De la peste et de ses ravages.
4 Il te couvrira de ses plumes, Et tu trouveras un refuge sous ses ailes; Sa fidélité est un bouclier et une cuirasse.
5 Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, Ni la flèche qui vole de jour,
6 Ni la peste qui marche dans les ténèbres, Ni la contagion qui frappe en plein midi.
7 Que mille tombent à ton côté, Et dix mille à ta droite, Tu ne seras pas atteint;
8 De tes yeux seulement tu regarderas, Et tu verras la rétribution des méchants.
9 Car tu es mon refuge, ô Eternel! Tu fais du Très-Haut ta retraite.
10 Aucun malheur ne t’arrivera, Aucun fléau n’approchera de ta tente.
11 Car il ordonnera à ses anges De te garder dans toutes tes voies;
12 Ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre.
13 Tu marcheras sur le lion et sur l’aspic, Tu fouleras le lionceau et le dragon.
14 Puisqu’il m’aime, je le délivrerai; Je le protégerai, puisqu’il connaît mon nom.
15 Il m’invoquera, et je lui répondrai; Je serai avec lui dans la détresse, Je le délivrerai et je le glorifierai.
16 Je le rassasierai de longs jours, Et je lui ferai voir mon salut.
Psaume 92
1 Psaume. Cantique pour le jour du sabbat. Il est beau de louer l’Eternel, Et de célébrer ton nom, ô Très-Haut!
2 D’annoncer le matin ta bonté, Et ta fidélité pendant les nuits,
3 Sur l’instrument à dix cordes et sur le luth, Aux sons de la harpe.
4 Tu me réjouis par tes oeuvres, ô Eternel! Et je chante avec allégresse l’ouvrage de tes mains.
5 Que tes oeuvres sont grandes, ô Eternel! Que tes pensées sont profondes!
6 L’homme stupide n’y connaît rien, Et l’insensé n’y prend point garde.
7 Si les méchants croissent comme l’herbe, Si tous ceux qui font le mal fleurissent, C’est pour être anéantis à jamais.
8 Mais toi, tu es le Très-Haut, A perpétuité, ô Eternel!
9 Car voici, tes ennemis, ô Eternel! Car voici, tes ennemis périssent; Tous ceux qui font le mal sont dispersés.
10 Et tu me donnes la force du buffle; Je suis arrosé avec une huile fraîche.
11 Mon oeil se plaît à contempler mes ennemis, Et mon oreille à entendre mes méchants adversaires.
12 Les justes croissent comme le palmier, Ils s’élèvent comme le cèdre du Liban.
13 Plantés dans la maison de l’Eternel, Ils prospèrent dans les parvis de notre Dieu;
14 Ils portent encore des fruits dans la vieillesse, Ils sont pleins de sève et verdoyants,
15 Pour faire connaître que l’Eternel est juste. Il est mon rocher, et il n’y a point en lui d’iniquité.
Psaume 93
1 L’Eternel règne, il est revêtu de majesté, L’Eternel est revêtu, il est ceint de force. Aussi le monde est ferme, il ne chancelle pas.
2 Ton trône est établi dès les temps anciens; Tu existes de toute éternité.
3 Les fleuves élèvent, ô Eternel! Les fleuves élèvent leur voix, Les fleuves élèvent leurs ondes retentissantes.
4 Plus que la voix des grandes, des puissantes eaux, Des flots impétueux de la mer, L’Eternel est puissant dans les lieux célestes.
5 Tes témoignages sont entièrement véritables; La sainteté convient à ta maison, O Eternel! pour toute la durée des temps.
Psaume 94
1 Dieu des vengeances, Eternel! Dieu des vengeances, parais!
2 Lève-toi, juge de la terre! Rends aux superbes selon leurs oeuvres!
3 Jusques à quand les méchants, ô Eternel! Jusques à quand les méchants triompheront-ils?
4 Ils discourent, ils parlent avec arrogance; Tous ceux qui font le mal se glorifient.
5 Eternel! ils écrasent ton peuple, Ils oppriment ton héritage;
6 Ils égorgent la veuve et l’étranger, Ils assassinent les orphelins.
7 Et ils disent: L’Eternel ne regarde pas, Le Dieu de Jacob ne fait pas attention!
8 Prenez-y garde, hommes stupides! Insensés, quand serez-vous sages?
9 Celui qui a planté l’oreille n’entendrait-il pas? Celui qui a formé l’oeil ne verrait-il pas?
10 Celui qui châtie les nations ne punirait-il point, Lui qui donne à l’homme l’intelligence?
11 L’Eternel connaît les pensées de l’homme, Il sait qu’elles sont vaines.
12 Heureux l’homme que tu châties, ô Eternel! Et que tu instruis par ta loi,
13 Pour le calmer aux jours du malheur, Jusqu’à ce que la fosse soit creusée pour le méchant!
14 Car l’Eternel ne délaisse pas son peuple, Il n’abandonne pas son héritage;
15 Car le jugement sera conforme à la justice, Et tous ceux dont le coeur est droit l’approuveront.
16 Qui se lèvera pour moi contre les méchants? Qui me soutiendra contre ceux qui font le mal?
17 Si l’Eternel n’était pas mon secours, Mon âme serait bien vite dans la demeure du silence.
18 Quand je dis: Mon pied chancelle! Ta bonté, ô Eternel! me sert d’appui.
19 Quand les pensées s’agitent en foule au dedans de moi, Tes consolations réjouissent mon âme.
20 Les méchants te feraient-ils siéger sur leur trône, Eux qui forment des desseins iniques en dépit de la loi?
21 Ils se rassemblent contre la vie du juste, Et ils condamnent le sang innocent.
22 Mais l’Eternel est ma retraite, Mon Dieu est le rocher de mon refuge.
23 Il fera retomber sur eux leur iniquité, Il les anéantira par leur méchanceté; L’Eternel, notre Dieu, les anéantira.
Psaume 95
1 Venez, chantons avec allégresse à l’Eternel! Poussons des cris de joie vers le rocher de notre salut.
2 Allons au-devant de lui avec des louanges, Faisons retentir des cantiques en son honneur!
3 Car l’Eternel est un grand Dieu, Il est un grand roi au-dessus de tous les dieux.
4 Il tient dans sa main les profondeurs de la terre, Et les sommets des montagnes sont à lui.
5 La mer est à lui, c’est lui qui l’a faite; La terre aussi, ses mains l’ont formée.
6 Venez, prosternons-nous et humilions-nous, Fléchissons le genou devant l’Eternel, notre créateur!
7 Car il est notre Dieu, Et nous sommes le peuple de son pâturage, Le troupeau que sa main conduit. Oh! si vous pouviez écouter aujourd’hui sa voix!
8 N’endurcissez pas votre coeur, comme à Meriba, Comme à la journée de Massa, dans le désert,
9 Où vos pères me tentèrent, M’éprouvèrent, quoiqu’ils vissent mes oeuvres.
10 Pendant quarante ans j’eus cette race en dégoût, Et je dis: C’est un peuple dont le coeur est égaré; Ils ne connaissent pas mes voies.
11 Aussi je jurai dans ma colère: Ils n’entreront pas dans mon repos!
Psaume 96
1 Chantez à l’Eternel un cantique nouveau! Chantez à l’Eternel, vous tous, habitants de la terre!
2 Chantez à l’Eternel, bénissez son nom, Annoncez de jour en jour son salut!
3 Racontez parmi les nations sa gloire, Parmi tous les peuples ses merveilles!
4 Car l’Eternel est grand et très digne de louange, Il est redoutable par-dessus tous les dieux;
5 Car tous les dieux des peuples sont des idoles, Et l’Eternel a fait les cieux.
6 La splendeur et la magnificence sont devant sa face, La gloire et la majesté sont dans son sanctuaire.
7 Familles des peuples, rendez à l’Eternel, Rendez à l’Eternel gloire et honneur!
8 Rendez à l’Eternel gloire pour son nom! Apportez des offrandes, et entrez dans ses parvis!
9 Prosternez-vous devant l’Eternel avec des ornements sacrés. Tremblez devant lui, vous tous, habitants de la terre!
10 Dites parmi les nations: L’Eternel règne; Aussi le monde est ferme, il ne chancelle pas; L’Eternel juge les peuples avec droiture.
11 Que les cieux se réjouissent, et que la terre soit dans l’allégresse, Que la mer retentisse avec tout ce qu’elle contient,
12 Que la campagne s’égaie avec tout ce qu’elle renferme, Que tous les arbres des forêts poussent des cris de joie,
13 Devant l’Eternel! Car il vient, Car il vient pour juger la terre; Il jugera le monde avec justice, Et les peuples selon sa fidélité.
Psaume 97
1 L’Eternel règne: que la terre soit dans l’allégresse, Que les îles nombreuses se réjouissent!
2 Les nuages et l’obscurité l’environnent, La justice et l’équité sont la base de son trône.
3 Le feu marche devant lui, Et embrase à l’entour ses adversaires.
4 Ses éclairs illuminent le monde, La terre le voit et tremble;
5 Les montagnes se fondent comme la cire devant l’Eternel, Devant le Seigneur de toute la terre.
6 Les cieux publient sa justice, Et tous les peuples voient sa gloire.
7 Ils sont confus, tous ceux qui servent les images, Qui se font gloire des idoles. Tous les dieux se prosternent devant lui.
8 Sion l’entend et se réjouit, Les filles de Juda sont dans l’allégresse, A cause de tes jugements, ô Eternel!
9 Car toi, Eternel! tu es le Très-Haut sur toute la terre, Tu es souverainement élevé au-dessus de tous les dieux.
10 Vous qui aimez l’Eternel, haïssez le mal! Il garde les âmes de ses fidèles, Il les délivre de la main des méchants.
11 La lumière est semée pour le juste, Et la joie pour ceux dont le coeur est droit.
12 Justes, réjouissez-vous en l’Eternel, Et célébrez par vos louanges sa sainteté!
Psaume 98
1 Psaume. Chantez à l’Eternel un cantique nouveau! Car il a fait des prodiges. Sa droite et son bras saint lui sont venus en aide.
2 L’Eternel a manifesté son salut, Il a révélé sa justice aux yeux des nations.
3 Il s’est souvenu de sa bonté et de sa fidélité envers la maison d’Israël, Toutes les extrémités de la terre ont vu le salut de notre Dieu.
4 Poussez vers l’Eternel des cris de joie, Vous tous, habitants de la terre! Faites éclater votre allégresse, et chantez!
5 Chantez à l’Eternel avec la harpe; Avec la harpe chantez des cantiques!
6 Avec les trompettes et au son du cor, Poussez des cris de joie devant le roi, l’Eternel!
7 Que la mer retentisse avec tout ce qu’elle contient, Que le monde et ceux qui l’habitent éclatent d’allégresse,
8 Que les fleuves battent des mains, Que toutes les montagnes poussent des cris de joie,
9 Devant l’Eternel! Car il vient pour juger la terre; Il jugera le monde avec justice, Et les peuples avec équité.
Psaume 99
1 L’Eternel règne: les peuples tremblent; Il est assis sur les chérubins: la terre chancelle.
2 L’Eternel est grand dans Sion, Il est élevé au-dessus de tous les peuples.
3 Qu’on célèbre ton nom grand et redoutable! Il est saint!
4 Qu’on célèbre la force du roi qui aime la justice! Tu affermis la droiture, Tu exerces en Jacob la justice et l’équité.
5 Exaltez l’Eternel, notre Dieu, Et prosternez-vous devant son marchepied! Il est saint!
6 Moïse et Aaron parmi ses sacrificateurs, Et Samuel parmi ceux qui invoquaient son nom, Invoquèrent l’Eternel, et il les exauça.
7 Il leur parla dans la colonne de nuée; Ils observèrent ses commandements Et la loi qu’il leur donna.
8 Eternel, notre Dieu, tu les exauças, Tu fus pour eux un Dieu qui pardonne, Mais tu les as punis de leurs fautes.
9 Exaltez l’Eternel, notre Dieu, Et prosternez-vous sur sa montagne sainte! Car il est saint, l’Eternel, notre Dieu!
Psaume 100
1 Psaume de louange. Poussez vers l’Eternel des cris de joie, Vous tous, habitants de la terre!
2 Servez l’Eternel, avec joie, Venez avec allégresse en sa présence!
3 Sachez que l’Eternel est Dieu! C’est lui qui nous a faits, et nous lui appartenons; Nous sommes son peuple, et le troupeau de son pâturage.
4 Entrez dans ses portes avec des louanges, Dans ses parvis avec des cantiques! Célébrez-le, bénissez son nom!
5 Car l’Eternel est bon; sa bonté dure toujours, Et sa fidélité de génération en génération.
Psaume 101
1 De David. Psaume. Je chanterai la bonté et la justice; C’est à toi, Eternel! que je chanterai.
2 Je prendrai garde à la voie droite. Quand viendras-tu à moi? Je marcherai dans l’intégrité de mon coeur, Au milieu de ma maison.
3 Je ne mettrai rien de mauvais devant mes yeux; Je hais la conduite des pécheurs; Elle ne s’attachera point à moi.
4 Le coeur pervers s’éloignera de moi; Je ne veux pas connaître le méchant.
5 Celui qui calomnie en secret son prochain, je l’anéantirai; Celui qui a des regards hautains et un coeur enflé, je ne le supporterai pas.
6 J’aurai les yeux sur les fidèles du pays, Pour qu’ils demeurent auprès de moi; Celui qui marche dans une voie intègre sera mon serviteur.
7 Celui qui se livre à la fraude n’habitera pas dans ma maison; Celui qui dit des mensonges ne subsistera pas en ma présence.
8 Chaque matin j’anéantirai tous les méchants du pays, Afin d’exterminer de la ville de l’Eternel Tous ceux qui commettent l’iniquité.
Psaume 102
1 Prière d’un malheureux, lorsqu’il est abattu et qu’il répand sa plainte devant l’Eternel. Eternel, écoute ma prière, Et que mon cri parvienne jusqu’à toi!
2 Ne me cache pas ta face au jour de ma détresse! Incline vers moi ton oreille quand je crie! Hâte-toi de m’exaucer!
3 Car mes jours s’évanouissent en fumée, Et mes os sont enflammés comme un tison.
4 Mon coeur est frappé et se dessèche comme l’herbe; J’oublie même de manger mon pain.
5 Mes gémissements sont tels Que mes os s’attachent à ma chair.
6 Je ressemble au pélican du désert, Je suis comme le chat-huant des ruines;
7 Je n’ai plus de sommeil, et je suis Comme l’oiseau solitaire sur un toit.
8 Chaque jour mes ennemis m’outragent, Et c’est par moi que jurent mes adversaires en fureur.
9 Je mange la poussière au lieu de pain, Et je mêle des larmes à ma boisson,
10 A cause de ta colère et de ta fureur; Car tu m’as soulevé et jeté au loin.
11 Mes jours sont comme l’ombre à son déclin, Et je me dessèche comme l’herbe.
12 Mais toi, Eternel! tu règnes à perpétuité, Et ta mémoire dure de génération en génération.
13 Tu te lèveras, tu auras pitié de Sion; Car le temps d’avoir pitié d’elle, Le temps fixé est à son terme;
14 Car tes serviteurs en aiment les pierres, Ils en chérissent la poussière.
15 Alors les nations craindront le nom de l’Eternel, Et tous les rois de la terre ta gloire.
16 Oui, l’Eternel rebâtira Sion, Il se montrera dans sa gloire.
17 Il est attentif à la prière du misérable, Il ne dédaigne pas sa prière.
18 Que cela soit écrit pour la génération future, Et que le peuple qui sera créé célèbre l’Eternel!
19 Car il regarde du lieu élevé de sa sainteté; Du haut des cieux l’Eternel regarde sur la terre,
20 Pour écouter les gémissements des captifs, Pour délivrer ceux qui vont périr,
21 Afin qu’ils publient dans Sion le nom de l’Eternel, Et ses louanges dans Jérusalem,
22 Quand tous les peuples s’assembleront, Et tous les royaumes, pour servir l’Eternel.
23 Il a brisé ma force dans la route, Il a abrégé mes jours.
24 Je dis: Mon Dieu, ne m’enlève pas au milieu de mes jours, Toi, dont les années durent éternellement!
25 Tu as anciennement fondé la terre, Et les cieux sont l’ouvrage de tes mains.
26 Ils périront, mais tu subsisteras; Ils s’useront tous comme un vêtement; Tu les changeras comme un habit, et ils seront changés.
27 Mais toi, tu restes le même, Et tes années ne finiront point.
28 Les fils de tes serviteurs habiteront leur pays, Et leur postérité s’affermira devant toi.
Psaume 103
1 De David. Mon âme, bénis l’Eternel! Que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom!
2 Mon âme, bénis l’Eternel, Et n’oublie aucun de ses bienfaits!
3 C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités, Qui guérit toutes tes maladies;
4 C’est lui qui délivre ta vie de la fosse, Qui te couronne de bonté et de miséricorde;
5 C’est lui qui rassasie de biens ta vieillesse, Qui te fait rajeunir comme l’aigle.
6 L’Eternel fait justice, Il fait droit à tous les opprimés.
7 Il a manifesté ses voies à Moïse, Ses oeuvres aux enfants d’Israël.
8 L’Eternel est miséricordieux et compatissant, Lent à la colère et riche en bonté;
9 Il ne conteste pas sans cesse, Il ne garde pas sa colère à toujours;
10 Il ne nous traite pas selon nos péchés, Il ne nous punit pas selon nos iniquités.
11 Mais autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent;
12 Autant l’orient est éloigné de l’occident, Autant il éloigne de nous nos transgressions.
13 Comme un père a compassion de ses enfants, L’Eternel a compassion de ceux qui le craignent.
14 Car il sait de quoi nous sommes formés, Il se souvient que nous sommes poussière.
15 L’homme! ses jours sont comme l’herbe, Il fleurit comme la fleur des champs.
16 Lorsqu’un vent passe sur elle, elle n’est plus, Et le lieu qu’elle occupait ne la reconnaît plus.
17 Mais la bonté de l’Eternel dure à jamais pour ceux qui le craignent, Et sa miséricorde pour les enfants de leurs enfants,
18 Pour ceux qui gardent son alliance, Et se souviennent de ses commandements afin de les accomplir.
19 L’Eternel a établi son trône dans les cieux, Et son règne domine sur toutes choses.
20 Bénissez l’Eternel, vous ses anges, Qui êtes puissants en force, et qui exécutez ses ordres, En obéissant à la voix de sa parole!
21 Bénissez l’Eternel, vous toutes ses armées, Qui êtes ses serviteurs, et qui faites sa volonté!
22 Bénissez l’Eternel, vous toutes ses oeuvres, Dans tous les lieux de sa domination! Mon âme, bénis l’Eternel!
Psaume 104
1 Mon âme, bénis l’Eternel! Eternel, mon Dieu, tu es infiniment grand! Tu es revêtu d’éclat et de magnificence!
2 Il s’enveloppe de lumière comme d’un manteau; Il étend les cieux comme un pavillon.
3 Il forme avec les eaux le faîte de sa demeure; Il prend les nuées pour son char, Il s’avance sur les ailes du vent.
4 Il fait des vents ses messagers, Des flammes de feu ses serviteurs.
5 Il a établi la terre sur ses fondements, Elle ne sera jamais ébranlée.
6 Tu l’avais couverte de l’abîme comme d’un vêtement, Les eaux s’arrêtaient sur les montagnes;
7 Elles ont fui devant ta menace, Elles se sont précipitées à la voix de ton tonnerre.
8 Des montagnes se sont élevées, des vallées se sont abaissées, Au lieu que tu leur avais fixé.
9 Tu as posé une limite que les eaux ne doivent point franchir, Afin qu’elles ne reviennent plus couvrir la terre.
10 Il conduit les sources dans des torrents Qui coulent entre les montagnes.
11 Elles abreuvent tous les animaux des champs; Les ânes sauvages y étanchent leur soif.
12 Les oiseaux du ciel habitent sur leurs bords, Et font résonner leur voix parmi les rameaux.
13 De sa haute demeure, il arrose les montagnes; La terre est rassasiée du fruit de tes oeuvres.
14 Il fait germer l’herbe pour le bétail, Et les plantes pour les besoins de l’homme, Afin que la terre produise de la nourriture,
15 Le vin qui réjouit le coeur de l’homme, Et fait plus que l’huile resplendir son visage, Et le pain qui soutient le coeur de l’homme.
16 Les arbres de l’Eternel se rassasient, Les cèdres du Liban, qu’il a plantés.
17 C’est là que les oiseaux font leurs nids; La cigogne a sa demeure dans les cyprès,
18 Les montagnes élevées sont pour les boucs sauvages, Les rochers servent de retraite aux damans.
19 Il a fait la lune pour marquer les temps; Le soleil sait quand il doit se coucher.
20 Tu amènes les ténèbres, et il est nuit: Alors tous les animaux des forêts sont en mouvement;
21 Les lionceaux rugissent après la proie, Et demandent à Dieu leur nourriture.
22 Le soleil se lève: ils se retirent, Et se couchent dans leurs tanières.
23 L’homme sort pour se rendre à son ouvrage, Et à son travail, jusqu’au soir.
24 Que tes oeuvres sont en grand nombre, ô Eternel! Tu les as toutes faites avec sagesse. La terre est remplie de tes biens.
25 Voici la grande et vaste mer: Là se meuvent sans nombre Des animaux petits et grands;
26 Là se promènent les navires, Et ce léviathan que tu as formé pour se jouer dans les flots.
27 Tous ces animaux espèrent en toi, Pour que tu leur donnes la nourriture en son temps.
28 Tu la leur donnes, et ils la recueillent; Tu ouvres ta main, et ils se rassasient de biens.
29 Tu caches ta face: ils sont tremblants; Tu leur retires le souffle: ils expirent, Et retournent dans leur poussière.
30 Tu envoies ton souffle: ils sont créés, Et tu renouvelles la face de la terre.
31 Que la gloire de l’Eternel subsiste à jamais! Que l’Eternel se réjouisse de ses oeuvres!
32 Il regarde la terre, et elle tremble; Il touche les montagnes, et elles sont fumantes.
33 Je chanterai l’Eternel tant que je vivrai, Je célébrerai mon Dieu tant que j’existerai.
34 Que mes paroles lui soient agréables! Je veux me réjouir en l’Eternel.
35 Que les pécheurs disparaissent de la terre, Et que les méchants ne soient plus! Mon âme, bénis l’Eternel! Louez l’Eternel!
Psaume 105
1 Louez l’Eternel, invoquez son nom! Faites connaître parmi les peuples ses hauts faits!
2 Chantez, chantez en son honneur! Parlez de toutes ses merveilles!
3 Glorifiez-vous de son saint nom! Que le coeur de ceux qui cherchent l’Eternel se réjouisse!
4 Ayez recours à l’Eternel et à son appui, Cherchez continuellement sa face!
5 Souvenez-vous des prodiges qu’il a faits, De ses miracles et des jugements de sa bouche,
6 Postérité d’Abraham, son serviteur, Enfants de Jacob, ses élus!
7 L’Eternel est notre Dieu; Ses jugements s’exercent sur toute la terre.
8 Il se rappelle à toujours son alliance, Ses promesses pour mille générations,
9 L’alliance qu’il a traitée avec Abraham, Et le serment qu’il a fait à Isaac;
10 Il l’a érigée pour Jacob en loi, Pour Israël en alliance éternelle,
11 Disant: Je te donnerai le pays de Canaan Comme héritage qui vous est échu.
12 Ils étaient alors peu nombreux, Très peu nombreux, et étrangers dans le pays,
13 Et ils allaient d’une nation à l’autre Et d’un royaume vers un autre peuple;
14 Mais il ne permit à personne de les opprimer, Et il châtia des rois à cause d’eux:
15 Ne touchez pas à mes oints, Et ne faites pas de mal à mes prophètes!
16 Il appela sur le pays la famine, Il coupa tout moyen de subsistance.
17 Il envoya devant eux un homme: Joseph fut vendu comme esclave.
18 On serra ses pieds dans des liens, On le mit aux fers,
19 Jusqu’au temps où arriva ce qu’il avait annoncé, Et où la parole de l’Eternel l’éprouva.
20 Le roi fit ôter ses liens, Le dominateur des peuples le délivra.
21 Il l’établit seigneur sur sa maison, Et gouverneur de tous ses biens,
22 Afin qu’il pût à son gré enchaîner ses princes, Et qu’il enseignât la sagesse à ses anciens.
23 Alors Israël vint en Egypte, Et Jacob séjourna dans le pays de Cham.
24 Il rendit son peuple très fécond, Et plus puissant que ses adversaires.
25 Il changea leur coeur, au point qu’ils haïrent son peuple Et qu’ils traitèrent ses serviteurs avec perfidie.
26 Il envoya Moïse, son serviteur, Et Aaron, qu’il avait choisi.
27 Ils accomplirent par son pouvoir des prodiges au milieu d’eux, Ils firent des miracles dans le pays de Cham.
28 Il envoya des ténèbres et amena l’obscurité, Et ils ne furent pas rebelles à sa parole.
29 Il changea leurs eaux en sang, Et fit périr leurs poissons.
30 Le pays fourmilla de grenouilles, Jusque dans les chambres de leurs rois.
31 Il dit, et parurent les mouches venimeuses, Les poux sur tout leur territoire.
32 Il leur donna pour pluie de la grêle, Des flammes de feu dans leur pays.
33 Il frappa leurs vignes et leurs figuiers, Et brisa les arbres de leur contrée.
34 Il dit, et parurent les sauterelles, Des sauterelles sans nombre,
35 Qui dévorèrent toute l’herbe du pays, Qui dévorèrent les fruits de leurs champs.
36 Il frappa tous les premiers-nés dans leur pays, Toutes les prémices de leur force.
37 Il fit sortir son peuple avec de l’argent et de l’or, Et nul ne chancela parmi ses tribus.
38 Les Egyptiens se réjouirent de leur départ, Car la terreur qu’ils avaient d’eux les saisissait.
39 Il étendit la nuée pour les couvrir, Et le feu pour éclairer la nuit.
40 A leur demande, il fit venir des cailles, Et il les rassasia du pain du ciel.
41 Il ouvrit le rocher, et des eaux coulèrent; Elles se répandirent comme un fleuve dans les lieux arides.
42 Car il se souvint de sa parole sainte, Et d’Abraham, son serviteur.
43 Il fit sortir son peuple dans l’allégresse, Ses élus au milieu des cris de joie.
44 Il leur donna les terres des nations, Et ils possédèrent le fruit du travail des peuples,
45 Afin qu’ils gardassent ses ordonnances, Et qu’ils observassent ses lois. Louez l’Eternel!
Psaume 106
1 Louez l’Eternel! Louez l’Eternel, car il est bon, Car sa miséricorde dure à toujours!
2 Qui dira les hauts faits de l’Eternel? Qui publiera toute sa louange?
3 Heureux ceux qui observent la loi, Qui pratiquent la justice en tout temps!
4 Eternel, souviens-toi de moi dans ta bienveillance pour ton peuple! Souviens-toi de moi en lui accordant ton secours,
5 Afin que je voie le bonheur de tes élus, Que je me réjouisse de la joie de ton peuple, Et que je me glorifie avec ton héritage!
6 Nous avons péché comme nos pères, Nous avons commis l’iniquité, nous avons fait le mal.
7 Nos pères en Egypte ne furent pas attentifs à tes miracles, Ils ne se rappelèrent pas la multitude de tes grâces, Ils furent rebelles près de la mer, près de la mer Rouge.
8 Mais il les sauva à cause de son nom, Pour manifester sa puissance.
9 Il menaça la mer Rouge, et elle se dessécha; Et il les fit marcher à travers les abîmes comme dans un désert.
10 Il les sauva de la main de celui qui les haïssait, Il les délivra de la main de l’ennemi.
11 Les eaux couvrirent leurs adversaires: Il n’en resta pas un seul.
12 Et ils crurent à ses paroles, Ils chantèrent ses louanges.
13 Mais ils oublièrent bientôt ses oeuvres, Ils n’attendirent pas l’exécution de ses desseins.
14 Ils furent saisis de convoitise dans le désert, Et ils tentèrent Dieu dans la solitude.
15 Il leur accorda ce qu’ils demandaient; Puis il envoya le dépérissement dans leur corps.
16 Ils se montrèrent, dans le camp, jaloux contre Moïse, Contre Aaron, le saint de l’Eternel.
17 La terre s’ouvrit et engloutit Dathan, Et elle se referma sur la troupe d’Abiram;
18 Le feu embrasa leur troupe, La flamme consuma les méchants.
19 Ils firent un veau en Horeb, Ils se prosternèrent devant une image de fonte,
20 Ils échangèrent leur gloire Contre la figure d’un boeuf qui mange l’herbe.
21 Ils oublièrent Dieu, leur sauveur, Qui avait fait de grandes choses en Egypte,
22 Des miracles dans le pays de Cham, Des prodiges sur la mer Rouge.
23 Et il parla de les exterminer; Mais Moïse, son élu, se tint à la brèche devant lui, Pour détourner sa fureur et l’empêcher de les détruire.
24 Ils méprisèrent le pays des délices; Ils ne crurent pas à la parole de l’Eternel,
25 Ils murmurèrent dans leurs tentes, Ils n’obéirent point à sa voix.
26 Et il leva la main pour jurer De les faire tomber dans le désert,
27 De faire tomber leur postérité parmi les nations, Et de les disperser au milieu des pays.
28 Ils s’attachèrent à Baal-Peor, Et mangèrent des victimes sacrifiées aux morts.
29 Ils irritèrent l’Eternel par leurs actions, Et une plaie fit irruption parmi eux.
30 Phinées se leva pour intervenir, Et la plaie s’arrêta;
31 Cela lui fut imputé à justice, De génération en génération pour toujours.
32 Ils irritèrent l’Eternel près des eaux de Meriba; Et Moïse fut puni à cause d’eux,
33 Car ils aigrirent son esprit, Et il s’exprima légèrement des lèvres.
34 Ils ne détruisirent point les peuples Que l’Eternel leur avait ordonné de détruire.
35 Ils se mêlèrent avec les nations, Et ils apprirent leurs oeuvres.
36 Ils servirent leurs idoles, Qui furent pour eux un piège;
37 Ils sacrifièrent leurs fils Et leurs filles aux idoles,
38 Ils répandirent le sang innocent, Le sang de leurs fils et de leurs filles, Qu’ils sacrifièrent aux idoles de Canaan, Et le pays fut profané par des meurtres.
39 Ils se souillèrent par leurs oeuvres, Ils se prostituèrent par leurs actions.
40 La colère de l’Eternel s’enflamma contre son peuple, Et il prit en horreur son héritage.
41 Il les livra entre les mains des nations; Ceux qui les haïssaient dominèrent sur eux;
42 Leurs ennemis les opprimèrent, Et ils furent humiliés sous leur puissance.
43 Plusieurs fois il les délivra; Mais ils se montrèrent rebelles dans leurs desseins, Et ils devinrent malheureux par leur iniquité.
44 Il vit leur détresse, Lorsqu’il entendit leurs supplications.
45 Il se souvint en leur faveur de son alliance;
46 Il eut pitié selon sa grande bonté, Et il excita pour eux la compassion De tous ceux qui les retenaient captifs.
47 Sauve-nous, Eternel, notre Dieu! Et rassemble-nous du milieu des nations, Afin que nous célébrions ton saint nom, Et que nous mettions notre gloire à te louer!
48 Béni soit l’Eternel, le Dieu d’Israël, d’éternité en éternité! Et que tout le peuple dise: Amen! Louez l’Eternel!
Psaume 107
1 Louez l’Eternel, car il est bon, Car sa miséricorde dure à toujours!
2 Qu’ainsi disent les rachetés de l’Eternel, Ceux qu’il a délivrés de la main de l’ennemi,
3 Et qu’il a rassemblés de tous les pays, De l’orient et de l’occident, du nord et de la mer!
4 Ils erraient dans le désert, ils marchaient dans la solitude, Sans trouver une ville où ils pussent habiter.
5 Ils souffraient de la faim et de la soif; Leur âme était languissante.
6 Dans leur détresse, ils crièrent à l’Eternel, Et il les délivra de leurs angoisses;
7 Il les conduisit par le droit chemin, Pour qu’ils arrivassent dans une ville habitable.
8 Qu’ils louent l’Eternel pour sa bonté, Et pour ses merveilles en faveur des fils de l’homme!
9 Car il a satisfait l’âme altérée, Il a comblé de biens l’âme affamée.
10 Ceux qui avaient pour demeure les ténèbres et l’ombre de la mort Vivaient captifs dans la misère et dans les chaînes,
11 Parce qu’ils s’étaient révoltés contre les paroles de Dieu, Parce qu’ils avaient méprisé le conseil du Très-Haut.
12 Il humilia leur coeur par la souffrance; Ils succombèrent, et personne ne les secourut.
13 Dans leur détresse, ils crièrent à l’Eternel, Et il les délivra de leurs angoisses;
14 Il les fit sortir des ténèbres et de l’ombre de la mort, Et il rompit leurs liens.
15 Qu’ils louent l’Eternel pour sa bonté, Et pour ses merveilles en faveur des fils de l’homme!
16 Car il a brisé les portes d’airain, Il a rompu les verrous de fer.
17 Les insensés, par leur conduite coupable Et par leurs iniquités, s’étaient rendus malheureux.
18 Leur âme avait en horreur toute nourriture, Et ils touchaient aux portes de la mort.
19 Dans leur détresse, ils crièrent à l’Eternel, Et il les délivra de leurs angoisses;
20 Il envoya sa parole et les guérit, Il les fit échapper de la fosse.
21 Qu’ils louent l’Eternel pour sa bonté, Et pour ses merveilles en faveur des fils de l’homme!
22 Qu’ils offrent des sacrifices d’actions de grâces, Et qu’ils publient ses oeuvres avec des cris de joie!
23 Ceux qui étaient descendus sur la mer dans des navires, Et qui travaillaient sur les grandes eaux,
24 Ceux-là virent les oeuvres de l’Eternel Et ses merveilles au milieu de l’abîme.
25 Il dit, et il fit souffler la tempête, Qui souleva les flots de la mer.
26 Ils montaient vers les cieux, ils descendaient dans l’abîme; Leur âme était éperdue en face du danger;
27 Saisis de vertige, ils chancelaient comme un homme ivre, Et toute leur habileté était anéantie.
28 Dans leur détresse, ils crièrent à l’Eternel, Et il les délivra de leurs angoisses;
29 Il arrêta la tempête, ramena le calme, Et les ondes se turent.
30 Ils se réjouirent de ce qu’elles s’étaient apaisées, Et l’Eternel les conduisit au port désiré.
31 Qu’ils louent l’Eternel pour sa bonté, Et pour ses merveilles en faveur des fils de l’homme!
32 Qu’ils l’exaltent dans l’assemblée du peuple, Et qu’ils le célèbrent dans la réunion des anciens!
33 Il change les fleuves en désert, Et les sources d’eaux en terre desséchée,
34 Le pays fertile en pays salé, A cause de la méchanceté de ses habitants.
35 Il change le désert en étang, Et la terre aride en sources d’eaux,
36 Et il y établit ceux qui sont affamés. Ils fondent une ville pour l’habiter;
37 Ils ensemencent des champs, plantent des vignes, Et ils en recueillent les produits.
38 Il les bénit, et ils deviennent très nombreux, Et il ne diminue point leur bétail.
39 Sont-ils amoindris et humiliés Par l’oppression, le malheur et la souffrance;
40 Verse-t-il le mépris sur les grands, Les fait-il errer dans des déserts sans chemin,
41 Il relève l’indigent et le délivre de la misère, Il multiplie les familles comme des troupeaux.
42 Les hommes droits le voient et se réjouissent, Mais toute iniquité ferme la bouche.
43 Que celui qui est sage prenne garde à ces choses, Et qu’il soit attentif aux bontés de l’Eternel.
Psaume 108
1 Cantique. Psaume de David. Mon coeur est affermi, ô Dieu! Je chanterai, je ferai retentir mes instruments: c’est ma gloire!
2 Réveillez-vous, mon luth et ma harpe! Je réveillerai l’aurore.
3 Je te louerai parmi les peuples, Eternel! Je te chanterai parmi les nations.
4 Car ta bonté s’élève au-dessus des cieux, Et ta fidélité jusqu’aux nues.
5 Elève-toi sur les cieux, ô Dieu! Et que ta gloire soit sur toute la terre!
6 Afin que tes bien-aimés soient délivrés, Sauve par ta droite, et exauce-nous!
7 Dieu a dit dans sa sainteté: Je triompherai, Je partagerai Sichem, je mesurerai la vallée de Succoth;
8 A moi Galaad, à moi Manassé; Ephraïm est le rempart de ma tête, Et Juda, mon sceptre;
9 Moab est le bassin où je me lave; Je jette mon soulier sur Edom; Je pousse des cris de joie sur le pays des Philistins!
10 Qui me mènera dans la ville forte? Qui me conduit à Edom?
11 N’est-ce pas toi, ô Dieu, qui nous as repoussés, Et qui ne sortais plus, ô Dieu, avec nos armées?
12 Donne-nous du secours contre la détresse! Le secours de l’homme n’est que vanité.
13 Avec Dieu, nous ferons des exploits; Il écrasera nos ennemis.
Psaume 109
1 Au chef des chantres. De David. Psaume. Dieu de ma louange, ne te tais point!
2 Car ils ouvrent contre moi une bouche méchante et trompeuse, Ils me parlent avec une langue mensongère,
3 Ils m’environnent de discours haineux Et ils me font la guerre sans cause.
4 Tandis que je les aime, ils sont mes adversaires; Mais moi je recours à la prière.
5 Ils me rendent le mal pour le bien, Et de la haine pour mon amour.
6 Place-le sous l’autorité d’un méchant, Et qu’un accusateur se tienne à sa droite!
7 Quand on le jugera, qu’il soit déclaré coupable, Et que sa prière passe pour un péché!
8 Que ses jours soient peu nombreux, Qu’un autre prenne sa charge!
9 Que ses enfants deviennent orphelins, Et sa femme veuve!
10 Que ses enfants soient vagabonds et qu’ils mendient, Qu’ils cherchent du pain loin de leur demeure en ruines!
11 Que le créancier s’empare de tout ce qui est à lui, Et que les étrangers pillent le fruit de son travail!
12 Que nul ne conserve pour lui de l’affection, Et que personne n’ait pitié de ses orphelins!
13 Que ses descendants soient exterminés, Et que leur nom s’éteigne dans la génération suivante!
14 Que l’iniquité de ses pères reste en souvenir devant l’Eternel, Et que le péché de sa mère ne soit point effacé!
15 Qu’ils soient toujours présents devant l’Eternel, Et qu’il retranche de la terre leur mémoire,
16 Parce qu’il ne s’est pas souvenu d’exercer la miséricorde, Parce qu’il a persécuté le malheureux et l’indigent, Jusqu’à faire mourir l’homme au coeur brisé!
17 Il aimait la malédiction: qu’elle tombe sur lui! Il ne se plaisait pas à la bénédiction: qu’elle s’éloigne de lui!
18 Qu’il revête la malédiction comme son vêtement, Qu’elle pénètre comme de l’eau dans son intérieur, Comme de l’huile dans ses os!
19 Qu’elle lui serve de vêtement pour se couvrir, De ceinture dont il soit toujours ceint!
20 Tel soit, de la part de l’Eternel, le salaire de mes ennemis, Et de ceux qui parlent méchamment de moi!
21 Et toi, Eternel, Seigneur! agis en ma faveur à cause de ton nom, Car ta bonté est grande; délivre-moi!
22 Je suis malheureux et indigent, Et mon coeur est blessé au dedans de moi.
23 Je m’en vais comme l’ombre à son déclin, Je suis chassé comme la sauterelle.
24 Mes genoux sont affaiblis par le jeûne, Et mon corps est épuisé de maigreur.
25 Je suis pour eux un objet d’opprobre; Ils me regardent, et secouent la tête.
26 Secours-moi, Eternel, mon Dieu! Sauve-moi par ta bonté!
27 Et qu’ils sachent que c’est ta main, Que c’est toi, Eternel, qui l’as fait!
28 S’ils maudissent, toi tu béniras; S’ils se lèvent, ils seront confus, Et ton serviteur se réjouira.
29 Que mes adversaires revêtent l’ignominie, Qu’ils se couvrent de leur honte comme d’un manteau!
30 Je louerai de ma bouche hautement l’Eternel, Je le célébrerai au milieu de la multitude;
31 Car il se tient à la droite du pauvre, Pour le délivrer de ceux qui le condamnent.
Psaume 110
1 De David. Psaume. Parole de l’Eternel à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite, Jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied.
2 L’Eternel étendra de Sion le sceptre de ta puissance: Domine au milieu de tes ennemis!
3 Ton peuple est plein d’ardeur, quand tu rassembles ton armée; Avec des ornements sacrés, du sein de l’aurore Ta jeunesse vient à toi comme une rosée.
4 L’Eternel l’a juré, et il ne s’en repentira point: Tu es sacrificateur pour toujours, A la manière de Melchisédek.
5 Le Seigneur, à ta droite, Brise des rois au jour de sa colère.
6 Il exerce la justice parmi les nations: tout est plein de cadavres; Il brise des têtes sur toute l’étendue du pays.
7 Il boit au torrent pendant la marche: C’est pourquoi il relève la tête.
Psaume 111
1 Louez l’Eternel! Je louerai l’Eternel de tout mon coeur, Dans la réunion des hommes droits et dans l’assemblée.
2 Les oeuvres de l’Eternel sont grandes, Recherchées par tous ceux qui les aiment.
3 Son oeuvre n’est que splendeur et magnificence, Et sa justice subsiste à jamais.
4 Il a laissé la mémoire de ses prodiges, L’Eternel miséricordieux et compatissant.
5 Il a donné de la nourriture à ceux qui le craignent; Il se souvient toujours de son alliance.
6 Il a manifesté à son peuple la puissance de ses oeuvres, En lui livrant l’héritage des nations.
7 Les oeuvres de ses mains sont fidélité et justice; Toutes ses ordonnances sont véritables,
8 Affermies pour l’éternité, Faites avec fidélité et droiture.
9 Il a envoyé la délivrance à son peuple, Il a établi pour toujours son alliance; Son nom est saint et redoutable.
10 La crainte de l’Eternel est le commencement de la sagesse; Tous ceux qui l’observent ont une raison saine. Sa gloire subsiste à jamais.
Psaume 112
1 Louez l’Eternel! Heureux l’homme qui craint l’Eternel, Qui trouve un grand plaisir à ses commandements.
2 Sa postérité sera puissante sur la terre, La génération des hommes droits sera bénie.
3 Il a dans sa maison bien-être et richesse, Et sa justice subsiste à jamais.
4 La lumière se lève dans les ténèbres pour les hommes droits, Pour celui qui est miséricordieux, compatissant et juste.
5 Heureux l’homme qui exerce la miséricorde et qui prête. Qui règle ses actions d’après la justice.
6 Car il ne chancelle jamais; La mémoire du juste dure toujours.
7 Il ne craint point les mauvaises nouvelles; Son coeur est ferme, confiant en l’Eternel.
8 Son coeur est affermi; il n’a point de crainte, Jusqu’à ce qu’il mette son plaisir à regarder ses adversaires.
9 Il fait des largesses, il donne aux indigents; Sa justice subsiste à jamais; Sa tête s’élève avec gloire,
10 Le méchant le voit et s’irrite, Il grince les dents et se consume; Les désirs des méchants périssent.
Psaume 113
1 Louez l’Eternel! Serviteurs de l’Eternel, louez, Louez le nom de l’Eternel!
2 Que le nom de l’Eternel soit béni, Dès maintenant et à jamais!
3 Du lever du soleil jusqu’à son couchant, Que le nom de l’Eternel soit célébré!
4 L’Eternel est élevé au-dessus de toutes les nations, Sa gloire est au-dessus des cieux.
5 Qui est semblable à l’Eternel, notre Dieu? Il a sa demeure en haut;
6 Il abaisse les regards Sur les cieux et sur la terre.
7 De la poussière il retire le pauvre, Du fumier il relève l’indigent,
8 Pour les faire asseoir avec les grands, Avec les grands de son peuple.
9 Il donne une maison à celle qui était stérile, Il en fait une mère joyeuse au milieu de ses enfants. Louez l’Eternel!
Psaume 114
1 Quand Israël sortit d’Egypte, Quand la maison de Jacob s’éloigna d’un peuple barbare,
2 Juda devint son sanctuaire, Israël fut son domaine.
3 La mer le vit et s’enfuit, Le Jourdain retourna en arrière;
4 Les montagnes sautèrent comme des béliers, Les collines comme des agneaux.
5 Qu’as-tu, mer, pour t’enfuir, Jourdain, pour retourner en arrière?
6 Qu’avez-vous, montagnes, pour sauter comme des béliers, Et vous, collines, comme des agneaux?
7 Tremble devant le Seigneur, ô terre! Devant le Dieu de Jacob,
8 Qui change le rocher en étang, Le roc en source d’eaux.
Psaume 115
1 Non pas à nous, Eternel, non pas à nous, Mais à ton nom donne gloire, A cause de ta bonté, à cause de ta fidélité!
2 Pourquoi les nations diraient-elles: Où donc est leur Dieu?
3 Notre Dieu est au ciel, Il fait tout ce qu’il veut.
4 Leurs idoles sont de l’argent et de l’or, Elles sont l’ouvrage de la main des hommes.
5 Elles ont une bouche et ne parlent point, Elles ont des yeux et ne voient point,
6 Elles ont des oreilles et n’entendent point, Elles ont un nez et ne sentent point,
7 Elles ont des mains et ne touchent point, Des pieds et ne marchent point, Elles ne produisent aucun son dans leur gosier.
8 Ils leur ressemblent, ceux qui les fabriquent, Tous ceux qui se confient en elles.
9 Israël, confie-toi en l’Eternel! Il est leur secours et leur bouclier.
10 Maison d’Aaron, confie-toi en l’Eternel! Il est leur secours et leur bouclier.
11 Vous qui craignez l’Eternel, confiez-vous en l’Eternel! Il est leur secours et leur bouclier.
12 L’Eternel se souvient de nous: il bénira, Il bénira la maison d’Israël, Il bénira la maison d’Aaron,
13 Il bénira ceux qui craignent l’Eternel, les petits et les grands;
14 L’Eternel vous multipliera ses faveurs, A vous et à vos enfants.
15 Soyez bénis par l’Eternel, Qui a fait les cieux et la terre!
16 Les cieux sont les cieux de l’Eternel, Mais il a donné la terre aux fils de l’homme.
17 Ce ne sont pas les morts qui célèbrent l’Eternel, Ce n’est aucun de ceux qui descendent dans le lieu du silence;
18 Mais nous, nous bénirons l’Eternel, Dès maintenant et à jamais. Louez l’Eternel!
Psaume 116
1 J’aime l’Eternel, car il entend Ma voix, mes supplications;
2 Car il a penché son oreille vers moi; Et je l’invoquerai toute ma vie.
3 Les liens de la mort m’avaient environné, Et les angoisses du sépulcre m’avaient saisi; J’étais en proie à la détresse et à la douleur.
4 Mais j’invoquai le nom de l’Eternel: O Eternel, sauve mon âme!
5 L’Eternel est miséricordieux et juste, Notre Dieu est plein de compassion;
6 L’Eternel garde les simples; J’étais malheureux, et il m’a sauvé.
7 Mon âme, retourne à ton repos, Car l’Eternel t’a fait du bien.
8 Oui, tu as délivré mon âme de la mort, Mes yeux des larmes, Mes pieds de la chute.
9 Je marcherai devant l’Eternel, Sur la terre des vivants.
10 J’avais confiance, lorsque je disais: Je suis bien malheureux!
11 Je disais dans mon angoisse: Tout homme est trompeur.
12 Comment rendrai-je à l’Eternel Tous ses bienfaits envers moi?
13 J’élèverai la coupe des délivrances, Et j’invoquerai le nom de l’Eternel;
14 J’accomplirai mes voeux envers l’Eternel, En présence de tout son peuple.
15 Elle a du prix aux yeux de l’Eternel, La mort de ceux qui l’aiment.
16 Ecoute-moi, ô Eternel! car je suis ton serviteur, Ton serviteur, fils de ta servante. Tu as détaché mes liens.
17 Je t’offrirai un sacrifice d’actions de grâces, Et j’invoquerai le nom de l’Eternel;
18 J’accomplirai mes voeux envers l’Eternel, En présence de tout son peuple,
19 Dans les parvis de la maison de l’Eternel, Au milieu de toi, Jérusalem! Louez l’Eternel!
Psaume 117
1 Louez l’Eternel, vous toutes les nations, Célébrez-le, vous tous les peuples!
2 Car sa bonté pour nous est grande, Et sa fidélité dure à toujours. Louez l’Eternel!
Psaume 118
1 Louez l’Eternel, car il est bon, Car sa miséricorde dure à toujours!
2 Qu’Israël dise: Car sa miséricorde dure à toujours!
3 Que la maison d’Aaron dise: Car sa miséricorde dure à toujours!
4 Que ceux qui craignent l’Eternel disent: Car sa miséricorde dure à toujours!
5 Du sein de la détresse j’ai invoqué l’Eternel: L’Eternel m’a exaucé, m’a mis au large.
6 L’Eternel est pour moi, je ne crains rien: Que peuvent me faire des hommes?
7 L’Eternel est mon secours, Et je me réjouis à la vue de mes ennemis.
8 Mieux vaut chercher un refuge en l’Eternel Que de se confier à l’homme;
9 Mieux vaut chercher un refuge en l’Eternel Que de se confier aux grands.
10 Toutes les nations m’environnaient: Au nom de l’Eternel, je les taille en pièces.
11 Elles m’environnaient, m’enveloppaient: Au nom de l’Eternel, je les taille en pièces.
12 Elles m’environnaient comme des abeilles; Elles s’éteignent comme un feu d’épines; Au nom de l’Eternel, je les taille en pièces.
13 Tu me poussais pour me faire tomber; Mais l’Eternel m’a secouru.
14 L’Eternel est ma force et le sujet de mes louanges; C’est lui qui m’a sauvé.
15 Des cris de triomphe et de salut s’élèvent dans les tentes des justes: La droite de l’Eternel manifeste sa puissance!
16 La droite de l’Eternel est élevée! La droite de l’Eternel manifeste sa puissance!
17 Je ne mourrai pas, je vivrai, Et je raconterai les oeuvres de l’Eternel.
18 L’Eternel m’a châtié, Mais il ne m’a pas livré à la mort.
19 Ouvrez-moi les portes de la justice: J’entrerai, je louerai l’Eternel.
20 Voici la porte de l’Eternel: C’est par elle qu’entrent les justes.
21 Je te loue, parce que tu m’as exaucé, Parce que tu m’as sauvé.
22 La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l’angle.
23 C’est de l’Eternel que cela est venu: C’est un prodige à nos yeux.
24 C’est ici la journée que l’Eternel a faite: Qu’elle soit pour nous un sujet d’allégresse et de joie!
25 O Eternel, accorde le salut! O Eternel, donne la prospérité!
26 Béni soit celui qui vient au nom de l’Eternel! Nous vous bénissons de la maison de l’Eternel.
27 L’Eternel est Dieu, et il nous éclaire. Attachez la victime avec des liens, Amenez-la jusqu’aux cornes de l’autel!
28 Tu es mon Dieu, et je te louerai; Mon Dieu! je t’exalterai.
29 Louez l’Eternel, car il est bon, Car sa miséricorde dure à toujours!
Psaume 119
1 Heureux ceux qui sont intègres dans leur voie, Qui marchent selon la loi de l’Eternel!
2 Heureux ceux qui gardent ses préceptes, Qui le cherchent de tout leur coeur,
3 Qui ne commettent point d’iniquité, Et qui marchent dans ses voies!
4 Tu as prescrit tes ordonnances, Pour qu’on les observe avec soin.
5 Puissent mes actions être bien réglées, Afin que je garde tes statuts!
6 Alors je ne rougirai point, A la vue de tous tes commandements.
7 Je te louerai dans la droiture de mon coeur, En apprenant les lois de ta justice.
8 Je veux garder tes statuts: Ne m’abandonne pas entièrement!
9 Comment le jeune homme rendra-t-il pur son sentier? En se dirigeant d’après ta parole.
10 Je te cherche de tout mon coeur: Ne me laisse pas égarer loin de tes commandements!
11 Je serre ta parole dans mon coeur, Afin de ne pas pécher contre toi.
12 Béni sois-tu, ô Eternel! Enseigne-moi tes statuts!
13 De mes lèvres j’énumère Toutes les sentences de ta bouche.
14 Je me réjouis en suivant tes préceptes, Comme si je possédais tous les trésors.
15 Je médite tes ordonnances, J’ai tes sentiers sous les yeux.
16 Je fais mes délices de tes statuts, Je n’oublie point ta parole.
17 Fais du bien à ton serviteur, pour que je vive Et que j’observe ta parole!
18 Ouvre mes yeux, pour que je contemple Les merveilles de ta loi!
19 Je suis un étranger sur la terre: Ne me cache pas tes commandements!
20 Mon âme est brisée par le désir Qui toujours la porte vers tes lois.
21 Tu menaces les orgueilleux, ces maudits, Qui s’égarent loin de tes commandements.
22 Décharge-moi de l’opprobre et du mépris! Car j’observe tes préceptes.
23 Des princes ont beau s’asseoir et parler contre moi, Ton serviteur médite tes statuts.
24 Tes préceptes font mes délices, Ce sont mes conseillers.
25 Mon âme est attachée à la poussière: Rends-moi la vie selon ta parole!
26 Je raconte mes voies, et tu m’exauces: Enseigne-moi tes statuts!
27 Fais-moi comprendre la voie de tes ordonnances, Et je méditerai sur tes merveilles!
28 Mon âme pleure de chagrin: Relève-moi selon ta parole!
29 Eloigne de moi la voie du mensonge, Et accorde-moi la grâce de suivre ta loi!
30 Je choisis la voie de la vérité, Je place tes lois sous mes yeux.
31 Je m’attache à tes préceptes: Eternel, ne me rends point confus!
32 Je cours dans la voie de tes commandements, Car tu élargis mon coeur.
33 Enseigne-moi, Eternel, la voie de tes statuts, pour que je la retienne jusqu’à la fin!
34 Donne-moi l’intelligence, pour que je garde ta loi Et que je l’observe de tout mon coeur!
35 Conduis-moi dans le sentier de tes commandements! Car je l’aime.
36 Incline mon coeur vers tes préceptes, Et non vers le gain!
37 Détourne mes yeux de la vue des choses vaines, Fais-moi vivre dans ta voie!
38 Accomplis envers ton serviteur ta promesse, Qui est pour ceux qui te craignent!
39 Eloigne de moi l’opprobre que je redoute! Car tes jugements sont pleins de bonté.
40 Voici, je désire pratiquer tes ordonnances: Fais-moi vivre dans ta justice!
41 Eternel, que ta miséricorde vienne sur moi, Ton salut selon ta promesse!
42 Et je pourrai répondre à celui qui m’outrage, Car je me confie en ta parole.
43 N’ôte pas entièrement de ma bouche la parole de la vérité! Car j’espère en tes jugements.
44 Je garderai ta loi constamment, A toujours et à perpétuité.
45 Je marcherai au large, Car je recherche tes ordonnances.
46 Je parlerai de tes préceptes devant les rois, Et je ne rougirai point.
47 Je fais mes délices de tes commandements. Je les aime.
48 Je lève mes mains vers tes commandements que j’aime, Et je veux méditer tes statuts.
49 Souviens-toi de ta promesse à ton serviteur, Puisque tu m’as donné l’espérance!
50 C’est ma consolation dans ma misère, Car ta promesse me rend la vie.
51 Des orgueilleux me chargent de railleries; Je ne m’écarte point de ta loi.
52 Je pense à tes jugements d’autrefois, ô Eternel! Et je me console.
53 Une colère ardente me saisit à la vue des méchants Qui abandonnent ta loi.
54 Tes statuts sont le sujet de mes cantiques, Dans la maison où je suis étranger.
55 La nuit je me rappelle ton nom, ô Eternel! Et je garde ta loi.
56 C’est là ce qui m’est propre, Car j’observe tes ordonnances.
57 Ma part, ô Eternel! je le dis, C’est de garder tes paroles.
58 Je t’implore de tout mon coeur: Aie pitié de moi, selon ta promesse!
59 Je réfléchis à mes voies, Et je dirige mes pieds vers tes préceptes.
60 Je me hâte, je ne diffère point D’observer tes commandements.
61 Les pièges des méchants m’environnent; Je n’oublie point ta loi.
62 Au milieu de la nuit je me lève pour te louer, A cause des jugements de ta justice.
63 Je suis l’ami de tous ceux qui te craignent, Et de ceux qui gardent tes ordonnances.
64 La terre, ô Eternel! est pleine de ta bonté; Enseigne-moi tes statuts!
65 Tu fais du bien à ton serviteur, O Eternel! selon ta promesse.
66 Enseigne-moi le bon sens et l’intelligence! Car je crois à tes commandements.
67 Avant d’avoir été humilié, je m’égarais; Maintenant j’observe ta parole.
68 Tu es bon et bienfaisant; Enseigne-moi tes statuts!
69 Des orgueilleux imaginent contre moi des faussetés; Moi, je garde de tout mon coeur tes ordonnances.
70 Leur coeur est insensible comme la graisse; Moi, je fais mes délices de ta loi.
71 Il m’est bon d’être humilié, Afin que j’apprenne tes statuts.
72 Mieux vaut pour moi la loi de ta bouche Que mille objets d’or et d’argent.
73 Tes mains m’ont créé, elles m’ont formé; Donne-moi l’intelligence, pour que j’apprenne tes commandements!
74 Ceux qui te craignent me voient et se réjouissent, Car j’espère en tes promesses.
75 Je sais, ô Eternel! que tes jugements sont justes; C’est par fidélité que tu m’as humilié.
76 Que ta bonté soit ma consolation, Comme tu l’as promis à ton serviteur!
77 Que tes compassions viennent sur moi, pour que je vive! Car ta loi fait mes délices.
78 Qu’ils soient confondus, les orgueilleux qui m’oppriment sans cause! Moi, je médite sur tes ordonnances.
79 Qu’ils reviennent à moi, ceux qui te craignent, Et ceux qui connaissent tes préceptes!
80 Que mon coeur soit sincère dans tes statuts, Afin que je ne sois pas couvert de honte!
81 Mon âme languit après ton salut; J’espère en ta promesse.
82 Mes yeux languissent après ta promesse; Je dis: Quand me consoleras-tu?
83 Car je suis comme une outre dans la fumée; Je n’oublie point tes statuts.
84 Quel est le nombre des jours de ton serviteur? Quand feras-tu justice de ceux qui me persécutent?
85 Des orgueilleux creusent des fosses devant moi; Ils n’agissent point selon ta loi.
86 Tous tes commandements ne sont que fidélité; Ils me persécutent sans cause: secours-moi!
87 Ils ont failli me terrasser et m’anéantir; Et moi, je n’abandonne point tes ordonnances.
88 Rends-moi la vie selon ta bonté, Afin que j’observe les préceptes de ta bouche!
89 A toujours, ô Eternel! Ta parole subsiste dans les cieux.
90 De génération en génération ta fidélité subsiste; Tu as fondé la terre, et elle demeure ferme.
91 C’est d’après tes lois que tout subsiste aujourd’hui, Car toutes choses te sont assujetties.
92 Si ta loi n’eût fait mes délices, J’eusse alors péri dans ma misère.
93 Je n’oublierai jamais tes ordonnances, Car c’est par elles que tu me rends la vie.
94 Je suis à toi: sauve-moi! Car je recherche tes ordonnances.
95 Des méchants m’attendent pour me faire périr; Je suis attentif à tes préceptes.
96 Je vois des bornes à tout ce qui est parfait: Tes commandements n’ont point de limite.
97 Combien j’aime ta loi! Elle est tout le jour l’objet de ma méditation.
98 Tes commandements me rendent plus sage que mes ennemis, Car je les ai toujours avec moi.
99 Je suis plus instruit que tous mes maîtres, Car tes préceptes sont l’objet de ma méditation.
100 J’ai plus d’intelligence que les vieillards, Car j’observe tes ordonnances.
101 Je retiens mon pied loin de tout mauvais chemin, Afin de garder ta parole.
102 Je ne m’écarte pas de tes lois, Car c’est toi qui m’enseignes.
103 Que tes paroles sont douces à mon palais, Plus que le miel à ma bouche!
104 Par tes ordonnances je deviens intelligent, Aussi je hais toute voie de mensonge.
105 Ta parole est une lampe à mes pieds, Et une lumière sur mon sentier.
106 Je jure, et je le tiendrai, D’observer les lois de ta justice.
107 Je suis bien humilié: Eternel, rends-moi la vie selon ta parole!
108 Agrée, ô Eternel! les sentiments que ma bouche exprime, Et enseigne-moi tes lois!
109 Ma vie est continuellement exposée, Et je n’oublie point ta loi.
110 Des méchants me tendent des pièges, Et je ne m’égare pas loin de tes ordonnances.
111 Tes préceptes sont pour toujours mon héritage, Car ils sont la joie de mon coeur.
112 J’incline mon coeur à pratiquer tes statuts, Toujours, jusqu’à la fin.
113 Je hais les hommes indécis, Et j’aime ta loi.
114 Tu es mon asile et mon bouclier; J’espère en ta promesse.
115 Eloignez-vous de moi, méchants, Afin que j’observe les commandements de mon Dieu!
116 Soutiens-moi selon ta promesse, afin que je vive, Et ne me rends point confus dans mon espérance!
117 Sois mon appui, pour que je sois sauvé, Et que je m’occupe sans cesse de tes statuts!
118 Tu méprises tous ceux qui s’écartent de tes statuts, Car leur tromperie est sans effet.
119 Tu enlèves comme de l’écume tous les méchants de la terre; C’est pourquoi j’aime tes préceptes.
120 Ma chair frissonne de l’effroi que tu m’inspires, Et je crains tes jugements.
121 J’observe la loi et la justice: Ne m’abandonne pas à mes oppresseurs!
122 Prends sous ta garantie le bien de ton serviteur, Ne me laisse pas opprimer par des orgueilleux!
123 Mes yeux languissent après ton salut, Et après la promesse de ta justice.
124 Agis envers ton serviteur selon ta bonté, Et enseigne-moi tes statuts!
125 Je suis ton serviteur: donne-moi l’intelligence, Pour que je connaisse tes préceptes!
126 Il est temps que l’Eternel agisse: Ils transgressent ta loi.
127 C’est pourquoi j’aime tes commandements, Plus que l’or et que l’or fin;
128 C’est pourquoi je trouve justes toutes tes ordonnances, Je hais toute voie de mensonge.
129 Tes préceptes sont admirables: Aussi mon âme les observe.
130 La révélation de tes paroles éclaire, Elle donne de l’intelligence aux simples.
131 J’ouvre la bouche et je soupire, Car je suis avide de tes commandements.
132 Tourne vers moi ta face, et aie pitié de moi, Selon ta coutume à l’égard de ceux qui aiment ton nom!
133 Affermis mes pas dans ta parole, Et ne laisse aucune iniquité dominer sur moi!
134 Délivre-moi de l’oppression des hommes, Afin que je garde tes ordonnances!
135 Fais luire ta face sur ton serviteur, Et enseigne-moi tes statuts!
136 Mes yeux répandent des torrents d’eaux, Parce qu’on n’observe point ta loi.
137 Tu es juste, ô Eternel! Et tes jugements sont équitables;
138 Tu fondes tes préceptes sur la justice Et sur la plus grande fidélité.
139 Mon zèle me consume, Parce que mes adversaires oublient tes paroles.
140 Ta parole est entièrement éprouvée, Et ton serviteur l’aime.
141 Je suis petit et méprisé; Je n’oublie point tes ordonnances.
142 Ta justice est une justice éternelle, Et ta loi est la vérité.
143 La détresse et l’angoisse m’atteignent: Tes commandements font mes délices.
144 Tes préceptes sont éternellement justes: Donne-moi l’intelligence, pour que je vive!
145 Je t’invoque de tout mon coeur: exauce-moi, Eternel, Afin que je garde tes statuts!
146 Je t’invoque: sauve-moi, Afin que j’observe tes préceptes!
147 Je devance l’aurore et je crie; J’espère en tes promesses.
148 Je devance les veilles et j’ouvre les yeux, Pour méditer ta parole.
149 Ecoute ma voix selon ta bonté! Rends-moi la vie selon ton jugement!
150 Ils s’approchent, ceux qui poursuivent le crime, Ils s’éloignent de la loi.
151 Tu es proche, ô Eternel! Et tous tes commandements sont la vérité.
152 Dès longtemps je sais par tes préceptes Que tu les as établis pour toujours.
153 Vois ma misère, et délivre-moi! Car je n’oublie point ta loi.
154 Défends ma cause, et rachète-moi; Rends-moi la vie selon ta promesse!
155 Le salut est loin des méchants, Car ils ne recherchent pas tes statuts.
156 Tes compassions sont grandes, ô Eternel! Rends-moi la vie selon tes jugements!
157 Mes persécuteurs et mes adversaires sont nombreux; Je ne m’écarte point de tes préceptes,
158 Je vois avec dégoût des traîtres Qui n’observent pas ta parole.
159 Considère que j’aime tes ordonnances: Eternel, rends-moi la vie selon ta bonté!
160 Le fondement de ta parole est la vérité, Et toutes les lois de ta justice sont éternelles.
161 Des princes me persécutent sans cause; Mais mon coeur ne tremble qu’à tes paroles.
162 Je me réjouis de ta parole, Comme celui qui trouve un grand butin.
163 Je hais, je déteste le mensonge; J’aime ta loi.
164 Sept fois le jour je te célèbre, A cause des lois de ta justice.
165 Il y a beaucoup de paix pour ceux qui aiment ta loi, Et il ne leur arrive aucun malheur.
166 J’espère en ton salut, ô Eternel! Et je pratique tes commandements.
167 Mon âme observe tes préceptes, Et je les aime beaucoup.
168 Je garde tes ordonnances et tes préceptes, Car toutes mes voies sont devant toi.
169 Que mon cri parvienne jusqu’à toi, ô Eternel! Donne-moi l’intelligence, selon ta promesse!
170 Que ma supplication arrive jusqu’à toi! Délivre-moi, selon ta promesse!
171 Que mes lèvres publient ta louange! Car tu m’enseignes tes statuts.
172 Que ma langue chante ta parole! Car tous tes commandements sont justes.
173 Que ta main me soit en aide! Car j’ai choisi tes ordonnances.
174 Je soupire après ton salut, ô Eternel! Et ta loi fait mes délices.
175 Que mon âme vive et qu’elle te loue! Et que tes jugements me soutiennent!
176 Je suis errant comme une brebis perdue; cherche ton serviteur, Car je n’oublie point tes commandements.
Psaume 120
1 Cantique des degrés. Dans ma détresse, c’est à l’Eternel Que je crie, et il m’exauce.
2 Eternel, délivre mon âme de la lèvre mensongère, De la langue trompeuse!
3 Que te donne, que te rapporte Une langue trompeuse?
4 Les traits aigus du guerrier, Avec les charbons ardents du genêt.
5 Malheureux que je suis de séjourner à Méschec, D’habiter parmi les tentes de Kédar!
6 Assez longtemps mon âme a demeuré Auprès de ceux qui haïssent la paix.
7 Je suis pour la paix; mais dès que je parle, Ils sont pour la guerre.
Psaume 121
1 Cantique des degrés. Je lève mes yeux vers les montagnes. D’où me viendra le secours?
2 Le secours me vient de l’Eternel, Qui a fait les cieux et la terre.
3 Il ne permettra point que ton pied chancelle; Celui qui te garde ne sommeillera point.
4 Voici, il ne sommeille ni ne dort, Celui qui garde Israël.
5 L’Eternel est celui qui te garde, L’Eternel est ton ombre à ta main droite.
6 Pendant le jour le soleil ne te frappera point, Ni la lune pendant la nuit.
7 L’Eternel te gardera de tout mal, Il gardera ton âme;
8 L’Eternel gardera ton départ et ton arrivée, Dès maintenant et à jamais.
Psaume 122
1 Cantique des degrés. De David. Je suis dans la joie quand on me dit: Allons à la maison de l’Eternel!
2 Nos pieds s’arrêtent Dans tes portes, Jérusalem!
3 Jérusalem, tu es bâtie Comme une ville dont les parties sont liées ensemble.
4 C’est là que montent les tribus, les tribus de l’Eternel, Selon la loi d’Israël, Pour louer le nom de l’Eternel.
5 Car là sont les trônes pour la justice, Les trônes de la maison de David.
6 Demandez la paix de Jérusalem. Que ceux qui t’aiment jouissent du repos!
7 Que la paix soit dans tes murs, Et la tranquillité dans tes palais!
8 A cause de mes frères et de mes amis, Je désire la paix dans ton sein;
9 A cause de la maison de l’Eternel, notre Dieu, Je fais des voeux pour ton bonheur.
Psaume 123
1 Cantique des degrés, Je lève mes yeux vers toi, Qui sièges dans les cieux.
2 Voici, comme les yeux des serviteurs sont fixés sur la main de leurs maîtres, Et les yeux de la servante sur la main de sa maîtresse, Ainsi nos yeux se tournent vers l’Eternel, notre Dieu, Jusqu’à ce qu’il ait pitié de nous.
3 Aie pitié de nous, Eternel, aie pitié de nous! Car nous sommes assez rassasiés de mépris;
4 Notre âme est assez rassasiée Des moqueries des orgueilleux, du mépris des hautains.
Psaume 124
1 Cantique des degrés. De David. Sans l’Eternel qui nous protégea, Qu’Israël le dise!
2 Sans l’Eternel qui nous protégea, Quand les hommes s’élevèrent contre nous,
3 Ils nous auraient engloutis tout vivants, Quand leur colère s’enflamma contre nous;
4 Alors les eaux nous auraient submergés, Les torrents auraient passé sur notre âme;
5 Alors auraient passé sur notre âme Les flots impétueux.
6 Béni soit l’Eternel, Qui ne nous a pas livrés en proie à leurs dents!
7 Notre âme s’est échappée comme l’oiseau du filet des oiseleurs; Le filet s’est rompu, et nous nous sommes échappés.
8 Notre secours est dans le nom de l’Eternel, Qui a fait les cieux et la terre.
Psaume 125
1 Cantique des degrés. Ceux qui se confient en l’Eternel Sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, Elle est affermie pour toujours.
2 Des montagnes entourent Jérusalem; Ainsi l’Eternel entoure son peuple, Dès maintenant et à jamais.
3 Car le sceptre de la méchanceté ne restera pas sur le lot des justes, Afin que les justes ne tendent pas les mains vers l’iniquité.
4 Eternel, répands tes bienfaits sur les bons Et sur ceux dont le coeur est droit!
5 Mais ceux qui s’engagent dans des voies détournées, Que l’Eternel les détruise avec ceux qui font le mal! Que la paix soit sur Israël!
Psaume 126
1 Cantique des degrés. Quand l’Eternel ramena les captifs de Sion, Nous étions comme ceux qui font un rêve.
2 Alors notre bouche était remplie de cris de joie, Et notre langue de chants d’allégresse; Alors on disait parmi les nations: L’Eternel a fait pour eux de grandes choses!
3 L’Eternel a fait pour nous de grandes choses; Nous sommes dans la joie.
4 Eternel, ramène nos captifs, Comme des ruisseaux dans le midi!
5 Ceux qui sèment avec larmes Moissonneront avec chants d’allégresse.
6 Celui qui marche en pleurant, quand il porte la semence, Revient avec allégresse, quand il porte ses gerbes.
Psaume 127
1 Cantique des degrés. De Salomon. Si l’Eternel ne bâtit la maison, Ceux qui la bâtissent travaillent en vain; Si l’Eternel ne garde la ville, Celui qui la garde veille en vain.
2 En vain vous levez-vous matin, vous couchez-vous tard, Et mangez-vous le pain de douleur; Il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil.
3 Voici, des fils sont un héritage de l’Eternel, Le fruit des entrailles est une récompense.
4 Comme les flèches dans la main d’un guerrier, Ainsi sont les fils de la jeunesse.
5 Heureux l’homme qui en a rempli son carquois! Ils ne seront pas confus, Quand ils parleront avec des ennemis à la porte.
Psaume 128
1 Cantique des degrés. Heureux tout homme qui craint l’Eternel, Qui marche dans ses voies!
2 Tu jouis alors du travail de tes mains, Tu es heureux, tu prospères.
3 Ta femme est comme une vigne féconde Dans l’intérieur de ta maison; Tes fils sont comme des plants d’olivier, Autour de ta table.
4 C’est ainsi qu’est béni L’homme qui craint l’Eternel.
5 L’Eternel te bénira de Sion, Et tu verras le bonheur de Jérusalem Tous les jours de ta vie;
6 Tu verras les fils de tes fils. Que la paix soit sur Israël!
Psaume 129
1 Cantique des degrés. Ils m’ont assez opprimé dès ma jeunesse, Qu’Israël le dise!
2 Ils m’ont assez opprimé dès ma jeunesse, Mais ils ne m’ont pas vaincu.
3 Des laboureurs ont labouré mon dos, Ils y ont tracé de longs sillons.
4 L’Eternel est juste: Il a coupé les cordes des méchants.
5 Qu’ils soient confondus et qu’ils reculent, Tous ceux qui haïssent Sion!
6 Qu’ils soient comme l’herbe des toits, Qui sèche avant qu’on l’arrache!
7 Le moissonneur n’en remplit point sa main, Celui qui lie les gerbes n’en charge point son bras,
8 Et les passants ne disent point: Que la bénédiction de l’Eternel soit sur vous! Nous vous bénissons au nom de l’Eternel!
Psaume 130
1 Cantique des degrés. Du fond de l’abîme je t’invoque, ô Eternel!
2 Seigneur, écoute ma voix! Que tes oreilles soient attentives A la voix de mes supplications!
3 Si tu gardais le souvenir des iniquités, Eternel, Seigneur, qui pourrait subsister?
4 Mais le pardon se trouve auprès de toi, Afin qu’on te craigne.
5 J’espère en l’Eternel, mon âme espère, Et j’attends sa promesse.
6 Mon âme compte sur le Seigneur, Plus que les gardes ne comptent sur le matin, Que les gardes ne comptent sur le matin.
7 Israël, mets ton espoir en l’Eternel! Car la miséricorde est auprès de l’Eternel, Et la rédemption est auprès de lui en abondance.
8 C’est lui qui rachètera Israël De toutes ses iniquités.
Psaume 131
1 Cantique des degrés. De David. Eternel! je n’ai ni un coeur qui s’enfle, ni des regards hautains; Je ne m’occupe pas de choses trop grandes et trop relevées pour moi.
2 Loin de là, j’ai l’âme calme et tranquille, Comme un enfant sevré qui est auprès de sa mère; J’ai l’âme comme un enfant sevré.
3 Israël, mets ton espoir en l’Eternel, Dès maintenant et à jamais!
Psaume 132
1 Cantique des degrés. Eternel, souviens-toi de David, De toutes ses peines!
2 Il jura à l’Eternel, Il fit ce voeu au puissant de Jacob:
3 Je n’entrerai pas dans la tente où j’habite, Je ne monterai pas sur le lit où je repose,
4 Je ne donnerai ni sommeil à mes yeux, Ni assoupissement à mes paupières.
5 Jusqu’à ce que j’aie trouvé un lieu pour l’Eternel, Une demeure pour le puissant de Jacob.
6 Voici, nous en entendîmes parler à Ephrata, Nous la trouvâmes dans les champs de Jaar.
7 Allons à sa demeure, Prosternons-nous devant son marchepied!
8 Lève-toi, Eternel, viens à ton lieu de repos, Toi et l’arche de ta majesté!
9 Que tes sacrificateurs soient revêtus de justice, Et que tes fidèles poussent des cris de joie!
10 A cause de David, ton serviteur, Ne repousse pas ton oint!
11 L’Eternel a juré la vérité à David, Il n’en reviendra pas; Je mettrai sur ton trône un fruit de tes entrailles.
12 Si tes fils observent mon alliance Et mes préceptes que je leur enseigne, Leurs fils aussi pour toujours Seront assis sur ton trône.
13 Oui, l’Eternel a choisi Sion, Il l’a désirée pour sa demeure:
14 C’est mon lieu de repos à toujours; J’y habiterai, car je l’ai désirée.
15 Je bénirai sa nourriture, Je rassasierai de pain ses indigents;
16 Je revêtirai de salut ses sacrificateurs, Et ses fidèles pousseront des cris de joie.
17 Là j’élèverai la puissance de David, Je préparerai une lampe à mon oint,
18 Je revêtirai de honte ses ennemis, Et sur lui brillera sa couronne.
Psaume 133
1 Cantique des degrés. De David. Voici, oh! qu’il est agréable, qu’il est doux Pour des frères de demeurer ensemble!
2 C’est comme l’huile précieuse qui, répandue sur la tête, Descend sur la barbe, sur la barbe d’Aaron, Qui descend sur le bord de ses vêtements.
3 C’est comme la rosée de l’Hermon, Qui descend sur les montagnes de Sion; Car c’est là que l’Eternel envoie la bénédiction, La vie, pour l’éternité.
Psaume 134
1 Cantique des degrés. Voici, bénissez l’Eternel, vous tous, serviteurs de l’Eternel, Qui vous tenez dans la maison de l’Eternel pendant les nuits!
2 Elevez vos mains vers le sanctuaire, Et bénissez l’Eternel!
3 Que l’Eternel te bénisse de Sion, Lui qui a fait les cieux et la terre!
Psaume 135
1 Louez l’Eternel! Louez le nom de l’Eternel, Louez-le, serviteurs de l’Eternel,
2 Qui vous tenez dans la maison de l’Eternel, Dans les parvis de la maison de notre Dieu!
3 Louez l’Eternel! car l’Eternel est bon. Chantez à son nom! car il est favorable.
4 Car l’Eternel s’est choisi Jacob, Israël, pour qu’il lui appartînt.
5 Je sais que l’Eternel est grand, Et que notre Seigneur est au-dessus de tous les dieux.
6 Tout ce que l’Eternel veut, il le fait, Dans les cieux et sur la terre, Dans les mers et dans tous les abîmes.
7 Il fait monter les nuages des extrémités de la terre, Il produit les éclairs et la pluie, Il tire le vent de ses trésors.
8 Il frappa les premiers-nés de l’Egypte, Depuis les hommes jusqu’aux animaux.
9 Il envoya des signes et des miracles au milieu de toi, Egypte! Contre Pharaon et contre tous ses serviteurs.
10 Il frappa des nations nombreuses, Et tua des rois puissants,
11 Sihon, roi des Amoréens, Og, roi de Basan, Et tous les rois de Canaan;
12 Et il donna leur pays en héritage, En héritage à Israël, son peuple.
13 Eternel! ton nom subsiste à toujours, Eternel! ta mémoire dure de génération en génération.
14 Car l’Eternel jugera son peuple, Et il aura pitié de ses serviteurs.
15 Les idoles des nations sont de l’argent et de l’or, Elles sont l’ouvrage de la main des hommes.
16 Elles ont une bouche et ne parlent point, Elles ont des yeux et ne voient point,
17 Elles ont des oreilles et n’entendent point, Elles n’ont point de souffle dans leur bouche.
18 Ils leur ressemblent, ceux qui les fabriquent, Tous ceux qui se confient en elles.
19 Maison d’Israël, bénissez l’Eternel! Maison d’Aaron, bénissez l’Eternel!
20 Maison de Lévi, bénissez l’Eternel! Vous qui craignez l’Eternel, bénissez l’Eternel!
21 Que de Sion l’on bénisse l’Eternel, Qui habite à Jérusalem! Louez l’Eternel!
Psaume 136
1 Louez l’Eternel, car il est bon, Car sa miséricorde dure à toujours!
2 Louez le Dieu des dieux, Car sa miséricorde dure à toujours!
3 Louez le Seigneur des seigneurs, Car sa miséricorde dure à toujours!
4 Celui qui seul fait de grands prodiges, Car sa miséricorde dure à toujours!
5 Celui qui a fait les cieux avec intelligence, Car sa miséricorde dure à toujours!
6 Celui qui a étendu la terre sur les eaux, Car sa miséricorde dure à toujours!
7 Celui qui a fait les grands luminaires, Car sa miséricorde dure à toujours!
8 Le soleil pour présider au jour, Car sa miséricorde dure à toujours!
9 La lune et les étoiles pour présider à la nuit, Car sa miséricorde dure à toujours!
10 Celui qui frappa les Egyptiens dans leurs premiers-nés, Car sa miséricorde dure à toujours!
11 Et fit sortir Israël du milieu d’eux, Car sa miséricorde dure à toujours!
12 A main forte et à bras étendu, Car sa miséricorde dure à toujours!
13 Celui qui coupa en deux la mer Rouge, Car sa miséricorde dure à toujours!
14 Qui fit passer Israël au milieu d’elle, Car sa miséricorde dure à toujours!
15 Et précipita Pharaon et son armée dans la mer Rouge, Car sa miséricorde dure à toujours!
16 Celui qui conduisit son peuple dans le désert, Car sa miséricorde dure à toujours!
17 Celui qui frappa de grands rois, Car sa miséricorde dure à toujours!
18 Qui tua des rois puissants, Car sa miséricorde dure à toujours!
19 Sihon, roi des Amoréens, Car sa miséricorde dure à toujours!
20 Et Og, roi de Basan, Car sa miséricorde dure à toujours!
21 Et donna leur pays en héritage, Car sa miséricorde dure à toujours!
22 En héritage à Israël, son serviteur, Car sa miséricorde dure à toujours!
23 Celui qui se souvint de nous quand nous étions humiliés, Car sa miséricorde dure à toujours!
24 Et nous délivra de nos oppresseurs, Car sa miséricorde dure à toujours!
25 Celui qui donne la nourriture à toute chair, Car sa miséricorde dure à toujours!
26 Louez le Dieu des cieux, Car sa miséricorde dure à toujours!
Psaume 137
1 Sur les bords des fleuves de Babylone, Nous étions assis et nous pleurions, en nous souvenant de Sion.
2 Aux saules de la contrée Nous avions suspendu nos harpes.
3 Là, nos vainqueurs nous demandaient des chants, Et nos oppresseurs de la joie: Chantez-nous quelques-uns des cantiques de Sion!
4 Comment chanterions-nous les cantiques de l’Eternel Sur une terre étrangère?
5 Si je t’oublie, Jérusalem, Que ma droite m’oublie!
6 Que ma langue s’attache à mon palais, Si je ne me souviens de toi, Si je ne fais de Jérusalem Le principal sujet de ma joie!
7 Eternel, souviens-toi des enfants d’Edom, Qui, dans la journée de Jérusalem, Disaient: Rasez, rasez Jusqu’à ses fondements!
8 Fille de Babylone, la dévastée, Heureux qui te rend la pareille, Le mal que tu nous as fait!
9 Heureux qui saisit tes enfants, Et les écrase sur le roc!
Psaume 138
1 De David. Je te célèbre de tout mon coeur, Je chante tes louanges en la présence de Dieu.
2 Je me prosterne dans ton saint temple, Et je célèbre ton nom, à cause de ta bonté et de ta fidélité, Car ta renommée s’est accrue par l’accomplissemen de tes promesses.
3 Le jour où je t’ai invoqué, tu m’as exaucé, Tu m’as rassuré, tu as fortifié mon âme.
4 Tous les rois de la terre te loueront, ô Eternel! En entendant les paroles de ta bouche;
5 Ils célébreront les voies de l’Eternel, Car la gloire de l’Eternel est grande.
6 L’Eternel est élevé: il voit les humbles, Et il reconnaît de loin les orgueilleux.
7 Quand je marche au milieu de la détresse, tu me rends la vie, Tu étends ta main sur la colère de mes ennemis, Et ta droite me sauve.
8 L’Eternel agira en ma faveur. Eternel, ta bonté dure toujours, N’abandonne pas les oeuvres de tes mains!
Psaume 139
1 Au chef des chantres. De David. Psaume. Eternel! tu me sondes et tu me connais,
2 Tu sais quand je m’assieds et quand je me lève, Tu pénètres de loin ma pensée;
3 Tu sais quand je marche et quand je me couche, Et tu pénètres toutes mes voies.
4 Car la parole n’est pas sur ma langue, Que déjà, ô Eternel! tu la connais entièrement.
5 Tu m’entoures par derrière et par devant, Et tu mets ta main sur moi.
6 Une science aussi merveilleuse est au-dessus de ma portée, Elle est trop élevée pour que je puisse la saisir.
7 Où irais-je loin de ton esprit, Et où fuirais-je loin de ta face?
8 Si je monte aux cieux, tu y es; Si je me couche au séjour des morts, t’y voilà.
9 Si je prends les ailes de l’aurore, Et que j’aille habiter à l’extrémité de la mer,
10 Là aussi ta main me conduira, Et ta droite me saisira.
11 Si je dis: Au moins les ténèbres me couvriront, La nuit devient lumière autour de moi;
12 Même les ténèbres ne sont pas obscures pour toi, La nuit brille comme le jour, Et les ténèbres comme la lumière.
13 C’est toi qui as formé mes reins, Qui m’as tissé dans le sein de ma mère.
14 Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes oeuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien.
15 Mon corps n’était point caché devant toi, Lorsque j’ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre.
16 Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m’étaient destinés, Avant qu’aucun d’eux existât.
17 Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables! Que le nombre en est grand!
18 Si je les compte, elles sont plus nombreuses que les grains de sable. Je m’éveille, et je suis encore avec toi.
19 O Dieu, puisses-tu faire mourir le méchant! Hommes de sang, éloignez-vous de moi!
20 Ils parlent de toi d’une manière criminelle, Ils prennent ton nom pour mentir, eux, tes ennemis!
21 Eternel, n’aurais-je pas de la haine pour ceux qui te haïssent, Du dégoût pour ceux qui s’élèvent contre toi?
22 Je les hais d’une parfaite haine; Ils sont pour moi des ennemis.
23 Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon coeur! Eprouve-moi, et connais mes pensées!
24 Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de l’éternité!
Psaume 140
1 Au chef des chantres. Psaume de David. Eternel, délivre-moi des hommes méchants! Préserve-moi des hommes violents.
2 Qui méditent de mauvais desseins dans leur coeur, Et sont toujours prêts à faire la guerre!
3 Ils aiguisent leur langue comme un serpent, Ils ont sous leurs lèvres un venin d’aspic. Pause.
4 Eternel, garantis-moi des mains du méchant! Préserve-moi des hommes violents, Qui méditent de me faire tomber!
5 Des orgueilleux me tendent un piège et des filets, Ils placent des rets le long du chemin, Ils me dressent des embûches. Pause.
6 Je dis à l’Eternel: Tu es mon Dieu! Eternel, prête l’oreille à la voix de mes supplications!
7 Eternel, Seigneur, force de mon salut! Tu couvres ma tête au jour du combat.
8 Eternel, n’accomplis pas les désirs du méchant, Ne laisse pas réussir ses projets, de peur qu’il ne s’en glorifie! Pause.
9 Que sur la tête de ceux qui m’environnent Retombe l’iniquité de leurs lèvres!
10 Que des charbons ardents soient jetés sur eux! Qu’il les précipite dans le feu, Dans des abîmes, d’où ils ne se relèvent plus!
11 L’homme dont la langue est fausse ne s’affermit pas sur la terre; Et l’homme violent, le malheur l’entraîne à sa perte.
12 Je sais que l’Eternel fait droit au misérable, Justice aux indigents.
13 Oui, les justes célébreront ton nom, Les hommes droits habiteront devant ta face.
Psaume 141
1 Psaume de David. Eternel, je t’invoque: viens en hâte auprès de moi! Prête l’oreille à ma voix, quand je t’invoque!
2 Que ma prière soit devant ta face comme l’encens, Et l’élévation de mes mains comme l’offrande du soir!
3 Eternel, mets une garde à ma bouche, Veille sur la porte de mes lèvres!
4 N’entraîne pas mon coeur à des choses mauvaises, A des actions coupables avec les hommes qui font le mal, Et que je ne prenne aucune part à leurs festins!
5 Que le juste me frappe, c’est une faveur; Qu’il me châtie, c’est de l’huile sur ma tête: Ma tête ne se détournera pas; Mais de nouveau ma prière s’élèvera contre leur méchanceté.
6 Que leurs juges soient précipités le long des rochers, Et l’on écoutera mes paroles, car elles sont agréables.
7 Comme quand on laboure et qu’on fend la terre, Ainsi nos os sont dispersés à l’entrée du séjour des morts.
8 C’est vers toi, Eternel, Seigneur! que se tournent mes yeux, C’est auprès de toi que je cherche un refuge: N’abandonne pas mon âme!
9 Garantis-moi du piège qu’ils me tendent, Et des embûches de ceux qui font le mal!
10 Que les méchants tombent dans leurs filets, Et que j’échappe en même temps!
Psaume 142
1 Cantique de David. Lorsqu’il était dans la caverne. Prière. De ma voix je crie à l’Eternel, De ma voix j’implore l’Eternel.
2 Je répands ma plainte devant lui, Je lui raconte ma détresse.
3 Quand mon esprit est abattu au dedans de moi, Toi, tu connais mon sentier. Sur la route où je marche Ils m’ont tendu un piège.
4 Jette les yeux à droite, et regarde! Personne ne me reconnaît, Tout refuge est perdu pour moi, Nul ne prend souci de mon âme.
5 Eternel! c’est à toi que je crie. Je dis: Tu es mon refuge, Mon partage sur la terre des vivants.
6 Sois attentif à mes cris! Car je suis bien malheureux. Délivre-moi de ceux qui me poursuivent! Car ils sont plus forts que moi.
7 Tire mon âme de sa prison, Afin que je célèbre ton nom! Les justes viendront m’entourer, Quand tu m’auras fait du bien.
Psaume 143
1 Psaume de David. Eternel, écoute ma prière, prête l’oreille à mes supplications! Exauce-moi dans ta fidélité, dans ta justice!
2 N’entre pas en jugement avec ton serviteur! Car aucun vivant n’est juste devant toi.
3 L’ennemi poursuit mon âme, Il foule à terre ma vie; Il me fait habiter dans les ténèbres, Comme ceux qui sont morts depuis longtemps.
4 Mon esprit est abattu au dedans de moi, Mon coeur est troublé dans mon sein.
5 Je me souviens des jours d’autrefois, Je médite sur toutes tes oeuvres, Je réfléchis sur l’ouvrage de tes mains.
6 J’étends mes mains vers toi; Mon âme soupire après toi, comme une terre desséchée. Pause.
7 Hâte-toi de m’exaucer, ô Eternel! Mon esprit se consume. Ne me cache pas ta face! Je serais semblable à ceux qui descendent dans la fosse.
8 Fais-moi dès le matin entendre ta bonté! Car je me confie en toi. Fais-moi connaître le chemin où je dois marcher! Car j’élève à toi mon âme.
9 Délivre-moi de mes ennemis, ô Eternel! Auprès de toi je cherche un refuge.
10 Enseigne-moi à faire ta volonté! Car tu es mon Dieu. Que ton bon esprit me conduise sur la voie droite!
11 A cause de ton nom, Eternel, rends-moi la vie! Dans ta justice, retire mon âme de la détresse!
12 Dans ta bonté, anéantis mes ennemis, Et fais périr tous les oppresseurs de mon âme! Car je suis ton serviteur.
Psaume 144
1 De David. Béni soit l’Eternel, mon rocher, Qui exerce mes mains au combat, Mes doigts à la bataille,
2 Mon bienfaiteur et ma forteresse, Ma haute retraite et mon libérateur, Mon bouclier, celui qui est mon refuge, Qui m’assujettit mon peuple!
3 Eternel, qu’est-ce que l’homme, pour que tu le connaisses? Le fils de l’homme, pour que tu prennes garde à lui?
4 L’homme est semblable à un souffle, Ses jours sont comme l’ombre qui passe.
5 Eternel, abaisse tes cieux, et descends! Touche les montagnes, et qu’elles soient fumantes!
6 Fais briller les éclairs, et disperse mes ennemis! Lance tes flèches, et mets-les en déroute!
7 Etends tes mains d’en haut; Délivre-moi et sauve-moi des grandes eaux, De la main des fils de l’étranger,
8 Dont la bouche profère la fausseté, Et dont la droite est une droite mensongère.
9 O Dieu! je te chanterai un cantique nouveau, Je te célébrerai sur le luth à dix cordes.
10 Toi, qui donnes le salut aux rois, Qui sauvas du glaive meurtrier David, ton serviteur,
11 Délivre-moi et sauve-moi de la main des fils de l’étranger, Dont la bouche profère la fausseté, Et dont la droite est une droite mensongère!
12 Nos fils sont comme des plantes Qui croissent dans leur jeunesse; Nos filles comme les colonnes sculptées Qui font l’ornement des palais.
13 Nos greniers sont pleins, Regorgeant de toute espèce de provisions; Nos troupeaux se multiplient par milliers, par dix milliers, Dans nos campagnes;
14 Nos génisses sont fécondes; Point de désastre, point de captivité, Point de cris dans nos rues!
15 Heureux le peuple pour qui il en est ainsi! Heureux le peuple dont l’Eternel est le Dieu!
Psaume 145
1 Louange. De David. Je t’exalterai, ô mon Dieu, mon roi! Et je bénirai ton nom à toujours et à perpétuité.
2 Chaque jour je te bénirai, Et je célébrerai ton nom à toujours et à perpétuité.
3 L’Eternel est grand et très digne de louange, Et sa grandeur est insondable.
4 Que chaque génération célèbre tes oeuvres, Et publie tes hauts faits!
5 Je dirai la splendeur glorieuse de ta majesté; Je chanterai tes merveilles.
6 On parlera de ta puissance redoutable, Et je raconterai ta grandeur.
7 Qu’on proclame le souvenir de ton immense bonté, Et qu’on célèbre ta justice!
8 L’Eternel est miséricordieux et compatissant, Lent à la colère et plein de bonté.
9 L’Eternel est bon envers tous, Et ses compassions s’étendent sur toutes ses oeuvres.
10 Toutes tes oeuvres te loueront, ô Eternel! Et tes fidèles te béniront.
11 Ils diront la gloire de ton règne, Et ils proclameront ta puissance,
12 Pour faire connaître aux fils de l’homme ta puissance Et la splendeur glorieuse de ton règne.
13 Ton règne est un règne de tous les siècles, Et ta domination subsiste dans tous les âges.
14 L’Eternel soutient tous ceux qui tombent, Et il redresse tous ceux qui sont courbés.
15 Les yeux de tous espèrent en toi, Et tu leur donnes la nourriture en son temps.
16 Tu ouvres ta main, Et tu rassasies à souhait tout ce qui a vie.
17 L’Eternel est juste dans toutes ses voies, Et miséricordieux dans toutes ses oeuvres.
18 L’Eternel est près de tous ceux qui l’invoquent, De tous ceux qui l’invoquent avec sincérité;
19 Il accomplit les désirs de ceux qui le craignent, Il entend leur cri et il les sauve.
20 L’Eternel garde tous ceux qui l’aiment, Et il détruit tous les méchants.
21 Que ma bouche publie la louange de l’Eternel, Et que toute chair bénisse son saint nom, A toujours et à perpétuité!
Psaume 146
1 Louez l’Eternel! Mon âme, loue l’Eternel!
2 Je louerai l’Eternel tant que je vivrai, Je célébrerai mon Dieu tant que j’existerai.
3 Ne vous confiez pas aux grands, Aux fils de l’homme, qui ne peuvent sauver.
4 Leur souffle s’en va, ils rentrent dans la terre, Et ce même jour leurs desseins périssent.
5 Heureux celui qui a pour secours le Dieu de Jacob, Qui met son espoir en l’Eternel, son Dieu!
6 Il a fait les cieux et la terre, La mer et tout ce qui s’y trouve. Il garde la fidélité à toujours.
7 Il fait droit aux opprimés; Il donne du pain aux affamés; L’Eternel délivre les captifs;
8 L’Eternel ouvre les yeux des aveugles; L’Eternel redresse ceux qui sont courbés; L’Eternel aime les justes.
9 L’Eternel protège les étrangers, Il soutient l’orphelin et la veuve, Mais il renverse la voie des méchants.
10 L’Eternel règne éternellement; Ton Dieu, ô Sion! subsiste d’âge en âge! Louez l’Eternel!
Psaume 147
1 Louez l’Eternel! Car il est beau de célébrer notre Dieu, Car il est doux, il est bienséant de le louer.
2 L’Eternel rebâtit Jérusalem, Il rassemble les exilés d’Israël;
3 Il guérit ceux qui ont le coeur brisé, Et il panse leurs blessures.
4 Il compte le nombre des étoiles, Il leur donne à toutes des noms.
5 Notre Seigneur est grand, puissant par sa force, Son intelligence n’a point de limite.
6 L’Eternel soutient les malheureux, Il abaisse les méchants jusqu’à terre.
7 Chantez à l’Eternel avec actions de grâces, Célébrez notre Dieu avec la harpe!
8 Il couvre les cieux de nuages, Il prépare la pluie pour la terre; Il fait germer l’herbe sur les montagnes.
9 Il donne la nourriture au bétail, Aux petits du corbeau quand ils crient,
10 Ce n’est pas dans la vigueur du cheval qu’il se complaît, Ce n’est pas dans les jambes de l’homme qu’il met son plaisir;
11 L’Eternel aime ceux qui le craignent, Ceux qui espèrent en sa bonté.
12 Jérusalem, célèbre l’Eternel! Sion, loue ton Dieu!
13 Car il affermit les barres de tes portes, Il bénit tes fils au milieu de toi;
14 Il rend la paix à ton territoire, Il te rassasie du meilleur froment.
15 Il envoie ses ordres sur la terre: Sa parole court avec vitesse
16 Il donne la neige comme de la laine, Il répand la gelée blanche comme de la cendre;
17 Il lance sa glace par morceaux; Qui peut résister devant son froid?
18 Il envoie sa parole, et il les fond; Il fait souffler son vent, et les eaux coulent.
19 Il révèle sa parole à Jacob, Ses lois et ses ordonnances à Israël;
20 Il n’a pas agi de même pour toutes les nations, Et elles ne connaissent point ses ordonnances. Louez l’Eternel!
Psaume 148
1 Louez l’Eternel! Louez l’Eternel du haut des cieux! Louez-le dans les lieux élevés!
2 Louez-le, vous tous ses anges! Louez-le, vous toutes ses armées!
3 Louez-le, soleil et lune! Louez-le, vous toutes, étoiles lumineuses!
4 Louez-le, cieux des cieux, Et vous, eaux qui êtes au-dessus des cieux!
5 Qu’ils louent le nom de l’Eternel! Car il a commandé, et ils ont été créés.
6 Il les a affermis pour toujours et à perpétuité; Il a donné des lois, et il ne les violera point.
7 Louez l’Eternel du bas de la terre, Monstres marins, et vous tous, abîmes,
8 Feu et grêle, neige et brouillards, Vents impétueux, qui exécutez ses ordres,
9 Montagnes et toutes les collines, Arbres fruitiers et tous les cèdres,
10 Animaux et tout le bétail, Reptiles et oiseaux ailés,
11 Rois de la terre et tous les peuples, Princes et tous les juges de la terre,
12 Jeunes hommes et jeunes filles, Vieillards et enfants!
13 Qu’ils louent le nom de l’Eternel! Car son nom seul est élevé; Sa majesté est au-dessus de la terre et des cieux.
14 Il a relevé la force de son peuple: Sujet de louange pour tous ses fidèles, Pour les enfants d’Israël, du peuple qui est près de lui. Louez l’Eternel!
Psaume 149
1 Louez l’Eternel! Chantez à l’Eternel un cantique nouveau! Chantez ses louanges dans l’assemblée des fidèles!
2 Qu’Israël se réjouisse en celui qui l’a créé! Que les fils de Sion soient dans l’allégresse à cause de leur roi!
3 Qu’ils louent son nom avec des danses, Qu’ils le célèbrent avec le tambourin et la harpe!
4 Car l’Eternel prend plaisir à son peuple, Il glorifie les malheureux en les sauvant.
5 Que les fidèles triomphent dans la gloire, Qu’ils poussent des cris de joie sur leur couche!
6 Que les louanges de Dieu soient dans leur bouche, Et le glaive à deux tranchants dans leur main,
7 Pour exercer la vengeance sur les nations, Pour châtier les peuples,
8 Pour lier leurs rois avec des chaînes Et leurs grands avec des ceps de fer,
9 Pour exécuter contre eux le jugement qui est écrit! C’est une gloire pour tous ses fidèles. Louez l’Eternel!
Psaume 150
1 Louez l’Eternel! Louez Dieu dans son sanctuaire! Louez-le dans l’étendue, où éclate sa puissance!
2 Louez-le pour ses hauts faits! Louez-le selon l’immensité de sa grandeur!
3 Louez-le au son de la trompette! Louez-le avec le luth et la harpe!
4 Louez-le avec le tambourin et avec des danses! Louez-le avec les instruments à cordes et le chalumeau!
5 Louez-le avec les cymbales sonores! Louez-le avec les cymbales retentissantes!
6 Que tout ce qui respire loue l’Eternel! Louez l’Eternel!
Proverbes 1
1 Proverbes de Salomon, fils de David, roi d’Israël,
2 Pour connaître la sagesse et l’instruction, Pour comprendre les paroles de l’intelligence;
3 Pour recevoir des leçons de bon sens, De justice, d’équité et de droiture;
4 Pour donner aux simples du discernement, Au jeune homme de la connaissance et de la réflexion.
5 Que le sage écoute, et il augmentera son savoir, Et celui qui est intelligent acquerra de l’habileté,
6 Pour saisir le sens d’un proverbe ou d’une énigme, Des paroles des sages et de leurs sentences.
7 La crainte de l’Eternel est le commencement de la science; Les insensés méprisent la sagesse et l’instruction.
8 Ecoute, mon fils, l’instruction de ton père, Et ne rejette pas l’enseignement de ta mère;
9 Car c’est une couronne de grâce pour ta tête, Et une parure pour ton cou.
10 Mon fils, si des pécheurs veulent te séduire, Ne te laisse pas gagner.
11 S’ils disent: Viens avec nous! dressons des embûches, versons du sang, Tendons des pièges à celui qui se repose en vain sur son innocence,
12 Engloutissons-les tout vifs, comme le séjour des morts, Et tout entiers, comme ceux qui descendent dans la fosse;
13 Nous trouverons toute sorte de biens précieux, Nous remplirons de butin nos maisons;
14 Tu auras ta part avec nous, Il n’y aura qu’une bourse pour nous tous!
15 Mon fils, ne te mets pas en chemin avec eux, Détourne ton pied de leur sentier;
16 Car leurs pieds courent au mal, Et ils ont hâte de répandre le sang.
17 Mais en vain jette-t-on le filet Devant les yeux de tout ce qui a des ailes;
18 Et eux, c’est contre leur propre sang qu’ils dressent des embûches, C’est à leur âme qu’ils tendent des pièges.
19 Ainsi arrive-t-il à tout homme avide de gain; La cupidité cause la perte de ceux qui s’y livrent.
20 La sagesse crie dans les rues, Elle élève sa voix dans les places:
21 Elle crie à l’entrée des lieux bruyants; Aux portes, dans la ville, elle fait entendre ses paroles:
22 Jusqu’à quand, stupides, aimerez-vous la stupidité? Jusqu’à quand les moqueurs se plairont-ils à la moquerie, Et les insensés haïront-ils la science?
23 Tournez-vous pour écouter mes réprimandes! Voici, je répandrai sur vous mon esprit, Je vous ferai connaître mes paroles.
24 Puisque j’appelle et que vous résistez, Puisque j’étends ma main et que personne n’y prend garde,
25 Puisque vous rejetez tous mes conseils, Et que vous n’aimez pas mes réprimandes,
26 Moi aussi, je rirai quand vous serez dans le malheur, Je me moquerai quand la terreur vous saisira,
27 Quand la terreur vous saisira comme une tempête, Et que le malheur vous enveloppera comme un tourbillon, Quand la détresse et l’angoisse fondront sur vous.
28 Alors ils m’appelleront, et je ne répondrai pas; Ils me chercheront, et ils ne me trouveront pas.
29 Parce qu’ils ont haï la science, Et qu’ils n’ont pas choisi la crainte de l’Eternel,
30 Parce qu’ils n’ont point aimé mes conseils, Et qu’ils ont dédaigné toutes mes réprimandes,
31 Ils se nourriront du fruit de leur voie, Et ils se rassasieront de leurs propres conseils,
32 Car la résistance des stupides les tue, Et la sécurité des insensés les perd;
33 Mais celui qui m’écoute reposera avec assurance, Il vivra tranquille et sans craindre aucun mal.
Proverbes 2
1 Mon fils, si tu reçois mes paroles, Et si tu gardes avec toi mes préceptes,
2 Si tu rends ton oreille attentive à la sagesse, Et si tu inclines ton coeur à l’intelligence;
3 Oui, si tu appelles la sagesse, Et si tu élèves ta voix vers l’intelligence,
4 Si tu la cherches comme l’argent, Si tu la poursuis comme un trésor,
5 Alors tu comprendras la crainte de l’Eternel, Et tu trouveras la connaissance de Dieu.
6 Car l’Eternel donne la sagesse; De sa bouche sortent la connaissance et l’intelligence;
7 Il tient en réserve le salut pour les hommes droits, Un bouclier pour ceux qui marchent dans l’intégrité,
8 En protégeant les sentiers de la justice Et en gardant la voie de ses fidèles.
9 Alors tu comprendras la justice, l’équité, La droiture, toutes les routes qui mènent au bien.
10 Car la sagesse viendra dans ton coeur, Et la connaissance fera les délices de ton âme;
11 La réflexion veillera sur toi, L’intelligence te gardera,
12 Pour te délivrer de la voie du mal, De l’homme qui tient des discours pervers,
13 De ceux qui abandonnent les sentiers de la droiture Afin de marcher dans des chemins ténébreux,
14 Qui trouvent de la jouissance à faire le mal, Qui mettent leur plaisir dans la perversité,
15 Qui suivent des sentiers détournés, Et qui prennent des routes tortueuses;
16 Pour te délivrer de la femme étrangère, De l’étrangère qui emploie des paroles doucereuses,
17 Qui abandonne l’ami de sa jeunesse, Et qui oublie l’alliance de son Dieu;
18 Car sa maison penche vers la mort, Et sa route mène chez les morts:
19 Aucun de ceux qui vont à elle ne revient, Et ne retrouve les sentiers de la vie.
20 Tu marcheras ainsi dans la voie des gens de bien, Tu garderas les sentiers des justes.
21 Car les hommes droits habiteront le pays, Les hommes intègres y resteront;
22 Mais les méchants seront retranchés du pays, Les infidèles en seront arrachés.
Proverbes 3
1 Mon fils, n’oublie pas mes enseignements, Et que ton coeur garde mes préceptes;
2 Car ils prolongeront les jours et les années de ta vie, Et ils augmenteront ta paix.
3 Que la bonté et la fidélité ne t’abandonnent pas; Lie-les à ton cou, écris-les sur la table de ton coeur.
4 Tu acquerras ainsi de la grâce et une raison saine, Aux yeux de Dieu et des hommes.
5 Confie-toi en l’Eternel de tout ton coeur, Et ne t’appuie pas sur ta sagesse;
6 Reconnais-le dans toutes tes voies, Et il aplanira tes sentiers.
7 Ne sois point sage à tes propres yeux, Crains l’Eternel, et détourne-toi du mal:
8 Ce sera la santé pour tes muscles, Et un rafraîchissement pour tes os.
9 Honore l’Eternel avec tes biens, Et avec les prémices de tout ton revenu:
10 Alors tes greniers seront remplis d’abondance, Et tes lsges regorgeront de moût.
11 Mon fils, ne méprise pas la correction de l’Eternel, Et ne t’effraie point de ses châtiments;
12 Car l’Eternel châtie celui qu’il aime, Comme un père l’enfant qu’il chérit.
13 Heureux l’homme qui a trouvé la sagesse, Et l’homme qui possède l’intelligence!
14 Car le gain qu’elle procure est préférable à celui de l’argent, Et le profit qu’on en tire vaut mieux que l’or;
15 Elle est plus précieuse que les perles, Elle a plus de valeur que tous les objets de prix.
16 Dans sa droite est une longue vie; Dans sa gauche, la richesse et la gloire.
17 Ses voies sont des voies agréables, Et tous ses sentiers sont paisibles.
18 Elle est un arbre de vie pour ceux qui la saisissent, Et ceux qui la possèdent sont heureux.
19 C’est par la sagesse que l’Eternel a fondé la terre, C’est par l’intelligence qu’il a affermi les cieux;
20 C’est par sa science que les abîmes se sont ouverts, Et que les nuages distillent la rosée.
21 Mon fils, que ces enseignements ne s’éloignent pas de tes yeux, Garde la sagesse et la réflexion:
22 Elles seront la vie de ton âme, Et l’ornement de ton cou.
23 Alors tu marcheras avec assurance dans ton chemin, Et ton pied ne heurtera pas.
24 Si tu te couches, tu seras sans crainte; Et quand tu seras couché, ton sommeil sera doux.
25 Ne redoute ni une terreur soudaine, Ni une attaque de la part des méchants;
26 Car l’Eternel sera ton assurance, Et il préservera ton pied de toute embûche.
27 Ne refuse pas un bienfait à celui qui y a droit, Quand tu as le pouvoir de l’accorder.
28 Ne dis pas à ton prochain: Va et reviens, Demain je donnerai! quand tu as de quoi donner.
29 Ne médite pas le mal contre ton prochain, Lorsqu’il demeure tranquillement près de toi.
30 Ne conteste pas sans motif avec quelqu’un, Lorsqu’il ne t’a point fait de mal.
31 Ne porte pas envie à l’homme violent, Et ne choisis aucune de ses voies.
32 Car l’Eternel a en horreur les hommes pervers, Mais il est un ami pour les hommes droits;
33 La malédiction de l’Eternel est dans la maison du méchant, Mais il bénit la demeure des justes;
34 Il se moque des moqueurs, Mais il fait grâce aux humbles;
35 Les sages hériteront la gloire, Mais les insensés ont la honte en partage.
Proverbes 4
1 Ecoutez, mes fils, l’instruction d’un père, Et soyez attentifs, pour connaître la sagesse;
2 Car je vous donne de bons conseils: Ne rejetez pas mon enseignement.
3 J’étais un fils pour mon père, Un fils tendre et unique auprès de ma mère.
4 Il m’instruisait alors, et il me disait: Que ton coeur retienne mes paroles; Observe mes préceptes, et tu vivras.
5 Acquiers la sagesse, acquiers l’intelligence; N’oublie pas les paroles de ma bouche, et ne t’en détourne pas.
6 Ne l’abandonne pas, et elle te gardera; Aime-la, et elle te protégera.
7 Voici le commencement de la sagesse: Acquiers la sagesse, Et avec tout ce que tu possèdes acquiers l’intelligence.
8 Exalte-la, et elle t’élèvera; Elle fera ta gloire, si tu l’embrasses;
9 Elle mettra sur ta tête une couronne de grâce, Elle t’ornera d’un magnifique diadème.
10 Ecoute, mon fils, et reçois mes paroles; Et les années de ta vie se multiplieront.
11 Je te montre la voie de la sagesse, Je te conduis dans les sentiers de la droiture.
12 Si tu marches, ton pas ne sera point gêné; Et si tu cours, tu ne chancelleras point.
13 Retiens l’instruction, ne t’en dessaisis pas; Garde-la, car elle est ta vie.
14 N’entre pas dans le sentier des méchants, Et ne marche pas dans la voie des hommes mauvais.
15 Evite-la, n’y passe point; Détourne-t’en, et passe outre.
16 Car ils ne dormiraient pas s’ils n’avaient fait le mal, Le sommeil leur serait ravi s’ils n’avaient fait tomber personne;
17 Car c’est le pain de la méchanceté qu’ils mangent, C’est le vin de la violence qu’ils boivent.
18 Le sentier des justes est comme la lumière resplendissante, Dont l’éclat va croissant jusqu’au milieu du jour.
19 La voie des méchants est comme les ténèbres; Ils n’aperçoivent pas ce qui les fera tomber.
20 Mon fils, sois attentif à mes paroles, Prête l’oreille à mes discours.
21 Qu’ils ne s’éloignent pas de tes yeux; Garde-les dans le fond de ton coeur;
22 Car c’est la vie pour ceux qui les trouvent, C’est la santé pour tout leur corps.
23 Garde ton coeur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie.
24 Ecarte de ta bouche la fausseté, Eloigne de tes lèvres les détours.
25 Que tes yeux regardent en face, Et que tes paupières se dirigent devant toi.
26 Considère le chemin par où tu passes, Et que toutes tes voies soient bien réglées;
27 N’incline ni à droite ni à gauche, Et détourne ton pied du mal.
Proverbes 5
1 Mon fils, sois attentif à ma sagesse, Prête l’oreille à mon intelligence,
2 Afin que tu conserves la réflexion, Et que tes lèvres gardent la connaissance.
3 Car les lèvres de l’étrangère distillent le miel, Et son palais est plus doux que l’huile;
4 Mais à la fin elle est amère comme l’absinthe, Aiguë comme un glaive à deux tranchants.
5 Ses pieds descendent vers la mort, Ses pas atteignent le séjour des morts.
6 Afin de ne pas considérer le chemin de la vie, Elle est errante dans ses voies, elle ne sait où elle va.
7 Et maintenant, mes fils, écoutez-moi, Et ne vous écartez pas des paroles de ma bouche.
8 Eloigne-toi du chemin qui conduit chez elle, Et ne t’approche pas de la porte de sa maison,
9 De peur que tu ne livres ta vigueur à d’autres, Et tes années à un homme cruel;
10 De peur que des étrangers ne se rassasient de ton bien, Et du produit de ton travail dans la maison d’autrui;
11 De peur que tu ne gémisses, près de ta fin, Quand ta chair et ton corps se consumeront,
12 Et que tu ne dises: Comment donc ai-je pu haïr la correction, Et comment mon coeur a-t-il dédaigné la réprimande?
13 Comment ai-je pu ne pas écouter la voix de mes maîtres, Ne pas prêter l’oreille à ceux qui m’instruisaient?
14 Peu s’en est fallu que je n’aie éprouvé tous les malheurs Au milieu du peuple et de l’assemblée.
15 Bois les eaux de ta citerne, Les eaux qui sortent de ton puits.
16 Tes sources doivent-elles se répandre au dehors? Tes ruisseaux doivent ils couler sur les places publiques?
17 Qu’ils soient pour toi seul, Et non pour des étrangers avec toi.
18 Que ta source soit bénie, Et fais ta joie de la femme de ta jeunesse,
19 Biche des amours, gazelle pleine de grâce: Sois en tout temps enivré de ses charmes, Sans cesse épris de son amour.
20 Et pourquoi, mon fils, serais-tu épris d’une étrangère, Et embrasserais-tu le sein d’une inconnue?
21 Car les voies de l’homme sont devant les yeux de l’Eternel, Qui observe tous ses sentiers.
22 Le méchant est pris dans ses propres iniquités, Il est saisi par les liens de son péché.
23 Il mourra faute d’instruction, Il chancellera par l’excès de sa folie.
Proverbes 6
1 Mon fils, si tu as cautionné ton prochain, Si tu t’es engagé pour autrui,
2 Si tu es enlacé par les paroles de ta bouche, Si tu es pris par les paroles de ta bouche,
3 Fais donc ceci, mon fils, dégage-toi, Puisque tu es tombé au pouvoir de ton prochain; Va, prosterne-toi, et fais des instances auprès de lui;
4 Ne donne ni sommeil à tes yeux, Ni assoupissement à tes paupières;
5 Dégage-toi comme la gazelle de la main du chasseur, Comme l’oiseau de la main de l’oiseleur.
6 Va vers la fourmi, paresseux; Considère ses voies, et deviens sage.
7 Elle n’a ni chef, Ni inspecteur, ni maître;
8 Elle prépare en été sa nourriture, Elle amasse pendant la moisson de quoi manger.
9 Paresseux, jusqu’à quand seras-tu couché? Quand te lèveras-tu de ton sommeil?
10 Un peu de sommeil, un peu d’assoupissement, Un peu croiser les mains pour dormir!
11 Et la pauvreté te surprendra, comme un rôdeur, Et la disette, comme un homme en armes.
12 L’homme pervers, l’homme inique, Marche la fausseté dans la bouche;
13 Il cligne des yeux, parle du pied, Fait des signes avec les doigts;
14 La perversité est dans son coeur, Il médite le mal en tout temps, Il excite des querelles.
15 Aussi sa ruine arrivera-t-elle subitement; Il sera brisé tout d’un coup, et sans remède.
16 Il y a six choses que hait l’Eternel, Et même sept qu’il a en horreur;
17 Les yeux hautains, la langue menteuse, Les mains qui répandent le sang innocent,
18 Le coeur qui médite des projets iniques, Les pieds qui se hâtent de courir au mal,
19 Le faux témoin qui dit des mensonges, Et celui qui excite des querelles entre frères.
20 Mon fils, garde les préceptes de ton père, Et ne rejette pas l’enseignement de ta mère.
21 Lie-les constamment sur ton coeur, Attache-les à ton cou.
22 Ils te dirigeront dans ta marche, Ils te garderont sur ta couche, Ils te parleront à ton réveil.
23 Car le précepte est une lampe, et l’enseignement une lumière, Et les avertissements de la correction sont le chemin de la vie:
24 Ils te préserveront de la femme corrompue, De la langue doucereuse de l’étrangère.
25 Ne la convoite pas dans ton coeur pour sa beauté, Et ne te laisse pas séduire par ses paupières.
26 Car pour la femme prostituée on se réduit à un morceau de pain, Et la femme mariée tend un piège à la vie précieuse.
27 Quelqu’un mettra-t-il du feu dans son sein, Sans que ses vêtements s’enflamment?
28 Quelqu’un marchera-t-il sur des charbons ardents, Sans que ses pieds soient brûlés?
29 Il en est de même pour celui qui va vers la femme de son prochain: Quiconque la touche ne restera pas impuni.
30 On ne tient pas pour innocent le voleur qui dérobe Pour satisfaire son appétit, quand il a faim;
31 Si on le trouve, il fera une restitution au septuple, Il donnera tout ce qu’il a dans sa maison.
32 Mais celui qui commet un adultère avec une femme est dépourvu de sens, Celui qui veut se perdre agit de la sorte;
33 Il n’aura que plaie et ignominie, Et son opprobre ne s’effacera point.
34 Car la jalousie met un homme en fureur, Et il est sans pitié au jour de la vengeance;
35 Il n’a égard à aucune rançon, Et il est inflexible, quand même tu multiplierais les dons.
Proverbes 7
1 Mon fils, retiens mes paroles, Et garde avec toi mes préceptes.
2 Observe mes préceptes, et tu vivras; Garde mes enseignements comme la prunelle de tes yeux.
3 Lie-les sur tes doigts, Ecris-les sur la table de ton coeur.
4 Dis à la sagesse: Tu es ma soeur! Et appelle l’intelligence ton amie,
5 Pour qu’elles te préservent de la femme étrangère, De l’étrangère qui emploie des paroles doucereuses.
6 J’étais à la fenêtre de ma maison, Et je regardais à travers mon treillis.
7 J’aperçus parmi les stupides, Je remarquai parmi les jeunes gens un garçon dépourvu de sens.
8 Il passait dans la rue, près de l’angle où se tenait une de ces étrangères, Et il se dirigeait lentement du côté de sa demeure:
9 C’était au crépuscule, pendant la soirée, Au milieu de la nuit et de l’obscurité.
10 Et voici, il fut abordé par une femme Ayant la mise d’une prostituée et la ruse dans le coeur.
11 Elle était bruyante et rétive; Ses pieds ne restaient point dans sa maison;
12 Tantôt dans la rue, tantôt sur les places, Et près de tous les angles, elle était aux aguets.
13 Elle le saisit et l’embrassa, Et d’un air effronté lui dit:
14 Je devais un sacrifice d’actions de grâces, Aujourd’hui j’ai accompli mes voeux.
15 C’est pourquoi je suis sortie au-devant de toi Pour te chercher, et je t’ai trouvé.
16 J’ai orné mon lit de couvertures, De tapis de fil d’Egypte;
17 J’ai parfumé ma couche De myrrhe, d’aloès et de cinnamome.
18 Viens, enivrons-nous d’amour jusqu’au matin, Livrons-nous joyeusement à la volupté.
19 Car mon mari n’est pas à la maison, Il est parti pour un voyage lointain;
20 Il a pris avec lui le sac de l’argent, Il ne reviendra à la maison qu’à la nouvelle lune.
21 Elle le séduisit à force de paroles, Elle l’entraîna par ses lèvres doucereuses.
22 Il se mit tout à coup à la suivre, Comme le boeuf qui va à la boucherie, Comme un fou qu’on lie pour le châtier,
23 Jusqu’à ce qu’une flèche lui perce le foie, Comme l’oiseau qui se précipite dans le filet, Sans savoir que c’est au prix de sa vie.
24 Et maintenant, mes fils, écoutez-moi, Et soyez attentifs aux paroles de ma bouche.
25 Que ton coeur ne se détourne pas vers les voies d’une telle femme, Ne t’égare pas dans ses sentiers.
26 Car elle a fait tomber beaucoup de victimes, Et ils sont nombreux, tous ceux qu’elle a tués.
27 Sa maison, c’est le chemin du séjour des morts; Il descend vers les demeures de la mort.
Proverbes 8
1 La sagesse ne crie-t-elle pas? L’intelligence n’élève-t-elle pas sa voix?
2 C’est au sommet des hauteurs près de la route, C’est à la croisée des chemins qu’elle se place;
3 A côté des portes, à l’entrée de la ville, A l’intérieur des portes, elle fait entendre ses cris:
4 Hommes, c’est à vous que je crie, Et ma voix s’adresse aux fils de l’homme.
5 Stupides, apprenez le discernement; Insensés, apprenez l’intelligence.
6 Ecoutez, car j’ai de grandes choses à dire, Et mes lèvres s’ouvrent pour enseigner ce qui est droit.
7 Car ma bouche proclame la vérité, Et mes lèvres ont en horreur le mensonge;
8 Toutes les paroles de ma bouche sont justes, Elles n’ont rien de faux ni de détourné;
9 Toutes sont claires pour celui qui est intelligent, Et droites pour ceux qui ont trouvé la science.
10 Préférez mes instructions à l’argent, Et la science à l’or le plus précieux;
11 Car la sagesse vaut mieux que les perles, Elle a plus de valeur que tous les objets de prix.
12 Moi, la sagesse, j’ai pour demeure le discernement, Et je possède la science de la réflexion.
13 La crainte de l’Eternel, c’est la haine du mal; L’arrogance et l’orgueil, la voie du mal, Et la bouche perverse, voilà ce que je hais.
14 Le conseil et le succès m’appartiennent; Je suis l’intelligence, la force est à moi.
15 Par moi les rois règnent, Et les princes ordonnent ce qui est juste;
16 Par moi gouvernent les chefs, Les grands, tous les juges de la terre.
17 J’aime ceux qui m’aiment, Et ceux qui me cherchent me trouvent.
18 Avec moi sont la richesse et la gloire, Les biens durables et la justice.
19 Mon fruit est meilleur que l’or, que l’or pur, Et mon produit est préférable à l’argent.
20 Je marche dans le chemin de la justice, Au milieu des sentiers de la droiture,
21 Pour donner des biens à ceux qui m’aiment, Et pour remplir leurs trésors.
22 L’Eternel m’a créée la première de ses oeuvres, Avant ses oeuvres les plus anciennes.
23 J’ai été établie depuis l’éternité, Dès le commencement, avant l’origine de la terre.
24 Je fus enfantée quand il n’y avait point d’abîmes, Point de sources chargées d’eaux;
25 Avant que les montagnes soient affermies, Avant que les collines existent, je fus enfantée;
26 Il n’avait encore fait ni la terre, ni les campagnes, Ni le premier atome de la poussière du monde.
27 Lorsqu’il disposa les cieux, j’étais là; Lorsqu’il traça un cercle à la surface de l’abîme,
28 Lorsqu’il fixa les nuages en haut, Et que les sources de l’abîme jaillirent avec force,
29 Lorsqu’il donna une limite à la mer, Pour que les eaux n’en franchissent pas les bords, Lorsqu’il posa les fondements de la terre,
30 J’étais à l’oeuvre auprès de lui, Et je faisais tous les jours ses délices, Jouant sans cesse en sa présence,
31 Jouant sur le globe de sa terre, Et trouvant mon bonheur parmi les fils de l’homme.
32 Et maintenant, mes fils, écoutez-moi, Et heureux ceux qui observent mes voies!
33 Ecoutez l’instruction, pour devenir sages, Ne la rejetez pas.
34 Heureux l’homme qui m’écoute, Qui veille chaque jour à mes portes, Et qui en garde les poteaux!
35 Car celui qui me trouve a trouvé la vie, Et il obtient la faveur de l’Eternel.
36 Mais celui qui pèche contre moi nuit à son âme; Tous ceux qui me haïssent aiment la mort.
Proverbes 9
1 La sagesse a bâti sa maison, Elle a taillé ses sept colonnes.
2 Elle a égorgé ses victimes, mêlé son vin, Et dressé sa table.
3 Elle a envoyé ses servantes, elle crie Sur le sommet des hauteurs de la ville:
4 Que celui qui est stupide entre ici! Elle dit à ceux qui sont dépourvus de sens:
5 Venez, mangez de mon pain, Et buvez du vin que j’ai mêlé;
6 Quittez la stupidité, et vous vivrez, Et marchez dans la voie de l’intelligence!
7 Celui qui reprend le moqueur s’attire le dédain, Et celui qui corrige le méchant reçoit un outrage.
8 Ne reprends pas le moqueur, de crainte qu’il ne te haïsse; Reprends le sage, et il t’aimera.
9 Donne au sage, et il deviendra plus sage; Instruis le juste, et il augmentera son savoir.
10 Le commencement de la sagesse, c’est la crainte de l’Eternel; Et la science des saints, c’est l’intelligence.
11 C’est par moi que tes jours se multiplieront, Et que les années de ta vie augmenteront.
12 Si tu es sage, tu es sage pour toi; Si tu es moqueur, tu en porteras seul la peine.
13 La folie est une femme bruyante, Stupide et ne sachant rien.
14 Elle s’assied à l’entrée de sa maison, Sur un siège, dans les hauteurs de la ville,
15 Pour crier aux passants, Qui vont droit leur chemin:
16 Que celui qui est stupide entre ici! Elle dit à celui qui est dépourvu de sens:
17 Les eaux dérobées sont douces, Et le pain du mystère est agréable!
18 Et il ne sait pas que là sont les morts, Et que ses invités sont dans les vallées du séjour des morts.
Proverbes 10
1 Proverbes de Salomon. Un fils sage fait la joie d’un père, Et un fils insensé le chagrin de sa mère.
2 Les trésors de la méchanceté ne profitent pas, Mais la justice délivre de la mort.
3 L’Eternel ne laisse pas le juste souffrir de la faim, Mais il repousse l’avidité des méchants.
4 Celui qui agit d’une main lâche s’appauvrit, Mais la main des diligents enrichit.
5 Celui qui amasse pendant l’été est un fils prudent, Celui qui dort pendant la moisson est un fils qui fait honte.
6 Il y a des bénédictions sur la tête du juste, Mais la violence couvre la bouche des méchants.
7 La mémoire du juste est en bénédiction, Mais le nom des méchants tombe en pourriture.
8 Celui qui est sage de coeur reçoit les préceptes, Mais celui qui est insensé des lèvres court à sa perte.
9 Celui qui marche dans l’intégrité marche avec assurance, Mais celui qui prend des voies tortueuses sera découvert.
10 Celui qui cligne des yeux est une cause de chagrin, Et celui qui est insensé des lèvres court à sa perte.
11 La bouche du juste est une source de vie, Mais la violence couvre la bouche des méchants.
12 La haine excite des querelles, Mais l’amour couvre toutes les fautes.
13 Sur les lèvres de l’homme intelligent se trouve la sagesse, Mais la verge est pour le dos de celui qui est dépourvu de sens.
14 Les sages tiennent la science en réserve, Mais la bouche de l’insensé est une ruine prochaine.
15 La fortune est pour le riche une ville forte; La ruine des misérables, c’est leur pauvreté.
16 L’oeuvre du juste est pour la vie, Le gain du méchant est pour le péché.
17 Celui qui se souvient de la correction prend le chemin de la vie, Mais celui qui oublie la réprimande s’égare.
18 Celui qui dissimule la haine a des lèvres menteuses, Et celui qui répand la calomnie est un insensé.
19 Celui qui parle beaucoup ne manque pas de pécher, Mais celui qui retient ses lèvres est un homme prudent.
20 La langue du juste est un argent de choix; Le coeur des méchants est peu de chose.
21 Les lèvres du juste dirigent beaucoup d’hommes, Et les insensés meurent par défaut de raison.
22 C’est la bénédiction de l’Eternel qui enrichit, Et il ne la fait suivre d’aucun chagrin.
23 Commettre le crime paraît un jeu à l’insensé, Mais la sagesse appartient à l’homme intelligent.
24 Ce que redoute le méchant, c’est ce qui lui arrive; Et ce que désirent les justes leur est accordé.
25 Comme passe le tourbillon, ainsi disparaît le méchant; Mais le juste a des fondements éternels.
26 Ce que le vinaigre est aux dents et la fumée aux yeux, Tel est le paresseux pour celui qui l’envoie.
27 La crainte de l’Eternel augmente les jours, Mais les années des méchants sont abrégées.
28 L’attente des justes n’est que joie, Mais l’espérance des méchants périra.
29 La voie de l’Eternel est un rempart pour l’intégrité, Mais elle est une ruine pour ceux qui font le mal.
30 Le juste ne chancellera jamais, Mais les méchants n’habiteront pas le pays.
31 La bouche du juste produit la sagesse, Mais la langue perverse sera retranchée.
32 Les lèvres du juste connaissent la grâce, Et la bouche des méchants la perversité.
Proverbes 11
1 La balance fausse est en horreur à l’Eternel, Mais le poids juste lui est agréable.
2 Quand vient l’orgueil, vient aussi l’ignominie; Mais la sagesse est avec les humbles.
3 L’intégrité des hommes droits les dirige, Mais les détours des perfides causent leur ruine.
4 Au jour de la colère, la richesse ne sert à rien; Mais la justice délivre de la mort.
5 La justice de l’homme intègre aplanit sa voie, Mais le méchant tombe par sa méchanceté.
6 La justice des hommes droits les délivre, Mais les méchants sont pris par leur malice.
7 A la mort du méchant, son espoir périt, Et l’attente des hommes iniques est anéantie.
8 Le juste est délivré de la détresse, Et le méchant prend sa place.
9 Par sa bouche l’impie perd son prochain, Mais les justes sont délivrés par la science.
10 Quand les justes sont heureux, la ville est dans la joie; Et quand les méchants périssent, on pousse des cris d’allégresse.
11 La ville s’élève par la bénédiction des hommes droits, Mais elle est renversée par la bouche des méchants.
12 Celui qui méprise son prochain est dépourvu de sens, Mais l’homme qui a de l’intelligence se tait.
13 Celui qui répand la calomnie dévoile les secrets, Mais celui qui a l’esprit fidèle les garde.
14 Quand la prudence fait défaut, le peuple tombe; Et le salut est dans le grand nombre des conseillers.
15 Celui qui cautionne autrui s’en trouve mal, Mais celui qui craint de s’engager est en sécurité.
16 Une femme qui a de la grâce obtient la gloire, Et ceux qui ont de la force obtiennent la richesse.
17 L’homme bon fait du bien à son âme, Mais l’homme cruel trouble sa propre chair.
18 Le méchant fait un gain trompeur, Mais celui qui sème la justice a un salaire véritable.
19 Ainsi la justice conduit à la vie, Mais celui qui poursuit le mal trouve la mort.
20 Ceux qui ont le coeur pervers sont en abomination à l’Eternel, Mais ceux dont la voie est intègre lui sont agréables.
21 Certes, le méchant ne restera pas impuni, Mais la postérité des justes sera sauvée.
22 Un anneau d’or au nez d’un pourceau, C’est une femme belle et dépourvue de sens.
23 Le désir des justes, c’est seulement le bien; L’attente des méchants, c’est la fureur.
24 Tel, qui donne libéralement, devient plus riche; Et tel, qui épargne à l’excès, ne fait que s’appauvrir.
25 L’âme bienfaisante sera rassasiée, Et celui qui arrose sera lui-même arrosé.
26 Celui qui retient le blé est maudit du peuple, Mais la bénédiction est sur la tête de celui qui le vend.
27 Celui qui recherche le bien s’attire de la faveur, Mais celui qui poursuit le mal en est atteint.
28 Celui qui se confie dans ses richesses tombera, Mais les justes verdiront comme le feuillage.
29 Celui qui trouble sa maison héritera du vent, Et l’insensé sera l’esclave de l’homme sage.
30 Le fruit du juste est un arbre de vie, Et le sage s’empare des âmes.
31 Voici, le juste reçoit sur la terre une rétribution; Combien plus le méchant et le pécheur!
Proverbes 12
1 Celui qui aime la correction aime la science; Celui qui hait la réprimande est stupide.
2 L’homme de bien obtient la faveur de l’Eternel, Mais l’Eternel condamne celui qui est plein de malice.
3 L’homme ne s’affermit pas par la méchanceté, Mais la racine des justes ne sera point ébranlée.
4 Une femme vertueuse est la couronne de son mari, Mais celle qui fait honte est comme la carie dans ses os.
5 Les pensées des justes ne sont qu’équité; Les desseins des méchants ne sont que fraude.
6 Les paroles des méchants sont des embûches pour verser le sang, Mais la bouche des hommes droits est une délivrance.
7 Renversés, les méchants ne sont plus; Et la maison des justes reste debout.
8 Un homme est estimé en raison de son intelligence, Et celui qui a le coeur pervers est l’objet du mépris.
9 Mieux vaut être d’une condition humble et avoir un serviteur Que de faire le glorieux et de manquer de pain.
10 Le juste prend soin de son bétail, Mais les entrailles des méchants sont cruelles.
11 Celui qui cultive son champ est rassasié de pain, Mais celui qui poursuit des choses vaines est dépourvu de sens.
12 Le méchant convoite ce que prennent les méchants, Mais la racine des justes donne du fruit.
13 Il y a dans le péché des lèvres un piège pernicieux, Mais le juste se tire de la détresse.
14 Par le fruit de la bouche on est rassasié de biens, Et chacun reçoit selon l’oeuvre de ses mains.
15 La voie de l’insensé est droite à ses yeux, Mais celui qui écoute les conseils est sage.
16 L’insensé laisse voir à l’instant sa colère, Mais celui qui cache un outrage est un homme prudent.
17 Celui qui dit la vérité proclame la justice, Et le faux témoin la tromperie.
18 Tel, qui parle légèrement, blesse comme un glaive; Mais la langue des sages apporte la guérison.
19 La lèvre véridique est affermie pour toujours, Mais la langue fausse ne subsiste qu’un instant.
20 La tromperie est dans le coeur de ceux qui méditent le mal, Mais la joie est pour ceux qui conseillent la paix.
21 Aucun malheur n’arrive au juste, Mais les méchants sont accablés de maux.
22 Les lèvres fausses sont en horreur à l’Eternel, Mais ceux qui agissent avec vérité lui sont agréables.
23 L’homme prudent cache sa science, Mais le coeur des insensés proclame la folie.
24 La main des diligents dominera, Mais la main lâche sera tributaire.
25 L’inquiétude dans le coeur de l’homme l’abat, Mais une bonne parole le réjouit.
26 Le juste montre à son ami la bonne voie, Mais la voie des méchants les égare.
27 Le paresseux ne rôtit pas son gibier; Mais le précieux trésor d’un homme, c’est l’activité.
28 La vie est dans le sentier de la justice, La mort n’est pas dans le chemin qu’elle trace.
Proverbes 13
1 Un fils sage écoute l’instruction de son père, Mais le moqueur n’écoute pas la réprimande.
2 Par le fruit de la bouche on jouit du bien; Mais ce que désirent les perfides, c’est la violence.
3 Celui qui veille sur sa bouche garde son âme; Celui qui ouvre de grandes lèvres court à sa perte.
4 L’âme du paresseux a des désirs qu’il ne peut satisfaire; Mais l’âme des hommes diligents sera rassasiée.
5 Le juste hait les paroles mensongères; Le méchant se rend odieux et se couvre de honte.
6 La justice garde celui dont la voie est intègre, Mais la méchanceté cause la ruine du pécheur.
7 Tel fait le riche et n’a rien du tout, Tel fait le pauvre et a de grands biens.
8 La richesse d’un homme sert de rançon pour sa vie, Mais le pauvre n’écoute pas la réprimande.
9 La lumière des justes est joyeuse, Mais la lampe des méchants s’éteint.
10 C’est seulement par orgueil qu’on excite des querelles, Mais la sagesse est avec ceux qui écoutent les conseils.
11 La richesse mal acquise diminue, Mais celui qui amasse peu à peu l’augmente.
12 Un espoir différé rend le coeur malade, Mais un désir accompli est un arbre de vie.
13 Celui qui méprise la parole se perd, Mais celui qui craint le précepte est récompensé.
14 L’enseignement du sage est une source de vie, Pour détourner des pièges de la mort.
15 Une raison saine a pour fruit la grâce, Mais la voie des perfides est rude.
16 Tout homme prudent agit avec connaissance, Mais l’insensé fait étalage de folie.
17 Un envoyé méchant tombe dans le malheur, Mais un messager fidèle apporte la guérison.
18 La pauvreté et la honte sont le partage de celui qui rejette la correction, Mais celui qui a égard à la réprimande est honoré.
19 Un désir accompli est doux à l’âme, Mais s’éloigner du mal fait horreur aux insensés.
20 Celui qui fréquente les sages devient sage, Mais celui qui se plaît avec les insensés s’en trouve mal.
21 Le malheur poursuit ceux qui pèchent, Mais le bonheur récompense les justes.
22 L’homme de bien a pour héritiers les enfants de ses enfants, Mais les richesses du pécheur sont réservées pour le juste.
23 Le champ que défriche le pauvre donne une nourriture abondante, Mais tel périt par défaut de justice.
24 Celui qui ménage sa verge hait son fils, Mais celui qui l’aime cherche à le corriger.
25 Le juste mange et satisfait son appétit, Mais le ventre des méchants éprouve la disette.
Proverbes 14
1 La femme sage bâtit sa maison, Et la femme insensée la renverse de ses propres mains.
2 Celui qui marche dans la droiture craint l’Eternel, Mais celui qui prend des voies tortueuses le méprise.
3 Dans la bouche de l’insensé est une verge pour son orgueil, Mais les lèvres des sages les gardent.
4 S’il n’y a pas de boeufs, la crèche est vide; C’est à la vigueur des boeufs qu’on doit l’abondance des revenus.
5 Un témoin fidèle ne ment pas, Mais un faux témoin dit des mensonges.
6 Le moqueur cherche la sagesse et ne la trouve pas, Mais pour l’homme intelligent la science est chose facile.
7 Eloigne-toi de l’insensé; Ce n’est pas sur ses lèvres que tu aperçois la science.
8 La sagesse de l’homme prudent, c’est l’intelligence de sa voie; La folie des insensés, c’est la tromperie.
9 Les insensés se font un jeu du péché, Mais parmi les hommes droits se trouve la bienveillance.
10 Le coeur connaît ses propres chagrins, Et un étranger ne saurait partager sa joie.
11 La maison des méchants sera détruite, Mais la tente des hommes droits fleurira.
12 Telle voie paraît droite à un homme, Mais son issue, c’est la voie de la mort.
13 Au milieu même du rire le coeur peut être affligé, Et la joie peut finir par la détresse.
14 Celui dont le coeur s’égare se rassasie de ses voies, Et l’homme de bien se rassasie de ce qui est en lui.
15 L’homme simple croit tout ce qu’on dit, Mais l’homme prudent est attentif à ses pas.
16 Le sage a de la retenue et se détourne du mal, Mais l’insensé est arrogant et plein de sécurité.
17 Celui qui est prompt à la colère fait des sottises, Et l’homme plein de malice s’attire la haine.
18 Les simples ont en partage la folie, Et les hommes prudents se font de la science une couronne.
19 Les mauvais s’inclinent devant les bons, Et les méchants aux portes du juste.
20 Le pauvre est odieux même à son ami, Mais les amis du riche sont nombreux.
21 Celui qui méprise son prochain commet un péché, Mais heureux celui qui a pitié des misérables!
22 Ceux qui méditent le mal ne s’égarent-ils pas? Mais ceux qui méditent le bien agissent avec bonté et fidélité.
23 Tout travail procure l’abondance, Mais les paroles en l’air ne mènent qu’à la disette.
24 La richesse est une couronne pour les sages; La folie des insensés est toujours de la folie.
25 Le témoin véridique délivre des âmes, Mais le trompeur dit des mensonges.
26 Celui qui craint l’Eternel possède un appui ferme, Et ses enfants ont un refuge auprès de lui.
27 La crainte de l’Eternel est une source de vie, Pour détourner des pièges de la mort.
28 Quand le peuple est nombreux, c’est la gloire d’un roi; Quand le peuple manque, c’est la ruine du prince.
29 Celui qui est lent à la colère a une grande intelligence, Mais celui qui est prompt à s’emporter proclame sa folie.
30 Un coeur calme est la vie du corps, Mais l’envie est la carie des os.
31 Opprimer le pauvre, c’est outrager celui qui l’a fait; Mais avoir pitié de l’indigent, c’est l’honorer.
32 Le méchant est renversé par sa méchanceté, Mais le juste trouve un refuge même en sa mort.
33 Dans un coeur intelligent repose la sagesse, Mais au milieu des insensés elle se montre à découvert.
34 La justice élève une nation, Mais le péché est la honte des peuples.
35 La faveur du roi est pour le serviteur prudent, Et sa colère pour celui qui fait honte.
Proverbes 15
1 Une réponse douce calme la fureur, Mais une parole dure excite la colère.
2 La langue des sages rend la science aimable, Et la bouche des insensés répand la folie.
3 Les yeux de l’Eternel sont en tout lieu, Observant les méchants et les bons.
4 La langue douce est un arbre de vie, Mais la langue perverse brise l’âme.
5 L’insensé dédaigne l’instruction de son père, Mais celui qui a égard à la réprimande agit avec prudence.
6 Il y a grande abondance dans la maison du juste, Mais il y a du trouble dans les profits du méchant.
7 Les lèvres des sages répandent la science, Mais le coeur des insensés n’est pas droit.
8 Le sacrifice des méchants est en horreur à l’Eternel, Mais la prière des hommes droits lui est agréable.
9 La voie du méchant est en horreur à l’Eternel, Mais il aime celui qui poursuit la justice.
10 Une correction sévère menace celui qui abandonne le sentier; Celui qui hait la réprimande mourra.
11 Le séjour des morts et l’abîme sont devant l’Eternel; Combien plus les coeurs des fils de l’homme!
12 Le moqueur n’aime pas qu’on le reprenne, Il ne va point vers les sages.
13 Un coeur joyeux rend le visage serein; Mais quand le coeur est triste, l’esprit est abattu.
14 Un coeur intelligent cherche la science, Mais la bouche des insensés se plaît à la folie.
15 Tous les jours du malheureux sont mauvais, Mais le coeur content est un festin perpétuel.
16 Mieux vaut peu, avec la crainte de l’Eternel, Qu’un grand trésor, avec le trouble.
17 Mieux vaut de l’herbe pour nourriture, là où règne l’amour, Qu’un boeuf engraissé, si la haine est là.
18 Un homme violent excite des querelles, Mais celui qui est lent à la colère apaise les disputes.
19 Le chemin du paresseux est comme une haie d’épines, Mais le sentier des hommes droits est aplani.
20 Un fils sage fait la joie de son père, Et un homme insensé méprise sa mère.
21 La folie est une joie pour celui qui est dépourvu de sens, Mais un homme intelligent va le droit chemin.
22 Les projets échouent, faute d’une assemblée qui délibère; Mais ils réussissent quand il y a de nombreux conseillers.
23 On éprouve de la joie à donner une réponse de sa bouche; Et combien est agréable une parole dite à propos!
24 Pour le sage, le sentier de la vie mène en haut, Afin qu’il se détourne du séjour des morts qui est en bas.
25 L’Eternel renverse la maison des orgueilleux, Mais il affermit les bornes de la veuve.
26 Les pensées mauvaises sont en horreur à l’Eternel, Mais les paroles agréables sont pures à ses yeux.
27 Celui qui est avide de gain trouble sa maison, Mais celui qui hait les présents vivra.
28 Le coeur du juste médite pour répondre, Mais la bouche des méchants répand des méchancetés.
29 L’Eternel s’éloigne des méchants, Mais il écoute la prière des justes.
30 Ce qui plaît aux yeux réjouit le coeur; Une bonne nouvelle fortifie les membres.
31 L’oreille attentive aux réprimandes qui mènent à la vie Fait son séjour au milieu des sages.
32 Celui qui rejette la correction méprise son âme, Mais celui qui écoute la réprimande acquiert l’intelligence.
33 La crainte de l’Eternel enseigne la sagesse, Et l’humilité précède la gloire.
Proverbes 16
1 Les projets que forme le coeur dépendent de l’homme, Mais la réponse que donne la bouche vient de l’Eternel.
2 Toutes les voies de l’homme sont pures à ses yeux; Mais celui qui pèse les esprits, c’est l’Eternel.
3 Recommande à l’Eternel tes oeuvres, Et tes projets réussiront.
4 L’Eternel a tout fait pour un but, Même le méchant pour le jour du malheur.
5 Tout coeur hautain est en abomination à l’Eternel; Certes, il ne restera pas impuni.
6 Par la bonté et la fidélité on expie l’iniquité, Et par la crainte de l’Eternel on se détourne du mal.
7 Quand l’Eternel approuve les voies d’un homme, Il dispose favorablement à son égard même ses ennemis.
8 Mieux vaut peu, avec la justice, Que de grands revenus, avec l’injustice.
9 Le coeur de l’homme médite sa voie, Mais c’est l’Eternel qui dirige ses pas.
10 Des oracles sont sur les lèvres du roi: Sa bouche ne doit pas être infidèle quand il juge.
11 Le poids et la balance justes sont à l’Eternel; Tous les poids du sac sont son ouvrage.
12 Les rois ont horreur de faire le mal, Car c’est par la justice que le trône s’affermit.
13 Les lèvres justes gagnent la faveur des rois, Et ils aiment celui qui parle avec droiture.
14 La fureur du roi est un messager de mort, Et un homme sage doit l’apaiser.
15 La sérénité du visage du roi donne la vie, Et sa faveur est comme une pluie du printemps.
16 Combien acquérir la sagesse vaut mieux que l’or! Combien acquérir l’intelligence est préférable à l’argent!
17 Le chemin des hommes droits, c’est d’éviter le mal; Celui qui garde son âme veille sur sa voie.
18 L’arrogance précède la ruine, Et l’orgueil précède la chute.
19 Mieux vaut être humble avec les humbles Que de partager le butin avec les orgueilleux.
20 Celui qui réfléchit sur les choses trouve le bonheur, Et celui qui se confie en l’Eternel est heureux.
21 Celui qui est sage de coeur est appelé intelligent, Et la douceur des lèvres augmente le savoir.
22 La sagesse est une source de vie pour celui qui la possède; Et le châtiment des insensés, c’est leur folie.
23 Celui qui est sage de coeur manifeste la sagesse par sa bouche, Et l’accroissement de son savoir paraît sur ses lèvres.
24 Les paroles agréables sont un rayon de miel, Douces pour l’âme et salutaires pour le corps.
25 Telle voie paraît droite à un homme, Mais son issue, c’est la voie de la mort.
26 Celui qui travaille, travaille pour lui, Car sa bouche l’y excite.
27 L’homme pervers prépare le malheur, Et il y a sur ses lèvres comme un feu ardent.
28 L’homme pervers excite des querelles, Et le rapporteur divise les amis.
29 L’homme violent séduit son prochain, Et le fait marcher dans une voie qui n’est pas bonne.
30 Celui qui ferme les yeux pour se livrer à des pensées perverses, Celui qui se mord les lèvres, a déjà consommé le mal.
31 Les cheveux blancs sont une couronne d’honneur; C’est dans le chemin de la justice qu’on la trouve.
32 Celui qui est lent à la colère vaut mieux qu’un héros, Et celui qui est maître de lui-même, que celui qui prend des villes.
33 On jette le sort dans le pan de la robe, Mais toute décision vient de l’Eternel.
Proverbes 17
1 Mieux vaut un morceau de pain sec, avec la paix, Qu’une maison pleine de viandes, avec des querelles.
2 Un serviteur prudent domine sur le fils qui fait honte, Et il aura part à l’héritage au milieu des frères.
3 Le creuset est pour l’argent, et le fourneau pour l’or; Mais celui qui éprouve les coeurs, c’est l’Eternel.
4 Le méchant est attentif à la lèvre inique, Le menteur prête l’oreille à la langue pernicieuse.
5 Celui qui se moque du pauvre outrage celui qui l’a fait; Celui qui se réjouit d’un malheur ne restera pas impuni.
6 Les enfants des enfants sont la couronne des vieillards, Et les pères sont la gloire de leurs enfants.
7 Les paroles distinguées ne conviennent pas à un insensé; Combien moins à un noble les paroles mensongères!
8 Les présents sont une pierre précieuse aux yeux de qui en reçoit; De quelque côté qu’ils se tournent, ils ont du succès.
9 Celui qui couvre une faute cherche l’amour, Et celui qui la rappelle dans ses discours divise les amis.
10 Une réprimande fait plus d’impression sur l’homme intelligent Que cent coups sur l’insensé.
11 Le méchant ne cherche que révolte, Mais un messager cruel sera envoyé contre lui.
12 Rencontre une ourse privée de ses petits, Plutôt qu’un insensé pendant sa folie.
13 De celui qui rend le mal pour le bien Le mal ne quittera point la maison.
14 Commencer une querelle, c’est ouvrir une digue; Avant que la dispute s’anime, retire-toi.
15 Celui qui absout le coupable et celui qui condamne le juste Sont tous deux en abomination à l’Eternel.
16 A quoi sert l’argent dans la main de l’insensé? A acheter la sagesse? Mais il n’a point de sens.
17 L’ami aime en tout temps, Et dans le malheur il se montre un frère.
18 L’homme dépourvu de sens prend des engagements, Il cautionne son prochain.
19 Celui qui aime les querelles aime le péché; Celui qui élève sa porte cherche la ruine.
20 Un coeur faux ne trouve pas le bonheur, Et celui dont la langue est perverse tombe dans le malheur.
21 Celui qui donne naissance à un insensé aura du chagrin; Le père d’un fou ne peut pas se réjouir.
22 Un coeur joyeux est un bon remède, Mais un esprit abattu dessèche les os.
23 Le méchant accepte en secret des présents, Pour pervertir les voies de la justice.
24 La sagesse est en face de l’homme intelligent, Mais les yeux de l’insensé sont à l’extrémité de la terre.
25 Un fils insensé fait le chagrin de son père, Et l’amertume de celle qui l’a enfanté.
26 Il n’est pas bon de condamner le juste à une amende, Ni de frapper les nobles à cause de leur droiture.
27 Celui qui retient ses paroles connaît la science, Et celui qui a l’esprit calme est un homme intelligent.
28 L’insensé même, quand il se tait, passe pour sage; Celui qui ferme ses lèvres est un homme intelligent.
Proverbes 18
1 Celui qui se tient à l’écart cherche ce qui lui plaît, Il s’irrite contre tout ce qui est sage.
2 Ce n’est pas à l’intelligence que l’insensé prend plaisir, C’est à la manifestation de ses pensées.
3 Quand vient le méchant, vient aussi le mépris; Et avec la honte, vient l’opprobre.
4 Les paroles de la bouche d’un homme sont des eaux profondes; La source de la sagesse est un torrent qui jaillit.
5 Il n’est pas bon d’avoir égard à la personne du méchant, Pour faire tort au juste dans le jugement.
6 Les lèvres de l’insensé se mêlent aux querelles, Et sa bouche provoque les coups.
7 La bouche de l’insensé cause sa ruine, Et ses lèvres sont un piège pour son âme.
8 Les paroles du rapporteur sont comme des friandises, Elles descendent jusqu’au fond des entrailles.
9 Celui qui se relâche dans son travail Est frère de celui qui détruit.
10 Le nom de l’Eternel est une tour forte; Le juste s’y réfugie, et se trouve en sûreté.
11 La fortune est pour le riche une ville forte; Dans son imagination, c’est une haute muraille.
12 Avant la ruine, le coeur de l’homme s’élève; Mais l’humilité précède la gloire.
13 Celui qui répond avant d’avoir écouté Fait un acte de folie et s’attire la confusion.
14 L’esprit de l’homme le soutient dans la maladie; Mais l’esprit abattu, qui le relèvera?
15 Un coeur intelligent acquiert la science, Et l’oreille des sages cherche la science.
16 Les présents d’un homme lui élargissent la voie, Et lui donnent accès auprès des grands.
17 Le premier qui parle dans sa cause paraît juste; Vient sa partie adverse, et on l’examine.
18 Le sort fait cesser les contestations, Et décide entre les puissants.
19 Des frères sont plus intraitables qu’une ville forte, Et leurs querelles sont comme les verrous d’un palais.
20 C’est du fruit de sa bouche que l’homme rassasie son corps, C’est du produit de ses lèvres qu’il se rassasie.
21 La mort et la vie sont au pouvoir de la langue; Quiconque l’aime en mangera les fruits.
22 Celui qui trouve une femme trouve le bonheur; C’est une grâce qu’il obtient de l’Eternel.
23 Le pauvre parle en suppliant, Et le riche répond avec dureté.
24 Celui qui a beaucoup d’amis les a pour son malheur, Mais il est tel ami plus attaché qu’un frère.
Proverbes 19
1 Mieux vaut le pauvre qui marche dans son intégrité, Que l’homme qui a des lèvres perverses et qui est un insensé.
2 Le manque de science n’est bon pour personne, Et celui qui précipite ses pas tombe dans le péché.
3 La folie de l’homme pervertit sa voie, Et c’est contre l’Eternel que son coeur s’irrite.
4 La richesse procure un grand nombre d’amis, Mais le pauvre est séparé de son ami.
5 Le faux témoin ne restera pas impuni, Et celui qui dit des mensonges n’échappera pas.
6 Beaucoup de gens flattent l’homme généreux, Et tous sont les amis de celui qui fait des présents.
7 Tous les frères du pauvre le haïssent; Combien plus ses amis s’éloignent-ils de lui! Il leur adresse des paroles suppliantes, mais ils disparaissent.
8 Celui qui acquiert du sens aime son âme; Celui qui garde l’intelligence trouve le bonheur.
9 Le faux témoin ne restera pas impuni, Et celui qui dit des mensonges périra.
10 Il ne sied pas à un insensé de vivre dans les délices; Combien moins à un esclave de dominer sur des princes!
11 L’homme qui a de la sagesse est lent à la colère, Et il met sa gloire à oublier les offenses.
12 La colère du roi est comme le rugissement d’un lion, Et sa faveur est comme la rosée sur l’herbe.
13 Un fils insensé est une calamité pour son père, Et les querelles d’une femme sont une gouttière sans fin.
14 On peut hériter de ses pères une maison et des richesses, Mais une femme intelligente est un don de l’Eternel.
15 La paresse fait tomber dans l’assoupissement, Et l’âme nonchalante éprouve la faim.
16 Celui qui garde ce qui est commandé garde son âme; Celui qui ne veille pas sur sa voie mourra.
17 Celui qui a pitié du pauvre prête à l’Eternel, Qui lui rendra selon son oeuvre.
18 Châtie ton fils, car il y a encore de l’espérance; Mais ne désire point le faire mourir.
19 Celui que la colère emporte doit en subir la peine; Car si tu le libères, tu devras y revenir.
20 Ecoute les conseils, et reçois l’instruction, Afin que tu sois sage dans la suite de ta vie.
21 Il y a dans le coeur de l’homme beaucoup de projets, Mais c’est le dessein de l’Eternel qui s’accomplit.
22 Ce qui fait le charme d’un homme, c’est sa bonté; Et mieux vaut un pauvre qu’un menteur.
23 La crainte de l’Eternel mène à la vie, Et l’on passe la nuit rassasié, sans être visité par le malheur.
24 Le paresseux plonge sa main dans le plat, Et il ne la ramène pas à sa bouche.
25 Frappe le moqueur, et le sot deviendra sage; Reprends l’homme intelligent, et il comprendra la science.
26 Celui qui ruine son père et qui met en fuite sa mère Est un fils qui fait honte et qui fait rougir.
27 Cesse, mon fils, d’écouter l’instruction, Si c’est pour t’éloigner des paroles de la science.
28 Un témoin pervers se moque de la justice, Et la bouche des méchants dévore l’iniquité.
29 Les châtiments sont prêts pour les moqueurs, Et les coups pour le dos des insensés.
Proverbes 20
1 Le vin est moqueur, les boissons fortes sont tumultueuses; Quiconque en fait excès n’est pas sage.
2 La terreur qu’inspire le roi est comme le rugissement d’un lion; Celui qui l’irrite pèche contre lui-même.
3 C’est une gloire pour l’homme de s’abstenir des querelles, Mais tout insensé se livre à l’emportement.
4 A cause du froid, le paresseux ne laboure pas; A la moisson, il voudrait récolter, mais il n’y a rien.
5 Les desseins dans le coeur de l’homme sont des eaux profondes, Mais l’homme intelligent sait y puiser.
6 Beaucoup de gens proclament leur bonté; Mais un homme fidèle, qui le trouvera?
7 Le juste marche dans son intégrité; Heureux ses enfants après lui!
8 Le roi assis sur le trône de la justice Dissipe tout mal par son regard.
9 Qui dira: J’ai purifié mon coeur, Je suis net de mon péché?
10 Deux sortes de poids, deux sortes d’épha, Sont l’un et l’autre en abomination à l’Eternel.
11 L’enfant laisse déjà voir par ses actions Si sa conduite sera pure et droite.
12 L’oreille qui entend, et l’oeil qui voit, C’est l’Eternel qui les a faits l’un et l’autre.
13 N’aime pas le sommeil, de peur que tu ne deviennes pauvre; Ouvre les yeux, tu seras rassasié de pain.
14 Mauvais! mauvais! dit l’acheteur; Et en s’en allant, il se félicite.
15 Il y a de l’or et beaucoup de perles; Mais les lèvres savantes sont un objet précieux.
16 Prends son vêtement, car il a cautionné autrui; Exige de lui des gages, à cause des étrangers.
17 Le pain du mensonge est doux à l’homme, Et plus tard sa bouche est remplie de gravier.
18 Les projets s’affermissent par le conseil; Fais la guerre avec prudence.
19 Celui qui répand la calomnie dévoile les secrets; Ne te mêle pas avec celui qui ouvre ses lèvres.
20 Si quelqu’un maudit son père et sa mère, Sa lampe s’éteindra au milieu des ténèbres.
21 Un héritage promptement acquis dès l’origine Ne sera pas béni quand viendra la fin.
22 Ne dis pas: Je rendrai le mal. Espère en l’Eternel, et il te délivrera.
23 L’Eternel a en horreur deux sortes de poids, Et la balance fausse n’est pas une chose bonne.
24 C’est l’Eternel qui dirige les pas de l’homme, Mais l’homme peut-il comprendre sa voie?
25 C’est un piège pour l’homme que de prendre à la légère un engagement sacré, Et de ne réfléchir qu’après avoir fait un voeu.
26 Un roi sage dissipe les méchants, Et fait passer sur eux la roue.
27 Le souffle de l’homme est une lampe de l’Eternel; Il pénètre jusqu’au fond des entrailles.
28 La bonté et la fidélité gardent le roi, Et il soutient son trône par la bonté.
29 La force est la gloire des jeunes gens, Et les cheveux blancs sont l’ornement des vieillards.
30 Les plaies d’une blessure sont un remède pour le méchant; De même les coups qui pénètrent jusqu’au fond des entrailles.
Proverbes 21
1 Le coeur du roi est un courant d’eau dans la main de l’Eternel; Il l’incline partout où il veut.
2 Toutes les voies de l’homme sont droites à ses yeux; Mais celui qui pèse les coeurs, c’est l’Eternel.
3 La pratique de la justice et de l’équité, Voilà ce que l’Eternel préfère aux sacrifices.
4 Des regards hautains et un coeur qui s’enfle, Cette lampe des méchants, ce n’est que péché.
5 Les projets de l’homme diligent ne mènent qu’à l’abondance, Mais celui qui agit avec précipitation n’arrive qu’à la disette.
6 Des trésors acquis par une langue mensongère Sont une vanité fugitive et l’avant-coureur de la mort.
7 La violence des méchants les emporte, Parce qu’ils refusent de faire ce qui est juste.
8 Le coupable suit des voies détournées, Mais l’innocent agit avec droiture.
9 Mieux vaut habiter à l’angle d’un toit, Que de partager la demeure d’une femme querelleuse.
10 L’âme du méchant désire le mal; Son ami ne trouve pas grâce à ses yeux.
11 Quand on châtie le moqueur, le sot devient sage; Et quand on instruit le sage, il accueille la science.
12 Le juste considère la maison du méchant; L’Eternel précipite les méchants dans le malheur.
13 Celui qui ferme son oreille au cri du pauvre Criera lui-même et n’aura point de réponse.
14 Un don fait en secret apaise la colère, Et un présent fait en cachette calme une fureur violente.
15 C’est une joie pour le juste de pratiquer la justice, Mais la ruine est pour ceux qui font le mal.
16 L’homme qui s’écarte du chemin de la sagesse Reposera dans l’assemblée des morts.
17 Celui qui aime la joie reste dans l’indigence; Celui qui aime le vin et l’huile ne s’enrichit pas.
18 Le méchant sert de rançon pour le juste, Et le perfide pour les hommes droits.
19 Mieux vaut habiter dans une terre déserte, Qu’avec une femme querelleuse et irritable.
20 De précieux trésors et de l’huile sont dans la demeure du sage; Mais l’homme insensé les engloutit.
21 Celui qui poursuit la justice et la bonté Trouve la vie, la justice et la gloire.
22 Le sage monte dans la ville des héros, Et il abat la force qui lui donnait de l’assurance.
23 Celui qui veille sur sa bouche et sur sa langue Préserve son âme des angoisses.
24 L’orgueilleux, le hautain, s’appelle un moqueur; Il agit avec la fureur de l’arrogance.
25 Les désirs du paresseux le tuent, Parce que ses mains refusent de travailler;
26 Tout le jour il éprouve des désirs; Mais le juste donne sans parcimonie.
27 Le sacrifice des méchants est quelque chose d’abominable; Combien plus quand ils l’offrent avec des pensées criminelles!
28 Le témoin menteur périra, Mais l’homme qui écoute parlera toujours.
29 Le méchant prend un air effronté, Mais l’homme droit affermit sa voie.
30 Il n’y a ni sagesse, ni intelligence, Ni conseil, en face de l’Eternel.
31 Le cheval est équipé pour le jour de la bataille, Mais la délivrance appartient à l’Eternel.
Proverbes 22
1 La réputation est préférable à de grandes richesses, Et la grâce vaut mieux que l’argent et que l’or.
2 Le riche et le pauvre se rencontrent; C’est l’Eternel qui les a faits l’un et l’autre.
3 L’homme prudent voit le mal et se cache, Mais les simples avancent et sont punis.
4 Le fruit de l’humilité, de la crainte de l’Eternel, C’est la richesse, la gloire et la vie.
5 Des épines, des pièges sont sur la voie de l’homme pervers; Celui qui garde son âme s’en éloigne.
6 Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre; Et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas.
7 Le riche domine sur les pauvres, Et celui qui emprunte est l’esclave de celui qui prête.
8 Celui qui sème l’iniquité moissonne l’iniquité, Et la verge de sa fureur disparaît.
9 L’homme dont le regard est bienveillant sera béni, Parce qu’il donne de son pain au pauvre.
10 Chasse le moqueur, et la querelle prendra fin; Les disputes et les outrages cesseront.
11 Celui qui aime la pureté du coeur, Et qui a la grâce sur les lèvres, a le roi pour ami.
12 Les yeux de l’Eternel gardent la science, Mais il confond les paroles du perfide.
13 Le paresseux dit: Il y a un lion dehors! Je serai tué dans les rues!
14 La bouche des étrangères est une fosse profonde; Celui contre qui l’Eternel est irrité y tombera.
15 La folie est attachée au coeur de l’enfant; La verge de la correction l’éloignera de lui.
16 Opprimer le pauvre pour augmenter son bien, C’est donner au riche pour n’arriver qu’à la disette.
17 Prête l’oreille, et écoute les paroles des sages; Applique ton coeur à ma science.
18 Car il est bon que tu les gardes au dedans de toi, Et qu’elles soient toutes présentes sur tes lèvres.
19 Afin que ta confiance repose sur l’Eternel, Je veux t’instruire aujourd’hui, oui, toi.
20 N’ai-je pas déjà pour toi mis par écrit Des conseils et des réflexions,
21 Pour t’enseigner des choses sûres, des paroles vraies, Afin que tu répondes par des paroles vraies à celui qui t’envoie?
22 Ne dépouille pas le pauvre, parce qu’il est pauvre, Et n’opprime pas le malheureux à la porte;
23 Car l’Eternel défendra leur cause, Et il ôtera la vie à ceux qui les auront dépouillés.
24 Ne fréquente pas l’homme colère, Ne va pas avec l’homme violent,
25 De peur que tu ne t’habitues à ses sentiers, Et qu’ils ne deviennent un piège pour ton âme.
26 Ne sois pas parmi ceux qui prennent des engagements, Parmi ceux qui cautionnent pour des dettes;
27 Si tu n’as pas de quoi payer, Pourquoi voudrais-tu qu’on enlève ton lit de dessous toi?
28 Ne déplace pas la borne ancienne, Que tes pères ont posée.
29 Si tu vois un homme habile dans son ouvrage, Il se tient auprès des rois; Il ne se tient pas auprès des gens obscurs.
Proverbes 23
1 Si tu es à table avec un grand, Fais attention à ce qui est devant toi;
2 Mets un couteau à ta gorge, Si tu as trop d’avidité.
3 Ne convoite pas ses friandises: C’est un aliment trompeur.
4 Ne te tourmente pas pour t’enrichir, N’y applique pas ton intelligence.
5 Veux-tu poursuivre du regard ce qui va disparaître? Car la richesse se fait des ailes, Et comme l’aigle, elle prend son vol vers les cieux.
6 Ne mange pas le pain de celui dont le regard est malveillant, Et ne convoite pas ses friandises;
7 Car il est comme les pensées de son âme. Mange et bois, te dira-t-il; Mais son coeur n’est point avec toi.
8 Tu vomiras le morceau que tu as mangé, Et tu auras perdu tes propos agréables.
9 Ne parle pas aux oreilles de l’insensé, Car il méprise la sagesse de tes discours.
10 Ne déplace pas la borne ancienne, Et n’entre pas dans le champ des orphelins;
11 Car leur vengeur est puissant: Il défendra leur cause contre toi.
12 Ouvre ton coeur à l’instruction, Et tes oreilles aux paroles de la science.
13 N’épargne pas la correction à l’enfant; Si tu le frappes de la verge, il ne mourra point.
14 En le frappant de la verge, Tu délivres son âme du séjour des morts.
15 Mon fils, si ton coeur est sage, Mon coeur à moi sera dans la joie;
16 Mes entrailles seront émues d’allégresse, Quand tes lèvres diront ce qui est droit.
17 Que ton coeur n’envie point les pécheurs, Mais qu’il ait toujours la crainte de l’Eternel;
18 Car il est un avenir, Et ton espérance ne sera pas anéantie.
19 Ecoute, mon fils, et sois sage; Dirige ton coeur dans la voie droite.
20 Ne sois pas parmi les buveurs de vin, Parmi ceux qui font excès des viandes:
21 Car l’ivrogne et celui qui se livre à des excès s’appauvrissent, Et l’assoupissement fait porter des haillons.
22 Ecoute ton père, lui qui t’a engendré, Et ne méprise pas ta mère, quand elle est devenue vieille.
23 Acquiers la vérité, et ne la vends pas, La sagesse, l’instruction et l’intelligence.
24 Le père du juste est dans l’allégresse, Celui qui donne naissance à un sage aura de la joie.
25 Que ton père et ta mère se réjouissent, Que celle qui t’a enfanté soit dans l’allégresse!
26 Mon fils, donne-moi ton coeur, Et que tes yeux se plaisent dans mes voies.
27 Car la prostituée est une fosse profonde, Et l’étrangère un puits étroit.
28 Elle dresse des embûches comme un brigand, Et elle augmente parmi les hommes le nombre des perfides.
29 Pour qui les ah? pour qui les hélas? Pour qui les disputes? pour qui les plaintes? Pour qui les blessures sans raison? pour qui les yeux rouges?
30 Pour ceux qui s’attardent auprès du vin, Pour ceux qui vont déguster du vin mêlé.
31 Ne regarde pas le vin qui paraît d’un beau rouge, Qui fait des perles dans la coupe, Et qui coule aisément.
32 Il finit par mordre comme un serpent, Et par piquer comme un basilic.
33 Tes yeux se porteront sur des étrangères, Et ton coeur parlera d’une manière perverse.
34 Tu seras comme un homme couché au milieu de la mer, Comme un homme couché sur le sommet d’un mât:
35 On m’a frappé, je n’ai point de mal! On m’a battu, je ne sens rien! Quand me réveillerai-je? J’en veux encore!
Proverbes 24
1 Ne porte pas envie aux hommes méchants, Et ne désire pas être avec eux;
2 Car leur coeur médite la ruine, Et leurs lèvres parlent d’iniquité.
3 C’est par la sagesse qu’une maison s’élève, Et par l’intelligence qu’elle s’affermit;
4 C’est par la science que les chambres se remplissent De tous les biens précieux et agréables.
5 Un homme sage est plein de force, Et celui qui a de la science affermit sa vigueur;
6 Car tu feras la guerre avec prudence, Et le salut est dans le grand nombre des conseillers.
7 La sagesse est trop élevée pour l’insensé; Il n’ouvrira pas la bouche à la porte.
8 Celui qui médite de faire le mal S’appelle un homme plein de malice.
9 La pensée de la folie n’est que péché, Et le moqueur est en abomination parmi les hommes.
10 Si tu faiblis au jour de la détresse, Ta force n’est que détresse.
11 Délivre ceux qu’on traîne à la mort, Ceux qu’on va égorger, sauve-les!
12 Si tu dis: Ah! nous ne savions pas! Celui qui pèse les coeurs ne le voit-il pas? Celui qui veille sur ton âme ne le connaît-il pas? Et ne rendra-t-il pas à chacun selon ses oeuvres?
13 Mon fils, mange du miel, car il est bon; Un rayon de miel sera doux à ton palais.
14 De même, connais la sagesse pour ton âme; Si tu la trouves, il est un avenir, Et ton espérance ne sera pas anéantie.
15 Ne tends pas méchamment des embûches à la demeure du juste, Et ne dévaste pas le lieu où il repose;
16 Car sept fois le juste tombe, et il se relève, Mais les méchants sont précipités dans le malheur.
17 Ne te réjouis pas de la chute de ton ennemi, Et que ton coeur ne soit pas dans l’allégresse quand il chancelle,
18 De peur que l’Eternel ne le voie, que cela ne lui déplaise, Et qu’il ne détourne de lui sa colère.
19 Ne t’irrite pas à cause de ceux qui font le mal, Ne porte pas envie aux méchants;
20 Car il n’y a point d’avenir pour celui qui fait le mal, La lampe des méchants s’éteint.
21 Mon fils, crains l’Eternel et le roi; Ne te mêle pas avec les hommes remuants;
22 Car soudain leur ruine surgira, Et qui connaît les châtiments des uns et des autres?
23 Voici encore ce qui vient des sages: Il n’est pas bon, dans les jugements, d’avoir égard aux personnes.
24 Celui qui dit au méchant: Tu es juste! Les peuples le maudissent, les nations le maudissent.
25 Mais ceux qui le châtient s’en trouvent bien, Et le bonheur vient sur eux comme une bénédiction.
26 Il baise les lèvres, Celui qui répond des paroles justes.
27 Soigne tes affaires au dehors, Mets ton champ en état, Puis tu bâtiras ta maison.
28 Ne témoigne pas à la légère contre ton prochain; Voudrais-tu tromper par tes lèvres?
29 Ne dis pas: Je lui ferai comme il m’a fait, Je rendrai à chacun selon ses oeuvres.
30 J’ai passé près du champ d’un paresseux, Et près de la vigne d’un homme dépourvu de sens.
31 Et voici, les épines y croissaient partout, Les ronces en couvraient la face, Et le mur de pierres était écroulé.
32 J’ai regardé attentivement, Et j’ai tiré instruction de ce que j’ai vu.
33 Un peu de sommeil, un peu d’assoupissement, Un peu croiser les mains pour dormir!
34 Et la pauvreté te surprendra, comme un rôdeur, Et la disette, comme un homme en armes.
Proverbes 25
1 Voici encore des Proverbes de Salomon, recueillis par les gens d’Ezéchias, roi de Juda.
2 La gloire de Dieu, c’est de cacher les choses; La gloire des rois, c’est de sonder les choses.
3 Les cieux dans leur hauteur, la terre dans sa profondeur, Et le coeur des rois, sont impénétrables.
4 Ote de l’argent les scories, Et il en sortira un vase pour le fondeur.
5 Ote le méchant de devant le roi, Et son trône s’affermira par la justice.
6 Ne t’élève pas devant le roi, Et ne prends pas la place des grands;
7 Car il vaut mieux qu’on te dise: Monte-ici! Que si l’on t’abaisse devant le prince que tes yeux voient.
8 Ne te hâte pas d’entrer en contestation, De peur qu’à la fin tu ne saches que faire, Lorsque ton prochain t’aura outragé.
9 Défends ta cause contre ton prochain, Mais ne révèle pas le secret d’un autre,
10 De peur qu’en l’apprenant il ne te couvre de honte, Et que ta mauvaise renommée ne s’efface pas.
11 Comme des pommes d’or sur des ciselures d’argent, Ainsi est une parole dite à propos.
12 Comme un anneau d’or et une parure d’or fin, Ainsi pour une oreille docile est le sage qui réprimande.
13 Comme la fraîcheur de la neige au temps de la moisson, Ainsi est un messager fidèle pour celui qui l’envoie; Il restaure l’âme de son maître.
14 Comme des nuages et du vent sans pluie, Ainsi est un homme se glorifiant à tort de ses libéralités.
15 Par la lenteur à la colère on fléchit un prince, Et une langue douce peut briser des os.
16 Si tu trouves du miel, n’en mange que ce qui te suffit, De peur que tu n’en sois rassasié et que tu ne le vomisses.
17 Mets rarement le pied dans la maison de ton prochain, De peur qu’il ne soit rassasié de toi et qu’il ne te haïsse.
18 Comme une massue, une épée et une flèche aiguë, Ainsi est un homme qui porte un faux témoignage contre son prochain.
19 Comme une dent cassée et un pied qui chancelle, Ainsi est la confiance en un perfide au jour de la détresse.
20 Oter son vêtement dans un jour froid, Répandre du vinaigre sur du nitre, C’est dire des chansons à un coeur attristé.
21 Si ton ennemi a faim, donne-lui du pain à manger; S’il a soif, donne-lui de l’eau à boire.
22 Car ce sont des charbons ardents que tu amasses sur sa tête, Et l’Eternel te récompensera.
23 Le vent du nord enfante la pluie, Et la langue mystérieuse un visage irrité.
24 Mieux vaut habiter à l’angle d’un toit, Que de partager la demeure d’une femme querelleuse.
25 Comme de l’eau fraîche pour une personne fatiguée, Ainsi est une bonne nouvelle venant d’une terre lointaine.
26 Comme une fontaine troublée et une source corrompue, Ainsi est le juste qui chancelle devant le méchant.
27 Il n’est pas bon de manger beaucoup de miel, Mais rechercher la gloire des autres est un honneur.
28 Comme une ville forcée et sans murailles, Ainsi est l’homme qui n’est pas maître de lui-même.
Proverbes 26
1 Comme la neige en été, et la pluie pendant la moisson, Ainsi la gloire ne convient pas à un insensé.
2 Comme l’oiseau s’échappe, comme l’hirondelle s’envole, Ainsi la malédiction sans cause n’a point d’effet.
3 Le fouet est pour le cheval, le mors pour l’âne, Et la verge pour le dos des insensés.
4 Ne réponds pas à l’insensé selon sa folie, De peur que tu ne lui ressembles toi-même.
5 Réponds à l’insensé selon sa folie, Afin qu’il ne se regarde pas comme sage.
6 Il se coupe les pieds, il boit l’injustice, Celui qui donne des messages à un insensé.
7 Comme les jambes du boiteux sont faibles, Ainsi est une sentence dans la bouche des insensés.
8 C’est attacher une pierre à la fronde, Que d’accorder des honneurs à un insensé.
9 Comme une épine qui se dresse dans la main d’un homme ivre, Ainsi est une sentence dans la bouche des insensés.
10 Comme un archer qui blesse tout le monde, Ainsi est celui qui prend à gage les insensés et les premiers venus.
11 Comme un chien qui retourne à ce qu’il a vomi, Ainsi est un insensé qui revient à sa folie.
12 Si tu vois un homme qui se croit sage, Il y a plus à espérer d’un insensé que de lui.
13 Le paresseux dit: Il y a un lion sur le chemin, Il y a un lion dans les rues!
14 La porte tourne sur ses gonds, Et le paresseux sur son lit.
15 Le paresseux plonge sa main dans le plat, Et il trouve pénible de la ramener à sa bouche.
16 Le paresseux se croit plus sage Que sept hommes qui répondent avec bon sens.
17 Comme celui qui saisit un chien par les oreilles, Ainsi est un passant qui s’irrite pour une querelle où il n’a que faire.
18 Comme un furieux qui lance des flammes, Des flèches et la mort,
19 Ainsi est un homme qui trompe son prochain, Et qui dit: N’était-ce pas pour plaisanter?
20 Faute de bois, le feu s’éteint; Et quand il n’y a point de rapporteur, la querelle s’apaise.
21 Le charbon produit un brasier, et le bois du feu; Ainsi un homme querelleur échauffe une dispute.
22 Les paroles du rapporteur sont comme des friandises, Elles descendent jusqu’au fond des entrailles.
23 Comme des scories d’argent appliquées sur un vase de terre, Ainsi sont des lèvres brûlantes et un coeur mauvais.
24 Par ses lèvres celui qui hait se déguise, Et il met au dedans de lui la tromperie.
25 Lorsqu’il prend une voix douce, ne le crois pas, Car il y a sept abominations dans son coeur.
26 S’il cache sa haine sous la dissimulation, Sa méchanceté se révélera dans l’assemblée.
27 Celui qui creuse une fosse y tombe, Et la pierre revient sur celui qui la roule.
28 La langue fausse hait ceux qu’elle écrase, Et la bouche flatteuse prépare la ruine.
Proverbes 27
1 Ne te vante pas du lendemain, Car tu ne sais pas ce qu’un jour peut enfanter.
2 Qu’un autre te loue, et non ta bouche, Un étranger, et non tes lèvres.
3 La pierre est pesante et le sable est lourd, Mais l’humeur de l’insensé pèse plus que l’un et l’autre.
4 La fureur est cruelle et la colère impétueuse, Mais qui résistera devant la jalousie?
5 Mieux vaut une réprimande ouverte Qu’une amitié cachée.
6 Les blessures d’un ami prouvent sa fidélité, Mais les baisers d’un ennemi sont trompeurs.
7 Celui qui est rassasié foule aux pieds le rayon de miel, Mais celui qui a faim trouve doux tout ce qui est amer.
8 Comme l’oiseau qui erre loin de son nid, Ainsi est l’homme qui erre loin de son lieu.
9 L’huile et les parfums réjouissent le coeur, Et les conseils affectueux d’un ami sont doux.
10 N’abandonne pas ton ami et l’ami de ton père, Et n’entre pas dans la maison de ton frère au jour de ta détresse; Mieux vaut un voisin proche qu’un frère éloigné.
11 Mon fils, sois sage, et réjouis mon coeur, Et je pourrai répondre à celui qui m’outrage.
12 L’homme prudent voit le mal et se cache; Les simples avancent et sont punis.
13 Prends son vêtement, car il a cautionné autrui; Exige de lui des gages, à cause des étrangers.
14 Si l’on bénit son prochain à haute voix et de grand matin, Cela est envisagé comme une malédiction.
15 Une gouttière continue dans un jour de pluie Et une femme querelleuse sont choses semblables.
16 Celui qui la retient retient le vent, Et sa main saisit de l’huile.
17 Comme le fer aiguise le fer, Ainsi un homme excite la colère d’un homme.
18 Celui qui soigne un figuier en mangera le fruit, Et celui qui garde son maître sera honoré.
19 Comme dans l’eau le visage répond au visage, Ainsi le coeur de l’homme répond au coeur de l’homme.
20 Le séjour des morts et l’abîme sont insatiables; De même les yeux de l’homme sont insatiables.
21 Le creuset est pour l’argent, et le fourneau pour l’or; Mais un homme est jugé d’après sa renommée.
22 Quand tu pilerais l’insensé dans un mortier, Au milieu des grains avec le pilon, Sa folie ne se séparerait pas de lui.
23 Connais bien chacune de tes brebis, Donne tes soins à tes troupeaux;
24 Car la richesse ne dure pas toujours, Ni une couronne éternellement.
25 Le foin s’enlève, la verdure paraît, Et les herbes des montagnes sont recueillies.
26 Les agneaux sont pour te vêtir, Et les boucs pour payer le champ;
27 Le lait des chèvres suffit à ta nourriture, à celle de ta maison, Et à l’entretien de tes servantes.
Proverbes 28
1 Le méchant prend la fuite sans qu’on le poursuive, Le juste a de l’assurance comme un jeune lion.
2 Quand un pays est en révolte, les chefs sont nombreux; Mais avec un homme qui a de l’intelligence et de la science, Le règne se prolonge.
3 Un homme pauvre qui opprime les misérables Est une pluie violente qui fait manquer le pain.
4 Ceux qui abandonnent la loi louent le méchant, Mais ceux qui observent la loi s’irritent contre lui.
5 Les hommes livrés au mal ne comprennent pas ce qui est juste, Mais ceux qui cherchent l’Eternel comprennent tout.
6 Mieux vaut le pauvre qui marche dans son intégrité, Que celui qui a des voies tortueuses et qui est riche.
7 Celui qui observe la loi est un fils intelligent, Mais celui qui fréquente les débauchés fait honte à son père.
8 Celui qui augmente ses biens par l’intérêt et l’usure Les amasse pour celui qui a pitié des pauvres.
9 Si quelqu’un détourne l’oreille pour ne pas écouter la loi, Sa prière même est une abomination.
10 Celui qui égare les hommes droits dans la mauvaise voie Tombe dans la fosse qu’il a creusée; Mais les hommes intègres héritent le bonheur.
11 L’homme riche se croit sage; Mais le pauvre qui est intelligent le sonde.
12 Quand les justes triomphent, c’est une grande gloire; Quand les méchants s’élèvent, chacun se cache.
13 Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, Mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde.
14 Heureux l’homme qui est continuellement dans la crainte! Mais celui qui endurcit son coeur tombe dans le malheur.
15 Comme un lion rugissant et un ours affamé, Ainsi est le méchant qui domine sur un peuple pauvre.
16 Un prince sans intelligence multiplie les actes d’oppression, Mais celui qui est ennemi de la cupidité prolonge ses jours.
17 Un homme chargé du sang d’un autre Fuit jusqu’à la fosse: qu’on ne l’arrête pas!
18 Celui qui marche dans l’intégrité trouve le salut, Mais celui qui suit deux voies tortueuses tombe dans l’une d’elles.
19 Celui qui cultive son champ est rassasié de pain, Mais celui qui poursuit des choses vaines est rassasié de pauvreté.
20 Un homme fidèle est comblé de bénédictions, Mais celui qui a hâte de s’enrichir ne reste pas impuni.
21 Il n’est pas bon d’avoir égard aux personnes, Et pour un morceau de pain un homme se livre au péché.
22 Un homme envieux a hâte de s’enrichir, Et il ne sait pas que la disette viendra sur lui.
23 Celui qui reprend les autres trouve ensuite plus de faveur Que celui dont la langue est flatteuse.
24 Celui qui vole son père et sa mère, Et qui dit: Ce n’est pas un péché! Est le compagnon du destructeur.
25 L’orgueilleux excite les querelles, Mais celui qui se confie en l’Eternel est rassasié.
26 Celui qui a confiance dans son propre coeur est un insensé, Mais celui qui marche dans la sagesse sera sauvé.
27 Celui qui donne au pauvre n’éprouve pas la disette, Mais celui qui ferme les yeux est chargé de malédictions.
28 Quand les méchants s’élèvent, chacun se cache; Et quand ils périssent, les justes se multiplient.
Proverbes 29
1 Un homme qui mérite d’être repris, et qui raidit le cou, Sera brisé subitement et sans remède.
2 Quand les justes se multiplient, le peuple est dans la joie; Quand le méchant domine, le peuple gémit.
3 Un homme qui aime la sagesse réjouit son père, Mais celui qui fréquente des prostituées dissipe son bien.
4 Un roi affermit le pays par la justice, Mais celui qui reçoit des présents le ruine.
5 Un homme qui flatte son prochain Tend un filet sous ses pas.
6 Il y a un piège dans le péché de l’homme méchant, Mais le juste triomphe et se réjouit.
7 Le juste connaît la cause des pauvres, Mais le méchant ne comprend pas la science.
8 Les moqueurs soufflent le feu dans la ville, Mais les sages calment la colère.
9 Si un homme sage conteste avec un insensé, Il aura beau se fâcher ou rire, la paix n’aura pas lieu.
10 Les hommes de sang haïssent l’homme intègre, Mais les hommes droits protègent sa vie.
11 L’insensé met en dehors toute sa passion, Mais le sage la contient.
12 Quand celui qui domine a égard aux paroles mensongères, Tous ses serviteurs sont des méchants.
13 Le pauvre et l’oppresseur se rencontrent; C’est l’Eternel qui éclaire les yeux de l’un et de l’autre.
14 Un roi qui juge fidèlement les pauvres Aura son trône affermi pour toujours.
15 La verge et la correction donnent la sagesse, Mais l’enfant livré à lui-même fait honte à sa mère.
16 Quand les méchants se multiplient, le péché s’accroît; Mais les justes contempleront leur chute.
17 Châtie ton fils, et il te donnera du repos, Et il procurera des délices à ton âme.
18 Quand il n’y a pas de révélation, le peuple est sans frein; Heureux s’il observe la loi!
19 Ce n’est pas par des paroles qu’on châtie un esclave; Même s’il comprend, il n’obéit pas.
20 Si tu vois un homme irréfléchi dans ses paroles, Il y a plus à espérer d’un insensé que de lui.
21 Le serviteur qu’on traite mollement dès l’enfance Finit par se croire un fils.
22 Un homme colère excite des querelles, Et un furieux commet beaucoup de péchés.
23 L’orgueil d’un homme l’abaisse, Mais celui qui est humble d’esprit obtient la gloire.
24 Celui qui partage avec un voleur est ennemi de son âme; Il entend la malédiction, et il ne déclare rien.
25 La crainte des hommes tend un piège, Mais celui qui se confie en l’Eternel est protégé.
26 Beaucoup de gens recherchent la faveur de celui qui domine, Mais c’est l’Eternel qui fait droit à chacun.
27 L’homme inique est en abomination aux justes, Et celui dont la voie est droite est en abomination aux méchants.
Proverbes 30
1 Paroles d’Agur, fils de Jaké. Sentences prononcées par cet homme pour Ithiel, pour Ithiel et pour Ucal.
2 Certes, je suis plus stupide que personne, Et je n’ai pas l’intelligence d’un homme;
3 Je n’ai pas appris la sagesse, Et je ne connais pas la science des saints.
4 Qui est monté aux cieux, et qui en est descendu? Qui a recueilli le vent dans ses mains? Qui a serré les eaux dans son vêtement? Qui a fait paraître les extrémités de la terre? Quel est son nom, et quel est le nom de son fils? Le sais-tu?
5 Toute parole de Dieu est éprouvée. Il est un bouclier pour ceux qui cherchent en lui un refuge.
6 N’ajoute rien à ses paroles, De peur qu’il ne te reprenne et que tu ne sois trouvé menteur.
7 Je te demande deux choses: Ne me les refuse pas, avant que je meure!
8 Eloigne de moi la fausseté et la parole mensongère; Ne me donne ni pauvreté, ni richesse, Accorde-moi le pain qui m’est nécessaire.
9 De peur que, dans l’abondance, je ne te renie Et ne dise: Qui est l’Eternel? Ou que, dans la pauvreté, je ne dérobe, Et ne m’attaque au nom de mon Dieu.
10 Ne calomnie pas un serviteur auprès de son maître, De peur qu’il ne te maudisse et que tu ne te rendes coupable.
11 Il est une race qui maudit son père, Et qui ne bénit point sa mère.
12 Il est une race qui se croit pure, Et qui n’est pas lavée de sa souillure.
13 Il est une race dont les yeux sont hautains, Et les paupières élevées.
14 Il est une race dont les dents sont des glaives Et les mâchoires des couteaux, Pour dévorer le malheureux sur la terre Et les indigents parmi les hommes.
15 La sangsue a deux filles: Donne! donne! Trois choses sont insatiables, Quatre ne disent jamais: Assez!
16 Le séjour des morts, la femme stérile, La terre, qui n’est pas rassasiée d’eau, Et le feu, qui ne dit jamais: Assez!
17 L’oeil qui se moque d’un père Et qui dédaigne l’obéissance envers une mère, Les corbeaux du torrent le perceront, Et les petits de l’aigle le mangeront.
18 Il y a trois choses qui sont au-dessus de ma portée, Même quatre que je ne puis comprendre:
19 La trace de l’aigle dans les cieux, La trace du serpent sur le rocher, La trace du navire au milieu de la mer, Et la trace de l’homme chez la jeune femme.
20 Telle est la voie de la femme adultère: Elle mange, et s’essuie la bouche, Puis elle dit: Je n’ai point fait de mal.
21 Trois choses font trembler la terre, Et il en est quatre qu’elle ne peut supporter:
22 Un esclave qui vient à régner, Un insensé qui est rassasié de pain,
23 Une femme dédaignée qui se marie, Et une servante qui hérite de sa maîtresse.
24 Il y a sur la terre quatre animaux petits, Et cependant des plus sages;
25 Les fourmis, peuple sans force, Préparent en été leur nourriture;
26 Les damans, peuple sans puissance, Placent leur demeure dans les rochers;
27 Les sauterelles n’ont point de roi, Et elles sortent toutes par divisions;
28 Le lézard saisit avec les mains, Et se trouve dans les palais des rois.
29 Il y en a trois qui ont une belle allure, Et quatre qui ont une belle démarche:
30 Le lion, le héros des animaux, Ne reculant devant qui que ce soit;
31 Le cheval tout équipé; ou le bouc; Et le roi à qui personne ne résiste.
32 Si l’orgueil te pousse à des actes de folie, Et si tu as de mauvaises pensées, mets la main sur la bouche:
33 Car la pression du lait produit de la crème, La pression du nez produit du sang, Et la pression de la colère produit des querelles.
Proverbes 31
1 Paroles du roi Lemuel. Sentences par lesquelles sa mère l’instruisit.
2 Que te dirai-je, mon fils? que te dirai-je, fils de mes entrailles? Que te dirai-je, mon fils, objet de mes voeux?
3 Ne livre pas ta vigueur aux femmes, Et tes voies à celles qui perdent les rois.
4 Ce n’est point aux rois, Lemuel, Ce n’est point aux rois de boire du vin, Ni aux princes de rechercher des liqueurs fortes,
5 De peur qu’en buvant ils n’oublient la loi, Et ne méconnaissent les droits de tous les malheureux.
6 Donnez des liqueurs fortes à celui qui périt, Et du vin à celui qui a l’amertume dans l’âme;
7 Qu’il boive et oublie sa pauvreté, Et qu’il ne se souvienne plus de ses peines.
8 Ouvre ta bouche pour le muet, Pour la cause de tous les délaissés.
9 Ouvre ta bouche, juge avec justice, Et défends le malheureux et l’indigent.
10 Qui peut trouver une femme vertueuse? Elle a bien plus de valeur que les perles.
11 Le coeur de son mari a confiance en elle, Et les produits ne lui feront pas défaut.
12 Elle lui fait du bien, et non du mal, Tous les jours de sa vie.
13 Elle se procure de la laine et du lin, Et travaille d’une main joyeuse.
14 Elle est comme un navire marchand, Elle amène son pain de loin.
15 Elle se lève lorsqu’il est encore nuit, Et elle donne la nourriture à sa maison Et la tâche à ses servantes.
16 Elle pense à un champ, et elle l’acquiert; Du fruit de son travail elle plante une vigne.
17 Elle ceint de force ses reins, Et elle affermit ses bras.
18 Elle sent que ce qu’elle gagne est bon; Sa lampe ne s’éteint point pendant la nuit.
19 Elle met la main à la quenouille, Et ses doigts tiennent le fuseau.
20 Elle tend la main au malheureux, Elle tend la main à l’indigent.
21 Elle ne craint pas la neige pour sa maison, Car toute sa maison est vêtue de cramoisi.
22 Elle se fait des couvertures, Elle a des vêtements de fin lin et de pourpre.
23 Son mari est considéré aux portes, Lorsqu’il siège avec les anciens du pays.
24 Elle fait des chemises, et les vend, Et elle livre des ceintures au marchand.
25 Elle est revêtue de force et de gloire, Et elle se rit de l’avenir.
26 Elle ouvre la bouche avec sagesse, Et des instructions aimables sont sur sa langue.
27 Elle veille sur ce qui se passe dans sa maison, Et elle ne mange pas le pain de paresse.
28 Ses fils se lèvent, et la disent heureuse; Son mari se lève, et lui donne des louanges:
29 Plusieurs filles ont une conduite vertueuse; Mais toi, tu les surpasses toutes.
30 La grâce est trompeuse, et la beauté est vaine; La femme qui craint l’Eternel est celle qui sera louée.
31 Récompensez-la du fruit de son travail, Et qu’aux portes ses oeuvres la louent.
Ecclésiaste 1
1 Paroles de l’Ecclésiaste, fils de David, roi de Jérusalem.
2 Vanité des vanités, dit l’Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité.
3 Quel avantage revient-il à l’homme de toute la peine qu’il se donne sous le soleil?
4 Une génération s’en va, une autre vient, et la terre subsiste toujours.
5 Le soleil se lève, le soleil se couche; il soupire après le lieu d’où il se lève de nouveau.
6 Le vent se dirige vers le midi, tourne vers le nord; puis il tourne encore, et reprend les mêmes circuits.
7 Tous les fleuves vont à la mer, et la mer n’est point remplie; ils continuent à aller vers le lieu où ils se dirigent.
8 Toutes choses sont en travail au delà de ce qu’on peut dire; l’oeil ne se rassasie pas de voir, et l’oreille ne se lasse pas d’entendre.
9 Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera, il n’y a rien de nouveau sous le soleil.
10 S’il est une chose dont on dise: Vois ceci, c’est nouveau! cette chose existait déjà dans les siècles qui nous ont précédés.
11 On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard.
12 Moi, l’Ecclésiaste, j’ai été roi d’Israël à Jérusalem.
13 J’ai appliqué mon coeur à rechercher et à sonder par la sagesse tout ce qui se fait sous les cieux: c’est là une occupation pénible, à laquelle Dieu soumet les fils de l’homme.
14 J’ai vu tout ce qui se fait sous le soleil; et voici, tout est vanité et poursuite du vent.
15 Ce qui est courbé ne peut se redresser, et ce qui manque ne peut être compté.
16 J’ai dit en mon coeur: Voici, j’ai grandi et surpassé en sagesse tous ceux qui ont dominé avant moi sur Jérusalem, et mon coeur a vu beaucoup de sagesse et de science.
17 J’ai appliqué mon coeur à connaître la sagesse, et à connaître la sottise et la folie; j’ai compris que cela aussi c’est la poursuite du vent.
18 Car avec beaucoup de sagesse on a beaucoup de chagrin, et celui qui augmente sa science augmente sa douleur.
Ecclésiaste 2
1 J’ai dit en mon coeur: Allons! je t’éprouverai par la joie, et tu goûteras le bonheur. Et voici, c’est encore là une vanité.
2 J’ai dit du rire: Insensé! et de la joie: A quoi sert-elle?
3 Je résolus en mon coeur de livrer ma chair au vin, tandis que mon coeur me conduirait avec sagesse, et de m’attacher à la folie jusqu’à ce que je visse ce qu’il est bon pour les fils de l’homme de faire sous les cieux pendant le nombre des jours de leur vie.
4 J’exécutai de grands ouvrages: je me bâtis des maisons; je me plantai des vignes;
5 je me fis des jardins et des vergers, et j’y plantai des arbres à fruit de toute espèce;
6 je me créai des étangs, pour arroser la forêt où croissaient les arbres.
7 J’achetai des serviteurs et des servantes, et j’eus leurs enfants nés dans la maison; je possédai des troupeaux de boeufs et de brebis, plus que tous ceux qui étaient avant moi dans Jérusalem.
8 Je m’amassai de l’argent et de l’or, et les richesses des rois et des provinces. Je me procurai des chanteurs et des chanteuses, et les délices des fils de l’homme, des femmes en grand nombre.
9 Je devins grand, plus grand que tous ceux qui étaient avant moi dans Jérusalem. Et même ma sagesse demeura avec moi.
10 Tout ce que mes yeux avaient désiré, je ne les en ai point privés; je n’ai refusé à mon coeur aucune joie; car mon coeur prenait plaisir à tout mon travail, et c’est la part qui m’en est revenue.
11 Puis, j’ai considéré tous les ouvrages que mes mains avaient faits, et la peine que j’avais prise à les exécuter; et voici, tout est vanité et poursuite du vent, et il n’y a aucun avantage à tirer de ce qu’on fait sous le soleil.
12 Alors j’ai tourné mes regards vers la sagesse, et vers la sottise et la folie.Car que fera l’homme qui succédera au roi? Ce qu’on a déjà fait.
13 Et j’ai vu que la sagesse a de l’avantage sur la folie, comme la lumière a de l’avantage sur les ténèbres;
14 le sage a ses yeux à la tête, et l’insensé marche dans les ténèbres. Mais j’ai reconnu aussi qu’ils ont l’un et l’autre un même sort.
15 Et j’ai dit en mon coeur: J’aurai le même sort que l’insensé; pourquoi donc ai-je été plus sage? Et j’ai dit en mon coeur que c’est encore là une vanité.
16 Car la mémoire du sage n’est pas plus éternelle que celle de l’insensé, puisque déjà les jours qui suivent, tout est oublié. Eh quoi! le sage meurt aussi bien que l’insensé!
17 Et j’ai haï la vie, car ce qui se fait sous le soleil m’a déplu, car tout est vanité et poursuite du vent.
18 J’ai haï tout le travail que j’ai fait sous le soleil, et dont je dois laisser la jouissance à l’homme qui me succédera.
19 Et qui sait s’il sera sage ou insensé? Cependant il sera maître de tout mon travail, de tout le fruit de ma sagesse sous le soleil. C’est encore là une vanité.
20 Et j’en suis venu à livrer mon coeur au désespoir, à cause de tout le travail que j’ai fait sous le soleil.
21 Car tel homme a travaillé avec sagesse et science et avec succès, et il laisse le produit de son travail à un homme qui ne s’en est point occupé. C’est encore là une vanité et un grand mal.
22 Que revient-il, en effet, à l’homme de tout son travail et de la préoccupation de son coeur, objet de ses fatigues sous le soleil?
23 Tous ses jours ne sont que douleur, et son partage n’est que chagrin; même la nuit son coeur ne repose pas. C’est encore là une vanité.
24 Il n’y a de bonheur pour l’homme qu’à manger et à boire, et à faire jouir son âme du bien-être, au milieu de son travail; mais j’ai vu que cela aussi vient de la main de Dieu.
25 Qui, en effet, peut manger et jouir, si ce n’est moi?
26 Car il donne à l’homme qui lui est agréable la sagesse, la science et la joie; mais il donne au pécheur le soin de recueillir et d’amasser, afin de donner à celui qui est agréable à Dieu. C’est encore là une vanité et la poursuite du vent.
Ecclésiaste 3
1 Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux:
2 un temps pour naître, et un temps pour mourir; un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui a été planté;
3 un temps pour tuer, et un temps pour guérir; un temps pour abattre, et un temps pour bâtir;
4 un temps pour pleurer, et un temps pour rire; un temps pour se lamenter, et un temps pour danser;
5 un temps pour lancer des pierres, et un temps pour ramasser des pierres; un temps pour embrasser, et un temps pour s’éloigner des embrassements;
6 un temps pour chercher, et un temps pour perdre; un temps pour garder, et un temps pour jeter;
7 un temps pour déchirer, et un temps pour coudre; un temps pour se taire, et un temps pour parler;
8 un temps pour aimer, et un temps pour haïr; un temps pour la guerre, et un temps pour la paix.
9 Quel avantage celui qui travaille retire-t-il de sa peine?
10 J’ai vu à quelle occupation Dieu soumet les fils de l’homme.
11 Il fait toute chose bonne en son temps; même il a mis dans leur coeur la pensée de l’éternité, bien que l’homme ne puisse pas saisir l’oeuvre que Dieu fait, du commencement jusqu’à la fin.
12 J’ai reconnu qu’il n’y a de bonheur pour eux qu’à se réjouir et à se donner du bien-être pendant leur vie;
13 mais que, si un homme mange et boit et jouit du bien-être au milieu de tout son travail, c’est là un don de Dieu.
14 J’ai reconnu que tout ce que Dieu fait durera toujours, qu’il n’y a rien à y ajouter et rien à en retrancher, et que Dieu agit ainsi afin qu’on le craigne.
15 Ce qui est a déjà été, et ce qui sera a déjà été, et Dieu ramène ce qui est passé.
16 J’ai encore vu sous le soleil qu’au lieu établi pour juger il y a de la méchanceté, et qu’au lieu établi pour la justice il y a de la méchanceté.
17 J’ai dit en mon coeur: Dieu jugera le juste et le méchant; car il y a là un temps pour toute chose et pour toute oeuvre.
18 J’ai dit en mon coeur, au sujet des fils de l’homme, que Dieu les éprouverait, et qu’eux-mêmes verraient qu’ils ne sont que des bêtes.
19 Car le sort des fils de l’homme et celui de la bête sont pour eux un même sort; comme meurt l’un, ainsi meurt l’autre, ils ont tous un même souffle, et la supériorité de l’homme sur la bête est nulle; car tout est vanité.
20 Tout va dans un même lieu; tout a été fait de la poussière, et tout retourne à la poussière.
21 Qui sait si le souffle des fils de l’homme monte en haut, et si le souffle de la bête descend en bas dans la terre?
22 Et j’ai vu qu’il n’y a rien de mieux pour l’homme que de se réjouir de ses oeuvres: c’est là sa part. Car qui le fera jouir de ce qui sera après lui?
Ecclésiaste 4
1 J’ai considéré ensuite toutes les oppressions qui se commettent sous le soleil; et voici, les opprimés sont dans les larmes, et personne qui les console! ils sont en butte à la violence de leurs oppresseurs, et personne qui les console!
2 Et j’ai trouvé les morts qui sont déjà morts plus heureux que les vivants qui sont encore vivants,
3 et plus heureux que les uns et les autres celui qui n’a point encore existé et qui n’a pas vu les mauvaises actions qui se commettent sous le soleil.
4 J’ai vu que tout travail et toute habileté dans le travail n’est que jalousie de l’homme à l’égard de son prochain. C’est encore là une vanité et la poursuite du vent.
5 L’insensé se croise les mains, et mange sa propre chair.
6 Mieux vaut une main pleine avec repos, que les deux mains pleines avec travail et poursuite du vent.
7 J’ai considéré une autre vanité sous le soleil.
8 Tel homme est seul et sans personne qui lui tienne de près, il n’a ni fils ni frère, et pourtant son travail n’a point de fin et ses yeux ne sont jamais rassasiés de richesses. Pour qui donc est-ce que je travaille, et que je prive mon âme de jouissances? C’est encore là une vanité et une chose mauvaise.
9 Deux valent mieux qu’un, parce qu’ils retirent un bon salaire de leur travail.
10 Car, s’ils tombent, l’un relève son compagnon; mais malheur à celui qui est seul et qui tombe, sans avoir un second pour le relever!
11 De même, si deux couchent ensemble, ils auront chaud; mais celui qui est seul, comment aura-t-il chaud?
12 Et si quelqu’un est plus fort qu’un seul, les deux peuvent lui résister; et la corde à trois fils ne se rompt pas facilement.
13 Mieux vaut un enfant pauvre et sage qu’un roi vieux et insensé qui ne sait plus écouter les avis;
14 car il peut sortir de prison pour régner, et même être né pauvre dans son royaume.
15 J’ai vu tous les vivants qui marchent sous le soleil entourer l’enfant qui devait succéder au roi et régner à sa place.
16 Il n’y avait point de fin à tout ce peuple, à tous ceux à la tête desquels il était. Et toutefois, ceux qui viendront après ne se réjouiront pas à son sujet. Car c’est encore là une vanité et la poursuite du vent.
Ecclésiaste 5
1 Prends garde à ton pied, lorsque tu entres dans la maison de Dieu; approche-toi pour écouter, plutôt que pour offrir le sacrifice des insensés, car ils ne savent pas qu’ils font mal.
2 Ne te presse pas d’ouvrir la bouche, et que ton coeur ne se hâte pas d’exprimer une parole devant Dieu; car Dieu est au ciel, et toi sur la terre: que tes paroles soient donc peu nombreuses.
3 Car, si les songes naissent de la multitude des occupations, la voix de l’insensé se fait entendre dans la multitude des paroles.
4 Lorsque tu as fait un voeu à Dieu, ne tarde pas à l’accomplir, car il n’aime pas les insensés: accomplis le voeu que tu as fait.
5 Mieux vaut pour toi ne point faire de voeu, que d’en faire un et de ne pas l’accomplir.
6 Ne permets pas à ta bouche de faire pécher ta chair, et ne dis pas en présence de l’envoyé que c’est une inadvertance. Pourquoi Dieu s’irriterait-il de tes paroles, et détruirait-il l’ouvrage de tes mains?
7 Car, s’il y a des vanités dans la multitude des songes, il y en a aussi dans beaucoup de paroles; c’est pourquoi, crains Dieu.
8 Si tu vois dans une province le pauvre opprimé et la violation du droit et de la justice, ne t’en étonne point; car un homme élevé est placé sous la surveillance d’un autre plus élevé, et au-dessus d’eux il en est de plus élevés encore.
9 Un avantage pour le pays à tous égards, c’est un roi honoré du pays.
10 Celui qui aime l’argent n’est pas rassasié par l’argent, et celui qui aime les richesses n’en profite pas. C’est encore là une vanité.
11 Quand le bien abonde, ceux qui le mangent abondent; et quel avantage en revient-il à son possesseur, sinon qu’il le voit de ses yeux?
12 Le sommeil du travailleur est doux, qu’il ait peu ou beaucoup à manger; mais le rassasiement du riche ne le laisse pas dormir.
13 Il est un mal grave que j’ai vu sous le soleil: des richesses conservées, pour son malheur, par celui qui les possède.
14 Ces richesses se perdent par quelque événement fâcheux; il a engendré un fils, et il ne reste rien entre ses mains.
15 Comme il est sorti du ventre de sa mère, il s’en retourne nu ainsi qu’il était venu, et pour son travail n’emporte rien qu’il puisse prendre dans sa main.
16 C’est encore là un mal grave. Il s’en va comme il était venu; et quel avantage lui revient-il d’avoir travaillé pour du vent?
17 De plus, toute sa vie il mange dans les ténèbres, et il a beaucoup de chagrin, de maux et d’irritation.
18 Voici ce que j’ai vu: c’est pour l’homme une chose bonne et belle de manger et de boire, et de jouir du bien-être au milieu de tout le travail qu’il fait sous le soleil, pendant le nombre des jours de vie que Dieu lui a donnés; car c’est là sa part.
19 Mais, si Dieu a donné à un homme des richesses et des biens, s’il l’a rendu maître d’en manger, d’en prendre sa part, et de se réjouir au milieu de son travail, c’est là un don de Dieu.
20 Car il ne se souviendra pas beaucoup des jours de sa vie, parce que Dieu répand la joie dans son coeur.
Ecclésiaste 6
1 Il est un mal que j’ai vu sous le soleil, et qui est fréquent parmi les hommes.
2 Il y a tel homme à qui Dieu a donné des richesses, des biens, et de la gloire, et qui ne manque pour son âme de rien de ce qu’il désire, mais que Dieu ne laisse pas maître d’en jouir, car c’est un étranger qui en jouira. C’est là une vanité et un mal grave.
3 Quand un homme aurait cent fils, vivrait un grand nombre d’années, et que les jours de ses années se multiplieraient, si son âme ne s’est point rassasiée de bonheur, et si de plus il n’a point de sépulture, je dis qu’un avorton est plus heureux que lui.
4 Car il est venu en vain, il s’en va dans les ténèbres, et son nom reste couvert de ténèbres;
5 il n’a point vu, il n’a point connu le soleil; il a plus de repos que cet homme.
6 Et quand celui-ci vivrait deux fois mille ans, sans jouir du bonheur, tout ne va-t-il pas dans un même lieu?
7 Tout le travail de l’homme est pour sa bouche, et cependant ses désirs ne sont jamais satisfaits.
8 Car quel avantage le sage a-t-il sur l’insensé? quel avantage a le malheureux qui sait se conduire en présence des vivants?
9 Ce que les yeux voient est préférable à l’agitation des désirs: c’est encore là une vanité et la poursuite du vent.
10 Ce qui existe a déjà été appelé par son nom; et l’on sait que celui qui est homme ne peut contester avec un plus fort que lui.
11 S’il y a beaucoup de choses, il y a beaucoup de vanités: quel avantage en revient-il à l’homme?
12 Car qui sait ce qui est bon pour l’homme dans la vie, pendant le nombre des jours de sa vie de vanité, qu’il passe comme une ombre? Et qui peut dire à l’homme ce qui sera après lui sous le soleil?
Ecclésiaste 7
1 Une bonne réputation vaut mieux que le bon parfum, et le jour de la mort que le jour de la naissance.
2 Mieux vaut aller dans une maison de deuil que d’aller dans une maison de festin; car c’est là la fin de tout homme, et celui qui vit prend la chose à coeur.
3 Mieux vaut le chagrin que le rire; car avec un visage triste le coeur peut être content.
4 Le coeur des sages est dans la maison de deuil, et le coeur des insensés dans la maison de joie.
5 Mieux vaut entendre la réprimande du sage que d’entendre le chant des insensés.
6 Car comme le bruit des épines sous la chaudière, ainsi est le rire des insensés. C’est encore là une vanité.
7 L’oppression rend insensé le sage, et les présents corrompent le coeur.
8 Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement; mieux vaut un esprit patient qu’un esprit hautain.
9 Ne te hâte pas en ton esprit de t’irriter, car l’irritation repose dans le sein des insensés.
10 Ne dis pas: D’où vient que les jours passés étaient meilleurs que ceux ci? Car ce n’est point par sagesse que tu demandes cela.
11 La sagesse vaut autant qu’un héritage, et même plus pour ceux qui voient le soleil.
12 Car à l’ombre de la sagesse on est abrité comme à l’ombre de l’argent; mais un avantage de la science, c’est que la sagesse fait vivre ceux qui la possèdent.
13 Regarde l’oeuvre de Dieu: qui pourra redresser ce qu’il a courbé?
14 Au jour du bonheur, sois heureux, et au jour du malheur, réfléchis: Dieu a fait l’un comme l’autre, afin que l’homme ne découvre en rien ce qui sera après lui.
15 J’ai vu tout cela pendant les jours de ma vanité. Il y a tel juste qui périt dans sa justice, et il y a tel méchant qui prolonge son existence dans sa méchanceté.
16 Ne sois pas juste à l’excès, et ne te montre pas trop sage: pourquoi te détruirais-tu?
17 Ne sois pas méchant à l’excès, et ne sois pas insensé: pourquoi mourrais-tu avant ton temps?
18 Il est bon que tu retiennes ceci, et que tu ne négliges point cela; car celui qui craint Dieu échappe à toutes ces choses.
19 La sagesse rend le sage plus fort que dix chefs qui sont dans une ville.
20 Non, il n’y a sur la terre point d’homme juste qui fasse le bien et qui ne pèche jamais.
21 Ne fais donc pas attention à toutes les paroles qu’on dit, de peur que tu n’entendes ton serviteur te maudire;
22 car ton coeur a senti bien des fois que tu as toi-même maudit les autres.
23 J’ai éprouvé tout cela par la sagesse. J’ai dit: Je serai sage. Et la sagesse est restée loin de moi.
24 Ce qui est loin, ce qui est profond, profond, qui peut l’atteindre?
25 Je me suis appliqué dans mon coeur à connaître, à sonder, et à chercher la sagesse et la raison des choses, et à connaître la folie de la méchanceté et la stupidité de la sottise.
26 Et j’ai trouvé plus amère que la mort la femme dont le coeur est un piège et un filet, et dont les mains sont des liens; celui qui est agréable à Dieu lui échappe, mais le pécheur est pris par elle.
27 Voici ce que j’ai trouvé, dit l’Ecclésiaste, en examinant les choses une à une pour en saisir la raison;
28 voici ce que mon âme cherche encore, et que je n’ai point trouvé. J’ai trouvé un homme entre mille; mais je n’ai pas trouvé une femme entre elles toutes.
29 Seulement, voici ce que j’ai trouvé, c’est que Dieu a fait les hommes droits; mais ils ont cherché beaucoup de détours.
Ecclésiaste 8
1 Qui est comme le sage, et qui connaît l’explication des choses? La sagesse d’un homme fait briller son visage, et la sévérité de sa face est changée.
2 Je te dis: Observe les ordres du roi, et cela à cause du serment fait à Dieu.
3 Ne te hâte pas de t’éloigner de lui, et ne persiste pas dans une chose mauvaise: car il peut faire tout ce qui lui plaît,
4 parce que la parole du roi est puissante; et qui lui dira: Que fais-tu?
5 Celui qui observe le commandement ne connaît point de chose mauvaise, et le coeur du sage connaît le temps et le jugement.
6 Car il y a pour toute chose un temps et un jugement, quand le malheur accable l’homme.
7 Mais il ne sait point ce qui arrivera, et qui lui dira comment cela arrivera?
8 L’homme n’est pas maître de son souffle pour pouvoir le retenir, et il n’a aucune puissance sur le jour de la mort; il n’y a point de délivrance dans ce combat, et la méchanceté ne saurait sauver les méchants.
9 J’ai vu tout cela, et j’ai appliqué mon coeur à tout ce qui se fait sous le soleil. Il y a un temps où l’homme domine sur l’homme pour le rendre malheureux.
10 Alors j’ai vu des méchants recevoir la sépulture et entrer dans leur repos, et ceux qui avaient agi avec droiture s’en aller loin du lieu saint et être oubliés dans la ville. C’est encore là une vanité.
11 Parce qu’une sentence contre les mauvaises actions ne s’exécute pas promptement, le coeur des fils de l’homme se remplit en eux du désir de faire le mal.
12 Cependant, quoique le pécheur fasse cent fois le mal et qu’il y persévère longtemps, je sais aussi que le bonheur est pour ceux qui craignent Dieu, parce qu’ils ont de la crainte devant lui.
13 Mais le bonheur n’est pas pour le méchant, et il ne prolongera point ses jours, pas plus que l’ombre, parce qu’il n’a pas de la crainte devant Dieu.
14 Il est une vanité qui a lieu sur la terre: c’est qu’il y a des justes auxquels il arrive selon l’oeuvre des méchants, et des méchants auxquels il arrive selon l’oeuvre des justes. Je dis que c’est encore là une vanité.
15 J’ai donc loué la joie, parce qu’il n’y a de bonheur pour l’homme sous le soleil qu’à manger et à boire et à se réjouir; c’est là ce qui doit l’accompagner au milieu de son travail, pendant les jours de vie que Dieu lui donne sous le soleil.
16 Lorsque j’ai appliqué mon coeur à connaître la sagesse et à considérer les choses qui se passent sur la terre, -car les yeux de l’homme ne goûtent le sommeil ni jour ni nuit,
17 j’ai vu toute l’oeuvre de Dieu, j’ai vu que l’homme ne peut pas trouver ce qui se fait sous le soleil; il a beau se fatiguer à chercher, il ne trouve pas; et même si le sage veut connaître, il ne peut pas trouver.
Ecclésiaste 9
1 Oui, j’ai appliqué mon coeur à tout cela, j’ai fait de tout cela l’objet de mon examen, et j’ai vu que les justes et les sages, et leurs travaux, sont dans la main de Dieu, et l’amour aussi bien que la haine; les hommes ne savent rien: tout est devant eux.
2 Tout arrive également à tous; même sort pour le juste et pour le méchant, pour celui qui est bon et pur et pour celui qui est impur, pour celui qui sacrifie et pour celui qui ne sacrifie pas; il en est du bon comme du pécheur, de celui qui jure comme de celui qui craint de jurer.
3 Ceci est un mal parmi tout ce qui se fait sous le soleil, c’est qu’il y a pour tous un même sort; aussi le coeur des fils de l’homme est-il plein de méchanceté, et la folie est dans leur coeur pendant leur vie; après quoi, ils vont chez les morts. Car, qui est excepté?
4 Pour tous ceux qui vivent il y a de l’espérance; et même un chien vivant vaut mieux qu’un lion mort.
5 Les vivants, en effet, savent qu’ils mourront; mais les morts ne savent rien, et il n’y a pour eux plus de salaire, puisque leur mémoire est oubliée.
6 Et leur amour, et leur haine, et leur envie, ont déjà péri; et ils n’auront plus jamais aucune part à tout ce qui se fait sous le soleil.
7 Va, mange avec joie ton pain, et bois gaiement ton vin; car dès longtemps Dieu prend plaisir à ce que tu fais.
8 Qu’en tout temps tes vêtements soient blancs, et que l’huile ne manque point sur ta tête.
9 Jouis de la vie avec la femme que tu aimes, pendant tous les jours de ta vie de vanité, que Dieu t’a donnés sous le soleil, pendant tous les jours de ta vanité; car c’est ta part dans la vie, au milieu de ton travail que tu fais sous le soleil.
10 Tout ce que ta main trouve à faire avec ta force, fais-le; car il n’y a ni oeuvre, ni pensée, ni science, ni sagesse, dans le séjour des morts, où tu vas.
11 J’ai encore vu sous le soleil que la course n’est point aux agiles ni la guerre aux vaillants, ni le pain aux sages, ni la richesse aux intelligents, ni la faveur aux savants; car tout dépend pour eux du temps et des circonstances.
12 L’homme ne connaît pas non plus son heure, pareil aux poissons qui sont pris au filet fatal, et aux oiseaux qui sont pris au piège; comme eux, les fils de l’homme sont enlacés au temps du malheur, lorsqu’il tombe sur eux tout à coup.
13 J’ai aussi vu sous le soleil ce trait d’une sagesse qui m’a paru grande.
14 Il y avait une petite ville, avec peu d’hommes dans son sein; un roi puissant marcha sur elle, l’investit, et éleva contre elle de grands forts.
15 Il s’y trouvait un homme pauvre et sage, qui sauva la ville par sa sagesse. Et personne ne s’est souvenu de cet homme pauvre.
16 Et j’ai dit: La sagesse vaut mieux que la force. Cependant la sagesse du pauvre est méprisée, et ses paroles ne sont pas écoutées.
17 Les paroles des sages tranquillement écoutées valent mieux que les cris de celui qui domine parmi les insensés.
18 La sagesse vaut mieux que les instruments de guerre; mais un seul pécheur détruit beaucoup de bien.
Ecclésiaste 10
1 Les mouches mortes infectent et font fermenter l’huile du parfumeur; un peu de folie l’emporte sur la sagesse et sur la gloire.
2 Le coeur du sage est à sa droite, et le coeur de l’insensé à sa gauche.
3 Quand l’insensé marche dans un chemin, le sens lui manque, et il dit de chacun: Voilà un fou!
4 Si l’esprit de celui qui domine s’élève contre toi, ne quitte point ta place; car le calme prévient de grands péchés.
5 Il est un mal que j’ai vu sous le soleil, comme une erreur provenant de celui qui gouverne:
6 la folie occupe des postes très élevés, et des riches sont assis dans l’abaissement.
7 J’ai vu des esclaves sur des chevaux, et des princes marchant sur terre comme des esclaves.
8 Celui qui creuse une fosse y tombera, et celui qui renverse une muraille sera mordu par un serpent.
9 Celui qui remue des pierres en sera blessé, et celui qui fend du bois en éprouvera du danger.
10 S’il a émoussé le fer, et s’il n’en a pas aiguisé le tranchant, il devra redoubler de force; mais la sagesse a l’avantage du succès.
11 Si le serpent mord faute d’enchantement, il n’y a point d’avantage pour l’enchanteur.
12 Les paroles de la bouche du sage sont pleines de grâce; mais les lèvres de l’insensé causent sa perte.
13 Le commencement des paroles de sa bouche est folie, et la fin de son discours est une méchante folie.
14 L’insensé multiplie les paroles. L’homme ne sait point ce qui arrivera, et qui lui dira ce qui sera après lui?
15 Le travail de l’insensé le fatigue, parce qu’il ne sait pas aller à la ville.
16 Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant, et dont les princes mangent dès le matin!
17 Heureux toi, pays dont le roi est de race illustre, et dont les princes mangent au temps convenable, pour soutenir leurs forces, et non pour se livrer à la boisson!
18 Quand les mains sont paresseuses, la charpente s’affaisse; et quand les mains sont lâches, la maison a des gouttières.
19 On fait des repas pour se divertir, le vin rend la vie joyeuse, et l’argent répond à tout.
20 Ne maudis pas le roi, même dans ta pensée, et ne maudis pas le riche dans la chambre où tu couches; car l’oiseau du ciel emporterait ta voix, l’animal ailé publierait tes paroles.
Ecclésiaste 11
1 Jette ton pain sur la face des eaux, car avec le temps tu le retrouveras;
2 donnes-en une part à sept et même à huit, car tu ne sais pas quel malheur peut arriver sur la terre.
3 Quand les nuages sont pleins de pluie, ils la répandent sur la terre; et si un arbre tombe, au midi ou au nord, il reste à la place où il est tombé.
4 Celui qui observe le vent ne sèmera point, et celui qui regarde les nuages ne moissonnera point.
5 Comme tu ne sais pas quel est le chemin du vent, ni comment se forment les os dans le ventre de la femme enceinte, tu ne connais pas non plus l’oeuvre de Dieu qui fait tout.
6 Dès le matin sème ta semence, et le soir ne laisse pas reposer ta main; car tu ne sais point ce qui réussira, ceci ou cela, ou si l’un et l’autre sont également bons.
7 La lumière est douce, et il est agréable aux yeux de voir le soleil.
8 Si donc un homme vit beaucoup d’années, qu’il se réjouisse pendant toutes ces années, et qu’il pense aux jours de ténèbres qui seront nombreux; tout ce qui arrivera est vanité.
9 Jeune homme, réjouis-toi dans ta jeunesse, livre ton coeur à la joie pendant les jours de ta jeunesse, marche dans les voies de ton coeur et selon les regards de tes yeux; mais sache que pour tout cela Dieu t’appellera en jugement.
10 Bannis de ton coeur le chagrin, et éloigne le mal de ton corps; car la jeunesse et l’aurore sont vanité.
Ecclésiaste 12
1 Mais souviens-toi de ton créateur pendant les jours de ta jeunesse, avant que les jours mauvais arrivent et que les années s’approchent où tu diras: Je n’y prends point de plaisir;
2 avant que s’obscurcissent le soleil et la lumière, la lune et les étoiles, et que les nuages reviennent après la pluie,
3 temps où les gardiens de la maison tremblent, où les hommes forts se courbent, où celles qui moulent s’arrêtent parce qu’elles sont diminuées, où ceux qui regardent par les fenêtres sont obscurcis,
4 où les deux battants de la porte se ferment sur la rue quand s’abaisse le bruit de la meule, où l’on se lève au chant de l’oiseau, où s’affaiblissent toutes les filles du chant,
5 où l’on redoute ce qui est élevé, où l’on a des terreurs en chemin, où l’amandier fleurit, où la sauterelle devient pesante, et où la câpre n’a plus d’effet, car l’homme s’en va vers sa demeure éternelle, et les pleureurs parcourent les rues;
6 avant que le cordon d’argent se détache, que le vase d’or se brise, que le seau se rompe sur la source, et que la roue se casse sur la citerne;
7 avant que la poussière retourne à la terre, comme elle y était, et que l’esprit retourne à Dieu qui l’a donné.
8 Vanité des vanités, dit l’Ecclésiaste, tout est vanité.
9 Outre que l’Ecclésiaste fut un sage, il a encore enseigné la science au peuple, et il a examiné, sondé, mis en ordre un grand nombre de sentences.
10 L’Ecclésiaste s’est efforcé de trouver des paroles agréables; et ce qui a été écrit avec droiture, ce sont des paroles de vérité.
11 Les paroles des sages sont comme des aiguillons; et, rassemblées en un recueil, elles sont comme des clous plantés, données par un seul maître.
12 Du reste, mon fils, tire instruction de ces choses; on ne finirait pas, si l’on voulait faire un grand nombre de livres, et beaucoup d’étude est une fatigue pour le corps.
13 Ecoutons la fin du discours: Crains Dieu et observe ses commandements. C’est là ce que doit faire tout homme.
14 Car Dieu amènera toute oeuvre en jugement, au sujet de tout ce qui est caché, soit bien, soit mal.
Cantique Des Cantiqu 1
1 Cantique des cantiques, de Salomon.
2 Qu’il me baise des baisers de sa bouche! Car ton amour vaut mieux que le vin,
3 Tes parfums ont une odeur suave; Ton nom est un parfum qui se répand; C’est pourquoi les jeunes filles t’aiment.
4 Entraîne-moi après toi! Nous courrons! Le roi m’introduit dans ses appartements. Nous nous égaierons, nous nous réjouirons à cause de toi; Nous célébrerons ton amour plus que le vin. C’est avec raison que l’on t’aime.
5 Je suis noire, mais je suis belle, filles de Jérusalem, Comme les tentes de Kédar, comme les pavillons de Salomon.
6 Ne prenez pas garde à mon teint noir: C’est le soleil qui m’a brûlée. Les fils de ma mère se sont irrités contre moi, Ils m’ont faite gardienne des vignes. Ma vigne, à moi, je ne l’ai pas gardée.
7 Dis-moi, ô toi que mon coeur aime, Où tu fais paître tes brebis, Où tu les fais reposer à midi; Car pourquoi serais-je comme une égarée Près des troupeaux de tes compagnons?
8 Si tu ne le sais pas, ô la plus belle des femmes, Sors sur les traces des brebis, Et fais paître tes chevreaux Près des demeures des bergers.
9 A ma jument qu’on attelle aux chars de Pharaon Je te compare, ô mon amie.
10 Tes joues sont belles au milieu des colliers, Ton cou est beau au milieu des rangées de perles.
11 Nous te ferons des colliers d’or, Avec des points d’argent.
12 Tandis que le roi est dans son entourage, Mon nard exhale son parfum.
13 Mon bien-aimé est pour moi un bouquet de myrrhe, Qui repose entre mes seins.
14 Mon bien-aimé est pour moi une grappe de troëne Des vignes d’En-Guédi.
15 Que tu es belle, mon amie, que tu es belle! Tes yeux sont des colombes.
16 Que tu es beau, mon bien-aimé, que tu es aimable! Notre lit, c’est la verdure.
17 Les solives de nos maisons sont des cèdres, Nos lambris sont des cyprès.
Cantique Des Cantiqu 2
1 Je suis un narcisse de Saron, Un lis des vallées.
2 Comme un lis au milieu des épines, Telle est mon amie parmi les jeunes filles.
3 Comme un pommier au milieu des arbres de la forêt, Tel est mon bien-aimé parmi les jeunes hommes. J’ai désiré m’asseoir à son ombre, Et son fruit est doux à mon palais.
4 Il m’a fait entrer dans la maison du vin; Et la bannière qu’il déploie sur moi, c’est l’amour.
5 Soutenez-moi avec des gâteaux de raisins, Fortifiez-moi avec des pommes; Car je suis malade d’amour.
6 Que sa main gauche soit sous ma tête, Et que sa droite m’embrasse!
7 Je vous en conjure, filles de Jérusalem, Par les gazelles et les biches des champs, Ne réveillez pas, ne réveillez pas l’amour, Avant qu’elle le veuille.
8 C’est la voix de mon bien-aimé! Le voici, il vient, Sautant sur les montagnes, Bondissant sur les collines.
9 Mon bien-aimé est semblable à la gazelle Ou au faon des biches. Le voici, il est derrière notre mur, Il regarde par la fenêtre, Il regarde par le treillis.
10 Mon bien-aimé parle et me dit: Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens!
11 Car voici, l’hiver est passé; La pluie a cessé, elle s’en est allée.
12 Les fleurs paraissent sur la terre, Le temps de chanter est arrivé, Et la voix de la tourterelle se fait entendre dans nos campagnes.
13 Le figuier embaume ses fruits, Et les vignes en fleur exhalent leur parfum. Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens!
14 Ma colombe, qui te tiens dans les fentes du rocher, Qui te caches dans les parois escarpées, Fais-moi voir ta figure, Fais-moi entendre ta voix; Car ta voix est douce, et ta figure est agréable.
15 Prenez-nous les renards, Les petits renards qui ravagent les vignes; Car nos vignes sont en fleur.
16 Mon bien-aimé est à moi, et je suis à lui; Il fait paître son troupeau parmi les lis.
17 Avant que le jour se rafraîchisse, Et que les ombres fuient, Reviens! sois semblable, mon bien-aimé, A la gazelle ou au faon des biches, Sur les montagnes qui nous séparent.
Cantique Des Cantiqu 3
1 Sur ma couche, pendant les nuits, J’ai cherché celui que mon coeur aime; Je l’ai cherché, et je ne l’ai point trouvé.
2 Je me lèverai, et je ferai le tour de la ville, Dans les rues et sur les places; Je chercherai celui que mon coeur aime. Je l’ai cherché, et je ne l’ai point trouvé.
3 Les gardes qui font la ronde dans la ville m’ont rencontrée: Avez-vous vu celui que mon coeur aime?
4 A peine les avais-je passés, Que j’ai trouvé celui que mon coeur aime; Je l’ai saisi, et je ne l’ai point lâché Jusqu’à ce que je l’aie amené dans la maison de ma mère, Dans la chambre de celle qui m’a conçue.
5 Je vous en conjure, filles de Jérusalem, Par les gazelles et les biches des champs, Ne réveillez pas, ne réveillez pas l’amour, Avant qu’elle le veuille.
6 Qui est celle qui monte du désert, Comme des colonnes de fumée, Au milieu des vapeurs de myrrhe et d’encens Et de tous les aromates des marchands?
7 Voici la litière de Salomon, Et autour d’elle soixante vaillants hommes, Des plus vaillants d’Israël.
8 Tous sont armés de l’épée, Sont exercés au combat; Chacun porte l’épée sur sa hanche, En vue des alarmes nocturnes.
9 Le roi Salomon s’est fait une litière De bois du Liban.
10 Il en a fait les colonnes d’argent, Le dossier d’or, Le siège de pourpre; Au milieu est une broderie, oeuvre d’amour Des filles de Jérusalem.
11 Sortez, filles de Sion, regardez Le roi Salomon, Avec la couronne dont sa mère l’a couronné Le jour de ses fiançailles, Le jour de la joie de son coeur.
Cantique Des Cantiqu 4
1 Que tu es belle, mon amie, que tu es belle! Tes yeux sont des colombes, Derrière ton voile. Tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres, Suspendues aux flancs de la montagne de Galaad.
2 Tes dents sont comme un troupeau de brebis tondues, Qui remontent de l’abreuvoir; Toutes portent des jumeaux, Aucune d’elles n’est stérile.
3 Tes lèvres sont comme un fil cramoisi, Et ta bouche est charmante; Ta joue est comme une moitié de grenade, Derrière ton voile.
4 Ton cou est comme la tour de David, Bâtie pour être un arsenal; Mille boucliers y sont suspendus, Tous les boucliers des héros.
5 Tes deux seins sont comme deux faons, Comme les jumeaux d’une gazelle, Qui paissent au milieu des lis.
6 Avant que le jour se rafraîchisse, Et que les ombres fuient, J’irai à la montagne de la myrrhe Et à la colline de l’encens.
7 Tu es toute belle, mon amie, Et il n’y a point en toi de défaut.
8 Viens avec moi du Liban, ma fiancée, Viens avec moi du Liban! Regarde du sommet de l’Amana, Du sommet du Senir et de l’Hermon, Des tanières des lions, Des montagnes des léopards.
9 Tu me ravis le coeur, ma soeur, ma fiancée, Tu me ravis le coeur par l’un de tes regards, Par l’un des colliers de ton cou.
10 Que de charmes dans ton amour, ma soeur, ma fiancée! Comme ton amour vaut mieux que le vin, Et combien tes parfums sont plus suaves que tous les aromates!
11 Tes lèvres distillent le miel, ma fiancée; Il y a sous ta langue du miel et du lait, Et l’odeur de tes vêtements est comme l’odeur du Liban.
12 Tu es un jardin fermé, ma soeur, ma fiancée, Une source fermée, une fontaine scellée.
13 Tes jets forment un jardin, où sont des grenadiers, Avec les fruits les plus excellents, Les troënes avec le nard;
14 Le nard et le safran, le roseau aromatique et le cinnamome, Avec tous les arbres qui donnent l’encens; La myrrhe et l’aloès, Avec tous les principaux aromates;
15 Une fontaine des jardins, Une source d’eaux vives, Des ruisseaux du Liban.
16 Lève-toi, aquilon! viens, autan! Soufflez sur mon jardin, et que les parfums s’en exhalent!Que mon bien-aimé entre dans son jardin, Et qu’il mange de ses fruits excellents!
Cantique Des Cantiqu 5
1 J’entre dans mon jardin, ma soeur, ma fiancée; Je cueille ma myrrhe avec mes aromates, Je mange mon rayon de miel avec mon miel, Je bois mon vin avec mon lait. Mangez, amis, buvez, enivrez-vous d’amour!
2 J’étais endormie, mais mon coeur veillait. C’est la voix de mon bien-aimé, qui frappe: Ouvre-moi, ma soeur, mon amie, Ma colombe, ma parfaite! Car ma tête est couverte de rosée, Mes boucles sont pleines des gouttes de la nuit.
3 J’ai ôté ma tunique; comment la remettrais-je? J’ai lavé mes pieds; comment les salirais-je?
4 Mon bien-aimé a passé la main par la fenêtre, Et mes entrailles se sont émues pour lui.
5 Je me suis levée pour ouvrir à mon bien-aimé; Et de mes mains a dégoutté la myrrhe, De mes doigts, la myrrhe répandue Sur la poignée du verrou.
6 J’ai ouvert à mon bien-aimé; Mais mon bien-aimé s’en était allé, il avait disparu. J’étais hors de moi, quand il me parlait. Je l’ai cherché, et je ne l’ai point trouvé; Je l’ai appelé, et il ne m’a point répondu.
7 Les gardes qui font la ronde dans la ville m’ont rencontrée; Ils m’ont frappée, ils m’ont blessée; Ils m’ont enlevé mon voile, les gardes des murs.
8 Je vous en conjure, filles de Jérusalem, Si vous trouvez mon bien-aimé, Que lui direz-vous? Que je suis malade d’amour.
9 Qu’a ton bien-aimé de plus qu’un autre, O la plus belle des femmes? Qu’a ton bien-aimé de plus qu’un autre, Pour que tu nous conjures ainsi?
10 Mon bien-aimé est blanc et vermeil; Il se distingue entre dix mille.
11 Sa tête est de l’or pur; Ses boucles sont flottantes, Noires comme le corbeau.
12 Ses yeux sont comme des colombes au bord des ruisseaux, Se baignant dans le lait, Reposant au sein de l’abondance.
13 Ses joues sont comme un parterre d’aromates, Une couche de plantes odorantes; Ses lèvres sont des lis, D’où découle la myrrhe.
14 Ses mains sont des anneaux d’or, Garnis de chrysolithes; Son corps est de l’ivoire poli, Couvert de saphirs;
15 Ses jambes sont des colonnes de marbre blanc, Posées sur des bases d’or pur. Son aspect est comme le Liban, Distingué comme les cèdres.
16 Son palais n’est que douceur, Et toute sa personne est pleine de charme. Tel est mon bien-aimé, tel est mon ami, Filles de Jérusalem!
Cantique Des Cantiqu 6
1 Où est allé ton bien-aimé, O la plus belle des femmes? De quel côté ton bien-aimé s’est-il dirigé? Nous le chercherons avec toi.
2 Mon bien-aimé est descendu à son jardin, Au parterre d’aromates, Pour faire paître son troupeau dans les jardins, Et pour cueillir des lis.
3 Je suis à mon bien-aimé, et mon bien-aimé est à moi; Il fait paître son troupeau parmi les lis.
4 Tu es belle, mon amie, comme Thirtsa, Agréable comme Jérusalem, Mais terrible comme des troupes sous leurs bannières.
5 Détourne de moi tes yeux, car ils me troublent. Tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres, Suspendues aux flancs de Galaad.
6 Tes dents sont comme un troupeau de brebis, Qui remontent de l’abreuvoir; Toutes portent des jumeaux, Aucune d’elles n’est stérile.
7 Ta joue est comme une moitié de grenade, Derrière ton voile.
8 Il y a soixante reines, quatre-vingts concubines, Et des jeunes filles sans nombre.
9 Une seule est ma colombe, ma parfaite; Elle est l’unique de sa mère, La préférée de celle qui lui donna le jour. Les jeunes filles la voient, et la disent heureuse; Les reines et les concubines aussi, et elles la louent.
10 Qui est celle qui apparaît comme l’aurore, Belle comme la lune, pure comme le soleil, Mais terrible comme des troupes sous leurs bannières?
11 Je suis descendue au jardin des noyers, Pour voir la verdure de la vallée, Pour voir si la vigne pousse, Si les grenadiers fleurissent.
12 Je ne sais, mais mon désir m’a rendue semblable Aux chars de mon noble peuple.
13 Reviens, reviens, Sulamithe! Reviens, reviens, afin que nous te regardions.Qu’avez-vous à regarder la Sulamithe Comme une danse de deux choeurs?
Cantique Des Cantiqu 7
1 Que tes pieds sont beaux dans ta chaussure, fille de prince! Les contours de ta hanche sont comme des colliers, Oeuvre des mains d’un artiste.
2 Ton sein est une coupe arrondie, Où le vin parfumé ne manque pas; Ton corps est un tas de froment, Entouré de lis.
3 Tes deux seins sont comme deux faons, Comme les jumeaux d’une gazelle.
4 Ton cou est comme une tour d’ivoire; Tes yeux sont comme les étangs de Hesbon, Près de la porte de Bath-Rabbim; Ton nez est comme la tour du Liban, Qui regarde du côté de Damas.
5 Ta tête est élevée comme le Carmel, Et les cheveux de ta tête sont comme la pourpre; Un roi est enchaîné par des boucles!
6 Que tu es belle, que tu es agréable, O mon amour, au milieu des délices!
7 Ta taille ressemble au palmier, Et tes seins à des grappes.
8 Je me dis: Je monterai sur le palmier, J’en saisirai les rameaux! Que tes seins soient comme les grappes de la vigne, Le parfum de ton souffle comme celui des pommes,
9 Et ta bouche comme un vin excellent, Qui coule aisément pour mon bien-aimé, Et glisse sur les lèvres de ceux qui s’endorment!
10 Je suis à mon bien-aimé, Et ses désirs se portent vers moi.
11 Viens, mon bien-aimé, sortons dans les champs, Demeurons dans les villages!
12 Dès le matin nous irons aux vignes, Nous verrons si la vigne pousse, si la fleur s’ouvre, Si les grenadiers fleurissent. Là je te donnerai mon amour.
13 Les mandragores répandent leur parfum, Et nous avons à nos portes tous les meilleurs fruits, Nouveaux et anciens: Mon bien-aimé, je les ai gardés pour toi.
Cantique Des Cantiqu 8
1 Oh! Que n’es-tu mon frère, Allaité des mamelles de ma mère! Je te rencontrerais dehors, je t’embrasserais, Et l’on ne me mépriserait pas.
2 Je veux te conduire, t’amener à la maison de ma mère; Tu me donneras tes instructions, Et je te ferai boire du vin parfumé, Du moût de mes grenades.
3 Que sa main gauche soit sous ma tête, Et que sa droite m’embrasse!
4 Je vous en conjure, filles de Jérusalem, Ne réveillez pas, ne réveillez pas l’amour, Avant qu’elle le veuille.
5 Qui est celle qui monte du désert, Appuyée sur son bien-aimé?Je t’ai réveillée sous le pommier; Là ta mère t’a enfantée, C’est là qu’elle t’a enfantée, qu’elle t’a donné le jour.
6 Mets-moi comme un sceau sur ton coeur, Comme un sceau sur ton bras; Car l’amour est fort comme la mort, La jalousie est inflexible comme le séjour des morts; Ses ardeurs sont des ardeurs de feu, Une flamme de l’Eternel.
7 Les grandes eaux ne peuvent éteindre l’amour, Et les fleuves ne le submergeraient pas; Quand un homme offrirait tous les biens de sa maison contre l’amour, Il ne s’attirerait que le mépris.
8 Nous avons une petite soeur, Qui n’a point encore de mamelles; Que ferons-nous de notre soeur, Le jour où on la recherchera?
9 Si elle est un mur, Nous bâtirons sur elle des créneaux d’argent; Si elle est une porte, Nous la fermerons avec une planche de cèdre.
10 Je suis un mur, Et mes seins sont comme des tours; J’ai été à ses yeux comme celle qui trouve la paix.
11 Salomon avait une vigne à Baal-Hamon; Il remit la vigne à des gardiens; Chacun apportait pour son fruit mille sicles d’argent.
12 Ma vigne, qui est à moi, je la garde. A toi, Salomon, les mille sicles, Et deux cents à ceux qui gardent le fruit!
13 Habitante des jardins! Des amis prêtent l’oreille à ta voix. Daigne me la faire entendre!
14 Fuis, mon bien-aimé! Sois semblable à la gazelle ou au faon des biches, Sur les montagnes des aromates!
Ésaïe 1
1 Prophétie d’Esaïe, fils d’Amots, sur Juda et Jérusalem, au temps d’Ozias, de Jotham, d’Achaz, d’Ezéchias, rois de Juda.
2 Cieux, écoutez! terre, prête l’oreille! Car l’Eternel parle. J’ai nourri et élevé des enfants, Mais ils se sont révoltés contre moi.
3 Le boeuf connaît son possesseur, Et l’âne la crèche de son maître: Israël ne connaît rien, Mon peuple n’a point d’intelligence.
4 Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé d’iniquités, A la race des méchants, aux enfants corrompus! Ils ont abandonné l’Eternel, ils ont méprisé le Saint d’Israël. Ils se sont retirés en arrière.
5 Quels châtiments nouveaux vous infliger, Quand vous multipliez vos révoltes? La tête entière est malade, Et tout le coeur est souffrant.
6 De la plante du pied jusqu’à la tête, rien n’est en bon état: Ce ne sont que blessures, contusions et plaies vives, Qui n’ont été ni pansées, ni bandées, Ni adoucies par l’huile.
7 Votre pays est dévasté, Vos villes sont consumées par le feu, Des étrangers dévorent vos campagnes sous vos yeux, Ils ravagent et détruisent, comme des barbares.
8 Et la fille de Sion est restée Comme une cabane dans une vigne, Comme une hutte dans un champ de concombres, Comme une ville épargnée.
9 Si l’Eternel des armées Ne nous eût conservé un faible reste, Nous serions comme Sodome, Nous ressemblerions à Gomorrhe.
10 Ecoutez la parole de l’Eternel, chefs de Sodome! Prête l’oreille à la loi de notre Dieu, peuple de Gomorrhe!
11 Qu’ai-je affaire de la multitude de vos sacrifices? dit l’Eternel. Je suis rassasié des holocaustes de béliers et de la graisse des veaux; Je ne prends point plaisir au sang des taureaux, des brebis et des boucs.
12 Quand vous venez vous présenter devant moi, Qui vous demande de souiller mes parvis?
13 Cessez d’apporter de vaines offrandes: J’ai en horreur l’encens, Les nouvelles lunes, les sabbats et les assemblées; Je ne puis voir le crime s’associer aux solennités.
14 Mon âme hait vos nouvelles lunes et vos fêtes; Elles me sont à charge; Je suis las de les supporter.
15 Quand vous étendez vos mains, je détourne de vous mes yeux; Quand vous multipliez les prières, je n’écoute pas: Vos mains sont pleines de sang.
16 Lavez-vous, purifiez-vous, Otez de devant mes yeux la méchanceté de vos actions; Cessez de faire le mal.
17 Apprenez à faire le bien, recherchez la justice, Protégez l’opprimé; Faites droit à l’orphelin, Défendez la veuve.
18 Venez et plaidons! dit l’Eternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige; S’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine.
19 Si vous avez de la bonne volonté et si vous êtes dociles, Vous mangerez les meilleures productions du pays;
20 Mais si vous résistez et si vous êtes rebelles, Vous serez dévorés par le glaive, Car la bouche de l’Eternel a parlé.
21 Quoi donc! la cité fidèle est devenue une prostituée! Elle était remplie d’équité, la justice y habitait, Et maintenant il y a des assassins!
22 Ton argent s’est changé en scories, Ton vin a été coupé d’eau.
23 Tes chefs sont rebelles et complices des voleurs, Tous aiment les présents et courent après les récompenses; Ils ne font pas droit à l’orphelin, Et la cause de la veuve ne vient pas jusqu’à eux.
24 C’est pourquoi voici ce que dit le Seigneur, l’Eternel des armées, Le Fort d’Israël: Ah! je tirerai satisfaction de mes adversaires, Et je me vengerai de mes ennemis.
25 Je porterai ma main sur toi, Je fondrai tes scories, comme avec de la potasse, Et j’enlèverai toutes tes parcelles de plomb.
26 Je rétablirai tes juges tels qu’ils étaient autrefois, Et tes conseillers tels qu’ils étaient au commencement. Après cela, on t’appellera ville de la justice, Cité fidèle.
27 Sion sera sauvée par la droiture, Et ceux qui s’y convertiront seront sauvés par la justice.
28 Mais la ruine atteindra tous les rebelles et les pécheurs, Et ceux qui abandonnent l’Eternel périront.
29 On aura honte à cause des térébinthes auxquels vous prenez plaisir, Et vous rougirez à cause des jardins dont vous faites vos délices;
30 Car vous serez comme un térébinthe au feuillage flétri, Comme un jardin qui n’a pas d’eau.
31 L’homme fort sera comme de l’étoupe, Et son oeuvre comme une étincelle; Ils brûleront l’un et l’autre ensemble, Et il n’y aura personne pour éteindre.
Ésaïe 2
1 Prophétie d’Esaïe, fils d’Amots, sur Juda et Jérusalem.
2 Il arrivera, dans la suite des temps, Que la montagne de la maison de l’Eternel Sera fondée sur le sommet des montagnes, Qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, Et que toutes les nations y afflueront.
3 Des peuples s’y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne de l’Eternel, A la maison du Dieu de Jacob, Afin qu’il nous enseigne ses voies, Et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, Et de Jérusalem la parole de l’Eternel.
4 Il sera le juge des nations, L’arbitre d’un grand nombre de peuples. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, Et de leurs lances des serpes: Une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, Et l’on n’apprendra plus la guerre.
5 Maison de Jacob, Venez, et marchons à la lumière de l’Eternel!
6 Car tu as abandonné ton peuple, la maison de Jacob, Parce qu’ils sont pleins de l’Orient, Et adonnés à la magie comme les Philistins, Et parce qu’ils s’allient aux fils des étrangers.
7 Le pays est rempli d’argent et d’or, Et il y a des trésors sans fin; Le pays est rempli de chevaux, Et il y a des chars sans nombre.
8 Le pays est rempli d’idoles; Ils se prosternent devant l’ouvrage de leurs mains, Devant ce que leurs doigts ont fabriqué.
9 Les petits seront abattus, et les grands seront abaissés: Tu ne leur pardonneras point.
10 Entre dans les rochers, Et cache-toi dans la poussière, Pour éviter la terreur de l’Eternel Et l’éclat de sa majesté.
11 L’homme au regard hautain sera abaissé, Et l’orgueilleux sera humilié: L’Eternel seul sera élevé ce jour-là.
12 Car il y a un jour pour l’Eternel des armées Contre tout homme orgueilleux et hautain, Contre quiconque s’élève, afin qu’il soit abaissé;
13 Contre tous les cèdres du Liban, hauts et élevés, Et contre tous les chênes de Basan;
14 Contre toutes les hautes montagnes, Et contre toutes les collines élevées;
15 Contre toutes les hautes tours, Et contre toutes les murailles fortifiées;
16 Contre tous les navires de Tarsis, Et contre tout ce qui plaît à la vue.
17 L’homme orgueilleux sera humilié, Et le hautain sera abaissé: L’Eternel seul sera élevé ce jour-là.
18 Toutes les idoles disparaîtront.
19 On entrera dans les cavernes des rochers Et dans les profondeurs de la poussière, Pour éviter la terreur de l’Eternel et l’éclat de sa majesté, Quand il se lèvera pour effrayer la terre.
20 En ce jour, les hommes jetteront Leurs idoles d’argent et leurs idoles d’or, Qu’ils s’étaient faites pour les adorer, Aux rats et aux chauves-souris;
21 Et ils entreront dans les fentes des rochers Et dans les creux des pierres, Pour éviter la terreur de l’Eternel et l’éclat de sa majesté, Quand il se lèvera pour effrayer la terre.
22 Cessez de vous confier en l’homme, Dans les narines duquel il n’y a qu’un souffle: Car de quelle valeur est-il?
Ésaïe 3
1 Le Seigneur, l’Eternel des armées, Va ôter de Jérusalem et de Juda Tout appui et toute ressource, Toute ressource de pain Et toute ressource d’eau,
2 Le héros et l’homme de guerre, Le juge et le prophète, le devin et l’ancien,
3 Le chef de cinquante et le magistrat, Le conseiller, l’artisan distingué et l’habile enchanteur.
4 Je leur donnerai des jeunes gens pour chefs, Et des enfants domineront sur eux.
5 Il y aura réciprocité d’oppression parmi le peuple; L’un opprimera l’autre, chacun son prochain; Le jeune homme attaquera le vieillard, Et l’homme de rien celui qui est honoré.
6 On ira jusqu’à saisir son frère dans la maison paternelle: Tu as un habit, sois notre chef! Prends ces ruines sous ta main!
7 Ce jour-là même il répondra: Je ne saurais être un médecin, Et dans ma maison il n’y a ni pain ni vêtement; Ne m’établissez pas chef du peuple!
8 Jérusalem chancelle, Et Juda s’écroule, Parce que leurs paroles et leurs oeuvres sont contre l’Eternel, Bravant les regards de sa majesté.
9 L’aspect de leur visage témoigne contre eux, Et, comme Sodome, ils publient leur crime, sans dissimuler. Malheur à leur âme! Car ils se préparent des maux.
10 Dites que le juste prospérera, Car il jouira du fruit de ses oeuvres.
11 Malheur au méchant! il sera dans l’infortune, Car il recueillera le produit de ses mains.
12 Mon peuple a pour oppresseurs des enfants, Et des femmes dominent sur lui; Mon peuple, ceux qui te conduisent t’égarent, Et ils corrompent la voie dans laquelle tu marches.
13 L’Eternel se présente pour plaider, Il est debout pour juger les peuples.
14 L’Eternel entre en jugement Avec les anciens de son peuple et avec ses chefs: Vous avez brouté la vigne! La dépouille du pauvre est dans vos maisons!
15 De quel droit foulez-vous mon peuple, Et écrasez-vous la face des pauvres? Dit le Seigneur, l’Eternel des armées.
16 L’Eternel dit: Parce que les filles de Sion sont orgueilleuses, Et qu’elles marchent le cou tendu Et les regards effrontés, Parce qu’elles vont à petits pas, Et qu’elles font résonner les boucles de leurs pieds,
17 Le Seigneur rendra chauve le sommet de la tête des filles de Sion, L’Eternel découvrira leur nudité.
18 En ce jour, le Seigneur ôtera les boucles qui servent d’ornement à leurs pieds, Et les filets et les croissants;
19 Les pendants d’oreilles, les bracelets et les voiles;
20 Les diadèmes, les chaînettes des pieds et les ceintures, Les boîtes de senteur et les amulettes;
21 Les bagues et les anneaux du nez;
22 Les vêtements précieux et les larges tuniques, Les manteaux et les gibecières;
23 Les miroirs et les chemises fines, Les turbans et les surtouts légers.
24 Au lieu de parfum, il y aura de l’infection; Au lieu de ceinture, une corde; Au lieu de cheveux bouclés, une tête chauve; Au lieu d’un large manteau, un sac étroit; Une marque flétrissante, au lieu de beauté.
25 Tes hommes tomberont sous le glaive, Et tes héros dans le combat.
26 Les portes de Sion gémiront et seront dans le deuil; Dépouillée, elle s’assiéra par terre.
Ésaïe 4
1 Et sept femmes saisiront en ce jour un seul homme, et diront: Nous mangerons notre pain, Et nous nous vêtirons de nos habits; Fais-nous seulement porter ton nom! Enlève notre opprobre!
2 En ce temps-là, le germe de l’Eternel Aura de la magnificence et de la gloire, Et le fruit du pays aura de l’éclat et de la beauté Pour les réchappés d’Israël.
3 Et les restes de Sion, les restes de Jérusalem, Seront appelés saints, Quiconque à Jérusalem sera inscrit parmi les vivants,
4 Après que le Seigneur aura lavé les ordures des filles de Sion, Et purifié Jérusalem du sang qui est au milieu d’elle, Par le souffle de la justice et par le souffle de la destruction.
5 L’Eternel établira, sur toute l’étendue de la montagne de Sion Et sur ses lieux d’assemblées, Une nuée fumante pendant le jour, Et un feu de flammes éclatantes pendant la nuit; Car tout ce qui est glorieux sera mis à couvert.
6 Il y aura un abri pour donner de l’ombre contre la chaleur du jour, Pour servir de refuge et d’asile contre l’orage et la pluie.
Ésaïe 5
1 Je chanterai à mon bien-aimé Le cantique de mon bien-aimé sur sa vigne. Mon bien-aimé avait une vigne, Sur un coteau fertile.
2 Il en remua le sol, ôta les pierres, et y mit un plant délicieux; Il bâtit une tour au milieu d’elle, Et il y creusa aussi une lsge. Puis il espéra qu’elle produirait de bons raisins, Mais elle en a produit de mauvais.
3 Maintenant donc, habitants de Jérusalem et hommes de Juda, Soyez juges entre moi et ma vigne!
4 Qu’y avait-il encore à faire à ma vigne, Que je n’aie pas fait pour elle? Pourquoi, quand j’ai espéré qu’elle produirait de bons raisins, En a-t-elle produit de mauvais?
5 Je vous dirai maintenant Ce que je vais faire à ma vigne. J’en arracherai la haie, pour qu’elle soit broutée; J’en abattrai la clôture, pour qu’elle soit foulée aux pieds.
6 Je la réduirai en ruine; elle ne sera plus taillée, ni cultivée; Les ronces et les épines y croîtront; Et je donnerai mes ordres aux nuées, Afin qu’elles ne laissent plus tomber la pluie sur elle.
7 La vigne de l’Eternel des armées, c’est la maison d’Israël, Et les hommes de Juda, c’est le plant qu’il chérissait. Il avait espéré de la droiture, et voici du sang versé! De la justice, et voici des cris de détresse!
8 Malheur à ceux qui ajoutent maison à maison, Et qui joignent champ à champ, Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’espace, Et qu’ils habitent seuls au milieu du pays!
9 Voici ce que m’a révélé l’Eternel des armées: Certainement, ces maisons nombreuses seront dévastées, Ces grandes et belles maisons n’auront plus d’habitants.
10 Même dix arpents de vigne ne produiront qu’un bath, Et un homer de semence ne produira qu’un épha.
11 Malheur à ceux qui de bon matin Courent après les boissons enivrantes, Et qui bien avant dans la nuit Sont échauffés par le vin!
12 La harpe et le luth, le tambourin, la flûte et le vin, animent leurs festins; Mais ils ne prennent point garde à l’oeuvre de l’Eternel, Et ils ne voient point le travail de ses mains.
13 C’est pourquoi mon peuple sera soudain emmené captif; Sa noblesse mourra de faim, Et sa multitude sera desséchée par la soif.
14 C’est pourquoi le séjour des morts ouvre sa bouche, Elargit sa gueule outre mesure; Alors descendent la magnificence et la richesse de Sion, Et sa foule bruyante et joyeuse.
15 Les petits seront abattus, les grands seront humiliés, Et les regards des hautains seront abaissés.
16 L’Eternel des armées sera élevé par le jugement, Et le Dieu saint sera sanctifié par la justice.
17 Des brebis paîtront comme sur leur pâturage, Et des étrangers dévoreront les possessions ruinées des riches.
18 Malheur à ceux qui tirent l’iniquité avec les cordes du vice, Et le péché comme avec les traits d’un char,
19 Et qui disent: Qu’il hâte, qu’il accélère son oeuvre, Afin que nous la voyions! Que le décret du Saint d’Israël arrive et s’exécute, Afin que nous le connaissions!
20 Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, Qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres, Qui changent l’amertume en douceur, et la douceur en amertume!
21 Malheur à ceux qui sont sages à leurs yeux, Et qui se croient intelligents!
22 Malheur à ceux qui ont de la bravoure pour boire du vin, Et de la vaillance pour mêler des liqueurs fortes;
23 Qui justifient le coupable pour un présent, Et enlèvent aux innocents leurs droits!
24 C’est pourquoi, comme une langue de feu dévore le chaume, Et comme la flamme consume l’herbe sèche, Ainsi leur racine sera comme de la pourriture, Et leur fleur se dissipera comme de la poussière; Car ils ont dédaigné la loi de l’Eternel des armées, Et ils ont méprisé la parole du Saint d’Israël.
25 C’est pourquoi la colère de l’Eternel s’enflamme contre son peuple, Il étend sa main sur lui, et il le frappe; Les montagnes s’ébranlent; Et les cadavres sont comme des balayures au milieu des rues. Malgré tout cela, sa colère ne s’apaise point, Et sa main est encore étendue.
26 Il élève une bannière pour les peuples lointains, Et il en siffle un des extrémités de la terre: Et voici, il arrive avec promptitude et légèreté.
27 Nul n’est fatigué, nul ne chancelle de lassitude, Personne ne sommeille, ni ne dort; Aucun n’a la ceinture de ses reins détachée, Ni la courroie de ses souliers rompue.
28 Ses flèches sont aiguës, Et tous ses arcs tendus; Les sabots de ses chevaux ressemblent à des cailloux, Et les roues de ses chars à un tourbillon.
29 Son rugissement est comme celui d’une lionne; Il rugit comme des lionceaux, il gronde, et saisit la proie, Il l’emporte, et personne ne vient au secours.
30 En ce jour, il y aura près de lui un mugissement, Comme celui d’une tempête sur mer; En regardant la terre, on ne verra que ténèbres, Avec des alternatives d’angoisse et d’espérance; Au ciel, l’obscurité régnera.
Ésaïe 6
1 L’année de la mort du roi Ozias, je vis le Seigneur assis sur un trône très élevé, et les pans de sa robe remplissaient le temple.
2 Des séraphins se tenaient au-dessus de lui; ils avaient chacun six ailes; deux dont ils se couvraient la face, deux dont ils se couvraient les pieds, et deux dont ils se servaient pour voler.
3 Ils criaient l’un à l’autre, et disaient: Saint, saint, saint est l’Eternel des armées! toute la terre est pleine de sa gloire!
4 Les portes furent ébranlées dans leurs fondements par la voix qui retentissait, et la maison se remplit de fumée.
5 Alors je dis: Malheur à moi! je suis perdu, car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j’habite au milieu d’un peuple dont les lèvres sont impures, et mes yeux ont vu le Roi, l’Eternel des armées.
6 Mais l’un des séraphins vola vers moi, tenant à la main une pierre ardente, qu’il avait prise sur l’autel avec des pincettes.
7 Il en toucha ma bouche, et dit: Ceci a touché tes lèvres; ton iniquité est enlevée, et ton péché est expié.
8 J’entendis la voix du Seigneur, disant: Qui enverrai-je, et qui marchera pour nous? Je répondis: Me voici, envoie-moi.
9 Il dit alors: Va, et dis à ce peuple: Vous entendrez, et vous ne comprendrez point; Vous verrez, et vous ne saisirez point.
10 Rends insensible le coeur de ce peuple, Endurcis ses oreilles, et bouche-lui les yeux, Pour qu’il ne voie point de ses yeux, n’entende point de ses oreilles, Ne comprenne point de son coeur, Ne se convertisse point et ne soit point guéri.
11 Je dis: Jusqu’à quand, Seigneur? Et il répondit: Jusqu’à ce que les villes soient dévastées Et privées d’habitants; Jusqu’à ce qu’il n’y ait personne dans les maisons, Et que le pays soit ravagé par la solitude;
12 Jusqu’à ce que l’Eternel ait éloigné les hommes, Et que le pays devienne un immense désert,
13 Et s’il y reste encore un dixième des habitants, Ils seront à leur tour anéantis. Mais, comme le térébinthe et le chêne Conservent leur tronc quand ils sont abattus, Une sainte postérité renaîtra de ce peuple.
Ésaïe 7
1 Il arriva, du temps d’Achaz, fils de Jotham, fils d’Ozias, roi de Juda, que Retsin, roi de Syrie, monta avec Pékach, fils de Remalia, roi d’Israël, contre Jérusalem, pour l’assiéger; mais il ne put l’assiéger.
2 On vint dire à la maison de David: Les Syriens sont campés en Ephraïm. Et le coeur d’Achaz et le coeur de son peuple furent agités, comme les arbres de la forêt sont agités par le vent.
3 Alors l’Eternel dit à Esaïe: Va à la rencontre d’Achaz, toi et Schear-Jaschub, ton fils, vers l’extrémité de l’aqueduc de l’étang supérieur, sur la route du champ du foulon.
4 Et dis-lui: Sois tranquille, ne crains rien, Et que ton coeur ne s’alarme pas, Devant ces deux bouts de tisons fumants, Devant la colère de Retsin et de la Syrie, et du fils de Remalia,
5 De ce que la Syrie médite du mal contre toi, De ce qu’Ephraïm et le fils de Remalia disent:
6 Montons contre Juda, assiégeons la ville, Et battons-la en brèche, Et proclamons-y pour roi le fils de Tabeel.
7 Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Cela n’arrivera pas, cela n’aura pas lieu.
8 Car Damas est la tête de la Syrie, Et Retsin est la tête de Damas. Encore soixante-cinq ans, Ephraïm ne sera plus un peuple.
9 La Samarie est la tête d’Ephraïm, Et le fils de Remalia est la tête de la Samarie. Si vous ne croyez pas, Vous ne subsisterez pas.
10 L’Eternel parla de nouveau à Achaz, et lui dit:
11 Demande en ta faveur un signe à l’Eternel, ton Dieu; demande-le, soit dans les lieux bas, soit dans les lieux élevés.
12 Achaz répondit: Je ne demanderai rien, je ne tenterai pas l’Eternel.
13 Esaïe dit alors: Ecoutez donc, maison de David! Est-ce trop peu pour vous de lasser la patience des hommes, Que vous lassiez encore celle de mon Dieu?
14 C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d’Emmanuel.
15 Il mangera de la crème et du miel, Jusqu’à ce qu’il sache rejeter le mal et choisir le bien.
16 Mais avant que l’enfant sache rejeter le mal et choisir le bien, Le pays dont tu crains les deux rois sera abandonné.
17 L’Eternel fera venir sur toi, Sur ton peuple et sur la maison de ton père, Des jours tels qu’il n’y en a point eu Depuis le jour où Ephraïm s’est séparé de Juda Le roi d’Assyrie.
18 En ce jour-là, l’Eternel sifflera les mouches Qui sont à l’extrémité des canaux de l’Egypte, Et les abeilles qui sont au pays d’Assyrie;
19 Elles viendront, et se poseront toutes dans les vallons désolés, Et dans les fentes des rochers, Sur tous les buissons, Et sur tous les pâturages.
20 En ce jour-là, le Seigneur rasera, avec un rasoir pris à louage Au delà du fleuve, Avec le roi d’Assyrie, La tête et le poil des pieds; Il enlèvera aussi la barbe.
21 En ce jour-là, Chacun entretiendra une jeune vache et deux brebis;
22 Et il y aura une telle abondance de lait Qu’on mangera de la crème, Car c’est de crème et de miel que se nourriront Tous ceux qui seront restés dans le pays.
23 En ce jour-là, Tout lieu qui contiendra mille ceps de vigne, Valant mille sicles d’argent, Sera livré aux ronces et aux épines:
24 On y entrera avec les flèches et avec l’arc, Car tout le pays ne sera que ronces et épines.
25 Et toutes les montagnes que l’on cultivait avec la bêche Ne seront plus fréquentées, par crainte des ronces et des épines: On y lâchera le boeuf, et la brebis en foulera le sol.
Ésaïe 8
1 L’Eternel me dit: Prends une grande table, et écris dessus, d’une manière intelligible: Qu’on se hâte de piller, qu’on se précipite sur le butin.
2 Je pris avec moi des témoins dignes de foi, le sacrificateur Urie, et Zacharie, fils de Bérékia.
3 Je m’étais approché de la prophétesse; elle conçut, et elle enfanta un fils. L’Eternel me dit: Donne-lui pour nom Maher-Schalal-Chasch-Baz.
4 Car, avant que l’enfant sache dire: Mon père! ma mère! on emportera devant le roi d’Assyrie les richesses de Damas et le butin de Samarie.
5 L’Eternel me parla encore, et me dit:
6 Parce que ce peuple a méprisé les eaux de Siloé qui coulent doucement Et qu’il s’est réjoui au sujet de Retsin et du fils de Remalia,
7 Voici, le Seigneur va faire monter contre eux Les puissantes et grandes eaux du fleuve Le roi d’Assyrie et toute sa gloire; Il s’élèvera partout au-dessus de son lit, Et il se répandra sur toutes ses rives;
8 Il pénétrera dans Juda, il débordera et inondera, Il atteindra jusqu’au cou. Le déploiement de ses ailes Remplira l’étendue de ton pays, ô Emmanuel!
9 Poussez des cris de guerre, peuples! et vous serez brisés; Prêtez l’oreille, vous tous qui habitez au loin! Préparez-vous au combat, et vous serez brisés; Préparez-vous au combat, et vous serez brisés.
10 Formez des projets, et ils seront anéantis; Donnez des ordres, et ils seront sans effet: Car Dieu est avec nous.
11 Ainsi m’a parlé l’Eternel, quand sa main me saisit, Et qu’il m’avertit de ne pas marcher dans la voie de ce peuple:
12 N’appelez pas conjuration tout ce que ce peuple appelle conjuration; Ne craignez pas ce qu’il craint, et ne soyez pas effrayés.
13 C’est l’Eternel des armées que vous devez sanctifier, C’est lui que vous devez craindre et redouter.
14 Et il sera un sanctuaire, Mais aussi une pierre d’achoppement, Un rocher de scandale pour les deux maisons d’Israël, Un filet et un piège Pour les habitants de Jérusalem.
15 Plusieurs trébucheront; Ils tomberont et se briseront, Ils seront enlacés et pris.
16 Enveloppe cet oracle, Scelle cette révélation, parmi mes disciples.
17 J’espère en l’Eternel, Qui cache sa face à la maison de Jacob; Je place en lui ma confiance.
18 Voici, moi et les enfants que l’Eternel m’a donnés, Nous sommes des signes et des présages en Israël, De la part de l’Eternel des armées, Qui habite sur la montagne de Sion.
19 Si l’on vous dit: Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez: Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu? S’adressera-t-il aux morts en faveur des vivants?
20 A la loi et au témoignage! Si l’on ne parle pas ainsi, Il n’y aura point d’aurore pour le peuple.
21 Il sera errant dans le pays, accablé et affamé; Et, quand il aura faim, il s’irritera, Maudira son roi et son Dieu, Et tournera les yeux en haut;
22 Puis il regardera vers la terre, Et voici, il n’y aura que détresse, obscurité et de sombres angoisses: Il sera repoussé dans d’épaisses ténèbres.
Ésaïe 9
1 Mais les ténèbres ne régneront pas toujours Sur la terre où il y a maintenant des angoisses: Si les temps passés ont couvert d’opprobre Le pays de Zabulon et le pays de Nephthali, Les temps à venir couvriront de gloire La contrée voisine de la mer, au delà du Jourdain, Le territoire des Gentils.
2 Le peuple qui marchait dans les ténèbres Voit une grande lumière; Sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort Une lumière resplendit.
3 Tu rends le peuple nombreux, Tu lui accordes de grandes joies; Il se réjouit devant toi, comme on se réjouit à la moisson, Comme on pousse des cris d’allégresse au partage du butin.
4 Car le joug qui pesait sur lui, Le bâton qui frappait son dos, La verge de celui qui l’opprimait, Tu les brises, comme à la journée de Madian.
5 Car toute chaussure qu’on porte dans la mêlée, Et tout vêtement guerrier roulé dans le sang, Seront livrés aux flammes, Pour être dévorés par le feu.
6 Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.
7 Donner à l’empire de l’accroissement, Et une paix sans fin au trône de David et à son royaume, L’affermir et le soutenir par le droit et par la justice, Dès maintenant et à toujours: Voilà ce que fera le zèle de l’Eternel des armées.
8 Le Seigneur envoie une parole à Jacob: Elle tombe sur Israël.
9 Tout le peuple en aura connaissance, Ephraïm et les habitants de Samarie, Qui disent avec orgueil et fierté:
10 Des briques sont tombées, Nous bâtirons en pierres de taille; Des sycomores ont été coupés, Nous les remplacerons par des cèdres.
11 L’Eternel élèvera contre eux les ennemis de Retsin, Et il armera leurs ennemis,
12 Les Syriens à l’orient, les Philistins à l’occident; Et ils dévoreront Israël à pleine bouche. Malgré tout cela, sa colère ne s’apaise point, Et sa main est encore étendue.
13 Le peuple ne revient pas à celui qui le frappe, Et il ne cherche pas l’Eternel des armées.
14 Aussi l’Eternel arrachera d’Israël la tête et la queue, La branche de palmier et le roseau, En un seul jour.
15 L’ancien et le magistrat, c’est la tête, Et le prophète qui enseigne le mensonge, c’est la queue.
16 Ceux qui conduisent ce peuple l’égarent, Et ceux qui se laissent conduire se perdent.
17 C’est pourquoi le Seigneur ne saurait se réjouir de leurs jeunes hommes, Ni avoir pitié de leurs orphelins et de leurs veuves; Car tous sont des impies et des méchants, Et toutes les bouches profèrent des infamies. Malgré tout cela, sa colère ne s’apaise point, Et sa main est encore étendue.
18 Car la méchanceté consume comme un feu, Qui dévore ronces et épines; Il embrase l’épaisseur de la forêt, D’où s’élèvent des colonnes de fumée.
19 Par la colère de l’Eternel des armées le pays est embrasé, Et le peuple est comme la proie du feu; Nul n’épargne son frère.
20 On pille à droite, et l’on a faim; On dévore à gauche, et l’on n’est pas rassasié; Chacun dévore la chair de son bras.
21 Manassé dévore Ephraïm, Ephraïm Manassé, Et ensemble ils fondent sur Juda. Malgré tout cela, sa colère ne s’apaise point, Et sa main est encore étendue.
Ésaïe 10
1 Malheur à ceux qui prononcent des ordonnances iniques, Et à ceux qui transcrivent des arrêts injustes,
2 Pour refuser justice aux pauvres, Et ravir leur droit aux malheureux de mon peuple, Pour faire des veuves leur proie, Et des orphelins leur butin!
3 Que ferez-vous au jour du châtiment, Et de la ruine qui du lointain fondra sur vous? Vers qui fuirez-vous, pour avoir du secours, Et où laisserez-vous votre gloire?
4 Les uns seront courbés parmi les captifs, Les autres tomberont parmi les morts. Malgré tout cela, sa colère ne s’apaise point, Et sa main est encore étendue.
5 Malheur à l’Assyrien, verge de ma colère! La verge dans sa main, c’est l’instrument de ma fureur.
6 Je l’ai lâché contre une nation impie, Je l’ai fait marcher contre le peuple de mon courroux, Pour qu’il se livre au pillage et fasse du butin, Pour qu’il le foule aux pieds comme la boue des rues.
7 Mais il n’en juge pas ainsi, Et ce n’est pas là la pensée de son coeur; Il ne songe qu’à détruire, Qu’à exterminer les nations en foule.
8 Car il dit: Mes princes ne sont-ils pas autant de rois?
9 N’en a-t-il pas été de Calno comme de Carkemisch? N’en a-t-il pas été de Hamath comme d’Arpad? N’en a-t-il pas été de Samarie comme de Damas?
10 De même que ma main a atteint les royaumes des idoles, Où il y avait plus d’images qu’à Jérusalem et à Samarie,
11 Ce que j’ai fait à Samarie et à ses idoles, Ne le ferai-je pas à Jérusalem et à ses images?
12 Mais, quand le Seigneur aura accompli toute son oeuvre Sur la montagne de Sion et à Jérusalem, Je punirai le roi d’Assyrie pour le fruit de son coeur orgueilleux, Et pour l’arrogance de ses regards hautains.
13 Car il dit: C’est par la force de ma main que j’ai agi, C’est par ma sagesse, car je suis intelligent; J’ai reculé les limites des peuples, et pillé leurs trésors, Et, comme un héros, j’ai renversé ceux qui siégeaient sur des trônes;
14 J’ai mis la main sur les richesses des peuples, comme sur un nid, Et, comme on ramasse des oeufs abandonnés, J’ai ramassé toute la terre: Nul n’a remué l’aile, Ni ouvert le bec, ni poussé un cri.
15 La hache se glorifie-t-elle envers celui qui s’en sert? Ou la scie est-elle arrogante envers celui qui la manie? Comme si la verge faisait mouvoir celui qui la lève, Comme si le bâton soulevait celui qui n’est pas du bois!
16 C’est pourquoi le Seigneur, le Seigneur des armées, enverra Le dépérissement parmi ses robustes guerriers; Et, sous sa magnificence, éclatera un embrasement, Comme l’embrasement d’un feu.
17 La lumière d’Israël deviendra un feu, Et son Saint une flamme, Qui consumera et dévorera ses épines et ses ronces, En un seul jour;
18 Qui consumera, corps et âme, La magnificence de sa forêt et de ses campagnes. Il en sera comme d’un malade, qui tombe en défaillance.
19 Le reste des arbres de sa forêt pourra être compté, Et un enfant en écrirait le nombre.
20 En ce jour-là, Le reste d’Israël et les réchappés de la maison de Jacob, Cesseront de s’appuyer sur celui qui les frappait; Ils s’appuieront avec confiance sur l’Eternel, le Saint d’Israël.
21 Le reste reviendra, le reste de Jacob, Au Dieu puissant.
22 Quand ton peuple, ô Israël, serait comme le sable de la mer, Un reste seulement reviendra; La destruction est résolue, elle fera déborder la justice.
23 Et cette destruction qui a été résolue, Le Seigneur, l’Eternel des armées, l’accomplira dans tout le pays.
24 Cependant, ainsi parle le Seigneur, l’Eternel des armées: O mon peuple, qui habites en Sion, ne crains pas l’Assyrien! Il te frappe de la verge, Et il lève son bâton sur toi, comme faisaient les Egyptiens.
25 Mais, encore un peu de temps, Et le châtiment cessera, Puis ma colère se tournera contre lui pour l’anéantir.
26 L’Eternel des armées agitera le fouet contre lui, Comme il frappa Madian au rocher d’Oreb; Et, de même qu’il leva son bâton sur la mer, Il le lèvera encore, comme en Egypte.
27 En ce jour, son fardeau sera ôté de dessus ton épaule, Et son joug de dessus ton cou; Et la graisse fera éclater le joug.
28 Il marche sur Ajjath, traverse Migron, Laisse ses bagages à Micmasch.
29 Ils passent le défilé, Ils couchent à Guéba; Rama tremble, Guibea de Saül prend la fuite.
30 Fais éclater ta voix, fille de Gallim! Prends garde, Laïs! malheur à toi, Anathoth!
31 Madména se disperse, Les habitants de Guébim sont en fuite.
32 Encore un jour de halte à Nob, Et il menace de sa main la montagne de la fille de Sion, La colline de Jérusalem.
33 Voici, le Seigneur, l’Eternel des armées, Brise les rameaux avec violence: Les plus grands sont coupés, Les plus élevés sont abattus.
34 Il renverse avec le fer les taillis de la forêt, Et le Liban tombe sous le Puissant.
Ésaïe 11
1 Puis un rameau sortira du tronc d’Isaï, Et un rejeton naîtra de ses racines.
2 L’Esprit de l’Eternel reposera sur lui: Esprit de sagesse et d’intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte de l’Eternel.
3 Il respirera la crainte de l’Eternel; Il ne jugera point sur l’apparence, Il ne prononcera point sur un ouï-dire.
4 Mais il jugera les pauvres avec équité, Et il prononcera avec droiture sur les malheureux de la terre; Il frappera la terre de sa parole comme d’une verge, Et du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant.
5 La justice sera la ceinture de ses flancs, Et la fidélité la ceinture de ses reins.
6 Le loup habitera avec l’agneau, Et la panthère se couchera avec le chevreau; Le veau, le lionceau, et le bétail qu’on engraisse, seront ensemble, Et un petit enfant les conduira.
7 La vache et l’ourse auront un même pâturage, Leurs petits un même gîte; Et le lion, comme le boeuf, mangera de la paille.
8 Le nourrisson s’ébattra sur l’antre de la vipère, Et l’enfant sevré mettra sa main dans la caverne du basilic.
9 Il ne se fera ni tort ni dommage Sur toute ma montagne sainte; Car la terre sera remplie de la connaissance de l’Eternel, Comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent.
10 En ce jour, le rejeton d’Isaï Sera là comme une bannière pour les peuples; Les nations se tourneront vers lui, Et la gloire sera sa demeure.
11 Dans ce même temps, le Seigneur étendra une seconde fois sa main, Pour racheter le reste de son peuple, Dispersé en Assyrie et en Egypte, A Pathros et en Ethiopie, A Elam, à Schinear et à Hamath, Et dans les îles de la mer.
12 Il élèvera une bannière pour les nations, Il rassemblera les exilés d’Israël, Et il recueillera les dispersés de Juda, Des quatre extrémités de la terre.
13 La jalousie d’Ephraïm disparaîtra, Et ses ennemis en Juda seront anéantis; Ephraïm ne sera plus jaloux de Juda, Et Juda ne sera plus hostile à Ephraïm.
14 Ils voleront sur l’épaule des Philistins à l’occident, Ils pilleront ensemble les fils de l’Orient; Edom et Moab seront la proie de leurs mains, Et les fils d’Ammon leur seront assujettis.
15 L’Eternel desséchera la langue de la mer d’Egypte, Et il lèvera sa main sur le fleuve, en soufflant avec violence: Il le partagera en sept canaux, Et on le traversera avec des souliers.
16 Et il y aura une route pour le reste de son peuple, Qui sera échappé de l’Assyrie, Comme il y en eut une pour Israël, Le jour où il sortit du pays d’Egypte.
Ésaïe 12
1 Tu diras en ce jour-là: Je te loue, ô Eternel! Car tu as été irrité contre moi, Ta colère s’est apaisée, et tu m’as consolé.
2 Voici, Dieu est ma délivrance, Je serai plein de confiance, et je ne craindrai rien; Car l’Eternel, l’Eternel est ma force et le sujet de mes louanges; C’est lui qui m’a sauvé.
3 Vous puiserez de l’eau avec joie Aux sources du salut,
4 Et vous direz en ce jour-là: Louez l’Eternel, invoquez son nom, Publiez ses oeuvres parmi les peuples, Rappelez la grandeur de son nom!
5 Célébrez l’Eternel, car il a fait des choses magnifiques: Qu’elles soient connues par toute la terre!
6 Pousse des cris de joie et d’allégresse, habitant de Sion! Car il est grand au milieu de toi, le Saint d’Israël.
Ésaïe 13
1 Oracle sur Babylone, révélé à Esaïe, fils d’Amots.
2 Sur une montagne nue dressez une bannière, Elevez la voix vers eux, Faites des signes avec la main, Et qu’ils franchissent les portes des tyrans!
3 J’ai donné des ordres à ma sainte milice, J’ai appelé les héros de ma colère, Ceux qui se réjouissent de ma grandeur.
4 On entend une rumeur sur les montagnes, Comme celle d’un peuple nombreux; On entend un tumulte de royaumes, de nations rassemblées: L’Eternel des armées passe en revue l’armée qui va combattre.
5 Ils viennent d’un pays lointain, De l’extrémité des cieux: L’Eternel et les instruments de sa colère Vont détruire toute la contrée.
6 Gémissez, car le jour de l’Eternel est proche: Il vient comme un ravage du Tout-Puissant.
7 C’est pourquoi toutes les mains s’affaiblissent, Et tout coeur d’homme est abattu.
8 Ils sont frappés d’épouvante; Les spasmes et les douleurs les saisissent; Ils se tordent comme une femme en travail; Ils se regardent les uns les autres avec stupeur; Leurs visages sont enflammés.
9 Voici, le jour de l’Eternel arrive, Jour cruel, jour de colère et d’ardente fureur, Qui réduira la terre en solitude, Et en exterminera les pécheurs.
10 Car les étoiles des cieux et leurs astres Ne feront plus briller leur lumière, Le soleil s’obscurcira dès son lever, Et la lune ne fera plus luire sa clarté.
11 Je punirai le monde pour sa malice, Et les méchants pour leurs iniquités; Je ferai cesser l’orgueil des hautains, Et j’abattrai l’arrogance des tyrans.
12 Je rendrai les hommes plus rares que l’or fin, Je les rendrai plus rares que l’or d’Ophir.
13 C’est pourquoi j’ébranlerai les cieux, Et la terre sera secouée sur sa base, Par la colère de l’Eternel des armées, Au jour de son ardente fureur.
14 Alors, comme une gazelle effarouchée, Comme un troupeau sans berger, Chacun se tournera vers son peuple, Chacun fuira vers son pays;
15 Tous ceux qu’on trouvera seront percés, Et tous ceux qu’on saisira tomberont par l’épée.
16 Leurs enfants seront écrasés sous leurs yeux, Leurs maisons seront pillées, et leurs femmes violées.
17 Voici, j’excite contre eux les Mèdes, Qui ne font point cas de l’argent, Et qui ne convoitent point l’or.
18 De leurs arcs ils abattront les jeunes gens, Et ils seront sans pitié pour le fruit des entrailles: Leur oeil n’épargnera point les enfants.
19 Et Babylone, l’ornement des royaumes, La fière parure des Chaldéens, Sera comme Sodome et Gomorrhe, que Dieu détruisit.
20 Elle ne sera plus jamais habitée, Elle ne sera plus jamais peuplée; L’Arabe n’y dressera point sa tente, Et les bergers n’y parqueront point leurs troupeaux.
21 Les animaux du désert y prendront leur gîte, Les hiboux rempliront ses maisons, Les autruches en feront leur demeure Et les boucs y sauteront.
22 Les chacals hurleront dans ses palais, Et les chiens sauvages dans ses maisons de plaisance. Son temps est près d’arriver, Et ses jours ne se prolongeront pas.
Ésaïe 14
1 Car l’Eternel aura pitié de Jacob, Il choisira encore Israël, Et il les rétablira dans leur pays; Les étrangers se joindront à eux, Et ils s’uniront à la maison de Jacob.
2 Les peuples les prendront, et les ramèneront à leur demeure, Et la maison d’Israël les possédera dans le pays de l’Eternel, Comme serviteurs et comme servantes; Ils retiendront captifs ceux qui les avaient faits captifs, Et ils domineront sur leurs oppresseurs.
3 Et quand l’Eternel t’aura donné du repos, Après tes fatigues et tes agitations, Et après la dure servitude qui te fut imposée,
4 Alors tu prononceras ce chant sur le roi de Babylone, Et tu diras: Eh quoi! le tyran n’est plus! L’oppression a cessé!
5 L’Eternel a brisé le bâton des méchants, La verge des dominateurs.
6 Celui qui dans sa fureur frappait les peuples, Par des coups sans relâche, Celui qui dans sa colère subjuguait les nations, Est poursuivi sans ménagement.
7 Toute la terre jouit du repos et de la paix; On éclate en chants d’allégresse,
8 Les cyprès même, les cèdres du Liban, se réjouissent de ta chute: Depuis que tu es tombé, personne ne monte pour nous abattre.
9 Le séjour des morts s’émeut jusque dans ses profondeurs, Pour t’accueillir à ton arrivée; Il réveille devant toi les ombres, tous les grands de la terre, Il fait lever de leurs trônes tous les rois des nations.
10 Tous prennent la parole pour te dire: Toi aussi, tu es sans force comme nous, Tu es devenu semblable à nous!
11 Ta magnificence est descendue dans le séjour des morts, Avec le son de tes luths; Sous toi est une couche de vers, Et les vers sont ta couverture.
12 Te voilà tombé du ciel, Astre brillant, fils de l’aurore! Tu es abattu à terre, Toi, le vainqueur des nations!
13 Tu disais en ton coeur: Je monterai au ciel, J’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu; Je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, A l’extrémité du septentrion;
14 Je monterai sur le sommet des nues, Je serai semblable au Très-Haut.
15 Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, Dans les profondeurs de la fosse.
16 Ceux qui te voient fixent sur toi leurs regards, Ils te considèrent attentivement: Est-ce là cet homme qui faisait trembler la terre, Qui ébranlait les royaumes,
17 Qui réduisait le monde en désert, Qui ravageait les villes, Et ne relâchait point ses prisonniers?
18 Tous les rois des nations, oui, tous, Reposent avec honneur, chacun dans son tombeau.
19 Mais toi, tu as été jeté loin de ton sépulcre, Comme un rameau qu’on dédaigne, Comme une dépouille de gens tués à coups d’épée, Et précipités sur les pierres d’une fosse, Comme un cadavre foulé aux pieds.
20 Tu n’es pas réuni à eux dans le sépulcre, Car tu as détruit ton pays, tu as fait périr ton peuple: On ne parlera plus jamais de la race des méchants.
21 Préparez le massacre des fils, A cause de l’iniquité de leurs pères! Qu’ils ne se relèvent pas pour conquérir la terre, Et remplir le monde d’ennemis!
22 Je me lèverai contre eux, Dit l’Eternel des armées; J’anéantirai le nom et la trace de Babylone, Ses descendants et sa postérité, dit l’Eternel.
23 J’en ferai le gîte du hérisson et un marécage, Et je la balaierai avec le balai de la destruction, Dit l’Eternel des armées.
24 L’Eternel des armées l’a juré, en disant: Oui, ce que j’ai décidé arrivera, Ce que j’ai résolu s’accomplira.
25 Je briserai l’Assyrien dans mon pays, Je le foulerai aux pieds sur mes montagnes; Et son joug leur sera ôté, Et son fardeau sera ôté de leurs épaules.
26 Voilà la résolution prise contre toute la terre, Voilà la main étendue sur toutes les nations.
27 L’Eternel des armées a pris cette résolution: qui s’y opposera? Sa main est étendue: qui la détournera?
28 L’année de la mort du roi Achaz, cet oracle fut prononcé:
29 Ne te réjouis pas, pays des Philistins, De ce que la verge qui te frappait est brisée! Car de la racine du serpent sortira un basilic, Et son fruit sera un dragon volant.
30 Alors les plus pauvres pourront paître, Et les malheureux reposer en sécurité; Mais je ferai mourir ta racine par la faim, Et ce qui restera de toi sera tué.
31 Porte, gémis! ville, lamente-toi! Tremble, pays tout entier des Philistins! Car du nord vient une fumée, Et les rangs de l’ennemi sont serrés.
32 Et que répondra-t-on aux envoyés du peuple?Que l’Eternel a fondé Sion, Et que les malheureux de son peuple y trouvent un refuge.
Ésaïe 15
1 Oracle sur Moab. La nuit même où elle est ravagée, Ar-Moab est détruite! La nuit même où elle est ravagée, Kir-Moab est détruite!
2 On monte au temple et à Dibon, Sur les hauts lieux, pour pleurer; Moab est en lamentations, sur Nebo et sur Médeba: Toutes les têtes sont rasées, Toutes les barbes sont coupées.
3 Dans les rues, ils sont couverts de sacs; Sur les toits et dans les places, Tout gémit et fond en larmes.
4 Hesbon et Elealé poussent des cris, On entend leur voix jusqu’à Jahats; Même les guerriers de Moab se lamentent, Ils ont l’effroi dans l’âme.
5 Mon coeur gémit sur Moab, Dont les fugitifs se sauvent jusqu’à Tsoar, Jusqu’à Eglath-Schelischija; Car ils font, en pleurant, la montée de Luchith, Et ils jettent des cris de détresse sur le chemin de Choronaïm;
6 Car les eaux de Nimrim sont ravagées, L’herbe est desséchée, le gazon est détruit, La verdure a disparu.
7 C’est pourquoi ils ramassent ce qui leur reste, Et ils transportent leurs biens au delà du torrent des saules.
8 Car les cris environnent les frontières de Moab; Ses lamentations retentissent jusqu’à Eglaïm, Ses lamentations retentissent jusqu’à Beer-Elim.
9 Les eaux de Dimon sont pleines de sang, Et j’enverrai sur Dimon de nouveaux malheurs, Un lion contre les réchappés de Moab, Contre le reste du pays.
Ésaïe 16
1 Envoyez les agneaux au souverain du pays, Envoyez-les de Séla, par le désert, A la montagne de la fille de Sion.
2 Tel un oiseau fugitif, telle une nichée effarouchée, Telles seront les filles de Moab, au passage de l’Arnon.
3 Donne conseil, fais justice, Couvre-nous en plein midi de ton ombre comme de la nuit, Cache ceux que l’on poursuit, Ne trahis pas le fugitif!
4 Laisse séjourner chez toi les exilés de Moab, Sois pour eux un refuge contre le dévastateur! Car l’oppression cessera, la dévastation finira, Celui qui foule le pays disparaîtra.
5 Et le trône s’affermira par la clémence; Et l’on y verra siéger fidèlement, dans la maison de David, Un juge ami du droit et zélé pour la justice.
6 Nous entendons l’orgueil du superbe Moab, Sa fierté et sa hauteur, son arrogance et ses vains discours.
7 C’est pourquoi Moab gémit sur Moab, tout gémit; Vous soupirez sur les ruines de Kir-Haréseth, Profondément abattus.
8 Car les campagnes de Hesbon languissent; Les maîtres des nations ont brisé les ceps de la vigne de Sibma, Qui s’étendaient jusqu’à Jaezer, qui erraient dans le désert: Les rameaux se prolongeaient, et allaient au delà de la mer.
9 Aussi je pleure sur la vigne de Sibma, comme sur Jaezer; Je vous arrose de mes larmes, Hesbon, Elealé! Car sur votre récolte et sur votre moisson Est venu fondre un cri de guerre.
10 La joie et l’allégresse ont disparu des campagnes; Dans les vignes, plus de chants, plus de réjouissances! Le vendangeur ne foule plus le vin dans les lsges; J’ai fait cesser les cris de joie.
11 Aussi mes entrailles frémissent sur Moab, comme une harpe, Et mon coeur sur Kir-Harès.
12 On voit Moab, qui se fatigue sur les hauts lieux; Il entre dans son sanctuaire pour prier, et il ne peut rien obtenir.
13 Telle est la parole que l’Eternel a prononcée dès longtemps sur Moab.
14 Et maintenant l’Eternel parle, et dit: Dans trois ans, comme les années d’un mercenaire, La gloire de Moab sera l’objet du mépris, Avec toute cette grande multitude; Et ce qui restera sera peu de chose, presque rien.
Ésaïe 17
1 Oracle sur Damas. Voici, Damas ne sera plus une ville, Elle ne sera qu’un monceau de ruines.
2 Les villes d’Aroër sont abandonnées, Elles sont livrées aux troupeaux; Ils s’y couchent, et personne ne les effraie.
3 C’en est fait de la forteresse d’Ephraïm, Et du royaume de Damas, et du reste de la Syrie: Il en sera comme de la gloire des enfants d’Israël, Dit l’Eternel des armées.
4 En ce jour, la gloire de Jacob sera affaiblie, Et la graisse de sa chair s’évanouira.
5 Il en sera comme quand le moissonneur récolte les blés, Et que son bras coupe les épis; Comme quand on ramasse les épis, Dans la vallée de Rephaïm.
6 Il en restera un grappillage, comme quand on secoue l’olivier, Deux, trois olives, au haut de la cime, Quatre, cinq, dans ses branches à fruits, Dit l’Eternel, le Dieu d’Israël.
7 En ce jour, l’homme regardera vers son créateur, Et ses yeux se tourneront vers le Saint d’Israël;
8 Il ne regardera plus vers les autels, Ouvrage de ses mains, Et il ne contemplera plus ce que ses doigts ont fabriqué, Les idoles d’Astarté et les statues du soleil.
9 En ce jour, ses villes fortes seront Comme des débris dans la forêt et sur la cime des montagnes, Abandonnés devant les enfants d’Israël: Et ce sera un désert.
10 Car tu as oublié le Dieu de ton salut, Tu ne t’es pas souvenu du rocher de ton refuge. Aussi tu as fait des plantations d’agrément, Tu as planté des ceps étrangers;
11 Lorsque tu les plantas, tu les entouras d’une haie, Et bientôt tu les fis venir en fleurs. Mais la récolte a fui, au moment de la jouissance: Et la douleur est sans remède.
12 Oh! quelle rumeur de peuples nombreux! Ils mugissent comme mugit la mer. Quel tumulte de nations! Elles grondent comme grondent les eaux puissantes.
13 Les nations grondent comme grondent les grandes eaux. Il les menace, et elles fuient au loin, Chassées comme la balle des montagnes au souffle du vent, Comme la poussière par un tourbillon.
14 Quand vient le soir, voici, c’est une ruine soudaine; Avant le matin, ils ne sont plus! Voilà le partage de ceux qui nous dépouillent, Le sort de ceux qui nous pillent.
Ésaïe 18
1 Terre, où retentit le cliquetis des armes, Au delà des fleuves de l’Ethiopie!
2 Toi qui envoies sur mer des messagers, Dans des navires de jonc voguant à la surface des eaux! Allez, messagers rapides, vers la nation forte et vigoureuse, Vers ce peuple redoutable depuis qu’il existe, Nation puissante et qui écrase tout, Et dont le pays est coupé par des fleuves.
3 Vous tous, habitants du monde, habitants de la terre, Voyez la bannière qui se dresse sur les montagnes, Ecoutez la trompette qui sonne!
4 Car ainsi m’a parlé l’Eternel: Je regarde tranquillement de ma demeure, Par la chaleur brillante de la lumière, Et par la vapeur de la rosée, au temps de la chaude moisson.
5 Mais avant la moisson, quand la pousse est achevée, Quand la fleur devient un raisin qui mûrit, Il coupe les sarments avec des serpes, Il enlève, il tranche les ceps.
6 Ils seront tous abandonnés aux oiseaux de proie des montagnes Et aux bêtes de la terre; Les oiseaux de proie passeront l’été sur leurs cadavres, Et les bêtes de la terre y passeront l’hiver.
7 En ce temps-là, des offrandes seront apportées à l’Eternel des armées, Par le peuple fort et vigoureux, Par le peuple redoutable depuis qu’il existe, Nation puissante et qui écrase tout, Et dont le pays est coupé par des fleuves; Elles seront apportées là où réside le nom de l’Eternel des armées, Sur la montagne de Sion.
Ésaïe 19
1 Oracle sur l’Egypte. Voici, l’Eternel est monté sur une nuée rapide, il vient en Egypte; Et les idoles de l’Egypte tremblent devant lui, Et le coeur des Egyptiens tombe en défaillance.
2 J’armerai l’Egyptien contre l’Egyptien, Et l’on se battra frère contre frère, ami contre ami, Ville contre ville, royaume contre royaume.
3 L’esprit de l’Egypte disparaîtra du milieu d’elle, Et j’anéantirai son conseil; On consultera les idoles et les enchanteurs, Ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir.
4 Et je livrerai l’Egypte entre les mains d’un maître sévère; Un roi cruel dominera sur eux, Dit le Seigneur, l’Eternel des armées.
5 Les eaux de la mer tariront, Le fleuve deviendra sec et aride;
6 Les rivières seront infectes, Les canaux de l’Egypte seront bas et desséchés, Les joncs et les roseaux se flétriront.
7 Ce ne sera que nudité le long du fleuve, à l’embouchure du fleuve; Tout ce qui aura été semé près du fleuve se desséchera, Se réduira en poussière et périra.
8 Les pêcheurs gémiront, Tous ceux qui jettent l’hameçon dans le fleuve se lamenteront, Et ceux qui étendent des filets sur les eaux seront désolés.
9 Ceux qui travaillent le lin peigné Et qui tissent des étoffes blanches seront confus.
10 Les soutiens du pays seront dans l’abattement, Tous les mercenaires auront l’âme attristée.
11 Les princes de Tsoan ne sont que des insensés, Les sages conseillers de Pharaon forment un conseil stupide. Comment osez-vous dire à Pharaon: Je suis fils des sages, fils des anciens rois?
12 Où sont-ils donc tes sages? Qu’ils te fassent des révélations, Et qu’on apprenne ce que l’Eternel des armées a résolu contre l’Egypte.
13 Les princes de Tsoan sont fous, Les princes de Noph sont dans l’illusion, Les chefs des tribus égarent l’Egypte;
14 L’Eternel a répandu au milieu d’elle un esprit de vertige, Pour qu’ils fassent chanceler les Egyptiens dans tous leurs actes, Comme un homme ivre chancelle en vomissant.
15 Et l’Egypte sera hors d’état de faire Ce que font la tête et la queue, La branche de palmier et le roseau.
16 En ce jour, l’Egypte sera comme des femmes: Elle tremblera et aura peur, En voyant s’agiter la main de l’Eternel des armées, Quand il la lèvera contre elle.
17 Et le pays de Juda sera pour l’Egypte un objet d’effroi: Dès qu’on lui en parlera, elle sera dans l’épouvante, A cause de la résolution prise contre elle par l’Eternel des armées.
18 En ce temps-là, il y aura cinq villes au pays d’Egypte, Qui parleront la langue de Canaan, Et qui jureront par l’Eternel des armées: L’une d’elles sera appelée ville de la destruction.
19 En ce même temps, il y aura un autel à l’Eternel Au milieu du pays d’Egypte, Et sur la frontière un monument à l’Eternel.
20 Ce sera pour l’Eternel des armées un signe et un témoignage Dans le pays d’Egypte; Ils crieront à l’Eternel à cause des oppresseurs, Et il leur enverra un sauveur et un défenseur pour les délivrer.
21 Et l’Eternel sera connu des Egyptiens, Et les Egyptiens connaîtront l’Eternel en ce jour-là; Ils feront des sacrifices et des offrandes, Ils feront des voeux à l’Eternel et les accompliront.
22 Ainsi l’Eternel frappera les Egyptiens, Il les frappera, mais il les guérira; Et ils se convertiront à l’Eternel, Qui les exaucera et les guérira.
23 En ce même temps, il y aura une route d’Egypte en Assyrie: Les Assyriens iront en Egypte, et les Egyptiens en Assyrie, Et les Egyptiens avec les Assyriens serviront l’Eternel.
24 En ce même temps, Israël sera, lui troisième, Uni à l’Egypte et à l’Assyrie, Et ces pays seront l’objet d’une bénédiction.
25 L’Eternel des armées les bénira, en disant: Bénis soient l’Egypte, mon peuple, Et l’Assyrie, oeuvre de mes mains, Et Israël, mon héritage!
Ésaïe 20
1 L’année où Tharthan, envoyé par Sargon, roi d’Assyrie, vint assiéger Asdod et s’en empara,
2 en ce temps-là l’Eternel adressa la parole à Esaïe, fils d’Amots, et lui dit: Va, détache le sac de tes reins et ôte tes souliers de tes pieds. Il fit ainsi, marcha nu et déchaussé.
3 Et l’Eternel dit: De même que mon serviteur Esaïe marche nu et déchaussé, ce qui sera dans trois ans un signe et un présage pour l’Egypte et pour l’Ethiopie,
4 de même le roi d’Assyrie emmènera de l’Egypte et de l’Ethiopie captifs et exilés les jeunes hommes et les vieillards, nus et déchaussés, et le dos découvert, à la honte de l’Egypte.
5 Alors on sera dans l’effroi et dans la confusion, à cause de l’Ethiopie en qui l’on avait mis sa confiance, et de l’Egypte dont on se glorifiait.
6 Et les habitants de cette côte diront en ce jour: Voilà ce qu’est devenu l’objet de notre attente, sur lequel nous avions compté pour être secourus, pour être délivrés du roi d’Assyrie! Comment échapperons-nous?
Ésaïe 21
1 Oracle sur le désert de la mer. Comme s’avance l’ouragan du midi, Il vient du désert, du pays redoutable.
2 Une vision terrible m’a été révélée. L’oppresseur opprime, le dévastateur dévaste.Monte, Elam! Assiège, Médie! Je fais cesser tous les soupirs.
3 C’est pourquoi mes reins sont remplis d’angoisses; Des douleurs me saisissent, Comme les douleurs d’une femme en travail; Les spasmes m’empêchent d’entendre, Le tremblement m’empêche de voir.
4 Mon coeur est troublé, La terreur s’empare de moi; La nuit de mes plaisirs devient une nuit d’épouvante.
5 On dresse la table, la garde veille, on mange, on boit. Debout, princes! oignez le bouclier!
6 Car ainsi m’a parlé le Seigneur: Va, place la sentinelle; Qu’elle annonce ce qu’elle verra.
7 Elle vit de la cavalerie, des cavaliers deux à deux, Des cavaliers sur des ânes, des cavaliers sur des chameaux; Et elle était attentive, très attentive.
8 Puis elle s’écria, comme un lion: Seigneur, je me tiens sur la tour toute la journée, Et je suis à mon poste toutes les nuits;
9 Et voici, il vient de la cavalerie, des cavaliers deux à deux! Elle prit encore la parole, et dit: Elle est tombée, elle est tombée, Babylone, Et toutes les images de ses dieux sont brisées par terre!
10 O mon peuple, qui as été battu comme du grain dans mon aire! Ce que j’ai appris de l’Eternel des armées, Dieu d’Israël, Je vous l’ai annoncé.
11 Oracle sur Duma. On me crie de Séir: Sentinelle, que dis-tu de la nuit? Sentinelle, que dis-tu de la nuit?
12 La sentinelle répond: Le matin vient, et la nuit aussi. Si vous voulez interroger, interrogez; Convertissez-vous, et revenez.
13 Oracle sur l’Arabie. Vous passerez la nuit dans les broussailles de l’Arabie, Caravanes de Dedan!
14 Portez de l’eau à ceux qui ont soif; Les habitants du pays de Théma Portent du pain aux fugitifs.
15 Car ils fuient devant les épées, Devant l’épée nue, devant l’arc tendu, Devant un combat acharné.
16 Car ainsi m’a parlé le Seigneur: Encore une année, comme les années d’un mercenaire, Et c’en est fait de toute la gloire de Kédar.
17 Il ne restera qu’un petit nombre des vaillants archers, fils de Kédar, Car l’Eternel, le Dieu d’Israël, l’a déclaré.
Ésaïe 22
1 Oracle sur la vallée des visions. Qu’as-tu donc, que tout ton peuple monte sur les toits?
2 Ville bruyante, pleine de tumulte, Cité joyeuse! Tes morts ne périront pas par l’épée, Ils ne mourront pas en combattant.
3 Tous tes chefs fuient ensemble, Ils sont faits prisonniers par les archers; Tous tes habitants deviennent à la fois captifs, Tandis qu’ils prennent au loin la fuite.
4 C’est pourquoi je dis: Détournez de moi les regards, Laissez-moi pleurer amèrement; N’insistez pas pour me consoler Du désastre de la fille de mon peuple.
5 Car c’est un jour de trouble, d’écrasement et de confusion, Envoyé par le Seigneur, l’Eternel des armées, Dans la vallée des visions. On démolit les murailles, Et les cris de détresse retentissent vers la montagne.
6 Elam porte le carquois; Des chars de combattants, des cavaliers, s’avancent; Kir met à nu le bouclier.
7 Tes plus belles vallées sont remplies de chars, Et les cavaliers se rangent en bataille à tes portes.
8 Les derniers retranchements de Juda sont forcés, Et en ce jour tu visites les armures de la maison de la forêt.
9 Vous regardez les brèches nombreuses faites à la ville de David, Et vous retenez les eaux de l’étang inférieur.
10 Vous comptez les maisons de Jérusalem, Et vous les abattez, pour fortifier la muraille.
11 Vous faites un réservoir entre les deux murs, Pour les eaux de l’ancien étang. Mais vous ne regardez pas vers celui qui a voulu ces choses, Vous ne voyez pas celui qui les a préparées de loin.
12 Le Seigneur, l’Eternel des armées, vous appelle en ce jour A pleurer et à vous frapper la poitrine, A vous raser la tête et à ceindre le sac.
13 Et voici de la gaîté et de la joie! On égorge des boeufs et l’on tue des brebis, On mange de la viande et l’on boit du vin: Mangeons et buvons, car demain nous mourrons!
14 L’Eternel des armées me l’a révélé: Non, ce crime ne vous sera point pardonné que vous ne soyez morts, Dit le Seigneur, l’Eternel des armées.
15 Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel des armées: Va vers ce courtisan, Vers Schebna, gouverneur du palais:
16 Qu’y a-t-il à toi ici, et qui as-tu ici, Que tu creuses ici un sépulcre? Il se creuse un sépulcre sur la hauteur, Il se taille une demeure dans le roc!
17 Voici, l’Eternel te lancera d’un jet vigoureux; Il t’enveloppera comme une pelote,
18 Il te fera rouler, rouler comme une balle, Sur une terre spacieuse; Là tu mourras, là seront tes chars magnifiques, O toi, l’opprobre de la maison de ton maître!
19 Je te chasserai de ton poste, L’Eternel t’arrachera de ta place.
20 En ce jour-là, J’appellerai mon serviteur Eliakim, fils de Hilkija;
21 Je le revêtirai de ta tunique, je le ceindrai de ta ceinture, Et je remettrai ton pouvoir entre ses mains; Il sera un père pour les habitants de Jérusalem Et pour la maison de Juda.
22 Je mettrai sur son épaule la clé de la maison de David: Quand il ouvrira, nul ne fermera; Quand il fermera, nul n’ouvrira.
23 Je l’enfoncerai comme un clou dans un lieu sûr, Et il sera un siège de gloire pour la maison de son père.
24 Il sera le soutien de toute la gloire de la maison de son père, Des rejetons nobles et ignobles, De tous les petits ustensiles, Des bassins comme des vases.
25 En ce jour, dit l’Eternel des armées, Le clou enfoncé dans un lieu sûr sera enlevé, Il sera abattu et tombera, Et le fardeau qui était sur lui sera détruit, Car l’Eternel a parlé.
Ésaïe 23
1 Oracle sur Tyr. Lamentez-vous, navires de Tarsis! Car elle est détruite: plus de maisons! plus d’entrée! C’est du pays de Kittim que la nouvelle leur en est venue.
2 Soyez muets d’effroi, habitants de la côte, Que remplissaient les marchands de Sidon, parcourant la mer!
3 A travers les vastes eaux, le blé du Nil, La moisson du fleuve, était pour elle un revenu; Elle était le marché des nations.
4 Sois confuse, Sidon! Car ainsi parle la mer, la forteresse de la mer: Je n’ai point eu de douleurs, je n’ai point enfanté, Je n’ai point nourri de jeunes gens, ni élevé de jeunes filles.
5 Quand les Egyptiens sauront la nouvelle, Ils trembleront en apprenant la chute de Tyr.
6 Passez à Tarsis, Lamentez-vous, habitants de la côte!
7 Est-ce là votre ville joyeuse? Elle avait une origine antique, Et ses pieds la mènent séjourner au loin.
8 Qui a pris cette résolution contre Tyr, la dispensatrice des couronnes, Elle dont les marchands étaient des princes, Dont les commerçants étaient les plus riches de la terre?
9 C’est l’Eternel des armées qui a pris cette résolution, Pour blesser l’orgueil de tout ce qui brille, Pour humilier tous les grands de la terre.
10 Parcours librement ton pays, pareille au Nil, Fille de Tarsis! Plus de joug!
11 L’Eternel a étendu sa main sur la mer; Il a fait trembler les royaumes; Il a ordonné la destruction des forteresses de Canaan.
12 Il a dit: Tu ne te livreras plus à la joie, Vierge déshonorée, fille de Sidon! Lève-toi, passe au pays de Kittim! Même là, il n’y aura pas de repos pour toi.
13 Vois les Chaldéens, qui n’étaient pas un peuple, Ces habitants du désert, pour qui l’Assyrien a fondé un pays; Ils élèvent des tours, ils renversent les palais de Tyr, Ils les mettent en ruines.
14 Lamentez-vous, navires de Tarsis! Car votre forteresse est détruite!
15 En ce temps-là, Tyr tombera dans l’oubli soixante-dix ans, Ce que dure la vie d’un roi. Au bout de soixante-dix ans, il en sera de Tyr Comme de la prostituée dont parle la chanson: –
16 Prends la harpe, parcours la ville, Prostituée qu’on oublie! Joue bien, répète tes chants, Pour qu’on se souvienne de toi!
17 Au bout de soixante-dix ans, l’Eternel visitera Tyr, Et elle retournera à son salaire impur; Elle se prostituera à tous les royaumes de la terre, Sur la face du monde.
18 Mais son gain et son salaire impur seront consacrés à l’Eternel, Ils ne seront ni entassés ni conservés; Car son gain fournira pour ceux qui habitent devant l’Eternel Une nourriture abondante et des vêtements magnifiques.
Ésaïe 24
1 Voici, l’Eternel dévaste le pays et le rend désert, Il en bouleverse la face et en disperse les habitants.
2 Et il en est du sacrificateur comme du peuple, Du maître comme du serviteur, De la maîtresse comme de la servante, Du vendeur comme de l’acheteur, Du prêteur comme de l’emprunteur, Du créancier comme du débiteur.
3 Le pays est dévasté, livré au pillage; Car l’Eternel l’a décrété.
4 Le pays est triste, épuisé; Les habitants sont abattus, languissants; Les chefs du peuple sont sans force.
5 Le pays était profané par ses habitants; Car ils transgressaient les lois, violaient les ordonnances, Ils rompaient l’alliance éternelle.
6 C’est pourquoi la malédiction dévore le pays, Et ses habitants portent la peine de leurs crimes; C’est pourquoi les habitants du pays sont consumés, Et il n’en reste qu’un petit nombre.
7 Le moût est triste, la vigne est flétrie; Tous ceux qui avaient le coeur joyeux soupirent.
8 La joie des tambourins a cessé, la gaîté bruyante a pris fin, La joie de la harpe a cessé.
9 On ne boit plus de vin en chantant; Les liqueurs fortes sont amères au buveur.
10 La ville déserte est en ruines; Toutes les maisons sont fermées, on n’y entre plus.
11 On crie dans les rues, parce que le vin manque; Toute réjouissance a disparu, L’allégresse est bannie du pays.
12 La dévastation est restée dans la ville, Et les portes abattues sont en ruines.
13 Car il en est dans le pays, au milieu des peuples, Comme quand on secoue l’olivier, Comme quand on grappille après la vendange.
14 Ils élèvent leur voix, ils poussent des cris d’allégresse; Des bords de la mer, ils célèbrent la majesté de l’Eternel.
15 Glorifiez donc l’Eternel dans les lieux où brille la lumière, Le nom de l’Eternel, Dieu d’Israël, dans les îles de la mer!
16 De l’extrémité de la terre nous entendons chanter: Gloire au juste! Mais moi je dis: Je suis perdu! je suis perdu! malheur à moi! Les pillards pillent, et les pillards s’acharnent au pillage.
17 La terreur, la fosse, et le filet, Sont sur toi, habitant du pays!
18 Celui qui fuit devant les cris de terreur tombe dans la fosse, Et celui qui remonte de la fosse se prend au filet; Car les écluses d’en haut s’ouvrent, Et les fondements de la terre sont ébranlés.
19 La terre est déchirée, La terre se brise, La terre chancelle.
20 La terre chancelle comme un homme ivre, Elle vacille comme une cabane; Son péché pèse sur elle, Elle tombe, et ne se relève plus.
21 En ce temps-là, l’Eternel châtiera dans le ciel l’armée d’en haut, Et sur la terre les rois de la terre.
22 Ils seront assemblés captifs dans une prison, Ils seront enfermés dans des cachots, Et, après un grand nombre de jours, ils seront châtiés.
23 La lune sera couverte de honte, Et le soleil de confusion; Car l’Eternel des armées régnera Sur la montagne de Sion et à Jérusalem, Resplendissant de gloire en présence de ses anciens.
Ésaïe 25
1 O Eternel! tu es mon Dieu; Je t’exalterai, je célébrerai ton nom, Car tu as fait des choses merveilleuses; Tes desseins conçus à l’avance se sont fidèlement accomplis.
2 Car tu as réduit la ville en un monceau de pierres, La cité forte en un tas de ruines; La forteresse des barbares est détruite, Jamais elle ne sera rebâtie.
3 C’est pourquoi les peuples puissants te glorifient, Les villes des nations puissantes te craignent.
4 Tu as été un refuge pour le faible, Un refuge pour le malheureux dans la détresse, Un abri contre la tempête, Un ombrage contre la chaleur; Car le souffle des tyrans Est comme l’ouragan qui frappe une muraille.
5 Comme tu domptes la chaleur dans une terre brûlante, Tu as dompté le tumulte des barbares; Comme la chaleur est étouffée par l’ombre d’un nuage, Ainsi ont été étouffés les chants de triomphe des tyrans.
6 L’Eternel des armées prépare à tous les peuples, sur cette montagne, Un festin de mets succulents, Un festin de vins vieux, De mets succulents, pleins de moelle, De vins vieux, clarifiés.
7 Et, sur cette montagne, il anéantit le voile qui voile tous les peuples, La couverture qui couvre toutes les nations;
8 Il anéantit la mort pour toujours; Le Seigneur, l’Eternel, essuie les larmes de tous les visages, Il fait disparaître de toute la terre l’opprobre de son peuple; Car l’Eternel a parlé.
9 En ce jour l’on dira: Voici, c’est notre Dieu, en qui nous avons confiance, Et c’est lui qui nous sauve; C’est l’Eternel, en qui nous avons confiance; Soyons dans l’allégresse, et réjouissons-nous de son salut!
10 Car la main de l’Eternel repose sur cette montagne; Et Moab est foulé sur place, Comme la paille est foulée dans une mare à fumier.
11 Au milieu de cette mare, il étend ses mains, Comme le nageur les étend pour nager; Mais l’Eternel abat son orgueil, Et déjoue l’artifice de ses mains.
12 Il renverse, il précipite les fortifications élevées de tes murs, Il les fait crouler à terre, jusque dans la poussière.
Ésaïe 26
1 En ce jour, on chantera ce cantique dans le pays de Juda: Nous avons une ville forte; Il nous donne le salut pour murailles et pour rempart.
2 Ouvrez les portes, Laissez entrer la nation juste et fidèle.
3 A celui qui est ferme dans ses sentiments Tu assures la paix, la paix, Parce qu’il se confie en toi.
4 Confiez-vous en l’Eternel à perpétuité, Car l’Eternel, l’Eternel est le rocher des siècles.
5 Il a renversé ceux qui habitaient les hauteurs, Il a abaissé la ville superbe; Il l’a abaissée jusqu’à terre, Il lui a fait toucher la poussière.
6 Elle est foulée aux pieds, Aux pieds des pauvres, sous les pas des misérables.
7 Le chemin du juste est la droiture; Toi qui es juste, tu aplanis le sentier du juste.
8 Aussi nous t’attendons, ô Eternel! sur la voie de tes jugements; Notre âme soupire après ton nom et après ton souvenir.
9 Mon âme te désire pendant la nuit, Et mon esprit te cherche au dedans de moi; Car, lorsque tes jugements s’exercent sur la terre, Les habitants du monde apprennent la justice.
10 Si l’on fait grâce au méchant, il n’apprend pas la justice, Il se livre au mal dans le pays de la droiture, Et il n’a point égard à la majesté de Dieu.
11 Eternel, ta main est puissante: Ils ne l’aperçoivent pas. Ils verront ton zèle pour le peuple, et ils en seront confus; Le feu consumera tes ennemis.
12 Eternel, tu nous donnes la paix; Car tout ce que nous faisons, C’est toi qui l’accomplis pour nous.
13 Eternel, notre Dieu, d’autres maîtres que toi ont dominé sur nous; Mais c’est grâce à toi seul que nous invoquons ton nom.
14 Ceux qui sont morts ne revivront pas, Des ombres ne se relèveront pas; Car tu les as châtiés, tu les as anéantis, Et tu en as détruit tout souvenir.
15 Multiplie le peuple, ô Eternel! Multiplie le peuple, manifeste ta gloire; Recule toutes les limites du pays.
16 Eternel, ils t’ont cherché, quand ils étaient dans la détresse; Ils se sont répandus en prières, quand tu les as châtiés.
17 Comme une femme enceinte, sur le point d’accoucher, Se tord et crie au milieu de ses douleurs, Ainsi avons-nous été, loin de ta face, ô Eternel!
18 Nous avons conçu, nous avons éprouvé des douleurs, Et, quand nous enfantons, ce n’est que du vent: Le pays n’est pas sauvé, Et ses habitants ne sont pas nés.
19 Que tes morts revivent! Que mes cadavres se relèvent!Réveillez-vous et tressaillez de joie, habitants de la poussière! Car ta rosée est une rosée vivifiante, Et la terre redonnera le jour aux ombres.
20 Va, mon peuple, entre dans ta chambre, Et ferme la porte derrière toi; Cache-toi pour quelques instants, Jusqu’à ce que la colère soit passée.
21 Car voici, l’Eternel sort de sa demeure, Pour punir les crimes des habitants de la terre; Et la terre mettra le sang à nu, Elle ne couvrira plus les meurtres.
Ésaïe 27
1 En ce jour, l’Eternel frappera de sa dure, grande et forte épée Le léviathan, serpent fuyard, Le léviathan, serpent tortueux; Et il tuera le monstre qui est dans la mer.
2 En ce jour-là, Chantez un cantique sur la vigne.
3 Moi l’Eternel, j’en suis le gardien, Je l’arrose à chaque instant; De peur qu’on ne l’attaque, Nuit et jour je la garde.
4 Il n’y a point en moi de colère; Mais si je trouve à combattre des ronces et des épines, Je marcherai contre elles, je les consumerai toutes ensemble,
5 A moins qu’on ne me prenne pour refuge, Qu’on ne fasse la paix avec moi, qu’on ne fasse la paix avec moi.
6 Dans les temps à venir, Jacob prendra racine, Israël poussera des fleurs et des rejetons, Et il remplira le monde de ses fruits.
7 L’Eternel l’a-t-il frappé comme il a frappé ceux qui le frappaient? L’a-t-il tué comme il a tué ceux qui le tuaient?
8 C’est avec mesure que tu l’as châtié par l’exil, En l’emportant par le souffle impétueux du vent d’orient.
9 Ainsi le crime de Jacob a été expié, Et voici le fruit du pardon de son péché: L’Eternel a rendu toutes les pierres des autels Pareilles à des pierres de chaux réduites en poussière; Les idoles d’Astarté et les statues du soleil ne se relèveront plus.
10 Car la ville forte est solitaire, C’est une demeure délaissée et abandonnée comme le désert; Là pâture le veau, il s’y couche, et broute les branches.
11 Quand les rameaux sèchent, on les brise; Des femmes viennent, pour les brûler. C’était un peuple sans intelligence: Aussi celui qui l’a fait n’a point eu pitié de lui, Celui qui l’a formé ne lui a point fait grâce.
12 En ce temps-là, L’Eternel secouera des fruits, Depuis le cours du fleuve jusqu’au torrent d’Egypte; Et vous serez ramassés un à un, enfants d’Israël!
13 En ce jour, on sonnera de la grande trompette, Et alors reviendront ceux qui étaient exilés au pays d’Assyrie Ou fugitifs au pays d’Egypte; Et ils se prosterneront devant l’Eternel, Sur la montagne sainte, à Jérusalem.
Ésaïe 28
1 Malheur à la couronne superbe des ivrognes d’Ephraïm, A la fleur fanée, qui fait l’éclat de sa parure, Sur la cime de la fertile vallée de ceux qui s’enivrent!
2 Voici venir, de la part du Seigneur, un homme fort et puissant, Comme un orage de grêle, un ouragan destructeur, Comme une tempête qui précipite des torrents d’eaux: Il la fait tomber en terre avec violence.
3 Elle sera foulée aux pieds, La couronne superbe des ivrognes d’Ephraïm;
4 Et la fleur fanée, qui fait l’éclat de sa parure, Sur la cime de la fertile vallée, Sera comme une figue hâtive qu’on aperçoit avant la récolte, Et qui, à peine dans la main, est aussitôt avalée.
5 En ce jour, l’Eternel des armées sera Une couronne éclatante et une parure magnifique Pour le reste de son peuple,
6 Un esprit de justice pour celui qui est assis au siège de la justice, Et une force pour ceux qui repoussent l’ennemi jusqu’à ses portes.
7 Mais eux aussi, ils chancellent dans le vin, Et les boissons fortes leur donnent des vertiges; Sacrificateurs et prophètes chancellent dans les boissons fortes, Ils sont absorbés par le vin, Ils ont des vertiges à cause des boissons fortes; Ils chancellent en prophétisant, Ils vacillent en rendant la justice.
8 Toutes les tables sont pleines de vomissements, d’ordures; Il n’y a plus de place.
9 A qui veut-on enseigner la sagesse? A qui veut-on donner des leçons? Est-ce à des enfants qui viennent d’être sevrés, Qui viennent de quitter la mamelle?
10 Car c’est précepte sur précepte, précepte sur précepte, Règle sur règle, règle sur règle, Un peu ici, un peu là.
11 Hé bien! c’est par des hommes aux lèvres balbutiantes Et au langage barbare Que l’Eternel parlera à ce peuple.
12 Il lui disait: Voici le repos, Laissez reposer celui qui est fatigué; Voici le lieu du repos! Mais ils n’ont point voulu écouter.
13 Et pour eux la parole de l’Eternel sera Précepte sur précepte, précepte sur précepte, Règle sur règle, règle sur règle, Un peu ici, un peu là, Afin qu’en marchant ils tombent à la renverse et se brisent, Afin qu’ils soient enlacés et pris.
14 Ecoutez donc la parole de l’Eternel, moqueurs, Vous qui dominez sur ce peuple de Jérusalem!
15 Vous dites: Nous avons fait une alliance avec la mort, Nous avons fait un pacte avec le séjour des morts; Quand le fléau débordé passera, il ne nous atteindra pas, Car nous avons la fausseté pour refuge et le mensonge pour abri.
16 C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Voici, j’ai mis pour fondement en Sion une pierre, Une pierre éprouvée, une pierre angulaire de prix, solidement posée; Celui qui la prendra pour appui n’aura point hâte de fuir.
17 Je ferai de la droiture une règle, Et de la justice un niveau; Et la grêle emportera le refuge de la fausseté, Et les eaux inonderont l’abri du mensonge.
18 Votre alliance avec la mort sera détruite, Votre pacte avec le séjour des morts ne subsistera pas; Quand le fléau débordé passera, Vous serez par lui foulés aux pieds.
19 Chaque fois qu’il passera, il vous saisira; Car il passera tous les matins, le jour et la nuit, Et son bruit seul donnera l’épouvante.
20 Le lit sera trop court pour s’y étendre, Et la couverture trop étroite pour s’en envelopper.
21 Car l’Eternel se lèvera comme à la montagne de Peratsim, Il s’irritera comme dans la vallée de Gabaon, Pour faire son oeuvre, son oeuvre étrange, Pour exécuter son travail, son travail inouï.
22 Maintenant, ne vous livrez point à la moquerie, De peur que vos liens ne soient resserrés; Car la destruction de tout le pays est résolue; Je l’ai appris du Seigneur, de l’Eternel des armées.
23 Prêtez l’oreille, et écoutez ma voix! Soyez attentifs, et écoutez ma parole!
24 Celui qui laboure pour semer laboure-t-il toujours? Ouvre-t-il et brise-t-il toujours son terrain?
25 N’est-ce pas après en avoir aplani la surface Qu’il répand de la nielle et sème du cumin; Qu’il met le froment par rangées, L’orge à une place marquée, Et l’épeautre sur les bords?
26 Son Dieu lui a enseigné la marche à suivre, Il lui a donné ses instructions.
27 On ne foule pas la nielle avec le traîneau, Et la roue du chariot ne passe pas sur le cumin; Mais on bat la nielle avec le bâton, Et le cumin avec la verge.
28 On bat le blé, Mais on ne le bat pas toujours; On y pousse la roue du chariot et les chevaux, Mais on ne l’écrase pas.
29 Cela aussi vient de l’Eternel des armées; Admirable est son conseil, et grande est sa sagesse.
Ésaïe 29
1 Malheur à Ariel, à Ariel, Cité dont David fit sa demeure! Ajoutez année à année, Laissez les fêtes accomplir leur cycle.
2 Puis j’assiégerai Ariel; Il y aura des plaintes et des gémissements; Et la ville sera pour moi comme un Ariel.
3 Je t’investirai de toutes parts, Je te cernerai par des postes armés, J’élèverai contre toi des retranchements.
4 Tu seras abaissée, ta parole viendra de terre, Et les sons en seront étouffés par la poussière; Ta voix sortira de terre comme celle d’un spectre, Et c’est de la poussière que tu murmureras tes discours.
5 La multitude de tes ennemis sera comme une fine poussière, Cette multitude de guerriers sera comme la balle qui vole, Et cela tout à coup, en un instant.
6 C’est de l’Eternel des armées que viendra le châtiment, Avec des tonnerres, des tremblements de terre et un bruit formidable, Avec l’ouragan et la tempête, Et avec la flamme d’un feu dévorant.
7 Et, comme il en est d’un songe, d’une vision nocturne, Ainsi en sera-t-il de la multitude des nations qui combattront Ariel, De tous ceux qui l’attaqueront, elle et sa forteresse, Et qui la serreront de près.
8 Comme celui qui a faim rêve qu’il mange, Puis s’éveille, l’estomac vide, Et comme celui qui a soif rêve qu’il boit, Puis s’éveille, épuisé et languissant; Ainsi en sera-t-il de la multitude des nations Qui viendront attaquer la montagne de Sion.
9 Soyez stupéfaits et étonnés! Fermez les yeux et devenez aveugles! Ils sont ivres, mais ce n’est pas de vin; Ils chancellent, mais ce n’est pas l’effet des liqueurs fortes.
10 Car l’Eternel a répandu sur vous un esprit d’assoupissement; Il a fermé vos yeux les prophètes, Il a voilé vos têtes les voyants.
11 Toute la révélation est pour vous comme les mots d’un livre cacheté Que l’on donne à un homme qui sait lire, en disant: Lis donc cela! Et qui répond: Je ne le puis, Car il est cacheté;
12 Ou comme un livre que l’on donne A un homme qui ne sait pas lire, en disant: Lis donc cela! Et qui répond: Je ne sais pas lire.
13 Le Seigneur dit: Quand ce peuple s’approche de moi, Il m’honore de la bouche et des lèvres; Mais son coeur est éloigné de moi, Et la crainte qu’il a de moi N’est qu’un précepte de tradition humaine.
14 C’est pourquoi je frapperai encore ce peuple Par des prodiges et des miracles; Et la sagesse de ses sages périra, Et l’intelligence de ses hommes intelligents disparaîtra.
15 Malheur à ceux qui cachent leurs desseins Pour les dérober à l’Eternel, Qui font leurs oeuvres dans les ténèbres, Et qui disent: Qui nous voit et qui nous connaît?
16 Quelle perversité est la vôtre! Le potier doit-il être considéré comme de l’argile, Pour que l’ouvrage dise de l’ouvrier: Il ne m’a point fait? Pour que le vase dise du potier: Il n’a point d’intelligence?
17 Encore un peu de temps, Et le Liban se changera en verger, Et le verger sera considéré comme une forêt.
18 En ce jour-là, les sourds entendront les paroles du livre; Et, délivrés de l’obscurité et des ténèbres, Les yeux des aveugles verront.
19 Les malheureux se réjouiront de plus en plus en l’Eternel, Et les pauvres feront du Saint d’Israël le sujet de leur allégresse.
20 Car le violent ne sera plus, le moqueur aura fini, Et tous ceux qui veillaient pour l’iniquité seront exterminés,
21 Ceux qui condamnaient les autres en justice, Tendaient des pièges à qui défendait sa cause à la porte, Et violaient par la fraude les droits de l’innocent.
22 C’est pourquoi ainsi parle l’Eternel à la maison de Jacob, Lui qui a racheté Abraham: Maintenant Jacob ne rougira plus, Maintenant son visage ne pâlira plus.
23 Car, lorsque ses enfants verront au milieu d’eux l’oeuvre de mes mains, Ils sanctifieront mon nom; Ils sanctifieront le Saint de Jacob, Et ils craindront le Dieu d’Israël;
24 Ceux dont l’esprit s’égarait acquerront de l’intelligence, Et ceux qui murmuraient recevront instruction.
Ésaïe 30
1 Malheur, dit l’Eternel, aux enfants rebelles, Qui prennent des résolutions sans moi, Et qui font des alliances sans ma volonté, Pour accumuler péché sur péché!
2 Qui descendent en Egypte sans me consulter, Pour se réfugier sous la protection de Pharaon, Et chercher un abri sous l’ombre de l’Egypte!
3 La protection de Pharaon sera pour vous une honte, Et l’abri sous l’ombre de l’Egypte une ignominie.
4 Déjà ses princes sont à Tsoan, Et ses envoyés ont atteint Hanès.
5 Tous seront confus au sujet d’un peuple qui ne leur sera point utile, Ni pour les secourir, ni pour les aider, Mais qui fera leur honte et leur opprobre.
6 Sentence des bêtes du midi: A travers une contrée de détresse et d’angoisse, D’où viennent la lionne et le lion, La vipère et le dragon volant, Ils portent à dos d’ânes leurs richesses, Et sur la bosse des chameaux leurs trésors, A un peuple qui ne leur sera point utile.
7 Car le secours de l’Egypte n’est que vanité et néant; C’est pourquoi j’appelle cela du bruit qui n’aboutit à rien.
8 Va maintenant, écris ces choses devant eux sur une table, Et grave-les dans un livre, Afin qu’elles subsistent dans les temps à venir, Eternellement et à perpétuité.
9 Car c’est un peuple rebelle, Ce sont des enfants menteurs, Des enfants qui ne veulent point écouter la loi de l’Eternel,
10 Qui disent aux voyants: Ne voyez pas! Et aux prophètes: Ne nous prophétisez pas des vérités, Dites-nous des choses flatteuses, Prophétisez des chimères!
11 Détournez-vous du chemin, Ecartez-vous du sentier, Eloignez de notre présence le Saint d’Israël!
12 C’est pourquoi ainsi parle le Saint d’Israël: Puisque vous rejetez cette parole, Que vous vous confiez dans la violence et dans les détours Et que vous les prenez pour appuis,
13 Ce crime sera pour vous Comme une partie crevassée qui menace ruine Et fait saillie dans un mur élevé, Dont l’écroulement arrive tout à coup, en un instant:
14 Il se brise comme se brise un vase de terre, Que l’on casse sans ménagement, Et dont les débris ne laissent pas un morceau Pour prendre du feu au foyer, Ou pour puiser de l’eau à la citerne.
15 Car ainsi a parlé le Seigneur, l’Eternel, le Saint d’Israël: C’est dans la tranquillité et le repos que sera votre salut, C’est dans le calme et la confiance que sera votre force. Mais vous ne l’avez pas voulu!
16 Vous avez dit: Non! nous prendrons la course à cheval!C’est pourquoi vous fuirez à la course.Nous monterons des coursiers légers!C’est pourquoi ceux qui vous poursuivront seront légers.
17 Mille fuiront à la menace d’un seul, Et, à la menace de cinq, vous fuirez, Jusqu’à ce que vous restiez Comme un signal au sommet de la montagne, Comme un étendard sur la colline.
18 Cependant l’Eternel désire vous faire grâce, Et il se lèvera pour vous faire miséricorde; Car l’Eternel est un Dieu juste: Heureux tous ceux qui espèrent en lui!
19 Oui, peuple de Sion, habitant de Jérusalem, Tu ne pleureras plus! Il te fera grâce, quand tu crieras; Dès qu’il aura entendu, il t’exaucera.
20 Le Seigneur vous donnera du pain dans l’angoisse, Et de l’eau dans la détresse; Ceux qui t’instruisent ne se cacheront plus, Mais tes yeux verront ceux qui t’instruisent.
21 Tes oreilles entendront derrière toi la voix qui dira: Voici le chemin, marchez-y! Car vous iriez à droite, ou vous iriez à gauche.
22 Vous tiendrez pour souillés l’argent qui recouvre vos idoles, Et l’or dont elles sont revêtues; Tu en disperseras les débris comme une impureté: Hors d’ici! leur diras-tu.
23 Alors il répandra la pluie sur la semence que tu auras mise en terre, Et le pain que produira la terre sera savoureux et nourrissant; En ce même temps, tes troupeaux paîtront dans de vastes pâturages.
24 Les boeufs et les ânes, qui labourent la terre, Mangeront un fourrage salé, Qu’on aura vanné avec la pelle et le van.
25 Sur toute haute montagne et sur toute colline élevée, Il y aura des ruisseaux, des courants d’eau, Au jour du grand carnage, A la chute des tours.
26 La lumière de la lune sera comme la lumière du soleil, Et la lumière du soleil sera sept fois plus grande Comme la lumière de sept jours, Lorsque l’Eternel bandera la blessure de son peuple, Et qu’il guérira la plaie de ses coups.
27 Voici, le nom de l’Eternel vient de loin; Sa colère est ardente, c’est un violent incendie; Ses lèvres sont pleines de fureur, Et sa langue est comme un feu dévorant;
28 Son souffle est comme un torrent débordé qui atteint jusqu’au cou, Pour cribler les nations avec le crible de la destruction, Et comme un mors trompeur Entre les mâchoires des peuples.
29 Vous chanterez comme la nuit où l’on célèbre la fête, Vous aurez le coeur joyeux comme celui qui marche au son de la flûte, Pour aller à la montagne de l’Eternel, vers le rocher d’Israël.
30 Et l’Eternel fera retentir sa voix majestueuse, Il montrera son bras prêt à frapper, Dans l’ardeur de sa colère, Au milieu de la flamme d’un feu dévorant, De l’inondation, de la tempête et des pierres de grêle.
31 A la voix de l’Eternel, l’Assyrien tremblera; L’Eternel le frappera de sa verge.
32 A chaque coup de la verge qui lui est destinée, Et que l’Eternel fera tomber sur lui, On entendra les tambourins et les harpes; L’Eternel combattra contre lui à main levée.
33 Depuis longtemps un bûcher est préparé, Il est préparé pour le roi, Il est profond, il est vaste; Son bûcher, c’est du feu et du bois en abondance; Le souffle de l’Eternel l’enflamme, comme un torrent de soufre.
Ésaïe 31
1 Malheur à ceux qui descendent en Egypte pour avoir du secours, Qui s’appuient sur des chevaux, Et se fient à la multitude des chars et à la force des cavaliers, Mais qui ne regardent pas vers le Saint d’Israël, Et ne recherchent pas l’Eternel!
2 Lui aussi, cependant, il est sage, il fait venir le malheur, Et ne retire point ses paroles; Il s’élève contre la maison des méchants, Et contre le secours de ceux qui commettent l’iniquité.
3 L’Egyptien est homme et non dieu; Ses chevaux sont chair et non esprit. Quand l’Eternel étendra sa main, Le protecteur chancellera, le protégé tombera, Et tous ensemble ils périront.
4 Car ainsi m’a parlé l’Eternel: Comme le lion, comme le lionceau rugit sur sa proie, Et, malgré tous les bergers rassemblés contre lui, Ne se laisse ni effrayer par leur voix, Ni intimider par leur nombre; De même l’Eternel des armées descendra Pour combattre sur la montagne de Sion et sur sa colline.
5 Comme des oiseaux déploient les ailes sur leur couvée, Ainsi l’Eternel des armées étendra sa protection sur Jérusalem; Il protégera et délivrera, Il épargnera et sauvera.
6 Revenez à celui dont on s’est profondément détourné, Enfants d’Israël!
7 En ce jour, chacun rejettera ses idoles d’argent et ses idoles d’or, Que vous vous êtes fabriquées de vos mains criminelles.
8 Et l’Assyrien tombera sous un glaive qui n’est pas celui d’un homme, Et un glaive qui n’est pas celui d’un homme le dévorera; Il s’enfuira devant le glaive, Et ses jeunes guerriers seront asservis.
9 Son rocher s’enfuira d’épouvante, Et ses chefs trembleront devant la bannière, Dit l’Eternel, qui a son feu dans Sion Et sa fournaise dans Jérusalem.
Ésaïe 32
1 Alors le roi régnera selon la justice, Et les princes gouverneront avec droiture.
2 Chacun sera comme un abri contre le vent, Et un refuge contre la tempête, Comme des courants d’eau dans un lieu desséché, Comme l’ombre d’un grand rocher dans une terre altérée.
3 Les yeux de ceux qui voient ne seront plus bouchés, Et les oreilles de ceux qui entendent seront attentives.
4 Le coeur des hommes légers sera intelligent pour comprendre, Et la langue de ceux qui balbutient parlera vite et nettement.
5 On ne donnera plus à l’insensé le nom de noble, Ni au fourbe celui de magnanime.
6 Car l’insensé profère des folies, Et son coeur s’adonne au mal, Pour commettre l’impiété, Et dire des faussetés contre l’Eternel, Pour laisser à vide l’âme de celui qui a faim, Et enlever le breuvage de celui qui a soif.
7 Les armes du fourbe sont pernicieuses; Il forme de coupables desseins, Pour perdre les malheureux par des paroles mensongères, Même quand la cause du pauvre est juste.
8 Mais celui qui est noble forme de nobles desseins, Et il persévère dans ses nobles desseins.
9 Femmes insouciantes, Levez-vous, écoutez ma voix! Filles indolentes, Prêtez l’oreille à ma parole!
10 Dans un an et quelques jours, Vous tremblerez, indolentes; Car c’en est fait de la vendange, La récolte n’arrivera pas.
11 Soyez dans l’effroi, insouciantes! Tremblez, indolentes! Déshabillez-vous, mettez-vous à nu Et ceignez vos reins!
12 On se frappe le sein, Au souvenir de la beauté des champs Et de la fécondité des vignes.
13 Sur la terre de mon peuple Croissent les épines et les ronces, Même dans toutes les maisons de plaisance De la cité joyeuse.
14 Le palais est abandonné, La ville bruyante est délaissée; La colline et la tour serviront à jamais de cavernes; Les ânes sauvages y joueront, les troupeaux y paîtront,
15 Jusqu’à ce que l’esprit soit répandu d’en haut sur nous, Et que le désert se change en verger, Et que le verger soit considéré comme une forêt.
16 Alors la droiture habitera dans le désert, Et la justice aura sa demeure dans le verger.
17 L’oeuvre de la justice sera la paix, Et le fruit de la justice le repos et la sécurité pour toujours.
18 Mon peuple demeurera dans le séjour de la paix, Dans des habitations sûres, Dans des asiles tranquilles.
19 Mais la forêt sera précipitée sous la grêle, Et la ville profondément abaissée.
20 Heureux vous qui partout semez le long des eaux, Et qui laissez sans entraves le pied du boeuf et de l’âne!
Ésaïe 33
1 Malheur à toi qui ravages, et qui n’as pas été ravagé! Qui pilles, et qu’on n’a pas encore pillé! Quand tu auras fini de ravager, tu seras ravagé; Quand tu auras achevé de piller, on te pillera.
2 Eternel, aie pitié de nous! Nous espérons en toi. Sois notre aide chaque matin, Et notre délivrance au temps de la détresse!
3 Quand ta voix retentit, Les peuples fuient; Quand tu te lèves, Les nations se dispersent.
4 On moissonne votre butin, Comme moissonne la sauterelle; On se précipite dessus, Comme se précipitent les sauterelles.
5 L’Eternel est élevé, Car il habite en haut; Il remplit Sion De droiture et de justice.
6 Tes jours seront en sûreté; La sagesse et l’intelligence sont une source de salut; La crainte de l’Eternel, C’est là le trésor de Sion.
7 Voici, les héros Poussent des cris au dehors; Les messagers de paix Pleurent amèrement.
8 Les routes sont désertes; On ne passe plus dans les chemins. Il a rompu l’alliance, il méprise les villes, Il n’a de respect pour personne.
9 Le pays est dans le deuil, dans la tristesse; Le Liban est confus, languissant; Le Saron est comme un désert; Le Basan et le Carmel secouent leur feuillage.
10 Maintenant je me lèverai, Dit l’Eternel, Maintenant je serai exalté, Maintenant je serai élevé.
11 Vous avez conçu du foin, Vous enfanterez de la paille; Votre souffle, C’est un feu qui vous consumera.
12 Les peuples seront Des fournaises de chaux, Des épines coupées Qui brûlent dans le feu.
13 Vous qui êtes loin, écoutez ce que j’ai fait! Et vous qui êtes près, sachez quelle est ma puissance!
14 Les pécheurs sont effrayés dans Sion, Un tremblement saisit les impies: Qui de nous pourra rester auprès d’un feu dévorant? Qui de nous pourra rester auprès de flammes éternelles?
15 Celui qui marche dans la justice, Et qui parle selon la droiture, Qui méprise un gain acquis par extorsion, Qui secoue les mains pour ne pas accepter un présent, Qui ferme l’oreille pour ne pas entendre des propos sanguinaires, Et qui se bande les yeux pour ne pas voir le mal,
16 Celui-là habitera dans des lieux élevés; Des rochers fortifiés seront sa retraite; Du pain lui sera donné, De l’eau lui sera assurée.
17 Tes yeux verront le roi dans sa magnificence, Ils contempleront le pays dans toute son étendue.
18 Ton coeur se souviendra de la terreur: Où est le secrétaire, où est le trésorier? Où est celui qui inspectait les tours?
19 Tu ne verras plus le peuple audacieux, Le peuple au langage obscur qu’on n’entend pas, A la langue barbare qu’on ne comprend pas.
20 Regarde Sion, la cité de nos fêtes! Tes yeux verront Jérusalem, séjour tranquille, Tente qui ne sera plus transportée, Dont les pieux ne seront jamais enlevés, Et dont les cordages ne seront point détachés.
21 C’est là vraiment que l’Eternel est magnifique pour nous: Il nous tient lieu de fleuves, de vastes rivières, Où ne pénètrent point de navires à rames, Et que ne traverse aucun grand vaisseau.
22 Car l’Eternel est notre juge, L’Eternel est notre législateur, L’Eternel est notre roi: C’est lui qui nous sauve.
23 Tes cordages sont relâchés; Ils ne serrent plus le pied du mât et ne tendent plus les voiles. Alors on partage la dépouille d’un immense butin; Les boiteux même prennent part au pillage:
24 Aucun habitant ne dit: Je suis malade! Le peuple de Jérusalem reçoit le pardon de ses iniquités.
Ésaïe 34
1 Approchez, nations, pour entendre! Peuples, soyez attentifs! Que la terre écoute, elle et ce qui la remplit, Le monde et tout ce qu’il produit!
2 Car la colère de l’Eternel va fondre sur toutes les nations, Et sa fureur sur toute leur armée: Il les voue à l’extermination, Il les livre au carnage.
3 Leurs morts sont jetés, Leurs cadavres exhalent la puanteur, Et les montagnes se fondent dans leur sang.
4 Toute l’armée des cieux se dissout; Les cieux sont roulés comme un livre, Et toute leur armée tombe, Comme tombe la feuille de la vigne, Comme tombe celle du figuier.
5 Mon épée s’est enivrée dans les cieux; Voici, elle va descendre sur Edom, Sur le peuple que j’ai voué à l’extermination, pour le châtier.
6 L’épée de l’Eternel est pleine de sang, couverte de graisse, Du sang des agneaux et des boucs, De la graisse des reins des béliers; Car il y a des victimes de l’Eternel à Botsra, Et un grand carnage dans le pays d’Edom,
7 Les buffles tombent avec eux, Et les boeufs avec les taureaux; La terre s’abreuve de sang, Et le sol est imprégné de graisse.
8 Car c’est un jour de vengeance pour l’Eternel, Une année de représailles pour la cause de Sion.
9 Les torrents d’Edom seront changés en poix, Et sa poussière en soufre; Et sa terre sera comme de la poix qui brûle.
10 Elle ne s’éteindra ni jour ni nuit, La fumée s’en élèvera éternellement; D’âge en âge elle sera désolée, A tout jamais personne n’y passera.
11 Le pélican et le hérisson la posséderont, La chouette et le corbeau l’habiteront. On y étendra le cordeau de la désolation, Et le niveau de la destruction.
12 Il n’y aura plus de grands pour proclamer un roi, Tous ses princes seront anéantis.
13 Les épines croîtront dans ses palais, Les ronces et les chardons dans ses forteresses. Ce sera la demeure des chacals, Le repaire des autruches;
14 Les animaux du désert y rencontreront les chiens sauvages, Et les boucs s’y appelleront les uns les autres; Là le spectre de la nuit aura sa demeure, Et trouvera son lieu de repos;
15 Là le serpent fera son nid, déposera ses oeufs, Les couvera, et recueillera ses petits à son ombre; Là se rassembleront tous les vautours.
16 Consultez le livre de l’Eternel, et lisez! Aucun d’eux ne fera défaut, Ni l’un ni l’autre ne manqueront; Car sa bouche l’a ordonné. C’est son esprit qui les rassemblera.
17 Il a jeté pour eux le sort, Et sa main leur a partagé cette terre au cordeau, Ils la posséderont toujours, Ils l’habiteront d’âge en âge.
Ésaïe 35
1 Le désert et le pays aride se réjouiront; La solitude s’égaiera, et fleurira comme un narcisse;
2 Elle se couvrira de fleurs, et tressaillira de joie, Avec chants d’allégresse et cris de triomphe; La gloire du Liban lui sera donnée, La magnificence du Carmel et de Saron. Ils verront la gloire de l’Eternel, la magnificence de notre Dieu.
3 Fortifiez les mains languissantes, Et affermissez les genoux qui chancellent;
4 Dites à ceux qui ont le coeur troublé: Prenez courage, ne craignez point; Voici votre Dieu, la vengeance viendra, La rétribution de Dieu; Il viendra lui-même, et vous sauvera.
5 Alors s’ouvriront les yeux des aveugles, S’ouvriront les oreilles des sourds;
6 Alors le boiteux sautera comme un cerf, Et la langue du muet éclatera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, Et des ruisseaux dans la solitude;
7 Le mirage se changera en étang Et la terre desséchée en sources d’eaux; Dans le repaire qui servait de gîte aux chacals, Croîtront des roseaux et des joncs.
8 Il y aura là un chemin frayé, une route, Qu’on appellera la voie sainte; Nul impur n’y passera; elle sera pour eux seuls; Ceux qui la suivront, même les insensés, ne pourront s’égarer.
9 Sur cette route, point de lion; Nulle bête féroce ne la prendra, Nulle ne s’y rencontrera; Les délivrés y marcheront.
10 Les rachetés de l’Eternel retourneront, Ils iront à Sion avec chants de triomphe, Et une joie éternelle couronnera leur tête; L’allégresse et la joie s’approcheront, La douleur et les gémissements s’enfuiront.
Ésaïe 36
1 La quatorzième année du roi Ezéchias, Sanchérib, roi d’Assyrie, monta contre toutes les villes fortes de Juda et s’en empara.
2 Et le roi d’Assyrie envoya de Lakis à Jérusalem, vers le roi Ezéchias, Rabschaké avec une puissante armée. Rabschaké s’arrêta à l’aqueduc de l’étang supérieur, sur le chemin du champ du foulon.
3 Alors Eliakim, fils de Hilkija, chef de la maison du roi, se rendit auprès de lui, avec Schebna, le secrétaire, et Joach, fils d’Asaph, l’archiviste.
4 Rabschaké leur dit: Dites à Ezéchias: Ainsi parle le grand roi, le roi d’Assyrie: Quelle est cette confiance, sur laquelle tu t’appuies?
5 Je te le dis, ce ne sont que des paroles en l’air: il faut pour la guerre de la prudence et de la force. En qui donc as-tu placé ta confiance, pour t’être révolté contre moi?
6 Voici, tu l’as placée dans l’Egypte, tu as pris pour soutien ce roseau cassé, qui pénètre et perce la main de quiconque s’appuie dessus: tel est Pharaon, roi d’Egypte, pour tous ceux qui se confient en lui.
7 Peut-être me diras-tu: C’est en l’Eternel, notre Dieu, que nous nous confions. Mais n’est-ce pas lui dont Ezéchias a fait disparaître les hauts lieux et les autels, en disant à Juda et à Jérusalem: Vous vous prosternerez devant cet autel?
8 Maintenant, fais une convention avec mon maître, le roi d’Assyrie, et je te donnerai deux mille chevaux, si tu peux fournir des cavaliers pour les monter.
9 Comment repousserais-tu un seul chef d’entre les moindres serviteurs de mon maître? Tu mets ta confiance dans l’Egypte pour les chars et pour les cavaliers.
10 D’ailleurs, est-ce sans la volonté de l’Eternel que je suis monté contre ce pays pour le détruire? L’Eternel m’a dit: Monte contre ce pays, et détruis-le.
11 Eliakim, Schebna et Joach dirent à Rabschaké: Parle à tes serviteurs en araméen, car nous le comprenons; et ne nous parle pas en langue judaïque aux oreilles du peuple qui est sur la muraille.
12 Rabschaké répondit: Est-ce à ton maître et à toi que mon maître m’a envoyé dire ces paroles? N’est-ce pas à ces hommes assis sur la muraille pour manger leurs excréments et pour boire leur urine avec vous?
13 Puis Rabschaké s’avança et cria de toute sa force en langue judaïque: Ecoutez les paroles du grand roi, du roi d’Assyrie!
14 Ainsi parle le roi: Qu’Ezéchias ne vous abuse point, car il ne pourra vous délivrer.
15 Qu’Ezéchias ne vous amène point à vous confier en l’Eternel, en disant: L’Eternel nous délivrera, cette ville ne sera pas livrée entre les mains du roi d’Assyrie.
16 N’écoutez point Ezéchias; car ainsi parle le roi d’Assyrie: Faites la paix avec moi, rendez-vous à moi, et chacun de vous mangera de sa vigne et de son figuier, et chacun boira de l’eau de sa citerne,
17 jusqu’à ce que je vienne, et que je vous emmène dans un pays comme le vôtre, dans un pays de blé et de vin, un pays de pain et de vignes.
18 Qu’Ezéchias ne vous séduise point, en disant: L’Eternel nous délivrera. Les dieux des nations ont-ils délivré chacun son pays de la main du roi d’Assyrie?
19 Où sont les dieux de Hamath et d’Arpad? Où sont les dieux de Sepharvaïm? Ont-ils délivré Samarie de ma main?
20 Parmi tous les dieux de ces pays, quels sont ceux qui ont délivré leur pays de ma main, pour que l’Eternel délivre Jérusalem de ma main?
21 Mais ils se turent, et ne lui répondirent pas un mot; car le roi avait donné cet ordre: Vous ne lui répondrez pas.
22 Et Eliakim, fils de Hilkija, chef de la maison du roi, Schebna, le secrétaire, et Joach, fils d’Asaph, l’archiviste, vinrent auprès d’Ezéchias, les vêtements déchirés, et lui rapportèrent les paroles de Rabschaké.
Ésaïe 37
1 Lorsque le roi Ezéchias eut entendu cela, il déchira ses vêtements, se couvrit d’un sac, et alla dans la maison de l’Eternel.
2 Il envoya Eliakim, chef de la maison du roi, Schebna, le secrétaire, et les plus anciens des sacrificateurs, couverts de sacs, vers Esaïe, le prophète, fils d’Amots.
3 Et ils lui dirent: Ainsi parle Ezéchias: Ce jour est un jour d’angoisse, de châtiment et d’opprobre; car les enfants sont près de sortir du sein maternel, et il n’y a point de force pour l’enfantement.
4 Peut-être l’Eternel, ton Dieu, a-t-il entendu les paroles de Rabschaké, que le roi d’Assyrie, son maître, a envoyé pour insulter le Dieu vivant, et peut-être l’Eternel, ton Dieu, exercera-t-il ses châtiments à cause des paroles qu’il a entendues. Fais donc monter une prière pour le reste qui subsiste encore.
5 Les serviteurs du roi Ezéchias allèrent donc auprès d’Esaïe.
6 Et Esaïe leur dit: Voici ce que vous direz à votre maître: Ainsi parle l’Eternel: Ne t’effraie point des paroles que tu as entendues et par lesquelles m’ont outragé les serviteurs du roi d’Assyrie.
7 Je vais mettre en lui un esprit tel que, sur une nouvelle qu’il recevra, il retournera dans son pays; et je le ferai tomber par l’épée dans son pays.
8 Rabschaké, s’étant retiré, trouva le roi d’Assyrie qui attaquait Libna, car il avait appris son départ de Lakis.
9 Alors le roi d’Assyrie reçut une nouvelle au sujet de Tirhaka, roi d’Ethiopie; on lui dit: Il s’est mis en marche pour te faire la guerre. Dès qu’il eut entendu cela, il envoya des messagers à Ezéchias, en disant:
10 Vous parlerez ainsi à Ezéchias, roi de Juda: Que ton Dieu, auquel tu te confies, ne t’abuse point en disant: Jérusalem ne sera pas livrée entre les mains du roi d’Assyrie.
11 Voici, tu as appris ce qu’ont fait les rois d’Assyrie à tous les pays, et comment ils les ont détruits; et toi, tu serais délivré!
12 Les dieux des nations que mes pères ont détruites les ont-ils délivrées, Gozan, Charan, Retseph, et les fils d’Eden qui sont à Telassar?
13 Où sont le roi de Hamath, le roi d’Arpad, et le roi de la ville de Sepharvaïm, d’Héna et d’Ivva?
14 Ezéchias prit la lettre de la main des messagers, et la lut. Puis il monta à la maison de l’Eternel, et la déploya devant l’Eternel,
15 qui il adressa cette prière:
16 Eternel des armées, Dieu d’Israël, assis sur les chérubins! C’est toi qui es le seul Dieu de tous les royaumes de la terre, c’est toi qui as fait les cieux et la terre.
17 Eternel, incline ton oreille, et écoute! Eternel, ouvre tes yeux, et regarde! Entends toutes les paroles que Sanchérib a envoyées pour insulter au Dieu vivant!
18 Il est vrai, ô Eternel! que les rois d’Assyrie ont ravagé tous les pays et leur propre pays,
19 et qu’ils ont jeté leurs dieux dans le feu; mais ce n’étaient point des dieux, c’étaient des ouvrages de mains d’homme, du bois et de la pierre; et ils les ont anéantis.
20 Maintenant, Eternel, notre Dieu, délivre-nous de la main de Sanchérib, et que tous les royaumes de la terre sachent que toi seul es l’Eternel!
21 Alors Esaïe, fils d’Amots, envoya dire à Ezéchias: Ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël: J’ai entendu la prière que tu m’as adressée au sujet de Sanchérib, roi d’Assyrie.
22 Voici la parole que l’Eternel a prononcée contre lui: Elle te méprise, elle se moque de toi, La vierge, fille de Sion; Elle hoche la tête après toi, La fille de Jérusalem.
23 Qui as-tu insulté et outragé? Contre qui as-tu élevé la voix? Tu as porté tes yeux en haut Sur le Saint d’Israël.
24 Par tes serviteurs tu as insulté le Seigneur, Et tu as dit: Avec la multitude de mes chars, J’ai gravi le sommet des montagnes, Les extrémités du Liban; Je couperai les plus élevés de ses cèdres, Les plus beaux de ses cyprès, Et j’atteindrai sa dernière cime, Sa forêt semblable à un verger;
25 J’ai ouvert des sources, et j’en ai bu les eaux, Et je tarirai avec la plante de mes pieds Tous les fleuves de l’Egypte.
26 N’as-tu pas appris que j’ai préparé ces choses de loin, Et que je les ai résolues dès les temps anciens? Maintenant j’ai permis qu’elles s’accomplissent, Et que tu réduisisses des villes fortes en monceaux de ruines.
27 Leurs habitants sont impuissants, Epouvantés et confus; Ils sont comme l’herbe des champs et la tendre verdure, Comme le gazon des toits Et le blé qui sèche avant la formation de sa tige.
28 Mais je sais quand tu t’assieds, quand tu sors et quand tu entres, Et quand tu es furieux contre moi.
29 Parce que tu es furieux contre moi, Et que ton arrogance est montée à mes oreilles, Je mettrai ma boucle à tes narines et mon mors entre tes lèvres, Et je te ferai retourner par le chemin par lequel tu es venu.
30 Que ceci soit un signe pour toi: On a mangé une année le produit du grain tombé, et une seconde année ce qui croît de soi-même; mais la troisième année, vous sèmerez, vous moissonnerez, vous planterez des vignes, et vous en mangerez le fruit.
31 Ce qui aura été sauvé de la maison de Juda, ce qui sera resté poussera encore des racines par-dessous, et portera du fruit par-dessus.
32 Car de Jérusalem il sortira un reste, et de la montagne de Sion des réchappés. Voilà ce que fera le zèle de l’Eternel des armées.
33 C’est pourquoi ainsi parle l’Eternel sur le roi d’Assyrie: Il n’entrera point dans cette ville, Il n’y lancera point de traits, Il ne lui présentera point de boucliers, Et il n’élèvera point de retranchements contre elle.
34 Il s’en retournera par le chemin par lequel il est venu, Et il n’entrera point dans cette ville, dit l’Eternel.
35 Je protégerai cette ville pour la sauver, A cause de moi, et à cause de David, mon serviteur.
36 L’ange de l’Eternel sortit, et frappa dans le camp des Assyriens cent quatre-vingt-cinq mille hommes. Et quand on se leva le matin, voici, c’étaient tous des corps morts.
37 Alors Sanchérib, roi d’Assyrie, leva son camp, partit et s’en retourna; et il resta à Ninive.
38 Or, comme il était prosterné dans la maison de Nisroc, son dieu, Adrammélec et Scharetser, ses fils, le frappèrent par l’épée, et s’enfuirent au pays d’Ararat. Et Esar-Haddon, son fils, régna à sa place.
Ésaïe 38
1 En ce temps-là, Ezéchias fut malade à la mort. Le prophète Esaïe, fils d’Amots, vint auprès de lui, et lui dit: Ainsi parle l’Eternel: Donne tes ordres à ta maison, car tu vas mourir, et tu ne vivras plus.
2 Ezéchias tourna son visage contre le mur, et fit cette prière à l’Eternel:
3 O Eternel! souviens-toi que j’ai marché devant ta face avec fidélité et intégrité de coeur, et que j’ai fait ce qui est bien à tes yeux! Et Ezéchias répandit d’abondantes larmes.
4 Puis la parole de l’Eternel fut adressée à Esaïe, en ces mots:
5 Va, et dis à Ezéchias: Ainsi parle l’Eternel, le Dieu de David, ton père: J’ai entendu ta prière, j’ai vu tes larmes. Voici, j’ajouterai à tes jours quinze années.
6 Je te délivrerai, toi et cette ville, de la main du roi d’Assyrie; je protégerai cette ville.
7 Et voici, de la part de l’Eternel, le signe auquel tu connaîtras que l’Eternel accomplira la parole qu’il a prononcée.
8 Je ferai reculer de dix degrés en arrière avec le soleil l’ombre des degrés qui est descendue sur les degrés d’Achaz. Et le soleil recula de dix degrés sur les degrés où il était descendu.
9 Cantique d’Ezéchias, roi de Juda, sur sa maladie et sur son rétablissement.
10 Je disais: Quand mes jours sont en repos, je dois m’en aller Aux portes du séjour des morts. Je suis privé du reste de mes années!
11 Je disais: Je ne verrai plus l’Eternel, L’Eternel, sur la terre des vivants; Je ne verrai plus aucun homme Parmi les habitants du monde!
12 Ma demeure est enlevée et transportée loin de moi, Comme une tente de berger; Je sens le fil de ma vie coupé comme par un tisserand Qui me retrancherait de sa trame. Du jour à la nuit tu m’auras achevé!
13 Je me suis contenu jusqu’au matin; Comme un lion, il brisait tous mes os, Du jour à la nuit tu m’auras achevé!
14 Je poussais des cris comme une hirondelle en voltigeant, Je gémissais comme la colombe; Mes yeux s’élevaient languissants vers le ciel: O Eternel! je suis dans l’angoisse, secours-moi!
15 Que dirai-je? Il m’a répondu, et il m’a exaucé. Je marcherai humblement jusqu’au terme de mes années, Après avoir été ainsi affligé.
16 Seigneur, c’est par tes bontés qu’on jouit de la vie, C’est par elles que je respire encore; Tu me rétablis, tu me rends à la vie.
17 Voici, mes souffrances mêmes sont devenues mon salut; Tu as pris plaisir à retirer mon âme de la fosse du néant, Car tu as jeté derrière toi tous mes péchés.
18 Ce n’est pas le séjour des morts qui te loue, Ce n’est pas la mort qui te célèbre; Ceux qui sont descendus dans la fosse n’espèrent plus en ta fidélité.
19 Le vivant, le vivant, c’est celui-là qui te loue, Comme moi aujourd’hui; Le père fait connaître à ses enfants ta fidélité.
20 L’Eternel m’a sauvé! Nous ferons résonner les cordes de nos instruments, Tous les jours de notre vie, Dans la maison de l’Eternel.
21 Esaïe avait dit: Qu’on apporte une masse de figues, et qu’on les étende sur l’ulcère; et Ezéchias vivra.
22 Et Ezéchias avait dit: A quel signe connaîtrai-je que je monterai à la maison de l’Eternel?
Ésaïe 39
1 En ce même temps, Merodac-Baladan, fils de Baladan, roi de Babylone, envoya une lettre et un présent à Ezéchias, parce qu’il avait appris sa maladie et son rétablissement.
2 Ezéchias en eut de la joie, et il montra aux envoyés le lieu où étaient ses choses de prix, l’argent et l’or, les aromates et l’huile précieuse, tout son arsenal, et tout ce qui se trouvait dans ses trésors: il n’y eut rien qu’Ezéchias ne leur fît voir dans sa maison et dans tous ses domaines.
3 Esaïe, le prophète, vint ensuite auprès du roi Ezéchias, et lui dit: Qu’ont dit ces gens-là, et d’où sont-ils venus vers toi? Ezéchias répondit: Ils sont venus vers moi d’un pays éloigné, de Babylone.
4 Esaïe dit encore: Qu’ont-ils vu dans ta maison? Ezéchias répondit: Ils ont vu tout ce qui est dans ma maison: il n’y a rien dans mes trésors que je ne leur aie fait voir.
5 Alors Esaïe dit à Ezéchias: Ecoute la parole de l’Eternel des armées!
6 Voici, les temps viendront où l’on emportera à Babylone tout ce qui est dans ta maison et ce que tes pères ont amassé jusqu’à ce jour; il n’en restera rien, dit l’Eternel.
7 Et l’on prendra de tes fils, qui seront sortis de toi, que tu auras engendrés, pour en faire des eunuques dans le palais du roi de Babylone.
8 Ezéchias répondit à Esaïe: La parole de l’Eternel, que tu as prononcée, est bonne; car, ajouta-t-il, il y aura paix et sécurité pendant ma vie.
Ésaïe 40
1 Consolez, consolez mon peuple, Dit votre Dieu.
2 Parlez au coeur de Jérusalem, et criez lui Que sa servitude est finie, Que son iniquité est expiée, Qu’elle a reçu de la main de l’Eternel Au double de tous ses péchés.
3 Une voix crie: Préparez au désert le chemin de l’Eternel, Aplanissez dans les lieux arides Une route pour notre Dieu.
4 Que toute vallée soit exhaussée, Que toute montagne et toute colline soient abaissées! Que les coteaux se changent en plaines, Et les défilés étroits en vallons!
5 Alors la gloire de l’Eternel sera révélée, Et au même instant toute chair la verra; Car la bouche de l’Eternel a parlé.
6 Une voix dit: Crie!Et il répond: Que crierai-je? Toute chair est comme l’herbe, Et tout son éclat comme la fleur des champs.
7 L’herbe sèche, la fleur tombe, Quand le vent de l’Eternel souffle dessus.Certainement le peuple est comme l’herbe:
8 L’herbe sèche, la fleur tombe; Mais la parole de notre Dieu subsiste éternellement.
9 Monte sur une haute montagne, Sion, pour publier la bonne nouvelle; Elève avec force ta voix, Jérusalem, pour publier la bonne nouvelle; Elève ta voix, ne crains point, Dis aux villes de Juda: Voici votre Dieu!
10 Voici, le Seigneur, l’Eternel vient avec puissance, Et de son bras il commande; Voici, le salaire est avec lui, Et les rétributions le précèdent.
11 Comme un berger, il paîtra son troupeau, Il prendra les agneaux dans ses bras, Et les portera dans son sein; Il conduira les brebis qui allaitent.
12 Qui a mesuré les eaux dans le creux de sa main, Pris les dimensions des cieux avec la paume, Et ramassé la poussière de la terre dans un tiers de mesure? Qui a pesé les montagnes au crochet, Et les collines à la balance?
13 Qui a sondé l’esprit de l’Eternel, Et qui l’a éclairé de ses conseils?
14 Avec qui a-t-il délibéré pour en recevoir de l’instruction? Qui lui a appris le sentier de la justice? Qui lui a enseigné la sagesse, Et fait connaître le chemin de l’intelligence?
15 Voici, les nations sont comme une goutte d’un seau, Elles sont comme de la poussière sur une balance; Voici, les îles sont comme une fine poussière qui s’envole.
16 Le Liban ne suffit pas pour le feu, Et ses animaux ne suffisent pas pour l’holocauste.
17 Toutes les nations sont devant lui comme un rien, Elles ne sont pour lui que néant et vanité.
18 A qui voulez-vous comparer Dieu? Et quelle image ferez-vous son égale?
19 C’est un ouvrier qui fond l’idole, Et c’est un orfèvre qui la couvre d’or, Et y soude des chaînettes d’argent.
20 Celui que la pauvreté oblige à donner peu Choisit un bois qui résiste à la vermoulure; Il se procure un ouvrier capable, Pour faire une idole qui ne branle pas.
21 Ne le savez-vous pas? ne l’avez-vous pas appris? Ne vous l’a-t-on pas fait connaître dès le commencement? N’avez-vous jamais réfléchi à la fondation de la terre?
22 C’est lui qui est assis au-dessus du cercle de la terre, Et ceux qui l’habitent sont comme des sauterelles; Il étend les cieux comme une étoffe légère, Il les déploie comme une tente, pour en faire sa demeure.
23 C’est lui qui réduit les princes au néant, Et qui fait des juges de la terre une vanité;
24 Ils ne sont pas même plantés, pas même semés, Leur tronc n’a pas même de racine en terre: Il souffle sur eux, et ils se dessèchent, Et un tourbillon les emporte comme le chaume.
25 A qui me comparerez-vous, pour que je lui ressemble? Dit le Saint.
26 Levez vos yeux en haut, et regardez! Qui a créé ces choses? Qui fait marcher en ordre leur armée? Il les appelle toutes par leur nom; Par son grand pouvoir et par sa force puissante, Il n’en est pas une qui fasse défaut.
27 Pourquoi dis-tu, Jacob, Pourquoi dis-tu, Israël: Ma destinée est cachée devant l’Eternel, Mon droit passe inaperçu devant mon Dieu?
28 Ne le sais-tu pas? ne l’as-tu pas appris? C’est le Dieu d’éternité, l’Eternel, Qui a créé les extrémités de la terre; Il ne se fatigue point, il ne se lasse point; On ne peut sonder son intelligence.
29 Il donne de la force à celui qui est fatigué, Et il augmente la vigueur de celui qui tombe en défaillance.
30 Les adolescents se fatiguent et se lassent, Et les jeunes hommes chancellent;
31 Mais ceux qui se confient en l’Eternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles; Ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point.
Ésaïe 41
1 Iles, faites silence pour m’écouter! Que les peuples raniment leur force, Qu’ils avancent, et qu’ils parlent! Approchons pour plaider ensemble.
2 Qui a suscité de l’orient Celui que le salut appelle à sa suite? Qui lui a livré les nations et assujetti des rois? Qui a réduit leur glaive en poussière, Et leur arc en un chaume qui s’envole?
3 Il s’est mis à leur poursuite, il a parcouru avec bonheur Un chemin que son pied n’avait jamais foulé.
4 Qui a fait et exécuté ces choses? C’est celui qui a appelé les générations dès le commencement, Moi, l’Eternel, le premier Et le même jusqu’aux derniers âges.
5 Les îles le voient, et sont dans la crainte, Les extrémités de la terre tremblent: Ils s’approchent, ils viennent.
6 Ils s’aident l’un l’autre, Et chacun dit à son frère: Courage!
7 Le sculpteur encourage le fondeur; Celui qui polit au marteau encourage celui qui frappe sur l’enclume; Il dit de la soudure: Elle est bonne! Et il fixe l’idole avec des clous, pour qu’elle ne branle pas.
8 Mais toi, Israël, mon serviteur, Jacob, que j’ai choisi, Race d’Abraham que j’ai aimé!
9 Toi, que j’ai pris aux extrémités de la terre, Et que j’ai appelé d’une contrée lointaine, A qui j’ai dit: Tu es mon serviteur, Je te choisis, et ne te rejette point!
10 Ne crains rien, car je suis avec toi; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu; Je te fortifie, je viens à ton secours, Je te soutiens de ma droite triomphante.
11 Voici, ils seront confondus, ils seront couverts de honte, Tous ceux qui sont irrités contre toi; Ils seront réduits à rien, ils périront, Ceux qui disputent contre toi.
12 Tu les chercheras, et ne les trouveras plus, Ceux qui te suscitaient querelle; Ils seront réduits à rien, réduits au néant, Ceux qui te faisaient la guerre.
13 Car je suis l’Eternel, ton Dieu, Qui fortifie ta droite, Qui te dis: Ne crains rien, Je viens à ton secours.
14 Ne crains rien, vermisseau de Jacob, Faible reste d’Israël; Je viens à ton secours, dit l’Eternel, Et le Saint d’Israël est ton sauveur.
15 Voici, je fais de toi un traîneau aigu, tout neuf, Garni de pointes; Tu écraseras, tu broieras les montagnes, Et tu rendras les collines semblables à de la balle.
16 Tu les vanneras, et le vent les emportera, Et un tourbillon les dispersera. Mais toi, tu te réjouiras en l’Eternel, Tu mettras ta gloire dans le Saint d’Israël.
17 Les malheureux et les indigents cherchent de l’eau, et il n’y en a point; Leur langue est desséchée par la soif. Moi, l’Eternel, je les exaucerai; Moi, le Dieu d’Israël, je ne les abandonnerai pas.
18 Je ferai jaillir des fleuves sur les collines, Et des sources au milieu des vallées; Je changerai le désert en étang, Et la terre aride en courants d’eau;
19 Je mettrai dans le désert le cèdre, l’acacia, Le myrte et l’olivier; Je mettrai dans les lieux stériles Le cyprès, l’orme et le buis, tous ensemble;
20 Afin qu’ils voient, qu’ils sachent, Qu’ils observent et considèrent Que la main de l’Eternel a fait ces choses, Que le Saint d’Israël en est l’auteur.
21 Plaidez votre cause, Dit l’Eternel; Produisez vos moyens de défense, Dit le roi de Jacob.
22 Qu’ils les produisent, et qu’ils nous déclarent Ce qui doit arriver. Quelles sont les prédictions que jadis vous avez faites? Dites-le, pour que nous y prenions garde, Et que nous en reconnaissions l’accomplissement; Ou bien, annoncez-nous l’avenir.
23 Dites ce qui arrivera plus tard, Pour que nous sachions si vous êtes des dieux; Faites seulement quelque chose de bien ou de mal, Pour que nous le voyions et le regardions ensemble.
24 Voici, vous n’êtes rien, Et votre oeuvre est le néant; C’est une abomination que de se complaire en vous.
25 Je l’ai suscité du septentrion, et il est venu; De l’orient, il invoque mon nom; Il foule les puissants comme de la boue, Comme de l’argile que foule un potier.
26 Qui l’a annoncé dès le commencement, pour que nous le sachions, Et longtemps d’avance, pour que nous disions: C’est vrai? Nul ne l’a annoncé, nul ne l’a prédit, Et personne n’a entendu vos paroles.
27 C’est moi le premier qui ai dit à Sion: Les voici, les voici! Et à Jérusalem: J’envoie un messager de bonnes nouvelles!
28 Je regarde, et il n’y a personne, Personne parmi eux qui prophétise, Et qui puisse répondre, si je l’interroge.
29 Voici, ils ne sont tous que vanité, Leurs oeuvres ne sont que néant, Leurs idoles ne sont qu’un vain souffle.
Ésaïe 42
1 Voici mon serviteur, que je soutiendrai, Mon élu, en qui mon âme prend plaisir. J’ai mis mon esprit sur lui; Il annoncera la justice aux nations.
2 Il ne criera point, il n’élèvera point la voix, Et ne la fera point entendre dans les rues.
3 Il ne brisera point le roseau cassé, Et il n’éteindra point la mèche qui brûle encore; Il annoncera la justice selon la vérité.
4 Il ne se découragera point et ne se relâchera point, Jusqu’à ce qu’il ait établi la justice sur la terre, Et que les îles espèrent en sa loi.
5 Ainsi parle Dieu, l’Eternel, Qui a créé les cieux et qui les a déployés, Qui a étendu la terre et ses productions, Qui a donné la respiration à ceux qui la peuplent, Et le souffle à ceux qui y marchent.
6 Moi, l’Eternel, je t’ai appelé pour le salut, Et je te prendrai par la main, Je te garderai, et je t’établirai pour traiter alliance avec le peuple, Pour être la lumière des nations,
7 Pour ouvrir les yeux des aveugles, Pour faire sortir de prison le captif, Et de leur cachot ceux qui habitent dans les ténèbres.
8 Je suis l’Eternel, c’est là mon nom; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles.
9 Voici, les premières choses se sont accomplies, Et je vous en annonce de nouvelles; Avant qu’elles arrivent, je vous les prédis.
10 Chantez à l’Eternel un cantique nouveau, Chantez ses louanges aux extrémités de la terre, Vous qui voguez sur la mer et vous qui la peuplez, Iles et habitants des îles!
11 Que le désert et ses villes élèvent la voix! Que les villages occupés par Kédar élèvent la voix! Que les habitants des rochers tressaillent d’allégresse! Que du sommet des montagnes retentissent des cris de joie!
12 Qu’on rende gloire à l’Eternel, Et que dans les îles on publie ses louanges!
13 L’Eternel s’avance comme un héros, Il excite son ardeur comme un homme de guerre; Il élève la voix, il jette des cris, Il manifeste sa force contre ses ennemis.
14 J’ai longtemps gardé le silence, je me suis tu, je me suis contenu; Je crierai comme une femme en travail, Je serai haletant et je soufflerai tout à la fois.
15 Je ravagerai montagnes et collines, Et j’en dessécherai toute la verdure; Je changerai les fleuves en terre ferme, Et je mettrai les étangs à sec.
16 Je ferai marcher les aveugles sur un chemin qu’ils ne connaissent pas, Je les conduirai par des sentiers qu’ils ignorent; Je changerai devant eux les ténèbres en lumière, Et les endroits tortueux en plaine: Voilà ce que je ferai, et je ne les abandonnerai point.
17 Ils reculeront, ils seront confus, Ceux qui se confient aux idoles taillées, Ceux qui disent aux idoles de fonte: Vous êtes nos dieux!
18 Sourds, écoutez! Aveugles, regardez et voyez!
19 Qui est aveugle, sinon mon serviteur, Et sourd comme mon messager que j’envoie? Qui est aveugle, comme l’ami de Dieu, Aveugle comme le serviteur de l’Eternel?
20 Tu as vu beaucoup de choses, mais tu n’y as point pris garde; On a ouvert les oreilles, mais on n’a point entendu.
21 L’Eternel a voulu, pour le bonheur d’Israël, Publier une loi grande et magnifique.
22 Et c’est un peuple pillé et dépouillé! On les a tous enchaînés dans des cavernes, Plongés dans des cachots; Ils ont été mis au pillage, et personne qui les délivre! Dépouillés, et personne qui dise: Restitue!
23 Qui parmi vous prêtera l’oreille à ces choses? Qui voudra s’y rendre attentif et écouter à l’avenir?
24 Qui a livré Jacob au pillage, Et Israël aux pillards? N’est-ce pas l’Eternel? Nous avons péché contre lui. Ils n’ont point voulu marcher dans ses voies, Et ils n’ont point écouté sa loi.
25 Aussi a-t-il versé sur Israël l’ardeur de sa colère Et la violence de la guerre; La guerre l’a embrasé de toutes parts, et il n’a point compris; Elle l’a consumé, et il n’y a point pris garde.
Ésaïe 43
1 Ainsi parle maintenant l’Eternel, qui t’a créé, ô Jacob! Celui qui t’a formé, ô Israël! Ne crains rien, car je te rachète, Je t’appelle par ton nom: tu es à moi!
2 Si tu traverses les eaux, je serai avec toi; Et les fleuves, ils ne te submergeront point; Si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas, Et la flamme ne t’embrasera pas.
3 Car je suis l’Eternel, ton Dieu, Le Saint d’Israël, ton sauveur; Je donne l’Egypte pour ta rançon, L’Ethiopie et Saba à ta place.
4 Parce que tu as du prix à mes yeux, Parce que tu es honoré et que je t’aime, Je donne des hommes à ta place, Et des peuples pour ta vie.
5 Ne crains rien, car je suis avec toi; Je ramènerai de l’orient ta race, Et je te rassemblerai de l’occident.
6 Je dirai au septentrion: Donne! Et au midi: Ne retiens point! Fais venir mes fils des pays lointains, Et mes filles de l’extrémité de la terre,
7 Tous ceux qui s’appellent de mon nom, Et que j’ai créés pour ma gloire, Que j’ai formés et que j’ai faits.
8 Qu’on fasse sortir le peuple aveugle, qui a des yeux, Et les sourds, qui ont des oreilles.
9 Que toutes les nations se rassemblent, Et que les peuples se réunissent. Qui d’entre eux a annoncé ces choses? Lesquels nous ont fait entendre les premières prédictions? Qu’ils produisent leurs témoins et établissent leur droit; Qu’on écoute et qu’on dise: C’est vrai!
10 Vous êtes mes témoins, dit l’Eternel, Vous, et mon serviteur que j’ai choisi, Afin que vous le sachiez, Que vous me croyiez et compreniez que c’est moi: Avant moi il n’a point été formé de Dieu, Et après moi il n’y en aura point.
11 C’est moi, moi qui suis l’Eternel, Et hors moi il n’y a point de sauveur.
12 C’est moi qui ai annoncé, sauvé, prédit, Ce n’est point parmi vous un dieu étranger; Vous êtes mes témoins, dit l’Eternel, C’est moi qui suis Dieu.
13 Je le suis dès le commencement, Et nul ne délivre de ma main; J’agirai: qui s’y opposera?
14 Ainsi parle l’Eternel, Votre rédempteur, le Saint d’Israël: A cause de vous, j’envoie l’ennemi contre Babylone, Et je fais descendre tous les fuyards, Même les Chaldéens, sur les navires dont ils tiraient gloire.
15 Je suis l’Eternel, votre Saint, Le créateur d’Israël, votre roi.
16 Ainsi parle l’Eternel, Qui fraya dans la mer un chemin, Et dans les eaux puissantes un sentier,
17 Qui mit en campagne des chars et des chevaux, Une armée et de vaillants guerriers, Soudain couchés ensemble, pour ne plus se relever, Anéantis, éteints comme une mèche:
18 Ne pensez plus aux événements passés, Et ne considérez plus ce qui est ancien.
19 Voici, je vais faire une chose nouvelle, sur le point d’arriver: Ne la connaîtrez-vous pas? Je mettrai un chemin dans le désert, Et des fleuves dans la solitude.
20 Les bêtes des champs me glorifieront, Les chacals et les autruches, Parce que j’aurai mis des eaux dans le désert, Des fleuves dans la solitude, Pour abreuver mon peuple, mon élu.
21 Le peuple que je me suis formé Publiera mes louanges.
22 Et tu ne m’as pas invoqué, ô Jacob! Car tu t’es lassé de moi, ô Israël!
23 Tu ne m’as pas offert tes brebis en holocauste, Et tu ne m’as pas honoré par tes sacrifices; Je ne t’ai point tourmenté pour des offrandes, Et je ne t’ai point fatigué pour de l’encens.
24 Tu n’as pas à prix d’argent acheté pour moi des aromates, Et tu ne m’as pas rassasié de la graisse de tes sacrifices; Mais tu m’as tourmenté par tes péchés, Tu m’as fatigué par tes iniquités.
25 C’est moi, moi qui efface tes transgressions pour l’amour de moi, Et je ne me souviendrai plus de tes péchés.
26 Réveille ma mémoire, plaidons ensemble, Parle toi-même, pour te justifier.
27 Ton premier père a péché, Et tes interprètes se sont rebellés contre moi.
28 C’est pourquoi j’ai traité en profanes les chefs du sanctuaire, J’ai livré Jacob à la destruction, Et Israël aux outrages.
Ésaïe 44
1 Ecoute maintenant, ô Jacob, mon serviteur! O Israël, que j’ai choisi!
2 Ainsi parle l’Eternel, qui t’a fait, Et qui t’a formé dès ta naissance, Celui qui est ton soutien: Ne crains rien, mon serviteur Jacob, Mon Israël, que j’ai choisi.
3 Car je répandrai des eaux sur le sol altéré, Et des ruisseaux sur la terre desséchée; Je répandrai mon esprit sur ta race, Et ma bénédiction sur tes rejetons.
4 Ils pousseront comme au milieu de l’herbe, Comme les saules près des courants d’eau.
5 Celui-ci dira: Je suis à l’Eternel; Celui-là se réclamera du nom de Jacob; Cet autre écrira de sa main: à l’Eternel! Et prononcera avec amour le nom d’Israël.
6 Ainsi parle l’Eternel, roi d’Israël et son rédempteur, L’Eternel des armées: Je suis le premier et je suis le dernier, Et hors moi il n’y a point de Dieu.
7 Qui a, comme moi, fait des prédictions Qu’il le déclare et me le prouve!, Depuis que j’ai fondé le peuple ancien? Qu’ils annoncent l’avenir et ce qui doit arriver!
8 N’ayez pas peur, et ne tremblez pas; Ne te l’ai-je pas dès longtemps annoncé et déclaré? Vous êtes mes témoins: Y a-t-il un autre Dieu que moi? Il n’y a pas d’autre rocher, je n’en connais point.
9 Ceux qui fabriquent des idoles ne sont tous que vanité, Et leurs plus belles oeuvres ne servent à rien; Elles le témoignent elles-mêmes: Elles n’ont ni la vue, ni l’intelligence, Afin qu’ils soient dans la confusion.
10 Qui est-ce qui fabrique un dieu, ou fond une idole, Pour n’en retirer aucune utilité?
11 Voici, tous ceux qui y travaillent seront confondus, Et les ouvriers ne sont que des hommes; Qu’ils se réunissent tous, qu’ils se présentent, Et tous ensemble ils seront tremblants et couverts de honte.
12 Le forgeron fait une hache, Il travaille avec le charbon, Et il la façonne à coups de marteau; Il la forge d’un bras vigoureux; Mais a-t-il faim, le voilà sans force; Ne boit-il pas d’eau, le voilà épuisé.
13 Le charpentier étend le cordeau, Fait un tracé au crayon, Façonne le bois avec un couteau, Et marque ses dimensions avec le compas; Et il produit une figure d’homme, Une belle forme humaine, Pour qu’elle habite dans une maison.
14 Il se coupe des cèdres, Il prend des rouvres et des chênes, Et fait un choix parmi les arbres de la forêt; Il plante des pins, Et la pluie les fait croître.
15 Ces arbres servent à l’homme pour brûler, Il en prend et il se chauffe. Il y met aussi le feu pour cuire du pain; Et il en fait également un dieu, qu’il adore, Il en fait une idole, devant laquelle il se prosterne.
16 Il brûle au feu la moitié de son bois, Avec cette moitié il cuit de la viande, Il apprête un rôti, et se rassasie; Il se chauffe aussi, et dit: Ha! Ha! Je me chauffe, je vois la flamme!
17 Et avec le reste il fait un dieu, son idole, Il se prosterne devant elle, il l’adore, il l’invoque, Et s’écrie: Sauve-moi! Car tu es mon dieu!
18 Ils n’ont ni intelligence, ni entendement, Car on leur a fermé les yeux pour qu’ils ne voient point, Et le coeur pour qu’ils ne comprennent point.
19 Il ne rentre pas en lui-même, Et il n’a ni l’intelligence, ni le bon sens de dire: J’en ai brûlé une moitié au feu, J’ai cuit du pain sur les charbons, J’ai rôti de la viande et je l’ai mangée; Et avec le reste je ferais une abomination! Je me prosternerais devant un morceau de bois!
20 Il se repaît de cendres, Son coeur abusé l’égare, Et il ne sauvera point son âme, et ne dira point: N’est-ce pas du mensonge que j’ai dans ma main?
21 Souviens-toi de ces choses, ô Jacob! O Israël! car tu es mon serviteur; Je t’ai formé, tu es mon serviteur; Israël, je ne t’oublierai pas.
22 J’efface tes transgressions comme un nuage, Et tes péchés comme une nuée; Reviens à moi, Car je t’ai racheté.
23 Cieux, réjouissez-vous! car l’Eternel a agi; Profondeurs de la terre, retentissez d’allégresse! Montagnes, éclatez en cris de joie! Vous aussi, forêts, avec tous vos arbres! Car l’Eternel a racheté Jacob, Il a manifesté sa gloire en Israël.
24 Ainsi parle l’Eternel, ton rédempteur, Celui qui t’a formé dès ta naissance: Moi, l’Eternel, j’ai fait toutes choses, Seul j’ai déployé les cieux, Seul j’ai étendu la terre.
25 J’anéantis les signes des prophètes de mensonge, Et je proclame insensés les devins; Je fais reculer les sages, Et je tourne leur science en folie.
26 Je confirme la parole de mon serviteur, Et j’accomplis ce que prédisent mes envoyés; Je dis de Jérusalem: Elle sera habitée, Et des villes de Juda: Elles seront rebâties; Et je relèverai leurs ruines.
27 Je dis à l’abîme: Dessèche-toi, Je tarirai tes fleuves.
28 Je dis de Cyrus: Il est mon berger, Et il accomplira toute ma volonté; Il dira de Jérusalem: Qu’elle soit rebâtie! Et du temple: Qu’il soit fondé!
Ésaïe 45
1 Ainsi parle l’Eternel à son oint, à Cyrus, Qu’il tient par la main, Pour terrasser les nations devant lui, Et pour relâcher la ceinture des rois, Pour lui ouvrir les portes, Afin qu’elles ne soient plus fermées;
2 Je marcherai devant toi, J’aplanirai les chemins montueux, Je romprai les portes d’airain, Et je briserai les verrous de fer.
3 Je te donnerai des trésors cachés, Des richesses enfouies, Afin que tu saches Que je suis l’Eternel qui t’appelle par ton nom, Le Dieu d’Israël.
4 Pour l’amour de mon serviteur Jacob, Et d’Israël, mon élu, Je t’ai appelé par ton nom, Je t’ai parlé avec bienveillance, avant que tu me connusses.
5 Je suis l’Eternel, et il n’y en a point d’autre, Hors moi il n’y a point de Dieu; Je t’ai ceint, avant que tu me connusses.
6 C’est afin que l’on sache, du soleil levant au soleil couchant, Que hors moi il n’y a point de Dieu: Je suis l’Eternel, et il n’y en a point d’autre.
7 Je forme la lumière, et je crée les ténèbres, Je donne la prospérité, et je crée l’adversité; Moi, l’Eternel, je fais toutes ces choses.
8 Que les cieux répandent d’en haut Et que les nuées laissent couler la justice! Que la terre s’ouvre, que le salut y fructifie, Et qu’il en sorte à la fois la délivrance! Moi, l’Eternel, je crée ces choses.
9 Malheur à qui conteste avec son créateur!Vase parmi des vases de terre!L’argile dit-elle à celui qui la façonne: Que fais-tu? Et ton oeuvre: Il n’a point de mains?
10 Malheur à qui dit à son père: Pourquoi m’as-tu engendré? Et à sa mère: Pourquoi m’as-tu enfanté?
11 Ainsi parle l’Eternel, le Saint d’Israël, et son créateur: Veut-on me questionner sur l’avenir, Me donner des ordres sur mes enfants et sur l’oeuvre de mes mains?
12 C’est moi qui ai fait la terre, Et qui sur elle ai créé l’homme; C’est moi, ce sont mes mains qui ont déployé les cieux, Et c’est moi qui ai disposé toute leur armée.
13 C’est moi qui ai suscité Cyrus dans ma justice, Et j’aplanirai toutes ses voies; Il rebâtira ma ville, et libérera mes captifs, Sans rançon ni présents, Dit l’Eternel des armées.
14 Ainsi parle l’Eternel: Les gains de l’Egypte et les profits de l’Ethiopie, Et ceux des Sabéens à la taille élevée, Passeront chez toi et seront à toi; Ces peuples marcheront à ta suite, Ils passeront enchaînés, Ils se prosterneront devant toi, et te diront en suppliant: C’est auprès de toi seulement que se trouve Dieu, Et il n’y a point d’autre Dieu que lui.
15 Mais tu es un Dieu qui te caches, Dieu d’Israël, sauveur!
16 Ils sont tous honteux et confus, Ils s’en vont tous avec ignominie, Les fabricateurs d’idoles.
17 C’est par l’Eternel qu’Israël obtient le salut, Un salut éternel; Vous ne serez ni honteux ni confus, Jusque dans l’éternité.
18 Car ainsi parle l’Eternel, Le créateur des cieux, le seul Dieu, Qui a formé la terre, qui l’a faite et qui l’a affermie, Qui l’a créée pour qu’elle ne fût pas déserte, Qui l’a formée pour qu’elle fût habitée: Je suis l’Eternel, et il n’y en a point d’autre.
19 Je n’ai point parlé en cachette, Dans un lieu ténébreux de la terre; Je n’ai point dit à la postérité de Jacob: Cherchez-moi vainement! Moi, l’Eternel, je dis ce qui est vrai, Je proclame ce qui est droit.
20 Assemblez-vous et venez, approchez ensemble, Réchappés des nations! Ils n’ont point d’intelligence, ceux qui portent leur idole de bois, Et qui invoquent un dieu incapable de sauver.
21 Déclarez-le, et faites-les venir! Qu’ils prennent conseil les uns des autres! Qui a prédit ces choses dès le commencement, Et depuis longtemps les a annoncées? N’est-ce pas moi, l’Eternel? Il n’y a point d’autre Dieu que moi, Je suis le seul Dieu juste et qui sauve.
22 Tournez-vous vers moi, et vous serez sauvés, Vous tous qui êtes aux extrémités de la terre! Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre.
23 Je le jure par moi-même, La vérité sort de ma bouche et ma parole ne sera point révoquée: Tout genou fléchira devant moi, Toute langue jurera par moi.
24 En l’Eternel seul, me dira-t-on, résident la justice et la force; A lui viendront, pour être confondus, Tous ceux qui étaient irrités contre lui.
25 Par l’Eternel seront justifiés et glorifiés Tous les descendants d’Israël.
Ésaïe 46
1 Bel s’écroule, Nebo tombe; On met leurs idoles sur des animaux, sur des bêtes; Vous les portiez, et les voilà chargées, Devenues un fardeau pour l’animal fatigué!
2 Ils sont tombés, ils se sont écroulés ensemble, Ils ne peuvent sauver le fardeau, Et ils s’en vont eux-mêmes en captivité.
3 Ecoutez-moi, maison de Jacob, Et vous tous, restes de la maison d’Israël, Vous que j’ai pris à ma charge dès votre origine, Que j’ai portés dès votre naissance!
4 Jusqu’à votre vieillesse je serai le même, Jusqu’à votre vieillesse je vous soutiendrai; Je l’ai fait, et je veux encore vous porter, Vous soutenir et vous sauver.
5 A qui me comparerez-vous, pour le faire mon égal? A qui me ferez-vous ressembler, pour que nous soyons semblables?
6 Ils versent l’or de leur bourse, Et pèsent l’argent à la balance; Ils paient un orfèvre, pour qu’il en fasse un dieu, Et ils adorent et se prosternent.
7 Ils le portent, ils le chargent sur l’épaule, Ils le mettent en place, et il y reste; Il ne bouge pas de sa place; Puis on crie vers lui, mais il ne répond pas, Il ne sauve pas de la détresse.
8 Souvenez-vous de ces choses, et soyez des hommes! Pécheurs, rentrez en vous-mêmes!
9 Souvenez-vous de ce qui s’est passé dès les temps anciens; Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre, Je suis Dieu, et nul n’est semblable à moi.
10 J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, Et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli; Je dis: Mes arrêts subsisteront, Et j’exécuterai toute ma volonté.
11 C’est moi qui appelle de l’orient un oiseau de proie, D’une terre lointaine un homme pour accomplir mes desseins, Je l’ai dit, et je le réaliserai; Je l’ai conçu, et je l’exécuterai.
12 Ecoutez-moi, gens endurcis de coeur, Ennemis de la droiture!
13 Je fais approcher ma justice: elle n’est pas loin; Et mon salut: il ne tardera pas. Je mettrai le salut en Sion, Et ma gloire sur Israël.
Ésaïe 47
1 Descends, et assieds-toi dans la poussière, Vierge, fille de Babylone! Assieds-toi à terre, sans trône, Fille des Chaldéens! On ne t’appellera plus délicate et voluptueuse.
2 Prends les meules, et mouds de la farine; Ote ton voile, relève les pans de ta robe, Découvre tes jambes, traverse les fleuves!
3 Ta nudité sera découverte, Et ta honte sera vue. J’exercerai ma vengeance, Je n’épargnerai personne.
4 Notre rédempteur, c’est celui qui s’appelle l’Eternel des armées, C’est le Saint d’Israël.
5 Assieds-toi en silence, et va dans les ténèbres, Fille des Chaldéens! On ne t’appellera plus la souveraine des royaumes.
6 J’étais irrité contre mon peuple, J’avais profané mon héritage, Et je les avais livrés entre tes mains: Tu n’as pas eu pour eux de la compassion, Tu as durement appesanti ton joug sur le vieillard.
7 Tu disais: A toujours je serai souveraine! Tu n’as point mis dans ton esprit, Tu n’as point songé que cela prendrait fin.
8 Ecoute maintenant ceci, voluptueuse, Qui t’assieds avec assurance, Et qui dis en ton coeur: Moi, et rien que moi! Je ne serai jamais veuve, Et je ne serai jamais privée d’enfants!
9 Ces deux choses t’arriveront subitement, au même jour, La privation d’enfants et le veuvage; Elles fondront en plein sur toi, Malgré la multitude de tes sortilèges, Malgré le grand nombre de tes enchantements.
10 Tu avais confiance dans ta méchanceté, Tu disais: Personne ne me voit! Ta sagesse et ta science t’ont séduite. Et tu disais en ton coeur: Moi, et rien que moi!
11 Le malheur viendra sur toi, Sans que tu en voies l’aurore; La calamité tombera sur toi, Sans que tu puisses la conjurer; Et la ruine fondra sur toi tout à coup, A l’improviste.
12 Reste donc au milieu de tes enchantements Et de la multitude de tes sortilèges, Auxquels tu as consacré ton travail dès ta jeunesse; Peut-être pourras-tu en tirer profit, Peut-être deviendras-tu redoutable.
13 Tu t’es fatiguée à force de consulter: Qu’ils se lèvent donc et qu’ils te sauvent, Ceux qui connaissent le ciel, Qui observent les astres, Qui annoncent, d’après les nouvelles lunes, Ce qui doit t’arriver!
14 Voici, ils sont comme de la paille, le feu les consume, Ils ne sauveront pas leur vie des flammes: Ce ne sera pas du charbon dont on se chauffe, Ni un feu auprès duquel on s’assied.
15 Tel sera le sort de ceux que tu te fatiguais à consulter. Et ceux avec qui tu as trafiqué dès ta jeunesse Se disperseront chacun de son côté: Il n’y aura personne qui vienne à ton secours.
Ésaïe 48
1 Ecoutez ceci, maison de Jacob, Vous qui portez le nom d’Israël, Et qui êtes sortis des eaux de Juda; Vous qui jurez par le nom de l’Eternel, Et qui invoquez le Dieu d’Israël, Mais sans vérité ni droiture!
2 Car ils prennent leur nom de la ville sainte, Et ils s’appuient sur le Dieu d’Israël, Dont le nom est l’Eternel des armées.
3 Dès longtemps j’ai fait les premières prédictions, Elles sont sorties de ma bouche, et je les ai publiées: Soudain j’ai agi, et elles se sont accomplies.
4 Sachant que tu es endurci, Que ton cou est une barre de fer, Et que tu as un front d’airain,
5 Je t’ai annoncé dès longtemps ces choses, je te les ai déclarées avant qu’elles arrivassent, Afin que tu ne dises pas: C’est mon idole qui les a faites, C’est mon image taillée ou mon image en fonte qui les a ordonnées.
6 Tu entends! Considère tout cela! Et vous, ne l’avouerez-vous pas? Maintenant, je t’annonce des choses nouvelles, Cachées, inconnues de toi.
7 Elles se produisent à présent, et n’appartiennent point au passé; Jusqu’à leur avènement tu n’en avais aucune connaissance, Afin que tu ne dises pas: Voici, je le savais.
8 Tu n’en as rien appris, tu n’en as rien su, Et jadis ton oreille n’en a point été frappée: Car je savais que tu serais infidèle, Et que dès ta naissance tu fus appelé rebelle.
9 A cause de mon nom, je suspends ma colère; A cause de ma gloire, je me contiens envers toi, Pour ne pas t’exterminer.
10 Je t’ai mis au creuset, mais non pour retirer de l’argent; Je t’ai éprouvé dans la fournaise de l’adversité.
11 C’est pour l’amour de moi, pour l’amour de moi, que je veux agir; Car comment mon nom serait-il profané? Je ne donnerai pas ma gloire à un autre.
12 Ecoute-moi, Jacob! Et toi, Israël, que j’ai appelé! C’est moi, moi qui suis le premier, C’est aussi moi qui suis le dernier.
13 Ma main a fondé la terre, Et ma droite a étendu les cieux: Je les appelle, et aussitôt ils se présentent.
14 Vous tous, assemblez-vous, et écoutez! Qui d’entre eux a annoncé ces choses? Celui que l’Eternel aime exécutera sa volonté contre Babylone, Et son bras s’appesantira sur les Chaldéens.
15 Moi, moi, j’ai parlé, et je l’ai appelé; Je l’ai fait venir, et son oeuvre réussira.
16 Approchez-vous de moi, et écoutez! Dès le commencement, je n’ai point parlé en cachette, Dès l’origine de ces choses, j’ai été là. Et maintenant, le Seigneur, l’Eternel, m’a envoyé avec son esprit.
17 Ainsi parle l’Eternel, ton rédempteur, le Saint d’Israël: Moi, l’Eternel, ton Dieu, je t’instruis pour ton bien, Je te conduis dans la voie que tu dois suivre.
18 Oh! si tu étais attentif à mes commandements! Ton bien-être serait comme un fleuve, Et ton bonheur comme les flots de la mer;
19 Ta postérité serait comme le sable, Et les fruits de tes entrailles comme les grains de sable; Ton nom ne serait point effacé, anéanti devant moi.
20 Sortez de Babylone, fuyez du milieu des Chaldéens! Avec une voix d’allégresse annoncez-le, publiez-le, Faites-le savoir jusqu’à l’extrémité de la terre, Dites: L’Eternel a racheté son serviteur Jacob!
21 Et ils n’auront pas soif dans les déserts où il les conduira: Il fera jaillir pour eux l’eau du rocher, Il fendra le rocher, Et l’eau coulera.
22 Il n’y a point de paix pour les méchants, dit l’Eternel.
Ésaïe 49
1 Iles, écoutez-moi! Peuples lointains, soyez attentifs! L’Eternel m’a appelé dès ma naissance, Il m’a nommé dès ma sortie des entrailles maternelles.
2 Il a rendu ma bouche semblable à un glaive tranchant, Il m’a couvert de l’ombre de sa main; Il a fait de moi une flèche aiguë, Il m’a caché dans son carquois.
3 Et il m’a dit: Tu es mon serviteur, Israël en qui je me glorifierai.
4 Et moi j’ai dit: C’est en vain que j’ai travaillé, C’est pour le vide et le néant que j’ai consumé ma force; Mais mon droit est auprès de l’Eternel, Et ma récompense auprès de mon Dieu.
5 Maintenant, l’Eternel parle, Lui qui m’a formé dès ma naissance Pour être son serviteur, Pour ramener à lui Jacob, Et Israël encore dispersé; Car je suis honoré aux yeux de l’Eternel, Et mon Dieu est ma force.
6 Il dit: C’est peu que tu sois mon serviteur Pour relever les tribus de Jacob Et pour ramener les restes d’Israël: Je t’établis pour être la lumière des nations, Pour porter mon salut jusqu’aux extrémités de la terre.
7 Ainsi parle l’Eternel, le rédempteur, le Saint d’Israël, A celui qu’on méprise, qui est en horreur au peuple, A l’esclave des puissants: Des rois le verront, et ils se lèveront, Des princes, et ils se prosterneront, A cause de l’Eternel, qui est fidèle, Du Saint d’Israël, qui t’a choisi.
8 Ainsi parle l’Eternel: Au temps de la grâce je t’exaucerai, Et au jour du salut je te secourrai; Je te garderai, et je t’établirai pour traiter alliance avec le peuple, Pour relever le pays, Et pour distribuer les héritages désolés;
9 Pour dire aux captifs: Sortez! Et à ceux qui sont dans les ténèbres: Paraissez! Ils paîtront sur les chemins, Et ils trouveront des pâturages sur tous les coteaux.
10 Ils n’auront pas faim et ils n’auront pas soif; Le mirage et le soleil ne les feront point souffrir; Car celui qui a pitié d’eux sera leur guide, Et il les conduira vers des sources d’eaux.
11 Je changerai toutes mes montagnes en chemins, Et mes routes seront frayées.
12 Les voici, ils viennent de loin, Les uns du septentrion et de l’occident, Les autres du pays de Sinim.
13 Cieux, réjouissez-vous! Terre, sois dans l’allégresse! Montagnes, éclatez en cris de joie! Car l’Eternel console son peuple, Il a pitié de ses malheureux.
14 Sion disait: L’Eternel m’abandonne, Le Seigneur m’oublie!
15 Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles? Quand elle l’oublierait, Moi je ne t’oublierai point.
16 Voici, je t’ai gravée sur mes mains; Tes murs sont toujours devant mes yeux.
17 Tes fils accourent; Ceux qui t’avaient détruite et ravagée Sortiront du milieu de toi.
18 Porte tes yeux alentour, et regarde: Tous ils s’assemblent, ils viennent vers toi. Je suis vivant! dit l’Eternel, Tu les revêtiras tous comme une parure, Tu t’en ceindras comme une fiancée.
19 Dans tes places ravagées et désertes, Dans ton pays ruiné, Tes habitants seront désormais à l’étroit; Et ceux qui te dévoraient s’éloigneront.
20 Ils répéteront à tes oreilles, Ces fils dont tu fus privée: L’espace est trop étroit pour moi; Fais-moi de la place, pour que je puisse m’établir.
21 Et tu diras en ton coeur: Qui me les a engendrés? Car j’étais sans enfants, j’étais stérile. J’étais exilée, répudiée: qui les a élevés? J’étais restée seule: ceux-ci, où étaient-ils?
22 Ainsi a parlé le Seigneur, l’Eternel: Voici: Je lèverai ma main vers les nations, Je dresserai ma bannière vers les peuples; Et ils ramèneront tes fils entre leurs bras, Ils porteront tes filles sur les épaules.
23 Des rois seront tes nourriciers, et leurs princesses tes nourrices; Ils se prosterneront devant toi la face contre terre, Et ils lécheront la poussière de tes pieds, Et tu sauras que je suis l’Eternel, Et que ceux qui espèrent en moi ne seront point confus.
24 Le butin du puissant lui sera-t-il enlevé? Et la capture faite sur le juste échappera-t-elle?
25 Oui, dit l’Eternel, la capture du puissant lui sera enlevée, Et le butin du tyran lui échappera; Je combattrai tes ennemis, Et je sauverai tes fils.
26 Je ferai manger à tes oppresseurs leur propre chair; Ils s’enivreront de leur sang comme du moût; Et toute chair saura que je suis l’Eternel, ton sauveur, Ton rédempteur, le puissant de Jacob.
Ésaïe 50
1 Ainsi parle l’Eternel: Où est la lettre de divorce par laquelle j’ai répudié votre mère? Ou bien, auquel de mes créanciers vous ai-je vendus? Voici, c’est à cause de vos iniquités que vous avez été vendus, Et c’est à cause de vos péchés que votre mère a été répudiée.
2 Je suis venu: pourquoi n’y avait-il personne? J’ai appelé: pourquoi personne n’a-t-il répondu? Ma main est-elle trop courte pour racheter? N’ai-je pas assez de force pour délivrer? Par ma menace, je dessèche la mer, Je réduis les fleuves en désert; Leurs poissons se corrompent, faute d’eau, Et ils périssent de soif.
3 Je revêts les cieux d’obscurité, Et je fais d’un sac leur couverture.
4 Le Seigneur, l’Eternel, m’a donné une langue exercée, Pour que je sache soutenir par la parole celui qui est abattu; Il éveille, chaque matin, il éveille mon oreille, Pour que j’écoute comme écoutent des disciples.
5 Le Seigneur, l’Eternel, m’a ouvert l’oreille, Et je n’ai point résisté, Je ne me suis point retiré en arrière.
6 J’ai livré mon dos à ceux qui me frappaient, Et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe; Je n’ai pas dérobé mon visage Aux ignominies et aux crachats.
7 Mais le Seigneur, l’Eternel, m’a secouru; C’est pourquoi je n’ai point été déshonoré, C’est pourquoi j’ai rendu mon visage semblable à un caillou, Sachant que je ne serais point confondu.
8 Celui qui me justifie est proche: Qui disputera contre moi? Comparaissons ensemble! Qui est mon adversaire? Qu’il s’avance vers moi!
9 Voici, le Seigneur, l’Eternel, me secourra: Qui me condamnera? Voici, ils tomberont tous en lambeaux comme un vêtement, La teigne les dévorera.
10 Quiconque parmi vous craint l’Eternel, Qu’il écoute la voix de son serviteur! Quiconque marche dans l’obscurité et manque de lumière, Qu’il se confie dans le nom de l’Eternel, Et qu’il s’appuie sur son Dieu!
11 Voici, vous tous qui allumez un feu, Et qui êtes armés de torches, Allez au milieu de votre feu et de vos torches enflammées! C’est par ma main que ces choses vous arriveront; Vous vous coucherez dans la douleur.
Ésaïe 51
1 Ecoutez-moi, vous qui poursuivez la justice, Qui cherchez l’Eternel! Portez les regards sur le rocher d’où vous avez été taillés, Sur le creux de la fosse d’où vous avez été tirés.
2 Portez les regards sur Abraham votre père, Et sur Sara qui vous a enfantés; Car lui seul je l’ai appelé, Je l’ai béni et multiplié.
3 Ainsi l’Eternel a pitié de Sion, Il a pitié de toutes ses ruines; Il rendra son désert semblable à un Eden, Et sa terre aride à un jardin de l’Eternel. La joie et l’allégresse se trouveront au milieu d’elle, Les actions de grâces et le chant des cantiques.
4 Mon peuple, sois attentif! Ma nation, prête-moi l’oreille! Car la loi sortira de moi, Et j’établirai ma loi pour être la lumière des peuples.
5 Ma justice est proche, mon salut va paraître, Et mes bras jugeront les peuples; Les îles espéreront en moi, Elles se confieront en mon bras.
6 Levez les yeux vers le ciel, et regardez en bas sur la terre! Car les cieux s’évanouiront comme une fumée, La terre tombera en lambeaux comme un vêtement, Et ses habitants périront comme des mouches; Mais mon salut durera éternellement, Et ma justice n’aura point de fin.
7 Ecoutez-moi, vous qui connaissez la justice, Peuple, qui as ma loi dans ton coeur! Ne craignez pas l’opprobre des hommes, Et ne tremblez pas devant leurs outrages.
8 Car la teigne les dévorera comme un vêtement, Et la gerce les rongera comme de la laine; Mais ma justice durera éternellement, Et mon salut s’étendra d’âge en âge.
9 Réveille-toi, réveille-toi! revêts-toi de force, bras de l’Eternel! Réveille-toi, comme aux jours d’autrefois, Dans les anciens âges! N’est-ce pas toi qui abattis l’Egypte, Qui transperças le monstre?
10 N’est-ce pas toi qui mis à sec la mer, Les eaux du grand abîme, Qui frayas dans les profondeurs de la mer Un chemin pour le passage des rachetés?
11 Ainsi les rachetés de l’Eternel retourneront, Ils iront à Sion avec chants de triomphe, Et une joie éternelle couronnera leur tête; L’allégresse et la joie s’approcheront, La douleur et les gémissements s’enfuiront.
12 C’est moi, c’est moi qui vous console. Qui es-tu, pour avoir peur de l’homme mortel, Et du fils de l’homme, pareil à l’herbe?
13 Et tu oublierais l’Eternel, qui t’a fait, Qui a étendu les cieux et fondé la terre! Et tu tremblerais incessamment tout le jour Devant la colère de l’oppresseur, Parce qu’il cherche à détruire! Où donc est la colère de l’oppresseur?
14 Bientôt celui qui est courbé sous les fers sera délivré; Il ne mourra pas dans la fosse, Et son pain ne lui manquera pas.
15 Je suis l’Eternel, ton Dieu, Qui soulève la mer et fais mugir ses flots. L’Eternel des armées est son nom.
16 Je mets mes paroles dans ta bouche, Et je te couvre de l’ombre de ma main, Pour étendre de nouveaux cieux et fonder une nouvelle terre, Et pour dire à Sion: Tu es mon peuple!
17 Réveille-toi, réveille-toi! lève-toi, Jérusalem, Qui as bu de la main de l’Eternel la coupe de sa colère, Qui as bu, sucé jusqu’à la lie la coupe d’étourdissement!
18 Il n’y en a aucun pour la conduire De tous les fils qu’elle a enfantés, Il n’y en a aucun pour la prendre par la main De tous les fils qu’elle a élevés.
19 Ces deux choses te sont arrivées: -Qui te plaindra?Le ravage et la ruine, la famine et l’épée.Qui suis-je pour te consoler?
20 Tes fils en défaillance gisaient à tous les coins de rues, Comme le cerf dans un filet, Chargés de la colère de l’Eternel, Des menaces de ton Dieu.
21 C’est pourquoi, écoute ceci, malheureuse, Ivre, mais non de vin!
22 Ainsi parle ton Seigneur, l’Eternel, Ton Dieu, qui défend son peuple: Voici, je prends de ta main la coupe d’étourdissement, La coupe de ma colère; Tu ne la boiras plus!
23 Je la mettrai dans la main de tes oppresseurs, Qui te disaient: Courbe-toi, et nous passerons! Tu faisais alors de ton dos comme une terre, Comme une rue pour les passants.
Ésaïe 52
1 Réveille-toi! réveille-toi! revêts ta parure, Sion! Revêts tes habits de fête, Jérusalem, ville sainte! Car il n’entrera plus chez toi ni incirconcis ni impur.
2 Secoue ta poussière, lève-toi, Mets-toi sur ton séant, Jérusalem! Détache les liens de ton cou, Captive, fille de Sion!
3 Car ainsi parle l’Eternel: C’est gratuitement que vous avez été vendus, Et ce n’est pas à prix d’argent que vous serez rachetés.
4 Car ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Jadis mon peuple descendit en Egypte, pour y séjourner; Puis l’Assyrien l’opprima sans cause.
5 Et maintenant, qu’ai-je à faire, dit l’Eternel, Quand mon peuple a été gratuitement enlevé? Ses tyrans poussent des cris, dit l’Eternel, Et toute la durée du jour mon nom est outragé.
6 C’est pourquoi mon peuple connaîtra mon nom; C’est pourquoi il saura, en ce jour, Que c’est moi qui parle: me voici!
7 Qu’ils sont beaux sur les montagnes, Les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie la paix! De celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie le salut! De celui qui dit à Sion: ton Dieu règne!
8 La voix de tes sentinelles retentit; Elles élèvent la voix, Elles poussent ensemble des cris d’allégresse; Car de leurs propres yeux elles voient Que l’Eternel ramène Sion.
9 Eclatez ensemble en cris de joie, Ruines de Jérusalem! Car l’Eternel console son peuple, Il rachète Jérusalem.
10 L’Eternel découvre le bras de sa sainteté, Aux yeux de toutes les nations; Et toutes les extrémités de la terre verront Le salut de notre Dieu.
11 Partez, partez, sortez de là! Ne touchez rien d’impur! Sortez du milieu d’elle! Purifiez-vous, vous qui portez les vases de l’Eternel!
12 Ne sortez pas avec précipitation, Ne partez pas en fuyant; Car l’Eternel ira devant vous, Et le Dieu d’Israël fermera votre marche.
13 Voici, mon serviteur prospérera; Il montera, il s’élèvera, il s’élèvera bien haut.
14 De même qu’il a été pour plusieurs un sujet d’effroi, -Tant son visage était défiguré, Tant son aspect différait de celui des fils de l’homme, –
15 De même il sera pour beaucoup de peuples un sujet de joie; Devant lui des rois fermeront la bouche; Car ils verront ce qui ne leur avait point été raconté, Ils apprendront ce qu’ils n’avaient point entendu.
Ésaïe 53
1 Qui a cru à ce qui nous était annoncé? Qui a reconnu le bras de l’Eternel?
2 Il s’est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée; Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n’avait rien pour nous plaire.
3 Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas.
4 Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.
5 Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.
6 Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l’Eternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous.
7 Il a été maltraité et opprimé, Et il n’a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n’a point ouvert la bouche.
8 Il a été enlevé par l’angoisse et le châtiment; Et parmi ceux de sa génération, qui a cru Qu’il était retranché de la terre des vivants Et frappé pour les péchés de mon peuple?
9 On a mis son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, Quoiqu’il n’eût point commis de violence Et qu’il n’y eût point de fraude dans sa bouche.
10 Il a plu à l’Eternel de le briser par la souffrance. Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours; Et l’oeuvre de l’Eternel prospérera entre ses mains.
11 A cause du travail de son âme, il rassasiera ses regards; Par sa connaissance mon serviteur juste justifiera beaucoup d’hommes, Et il se chargera de leurs iniquités.
12 C’est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands; Il partagera le butin avec les puissants, Parce qu’il s’est livré lui-même à la mort, Et qu’il a été mis au nombre des malfaiteurs, Parce qu’il a porté les péchés de beaucoup d’hommes, Et qu’il a intercédé pour les coupables.
Ésaïe 54
1 Réjouis-toi, stérile, toi qui n’enfantes plus! Fais éclater ton allégresse et ta joie, toi qui n’as plus de douleurs! Car les fils de la délaissée seront plus nombreux Que les fils de celle qui est mariée, dit l’Eternel.
2 Elargis l’espace de ta tente; Qu’on déploie les couvertures de ta demeure: Ne retiens pas! Allonge tes cordages, Et affermis tes pieux!
3 Car tu te répandras à droite et à gauche; Ta postérité envahira des nations, Et peuplera des villes désertes.
4 Ne crains pas, car tu ne seras point confondue; Ne rougis pas, car tu ne seras pas déshonorée; Mais tu oublieras la honte de ta jeunesse, Et tu ne te souviendras plus de l’opprobre de ton veuvage.
5 Car ton créateur est ton époux: L’Eternel des armées est son nom; Et ton rédempteur est le Saint d’Israël: Il se nomme Dieu de toute la terre;
6 Car l’Eternel te rappelle comme une femme délaissée et au coeur attristé, Comme une épouse de la jeunesse qui a été répudiée, dit ton Dieu.
7 Quelques instants je t’avais abandonnée, Mais avec une grande affection je t’accueillerai;
8 Dans un instant de colère, je t’avais un moment dérobé ma face, Mais avec un amour éternel j’aurai compassion de toi, Dit ton rédempteur, l’Eternel.
9 Il en sera pour moi comme des eaux de Noé: J’avais juré que les eaux de Noé ne se répandraient plus sur la terre; Je jure de même de ne plus m’irriter contre toi Et de ne plus te menacer.
10 Quand les montagnes s’éloigneraient, Quand les collines chancelleraient, Mon amour ne s’éloignera point de toi, Et mon alliance de paix ne chancellera point, Dit l’Eternel, qui a compassion de toi.
11 Malheureuse, battue de la tempête, et que nul ne console! Voici, je garnirai tes pierres d’antimoine, Et je te donnerai des fondements de saphir;
12 Je ferai tes créneaux de rubis, Tes portes d’escarboucles, Et toute ton enceinte de pierres précieuses.
13 Tous tes fils seront disciples de l’Eternel, Et grande sera la prospérité de tes fils.
14 Tu seras affermie par la justice; Bannis l’inquiétude, car tu n’as rien à craindre, Et la frayeur, car elle n’approchera pas de toi.
15 Si l’on forme des complots, cela ne viendra pas de moi; Quiconque se liguera contre toi tombera sous ton pouvoir.
16 Voici, j’ai créé l’ouvrier qui souffle le charbon au feu, Et qui fabrique une arme par son travail; Mais j’ai créé aussi le destructeur pour la briser.
17 Toute arme forgée contre toi sera sans effet; Et toute langue qui s’élèvera en justice contre toi, Tu la condamneras. Tel est l’héritage des serviteurs de l’Eternel, Tel est le salut qui leur viendra de moi, Dit l’Eternel.
Ésaïe 55
1 Vous tous qui avez soif, venez aux eaux, Même celui qui n’a pas d’argent! Venez, achetez et mangez, Venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer!
2 Pourquoi pesez-vous de l’argent pour ce qui ne nourrit pas? Pourquoi travaillez-vous pour ce qui ne rassasie pas? Ecoutez-moi donc, et vous mangerez ce qui est bon, Et votre âme se délectera de mets succulents.
3 Prêtez l’oreille, et venez à moi, Ecoutez, et votre âme vivra: Je traiterai avec vous une alliance éternelle, Pour rendre durables mes faveurs envers David.
4 Voici, je l’ai établi comme témoin auprès des peuples, Comme chef et dominateur des peuples.
5 Voici, tu appelleras des nations que tu ne connais pas, Et les nations qui ne te connaissent pas accourront vers toi, A cause de l’Eternel, ton Dieu, Du Saint d’Israël, qui te glorifie.
6 Cherchez l’Eternel pendant qu’il se trouve; Invoquez-le, tandis qu’il est près.
7 Que le méchant abandonne sa voie, Et l’homme d’iniquité ses pensées; Qu’il retourne à l’Eternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner.
8 Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l’Eternel.
9 Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et mes pensées au-dessus de vos pensées.
10 Comme la pluie et la neige descendent des cieux, Et n’y retournent pas Sans avoir arrosé, fécondé la terre, et fait germer les plantes, Sans avoir donné de la semence au semeur Et du pain à celui qui mange,
11 Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche: Elle ne retourne point à moi sans effet, Sans avoir exécuté ma volonté Et accompli mes desseins.
12 Oui, vous sortirez avec joie, Et vous serez conduits en paix; Les montagnes et les collines éclateront d’allégresse devant vous, Et tous les arbres de la campagne battront des mains.
13 Au lieu de l’épine s’élèvera le cyprès, Au lieu de la ronce croîtra le myrte; Et ce sera pour l’Eternel une gloire, Un monument perpétuel, impérissable.
Ésaïe 56
1 Ainsi parle l’Eternel: Observez ce qui est droit, et pratiquez ce qui est juste; Car mon salut ne tardera pas à venir, Et ma justice à se manifester.
2 Heureux l’homme qui fait cela, Et le fils de l’homme qui y demeure ferme, Gardant le sabbat, pour ne point le profaner, Et veillant sur sa main, pour ne commettre aucun mal!
3 Que l’étranger qui s’attache à l’Eternel ne dise pas: L’Eternel me séparera de son peuple! Et que l’eunuque ne dise pas: Voici, je suis un arbre sec!
4 Car ainsi parle l’Eternel: Aux eunuques qui garderont mes sabbats, Qui choisiront ce qui m’est agréable, Et qui persévéreront dans mon alliance,
5 Je donnerai dans ma maison et dans mes murs une place et un nom Préférables à des fils et à des filles; Je leur donnerai un nom éternel, Qui ne périra pas.
6 Et les étrangers qui s’attacheront à l’Eternel pour le servir, Pour aimer le nom de l’Eternel, Pour être ses serviteurs, Tous ceux qui garderont le sabbat, pour ne point le profaner, Et qui persévéreront dans mon alliance,
7 Je les amènerai sur ma montagne sainte, Et je les réjouirai dans ma maison de prière; Leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel; Car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples.
8 Le Seigneur, l’Eternel, parle, Lui qui rassemble les exilés d’Israël: Je réunirai d’autres peuples à lui, aux siens déjà rassemblés.
9 Vous toutes, bêtes des champs, Venez pour manger, vous toutes, bêtes de la forêt!
10 Ses gardiens sont tous aveugles, sans intelligence; Ils sont tous des chiens muets, incapables d’aboyer; Ils ont des rêveries, se tiennent couchés, Aiment à sommeiller.
11 Et ce sont des chiens voraces, insatiables; Ce sont des bergers qui ne savent rien comprendre; Tous suivent leur propre voie, Chacun selon son intérêt, jusqu’au dernier: –
12 Venez, je vais chercher du vin, Et nous boirons des liqueurs fortes! Nous en ferons autant demain, Et beaucoup plus encore!
Ésaïe 57
1 Le juste périt, et nul n’y prend garde; Les gens de bien sont enlevés, et nul ne fait attention Que c’est par suite de la malice que le juste est enlevé.
2 Il entrera dans la paix, Il reposera sur sa couche, Celui qui aura suivi le droit chemin.
3 Mais vous, approchez ici, fils de l’enchanteresse, Race de l’adultère et de la prostituée!
4 De qui vous moquez-vous? Contre qui ouvrez-vous une large bouche Et tirez-vous la langue? N’êtes-vous pas des enfants de péché, Une race de mensonge,
5 S’échauffant près des térébinthes, sous tout arbre vert, Egorgeant les enfants dans les vallées, Sous des fentes de rochers?
6 C’est dans les pierres polies des torrents qu’est ton partage, Voilà, voilà ton lot; C’est à elles que tu verses des libations, Que tu fais des offrandes: Puis-je être insensible à cela?
7 C’est sur une montagne haute et élevée que tu dresses ta couche; C’est aussi là que tu montes pour offrir des sacrifices.
8 Tu mets ton souvenir derrière la porte et les poteaux; Car, loin de moi, tu lèves la couverture et tu montes, Tu élargis ta couche, et tu traites alliance avec eux, Tu aimes leur commerce, tu choisis une place.
9 Tu vas auprès du roi avec de l’huile, Tu multiplies tes aromates, Tu envoies au loin tes messagers, Tu t’abaisses jusqu’au séjour des morts.
10 A force de marcher tu te fatigues, Et tu ne dis pas: J’y renonce! Tu trouves encore de la vigueur dans ta main: Aussi n’es-tu pas dans l’abattement.
11 Et qui redoutais-tu, qui craignais-tu, pour être infidèle, Pour ne pas te souvenir, te soucier de moi? Est-ce que je ne garde pas le silence, et depuis longtemps? C’est pourquoi tu ne me crains pas.
12 Je vais publier ta droiture, Et tes oeuvres ne te profiteront pas.
13 Quand tu crieras, la foule de tes idoles te délivrera-t-elle? Le vent les emportera toutes, un souffle les enlèvera. Mais celui qui se confie en moi héritera le pays, Et possédera ma montagne sainte.
14 On dira: Frayez, frayez, préparez le chemin, Enlevez tout obstacle du chemin de mon peuple!
15 Car ainsi parle le Très-Haut, Dont la demeure est éternelle et dont le nom est saint: J’habite dans les lieux élevés et dans la sainteté; Mais je suis avec l’homme contrit et humilié, Afin de ranimer les esprits humiliés, Afin de ranimer les coeurs contrits.
16 Je ne veux pas contester à toujours, Ni garder une éternelle colère, Quand devant moi tombent en défaillance les esprits, Les âmes que j’ai faites.
17 A cause de son avidité coupable, je me suis irrité et je l’ai frappé, Je me suis caché dans mon indignation; Et le rebelle a suivi le chemin de son coeur.
18 J’ai vu ses voies, Et je le guérirai; Je lui servirai de guide, Et je le consolerai, lui et ceux qui pleurent avec lui.
19 Je mettrai la louange sur les lèvres. Paix, paix à celui qui est loin et à celui qui est près! dit l’Eternel. Je les guérirai.
20 Mais les méchants sont comme la mer agitée, Qui ne peut se calmer, Et dont les eaux soulèvent la vase et le limon.
21 Il n’y a point de paix pour les méchants, dit mon Dieu.
Ésaïe 58
1 Crie à plein gosier, ne te retiens pas, Elève ta voix comme une trompette, Et annonce à mon peuple ses iniquités, A la maison de Jacob ses péchés!
2 Tous les jours ils me cherchent, Ils veulent connaître mes voies; Comme une nation qui aurait pratiqué la justice Et n’aurait pas abandonné la loi de son Dieu, Ils me demandent des arrêts de justice, Ils désirent l’approche de Dieu.
3 Que nous sert de jeûner, si tu ne le vois pas? De mortifier notre âme, si tu n’y as point égard?Voici, le jour de votre jeûne, vous vous livrez à vos penchants, Et vous traitez durement tous vos mercenaires.
4 Voici, vous jeûnez pour disputer et vous quereller, Pour frapper méchamment du poing; Vous ne jeûnez pas comme le veut ce jour, Pour que votre voix soit entendue en haut.
5 Est-ce là le jeûne auquel je prends plaisir, Un jour où l’homme humilie son âme? Courber la tête comme un jonc, Et se coucher sur le sac et la cendre, Est-ce là ce que tu appelleras un jeûne, Un jour agréable à l’Eternel?
6 Voici le jeûne auquel je prends plaisir: Détache les chaînes de la méchanceté, Dénoue les liens de la servitude, Renvoie libres les opprimés, Et que l’on rompe toute espèce de joug;
7 Partage ton pain avec celui qui a faim, Et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile; Si tu vois un homme nu, couvre-le, Et ne te détourne pas de ton semblable.
8 Alors ta lumière poindra comme l’aurore, Et ta guérison germera promptement; Ta justice marchera devant toi, Et la gloire de l’Eternel t’accompagnera.
9 Alors tu appelleras, et l’Eternel répondra; Tu crieras, et il dira: Me voici! Si tu éloignes du milieu de toi le joug, Les gestes menaçants et les discours injurieux,
10 Si tu donnes ta propre subsistance à celui qui a faim, Si tu rassasies l’âme indigente, Ta lumière se lèvera sur l’obscurité, Et tes ténèbres seront comme le midi.
11 L’Eternel sera toujours ton guide, Il rassasiera ton âme dans les lieux arides, Et il redonnera de la vigueur à tes membres; Tu seras comme un jardin arrosé, Comme une source dont les eaux ne tarissent pas.
12 Les tiens rebâtiront sur d’anciennes ruines, Tu relèveras des fondements antiques; On t’appellera réparateur des brèches, Celui qui restaure les chemins, qui rend le pays habitable.
13 Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, Pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, Si tu fais du sabbat tes délices, Pour sanctifier l’Eternel en le glorifiant, Et si tu l’honores en ne suivant point tes voies, En ne te livrant pas à tes penchants et à de vains discours,
14 Alors tu mettras ton plaisir en l’Eternel, Et je te ferai monter sur les hauteurs du pays, Je te ferai jouir de l’héritage de Jacob, ton père; Car la bouche de l’Eternel a parlé.
Ésaïe 59
1 Non, la main de l’Eternel n’est pas trop courte pour sauver, Ni son oreille trop dure pour entendre.
2 Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation Entre vous et votre Dieu; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face Et l’empêchent de vous écouter.
3 Car vos mains sont souillées de sang, Et vos doigts de crimes; Vos lèvres profèrent le mensonge, Votre langue fait entendre l’iniquité.
4 Nul ne se plaint avec justice, Nul ne plaide avec droiture; Ils s’appuient sur des choses vaines et disent des faussetés, Ils conçoivent le mal et enfantent le crime.
5 Ils couvent des oeufs de basilic, Et ils tissent des toiles d’araignée. Celui qui mange de leurs oeufs meurt; Et, si l’on en brise un, il sort une vipère.
6 Leurs toiles ne servent point à faire un vêtement, Et ils ne peuvent se couvrir de leur ouvrage; Leurs oeuvres sont des oeuvres d’iniquité, Et les actes de violence sont dans leurs mains.
7 Leurs pieds courent au mal, Et ils ont hâte de répandre le sang innocent; Leurs pensées sont des pensées d’iniquité, Le ravage et la ruine sont sur leur route.
8 Ils ne connaissent pas le chemin de la paix, Et il n’y a point de justice dans leurs voies; Ils prennent des sentiers détournés: Quiconque y marche ne connaît point la paix.
9 C’est pourquoi l’arrêt de délivrance est loin de nous, Et le salut ne nous atteint pas; Nous attendons la lumière, et voici les ténèbres, La clarté, et nous marchons dans l’obscurité.
10 Nous tâtonnons comme des aveugles le long d’un mur, Nous tâtonnons comme ceux qui n’ont point d’yeux; Nous chancelons à midi comme de nuit, Au milieu de l’abondance nous ressemblons à des morts.
11 Nous grondons tous comme des ours, Nous gémissons comme des colombes; Nous attendons la délivrance, et elle n’est pas là, Le salut, et il est loin de nous.
12 Car nos transgressions sont nombreuses devant toi, Et nos péchés témoignent contre nous; Nos transgressions sont avec nous, Et nous connaissons nos crimes.
13 Nous avons été coupables et infidèles envers l’Eternel, Nous avons abandonné notre Dieu; Nous avons proféré la violence et la révolte, Conçu et médité dans le coeur des paroles de mensonge;
14 Et la délivrance s’est retirée, Et le salut se tient éloigné; Car la vérité trébuche sur la place publique, Et la droiture ne peut approcher.
15 La vérité a disparu, Et celui qui s’éloigne du mal est dépouillé.L’Eternel voit, d’un regard indigné, Qu’il n’y a plus de droiture.
16 Il voit qu’il n’y a pas un homme, Il s’étonne de ce que personne n’intercède; Alors son bras lui vient en aide, Et sa justice lui sert d’appui.
17 Il se revêt de la justice comme d’une cuirasse, Et il met sur sa tête le casque du salut; Il prend la vengeance pour vêtement, Et il se couvre de la jalousie comme d’un manteau.
18 Il rendra à chacun selon ses oeuvres, La fureur à ses adversaires, La pareille à ses ennemis; Il rendra la pareille aux îles.
19 On craindra le nom de l’Eternel depuis l’occident, Et sa gloire depuis le soleil levant; Quand l’ennemi viendra comme un fleuve, L’esprit de l’Eternel le mettra en fuite.
20 Un rédempteur viendra pour Sion, Pour ceux de Jacob qui se convertiront de leurs péchés, Dit l’Eternel.
21 Voici mon alliance avec eux, dit l’Eternel: Mon esprit, qui repose sur toi, Et mes paroles, que j’ai mises dans ta bouche, Ne se retireront point de ta bouche, ni de la bouche de tes enfants, Ni de la bouche des enfants de tes enfants, Dit l’Eternel, dès maintenant et à jamais.
Ésaïe 60
1 Lève-toi, sois éclairée, car ta lumière arrive, Et la gloire de l’Eternel se lève sur toi.
2 Voici, les ténèbres couvrent la terre, Et l’obscurité les peuples; Mais sur toi l’Eternel se lève, Sur toi sa gloire apparaît.
3 Des nations marchent à ta lumière, Et des rois à la clarté de tes rayons.
4 Porte tes yeux alentour, et regarde: Tous ils s’assemblent, ils viennent vers toi; Tes fils arrivent de loin, Et tes filles sont portées sur les bras.
5 Tu tressailliras alors et tu te réjouiras, Et ton coeur bondira et se dilatera, Quand les richesses de la mer se tourneront vers toi, Quand les trésors des nations viendront à toi.
6 Tu seras couverte d’une foule de chameaux, De dromadaires de Madian et d’Epha; Ils viendront tous de Séba; Ils porteront de l’or et de l’encens, Et publieront les louanges de l’Eternel.
7 Les troupeaux de Kédar se réuniront tous chez toi; Les béliers de Nebajoth seront à ton service; Ils monteront sur mon autel et me seront agréables, Et je glorifierai la maison de ma gloire.
8 Qui sont ceux-là qui volent comme des nuées, Comme des colombes vers leur colombier?
9 Car les îles espèrent en moi, Et les navires de Tarsis sont en tête, Pour ramener de loin tes enfants, Avec leur argent et leur or, A cause du nom de l’Eternel, ton Dieu, Du Saint d’Israël qui te glorifie.
10 Les fils de l’étranger rebâtiront tes murs, Et leurs rois seront tes serviteurs; Car je t’ai frappée dans ma colère, Mais dans ma miséricorde j’ai pitié de toi.
11 Tes portes seront toujours ouvertes, Elles ne seront fermées ni jour ni nuit, Afin de laisser entrer chez toi les trésors des nations, Et leurs rois avec leur suite.
12 Car la nation et le royaume qui ne te serviront pas périront, Ces nations-là seront exterminées.
13 La gloire du Liban viendra chez toi, Le cyprès, l’orme et le buis, tous ensemble, Pour orner le lieu de mon sanctuaire, Et je glorifierai la place où reposent mes pieds.
14 Les fils de tes oppresseurs viendront s’humilier devant toi, Et tous ceux qui te méprisaient se prosterneront à tes pieds; Ils t’appelleront ville de l’Eternel, Sion du Saint d’Israël.
15 Au lieu que tu étais délaissée et haïe, Et que personne ne te parcourait, Je ferai de toi un ornement pour toujours, Un sujet de joie de génération en génération.
16 Tu suceras le lait des nations, Tu suceras la mamelle des rois; Et tu sauras que je suis l’Eternel, ton sauveur, Ton rédempteur, le puissant de Jacob.
17 Au lieu de l’airain je ferai venir de l’or, Au lieu du fer je ferai venir de l’argent, Au lieu du bois, de l’airain, Et au lieu des pierres, du fer; Je ferai régner sur toi la paix, Et dominer la justice.
18 On n’entendra plus parler de violence dans ton pays, Ni de ravage et de ruine dans ton territoire; Tu donneras à tes murs le nom de salut, Et à tes portes celui de gloire.
19 Ce ne sera plus le soleil qui te servira de lumière pendant le jour, Ni la lune qui t’éclairera de sa lueur; Mais l’Eternel sera ta lumière à toujours, Ton Dieu sera ta gloire.
20 Ton soleil ne se couchera plus, Et ta lune ne s’obscurcira plus; Car l’Eternel sera ta lumière à toujours, Et les jours de ton deuil seront passés.
21 Il n’y aura plus que des justes parmi ton peuple, Ils posséderont à toujours le pays; C’est le rejeton que j’ai planté, l’oeuvre de mes mains, Pour servir à ma gloire.
22 Le plus petit deviendra un millier, Et le moindre une nation puissante. Moi, l’Eternel, je hâterai ces choses en leur temps.
Ésaïe 61
1 L’esprit du Seigneur, l’Eternel, est sur moi, Car l’Eternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, Pour proclamer aux captifs la liberté, Et aux prisonniers la délivrance;
2 Pour publier une année de grâce de l’Eternel, Et un jour de vengeance de notre Dieu; Pour consoler tous les affligés;
3 Pour accorder aux affligés de Sion, Pour leur donner un diadème au lieu de la cendre, Une huile de joie au lieu du deuil, Un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu, Afin qu’on les appelle des térébinthes de la justice, Une plantation de l’Eternel, pour servir à sa gloire.
4 Ils rebâtiront sur d’anciennes ruines, Ils relèveront d’antiques décombres, Ils renouvelleront des villes ravagées, Dévastées depuis longtemps.
5 Des étrangers seront là et feront paître vos troupeaux, Des fils de l’étranger seront vos laboureurs et vos vignerons.
6 Mais vous, on vous appellera sacrificateurs de l’Eternel, On vous nommera serviteurs de notre Dieu; Vous mangerez les richesses des nations, Et vous vous glorifierez de leur gloire.
7 Au lieu de votre opprobre, vous aurez une portion double; Au lieu de l’ignominie, ils seront joyeux de leur part; Ils posséderont ainsi le double dans leur pays, Et leur joie sera éternelle.
8 Car moi, l’Eternel, j’aime la justice, Je hais la rapine avec l’iniquité; Je leur donnerai fidèlement leur récompense, Et je traiterai avec eux une alliance éternelle.
9 Leur race sera connue parmi les nations, Et leur postérité parmi les peuples; Tous ceux qui les verront reconnaîtront Qu’ils sont une race bénie de l’Eternel.
10 Je me réjouirai en l’Eternel, Mon âme sera ravie d’allégresse en mon Dieu; Car il m’a revêtu des vêtements du salut, Il m’a couvert du manteau de la délivrance, Comme le fiancé s’orne d’un diadème, Comme la fiancée se pare de ses joyaux.
11 Car, comme la terre fait éclore son germe, Et comme un jardin fait pousser ses semences, Ainsi le Seigneur, l’Eternel, fera germer le salut et la louange, En présence de toutes les nations.
Ésaïe 62
1 Pour l’amour de Sion je ne me tairai point, Pour l’amour de Jérusalem je ne prendrai point de repos, Jusqu’à ce que son salut paraisse, comme l’aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s’allume.
2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Et l’on t’appellera d’un nom nouveau, Que la bouche de l’Eternel déterminera.
3 Tu seras une couronne éclatante dans la main de l’Eternel, Un turban royal dans la main de ton Dieu.
4 On ne te nommera plus délaissée, On ne nommera plus ta terre désolation; Mais on t’appellera mon plaisir en elle, Et l’on appellera ta terre épouse; Car l’Eternel met son plaisir en toi, Et ta terre aura un époux.
5 Comme un jeune homme s’unit à une vierge, Ainsi tes fils s’uniront à toi; Et comme la fiancée fait la joie de son fiancé, Ainsi tu feras la joie de ton Dieu.
6 Sur tes murs, Jérusalem, j’ai placé des gardes; Ils ne se tairont ni jour ni nuit. Vous qui la rappelez au souvenir de l’Eternel, Point de repos pour vous!
7 Et ne lui laissez aucun relâche, Jusqu’à ce qu’il rétablisse Jérusalem Et la rende glorieuse sur la terre.
8 L’Eternel l’a juré par sa droite et par son bras puissant: Je ne donnerai plus ton blé pour nourriture à tes ennemis, Et les fils de l’étranger ne boiront plus ton vin, Produit de tes labeurs;
9 Mais ceux qui auront amassé le blé le mangeront Et loueront l’Eternel, Et ceux qui auront récolté le vin le boiront, Dans les parvis de mon sanctuaire.
10 Franchissez, franchissez les portes! Préparez un chemin pour le peuple! Frayez, frayez la route, ôtez les pierres! Elevez une bannière vers les peuples!
11 Voici ce que l’Eternel proclame aux extrémités de la terre: Dites à la fille de Sion: Voici, ton sauveur arrive; Voici, le salaire est avec lui, Et les rétributions le précèdent.
12 On les appellera peuple saint, rachetés de l’Eternel; Et toi, on t’appellera recherchée, ville non délaissée.
Ésaïe 63
1 Qui est celui-ci qui vient d’Edom, De Botsra, en vêtements rouges, En habits éclatants, Et se redressant avec fierté dans la plénitude de sa force?C’est moi qui ai promis le salut, Qui ai le pouvoir de délivrer.
2 Pourquoi tes habits sont-ils rouges, Et tes vêtements comme les vêtements de celui qui foule dans la lsge?
3 J’ai été seul à fouler au pressoir, Et nul homme d’entre les peuples n’était avec moi; Je les ai foulés dans ma colère, Je les ai écrasés dans ma fureur; Leur sang a jailli sur mes vêtements, Et j’ai souillé tous mes habits.
4 Car un jour de vengeance était dans mon coeur, Et l’année de mes rachetés est venue.
5 Je regardais, et personne pour m’aider; J’étais étonné, et personne pour me soutenir; Alors mon bras m’a été en aide, Et ma fureur m’a servi d’appui.
6 J’ai foulé des peuples dans ma colère, Je les ai rendus ivres dans ma fureur, Et j’ai répandu leur sang sur la terre.
7 Je publierai les grâces de l’Eternel, les louanges de l’Eternel, D’après tout ce que l’Eternel a fait pour nous; Je dirai sa grande bonté envers la maison d’Israël, Qu’il a traitée selon ses compassions et la richesse de son amour.
8 Il avait dit: Certainement ils sont mon peuple, Des enfants qui ne seront pas infidèles! Et il a été pour eux un sauveur.
9 Dans toutes leurs détresses ils n’ont pas été sans secours, Et l’ange qui est devant sa face les a sauvés; Il les a lui-même rachetés, dans son amour et sa miséricorde, Et constamment il les a soutenus et portés, aux anciens jours.
10 Mais ils ont été rebelles, ils ont attristé son esprit saint; Et il est devenu leur ennemi, il a combattu contre eux.
11 Alors son peuple se souvint des anciens jours de Moïse: Où est celui qui les fit monter de la mer, Avec le berger de son troupeau? Où est celui qui mettait au milieu d’eux son esprit saint;
12 Qui dirigea la droite de Moïse, Par son bras glorieux; Qui fendit les eaux devant eux, Pour se faire un nom éternel;
13 Qui les dirigea au travers des flots, Comme un coursier dans le désert, Sans qu’ils bronchassent?
14 Comme la bête qui descend dans la vallée, L’esprit de l’Eternel les a menés au repos. C’est ainsi que tu as conduit ton peuple, Pour te faire un nom glorieux.
15 Regarde du ciel, et vois, De ta demeure sainte et glorieuse: Où sont ton zèle et ta puissance? Le frémissement de tes entrailles et tes compassions Ne se font plus sentir envers moi.
16 Tu es cependant notre père, Car Abraham ne nous connaît pas, Et Israël ignore qui nous sommes; C’est toi, Eternel, qui es notre père, Qui, dès l’éternité, t’appelles notre sauveur.
17 Pourquoi, ô Eternel, nous fais-tu errer loin de tes voies, Et endurcis-tu notre coeur contre ta crainte? Reviens, pour l’amour de tes serviteurs, Des tribus de ton héritage!
18 Ton peuple saint n’a possédé le pays que peu de temps; Nos ennemis ont foulé ton sanctuaire.
19 Nous sommes depuis longtemps comme un peuple que tu ne gouvernes pas, Et qui n’est point appelé de ton nom.
Ésaïe 64
1 Oh! si tu déchirais les cieux, et si tu descendais, Les montagnes s’ébranleraient devant toi,
2 Comme s’allume un feu de bois sec, Comme s’évapore l’eau qui bouillonne; Tes ennemis connaîtraient ton nom, Et les nations trembleraient devant toi.
3 Lorsque tu fis des prodiges que nous n’attendions pas, Tu descendis, et les montagnes s’ébranlèrent devant toi.
4 Jamais on n’a appris ni entendu dire, Et jamais l’oeil n’a vu qu’un autre dieu que toi Fît de telles choses pour ceux qui se confient en lui.
5 Tu vas au-devant de celui qui pratique avec joie la justice, De ceux qui marchent dans tes voies et se souviennent de toi. Mais tu as été irrité, parce que nous avons péché; Et nous en souffrons longtemps jusqu’à ce que nous soyons sauvés.
6 Nous sommes tous comme des impurs, Et toute notre justice est comme un vêtement souillé; Nous sommes tous flétris comme une feuille, Et nos crimes nous emportent comme le vent.
7 Il n’y a personne qui invoque ton nom, Qui se réveille pour s’attacher à toi: Aussi nous as-tu caché ta face, Et nous laisses-tu périr par l’effet de nos crimes.
8 Cependant, ô Eternel, tu es notre père; Nous sommes l’argile, et c’est toi qui nous as formés, Nous sommes tous l’ouvrage de tes mains.
9 Ne t’irrite pas à l’extrême, ô Eternel, Et ne te souviens pas à toujours du crime; Regarde donc, nous sommes tous ton peuple.
10 Tes villes saintes sont un désert; Sion est un désert, Jérusalem une solitude.
11 Notre maison sainte et glorieuse, Où nos pères célébraient tes louanges, Est devenue la proie des flammes; Tout ce que nous avions de précieux a été dévasté.
12 Après cela, ô Eternel, te contiendras-tu? Est-ce que tu te tairas, et nous affligeras à l’excès?
Ésaïe 65
1 J’ai exaucé ceux qui ne demandaient rien, Je me suis laissé trouver par ceux qui ne me cherchaient pas; J’ai dit: Me voici, me voici! A une nation qui ne s’appelait pas de mon nom.
2 J’ai tendu mes mains tous les jours vers un peuple rebelle, Qui marche dans une voie mauvaise, Au gré de ses pensées;
3 Vers un peuple qui ne cesse de m’irriter en face, Sacrifiant dans les jardins, Et brûlant de l’encens sur les briques:
4 Qui fait des sépulcres sa demeure, Et passe la nuit dans les cavernes, Mangeant de la chair de porc, Et ayant dans ses vases des mets impurs;
5 Qui dit: Retire-toi, Ne m’approche pas, car je suis saint! De pareilles choses, c’est une fumée dans mes narines, C’est un feu qui brûle toujours.
6 Voici ce que j’ai résolu par devers moi: Loin de me taire, je leur ferai porter la peine, Oui, je leur ferai porter la peine
7 De vos crimes, dit l’Eternel, et des crimes de vos pères, Qui ont brûlé de l’encens sur les montagnes, Et qui m’ont outragé sur les collines; Je leur mesurerai le salaire de leurs actions passées.
8 Ainsi parle l’Eternel: Quand il se trouve du jus dans une grappe, On dit: Ne la détruis pas, Car il y a là une bénédiction! J’agirai de même, pour l’amour de mes serviteurs, Afin de ne pas tout détruire.
9 Je ferai sortir de Jacob une postérité, Et de Juda un héritier de mes montagnes; Mes élus posséderont le pays, Et mes serviteurs y habiteront.
10 Le Saron servira de pâturage au menu bétail, Et la vallée d’Acor servira de gîte au gros bétail, Pour mon peuple qui m’aura cherché.
11 Mais vous, qui abandonnez l’Eternel, Qui oubliez ma montagne sainte, Qui dressez une table pour Gad, Et remplissez une coupe pour Meni,
12 Je vous destine au glaive, Et vous fléchirez tous le genou pour être égorgés; Car j’ai appelé, et vous n’avez point répondu, J’ai parlé, et vous n’avez point écouté; Mais vous avez fait ce qui est mal à mes yeux, Et vous avez choisi ce qui me déplaît.
13 C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Voici, mes serviteurs mangeront, et vous aurez faim; Voici, mes serviteurs boiront, et vous aurez soif; Voici, mes serviteurs se réjouiront, et vous serez confondus;
14 Voici, mes serviteurs chanteront dans la joie de leur coeur; Mais vous, vous crierez dans la douleur de votre âme, Et vous vous lamenterez dans l’abattement de votre esprit.
15 Vous laisserez votre nom en imprécation à mes élus; Le Seigneur, l’Eternel, vous fera mourir, Et il donnera à ses serviteurs un autre nom.
16 Celui qui voudra être béni dans le pays Voudra l’être par le Dieu de vérité, Et celui qui jurera dans le pays Jurera par le Dieu de vérité; Car les anciennes souffrances seront oubliées, Elles seront cachées à mes yeux.
17 Car je vais créer de nouveaux cieux Et une nouvelle terre; On ne se rappellera plus les choses passées, Elles ne reviendront plus à l’esprit.
18 Réjouissez-vous plutôt et soyez à toujours dans l’allégresse, A cause de ce que je vais créer; Car je vais créer Jérusalem pour l’allégresse, Et son peuple pour la joie.
19 Je ferai de Jérusalem mon allégresse, Et de